Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 13:59
Bagnolet : les impôts locaux vont augmenter !

Nous avions déjà, à Bagnolet, la poursuite des aventures bétonnantes d'Everbecq avec son endettement vertigineux. Eh bien, nous allons avoir - en plus - l'augmentation des impôts locaux. 

 

Comme l'indique le document OFFICIEL d'orientations budgétaires, et contrairement aux promesses faites par la municipalité actuelle, les impôts locaux vont augmenter en 2017 !

Bien entendu les promesses n'engageaient que ceux qui y croyaient et en ce qui concerne les augmentations d'impôts locaux, beaucoup d'entre nous, savions que c’était inéluctable.

Mais là, au-delà des « élément de langage » bien travaillés de la nouvelle municipalité qui nous assurait que les problèmes étaient en voie de résorption, nous avons une municipalité qui 1-poursuit l'aventurisme bétonnant d'Everbecq avec son endettement-record ET 2-augmente les impôts.  

 

Lisons la conclusion du rapport du « Débat d'Orientations Budgétaires 2017 » :
« L’exercice budgétaire 2017 marque un tournant dans le mandat de la municipalité parce qu’il marque le passage de l’apurement du passé à la préparation de l’avenir.

 

Les efforts réalisés depuis 2014 dans un contexte national très défavorable de baisse des dotations ont permis d’apurer les comptes de la collectivité et d’engager certains investissements importants. (Vous avez bien lu, « le contexte national » est « très défavorable » : bel exemple de double langage du ps et son allié dynam. Cit. qui n'ont même pas le courage d'assumer la politique de leur gouvernement. Ndlr)

 

Néanmoins, la réalisation des investissements d’avenir qui fondent notre ambition pour 2020, qu’il s’agisse du programme de rénovation urbaine, de la voirie ou du patrimoine scolaire, nécessite un nouvel effort.

 

Cet effort sera partagé dans le cadre d’un contrat de mandature avec les Bagnoletais.  

 

Des économies importantes devront être engagées en dépenses de fonctionnement afin de générer des marges de manœuvre et d’offrir un service public à la fois plus sobre et plus efficace. (Après pendant trois ans, la gabegie, les embauches à tout va, on nous fait une petite cure d'austérité et c'est nous qui payons ! Ndlr)

 

Un effort sera également demandé aux Bagnoletais au travers d’une augmentation de la fiscalité afin (Voilà, voilà Ndlr) de permettre la réalisation des grands projets d’investissement attendus par tous et qui permettront à Bagnolet de se projeter durablement dans l’avenir.

 

L’exercice 2017 ouvre donc une période triennale nouvelle qui permettra enfin (« enfin », cet « enfin »-là vaut son pesant de cacahuètes » … Ndlr) de préparer le Bagnolet de demain. » 

Bon, on ne sait pas de combien sera la note (l’augmentation des impôts et la cure d’austérité), ni même si l'augmentation suffira à stabiliser durablement l'édifice branlant, mais ce que l'on sait c'est que la mairie actuelle, déchire allègrement ses engagements.

Cette pratique du PS de Bagnolet associé à « Dynamique citoyenne » confirme ce que disait un certain Voltaire : « La politique est le moyen pour des hommes sans principe de gouverner des hommes sans mémoire. » Les Bagnoletais sauront-ils prouver qu’ils ont de la mémoire ?

Pierre Mathon

Le double langage ...

Le double langage ...

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 09:40
Lettre Ouverte n° 20 du 20 février 2017 de Rosalind Fay

Voici la lettre Ouverte n° 20 du 20 février 2017 de Rosalind Fay

 

« Définition de l'empathie. ... En psychologie, l'empathie est la capacité de ressentir les émotions, les sentiments, les expériences d'une autre personne ou de se mettre à sa place. Cette attitude nécessite un effort de compréhension intellectuelle d'autrui.

 

Il y a quelques jours, en allant acheter mon vin chez le Soleil et le Vin, l’une des rares boutiques vivantes de la rue Sadi Carnot, j’ai trouvé Malik, le propriétaire et animateur de ce lieu, très contrarié. Il faut souligner le mérite de Malik d’avoir  su créer un lieu de qualité et d’animation sans l’aide de personne dans une rue sombre et abandonnée !  Outre son activité commerciale de caviste, Malik appartient à une association de personnes qui restaurent et collectionnent de belles voitures anciennes qui nous font rêver lorsque lui et ses collègues les présentent sur la Place du Centre Ville, Nelson Mandela. (Il faut préciser le nom de la Place, car le panneau avec le nom est pratiquement invisible.)

 

Dernièrement, il s’est adressé aux services de la Mairie pour avoir l’autorisation de poser sur la place une belle affiche annonçant la prochaine exposition. Les services administratifs de la Mairie l’ont informé que l’élu responsable a émis un avis défavorable sans donner d’explication. Dans un deuxième temps, il participe à une réunion des commerçants et interpelle l’élu responsable du commerce.  Il lui expose son problème. L’élu lui répond « qu’il n’a pas d’opinion sur le sujet. » « Je suis ni pour ni contre » lui dit-il et ajoute que Malik « n’a qu’à assister à une réunion du Conseil de Quartier pour demander que l’aménagement d’un panneau d’information soit financé par le Conseil du Centre Ville qui a un budget de 30.000 euros à dépenser » . (Merci pour le Conseil de quartier Centre !)

 

Visiblement, l’élu responsable du commerce ne veut pas prendre position. Il manque, lui, d’empathie. En ce qui concerne la Rue Sadi Carnot, on en a assez de s’entendre dire dans toutes les réunions publiques que la Ville n’y peut rien.  Dans de précédentes lettres ouvertes et à la dernière réunion du Conseil du Quartier Centre, j’ai fait des propositions auxquelles je n’ai jamais reçu la moindre réaction de l’élu en question.  L’état honteux de la rue Sadi Carnot n’est pas une fatalité. 

 

Une première étape serait d’encourager Malik et l’association des voitures anciennes en mettant à leur disposition tous les moyens possibles.

 

A partir de l’expérience d’un commerçant que j’apprécie particulièrement, j’en viens à m’interroger sur la fonction des élus.  Qu’est-ce qui explique qu’un citoyen ordinaire, dès lors qu’il devient ELU, change radicalement de comportement, n’affiche plus de convictions, et au contraire, a l’air de fuir tout engagement et prise de position ?  Certains oublient très rapidement qu’ils ont été élus par les citoyens. Et surtout, être élu n’est pas une fin en soi, ou alors il y a un truc que je n’ai pas bien compris.

 

Sur un tout autre sujet, je tiens à remercier Merouane Hakem, Catherine Denis, et Monsieur le Maire d’avoir réagi très rapidement par rapport au problème des dépôts sauvages de déchets dans la rue Francisco Ferrer.  J’insiste tout de même sur le fait qu’il faut sanctionner les coupables (particuliers et entreprises) comme le prévoit la loi. Pour cela, il suffit d’envoyer un agent de la ville assermenté, relever des adresses dans les « déchets » -- c’est très facile, je l’ai fait, mais je refuse de faire de la délation. 

 

Malgré des interventions très rapides grâce à l’Elue Catherine Denis , je suis navrée de devoir dire qu’à nouveau,à l’heure ou j’écris (20 février à 20 :10)  il y a plein d’objets et de sacs de déchets à nouveau devant l’immeuble au 15 rue Francisco Ferrer.  Malheureusement, il n’y a que la répression qui mettra fin à ce désagrément pour les riverains de la rue Francisco Ferrer.

 

Cette lettre écrite en toute indépendance, n’engage que moi. Si vous ne désirez plus recevoir mes lettres ouvertes, il suffit de me le dire.

 

Sincèrement,

 

Rosalind Fay »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 19:00
Autolib' va mal financièrement : comblen ça va nous coûter ?

Bagnolet fait partie des communes qui, en Île-de-France, se sont lancées en 2011 avec le groupe Bolloré, dans l'aventure « Autolib'.

Or Autolib' est
menacé de sortie de route financière. Alors que le groupe Bolloré tablait au départ sur un équilibre des comptes à la fin du contrat, en 2023, il prévoit désormais un déficit de 179 millions d'euros, dont 119 millions resteraient à la charge des communes accueillant ce service et donc à la charge des contribuables.

Autolib' Métropole, le syndicat
de délégation de service public qui regroupe les villes utilisatrices, a ainsi annoncé ce 14 février qu'il engageait un audit des comptes.

À suivre en espérant que la municipalité de Bagnolet nous donne l'information à laquelle nous avons droit.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 18:52
En parcourant le bulletin d'information municipal de février …

Bon, le Bulletin municipal de propagande est renversant. Ce n'est pas nouveau, mais là, ils font fort.

Prenons 2 exemples :

A- En page 12 on nous annonce fièrement que le marché déménage et non moins fièrement que le chantier Vinci voulu par Everbecq en centre ville « progresse » . On apprend que la création d'un bassin de rétention est à l'origine du retour du marché rue Raoul Berton … mais la chose était déjà connue lorsque le marché était annoncé devant l'ancienne mairie … pour juillet 2016 ! Rien n'empêchait alors de le laisser – provisoirement rue Raoul Berton au lieu de se livrer à des changements de pied qui en disent long sur leur incohérence.

B- Il n'y a pas moins de 4 pages (pp18-21) pour vanter les budgets « participatifs », 2016 (l'année dernière!). Bon, nous sommes en février de l'année suivante, « tout va bien ».. Comme on ne change pas un truc qui a foiré : on nous annonce qu' ils seront renouvelés en 2017 alors même que ceux du budget 2016 sont à peine décidés et non réalisés (ni financés sur 2016).

Reprenons quartier par quartier :

Le Plateau : il s'agirait de travaux sur la friche dite « petite plage », sachant qu'un petit espace vert ouvert y est prévu depuis de nombreuses années … et n'est pas près de voir le jour.

La Dhuys : 5 arbres qui avaient été arrachés seraient replantés, plus quelques installations qui seraient réalisées sur la place devant l'école Joliot-Curie, et des équipements informatiques pour la nouvelle maison de quartier.
Le Centre ville : les potelets de la rue Sadi Carnot seraient repeints par un artiste, ce qui correspond à une promesse faite par le maire à l'artiste. Des arbres seraient replantés.
Les Malassis : un espace « convivial » et un skate parc serait aménagé sur l'ex-solarium (vous savez ce truc, installé sous Everbecq, qui n'a jamais été utilisé par personne et qui était même devenu dangereux …). Faire et défaire ...
Centre Sud : un terrain de boules et quelques aménagements pour le nouveau jardin partagé sur la pelouse de l'oph D. Viénot-Robespierre.
La Noue : création d'un espace « convivial » entre la copro et les hlm avec la réhabilitation d'un terrain de boules.
Les Coutures : aménagement complémentaire du square Varlin (« faire et défaire ») et création d'une piste cyclable entre les rues V. Hugo et P. Bert.

Notons que si un certain nombre de ces projets sont les bienvenus personne n'a la moindre information sur le processus de « validation » de cette année comme sur celui qui serait prévu en 2017 et que, non seulement leur réalisation n'est même pas commencée et qu'en plus ils ne sont pas financés pour 2016. Notons également que ce budget dit « participatif » reprend le plus souvent des projets qui auraient dû être financés par le budget normal de la commune et qui étaient demandés depuis longtemps. Par ailleurs, les porteurs de projets n'ont pas été contactés, mais bon ..., au point où on en est.

Au delà de ces deux exemples (non limitatifs), ce qui frappe dans ce bulletin de propagande municipal de février, c'est surtout ce qui n'y figure pas, à savoir les inextricables difficultés financières dans lesquelles se débat la municipalité en cette période de préparation du budget 2017 …

Pour terminer sur une note positive allez vite à la page 26 (« patrimoine »), vous y trouverez en particulier les paroles de vieilles chansons sur Bagnolet !

À suivre.

Pierre Mathon


 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 17:58
Budget communal : TITANIC, nous voilà!

Ça y est, nous y voilà.

À force, pour l'actuelle municipalité de Bagnolet, de nier la réalité, de poursuivre sans réfléchir dans la voie d'Everbecq, ça devait arriver.

C'est l'heure des comptes : « Ils » vont présenter la note aux BagnoletaisEs.

Les attaques rituelles contre la gestion précédente ne pouvaient masquer que depuis 3 ans (la première partie du mandat) la ville, telle le TITANIC, se dirigeait tout droit vers la catastrophe financière.

Allo, allo, les banques ne répondent plus …

Oh, il y aura une - énorme – augmentation d'impôts, très lourde pour les 50 % de BagnoletaisEs qui payent les impôts locaux.

Mais, compte-tenu de la structure du budget communal cela permettra de redonner confiance aux banquiers, sans résorber pour autant la dette abyssale du budget communal.

Succédant à un endettement colossal lié à la gestion des années 1960-2000, à la fuite en avant dramatique d'Everbecq-2 (2007-2015), la gestion di Martino-Hakem-Taravella, pendant les trois ans qui viennent de s'écouler, a précipité la Ville de Bagnolet au fond du gouffre !

Et c'est dans cet état, Mesdames et Messieurs que se présente le budget 2017 … et les suivants.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 11:19
ça, c'était au début ...

ça, c'était au début ...



Nous vous avions prévenu, le conseil municipal d''hier soir 2 février était un petit conseil : 15 petits points, mineurs à l'ordre du jour (14 projets de délibérations) plus une question orale (du pc) et une réponse du maire, expédiées comme d'habitude … sur les défaillances du chauffage urrbain à Bagnolet ces dernières semaines (Nous reviendrons sur cette question de l'entretien (...) des canalisations par la Sdcb-Suez ...).

Bref, un public de plus en plus clairsemé et l'occasion de vérifier une fois de plus le rôle de plus en plus visible du vice-maire (O. Taravella) … et de plus en plus effacé des autres éluEs de la municipalité et en particulier du 1er adjoint en titre, très actif dans les embauches, (il a la délégation du personnel communal) mais peu visible dans ce qui devrait semble-t-il être son activité d'élu. De là à le qualifier de « vice-maire à temps partiel » si l'on en croit la lettre ouverte du ps à un conseiller municipal d'opposition …

Pour en revenir à l'ordre du jour, notons une petite discussion au sujet de la 7ème délibération « Majoration - au maximum possible – de la cotisation due au titre des logements meublés non affectés à l'habitation principales, » C'est - ni plus ni moins - une augmentation d'impôts … L'occasion pour le vice-maire pour nous parler de la grave situation financière de la commune qu'il abordera lors des prochaines séances du conseil municipal. Et nous qui avions cru (c'est une façon de parler) que les difficultés étaient derrière nous grâce à la saine gestion en cours depuis 3 ans … Bon, à suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 11:12
Lettre ouverte n°19 de Rosalind Fay

Nous (vous) l'attendions (l'attendiez). La voici, la nouvelle Lettre Ouverte (la n° 19 du 2 février 2017) de Rosalind Fay

 

« Est Ensemble – ça sert à quoi ? (Bonne question, ndlr.)

 

Le Mardi 31 janvier au soir, un concert gratuit des professeurs de musique du Conservatoire de Musique de Bagnolet a eu lieu à l’Auditorium Xenakis. J’ai pu y assister. J’étais ravie d’écouter non seulement les professeurs chevronnés mais aussi une toute nouvelle génération de professeurs tout aussi talentueux. En tout, une quinzaine de professeurs se sont produits avec un programme de musique par des compositeurs tels que John Dowland, George Gershwin, Bach, Thelonious Monk et d’autres. (A noter l’absence des élus de la municipalité.

 

Peut-être assisteront-ils au 2 ème Concert qui aura lieu Vendredi soir, 3 février ?)

 

Le Conservatoire de Musique de Bagnolet a une fonction particulièrement louable en permettant à de très jeunes enfants, des adolescents et des adultes de recevoir un enseignement de qualité. La musique n’y est pas une activité réservée à une élite. Tout comme le sport, la musique peut « sauver » un enfant et même lui permettre de découvrir une vocation professionnelle. Les amateurs, respectés et encouragés, peuvent atteindre un niveau suffisamment sérieux pour tenter le concours d’admission au Conservatoire National Supérieur. (Ma fille, ancienne élève du Conservatoire de Musique de Bagnolet, grâce à ’enseignement de Mari Yasuda – violon -- et de Claire Caillard-Hayward et de Berry Hayward -- musique ancienne, musique de chambre -- a pu poursuivre des études supérieures au CNSM de Lyon et devenir musicienne professionnelle. Que ses professeurs soient ici chaleureusement et vivement remerciés.)

 

Dans ma longue lettre ouverte n° 12 du 29 mars 2016, il y a un peu plus d’un an, j’ai cru nécessaire de rappeler l’histoire du Conservatoire de Musique. Cette lettre se trouve en attache. J’invite les élus du Conseil Municipal qui résident depuis relativement peu de temps à Bagnolet, à lire cette lettre et à découvrir l’histoire du Conservatoire. C’est un patrimoine riche et important de la ville. Les professeurs qui y ont subi durant de nombreuses années des conditions de travail difficiles, méritent le respect et la reconnaissance de toute la ville, notamment les élus municipaux et les personnes élues ou administratives qui occupent une fonction dans la structure nébuleuse d’Est Ensemble.

 

Parlons d’Est Ensemble. J’écrivais dans ma lettre n° 12 « A la Veille de la Mise en place du Grand Paris/Territoire Est », qu’il « faut rappeler la riche histoire de l’action des élèves, parents d’élèves et amis du Conservatoire de Musique pour défendre leur Conservatoire.»

 

Lors d’une réunion publique en avril 2016, un parent d’élève est intervenu pour soulever plusieurs problèmes concernant le mauvais état de l’Auditorium de la Maison pour Tous et les conditions de travail dans les locaux inadaptés du Conservatoire de Musique. En guise de réponse, on a parlé d’Est Ensemble et des réunions qui auraient lieu en avril 2016 par rapport à l’A.N.R.U.  J’écrivais déjà, « Le commun des mortels bagnoletais n’a qu’une vague idée du fonctionnement et de l’étendu des responsabilités d’Est Ensemble. Nous savons surtout qu’avec cette relativement nouvelle structure, les citoyens seront éloignés un peu plus des instances décisionnaires. Quelle sera l’orientation, quelle sera la vision culturelle de ceux qui détiendront le pouvoir à Est Ensemble ? Nul ne le sait. » Même si certains travaux urgents ont été réalisés, moins d’un an après, les inquiétudes que j’ai exprimées se sont avérées fondées.

 

Par exemple, aucune information annonçant ce concert n’a été diffusée par Est Ensemble. Aucune affiche dans la ville n’annonçait ce concert. J’ai su que ce concert allait avoir lieu grâce à l’effort personnel d’une professeure qui a envoyé par courriel l’information et le programme à ses élèves et à quelques anciens élèves dont je suis. Dès l’information reçue, j’ai essayé en vain de joindre le secrétariat du Conservatoire pour réserver ma place. Pas de réponse. Le téléphone était sur répondeur.

 

En désespoir de cause, le soir du concert, je me suis pointée au Conservatoire avec un peu d’avance et j’ai pu avoir une place pour le Concert sans difficulté. En effet, très peu de personnes n’étant au courant de ce concert, nous étions seulement une petite vingtaine dans l’auditorium. Les quelques enfants qui ont eu la chance d’assister à ce concert étaient captivés.

 

En arrivant au Conservatoire, nous avons constaté une drôle d’ambiance, comme si le lieu avait été abandonné. Le secrétariat n’a pas répondu pendant deux jours, pour cause. Les secrétaires, épuisées, sont toutes les deux en congé de maladie. Elles ne sont pas remplacées et de toute évidence, Est Ensemble ne réagissait pas. (Espérons que depuis les choses ont bougé dans un sens positif.) Est-ce signe du peu d’égard que Est Ensemble accorde à l’activité du conservatoire et au travail de ses professeurs ? Je ne peux pas croire que la Mairie ignore ce qui s’y passe ? Quel est le sens de ce transfert de « compétence » ? Est-ce que transfert de compétence signifie « indifférence » ? Peut-on m’expliquer l’avantage d’un système où on éloigne le centre de pouvoir encore plus des citoyens, dans une ville de taille moyenne comme Bagnolet ? Au final, il s’agit d’un désintéressement objectif de la ville concernant la diffusion de l’information culturelle. Ce n’est plus la Ville qui gère. Que ce soit dans le domaine de la culture ou dans d’autres domaines (propreté de la ville, collecte des déchets) la ville ne répond plus. On nous renvoie à Est Ensemble.

 

Il semblerait qu’un nouveau directeur du Conservatoire de Musique doive prendre ses fonctions dès le 1 er février. Je lui souhaite sincèrement bon courage et espère qu’il pourra lui, ainsi que l’équipe enseignante et les usagers du Conservatoire, travailler désormais dans de bonnes conditions

 

Le lendemain du concert et par acquis de conscience, je me suis rendue sur le site de la Ville. Là, en effet, il y a l’annonce du Concert. Mais qui va avoir l’idée de se rendre sur le site de la Ville pour glaner ce genre d’information ? En matière d’information, peut mieux faire. Beaucoup mieux faire.

 

En conclusion, la bagnoletaise de base que je suis s’interroge sur le fonctionnement, l’étendue des pouvoirs, le financement, et surtout, l’utilité d'Est Ensemble.

 

Cette lettre écrite en toute indépendance, n’engage que moi.

 

Sincèrement,


Rosalind Fay

 

P.S. Je tiens à remercier Merouane Hakem qui a réagi rapidement et efficacement lorsque je l’ai sollicité par email concernant des gênes occasionnées par des entreprises de construction dans la rue Francisco Ferrer. En revanche, nous sommes toujours en attente de la pose des panneaux à des endroits stratégiques rappelant les amendes auxquelles s’exposent les particuliers et les entreprises privées en faisant des dépôts sauvages de déchets et d’ordures ainsi que des crottes des chiens sur la voie publique. Et quid de la proposition de faire un concours de la meilleure affiche sur la propreté faite par les enfants dans les écoles. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 10:27
Un petit air de ressemblance avec l'entrée de l'hôtel de ville everbecq-2 ...

Un petit air de ressemblance avec l'entrée de l'hôtel de ville everbecq-2 ...

Donc, demain soir 2 février soir il y a conseil municipal à Bagnolet. Oh un petit cpnsil municipal avec un petit ordre du jour :

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/01/le-conseil-municipal-de-bagnolet-se-reunira-ce-jeudi-2-fevrier-a-19h30-en-mairie.html

Il est vrai que beaucoup de choses importantes se jouent en dehors des conseils municipaux tant sont grands les pouvoirs du maire. C'est le cas en matière d'urbanisme : ouù après le vote du PLU (et nous en avons parlé), le maire cause avec les promoteurs et décide des permis de construire. Etc.

 

Vivement la 6ème république !

Bon, peut-être à demain soir …

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:59
Un des "tas" à Bagnolet ...

Un des "tas" à Bagnolet ...



Curieusement, dans sa « lettre ouverte » la section du Ps de Bagnolet http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/12/le-ps-de-bagnolet-perd-ses-nerfs-contre-un-conseiller-municipal-d-opposition.html où elle attaque un conseiller municipal d'opposition (du parti de gauche), n'aborde qu'à la marge la question de la propreté (ou plutôt de la saleté ...) des rues de notre commune. Il s'agit pourtant d'une question récurrente qui interpelle les BagnoletaisEs dans leur dignité et où est engagée la responsabilité de la municipalité, mais aussi du manque de civisme de certainEs habitantEs. Le conseiller municipal attaqué est pourtant particulièrement actif sur internet - il n'est pas le seul - à ce sujet

Il est parfois savoureux de voir certainEs, qui ont collaboré jusqu'au bout avec Everbecq-2, s'indigner de l'inefficacité de la municipalité actuelle. À leur décharge, il faut dire que la mauvaise foi est un sport national et local (Pour exemple le toupet de l'ex-premier ministre, en campagne présidentielle, qui promet de supprimer le 49.3 …). De même, l'adjoint à la « propreté » d'Everbecq-2 sous lequel la situation, déjà pas terrible, s'est considérablement dégradée a repris - sans état d'âme – du service auprès de l'actuel maire http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/12/transparence-les-indemnites-des-elues-de-bagnolet.html.


À la question « A-t-on le droit de n'être pas satisfaits du service public du nettoyage ?, la réponse est « OUI. Cela n'empêche pas naturellement de faire en sorte qu'il y ait une certaine répression des gros dégueulasses  qui mettent leurs déchets n'importe où et n'importe comment, sans prendre en considération le tri en vue du recyclage, les jours de collecte et les jours de ramassage des « monstres ».

Par service public nous entendons, entre autres, le nettoyage, la résolution de l'éternel problème qui ramasse quoi dans les rues et les espaces verts juste à côté, la solution de l'imbroglio qui a été créé entre les rôles respectifs de la commune et de l'intercommunalité (en gardant présent à l'esprit que Bagnolet siège par ses élus à Est Ensemble), mais aussi, naturellement la mise en place du malheureusement nécessaire système répressif etc. etc.

Cette exigence monte sur internet, mais aussi dans les conseils de quartier et les citoyenNEs se désespèrent de ne pas être entenduEs.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:47
L'hirondelle du café des oiseaux (un souvenir du blog de février 2013)

L'hirondelle du café des oiseaux (un souvenir du blog de février 2013)

Bon, le ps ne s'en vante pas, mais il l'a fait … Rappel, en cette fin 2016, la section de Bagnolet du Ps a commis une curieuse « lettre ouverte », mesquine, pour « charger » un élu d'opposition qui s'en prenait en termes fleuris à sa gestion - calamiteuse – de la commune …

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/12/le-ps-de-bagnolet-perd-ses-nerfs-contre-un-conseiller-municipal-d-opposition.html.

Bon. Au delà de la maladresse qui consiste à mettre en valeur un opposant (et à alimenter le « tous pourris »), il était pour le moins déplacé
- de l'attaquer sur le fait qu'il avait changé d'avis en quittant le ps pour le Parti de Gauche en 2007-2008 et le Titanic Everbecq en 2012-2014 
(Heureusement qu'on a le droit d'évoluer … en politique comme en religion. Par ailleurs, comment ne pas voir que celles et ceux qui avaient fini par se décider à combattre Everbecq-2 avaient vu juste ?)
- de l'attaquer - à tort et méchamment - sur sa situation personnelle ;
-
de se lancer dans une évaluation -imprudente de son activité en ce qui concerne la prévention de la délinquance ;
- de faire un amalgame douteux avec le comportement du di
recteur gén éral des sevices d'Everbecq-2 ...

Les noms d'oiseaux dont se plaignait le ps, tels qu'ils figurent dans sa « lettre ouverte » :

« Tous autant que nous sommes, « élu aux kebabs », « vice-maire à temps partiel de Bagnolet », « presque maire au bistrot », « élue à la chorale de papa maman ayant un gros chagrin », « élu aux subventions et à la boxe », « adjointe passant plus de temps aux USA qu’à Bagnolet », « vizir », « élu à l’insécurité », « avengers de Bagnolet », « l’couple monsieur et madame Propre », « directeur de cabinet imaginaire », « ex-gauchiste devenu toutou des socialos », « élu à la dictature locale », ou tout simplement « socialos » (Au point où ils en étaient, ils auraient pu répondre, arguments à l'appui, à ces critiques. Reprenons : « élu au kébab » : c'est quoi la réalité et les résultats du travail de l'adjoint actuel pour développer les commerces de proximité et les activités à Bagnolet ? En quoi consiste vraiment le travail du 1er adjoint ? Etc. Nous y reviendrons. Ndlr) »

Nous avons dit que nous y reviendrons, nous y revenons donc : nous avons déjà traité de « l'élu aux kébabs » (http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/01/lettre-ouverte-du-blog-a-l-elu-aux-kebabs.html), « le vice-maire à temps partiel » est à suivre.

Entre nous, je n'ai rien contre les oiseaux et je porte - avec d'autres - la problématique de l'animal en ville http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/12/au-cafe-vert-de-bagnolet-sur-la-cause-animale.html, mais bon « noms d'oiseaux », c'est une expression consacrée …

D'autres « noms d'oiseaux » ont été oubliés. Mais, pas d'inquiétude, nous sommes là …

À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article