Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 20:12
Et si, dimanche, vous achetiez un pêcher « grosse mignonne » ?

Ce dimanche 12 février 2017, vous pourrez acheter des pêchers Grosse Mignonne, provenant de greffons du verger de MAP de Montreuil.

À 25 euros, sur la parcelle de l’association MAP au fond de l’impasse Gobetue 06 98 95 88 57.

https://mursapeches.wordpress.com/2017/02/10/vente-des-pechers-ce-dimanche-11-fevrier/

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 20:02
Murs à pêches de Montreuil : le Parisien et Charlie Hebdo sur l’affaire EIF
Murs à pêches de Montreuil : le Parisien et Charlie Hebdo sur l’affaire EIF

Lu sur le blog de Map ce 9 février :

« Le Parisien et Charlie Hebdo sur l’affaire EIF

https://mursapeches.wordpress.com/2017/02/09/le-parisien-et-charlie-hebdo-sur-laffaire-eif/


 

La lettre ouverte au maire, portée par le conseil de quartier et les associations présentes sur les murs à pêches a trouvé des échos dans la presse locale et nationale : La gauche à l’assaut des murs à pêche de Montreuil, titre Charlie Hebdo. Nous sommons la municipalité de suspendre l’appel à projet, et de mettre en place une gouvernance citoyenne assurant l’avenir des parcelles concernées.

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 11:12
Re-Le Parisien sur le dépeçage Municipalité de Montreuil-Grand Paris des murs à pêches

Suite dans leparisien.fr de ce 9 février sur les murs à pêches de Montreuil :

« Montreuil : nouvelles déclarations sur l’avenir des Murs à pêches

Alors que le jury du concours Inventons la métropole devait désigner, ce jeudi, les trois projets présélectionnés pour l’ancienne usine EIF de Montreuil et une petite partie des Murs à pêches, - des cultures de pêchers en espaliers, palissés sur des murs créés au XVIIe siècle- les pouvoirs publics ont publié une « déclaration commune » pour affirmer leur souhait de « participer à la valorisation de ce site remarquable ». La municipalité, le département, Est Ensemble et la métropole du Grand Paris affirment qu’« Inventons la métropole n’est pas un concours d’architectes ou de promoteurs immobiliers » mais « permettra à un projet innovant, ambitieux et respectueux du cadre environnemental de voir le jour ». Le conseil de quartier et plusieurs associations se sont opposés au fait de verser cette parcelle de patrimoine au concours du Grand Paris. Le jury doit désigner le lauréat en juillet. »

Touchés !

M
ais pas au point, pour les responsables du dépeçage, de renoncer au projet comme le demandent le conseil de quartier et les associations …

Pierre Mathon


 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 10:37
Pascal Mage et Bernard Lelièvre

Pascal Mage et Bernard Lelièvre

Le député de Montreuil-Bagnolet, Razzy Hamadi, a adressé un courrier* aux préfet de Seine Saint-Denis avec copies à la ministre de l'environnement, au préfet de région et au président du Grand Paris au sujet du projet du Grand paris et de la municipalité de Montreuil de dépecer les murs à pêches :

https://mursapeches.wordpress.com/2017/02/10/du-renfort-venu-de-lassemblee-nationale/

Les défenseurs-seuses des murs à pêches sont dans l'attente des positionnements
contre le bétonnage des « murs » de la part de ses concurrents de gauche (les élections législatives vont avoir lieu, dans la foulée des présidentielles, en juin 2017) : Alexis Corbières du parti de gauche, Gaylord Le Chequer du pcf et du rgc et Pierre Serne d'eelv. Sans oublier unE éventuelLE candidatE du mouvement des citoyens de Montreuil …

En ce qui concerne la droite, la candidate, Manon Laporte, vice-présidente à la région, pourrait demander au président du Grand Paris de renoncer au projet sur les murs à pêches et bien évidemment, nous sommes aussi dans l'attente de la réaction de l'éventuelLE cadidatE macroniste.

Pierre Mathon

*
« Monsieur Pierre-André DURAND

Préfet de la Seine-Saint-Denis

Paris, le 7 février 2017

Monsieur le Préfet,

Je me permets d’attirer votre attention au sujet du site des murs à pêches de Montreuil. Dans le cadre d’un appel à projet de la Métropole du Grand Paris, sur lequel je me suis entretenu avec son Président Patrick Ollier, la ville de Montreuil s’est portée candidate dans le cadre d’un aménagement qui remettrait en cause la sanctuarisation de ce site exceptionnel et patrimonialement classé.

En effet, il semblerait qu’une partie des deux hectares du site des murs à pêches soit dédiée dans ledit projet à de la promotion immobilière. Ce que je considère être une atteinte au patrimoine intervient après qu’au fil des ans bien des parcelles ont été sacrifiées, rendant hypothétique la sanctuarisation de ce poumon vert au cœur du Grand Paris.

Je crois, Monsieur le Préfet, que rien ne peut se faire sans dialogue ni concertation, que la confiance avec les riverains comme les associations doit être au cœur de toutes décisions concernant cet atout considérable pour notre territoire et les générations futures.

Or, si la plupart des sensibilités politiques, lors des dernières échéances électorales locales, s’étaient engagées à la mise en place d’un comité de pilotage rassemblant élus, professionnels, associations et citoyens, pour travailler à l’avenir du site, force est de constater que la réalisation de cette promesse demeure attendue.

Ma conviction, partagée avec de nombreux citoyens et autant d’associations, est qu’à défaut d’un programme clair et d’une vision partagée pour l’avenir du site, un moratoire s’impose. Celui-ci peut et doit être accompagné d’un espace reconnu de dialogue et de concertation, à l’instar du comité de suivi mis en place entre 2005 et 2008 sous l’autorité du sous-préfet de l’époque Mathias Vicherat et de la Direction de l’environnement. Je sollicite à ce titre votre soutien et souhaite que vous puissiez relayer dans les faits et avec l’ensemble des acteurs concernés cette initiative.

Monsieur le préfet, nous le voyons bien, les projets imposés unilatéralement dans ces domaines n’ont pour souvent comme issue que l’impasse de l’obstination.

Restant à votre disposition pour tout complément d’information, je vous remercie par avance de l’attention que vous porterez à ce dossier et vous prie de recevoir, Monsieur le Préfet, l’expression de mes salutations respectueuses.


 

Razzy HAMMADI

Copie à

  • Madame Ségolène Royal, Ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat

  • Monsieur Jean-François Carenco, Préfet de la Région Île-de-France

  • Monsieur Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris »

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 10:31
EIF-murs à pêches, le fond de l'affaire

Un article de fond, publié le 7 février sur le blog de MAP :

« Le Fond de l’Affaire

« S’unir pour réussir » ! Voilà un bel engagement de la Ville pour 2017. Concernant les Murs à Pêches, ça n’aura pas duré longtemps. Naïfs, nous attendions depuis longtemps cette concertation que nous promettait la Mairie. Pif ! Paf ! tout tombe à l’eau ! Après avoir constaté que l' »affaire EIF » avait été mûrie à l’été dans le plus secret des silences, on apprend aujourd’hui que l’omerta doit demeurer et demeurera. En effet, une sainte loi empêcherait les habitants de connaître les projets des postulants. Seule la proposition retenue sera rendue publique en juillet 2017… et là, (roulements de tambours !), nous aurons enfin droit à la parole. Pour dire quoi ? Pour faire quoi ? Pas grand chose, si ce n’est choisir la couleur des rideaux qui surplomberont un espace jusqu’alors naturel… et nous moucher dedans !

Du fond de leurs officines, nos chers élus sont en train de concocter des stratégies qui mériteraient elles aussi le classement tant elles sont loufoques. Un pincée de subvention, un soupçon de mensonge, un zest d’incohérence et abracadabra… voilà qu’une partie du site des Murs à pêches est vendue non pas, comme on nous l’avait expliqué, pour restaurer des murs, préserver des clos à pêches, maintenir le paysage, mais pour construire des logements et réhabiliter une usine. L’épaisse fumée qui se dégage de leur chaudron a une curieuse odeur d’amateurisme qui prêterait à sourire si le sujet n’était pas si grave. Engagés qu’ils sont dans des visions court termistes, ils métamorphosent le public en privé, la nature en béton, les engagements en peau de lapin et les citoyens en couillons.

Trêve de bavardage ! Le voici cet appel à projet, rien que pour vous ! Pour moi, le fameux « retour de la puissance publique dans les Murs à Pêches » se resume à cette seule formule magique: « La ville de Montreuil mettra le PLU en compatibilité avec le projet retenu ». »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 09:18
Les murs à pêches vendus à la découpe

Lu sur le blog de Map, ça date de quelques jours (du 19 janvier), mais malheureusement, c'est toujours d'actualité

« 
Un « joyau » vendu à la découpe?

« Joyau » , voilà l’expression utilisée par Monsieur Patrice Bessac, Maire de Montreuil, pour qualifier le territoire des Murs à Pêches.

« Retour de la puissance publique », voilà la dynamique que notre édile souhaitait instaurer durant sa mandature pour sauver ce même territoire.

Protection renforcée, gestion globalisée, concertation, rénovation et mise en valeur, voilà enfin ce dont il était encore question en septembre dernier lors de l’inauguration de la Maison des Murs à pêches, soigneusement orchestrée à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Et Pourtant une partie de ce « joyau » publique s’apprête à être vendu en catimini à un groupement privé au service du « Grand Paris ».

En réponse à cette embardée surprenante, le Conseil de quartier Signac-Murs à pêches, la Société Régionale d’Horticulture de Montreuil, Lez’arts dans les murs, Les Ateliers de la Nature, Montreuil Environnement, Racines en Ville, Rêve de Terre, Sens de l’Humus, l’association des Murs à Pêches et … souhaitent réagir.

Dans une lettre ouverte à Monsieur le Maire de Montreuil, ils demandent instamment le retrait du site dit EIF (comprenant des parcelles de murs à pêches) de l’appel à projets de la Métropole du Grand Ville et prient la Ville de se prononcer clairement en faveur d’une politique globale et concertée de sauvegarde du site.

Cliquer ici pour la lettre ouverte du Conseil de quartier à Monsieur le Maire »

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 12:14
La sorcière de Gobetue, le PLU et les murs à pêches de Montreuil


Vu sur le blog de l'association MAP de Montreuil :

« La sorcière de Gobétue, une concertation rondement menée. »

On sait que la municipalité de Montreuil a annoncé que son PLU s'adapterait au projet immobilier du Grand Paris sur le terrain EIF et ses 2 terrains adjacents (1,9 hectares à bétonner dans les murs à pêches!)

D'où ces dessins de la sorcière de Gobetue ...

Pierre Mathon

La sorcière de Gobetue, le PLU et les murs à pêches de Montreuil
La sorcière de Gobetue, le PLU et les murs à pêches de Montreuil
La sorcière de Gobetue, le PLU et les murs à pêches de Montreuil
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 12:08
Le site EIF (et les 2 terrains non bâtis) dans les murs à pêches de Montreuil

Vu ce jour sur le blog de l'association des murs à pêches de Montreuil, « un retour » en photos sur la visite collective, qui a eu lieu ce 15 janvier, du site EIF (avec ses deux terrains non bâtis adjacents) qui fait l'objet d'un projet d'urbanisation que les autorité veulent cacher le contenu aux citoyens et aux associations.

https://mursapeches.wordpress.com/2017/02/07/retour-en-image-sur-la-visite-du-site-eif/


Pierre Mathon

Les photos :

Le site EIF (et les 2 terrains non bâtis) dans les murs à pêches de Montreuil
Le site EIF (et les 2 terrains non bâtis) dans les murs à pêches de Montreuil
Le site EIF (et les 2 terrains non bâtis) dans les murs à pêches de Montreuil
Le site EIF (et les 2 terrains non bâtis) dans les murs à pêches de Montreuil
Le site EIF (et les 2 terrains non bâtis) dans les murs à pêches de Montreuil
Le site EIF (et les 2 terrains non bâtis) dans les murs à pêches de Montreuil
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 18:55
Murs à pêches-EIF : le Parisien.fr rend compte de la rencontre avec J.-Ch. Nègre

L'article du parisien.fr d'aujourd'hui rendant compte de la réunion du 7 février entre le représentant du maire J.-Ch. Nègre avec le conseil de quartier et quelques associations :

« Comment protéger les Murs à pêches de Montreuil ?

Si tout le monde a le même objectif (Tout le monde ? … En paroles, mais, malheureusement, pas en actes ! Ndlr), les parties ne s’accordent pas forcément sur la manière d’y arriver (Que « les parties ne s'accordent pas », c'est le moins que l'on puisse dire ! Ndlr.) . Alors qu’une parcelle d’1,9 ha — l’ancienne usine EIF et un morceau de murs — (Le terrain de l'ancienne usine EIF, sur lequel il est légitime de réhabiliter le bâti existant est encadré par deux terrains non construits, dont l'un avec de beaux murs à pêches - dont certains viennent justement d'être détruits - et l'autre avec « la maison des murs à pêches » qui vient tout juste d'être inaugurée. Ndlr.) devrait être aménagée dans le cadre du concours Inventons la métropole du Grand Paris, le conseil de quartier et plusieurs associations s’étaient récemment fendus d’un courrier au maire. Ils lui demandaient de retirer la parcelle de l’appel à projets et d’établir une « structure de gouvernance » pour décider de l’avenir du site. Ce mardi après-midi, le conseiller municipal PCF en charge de cette question les a rencontrés dans la Maison des Murs à pêches pour répondre aux doléances et inquiétudes. Et Jean-Charles Nègre s’est voulu très clair : « Aucun mur ne sera détruit sur le site, aucun (Promesse en l'air ... Ndlr.*). Et les moyens dégagés doivent servir à rebâtir des murs. »

Ces murs, qui s’étalaient à leur apogée sur des centaines de kilomètres, représentent aujourd’hui 35 ha dont une partie classée (...et une autre qui devait l'être si le maire de l'époque - J.-P. Brard - ne s'y était opposé. Ndlr). Plusieurs parcelles ont été reprises par des associations, de même que l’ancienne usine. L’appel à projets prévoit d’y implanter de l’activité économique, agricole, culturelle et n’écarte pas la possibilité d’y bâtir des logements, au grand dam des protecteurs du patrimoine. C’est un scénario à envisager selon Jean-Charles Nègre : « Si on ne construit pas aux abords (Ce n'est pas « aux abords », mais DANS les murs à pêches. Ndlr) des Murs à pêches, nous ne trouverons pas les financements. Les subventions, le mécénat, ça ne nous mènera pas loin. Il va falloir faire un choix », argumente-t-il (Quand le pcf « joue » au Monopoly … Ndlr) préférant « des habitations qui s’intègrent dans le paysage » à « des murs qui s’écroulent en partie » (C'était le projet de Brard, projet qui avait été, à juste titre rejeté. Ndlr). Et de rappeler que la ville a déjà déboursé 100 000 € pour en remettre certains debout.

Pression des promoteurs (Ce n'est pas une raison pour y céder ! Ndlr), pollution des sols (Si la pollution rend l'exploitation agricole problématique, ce n'est pas une raison pour les bétonneurs d'en tirer argument pour dépecer l'espace des murs à pêches. Ndlr), mainmise du privé… Les sources d’inquiétudes sont nombreuses. Quid des « solutions juridiques » pour ne pas voir des bâtiments pousser à la place des arbres fruitiers ? « Il y a un plan local d’urbanisme précis pour la parcelle, c’est un garde-fou », tente de rassurer le conseiller municipal (Pourquoi alors avoir décidé officiellement de modifier ce plan pour tenir compte du projet qui serait retenu. Ndlr). Pourquoi n’avons-nous pas été consultés plus tôt et va-t-on l’être ensuite, questionne un autre riverain ? L’élu évoque la mise en place d’un « outil public d’accompagnement du projet » (Cela fait plusieurs mois que cette idée est dans l'air … Ndlr). Et assure qu’une fois le lauréat désigné, fin juillet, « un processus d’étroite concertation s’engagera » (Les citoyenNEs veulent disposer des informations dès maintenant. Ndlr).

Ce mardi également, le député (PS) Razzy Hammadi a écrit à la ministre de l’Ecologie, au président de la métropole et au préfet pour s’inquiéter « d’un aménagement qui remettrait en cause la sanctuarisation de ce site exceptionnel » (Nous publierons prochainement ce courrier. Ndlr).

Elsa Marnette  leparisien.fr »


* D'autant que comme le dit Pascal Mage responsable de l'association MAP dans un commentaire à cet article du Parisien.fr : « Mursapeches le 08 février 2017 à 0 h 35

« Aucun mur à pêches ne sera détruit » assure la ville. Quelle drôle de promesse, Monsieur Nègre le conseiller municipal, le sait très bien, puisque nous l'avons informé lors d'une réunion publique du 12 décembre qu'un linéaire d'environ de 16 mètres avait été abattu, pour pouvoir défricher le terrain et le borner dans le cadre du Grand Paris. De surcroît il doit encore exister un arrêté municipal interdisant la démolition des murs à pêches dans ce secteur pris lors d'une précédente mandature. Pascal Mage »

Les commentaires ndlr sont de Pierre Mathon.

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 13:53
Bernard Lelièvre du conseil de quartier et Pascal Mage due MAP

Bernard Lelièvre du conseil de quartier et Pascal Mage due MAP

Lu dans Le Parisien.fr du 6 février 2017, sous la plume d'Elsa Marnette dans leparisien.fr du 6 février 2017 :

« Montreuil : les riverains craignent un nouveau grignotage des Murs à pêches

«Il y a eu la piscine, le collège, la maison de retraite. Il va bientôt y avoir le garage du tramway. Et voilà que d’autres parcelles sont encore menacées. » C’en est trop pour le conseil de quartier et plusieurs associations qui œuvrent pour la protection des Murs à pêches du haut de Montreuil. Ils ont récemment écrit au maire (PCF) leurs inquiétudes de voir ce patrimoine à nouveau « grignoté ». Une réunion avec la ville est prévue ce mardi. Au XIXe siècle, on a compté jusqu’à 300 km de ces murs faits de plâtre, qui emmagasinaient la chaleur le jour pour la restituer aux arbres fruitiers la nuit. L’urbanisation est passée par là et il reste aujourd’hui 35 ha de parcelles appartenant au public ou au privé. Certaines sont en jachère, d’autres occupées par des associations.

Située juste à côté, l’ancienne peausserie EIF a été soumise au concours Inventons la métropole du Grand Paris. L’enjeu : aménager 1,9 ha comprenant l’ancienne usine et un morceau des Murs à pêches, dont une petite partie classée. Six aménageurs ont répondu à l’appel à projets et trois devraient être présélectionnés dans les jours à venir. Il n’est donc pas trop tard, estiment les riverains, pour « suspendre le projet » et créer « une structure de gouvernance ». « Certes le concours va apporter des capitaux mais cela va aussi détruire du patrimoine. Il faut que le Grand Paris investisse le lieu mais pour en faire un site d’exception. Est-ce que l’on va construire au château de Versailles ? Non », s’agace Pascal Mage de l’association des murs à pêches.


L’appel à projets mentionne en effet la possibilité de construire des logements sur le site et de « mettre le plan local d’urbanisme de la ville en compatibilité avec le projet retenu ». « Comme il y a cession des terrains à un opérateur privé, il pourra faire ce qu’il veut dans cinq ou dix ans », s’inquiète Bernard Lelièvre du conseil de quartier.

Bien au contraire, assure Jean-Charles Nègre, conseiller municipal PCF délégué à l’aménagement des Murs à pêches : « La ville travaille pour trouver les garanties légales qui empêcheront toute densification et qui préserveront le site. » Selon lui, Montreuil ne peut faire l’économie de ce projet : « Si on ne fait rien, on va se retrouver à la merci de la loi du marché et avec des murs qui s’écroulent petit à petit. Ce patrimoine, nous allons le valoriser pour Montreuil, la Seine-Saint-Denis et pour la région. Mais pour cela, il faut qu’il soit vivant. » (Ainsi selon le représentant du pcf de Montreil , il faudrait accepter la loi du marché... pour mieux s'y opposer. Drôle de façon de défendre les murs à pêches et drôles de "communistes" ! Ndlr.)

  leparisien.fr ».

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article