Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 10:56
Bagnolet : contre la hausse des impôts locaux 2017

Les éluEs de l'opposition de gauche sont contre la gestion actuelle des finances de la commune et l'augmentation des impôts 2017.

Disons-le, les gestions précédentes ne sont pas pour rien dans cette augmentation d’impôts, même si les pc qui siègent au conseil municipal sont ceux qui ont rompu - certes tard - avec Everbecq-2.

Mais, bon les gestionnaires actuels ps-dyn. cit. ont aggravé le problème tout en nous serinant des paroles sirupeuses.

Et puis, si on finit  par être habitué au double-langage des politiques, le côté « nous soutenons le gouvernement ps hollande-Macron ET nous sommes frondeurs contre les baisses des dotations aux communes » n’amuse plus personne !


Pour info, la tribune du groupe des éluEs Front de Gauche à paraître dans leur tribune du prochain bulletin municipal et publiée ce 20 mars sur leur blog. :

« Non à l'augmentation des impôts

 

Le jeudi 2 mars s’est tenu le Conseil Municipal de la ville de Bagnolet avec à l’ordre du jour le Débat d’Orientation Budgétaire. Celui-ci précède le vote du budget qui doit intervenir au prochain Conseil Municipal le mercredi 29 mars. La majorité municipale, présidée par le Maire PS Tony Di Martino, a présenté ses orientations pour ce vote.C’est la double peine pour les agents communaux et les habitants.

Alors que depuis 3 ans, le Maire annonce un assainissement des finances communales, force est de constater à la lecture des propositions budgétaires qu’il n’en est rien. L’aggravation de la dette et l’augmentation des impôts locaux en attestent. La proposition de la majorité municipale est une augmentation des taux de 13%. C’est une trahison des engagements de campagne du candidat DiMartino.Très prompt à dénoncer le passif, le Maire est bien moins zélé à dénoncer la baisse des dotations de l’Etat et les transferts de charge sur les collectivités.

En 5 ans, la dotation de l’Etat a baissé de 60%. En cumulé, cela représente près de 10 millions d’€. La ville est de plus en plus endettée et son autofinancement est de plus en plus négatif. C’est-à-dire que Bagnolet n’a pas les moyens de rembourser ses emprunts sur fond propre. Les grands sacrifiés seront les agents communaux, les services de la jeunesse et de la culture. Ce bilan est celui de la fin du quinquennat Hollande / Valls / Macron dont la Maire ne fait aucune critique. C’est aussi le bilan de Razzy Hamadi, député de notre circonscription, qui a mené campagne en clamant son appartenance à la gauche du P.S. et qui non seulement a voté tous les budgets qui conduisent les collectivités locales au bord de l’asphyxie, mais était aussi favorable à la déchéance de nationalité et a soutenu la loi El KHOMRI passée en force avec le 49- 3 alors que 70% de la population s’y opposait. Chez lui pas la moindre velléité de « fronde » pour respecter les engagements pris devant ses électeurs.

Cette situation nous ne l’acceptons pas : ce n’est ni au personnel ni aux habitants de payer l’addition. C’est pourquoi nous avons proposé au conseil municipal de mobiliser la population pour exiger du Ministre des Finances qu’il rende à Bagnolet ce qu’il lui doit, ce ne serait que justice. »

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 15:03
Subventions municipales 2017 : La maison de quartier de la Dhuys « oubliée »…

Le conseil municipal consacré au budget se déroulera ce mercredi 29 mars. À cette occasion seront également votées les subventions aux associations.

Curieusement, la demande de subvention pour 10 000 euros faite par la maison de quartier n’y figure pas. Notons que de surcroît les responsables de la maison de quartier n’en ont pas été informéEs.


À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 07:36
Incidents au conseil municipal de Bagnolet du 2 mars : communiqué du maire et commentaires

Le maire actuel de Bagnolet a fait ce 14 mars 2017 un communiqué suite aux incidents survenus lors du conseil municipal du 2 mars. Nous le publions sur ce blog, comme nous avons publié un bref compte-rendu de la séance*, le film vidéo de Marilou Brossier** et le courrier de l’association « Citoyenneté en actes »*** , avec nos commentaires à la suite :

« Suite aux agitations survenues lors de la séance du Conseil municipal du 2 mars 2017, il convient de rappeler les règles qui régissent le principe des interventions publiques. Elles sont consacrées à l’article 8 du Règlement intérieur du Conseil municipal. En vertu de celui-ci : « Pour être recevable, toute demande d’intervention doit avoir été formulée par écrit précisant l’objet de l’intervention et communiquée au maire, au minimum 48 heures avant la séance. L’assemblée sur proposition du maire ou à la demande du tiers de ses membres, peut par vote à main levée, suspendre la séance pour permettre l’intervention du public. Les demandes systématiques ou manifestement abusives sont irrecevables. La durée d’une intervention ne peut excéder dix minutes, sauf accord exprès du Conseil municipal ».

Le Maire et la Municipalité rappellent leur attachement tant au principe des interventions publiques qu’aux règles qui le régissent.

Placer la parole de citoyens non élus au coeur de cet espace traduit la volonté de permettre et favoriser la vitalité du débat démocratique. Non pas pour être dans l’air du temps, non pas pour suivre je ne sais quelle mode… mais pour placer le citoyen au coeur de nos instances. Pour renouer quelques-uns des « fils », qui relient les citoyens bagnoletais à leurs représentants.

Cette exigence nous devons y répondre de façon réfléchie.

La prise de parole de citoyens non élus, au sein de cette assemblée, ne doit pas entrainer l’affaiblissement de nos instances démocratiques.

Cette exigence doit être au contraire un vecteur de confiance. La garantie d’un débat éclairé, respectueux, réfléchi, entre les représentants du peuple, guidés par leurs convictions et le sens de l’intérêt général. Voilà pourquoi, à l’occasion de la prochaine conférence des Présidents des groupes politiques qui siègent au Conseil municipal, je réaffirmerai ma détermination à tenir ces deux exigences, à trouver l’équilibre entre le principe d’intervention du public et l’attachement au fonctionnement serein de nos assemblées démocratiques.

On l’aura compris : l’intervention du public est un principe qui doit être appliqué de manière exigeante. Mais comme tout principe, il ne peut pas être sans limite. »

Notre commentaire :

Lorsque l’association « Bagnolet Écologie » demande la parole  lors d'une interruption de séance du conseil municipal, c'est toujours dans le respect des points à l'ordre du jour.

Il est à noter que le communiqué du maire actuel ne cite pas les personnes à l'origine des troubles.

Nous le ferons donc. Il s’agit de : 1-M. Brakni, qui a demandé la parole pour une chose et a parlé d'autre chose (!) de surcroît très agressivement, 2-M. Bénaïssa ancien adjoint ainsi que M. Everbecq ex-maire, qui sont intervenus intempestivement et agressivement au cours de l'intervention du conseiller délégué O. Taravella, mais aussi 3-M. Nio, conseiller municipal LR qui a perturbé l'intervention, du public, de Didier Idjadi, ex-adjoint au maire.

Il s’agit donc du comportement indigne de quatre personnes précises (MM. Brakni, Bénaïssa, Everbecq et Nio) et cela n’a rien à voir ni avec « les citoyens » en général, ni avec  le droit démocratique acquis permettant aux citoyenNEs de s’exprimer du public lors d’une interruption du conseil municipal.

On peut par ailleurs s’étonner que, contrairement à ce qui se passait - en particulier au début de la mise en place de ce droit démocratique en 2001-2007-, aucun conseiller municipal de l’opposition ne s’exprime – ni même ne demande la parole - pour répondre aux citoyens. Preuve s’il en est à la fois des méthodes à l’œuvre et des manquements des conseillers municipaux vis-à-vis de leur rôle …

Enfin, chacun a noté la faiblesse des réactions du maire actuel lors de l’intervention islamiste de Y. Brakni, faiblesse que nous ne pouvons faire autrement que de la mettre en relation avec l’épisode -peu glorieux – des propos anti-droit-à-l’avortement – et des suites - de J. Parat, membre-  à l’époque - de « dynamique » « citoyenne » et de l’exécutif municipal ps

Pierre Mathon

 

* http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/au-conseil-municipal-de-bagnolet-ce-jeudi-2-mars.html

** http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/un-islamiste-a-l-oeuvre-une-video-de-marilou-brossier.html

*** http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/demande-de-sanction-de-citoyennete-en-actes-contre-un-islamiste.html »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 14:15
Projets « participatifs » de quartier 2016 : « Bagnolet Écologie » écrit à la mairie

L'association « Bagnolet Écologie » qui avait proposé fin juin 2016 (et envoyé un dossier en conséquence) un projet participatif pour re-planter et planter un alignement d'arbres sur l'avenue de la Dhuys et le bas de la rue Alazard, vient d'écrire à la municipalité actuelle pour obtenir une réponse officielle :

« Bagnolet, le 13 mars 2017

Monsieur le Maire de Bagnolet


(Copies à M. le conseiller municipal délégué au conseil de quartier de la Dhuys, à Mme l’adjointe à l’environnement, à Mme l’adjointe à la démocratie locale et à M. le directeur Général des Services)


Bonjour,
Notre association a postulé fin juin 2016 – dans les formes, comme c'était demandé - aux projets du budget participatif 2016 de Bagnolet. Notre projet consiste à replanter les 2 arbres disparus avenue de la Dhuys (à l’angle avec la rue Alazard) et créer un alignement d'arbres dans le bas de la rue René Alazard le long de la cour de l'école Joliot-Curie.

Nous disposons actuellement de 2 « réponses », dont aucune ne nous est parvenue (dans les formes, à notre adresse) : une qui a été envoyée par mail au conseil de quartier selon laquelle le projet chiffré à 30 000 euros est jugé techniquement recevable par la DGJVSG (?) et l'autre publiée dans le bulletin municipal du mois de février 2017.

Outre que ces deux « réponses » sont différentes l'une de l'autre, aucune réponse officielle ne nous a été faite et aucun contact n'a été pris avec notre association.

En conséquence, je vous saurais gré de bien vouloir nous faire parvenir une réponse officielle de la mairie de Bagnolet à notre proposition de fin juin 2016.

Dans l’attente de cette réponse, je vous prie de recevoir l’expression de nos sentiments associatifs distingués
.»


8 mois et demi sans réponse …

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
11 mars 2017 6 11 /03 /mars /2017 07:36
Sur la réunion municipale publique consacrée au budget 2017

Le 9 mars au soir s'est tenue la réunion municipale de présentation des orientations budgétaires de la Ville pour 2017.

Bon, contrairement à ce que j'avais dit, on connaît maintenant le montant de la hausse des impôts locaux pour 2017: 13,5 %.

Pour le reste, ça a été comme le l'avais dit : « chiant ».

 « Agir » (C'est la petite secte qui vise le retour d'Everbecq aux affaires) avait dépêché une délégation qui – évidemment - ne tenait pas à revenir sur la gestion aventuriste d'Everbecq (et pour cause …).  Du coup, leurs déclarations sont apparues comme embarrassées ...

Bon, ne gâchons pas notre plaisir d'avoir eu raison trop (?) tôt, c'est toujours intéressant d'entendre parler de l'école-usine Joliot-Curie à 35 millions d'euros et de l'hôtel de ville à 38 millions, sans oublier l'état désastreux des finances à l'arrivée de la nouvelle municipalité. Ce sont des faits et cela a lourdement plombé l'action municipale.

À la question (pertinente) du président* des élus bic eelv, demandant des précisions sur les investissements à venir (et il y en a, des promesses, même si une grande partie de ce qu'il y a à faire a été oubliée!), nous avons eu droit aux réponses évasives du vrai 1er adjoint, jonglant selon son habitude entre les chiffres dont lui seul a le secret et avec les beaux discours euphoriques : mais à part les emprunts et les subventions de l'Anru, la rénovation-extension de l'école Jules Ferry, rien n'est fixé et la note à venir s'annonce douloureuse. J'ai noté que les questions des emprunts à contracter étaient visiblement taboues

Ah oui, un bref échange entre le maire actuel et le président du groupe bic-eelv a permis à di Martino de rappeler que c'était la ministre Duflot (dans un gouvernement ps quand même …) qui avait supprimé les « coefficients d'occupation des sols » dans les PLU et ainsi ouvert la voie à la densification de nos banlieues  … Il a rappelé aussi les conceptions et les actes hyper-densificateurs de Ferri. Les deux élus ont été amenés à se dédouaner et de l'hyper-densification et de la baisse de l'aide de l'État aux communes. Parfait aveu du double-langage : et en plus, ils se foutent de nous.

Un échange avec un ex-vert, devenu islamiste (particulièrement agressif vis-à-vis du maire actuel, cela mérite d'être noté, parce que d'habitude c'est plutôt l'inverse) a porté sur la « gentrification ». Le débat était tellement général qu'il a permis au maire actuel de s'en tirer avec une proclamation générale, favorable et à l'accueil des bobos et au maintien des Bagnoletais à Bagnolet ...

À noter par ailleurs que « le-premier-adjoint-à-temps partiel » était là et qu'il a fait quelques déclarations euphorisantes et soporifiques (gnan-gnan quoi!).

Bon, vous me direz, qu'allais-je faire dans cette galère. Réponse : « c'est pour mieux vous informer, cherEs  amiEs lecteurs et lectrices internautes, mais - vous l'avouerais-je - je commence à me poser la question …

Une conclusion, quand même : j'ai comme l'impression qu'avec la poursuite de l'aventurisme financier et immobilier, nous ne sommes pas, amiEs bagnoletaisES au bout de nos peines et que l'augmentation -considérable – des impôts 2017 ne règlera pas grand chose.

Pierre Mathon

 

* Philippe Renaudin, président du groupe des élus bic-eelv finit par être émouvant à force de vouloir être constructif. Mais bon, il suit ses dossiers, pose parfois de bonnes questions et travaille : un bon point pour lui !

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 15:22
« Comme une ombre » de hausse des impôts locaux à Bagnolet



« Qu'n termes galants ces choses-là sont dites »*. Il y aurait, à Bagnolet, « comme une ombre » d'augmentation des impôts locaux, si l'on en croit Le Parisien d'aujourd'hui, qui annonce la réunion municipale de ce soir (19h30 dans la salle du conseil municipal de l'hôtel de ville), qui (peut-être ...) va préciser le niveau de l'augmentation .

Bon le débat d'orientation budgétaire du 2 mars avait indiqué qu'il y aurait une hausse, mais sans en préciser le montant …

Pour le reste, vous pouvez lire notre article d’hier :

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/debat-public-sur-le-budget-municipal-2017-jeudi-9-mars-a-19-heures30-salle-du-conseil-dans-l-hotel-de-ville.html

Pierre Mathon

 

*Molière dans « Le misanthrope »

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 19:18
Bajomag ...  3 ans déjà ...

Bajomag ... 3 ans déjà ...

Le bulletin de propagande municipale de Bagnolet (« Bajomag de mars ») vient de paraître.


Bon, au risque de passer pour un de ses rares lecteurs, voici quelques (rapides) remarques.

Je note une large place, - dans les écrits – que l'on ne retrouve malheureusement pas dans la réalité des politiques municipales, à l'écologie : ainsi p.8 sur le compostage (homéopathique …), p.10 sur un atelier de réparation des vélos, p.11 sur MVE (!!!)* et les économies d'énergie, p,14 sur les éco-mômes ...

Pp.22 et 23, le titre sur la rénovation-densification de la cité hlm du 82, rue Anatole France est intéressant : « rassurer (!) avant de rénover » : il en dit long sur les inquiétudes des citoyenNEs à ce sujet

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/02/quand-le-maire-ecrit-aux-locataires-du-82-anatole-france-avec-nos-commentaires.htm.

L'article en p.26 sur le « handicap » fait naturellement l'impasse sur l'ascenseur dont l'association Bagnolet Ecologie a obtenu d'Akera, mais bon, cela fait 3 ans que ça dure …

Nous en arrivons aux pages 28 et 29, l'expression libre, rappelons-le, obligatoire, des groupes politiques du conseil municipal, avec toujours la « surprise » d'y voir un conseiller municipal (ex-ps-dyn.Cit.) tout seul se prévaloir d'un parti islamiste qui n'a été validé par aucun vote (Bon il ne nous dit rien sur le droit à l'avortement contre lequel il s'était prononcé … c'est déjà ça).

Ah oui, une note positive pour finir : c'est avec plaisir que nous lisons sur « le Bagnolet des guinguettes » p. 27.

Pierre Mathon

* MVE est l’agence locale de l’énergie et du climat. Je suis à l’origine de l’adhésion à MVE de la ville de Bagnolet en 2002 et je suis depuis, membre – sans interruption - de ses instances.


 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 18:42
Débat public sur le budget municipal 2017 jeudi 9 mars à 19 heures 30 salle du conseil dans l'hôtel de ville



Lors de ce « débat », qui aura lieu dans la couteuse salle du conseil municipal du coûteux hôtel de ville Everbecq-2, la municipalité va nous dire la même chose que ce qu'elle nous a dit lors du « débat sur les orientations budgétaires » de jeudi 2 mars, c'est-à-dire pas grand chose.

Comme lors du conseil municipal, on aura droit à la pitoyable tentative de « retour » d'Everbecq 2-Bénaïssa  qui monopoliseront la parole. On ne sera pas vraiment plus avancé sur les circonstances de l'augmentation annoncée des impôts (ni sur son montant !). Comment se fait-il que les embauches clientélistes et les dérives financières et urbanistiques se soient poursuivies en 2014-2015 et 2016 etc. ? Comment expliquer le décalage entre la poursuite de la fuite en avant et les discours euphorisants que l'on nous servait pour nous faire croire que tout s'arrangeait ? Tout cela ne sera pas abordé.

Bref, nous nous y verrons peut-être. On ne sait jamais, on peut grapiller 2-3 choses …

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 15:15
Non à la fermeture du centre bagnoletais de la sécurité sociale : lettre du pcf



Force est de constater que l'on ferme doucement le centre bagnoletais de la sécu, rue de la Barre … Le pcf écrit à la direction départementale de la caisse d'assurances maladie. Lu sur le blog du pcf ce 7 mars :

« Monsieur le Directeur,

En 2015, plus de 3000 bagnoletais ont signé une pétition et plus de 20 Associations et Partis politiques ont animé une bataille sur notre ville pour empêcher la fermeture de notre Centre de Sécurité Sociale. Nous avons obtenu le report de celle-ci jusqu’en 2017.

Or, aujourd’hui, force est de constater que le Centre est constamment porte close, ce qui occasionne un fort mécontentement dans la population de notre ville.

Pourtant, ce que nous disions en 2015 est toujours d’actualité : le départ de la CPAM de Bagnolet, ce sont des files d’attente interminables dans les Centres restant ouverts, des déplacements longs et fatigants pour les plus âgés et les plus faibles physiquement, plus coûteux pour tous, des délais de traitement qui vont s’allonger, des retards de paiement qui vont s’accumuler…

Le Centre de Montreuil, le plus proche, est déjà surchargé. Or, en y ajoutant les habitants de Bagnolet (35.000 habitants), on imagine les difficultés qui ne vont pas manquer de survenir.

Nous refusons ces choix ! Nous refusons cette politique d’austérité qui ignore l’urgence sociale en portant atteinte à la qualité de Service Public offerte aux habitants. Avec les habitants de notre Ville, nous continuons à nous opposer à la fermeture de notre Centre. Au contraire, nous souhaitons qu’il joue un rôle renforcé au service des Bagnoletais.

Veuillez croire, Monsieur le Directeur, en l’assurance de notre considération distinguée.

 Taylan COSKUN : Conseiller Régional

Laurent JAMET, Conseiller Municipal, Président du Groupe Groupe Front de Gauche »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
6 mars 2017 1 06 /03 /mars /2017 19:34
EVERBECQ-2-BÉNAÏSSA, LE RETOUR … VU PAR LE PS DE BAGNOLET

Bon, le fait de publier cet article, paru sur le blog du ps de Bagnolet ce 3 mars ne vaut évidemment pas approbation de l'augmentation des impôts que nous annonce l'actuelle municipalité. Celle-ci, non seulement a cherché à nous endormir, mais a poursuivi l'aventurisme immobilier et financier d'Everbecq-2.

Mais quand même ce RETOUR de ceux qui nous ont mis dans la situation catastrophique où nous sommes est IND
ÉCENT ! D'autant que Bénaïssa et Everbecq se sont lors de ce conseil municipal comporté comme des voyoux

Cela méritait que soit publié ce billet, même si la fin en est un peu euphorique … et déplacée, compte-tenu de l'action (3ans … ) de la municipalité actuelle :

« Everbecq, Lardreault, Bénaïssa, l'indécent retour


 

Curieuse scène au Conseil municipal du 2 mars où étaient présentées les orientations budgétaires de la ville, avec le « grand » retour de Marc Everbecq et de son entourage.
L’ancien Maire avait d’ailleurs appelé à un «grand rassemblement populaire » autour de sa personne à grand renfort de SMS, mails et appels sur les réseaux sociaux devant la mairie à 19h15. A ce trio fantastique vinrent donc s’ajouter à l’heure dite… six nostalgiques. Sacrée vague…
C’est derrière le paravent d’une nouvelle association nommée « Bagnolet agir », que les pieds nickelés de l’ancienne mandature avaient demandé la parole en début de réunion.
Ils choisiront courageusement de laisser à leur porte-parole d’un soir, qui n’était pas élu à l’époque, le soin de faire un discours dithyrambique sur le bilan de Marc Everbecq et les « mensonges » de l’actuelle majorité.
Quel mépris pour le choix effectué par les Bagnoletais en 2014 que de penser ainsi qu’ils auraient eu tort et qu’ils auraient été aveugles à leurs belles ambitions.
On aura appris de drôles de choses hier soir.
M. Benaïssa, l’homme qui expliquait en Conseil municipal, sans rire, que la ville s’enrichissait en s’endettant, a trouvé tout à fait normal que l’école-usine Joliot-Curie ait couté 35M€ « car il y avait des équipements ». Les usagers de l’école apprécieront.
Le même Aziz Benaïssa dira plus tard, soutenu par Marc Everbecq, que la seule raison de leur échec était « les blocages » de ceux qui avaient empêché la vente des gymnases Jean-Reneault et Politzer à des promoteurs, ainsi que du stade de la Briqueterie pour en faire un centre commercial.
Bref, les opposants de l’époque, dont la municipalité d’aujourd’hui, seraient coupables d’avoir décidé de préserver le cadre de vie des habitants et de ne pas brader les équipements publics à des promoteurs privés…
Il a même été reproché à la municipalité et en particulier aux élus socialistes, de proposer des mesures qui pourraient nuire aux chances des candidats socialistes lors des échéances électorales présidentielles et législatives.
On a bien vu là que pour eux, les intérêts partisans ou politiciens ont toujours prévalu sur l’intérêt des Bagnoletais. C’est aussi ce qui nous distingue d’eux, placer l’intérêt général des Bagnoletais au-dessus de tout autre, au-delà des considérations politiques.
C’est d’ailleurs dans cet esprit que nous avons condamné depuis trois ans la baisse des dotations de l’Etat ou avons fait adopter des vœux, par exemple, contre la déchéance de nationalité.
Le petit groupe de nostalgiques de l’ancien régime a ensuite passé une bonne partie de son temps, M. Benaïssa en tête, à perturber le Conseil municipal comme à l’époque de l’ancien Maire, notamment en tentant d’empêcher l’élu aux finances de présenter les orientations budgétaires de la ville.
Heureusement, les membres du Conseil eux-mêmes ont su garder leur sang-froid et ne pas tomber dans ces jeux d’invectives qui appartiennent au passé.
Nous avons notamment su faire preuve d’unité et d’intelligence collective sur les vrais sujets en votant, à l’unanimité de tous les groupes, un vœu pour demander à nouveau l’instauration d’un commissariat de plein exercice à Bagnolet, à l’invitation de l’association « Retrouvons notre dignité ».
Les fossoyeurs de la ville sont sortis de leur réserve mais nous ne les laisserons pas rabaisser le débat politique au niveau qui était le sien avant 2014.
Les Bagnoletais méritent mieux, un vrai débat d’idées, nous les attendons. »

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article