Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 22:40
« Lettre ouverte » (du blog) à l' « élu aux kébabs »

Un conseiller municipal d'opposition a « osé » affubler l'élu municipal adjoint-au-maire chargé du commerce et du « développement » économique du surnom péjoratif d' « élu aux kébabs ». Il aurait pu tout aussi bien l'appeler « élu aux salons de coiffures », ou « aux agences immobilières » ou « aux marchands de peintures ». Mais bon, Brahim a trouvé a trouvé « élu aux kébabs »..

Décryptage :

S'occuper de l'activité économique et du commerce n'est pas, par les temps qui courent, une sinécure. L'élu aurait beaucoup gagné à travailler dans le long terme plutôt que de clamer urbi et orbi qu'il avait des résultats. Un exemple criant de cette « vantardise », est l'annonce qu'il a faite concertant le magasin de peintures qui 1- devait être un commerce de proximité et 2- qui allait s'ouvrir dans les 6 mois. 1 an ½ après, le « Comptoir Seigneur Gauthier »,  qui vient d'ouvrir au 1er niveau du foyer étudiant privé Philia n'est pas un commerce de proximité. On ne va pas tout traiter, mais bon, deux autres exemples : son incapacité à travailler avec l'élu à la voirie et celle à l'urbanisme et à la politique de la ville sur 2 dossiers,
- celui du centre commercial du 49,avenue Stalingrad où la commune n'a pas profité de la rénovation faite par Antin Résidence, le propriétaire privé, pour revoir circulation et stationnement (heureusement, les commerçants sont dynamiques et ça fonctionne)
- et de la disparition du centre commercial de la place Sampaix (que le rattrapage par l'ouverture d'un commerce provisoire est loin de compenser.

Bon, il se trouve que « l'élu aux kébabs » est en même temps chargé de suivre le conseil de quartier de la Dhuys : venant après Aziz Bénaïssa (surnommé « le prix Nobel d'économie » … pour avoir asséné, dans un conseii municipal, que la commune s'enrichissait en s'endettant ...) , il peut difficilement faire plus mal.

Bref, voilà pour l' « élu aux kébabs ».

Entre parenthèses, il devait bien se douter qu'en se portant candidat pour gérer la mairie, il s'exposait à quelques critiques …). À suivre pour les autres, objets de quolibets de la part du conseiller municipal d'opposition et de la ridicule « lettre ouverte » du ps.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 11:24
Brahim Benramdan lors d'une initiative de l'APIC en 2015

Brahim Benramdan lors d'une initiative de l'APIC en 2015

Pour information, nous publions ci-dessous le communiqué de Brahim Benramdan en réponse au communiqué, qui se voulait drôle, du PS local et qui n'était qu'une attaque personnelle mesquine :

« La section PS Bagnolet a cru bon se fendre d'une déclaration visant mes prises de positions sur la politique municipale. Un texte se voulant ironique mais qui en réalité manie à longueur de ligne le mépris. S’il ne s’agissait que de banales controverses politiques, il n’y aurait pas grand-chose à redire. La démocratie est faite d’opposition de point de vue et il n’y a là rien de scandaleux bien au contraire. Je n’aurais cependant pas manqué d’exprimer de fortes réserves sur la forme. Mimer les humoristes est quelque chose de « casse gueule » lorsque l’on est dépourvu de talent. Je ne peux que déconseiller aux socialistes de Bagnolet de persévérer dans cette voie. Cependant la section PS de Bagnolet, dans son texte collectif, est allée au-delà de la controverse politique en versant dans les attaques personnelles et la calomnie. Des bassesses qui ne grandissent pas leurs auteurs. Avoir un regard critique sur la gestion municipale vous expose désormais à la vindicte, ce qui abime le débat local, et surtout masque le peu d’argument sur le fond de cette majorité. Des agissements qui ne sont malheureusement pas isolés puisque, le Maire en personne, au lieu d’organiser le débat dans le respect des points de vue de l’opposition et de façon sereine, alimente à chaque Conseil municipal les tensions en ne pouvant s’empêcher d’attaquer les personnes. Pour ma part je continuerai d’agir, de m’exprimer et faire des propositions pour Bagnolet et ses habitants, sans faire plus de commentaires sur ceux qui à cours d’idées ne visent que les personnes. J’ai toujours été fidèle à mes engagements politiques en faveur de l’égalité, de la justice sociale et de l’éthique. Tout en assumant les fonctions institutionnelles je n’ai jamais négligé le travail de terrain, car c’est pour moi ce qui confère la principale légitimité pour un militant local. Mes engagements publics je les ai toujours accomplis en maintenant une activité professionnelle. Je n’ai jamais vécu de quelconque mandat. Mon engagement pour un Bagnolet populaire et solidaire demeure total ! Je maintiendrai une vigilance de chaque instant, et un regard critique sur la conduite de notre ville par la majorité de Monsieur Di Martino. Le souci des Bagnoletais l’exige car il y a fort à faire. Pour ne prendre qu’un seul exemple notre ville a dernièrement battu un nouveau record d’endettement, alors que nous peinons à entrevoir une quelconque amélioration de nos services publics municipaux et du rendu à la population. Bien loin de cette regrettable stratégie d’enfumage du débat conduite par l’actuel Maire, le débat démocratique doit s’amplifier dans notre ville, pour répondre aux enjeux lourds qui se posent. De grandes échéances électorales s’annoncent. Elles seront j’en suis convaincu, l’occasion pour tous ceux nombreux qui souhaitent que la gauche qui ne trahit pas et qui ne baisse pas les bras reprennent du souffle, d’adresser un message fort. Avec vous Pour Bagnolet ! »

À suivre, sur le fond.

Si le but du PS de Bagnolet avait été de donner de l'importance à Brahim, il a été atteint. Bon, espérons que les citoyens de Bagnolet vont pouvoir maintenant débattre sérieusement et sans esprit règlement de compte mesquin de la gestion municipale passée, présente … et future !

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 18:04
Les "fosses" ont été préparées dans le haut de la rue Hoche. Certes ils y aura un arbre en moins qu'il n'y en avait, mais c'est déjà ça.

Les "fosses" ont été préparées dans le haut de la rue Hoche. Certes ils y aura un arbre en moins qu'il n'y en avait, mais c'est déjà ça.

BAGNOLET ÉCOLOGIE, membre de France Nature Environnement) a écrit ce 21 décembre 2016 au maire de Bagnolet avec copies à Christiane Pesci, adjointe-au-maire et à Youcef Philippon, directeur de l'environnement :

« Nous avons eu des échanges intermittents de courriers avec votre adjointe au maire aux espaces verts et au développement durable
- sur les arbres à replanter avec des exemples,
- pour demander l'élaboration concertée d'une charte de l'arbre
- et sur l'agenda 21...

Le 17 avril 2016, nous vous avions adressé une lettre de relance. Le 9 mai votre adjointe avait répondu en indiquant que la mairie ne manquerait pas « de communiquer auprès de la population lorsque les travaux auront été réalisés » et en annonçant, concernant la charte de l'arbre et l'agenda 21 que « Concernant l'agenda 21, nous venons de recruter un ingénieur environnement qui sera en charge notamment de sa réalisation. Comme vous le savez peut-être la première phase est bien celle de la concertation, que nous voulons importante et largement diffusée, et nécessite une préparation en vue de sa bonne réalisation. Nous comptons dans un premier temps finaliser le PCAET avant l'été puis nous pourrons lancer notre concertation pour l'Agenda 21 après. La question de la charte de l'arbre nous semble alors avoir toute sa place au sein de ce dispositif et les associations locales de la ville pourront alors pleinement y contribuer. ».

Notre association souhaite être informée des plantations en cours et envisagées ainsi que les résultats du « diagnostic des manques » réalisé pat la mairie, ainsi que du « programme d'action. prévu par la mairie. Elle souhaite connaître les échéances de l'élaboration de l'agenda 21 (concertée, forcément concertée). »

À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 16:27
LE PS DE BAGNOLET PERD SES NERFS CONTRE UN CONSEILLER MUNICIPAL D'OPPOSITION

Nous publions, avec quelques notes entre parenthèses, la « lettre ouverte » du ps Bagnolet à Brahim Benramdan de ce mardi 27 décembre (sur leur blog).

Cela sent le règlement de compte pour apostasie* entre socialos et ex-socialo et dénote une non-acceptation des critiques et de la démocratie. Bref, cette « lettre ouverte » montre l'état de déliquescence où est tombée la municipalité actuelle alors qu'elle arrive à peine à mi-mandat :

« 
LETTRE À BRAHIM BENRAMDAN, MISTER SELFIE, CYBER-CONSEILLER MUNICIPAL !

Nous ne sommes pas habitués aux effusions démonstratives, ni aux débordements de sentiments, mais nous nous sommes dit, après presque 3 ans de déclarations d’amour ininterrompues, qu’il aurait été égoïste de notre part de ne pas te dire à quel point nous te respectons ! (Ça se veut drôle et enjoué … Ndlr)

Tous autant que nous sommes, « élu aux kebabs », « vice-maire à temps partiel de Bagnolet », « presque maire au bistrot », « élue à la chorale de papa maman ayant un gros chagrin », « élu aux subventions et à la boxe », « adjointe passant plus de temps aux USA qu’à Bagnolet », « vizir », « élu à l’insécurité », « avengers de Bagnolet », « l’couple monsieur et madame Propre », « directeur de cabinet imaginaire », « ex-gauchiste devenu toutou des socialos », « élu à la dictature locale », ou tout simplement « socialos » (Au point où ils en étaient, ils auraient pu répondre, arguments à l'appui, à ces critiques. Reprenons : « élu au kébab » : c'est quoi la réalité et les résultats du travail de l'adjoint actuel pour développer les commerces de proximité et les activités à Bagnolet ? En quoi consiste vraiment le travail du 1er adjoint ? Etc. Nous y reviendrons. Ndlr), bref, tous, unis, nous avons voulu rendre hommage à notre plus grand fan, Mister Selfie, cyber-conseiller municipal !

Mais notre histoire d’amour ne date pas d’hier. En effet, Brahim Benramdan, après avoir trinqué au champagne dans les locaux de la permanence de campagne de Claude Bartolone en juin 2007 pour sa réélection, tu adhères au Parti Socialiste de Bagnolet en septembre 2007, dans l’objectif de figurer sur sa liste aux municipales de 2008. Adhésion qui durera peu de temps, puisque tu trahis (apostasie* ! Ndlr) ton engagement pour figurer aux côtés de Marc Everbecq aux élections de 2008. Marc Everbecq que tu trahis (re-apostasie* Ndlr) 6 ans plus tard, en te présentant finalement aux côtés de Laurent Jamet aux municipales de 2014.

Convaincus que notre cyber-conseiller municipal préféré continuera dans son inconstance politique notoire, nous sommes tout de même quelque peu inquiets : le libéral socialiste de 2007 rejoindra-t-il Macron ou restera-t-il insoumis ?! Mais c’est vrai, tu es du Parti de Gauche, un vrai insoumis, et on ne doute pas que tu partageras toutes les positions des libres penseurs qui te dirigent.

Ah cher Brahim, nous reconnaissons tout de même ton engagement sans faille à la recherche de la transparence municipale, à t’offusquer des indemnités actuelles des élus, toi qui n’as touché que la modique somme de 41 760€ entre 2008 et 2014 comme indemnité de conseiller municipal délégué au… CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance). 41 000 euros pour réunir le CLSPD, quoi… cinq fois ? dix fois ? quinze fois ? NON, 2 fois !!! 2 fois apportant ainsi, personnellement, ta pierre à la lutte contre les trafics de drogue et l’insécurité qui semble tant t’inquiéter ces dernières années ! (Nous pouvons témoigner que BB a toujours été préoccupé des questions de délinquance, pendant son mandat éverbéquien, sa « trahison » et son mandat de conseiller municipal d'opposition. Ndlr)

41000 euros pour organiser 2 réunions ? Chapeau Mister Selfie ! Une telle abnégation nous laisse encore bouche-bée…
(L'intéressé se justifiera lui-même – s'il le souhaite - , nous n'avons pour notre part jamais défendu la gestion d'Everbecq-2., mais qu'il me soit permis
1- de m'étonner qu'il soit répété à 3 reprises, le total, cumulé sur 6 ans de ses indemnités de conseiller délégué - il n'est pas question ici de transparence - : on dit en langage populaire que « c'est l'hôpital qui se fout de la charité » -
et 2 – d'indiquer que, si B. B. n'est pas un homme de dossiers et si Everbecq n'est pas pour rien dans le peu d'existence du clspd, que lorsque nous l'avions sollicité, sur des cas concrets, nous avons pu en revanche constater sa disponibilité. Ndlr)

Réjouissons-nous de ce que les années te fassent t’offusquer ainsi de tout ce que tu as cautionné pendant 6 ans, réagissant au logement de fonction de l’actuel DGS. Il te semblait pourtant logique que le précédent DGS en dispose… et touche aussi (en toute illégalité) l’indemnité qui y était afférente, ce qui a permis à la ville de récupérer un chèque de 52 000 euros de ton ami, ancien DGS de Bagnolet. (Certes par sa présence BB a cautionné, comme d'autres, ces pratiques condamnables, mais alors, pourquoi lui reprocher - plus haut - d'avoir « trahi » Everbecq avec Laurent Jamet ? … surtout que la municipalité actuelle doit son élection à la « trahison » des ex-soutiens d'Everbecq-2. Ndlr)

Ahhh Brahim, mais que faisais-tu de tous ces beaux principes entre 2008 et 2014 ? Etais-tu trop occupé à organiser des soirées privées en marge de ton emploi officiel ? Auto-entrepreneur, encore une fois, chapeau, ta capacité à cumuler les emplois non cumulables (??? cela ressemble à de la délation - si ce reproche était fondé … - Ndlr) (et donc les revenus !) nous enthousiasme au plus haut point ! Dommage que ce soit ta mission de conseiller municipal délégué qui en ait pâti (ah non, pardon, 2 réunions du CLSPD en 6 ans, 41000€ d’indemnités…) (Quatrième citation du total des indemnités perçues par BB et toujours cette réduction de la fonction au nombre de réunions officielles … Ndlr)

Bref Brahim, cher Brahim, toi qui te positionnes en donneur de leçon professionnel, quel dommage que tu n’assistes pas aux conseils municipaux depuis 2014 (quand même, avoir assisté à 6 conseils municipaux en intégralité sur 26 en 3 ans, et nous avoir honoré de ta présence uniquement pour le début de 2 conseils municipaux sur 7 En 2016 , soit un pourcentage de présence de moins de 20% cette année, c’est grand ! nous dirions même, c’est beau !). Tout savoir sur tous les sujets, tout connaître mieux que tout le monde en ne venant jamais, avoue qu’il y a de quoi t’envier !
Alors, Brahim, sinon, tu proposes quoi ? A part nous insulter, insulter nos familles, renier tes engagements (re-re apostasie* NDLR). , avoir oublié tout ce que tu as fait, ou surtout, tout ce que tu n’as pas fait en 6 ans de mandat, quelles sont tes propositions ? Par exemple, sur les questions de laïcité, quelle ligne défends-tu ? Celle de Monsieur Brakni (Concernant l'islamisme qui touche des gens très divers à Bagnolet, nous aurons l'occasion d'y revenir, mais nous voulons d'entrée souligner qu'il est important, selon nous, de garder le contact avec les « jeunes » aux prises avec les contradictions de leur double-culture.Ndlr) auprès de qui tu milites, ou celle de Monsieur Mathon (« Merci » de me citer. Ndlr) dont tu partages et donc cautionnes tous (pas tous, malheureusement . Ndlr) les articles ? A moins que les extrêmes ne se rejoignent, après tout, tu n’es plus à une inconsistance près !

Ah Brahim, cher Brahim, laisse-nous te souhaiter de joyeuses fêtes de fin d’année, et viens partager, « In Real Life », toutes tes opinions, tes idées, tes propositions pour notre ville. Le Conseil municipal de Bagnolet t’accueillera à bras ouverts en 2017, il n’est pas trop tard. Nous, presque maire, vice maire, et adjoints incompétents te pardonnons toutes tes insultes qui ne sont pas dignes d’un politicien de ton étoffe ! Viens nous voir ! Tu verras, c’est sympa le Conseil Municipal, on y parle de tout plein de choses qui intéressent les habitants de notre ville ! Ne te cache pas derrière l’écran de ta page Facebook, fais-nous bénéficier de toutes tes compétences, et si tu ne le fais pas pour nous, fais-le pour les Bagnoletais ! »

Nous ne sommes pas jaloux de ne plus être LA cible, mais seulement effarés par la bassesse les attaques et tristes de voir le niveau politique dans lequel certainEs sont aujourd'hui tombéEs.

Pierre Mathon

*
Apostasie : renoncement public à une religion ou à une doctrine

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
15 décembre 2016 4 15 /12 /décembre /2016 13:31
Sur l'arrêté du maire de Bagnolet au sujet d'une nouvelle répartition des délégations

Le maire vient de décider, visiblement à la demande de « dynamique citoyenne », de revoir un certain nombre de délégations qu'il donnait à ses adjointEs. Bon, comme il a fait effacer sur le site les anciennes délégations, on ne comprend pas tout.

Toujours est-il que K. Lombardo perd sa délégation-clé « éducation » au profit d'El Miloud Kanfoudi, ce qui n'est pas vraiment une surprise.


Rien n'est précisé en ce qui concerne les adjointEs ps : Sayad Kokkhar qui n'exerce plus sa délégation à la sécurité, Marie Colou, qui n'exerce plus sa délégation à l'urbanisme … Rien non plus au sujet d'Olivier Taravella, délégué aux finances et qui, dans les faits, est le vice-maire.

Ah oui, il semble que la délégation à l'information (la communication municipale) soit retirée à Marie-Laure Brossier, ce qui n'est pas un scoop, tant la communication municipale n'a vraiment jamais échappé au maire actuel.

Au delà de cet arrêté, les ctoyenNEs ont pu noter l'effacement du 1er adjoint (sauf en ce qui concerne des emplois clientélistes) et son frère qui, depuis qu'il habite à Villemomble, s'en remet de plus en plus aux services en matière de voirie pour se concentrer sur le foot …

De même ce mini-remaniement ne tient pas compte de ce que certaines adjointEs et conseillères délégués passent plus de temps aux USA qu'à Bagnolet …

 

Plus que 3 ans à tenir !

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
13 décembre 2016 2 13 /12 /décembre /2016 22:10
Transparence : les indemnités des éluEs de Bagnolet

Lors du dernier conseil de quartier de la Dhuys, le directeur général des services de Bagnolet avait affirmé - avant de se rétracter – que les éluEs n'étaient pas payéEs.
Et pourtant si : les éluEs de la majorité municipale sont indemniséEs.

Remarquez, c'est normal s'ils font leur boulot (bien ou mal), ce qui n'est pas toujours le cas...

Voici donc ce qu'ils ont touché – en net - en juillet 2016 (nous avons trouvé ces chiffres sur le site officiel de la Ville) :


Le maire : 3880 € au titre de maire et 790 € au titre du Grand Paris ;

Brahim Akrour adjoint aux affaires générales : 1925 € ;

Les 7 autres adjointEs ps : 1055 € ;

Danièle Senez, 599 € au titre de conseillère municipale et 1411 € au titre de vice-présidente à la politique de la ville d'Est Ensemble ;

Karamoko Cissoko vice-pdt d'EE aux sports : 1411 € ;

Les 6 adjointEs « dynamique citoyenne » ; 1233 € ;

Les conseillers municipaux de la majorité (délégués) : 599 €.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 10:03
Conseil municipal en début de mandature

Conseil municipal en début de mandature

Bon, il faut de l'obstination pour se farcir le conseil municipal : il y avait pourtant une bonne trentaine d'éluEs (rappelons que les éluEs de la majorité municipale sont indemnisés), une dizaine de cadres administratifs et 25 puis 20 personnes dans le public (de plus en plus clairsemé au fur et à mesure des conseils municipaux ).

Puisque je vous « dois » un « compte-rendu », il sera succint. Les dossiers n'étaient pas parvenus à tous les conseillers municipaux, vraisemblalement par la faute de la poste. Bon ce n'était pas une raison pour que le projet de délibération budgétaire modificative soit bourré de fautes et un nouveau dossier, lourdement modifi é, a été déposé sur table, le jour du conseil, sans que soit respecté les 5 jours francs. Légalement cela aurait dû donner lieu à un report de l'examen du dossier à une séance ultérieure (ce qu'avait logiquement demandé le groupe Front de Gauche) en décembre, mais ce ne fut pas le cas, le maire (qui par ailleurs maintient sa fâcheuse tendance à l'agressivité, on ne se change pas …) ayant opposé un refus à cette demande légitime.

Bref vous pouvez vous reporter à notre dernier article http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/12/bagnolet-le-prochain-conseil-municipal-du-7-decembre-et-son-ordre-du-jour.html : tout a été voté.

À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 11:02
Bagnolet, le prochain conseil municipal du 7 décembre et son ordre du jour

Le prochain conseil municipal de Bagnolet se tiendra ce mercredi 7 décembre à 19h30 salle du conseil municipal dans l'Hôtel de ville.

En voici l'ordre du jour  avec un minimum de commentaires:

 

1- Approbation du compte-rendu du dernier conseil municipal (du 29 septembre 2016)

2- Approbation de la modification du siège du Grand Paris du 13ème au 15ème arrondissement.

3- Approbation de la délibération modificative n°1 du budget 2016. C'est le gros dossier de ce conseil municipal, nous y reviendrons

4- Autorisation de liquider, mandater les dépenses d'investissement avant le vote du budget primitif 2017
5- Acomptes sur subventions 2017
6- Approbation du Fonds de Compensations des Charges Transférées (FCCT) part fiscale et dit « d'équilibre »
7- Approbation du rapport de la Commission Locale d'Évaluation des Charges Territoriales (CLECT)

8- Attribution de subventions exceptionnelles à diverses associations (la plus grosse est de 32 000 € (sur 48 500) en faveur de Football Club : un peu cher, le prix du penalty raté par le frère Hakem en coupe de France ? (Lol)

9- Sortie du patrimoine communal de deux balayeuses.
10- Versement d'une subvention en solidarité avec Haïti
11- Attribution du marché d'assurances pour la flotte automobile
12- Convention de prise en charge des dépenses et des recettes liées aux services mis à disposition entre Est Ensemble et la Commune

13- Convention de mise à disposition de services entre Est Ensemble et la Commune
14- Modification du tableau des effectifs
15- Création de la Commission extra-municipale de jumelage et de la coopération décentralisée
16- Rapport d'activités de la commission extra-municipale pour l'accessibilité aux personnes handicapées

17- Dispositif expérimental de prévention des violences et des violences radicales
 

18- Demande de concours de Fonds Social Européen dans le cadre de l'action "accompagnement renforcé des participants du PLIE de Bagnolet"

19- Première mise en œuvre de la stratégie d'optimisation foncière : les régularisations foncières du domaine privé communal faisant office de domaine public communal : Approbation des divisions foncières et du classement des parcelles C 235, C 236, G 154 et R 183 dans le domaine public communal. Le but : clarifier les choses et ne plus payer d'impôt foncier.

20- Cession d'une emprise de 70 m² au 15 rue Danton

21- Facilitation de l'opération immobilière Serap-Coffim à centre-sud. Cession des places de stationnement, propriétés communales, situées dans le parking P4 Sud, sises avenue Gallieni, à la COFFIM : Approbation du principe de désaffectation et déclassement du domaine public communal sur 2 emprises de la parcelle communale AB 221 avant cession. En fait la municipalité dans son zèle à servir la soupe à Coffim avait oublié quelques petits détails dans ses délibérations précédentes... L'oubli va être réparé.


22- Facilitation de l'opération hyper-densifiante Logirep 101, rue Anatole France dans le Plateau. Principe du transfert à la Ville de Bagnolet par Logirep de la voirie à créer sur les parcelles A68 et A245 et à son intégration dans le domaine public de la Ville.

23- Autorisation donnée au maire de déposer un permis de construire pour l'installation de locaux provisoires à usage commercial à l'angle des rues Pierre Brossolette et Lucien Sampaix. Bon, cette construction ne compensera pas la débâcle commerciale causée par l'Anru Everbecq-2 poursuivie par Di Martino, mais cela permettra de maintenir un peu de commerce au cœur des Malassis ...

24- Création d'une commission extra-municipale pour le 115 rue Robespierre. Comme dirait Clémenceau ...

25- Modification des modalités administratives et des conditions tarifaires de la prestation d'enlèvement des tags et graffitis : en fait il s'agit d'accroître l'efficacité du dispositif adopté en 2015

26- Revalorisation des droits de voirie 2017

27- Demande de dérogation des commerces au repos dominical : en fait il s'agit d'Auchan et nous ne pouvons que « saluer » la contribution empressée de la municipalité de Bagnolet à la macronite aiguë en vigueur chez les hollando-valssistes

28- Protocole de préfiguration du nouveau PRU d'Est Ensemble : comme il fallait s'y attendre, alors que l'on en est qu'au niveau des études, la démolition-restructuration de la dalle M. Thorez n'est pas mentionnée. Ne parlons même pas du secteur rue de la Barre – rue S. Carnot, abandonné sous Everbecq-2 

29- Compte rendu annuel à la collectivité locale de la convention publique d'aménagement de La Noue - exercice 2012
30- Le même - exercice 2013
31-Le même - exercice 2014
32- Encore le même - exercice 2015 (Nous approfondirons l'évolution de la rénovation de La Noue prochainement ...)

À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
30 novembre 2016 3 30 /11 /novembre /2016 15:16
Lettre ouverte n°18 de Rosalind Fay

Lettre ouverte n° 18 adressée au Maire, aux Maires Adjoints  et aux Conseillers Municipaux de Bagnolet le 29 novembre 2016

 

Il y a quelque chose d’incohérent dans les pages « Groupes Politiques » de Bajomag’. Les groupes élus par les bagnoletais(Socialiste, Radical et Société Civile, Dynamique Citoyenne, Front de Gauche et Citoyens, Bagnolet Initiatives Citoyennes – EELV, et Les Républicains-UDI) s’y expriment et c’est tant mieux. Puis pour des raisons obscures, on offre à Monsieur Parat une place à lui tout seul au même titre que des groupes politiques légitimes.

 

Pouvez-vous nous expliquer pourquoi vous réservez un tel traitement de faveur à une personne qui n’occupe que la 23èmeplace sur la liste des groupes de la majorité qui composent le Conseil Municipal ? Et pourquoi le laisser se réclamer d’un parti qui n’a pas été soumis au suffrage des bagnoletais ?  Il est désigné comme « non inscrit - membre du Parti Français et Musulman ». C’est totalement incompréhensible pour la bagnoletaise de base que je suis. 

 

Cette affaire n’est pas anodine. Personne n’a oublié le scandale que M. Parat a provoqué en déclarant publiquement et en tant qu’élu de la République, que « l’avortement est un meurtre. »  Selon le Parisien Libéré du 10/03/15, « le Maire lui a demandé de se mettre en retrait de la vie politique le temps d’éclaircir (sic) ses positions. » 

 

Eclaircir veut dire « rendre plus clair ».  Or les propos de Parat sont parfaitement clairs. En revanche, les bagnoletais ne comprennent pas tant de sollicitude à son égard. Dynamique Citoyenne a gardé un profil bas durant toute cette affaire. Il est temps que les élus de Dynamique Citoyenne, ainsi que tous les autres Conseillers Municipaux aient le courage de prendre position.

 

Monsieur Parat s’est vu retirer sa délégation (encore heureux) mais a gardé sa place comme Conseiller Municipal. (Je crois savoir qu’on ne pouvait pas légalement le virer.)  Et voilà en tant qu’élu de la République, qu’il s’autoproclame membre et représentant du parti “Français et Musulman”. On est en train de défier les règles les plus élémentaires de la démocratie et de la laïcité ! M. Parat a été élu comme membre de “Dynamique Citoyenne” ! Et comme cela, il change de « bord » et accède à une place privilégiée dans Bajomag’ ?! Mais où on va ?

 

En résumé :

· Après avoir été élu sur une liste « collective », il décide tout seul de changer d’étiquette et de siéger au Conseil Municipal comme Représentant du « Parti Français et Musulman».

· Le fondement du « Parti Français et Musulman » est clairement idéologique et religieux.  Si Monsieur Parat prétendait être Représentant des Catholiques, Juifs, ou Bouddhistes de France, le problème serait rigoureusement le même. Il ne s’agit pas de stigmatiser Monsieur Parat en tant que Musulman.  Evidemment, à titre personnel, il a le droit à ses croyances et à son identité religieuse. Mais le Conseil Municipal doit respecter la Laïcité, toute la Laïcité, et rien que la Laïcité.  

· Monsieur Parat ne doit plus disposer d’une tribune au même titre que des groupes et partis élus par les bagnoletais. En plus, c’est nul ce qu’il écrit.

 

Une réponse m’obligerait. Je vous en remercie par avance. 

 

Rosalind Fay

28 novembre 2016

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 17:34
Les « tribunes » du bulletin municipal de Bagnolet

Doit-on rappeler que les groupes d'élus qui ont accès au bulletin municipal pour s'exprimer, doivent s'efforcer de le faire sur des questions municipales et non nationales … (Cette remarque concerne, cette fois-ci les tribunes de dyn. Cit. et d'eelv).

On constate par ailleurs un dysfonctionnement du grupe pc-fdg (tout fout le camp, ma chère …) qui n'a pas réussi à remettre sa tribune à temps au bulletin municipal.

Notons, et c'est toujours avec un étonnement indigné que nous voyons cela, qu'un individu tout seul, élu sur une liste qui ne se présentait pas comme islamiste, pond sa tribune tout seul au nom d'un parti islamiste auquel il a adhéré depuis qu'il a été viré (oh cela ne s'est pas fait tout sans mal …) du groupe « dyn. Cit.-ps ».

Concentrons-nous sur la tribune - scandaleuse - de « dyn. Cit. » où après un - juste - propos sur les députés qui ont voté le refus d'un amendement visant à rendre inéligible les députés condamnés pour violences sexistes, s'attaque à la question estivale du burkini en la réduisant à une mode vestimentaire alors qu'il s'agit d'un combat contre les avancées de l'islamisme qui signifie un recul dramatique pour les droits des femmes. Passons sur le fait qu'il n'est cité que l'arrêt du conseil d'Etat alors que d'autres décisions de justice allant dans un sens contraire ont été prises, qu'il n'est pas mentionné que l'arrêt a été pris par 3 vieux juges de sexe masculin (de même que le rejet de l'amendement, cité plus haut, a été le fait de députés mâles …). Des observateurs objectifs ont noté tout cela et surtout le fait que le jugement du Conseil d'Etat se fonde sur une primauté de la » liberté » de se vêtir sur la remise en cause du droit des femmes et ne soit justifiée que par l'absence (?) de trouble à l'ordre public.

Pierre Mathon

* Sur le droit concernant les tribunes : (pris sur http://www.edile.fr/cadre-juridique-applicable-aux-bulletins-municipaux/)

« La loi reconnaît au profit des élus d’opposition un droit d’expression spécifique sur ces supports. Ainsi, le Code général des collectivités territoriales dispose : « Dans les communes de 3 500 habitants et plus, lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d’information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est réservé à l’expression des conseillers n’appartenant pas à la majorité municipale. Les modalités d’application de cette disposition sont définies par le règlement intérieur » . .

 

Selon la jurisprudence administrative, « toute mise à disposition du public de messages d’information portant sur les réalisations et la gestion du conseil municipal doit être regardée, quelle que soit la forme qu’elle revêt, comme la diffusion d’un bulletin d’information générale ». Les termes « sous quelque forme que ce soit » font expressément référence aux éventuels supports numériques, notamment les sites Internet, pour lesquels le droit d’expression des élus d’opposition trouve pleinement à s’appliquer. Le ministère de l’Intérieur a ainsi eu l’occasion de préciser que « si le site internet de la ville offre une diffusion régulière d’informations sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, en vertu du droit que leur reconnaît la loi, les conseillers minoritaires doivent y avoir une tribune d’expression » 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article