Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 16:14
Bagnolet , conseil municipal du 28 mars 2017 : notre premier (et bref) compte-rendu

Le public, qui se faisait de plus en plus clairsemé dans la salle du conseil municipal, était de retour. À la place de la municipalité actuelle, il n'y avait pas de quoi se féliciter vu qu’il s’agissait de mobilisations pas vraiment en sa faveur ….

« Les Baras » étaient venus se rappeler à notre bon souvenir avec la fin de la trêve d'hiver, qui signifie une possible expulsion et demandent toujours leur relogement durable. Le maire actuel leur répondit qu'il ne pouvait pas reloger tous les demandeurs de logements de Bagnolet, mais qu'en plus de son soutien à leurs demandes de régularisation, il allait prendre un arrêté interdisant les expulsions et que la municipalité pensait qu'il valait mieux qu'ils restent où ils étaient rue Alazard, parce que de toutes façons ils se réinstalleraient ailleurs s'ils étaient expulsés.

Puis ce fut le tour des employés communaux qui ne veulent pas être la variable d'ajustement des finances communales.

On entrait ainsi de plain-pied dans le débat du budget 2017.


À noter lors du débat sur le budget 2017, outre les propos convenus des uns et des autres, ce très bel « hommage » du président du groupe bic-eelv Ph. Renaudin au conseiller aux finances et véritable 1er adjoint, O. Taravella « il serait capable de nous vendre que le Titanic, en train de couler est toujours à flot … »


Ah oui un débat – à fleurets mouchetés - a eu lieu entre la majorité municipale et l’opposition sur les rôles respectifs de la mobilisation et de la négociation pour créer du rapport de force et obtenir des financements du gouvernement.

À noter également que si le nom du député ps de la circonscription fut prononcé, personne ne se hasarda à le défendre : par les temps qui courent, on ne sait jamais …


Surprise, sur les taux des impôts, un amendement, déposé sur table par la municipalité, modifiait l'augmentation des impôts communaux qui se divisent en taxe d'habitation, foncier bâti et foncier non bâti. La municipalité venait tout juste d'apprendre qu'il suffisait d'augmenter davantage la taxe sur le foncier bâti pour récupérer une somme comparable à celle qui était prévue, ce qui permettait d'augmenter la taxe d'habitation dans de moindres proportions. Le problème, c'est qu'il était difficile aux conseillerEs d'évaluer en séance et en si peu de temps l'impact d'une telle modification de dernière minute. Nous y reviendrons donc.

Les augmentations d’impôts furent donc votées.

L'attribution des subventions aux associations ne donna lieu à aucun commentaire particulier si ce n'est, pour la subvention exceptionnelle de 5 000 euros  avec les explications embarrassées de la municipalité  qui n'avait pas jugé utile de prévenir dans les délais les responsables de la maison de quartier de la Dhuys de la non attribution de la subvention dans le cadre budgétaire et qui a décidé au dernier moment d'attribuer une subvention de la moitié de la somme demandée soit 5 000 euros. Pour mémoire, rappelons qu'un centre de quartier est inscrit pour 700 000 euros en moyenne par an au budget communal. Sans l'intervention des citoyens relayé par les groupes d'opposition de gauche, il n'y aurait pas eu de subvention.

Il restait alors encore plus de 20 points à traiter.

Prise avec 2 ans et demi de retard, par rapport aux propositions du groupe bic-eelv, et en conséquence un énorme manque à gagner pour le budget communal, la revalorisation de « la taxe de séjour » ( Il s'agit d'une somme de 0,75 €, incluse dans le prix de la nuit d'hôtel) a été votée.

De nombreuses demandes de subventions (cuisine, réfectoires et sanitaires à Oléron, réfection éclairage public, audits énergétiques des bâtiments municipaux, restructuration du groupe scolaire Jules Ferry, réfection des voiries communales, travaux de rénovation et de mise aux normes à Yzeure, toiture 11, rue P. Vaillant-Couturier, huisseries école H. Barbusse et P. Vaillant-Couturier, modernisation cuisine centrale.

Nous reviendrons ultérieurement sur les délibération concernant le personnel communal, la modulation du régime indemnitaire en fonction de l’absentéisme et les rémunérations des  actions de loisirs des enfants. De même nous reviendrons sur quelques mesures ayant trait aux économies d’énergie comme les demandes de subventions pour les audits énergétiques des bâtiments communaux et la réfection de l’éclairage public comme sur celles ayant trait à la transition écologique …

Nous commenterons également la délibération sur « l’optimisation foncière », ainsi que sur celle autorisant le maire à déposer une autorisation  d’urbanisme relative à la réimplantation de la maison de quartier de la Dhuys, pour faire place à l’opération immobilière Kaufman & Broad.

Pour clôturer ce long conseil municipal, on a eu droit à un dépôt sur table de la délibération sur l’adhésion au syndicat vélib’2. La municipalité doit visiblement se déterminer en aveugle ou tout au moins avec des conditions qui changent chaque jour sur la mise à disposition, désormais payante pour les collectivités territoriales non parisiennes, des vélos en location.

Enfin, furent mis au vote 2 vœux du groupe bic-eelv : l’un concernant la solidarité avec la Coordination Eau ile de France dans son juste combat contre Véolia et ses coupures d’eau illégales / et l’autre pour la mise en régie publique de l’eau à Est Ensemble ou au moins à Bagnolet-Montreuil en s’appuyant sur Eaux de Paris.


À suivre.

Pierre Mathon


 

Bagnolet , conseil municipal du 28 mars 2017 : notre premier (et bref) compte-rendu
Bagnolet , conseil municipal du 28 mars 2017 : notre premier (et bref) compte-rendu
Bagnolet , conseil municipal du 28 mars 2017 : notre premier (et bref) compte-rendu
Bagnolet , conseil municipal du 28 mars 2017 : notre premier (et bref) compte-rendu
Bagnolet , conseil municipal du 28 mars 2017 : notre premier (et bref) compte-rendu
Bagnolet , conseil municipal du 28 mars 2017 : notre premier (et bref) compte-rendu
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 23:34
Bagnolet : le Parisien sur les modifications de dernière minute de la hausse des impôts

 


Pour info, avec nos commentaires l'article du parisien.fr sous la plume d'Elsa Marnette du 30 mars 2017 :


« Bagnolet : la hausse d’impôts moins importante qu’annoncée ("Moins importante", cela dépend pour qui ...Ndlr)

Revirement de situation. Ce mercredi soir, les élus d’opposition (et les citoyenNEs de Bagnolet ont découvert en plein conseil municipal que les taux d’imposition prévus lors du débat d’orientations budgétaires et en réunion publique avaient été modifiés. La hausse des taxes d’habitation et foncière devait être de 13 %. Finalement, l’adjoint aux finances, (En réalité il n'est que conseiller délégué, mais, comme nous l'avions dit, il se comporte comme s'il était un premier adjoint. Ndlr) Olivier Taravella, a annoncé une augmentation de la taxe d’habitation de 5,2 % et de la taxe foncière de 11 %. (Bon, l'augmentation du foncier bâti – l'autre taxe, celle dont l'augmentation est aggravée - n'est pas précisée, mais c'est à l'image de cette séance où les uns et les autres - éluEs d'opposition et citoyenNEs présentEs au conseil municipal - ont été mis devant le fait accompli sans disposer du temps nécessaire à l'analyse. Ndlr).
Notre prestataire nous a expliqué qu’une gestion différenciée permettrait de générer le même produit, tout en baissant l’impact sur les budgets des locataires et des propriétaires », a justifié l’élu, expliquant que ça permettrait de faire payer davantage les bailleurs et les entreprises. Une décision qui aurait été diffusée dans l’après-midi précédant le conseil au sein de l’équipe municipale.(À suivre une fois les vraies hausses connues et analysées. Ndlr)

« Il y a un problème de méthode, a tout de suite réagi (à juste titre. Ndlr) l’élu d’opposition PCF Laurent Jamet. On est censés pouvoir travailler les dossiers en amont. Ce n’est pas très sérieux de nous proposer ça, ce soir. » Sa demande de suspension de séance a été acceptée. A la reprise, toute l’opposition s’est prononcée contre.

 

  leparisien.fr »


Notre compte-rendu du conseil municipal est à suivre …

Pierre Mathon

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
30 mars 2017 4 30 /03 /mars /2017 10:20
Dans le parisien, les Baras et la cgt du personnel au conseil municipal de Bagnolet

Le public est revenu au conseil municipal de Bagnolet avec les Baras et la cgt communaux.

Pour info, l'article du
Parisien.fr du 29 mars (Belle réactivité!) sous la plume d'Elsa Marnette :

« Bagnolet : mobilisations au conseil municipal

 

L’ouverture du conseil municipal de Bagnolet s’est faite devant un public fourni et plutôt mécontent, ce mercredi soir. Des travailleurs sans-papiers du collectif Bara et des agents communaux ont tour à tour pris la parole en début de séance pour faire part de leur désarroi. Les premiers concernant la précarité de leur situation : ces hommes vivent dans un squat de la rue René-Alazard depuis cinq ans. Et avec la fin de la trêve hivernale vient la peur d’être expulsé. « Le Bara est en détresse », a clamé un porte-parole, demandant un « simple logement ». « Nous sommes des gens disciplinés, des gens dignes », a-t-il assuré. Le maire (PS) Tony di Martino a rappelé qu’il n’avait « pas les moyens » de proposer un toit aux 3 000 demandeurs de HLM de Bagnolet. « Concrètement nous allons prendre un arrêté anti-expulsion », a expliqué l’élu. Une mesure « symbolique » qui s’ajoute à la proposition « d’accompagner vos demandes de régularisation en préfecture ».

Une représentante de la CGT a ensuite déploré que « cette année amène son lot de mesures qui conduisent à la précarité des agents ». Elle fait notamment référence à l’écrêtement du régime indemnitaire à partir du 11e jour d’absence pour maladie ordinaire. Une « régression » et une « discrimination », dénoncées par les agents communaux.

En réponse, le maire a insisté sur ce qui avait été maintenu, comme « la subvention de 100 000 € », « les deux mois du maire » et « la prime d’installation » « alors que des villes voisines sont revenues dessus ».

  leparisien.fr »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 20:57
La hausse des impôts et l'austérité à Bagnolet, c'est dans Le Parisien

L'article du parisien.fr du 28 mars 2017 avec nos commentaires ;

« Bagnolet : pourquoi les impôts locaux vont augmenter de 13 %

Chaque année, les finances de Bagnolet, une des communes les plus endettées de France avec 3 600 € de dette par habitant, sont scrutées à la loupe. 2017 ne fait pas exception, d’autant plus que la municipalité a annoncé une hausse des impôts locaux de 13 %. Elle devrait être entérinée, ce mercredi à 19 h 30, en conseil municipal. Le maire (PS) Tony di Martino revient sur les contraintes qui l’ont poussé à demander cet « effort » à la population. (Après avoir tenté de lui faire croire pendant 3 ans que les problèmes étaient en voie de solution. Ndlr)

Une dette toujours plus importante. Cela a été dit et redit : en 2014, la nouvelle majorité a trouvé pas mal de poussière sous le tapis. « L’extension de l’hôtel de ville et l’école Joliot-Curie n’avaient pas été entièrement payées », rappelle celui qui lui a succédé. La vente d’un gymnase, censée rapporter 12 M€, ne s’est jamais faite mais cette somme a tout de même été dépensée. Conséquence : « On a continué à emprunter pour financer l’investissement et pour régler ces factures en souffrance », explique-t-on en mairie . La dette s’élevait à 113 M€ en avril 2014 et à 138 M€ début 2017 (Ça c'est vrai ! Ndlr). Mais les emprunts toxiques ont été renégociés et « sécurisés » (Ça c'est vrai et c'est bien. Ndlr).

Ex-premier adjoint de Marc Everbecq, l’élu d’opposition PCF Laurent Jamet ne nie pas « le passif » (À sa décharge, ils sont un certain nombre à être entrés dans une quasi-opposition à 2 ans de la fin du mandat ...Ndlr) mais considère que « cet argument commence à dater. Il y a d’autres choses que le passif qui justifient la situation. » La baisse des dotations de l’Etat en fait, selon lui, partie. « On n’a pas été aidés par le gouvernement », commente lui aussi le maire. (Les baisses des dotations de fonctionnement aux communes ont été considérables, mais dans Le Parisien, le maire actuel ne cherche pas à se faire passer pour un frondeur comme dans les réunions de Bagnolet : qu'ils assument ! Ndlr)

Place à l’investissement. « Maintenant, on prépare l’avenir et donc on réinvestit », promet Tony di Martino. (Avec quoi … ? Ndlr) Reconstruction de l’école Jules-Ferry, deux nouvelles crèches à la Noue et aux Malassis, réfection de huit kilomètres de voirie… « Pour préparer tout cela, on est contraints d’augmenter les impôts », justifie le maire. « Ça va être la double peine puisqu’on parle aussi de réduire des services à la population », considère Jean-Claude Oliva, élu EELV.

Un plan d’économies à la mairie. La population n’est pas la seule à devoir faire un effort. « En parallèle, nous engageons un plan de réduction de notre train de vie », explique Tony di Martino. Et de citer notamment le non-remplacement de 17 départs en retraite et l’écrêtement du régime indemnitaire à partir du 11e jour d’absence. Cette décision n’est pas passée inaperçue chez les agents communaux qui, pour certains, ont fait grève la semaine passée, à l’appel de la CGT.

« Et la masse salariale augmente encore alors que l’audit de 2014 (NDLR : sur les finances) recommandait le contraire », déplore l’opposant LR Jacques Nio. « Oui, on a recruté parce qu’on n’avait pas de cadres, explique Tony di Martino (La municipalité se contente depuis 3 ans d'affirmations générales, sans fournir les détails des 89 embauches. Ndlr). Une ville qui compte 1 250 postes, sans DRH, je ne sais pas faire. »

  leparisien.fr »

Bref, nous avons affaire à une municipalité qui a poursuivi l'aventurisme immobilier et financier de la précédente et qui nous serinait des paroles lénifiantes. Avec en prime un double-langage : on dénonce la baisse des dotations aux communes à Bagnolet, mais on soutient quand même le gouvernement ps qui les baisse.

Pierre Mathon

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
27 mars 2017 1 27 /03 /mars /2017 17:05
Bagnolet : l'ordre du jour du conseil municipal du mercredi 29 mars

Rappel : le conseil municipal de Bagnolet se réunira ce mercredi 29 mars à 19h30 dans la salle du Conseil Municipal de l'hôtel de ville. On sait qu'il sera question du budget, des mesures d'austérité et de la hausse des impôts, mais is il y a aussi d'autres points à l'ordre du jour.

L'ordre du jour complet :

 

1- Approbation du compte-rendu du Conseil municipal du 02 mars 2017
 

2- Approbation du budget primitif 2017 ville de Bagnolet

3- Vote des taux d'imposition 2017
4- Attribution des subventions aux associations pour l'année 2017
5- Attribution d'une subvention exceptionnelle à l'association « La Maison de quartier de la Dhuys »

6- Revalorisation de la Taxe de séjour
 

7- Approbation AP/CP ANRU La Noue - Les Malassis
8- Désignation d'un représentant de la Ville de Bagnolet pour siéger à la commission consultative sur l'énergie de la Métropole du Grand Paris
9- Sollicitation de cofinancements pour la rénovation et la réfection de la cuisine, du réfectoire et des sanitaires du centre de vacances La Vignerie sur l'île d'Oléron
10- Sollicitation de cofinancements pour la réfection de l'éclairage public communal 11- Sollicitation de cofinancements pour la réalisation d'audits énergétiques des bâtiments municipaux
12- Sollicitation de cofinancements pour l'opération de restructuration du groupe scolaire Jules Ferry
13- Sollicitation de cofinancements pour la mise en capacité des voiries communales
14- Sollicitation de cofinancements pour des travaux de rénovation et remise aux normes du centre de vacances Le Château du Parc à Yzeure
15- Sollicitation de cofinancements pour la réfection de la toiture du bâtiment à vocation culturelle situé 11 rue Paul-VaillantCouturier
16- Sollicitation de cofinancements pour le remplacement des huisseries du groupe scolaire Henri Barbusse - Paul VaillantCouturier
17- Sollicitation de cofinancements pour les travaux de modernisation de la cuisine centrale
18- Mise à jour du tableau des effectifs
19- Mise en place d'un Contrat d'Engagement Educatif pour les séjours
20- Modulation du Régime Indemnitaire (RI) en fonction de l'absentéisme
21- Harmonisation des modalités de rémunération des agents d'animation saisonniers mobilisés sur des actions de loisirs en direction des enfants et des adolescents
22- Rémunération des directeurs d'école, des enseignants et des étudiants intervenant sur les temps périscolaires de la pause méridienne et des études surveillées.

23- Mise en œuvre de la stratégie d'optimisation foncière : Principe de cession des propriétés du domaine privé communal par ventes de gré à gré, dites amiables
24- Cession des places de stationnement, propriétés communales, situées dans le Parking P4 Sud sises avenue du Général de Gaulle à la Compagnie Foncière et Financière et d'investissement immobilier (C.O.F.F.I.M.) : Délibération constatant la désaffectation et approuvant le déclassement du domaine public communal sur 2 emprises de la parcelle communale AB 221 avant cession
25- Autorisation donnée à M. le Maire de déposer et signer toute demande d'autorisation d'urbanisme relative au projet de réimplantation de la Maison de Quartier de la Dhuys
26- Adhésion à la charte « Objectif zéro-phyto en Seine centrale urbaine"
27- Adhésion au syndicat de gestion Vélib'2 »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 10:26
Budget 2017 Bagnolet, la cgt refuse « les économies sur le dos du personnel »

Dans le cadre du budget 2017, la cgt des employés communaux de Bagnolet appelle à refuser « les économies sur le dos du personnel ».

- Recrutements gelés,
- non remplacement des agents absents
-
baisse du régime indemnitaire,
- suppression du
bureau information jeunesse
-
baisse du nombre d'animateurs vacataires,
-
diminution du paiement des heures supplémentaires
- suppression des gardiens d'écoles

« En ces temps qui s'annoncent difficiles pour les services publics, où attaquer la fonction publique et ses agents est de mise, nous aurions espéré que notre municipalité marque une position différente. Nous espérions apparemment à tort !

À Bagnolet aussi le personnel va trinquer et reste la variable d'ajustement ! Et les conditions de travail ainsi que le service public vont en pâtir ! »

 

Ce mercredi 22 matin la cgt organisait une assemblée générale dans la salle des pas perdus du nouvel hôtel de ville.

Photos.

Pierre Mathon

Budget 2017 Bagnolet, la cgt refuse « les économies sur le dos du personnel »
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
21 mars 2017 2 21 /03 /mars /2017 10:56
Bagnolet : contre la hausse des impôts locaux 2017

Les éluEs de l'opposition de gauche sont contre la gestion actuelle des finances de la commune et l'augmentation des impôts 2017.

Disons-le, les gestions précédentes ne sont pas pour rien dans cette augmentation d’impôts, même si les pc qui siègent au conseil municipal sont ceux qui ont rompu - certes tard - avec Everbecq-2.

Mais, bon les gestionnaires actuels ps-dyn. cit. ont aggravé le problème tout en nous serinant des paroles sirupeuses.

Et puis, si on finit  par être habitué au double-langage des politiques, le côté « nous soutenons le gouvernement ps hollande-Macron ET nous sommes frondeurs contre les baisses des dotations aux communes » n’amuse plus personne !


Pour info, la tribune du groupe des éluEs Front de Gauche à paraître dans leur tribune du prochain bulletin municipal et publiée ce 20 mars sur leur blog. :

« Non à l'augmentation des impôts

 

Le jeudi 2 mars s’est tenu le Conseil Municipal de la ville de Bagnolet avec à l’ordre du jour le Débat d’Orientation Budgétaire. Celui-ci précède le vote du budget qui doit intervenir au prochain Conseil Municipal le mercredi 29 mars. La majorité municipale, présidée par le Maire PS Tony Di Martino, a présenté ses orientations pour ce vote.C’est la double peine pour les agents communaux et les habitants.

Alors que depuis 3 ans, le Maire annonce un assainissement des finances communales, force est de constater à la lecture des propositions budgétaires qu’il n’en est rien. L’aggravation de la dette et l’augmentation des impôts locaux en attestent. La proposition de la majorité municipale est une augmentation des taux de 13%. C’est une trahison des engagements de campagne du candidat DiMartino.Très prompt à dénoncer le passif, le Maire est bien moins zélé à dénoncer la baisse des dotations de l’Etat et les transferts de charge sur les collectivités.

En 5 ans, la dotation de l’Etat a baissé de 60%. En cumulé, cela représente près de 10 millions d’€. La ville est de plus en plus endettée et son autofinancement est de plus en plus négatif. C’est-à-dire que Bagnolet n’a pas les moyens de rembourser ses emprunts sur fond propre. Les grands sacrifiés seront les agents communaux, les services de la jeunesse et de la culture. Ce bilan est celui de la fin du quinquennat Hollande / Valls / Macron dont la Maire ne fait aucune critique. C’est aussi le bilan de Razzy Hamadi, député de notre circonscription, qui a mené campagne en clamant son appartenance à la gauche du P.S. et qui non seulement a voté tous les budgets qui conduisent les collectivités locales au bord de l’asphyxie, mais était aussi favorable à la déchéance de nationalité et a soutenu la loi El KHOMRI passée en force avec le 49- 3 alors que 70% de la population s’y opposait. Chez lui pas la moindre velléité de « fronde » pour respecter les engagements pris devant ses électeurs.

Cette situation nous ne l’acceptons pas : ce n’est ni au personnel ni aux habitants de payer l’addition. C’est pourquoi nous avons proposé au conseil municipal de mobiliser la population pour exiger du Ministre des Finances qu’il rende à Bagnolet ce qu’il lui doit, ce ne serait que justice. »

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 15:03
Subventions municipales 2017 : La maison de quartier de la Dhuys « oubliée »…

Le conseil municipal consacré au budget se déroulera ce mercredi 29 mars. À cette occasion seront également votées les subventions aux associations.

Curieusement, la demande de subvention pour 10 000 euros faite par la maison de quartier n’y figure pas. Notons que de surcroît les responsables de la maison de quartier n’en ont pas été informéEs.


À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 07:36
Incidents au conseil municipal de Bagnolet du 2 mars : communiqué du maire et commentaires

Le maire actuel de Bagnolet a fait ce 14 mars 2017 un communiqué suite aux incidents survenus lors du conseil municipal du 2 mars. Nous le publions sur ce blog, comme nous avons publié un bref compte-rendu de la séance*, le film vidéo de Marilou Brossier** et le courrier de l’association « Citoyenneté en actes »*** , avec nos commentaires à la suite :

« Suite aux agitations survenues lors de la séance du Conseil municipal du 2 mars 2017, il convient de rappeler les règles qui régissent le principe des interventions publiques. Elles sont consacrées à l’article 8 du Règlement intérieur du Conseil municipal. En vertu de celui-ci : « Pour être recevable, toute demande d’intervention doit avoir été formulée par écrit précisant l’objet de l’intervention et communiquée au maire, au minimum 48 heures avant la séance. L’assemblée sur proposition du maire ou à la demande du tiers de ses membres, peut par vote à main levée, suspendre la séance pour permettre l’intervention du public. Les demandes systématiques ou manifestement abusives sont irrecevables. La durée d’une intervention ne peut excéder dix minutes, sauf accord exprès du Conseil municipal ».

Le Maire et la Municipalité rappellent leur attachement tant au principe des interventions publiques qu’aux règles qui le régissent.

Placer la parole de citoyens non élus au coeur de cet espace traduit la volonté de permettre et favoriser la vitalité du débat démocratique. Non pas pour être dans l’air du temps, non pas pour suivre je ne sais quelle mode… mais pour placer le citoyen au coeur de nos instances. Pour renouer quelques-uns des « fils », qui relient les citoyens bagnoletais à leurs représentants.

Cette exigence nous devons y répondre de façon réfléchie.

La prise de parole de citoyens non élus, au sein de cette assemblée, ne doit pas entrainer l’affaiblissement de nos instances démocratiques.

Cette exigence doit être au contraire un vecteur de confiance. La garantie d’un débat éclairé, respectueux, réfléchi, entre les représentants du peuple, guidés par leurs convictions et le sens de l’intérêt général. Voilà pourquoi, à l’occasion de la prochaine conférence des Présidents des groupes politiques qui siègent au Conseil municipal, je réaffirmerai ma détermination à tenir ces deux exigences, à trouver l’équilibre entre le principe d’intervention du public et l’attachement au fonctionnement serein de nos assemblées démocratiques.

On l’aura compris : l’intervention du public est un principe qui doit être appliqué de manière exigeante. Mais comme tout principe, il ne peut pas être sans limite. »

Notre commentaire :

Lorsque l’association « Bagnolet Écologie » demande la parole  lors d'une interruption de séance du conseil municipal, c'est toujours dans le respect des points à l'ordre du jour.

Il est à noter que le communiqué du maire actuel ne cite pas les personnes à l'origine des troubles.

Nous le ferons donc. Il s’agit de : 1-M. Brakni, qui a demandé la parole pour une chose et a parlé d'autre chose (!) de surcroît très agressivement, 2-M. Bénaïssa ancien adjoint ainsi que M. Everbecq ex-maire, qui sont intervenus intempestivement et agressivement au cours de l'intervention du conseiller délégué O. Taravella, mais aussi 3-M. Nio, conseiller municipal LR qui a perturbé l'intervention, du public, de Didier Idjadi, ex-adjoint au maire.

Il s’agit donc du comportement indigne de quatre personnes précises (MM. Brakni, Bénaïssa, Everbecq et Nio) et cela n’a rien à voir ni avec « les citoyens » en général, ni avec  le droit démocratique acquis permettant aux citoyenNEs de s’exprimer du public lors d’une interruption du conseil municipal.

On peut par ailleurs s’étonner que, contrairement à ce qui se passait - en particulier au début de la mise en place de ce droit démocratique en 2001-2007-, aucun conseiller municipal de l’opposition ne s’exprime – ni même ne demande la parole - pour répondre aux citoyens. Preuve s’il en est à la fois des méthodes à l’œuvre et des manquements des conseillers municipaux vis-à-vis de leur rôle …

Enfin, chacun a noté la faiblesse des réactions du maire actuel lors de l’intervention islamiste de Y. Brakni, faiblesse que nous ne pouvons faire autrement que de la mettre en relation avec l’épisode -peu glorieux – des propos anti-droit-à-l’avortement – et des suites - de J. Parat, membre-  à l’époque - de « dynamique » « citoyenne » et de l’exécutif municipal ps

Pierre Mathon

 

* http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/au-conseil-municipal-de-bagnolet-ce-jeudi-2-mars.html

** http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/un-islamiste-a-l-oeuvre-une-video-de-marilou-brossier.html

*** http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/03/demande-de-sanction-de-citoyennete-en-actes-contre-un-islamiste.html »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 14:15
Projets « participatifs » de quartier 2016 : « Bagnolet Écologie » écrit à la mairie

L'association « Bagnolet Écologie » qui avait proposé fin juin 2016 (et envoyé un dossier en conséquence) un projet participatif pour re-planter et planter un alignement d'arbres sur l'avenue de la Dhuys et le bas de la rue Alazard, vient d'écrire à la municipalité actuelle pour obtenir une réponse officielle :

« Bagnolet, le 13 mars 2017

Monsieur le Maire de Bagnolet


(Copies à M. le conseiller municipal délégué au conseil de quartier de la Dhuys, à Mme l’adjointe à l’environnement, à Mme l’adjointe à la démocratie locale et à M. le directeur Général des Services)


Bonjour,
Notre association a postulé fin juin 2016 – dans les formes, comme c'était demandé - aux projets du budget participatif 2016 de Bagnolet. Notre projet consiste à replanter les 2 arbres disparus avenue de la Dhuys (à l’angle avec la rue Alazard) et créer un alignement d'arbres dans le bas de la rue René Alazard le long de la cour de l'école Joliot-Curie.

Nous disposons actuellement de 2 « réponses », dont aucune ne nous est parvenue (dans les formes, à notre adresse) : une qui a été envoyée par mail au conseil de quartier selon laquelle le projet chiffré à 30 000 euros est jugé techniquement recevable par la DGJVSG (?) et l'autre publiée dans le bulletin municipal du mois de février 2017.

Outre que ces deux « réponses » sont différentes l'une de l'autre, aucune réponse officielle ne nous a été faite et aucun contact n'a été pris avec notre association.

En conséquence, je vous saurais gré de bien vouloir nous faire parvenir une réponse officielle de la mairie de Bagnolet à notre proposition de fin juin 2016.

Dans l’attente de cette réponse, je vous prie de recevoir l’expression de nos sentiments associatifs distingués
.»


8 mois et demi sans réponse …

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article