Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

12 juin 2015 5 12 /06 /juin /2015 14:57

Quelle belle UNE du Bajomag’ de juin (c’est le nom du nouveau bulletin municipal de Bagnolet) : on y voit une personne en train de détaguer les escaliers de la dalle Maurice Thorez.

L’ennui c’est que ce détaguage n’a pas été une réussite puisque quelques jours après, les tags qui étaient censés avoir été enlevés si l’on en croit la photo de Bajomag’ étaient encore là plusieurs jours après, le 10 juin, comme en témoigne la photo que nous avons prise ce jour-là ….

Autant nous avons approuvé la mise en place du dispositif anti-tags (cependant insuffisant compte tenu des moyens financiers limités de la commune), autant nous n’approuvons pas les méthodes de basse propagande.

Au lieu de cette photo de propagande (répétée 2 fois, une fois en couverture du mag’ et une deuxième fois à l’intérieur) il aurait mieux valu publier un décompte des interventions effectuées à la demande des particuliers et ayant réellement produit un résultat puisqu’au conseil municipal
du 8 avril 2015 (il y a 2 mois) http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2015/05/le-dispositif-anti-tags-de-bagnolet-dans-le-parisien.html un dispositif antitags a été voté. On apprend d'ailleurs à la lecture de l'article du bulletin municipal que ce dispositif ne sapplique qu'à partir du 1er juillet.

Pie
rre Mathon

Pendant / Après ... !!!
Pendant / Après ... !!!

Pendant / Après ... !!!

Repost 0
6 juillet 2013 6 06 /07 /juillet /2013 11:27

CM 27juin13-T Di M

 

L’intervention de Tony Di Martino au Conseil municipal du 27 juin 2013, sur le compte administratif pour l’exercice 2012, publiée le le 28 juin 2013  sur le blog du PS :

 « Quelques remarques sur ce Compte Administratif 2012 car d’autres points importants figurent à l’ordre du jour de ce Conseil Municipal.

Monsieur Everbecq nous explique donc que ce bilan financier de l’année écoulée présente un excédent comptable de 13 Millions d’Euros …

Curieuse manière de présenter les choses lorsque l’on sait que le vote du Budget d’une commune consiste en un exercice de prévision et d’autorisations de dépenses et de recettes.

En l’occurrence, un bon gestionnaire, ce qui n’est pas votre cas, Monsieur Everbecq, fait en sorte que les recettes couvrent les dépenses et que celles-ci soient les plus précises possibles.

Cela nécessite également un important travail de suivi de l’exécution des dépenses. Cela ne semble pas être un sujet de préoccupation pour vous et votre Direction générale.

En 2012, vous avez donc beaucoup emprunté – 28 Millions d’Euros, ce qui porte le niveau de la dette à plus de 3000 euros/habitant ce qui représente un montant 3 fois supérieur aux villes comparables – inscrit un niveau important de cessions de propriétés communales et vous avez procédé à l’annulation de crédits importants tant en Fonctionnement qu’en Investissement.

Singulière manière d’exécuter un budget!

Ainsi, en section d’Investissement, les dépenses d’équipement – les travaux pour résumer – s’élevaient à 35,2 Millions d’Euros au Budget Primitif, les « restes à réaliser » à 5,4 M€ au 31/12/2012 et les crédits annulés à 4,9 M€!

C’est considérable.

En section de Fonctionnement, un simple chiffre permet d’illustrer mon propos.

Notre collègue Mohamed Hakem avait évoqué cette question lors d’un précédent Conseil Municipal: il s’agit des charges à caractère général qui assurent le fonctionnement courant et quotidien des services municipaux.

Vous avez qualifié vos interlocuteurs à ce sujet, comme sur beaucoup d’autres, de menteurs.

Force est de constater que nous disions la vérité !

Ainsi, la dépense prévue au Budget 2012 s’élevait à  12,9M€. Vous en avez annulé 1,2M€ soit près de 10%.

Chacun aura donc compris pourquoi les employés communaux dans les écoles, les services, les conservatoires, au CTM, aux espaces verts rencontrent autant de difficultés pour assumer le quotidien.

Cette réalité-là, nul ne peut la contester !

Cela va de soi, nous voterons contre ce Compte Administratif 2012 qui n’est que le reflet de votre mauvaise gestion.

Je vous remercie de votre attention »

 

L‘intervention de Christiane Pesci, au même conseil municipal sur le même sujet, telle que publiée le 28 juin sur le blog EELV :

« Après la présentation de ce compte administratif, je vais vous donner la réalité des chiffres qui a été travestie par le maire.

Tout d'abord je vais vous communiquer quelques chiffres qui proviennent purement et simplement du document qui nous a été remis :

- L'endettement est de 3 300 euros par habitant(e) à comparer à 1 049 euros par habitant(e)s pour les villes comparables à Bagnolet;

- La dette était de 78 millions d'euros en 2008, elle est aujourd'hui de 114 millions d'euros soit une augmentation de 45% en 5ans. Belle performance !!!

- L'école Joliot-Curie aura coûté 35 millions d'euros à comparer à un prix de départ annoncé à 18 millions;

- 35 millions d'euros pour le centre administratif mais nous craignons que la facture augmente pour un prix de départ de 21 millions d'euros;

- D'autres constats : baisse de 25% du budget de la culture, baisse de 20% du budget famille et baisse de 25% du budget aménagement urbain et environnement.

Vous dégagez donc un autofinancement à cause de coupes budgétaires et au détriment du service public et des Bagnoletais(e)s.

Mais, le plus énorme est à venir.

On apprend qu'en 2012, vous avez renégocié 2 prêts toxiques et résultat de la renégociation. Au lieu de rembourser 13 millions d'euros à Dexia, nous devons rembourser 26,3 millions d'euros. C'est scandaleux !!!

Il faut ajouter à ce chiffre 1,5 millions d'euros de soulte.

Aujourd'hui ces emprunts toxiques de 13 millions d'euros, nous aura coûté 27,8 millions d'euros soit + 14,8 millions d'euros.

C'est le prix d'une école.

Il faut savoir qu'il reste encore après cette fabuleuse renégociation, 30 millions d'euros d'emprunts toxiques.

Que comptez-vous faire ?

Pensez-vous simplement continuer d'enrichir Dexia au détriment des Bagnoletais(e)s.

J'en arrêterai la sur ce désastre.

Il est clair que nous voterons contre ce compte administratif 2012. »

 

Pierre Mathon

Repost 0
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 07:05

Emprunt-toxique

Il semble qu’il ne sera pas facile d’effacer devant les tribunaux les dégâts des emprunts toxiques souscrits de façon totalement irresponsable par le maire actuel entre 2007 et 2008. En effet, nous apprenons ce lundi que le Département de la Seine-Saint-Denis vient d’être débouté dans son procès sur les emprunts toxiques souscrits en 2005 auprès du Crédit Agricole.

http://www.lcp.fr/actualites/politique/150135-emprunt-conteste-la-seine-saint-denis-deboutee

Par ailleurs, il semble que le gouvernement après que le Conseil général de Seine-Saint-Denis ait obtenu en février du TGI de Nanterre l’application d’un taux d’intérêt extrêmement favorable sur trois prêts toxiques s’engage dans la voie de la sécurisation … des banques , même si la mise en place d’un fonds de soutien pluriannuel, censé faciliter la renégociation des taux des prêts toxiques entre banques et collectivités, est également envisagé.

http://www.lcp.fr/actualites/politique/149680-emprunts-toxiques-une-loi-de-validation-bientot-proposee

 

Pierre Mathon

Repost 0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 19:14

tacle-4.jpg

Le Parisien du samedi 29 juin 2013 rend compte avec un curieux titre (« Le maire tacle ses opposants ») du début du conseil municipal de jeudi soir (la journaliste ayant quitté la séance alors qu’il restait un grand nombre de points de l’ordre du jour à traiter et en particulier ceux qui avaient été à l’origine de l’annulation inopinée par le maire du conseil municipal convoqué pour le 19 juin …)

tacle-3.jpeg

Tacler : tenter de prendre le ballon dans les pieds de l'aversaire

tacle-5.jpg

Nous publions l’article, avec, comme il se doit, quelques commentaires :

« BAGNOLET Au conseil municipal

Le maire tacle ses opposants (Le titre choisi par la Rédaction du Parisien est surprenant : si l’on devait résumer le conseil municipal de jeudi soir, ce serait plutôt « le maire passe entre les gouttes et recule … pour mieux sauter - sur la modification du PLU et quelques autres délibérations. Il est regrettable que la rédaction du Parisien prenne pour un « tacle » du maire ce qui ne sont que mensonges et propos méprisants d’un homme à la dérive et qui s’apprête à jouer « Fort Chabrol » pour tenter d’être réélu. C’est en réalité le titreur du Parisien qui mériterait d’être « taclé ». Ndlr)

Une semaine après son annulation (Par le maire, « taclé par sa majorité ». Ndlr), le conseil municipal de Bagnolet s’est tenu jeudi soir à l’école Joliot-Curie, une délocalisation mise en place depuis les grands travaux de l’hôtel de ville (Ces grands travaux ne rendent cette délocalisation nécessaire que parce que le maire a en plus de son projet mégalo moche et ruineux à 37 millions d’euros voulu s’engager dans la dénaturation du bâtiment historique de la mairie. Ndlr). L’un des nombreux sujets de discorde, entre le maire PC Marc Everbecq, son opposition mais aussi une partie de sa majorité (Ce n’est pas une partie de la majorité mais la majorité de sa majorité : le maire n’a plus en soutien que 5 élus sur 30 ! Ndlr) et des habitants.

Après la prise d’assaut (Le mot est fort, les parents d’élèves de l’école Jean-Jaurès demandaient simplement l’exercice du droit démocratique. Mis à part le maire qui a tenté en vain de s’opposer à leur prise de parole, les autres conseillers municipaux ont trouvé légitime qu’ils interviennent. Ndlr) du début de séance par les parents d’élèves de l’école Jean-Jaurès, endommagé par les orages de la semaine dernière, (les récents orages n’ont représenté que la « goutte d’eau » de trop car les bâtiments n’ont pas bénéficié de l’entretien dont ils avaient besoin depuis des années ! D’ailleurs, 350 000 € avaient été votés en 2009 pour les travaux nécessaires. Travaux qui n’ont jamais été réalisés. Les parents se demandent où sont passés ces 350 000 €) la foire d’empoigne entre les élus s’est poursuivie autour des contrats de réussite jeunes. « C’est le lieu d’enveloppes clientélistes ! Il faut que cette possibilité de passer le brevet d’animateur soit ouverte à tous les jeunes de la ville », tance Christiane Pesci (EELV), traitée de « menteuse » par le maire. Sur les autres projets de jeunes, une élue (de la majorité, ndlr) demande des précisions sur cette étonnante aide de 2 500 € apportée à une femme pour aller apprendre l’anglais et l’espagnol à … Dubaï. « Elle est voilée. C’est difficile pour elle. Elle passe par une entreprise de foot », donne pour toute réponse Abdelaziz Benaïssa, un adjoint au maire.

« J’ai mille signatures de soutien »
Marc Everbecq, maire (PC)

Le principal point de l’ordre du jour (C’est du moins le seul point couvert par la journaliste. D’autres sujets non moins importants allaient être abordés par la suite … en l’absence de la journaliste, qui n’avait pas jugé utile de rester. Ndlr) concernant les comptes administratifs, (Le compte administratif 2012, il n’y en a qu’un par an. Ndlr) finalement adoptés dans le plus grand brouhaha. A l’opposant socialiste Tony di Martino qui dénonce des imprécisions de taille sur le compte administratif, le maire rétorque : « C’est epsilon ! ».

A Christiane Pesci, qui relève d’autres erreurs, le maire acclamé par ses soutiens, nombreux (Les termes « supporters » ou clients » serait plus exact. On sait comment ils sont convoqués par SMS. Ndlr) dans le public, s’emporte à nouveau : « Tous ces gens sont venus pour dire qu’il était temps de poursuivre le renouveau dans cette ville. J’ai mille signatures de soutien et ce n’est que le début. Vous et votre petit orchestre, c’est fini. Ce temps est terminé », assure-t-il. (Pourquoi ne pas informer les lecteurs du Parisien du contenu flou et plébiscitaire de la pétition, de la façon dont les signatures ont été obtenues et même de fausses signatures comme l’a montré une des adjointe- Marie-Catherine Ondua - en dénonçant l’usurpation de son identité ? Tout cela a pourtant été dit au conseil municipal. Ndlr)

MARIE-PIERRE BOLOGNA »

Oui, décidément, le titre trouvé par le Parisien est curieux, car si quelqu’un a été « taclé » au conseil municipal de jeudi soir, c’est bien le maire actuel, tant par ses opposants que par sa majorité. N’a-t-il pas dû retirer quelques unes de ses délibérations comme celle sur la modification du PLU ?

 

Pierre Mathon

Repost 0
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 08:56

CM 27juin13-1

 

D’entrée, on est saisi par l’ambiance houleuse et détestable de cette séance du conseil municipal en raison du climat instauré dans cette ville par les pratiques méprisantes et antidémocratiques du maire.

On sait que le maire avait interdit les interventions des associations, même s’il n’a pu empêcher

CM 27juin13-2 école JJ

les parents d’élèves de l’école Jean Jaurès de s’exprimer http://www.bagnoletenvert.com/article-l-ecole-jean-jaures-au-conseil-municipal-118768510.html.

Une fois n’est pas coutume, les délibérations sur le financement clientéliste pour des jeunes (le contrat réussite jeunes (les CRE, chers à Campana-Eleb) - il y avait une aide de 3000 euros pour aller étudier les langues étrangères au Qatar - et la façon dont sont distribuées les formations BAFA) ont fait – enfin ! - l’objet de contestations.

CM 27juin13-1 école JJ

CM 27juin13-2

CM 27juin13 J Ph C

Le compte administratif 2012 a donné lieu à une longue discussion qui a mis en évidence la non-sincérité du budget 2012 tant il y avait de différences entre le budget voté par les élus et l’exécution qui a été faite par le maire. Mais finalement au lieu de voter – logiquement - contre, les élus de la majorité ont soit voté pour, soit se sont abstenus de façon à le laisser passer.

CM 27juin13-T Di M

Tony Dimartino, président du groupe PS-EELV-Cac93

Le maire recule ... pour mieux SAUTER ?

Pour les délibérations portant sur l’urbanisme, le maire, en tacticien au petit pied, a préféré céder sur les décisions où il se savait en minorité … avec l’intention de les proposer à un conseil municipal suivant.

Ainsi, la délibération modifiant le PLU a été retirée. De même, certaines ventes de « bijoux de famille » à des promoteurs privés comme le terrain 178-180 rue Robespierre et des terrains 133-135 avenue Gallieni, mais aussi  la vente des parkings P4 Sud pour permettre la construction par Coffim de plusieurs tours sur le terrain de l’ex-SERAP, ont été retirées.

Le maire s’est résolu à accepter, sur demande par courrier de plus du tiers des élus, un moratoire sur les travaux et la création d’un groupe de travail élus-citoyens.

cv Wx mairie 25juin13-1

En dépit des affirmations du maire, nous notons que les travaux se poursuivent sur la passerelle de 600 000 €.   

De même, a été voté une demande d’enquête administrative indépendante sur le trafic de cocaïne au garage municipal comme le demandaient les élus PC et comme il ne l’avait pas décidé de son propre chef.

En revanche des délibérations lourdes de menace sur notre cadre de vie comme l’opération super-béton Eiffage sur le secteur Blanqui (sans concertation), le projet d’aménagement de la place Sampaix qui prévoit la fermeture pour plusieurs années des commerces existants ainsi que des densifications (sans concertation). De même, les élus PC ont laissé passer les ventes des terrains 107-109 rue Robespierre et 35-65 rue Jean-Lolive alors qu’en bonne logique (absence de concertation notamment) ils auraient dû s’y opposer.

Nous y reviendrons dans ce blog ainsi que sur la problématique du projet de contrat de développement territorial d’Est Ensemble mis  à enquête publique.)

À suivre.

Pierre Mathon

 

 

Repost 0
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 17:00

cm24oct12-PM

 

Le maire de Bagnolet vient de me faire savoir cet après-midi, par un mail de son directeur de l’administration générale et des affaires juridiques, qu'il ne sera pas donné une suite favorable à la demande de prise de parole de l’association « Bagnolet Écologie » ( http://www.bagnoletenvert.com/article-conseil-municipal-du-27-juin-bagnolet-ecologie-demande-la-parole-118728249.html ) au conseil municipal de ce soir 27 juin 2013.

Il semblerait (promesse d’Everbecq, LOL) qu’il soit en revanche envisagé de donner la parole aux associations au conseil municipal de la rentrée (s’il a lieu, re-LOL).


Au-delà du « fait du prince » et de l’arbitraire de cette censure, il est clair que ce qui l’énerve particulièrement c’est que les interventions de « Bagnolet Écologie », comme celles de « Citoyenneté en actes à Bagnolet » trouvent un large écho … jusque dans les rangs de sa propres majorité.

 

À ce soir.

 

 

Pierre Mathon

Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 06:08

cm 27mars13-1

 

Le conseil municipal, initialement programmé le 19 a été annulé en catastrophe par le maire (ce jeudi 27 juin 2013 à 20h30 à l’école Joliot-Curie), mais il en a maintenu l’ordre du jour.

L’Association « Bagnolet Écologie, l’Écologie à Bagnolet » a donc les mêmes raisons de donner son point de vue, avant le vote des élus, sur un ensemble de projets de délibérations qui, s’ils étaient adoptés par la majorité enfonceraient encore davantage la commune de Bagnolet dans la catastrophe urbanistique, financière et la dégradation de son cadre de vie.  


Elle vient donc d’envoyer le mail suivant au maire de Bagnolet ainsi qu’aux élusEs municipaux-pales et au Directeur général des services :

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet,

Mesdames et Messieurs les AdjointEs-au-Maire

Mesdames les conseillères municipales et Messieurs les conseillers municipaux de Bagnolet,

Monsieur le Directeur Général des Services,

 

Je vous demande, par ce mail, de me donner la parole lors du conseil municipal de Bagnolet du mercredi 24 juin 2013, avant l’examen des délibérations qui portent sur : - la modification du PLU qui ouvrirait à des opérations d’urbanisme privées - sans concertation - sept terrains avenue Gallieni et Edouard Vaillant ainsi que le parc du 8 mai 1945 dans les Malassis ; ces opérations bétonneraient davantage notre commune ; le PLU modifié détruirait un élément de notre patrimoine culturel protégé comme tel au PLU actuel et aggraverait l’imperméabilisation des sols ;

- les ventes - décidées sans concertation - de propriétés communales (107-109 rue Robespierre, 133-135 avenue Gallieni, 178-180 rue Robespierre, 35-65 rue Jean-Lolive) ainsi que la vente des parkings P4 Sud pour permettre la construction par Coffim de plusieurs tours sur le terrain de l’ex-SERAP ;

- la ZAC Benoit Hure (sans concertation) ;

- l’opération super-béton Eiffage sur le secteur Blanqui (sans concertation) ;

- le projet d’aménagement de la place Sampaix qui prévoit la fermeture pour plusieurs années des commerces existants (sans concertation) ;

- le projet de contrat de développement territorial d’Est Ensemble mis  à enquête publique (également sans concertation).


Nous formulons cette demande en application de l’article 7 du règlement intérieur du conseil municipal «  L’assemblée sur proposition du maire ou à la demande du tiers de ses membres, peut par vote à main levée, suspendre la séance pour permettre l’intervention du public ».


Nous tenons à rappeler également qu’en dépit de vos engagements, vous poursuivez
les travaux destructeurs sur l’ancienne mairie et que vous n’avez pas inscrit à l’ordre du jour la création d’un groupe de travail élus-citoyens et le gel des travaux, en dépit de l’obligation légale que vous en avez, suite au courrier que vous a adressé une majorité de votre conseil municipal.


Je vous prie d'agréer, Monsieur le Maire de Bagnolet, Mesdames et Messieurs les AdjointEs-au-Maire, Mesdames les conseillères municipales et Messieurs les conseillers municipaux de Bagnolet, Monsieur le Directeur Général des Services, l'expression de nos sentiments associatifs, combattifs et distingués.

Pierre Mathon, Président »

 

 

Repost 0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 15:00

cm 15fev12-8


J’ai revisionné la vidéo du conseil municipal de Bagnolet du 15 février 2012 de la web-TV citoyenne
https://www.youtube.com/watch?v=Du2f9iLomsU (pas la web-tv que le maire voulait nous imposer à 500 000 euros par an !) parce qu’on y voit (au fond avec une casquette) le chef du garage municipal qui s’est fait arrêter début juin avec 11 kg de cocaïne, quelques armes de guerre etc.

Le 15 février 2012, il faisait au conseil municipal avec ses amis boxeurs, service d’ordre pour le maire* en menaçant les personnes qui osaient manifester leur mécontentement face aux pratiques du maire.

Du coup, il m'est revenu que, ce soir-là, le micro avait été coupé, dans une tentative de sabotage du conseil municipal. Et, comme on le voit sur ce petit film, le coupable n’était autre que, Marc Lardreault, président de l’OPH (celui qui construit des immeubles devant les fenêtres de ses locataires, qui vend les terrains de l’OPH à des promoteurs privés, qui arrache les arbres rue Raymond Lefebvre etc.), l’un des derniers soutiens du maire actuel.

Ce comportement de voyou de M. Lardreault n’étonnera personne, mais là, il est filmé.

Pierre Mathon

 

*Nous rendions compte le 18 février sur ce blog des pratiques de ce service d’ordre occulte du maire à partir d’un article du Parisien

 

 « Dans la salle, un spectateur (Un boxeur du service d’ordre occulte. NDLR) hurle une bordée d’injures à l’adresse d’une des habitantes de la Noue, qui sort en larmes, suivie d’une partie de la salle. Il est entouré d’une poignée d’autres hommes particulièrement excités, qui jouent les gros bras lors de la séance et repartent tous après le conseil avec le maire (Cette description correspond bien à ce que chacun a constaté : la présence d’un service d’ordre occulte. Le maire devra s’en expliquer et rendre des comptes. NDLR)» 

Repost 0
23 juin 2013 7 23 /06 /juin /2013 08:58

convocation-CM-27juin13.JPG

La fracture entre les adjoints et conseillers PC, PG et citoyens de la majorité municipale et le maire semble devenir irrémédiable. N’ayant pu faire plier la détermination des « frondeurs », le maire, contraint d’annuler le conseil municipal du 19 juin, le re-convoque à l’identique (avec le même ordre du jour, pour le jeudi 27 juin (attention, c’est un jeudi), à 20h30 à l’école Joliot-Curie.

À nous (au sens très large), en cette fin de règne Everbecq, propice aux dérapages et aux violences, de faire preuve de calme, de responsabilité et de détermination.

Nous mettons en lien notre article écrit pour le conseil municipal du 19 juin, annulé, qui reste valable, l’ordre du jour étant maintenu :

Le conseil municipal de Bagnolet aura bien lieu le 19 juin


Le conseil municipal aura bien lieu le mercredi 19 juin : à 20H30 à l’école Joliot-Curie. A l’ordre du jour : la modification bétonnante du PLU, un grand nombre de ventes de propriétés communales […]

Jeudi 13 juin 2013

 

 

Pierre Mathon

Repost 0
21 juin 2013 5 21 /06 /juin /2013 20:38

Izno01.gif

 

Rions un peu. Même si c’est difficile, quand la réalité dépasse la fiction, à un point que c’en est inimaginable.

Ainsi l’humoriste minimise quelque peu la réalité quand il parle de « petit pétard » alors que c’est 11 kg de coke qui ont été saisis avec des armes de guerre, au garage municipal.

Toujours est-il que Maxime Gotesman (un ami de 40 ans) est à nouveau en verve pour brocarder la vie bagnoletaise avec ses personnages Everbad et Iznogood (sur le blog EELV le 20 juin 2013).

Dans la vraie vie, les relations entre Everbad et Iznogood sont devenues plus tendues, Iznogood se voyant attribuer le rôle de fusible par Everbad …

« Il pleut à verse, Iznogood rentre en trombe dans le bureau d’Everbad

Foutu temps, j’chuis tout mouillé

Arrrrrête d’utiliser ce mot, tout le monde le dit qu’t’es mouillé

T’es dingue, rien à voir moi dans c’t’affaire de garage

Quand j’ai appris ça « j’chuis tombé de l’armoire»

De laquelle, celle où y avait la daube ?

Arrête de divaguer. On est dans la mouise, c’est qui qui l’a embauché cuilà, hein ?

Chais pas moi, toi peut-être, c’est toi qu’embauches non ?

Et qui me l’a chaudement recommandé ?

Chais plus moi !

Et qu’est-ce qui faut faire maintenant ?

Fais comme moi, comme si de rien n’était, balade-toi tranquille dans la ville, bois un verre au café sur la place des Pissotières en rigolant, fais leur voir que t’as rien à te reprocher.

Ch’peux pas, j’ai le moral dans les talons

Fume un petit pétard !

Où qu’y en a ?

Tu rigoles ? Va voir dans le bas du parc Jean-Moulin, y en a de la bonne, tout le monde sait çà

En attendant je l’en aurai mis plein la tronche aux bobos des Coutures au conseil de quartier

Paraît qu’t’étais déchainé, y en a qui dise que t’avais fumé la moquette.

Point, je leur ai réglé compte, tu m’aurais vu : « Allez peuple des Malassis dites que vous m’aimez, allez peuple de la Noue, dites que vous m’adorez, ah c’était beau ! ».

Y en a qu’ont trouvé ça glauque, surréaliste même !

J’te cause plus !

Ben va quand même falloir, et le conseil municipal du 19 qu’est-ce qu’on fait ? Veulent plus voter les modifs du PLU tous nos beaux projets, châteaux en Espagne !

M’en fous, veulent pas voter ? Pas de conseil, na !

Mais mon petit Ever, faut quand même le faire, obligéééé, avant la fin du mois même !

J’m’en tape fais ce que tu veux, tous des faux-culs, j’vais boire une tisane.

A quoi ? J’viens avec toi. »

 

Pierre Mathon

Repost 0