Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 12:56
L'étude de la Semaest sur les commerces du centre ville de Bagnolet dans Le Parisien

Nous avions parlé fin juillet de cette étude confiée à la Semaest..
Voici quelques uns de derniers articles sur la question :

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/07/commerces-du-centre-ville-de-bagnolet-suite.html

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/07/vinci-en-centre-ville-les-commercantes-doivent-toucher-une-indemnite-pour-manque-a-gagner.html

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/07/un-curieux-communique-municipal-sur-les-commerces-de-centre-ville.html


http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2015/11/bagnolet-les-commerces-de-la-rue-sadi-carnot-2.html

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2015/11/bagnolet-centre-ville-les-commerces-de-la-rue-sadi-carnot-3eme-partie.html

Ce 14 août, leparisien.fr rend compte (sous la plume d'Elsa Marnette) de l'étude que la Semaest entreprend, à la demande de la Mairie, sur les commerces de Bagnolet :

« Bagnolet s’active pour faire revenir des commerces en centre-ville

Le mois d’août ayant amené son lot de fermetures estivales, le centre-ville de Bagnolet paraît bien désert ce matin-là. Mais les congés annuels ne sont pas la seule explication à ces rideaux baissés et à ces locaux vacants. Une étude (conduite en interne et présentée triomphalement dans certains conseils de quartier … Ndlr) a récemment révélé (Tu parles d'une « révélation » ! Ndlr) que plus de 13 % des cellules commerciales de la commune sont vides. A cela s’ajoutent les travaux du centre-ville, perturbant la circulation.

« La situation est assez inquiétante » (Surtout que les citoyens et une partie de l'opposition municipale s'en sont saisis. Ndlr), convient le maire PS Tony di Martino. Pour y remédier, la ville vient de commander une étude à la Semaest, société d’économie mixte de la Ville de Paris, pour un coût de 27 000 €. « Nous avons d'abord mis en place une taxe sur les locaux vacants (.Quel bilan, svp ? Ndlr) Là c’est la deuxième étape, poursuit l’élu. La ville se développe, le centre-ville est en train d’être refait. Il manque un boucher traditionnel, une poissonnerie… C’est ce type de commerces que l’on veut faire revenir. La Semaest va préconiser une stratégie d’intervention. »

A partir de la fin du mois, cinq agents de la Semaest arpenteront les rues pour interroger les commerçants, les usagers, les agents immobiliers. Ils étudieront le cas de chaque cellule commerciale puis rendront leur diagnostic, a priori pour 2018, et proposeront des clés pour redynamiser le centre-ville. « On est très pragmatiques, explique Magali Vergnet-Covo, responsable du développement à la Semaest. On va par exemple dire : voilà comment racheter des murs, voilà quel type de loyers appliquer et quelles animations peuvent être intéressantes à mettre en place. » (Force est de constater 1 - que sous le maire précédent , la municipalité vendait les murs qui lui appartenaient ; 2 - qu'il ne reste plus de sous dans les caisses et 3 - que la mairie actuelle a décidé de continuer à vendre ses bijoux de famille etc. Ndlr)

Selon elle, l’idée n’est pas de faire venir uniquement des commerces : « Cela pourra être aussi de l’artisanat, des espaces de travail partagé, des lieux mixtes comme une librairie/salon de thé (Excellente idée, nous - les élus Verts de l'époque - l'avions eue - et construite - en 2005-2006. Malheureusement en bureau municipal ce projet, sis au 41 rue Sadi Carnot, avait été « flingué » par le pc + le ps + Everbecq. Ndlr). On veut trouver des activités qui permettent de donner une identité. » La Semaest s’est notamment occupée de la redynamisation du quartier Château-Rouge à Paris ou de lancer des commerces éphémères, également dans la capitale.

  leparisien.fr »

Bon, il a fallu plus de trois ans pour obtenir de la mairie actuelle … une étude de la Semaest ... et encore uniquement sur le centre ville. Avant, en interne, il a fallu à la mairie constater que beaucoup trop de commerces étaient vides, mettre en place une taxe. De nombreuses voix citoyennes s'étaient élevées. Bon, de toutes façons, il ne faut pas rêver, il ne suffira ni d'un « coup de com'-coup de menton », ni d'une étude : les commerces de Bagnolet ne seront occupés que grâce à un travail long et patient, en interne, pour faire venir des commerces utiles et souhaités par les Bagnoletais.

Par ailleurs,
- les coups de menton de l'adjoint au kébabs,
qui ce n'est qu'un exemple - a cherché à nous faire prendre le commerce de gros de l'immeuble « philia » (en face du « village » et du centre de santé) pour un commerce de proximité
- et la politique d'urbanisme de la municipalité actuelle qui
favorise les promoteurs et, en particulier, reprend l'opération de la Zac B. Hure conçue par la précédente qui joue les commerces à y ouvrir contre ceux du centre ville existant,
ne vont pas dans le sens d
e la volonté proclamée de développer les commerces de proximité à Bagnolet.

À suivre.

Pirrre Mathon

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article
28 juillet 2017 5 28 /07 /juillet /2017 20:41
Commerces du centre ville de Bagnolet, suite

Selon un article paru sur le site de la Semaest (une société d'économie mixte de la Ville de Paris chargée notamment des commerces) du 26 juillet 2017, la ville de Bagnolet a confié à la Semaest une mission de diagnostic et d’élaboration d’une stratégie de revitalisation commerciale de son centre-ville.

« Ce secteur ancien, en limite du périphérique, au pied des Tours Mercuriales et du centre commercial Bel Est, bénéficie d’un dynamisme immobilier et d’une transformation urbaine remarquables (ah ah ah ! Ndlr) mais souffre d’un commerce de proximité obsolète et désorganisé. 

La Semaest aura pour objectif de proposer des pistes d’activités innovantes et diversifiées, des outils d’intervention foncière, urbaine et commerciale, afin de faire un cœur de ville animé et attractif. 
Cette démarche devra notamment permettre à la Ville de Bagnolet
de mettre en œuvre une politique d’acquisition et de mutation foncière volontariste en faveur d’une nouvelle économie de proximité. »

Finalement, nous (et quelques autres) n'avons pas eu tort de mettre la pression … même si ce n'est pas une étude de plus qui résoudra le problème.

À suivre.

Pierre Mathon

 

 

 

Commerces du centre ville de Bagnolet, suite
Commerces du centre ville de Bagnolet, suite
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article
24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 12:18
Centre ville : quand Vinci Immobilier fait sa pub

En surfant sur Internet, on tombe sur une pub concernant le programme de Vinci Immobilier dans la zac du centre ville de Bagnolet. La voici ...

 

« 159 logements (? Ndlr) Livraison 3ème trimèstre 2019 - BAGNOLET: Aux portes de Paris, dans le cadre du réaménagement du centre-ville de Bagnolet qui regroupera activités, commerces, logements, équipement culturel (Pour l'équipement culturel, il s'agit du cin'hoche, de la médiathèque déjà existants et du local – provisoire et précaire -du 13-15 rue Paul Vaillant-Couturier où sont regroupés avec la fabrique des arts, le grapheur Gilbert Petit et unipop … Ndlr), administratif (C'est déjà fait, merci Everbecq : ça nous a cté 38 millions d'euros que nous payons encore, sans compter les courants d'air que nous chauffons, etc. pour un machin non fonctionnel qui tient plus de la Fondation Guggenheim que d'un équipement public. Ndlr) et espace public arboré et paysager (Bon ça, on verra et de toutes façons c'est nous qui payons, pas Vinci ! Ndlr), VINCI Immobilier et PITCH Promotion vont réaliser une nouvelle résidence sur cet emplacement remarquable. Votre cadre de vie et votre quotidien seront facilités par la proximité immédiate de la mairie, des écoles (Publicité mensongère ; les écoles existantes sont saturées et il n'y a pas d'argent pour en construire d'autres ! Ndlr) , du métro Galliéni (ligne 3) et du centre commercial Bel Est (Merci pour les commerces du centre ville existants. Ndlr). Cette nouvelle adresse s'intègrera harmonieusement dans le renouveau de ce quartier du centre-ville et proposera un large choix d'appartements du studio au 5 pièces avec balcon, loggia ou terrasse pour la plupart. Pour votre confort et votre sécurité la résidence sera certifiée NF Habitat HQE et répondra à la réglementation RT 2012. Les prix indiqués sont TTC avec une TVA 7 % pour les 3,4 et 5 pièces (sous conditions d'éligibilité) et avec une TVA 20% pour les studios et 2 pièces.

Certains lots de ce programme sont concernés par la loi suivante : Loi Pinel


Exemples de logements disponibles (Tiens, tous les appartements ne sont pas vendus. On ne nous dit pas tout ...Ndlr) :

2 pièce(s) Appartement

à partir de 281 000 €

 

3 pièce(s) Appartement

à partir de 340 935 €

 

4 pièce(s) Appartement

à partir de 472 150 €

 

 

Demander plus d’informations pour voir d’autres logements disponibles.
(Bon, nous vous en informons au cas où vous voudriez – et pourriez - les occuper ou faire un placement Carrez-Duflot-Pinel. Ndlr) »

On notera en passant que Vinci ne dit pas un mot ni de l'hôtel (il paraît que c'est « la foncière des régions » - qui vient de se dégager de la rue Parmentier où elle devait construire un hôtel de 20 000 m² - qui s'y colle), ni de la résidence étudiante, ni des logements sociaux (certes haut de gamme), ni du parking public.


Rien n'est dit non plus des coûteux travaux qui seront à la charge du département (des contribuables départementaux) pour permettre l'entrée et la sortie des véhicules dans le parking, en haut de la rue Adelaïde Lahaye.

J'dis ça …

Pierre Mathon

La pub Vinci Pitch

La pub Vinci Pitch

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article
15 juillet 2017 6 15 /07 /juillet /2017 15:26
Un curieux communiqué municipal sur les commerces de centre ville

Le communiqué du 11 juillet 2017 de l'actuelle municipalité de Bagnolet est marqué du sceau de la langue de bois* : alors que les travaux engagés dans le cadre de la Zac Vinci créent une situation catastrophique (qui rend nécessaire l'attribution d'indemnités de compensation pour manque à gagner pour les commerces concernés)**, les éluEs de la municipalité s'autofélicitent.

Le communiqué municipal, avec, naturellement nos commentaires : 


« Réactiver une dynamique commerciale positive en centre-ville

Lundi 10 juillet 2017, le Bureau Municipal de Bagnolet a validé la 2e phase de son plan de lutte contre la crise du commerce de proximité.(Il faut savoir soit la dynamique est positive, soit le commerce est en crise … c'est l'un ou l'autre ! Ndlr)

 Après avoir fait voter le principe d’une taxe sur les friches commerciales en novembre 2016, en vigueur depuis le 1er janvier 2017, la Ville confie à la SEMAEST la réalisation d’un diagnostic socio-économique du centre-ville qui lui permettra de proposer une stratégie de développement économique à la fin du dernier trimestre 2017. Cette analyse préalable permettra de dresser un état des lieux du tissu commercial (vacances, mono-activité), de déterminer la commercialité du centre-ville élargi et de caractériser les besoins des habitants. (Et nous, incorrigibles naïfs, qui pensions que cet état des lieux avait déjà été fait et que la municipalité - élue en 2014, il y a plus de 3 ans ... - s'était mise au travail … Ndlr)

L’objectif : trouver des réponses innovantes à la crise du commerce de proximité en facilitant l'installation de nouvelles enseignes et en diversifiant l'offre (3 ans de perdus … Ndlr).

Alors que la transformation urbaine du centre-ville est déjà probante (Ah bon ...Pas un mot sur la ZAC Vinci et ses commerces programmés, qui soit feront un « bide » soit tueront les commerces des rues Paul Vaillant-Couturier, Raoul Berton et Sadi-Carnot. Pas un mot sur le retour-surprise du marché rue R. Berton ...Ndlr), la redynamisation de son commerce de proximité doit être abordée parallèlement. Elle y jouera un rôle crucial en faveur de son animation et de son attractivité.

A terme, cette démarche devra permettre de racheter et d’aménager des locaux destinés aux commerces de proximité, aux artisans, aux professions libérales et aux petites entreprises en harmonie avec la vie du quartier. Cette opération se poursuivra en concertation avec les commerçants, les acteurs économiqueset les bagnoletais-es.
(Pas un mot sur la demande d'indemnités pour les commerces victimes des longs travaux : ni sur la date de la demande, ni sur la liste des commerces concernés, ni sur les montants attribuables. Ndlr) »


Pierre MATHON

* Faut-il après ça s'étonner du « désamour » des citoyens pour les politiques ?

** Lire aussi :
http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/07/travaux-en-centre-ville-de-bagnolet-et-commerces-suite.html

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/07/vinci-en-centre-ville-les-commercantes-doivent-toucher-une-indemnite-pour-manque-a-gagner.html

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/07/vinci-en-centre-ville-les-commercantes-doivent-toucher-une-indemnite-pour-manque-a-gagner.html

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article
14 juillet 2017 5 14 /07 /juillet /2017 21:43
Travaux en centre ville de Bagnolet et commerces (suite)

Rosalind Fay nous a autorisé à publier sa lettre au maire, aux adjoints à la voirie et aux commerces, actuels, sur les conséquences inadmissibles des travaux du centre ville sur les commerces.

La voici, avec notre photo prise ce mercredi 12 juillet :


« Bonjour,

 

Ce jeudi 14 juillet, je reviens de Franprix ouvert ce matin, jour de fête. Tout le monde est d'accord pour dire que ce magasin rend bien service aux bagnoletais et espère qu'il arrivera à tenir bon, malgré le chaos provoqué par les travaux qui l'entourent (et je pèse mes mots). Si on voulait qu'il disparaisse, on ne pourrait pas mieux faire.   Ce matin avec d'autres client-e-s, j'étais obligée de chercher en faisant un grand détour jusqu'au niveau de la rue Marceau pour trouver l'entrée.  Les employés m'ont avoué qu'ils avaient même du mal à fermer le soir depuis que l'entreprise en bâtiment s'est attaqué au trottoir devant le magasin, sans les prévenir. (Il faut voir ce "n'importe quoi", pour y croire.) Franprix doit forcément subir une baisse de fréquentation et de chiffre d'affaires. C'est une honte. 

 

C'est sidérant que le maître des travaux se fiche à ce point de l'inconfort créé pour les piétons, et le préjudice important subit par les commerçants.  Avec un peu de jugeote, il aurait pu aménager une entrée avec accès facile sur tout le long du trottoir.  

 

Il est urgent que les services de la Voirie interviennent, comme ils l'ont fait rapidement et efficacement face à un problème similaire il y a quelques jours.  

 

Bien cordialement,

 

Rosalind Fay »  

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 12:33
Sur le projet de l'oph de Paris au 91, rue Sadi Carnot-16, rue F. Ferrer

Olivier Taravella, maire-adjoint aux finances de Bagnolet, a affirmé sur facebook, en réponse à notre article http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/07/la-lettre-n-23-de-rosalind-fay.html - au sujet du projet de l'oph de Paris - que ce projet n'était pas soutenu par la municipalité de Bagnolet.

Il est possible que sur le plan esthétique, il y ait un désaccord, mais nous confirmons que ce projet bénéficie bien du soutien de la mairie actuelle 1- parce qu'il a fait l'objet d'une délibération du conseil municipal demandant l'intervention de l'EPFIF (Établissement public foncier d'Ile de France), en appui de l'oph de Paris, et 2- parce que sans le PLU hyperdensificateur, voté en conseil municipal, il ne serait tout simplement pas possible.

Son post : « Puisque nous sommes dans les précisions (J'observais que le projet était un projet de l'oph de Paris et non, contrairement aux apparences de la réuion à laquelle la citoyenne R. Fay a participé, de l'oph de Bagnolet. Ndlr) ce projet, qui est effectivement un projet de Paris Habitat et non de l'oph deBagnolet (Il faut dire que les « critiques » municipales (discrètes) ne portent visiblement que sur l'esthétique du projet et n'ont pas été exprimées lors de cette réunion publique par les élus bagnoletais présents … Ndlr) n'est pas soutenu par la municipalité (C'est faux, voir plus haut. Ndlr). Nous considérons, comme nous nous y étions engagés qu'il s'agit d'un projet d'une grande médiocrité et l'avons signalé aux porteurs du projet.
Néanmoins, comme nous nous y étions engagés, nous imposons aux porteurs de projet
s immobiliersde présenter ceux-ci aux habitants des quartiers concernés, y compris ceux que nous ne soutenons pas. Cela permet notamment aux promoteurs de se rendre compte de la position des habitants et bien sûr d'informer ces derniers. Cela a déjà permis de faire évoluer des projets depuis 2 ans. (C'est beau comme du « bisounours », mais cela ne tient pas comptr de ce qui se passe vraiment : 1-les « porteurs de projets » ne connaissent qu'une règle : celle du PLU et il se trouve qu(ils bénéficient des dispositions particulièrement permissives duplu tel qu'i a été voté par la majorité actuelle en décembre 2015 2-Le cas évoqué ci-dessus par l'élu - un désaccord entre le promoteur et la mairie - ne s'est jamais produit lors d'une réunion publique à Bagnolet où nous avons toujours vu les éluEs municipaux se comporter en petits télégraphistes des promoteurs immobiliers. Ndlr ). Cela a déjà permis de faire évoluer des projets depuis 2 ans. (Bon on pourrait commencer par la révision du plu tel qu'il a été modifié par la majorité actuelle du conseil municipal et dont les règles constructibilité s'imposent … Ndlr) »

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 10:14
Petit rectificatif à la lettre ouverte n°23 de Rosalind Fay

« RECTIFICATIF

Le "projet urbain" dont il était question dans ma lettre ouverte n° 23 et qui était l'objet  d'une réunion publique le jeudi 29 juin est porté par Paris Habitat, propriétaire de l'immeuble au 16 rue Francisco Ferrer et non pas par l'OPH de Bagnolet.  A ma décharge, il était relativement facile de confondre les organismes que les différents interlocuteurs représentaient.  Cette précision étant faite, le projet reste très inquiétant pour les bagnoletais -- abattage des arbres, destruction de petits espaces verts, et surtout la construction d'un immeuble mastoc occupant toute la rue à ras le trottoir du numéro 16 au numéro 20 de la rue Francisco Ferrer. Je n'ai pas mentionné dans ma lettre que les maisons du coté rue Sadi Carnot ne seraient pas démolies et bénéficierait d'une rénovation (si j'ai bien compris...) mais le projet priverait des voisins de luminosité.

Les citoyens restent vigilants face à une politique exprimée par certains élus dont la priorité est de construire autant que la loi ne le permet, sans penser la ville globalement en termes de qualité de vie pour les habitants actuels et ceux qui arriveront dans les nouveaux logements -- espaces verts, écoles, transports, services, etc. 

Le permis de construire n'ayant pas (encore) été accordé, il nous est permis d'être optimiste.

Sincèrement,

Rosalind Fay »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 20:44
Centre ville de Bagnolet : une canalisation de gaz crevée par le chantier Vinci

Ce matin vers 10 heures, pour une raison non portée à la connaissance des BagnoletaisEs (Plans non fournis ou faux ? Faute professionnelle des responsables du chantier ? ...), en tous cas résultat des aléas des chantiers de l'hyperdensification dans une ville déjà dense, une canalisation de gaz a été détériorée sur le chantier Vinci …

Cela a donné lieu à un plan de contournement par les automobile
s du quartier, de la part des pompiers et de la police. Si les occupants de l'hôtel de ville de Bagnolet ont été évacués, il est à noter que les piétons pouvaient se promener librement dans le centre ville et en particulier sur le marché de la rue R. Berton (ce qu'il en reste) …

La mairie
informait partiellement « Ce matin, le réseau gaz de la ville de Bagnolet a été endommagé (au niveau du 38, avenue Gambetta) » etindiquait un lien http://infocoupure.grdf.fr/INFO-web/index.xhtml pour savoir si nous étions impactéEs par les coupures … mais sans informer davantage sur les causes (et pour cause) :


« GRDF, InfoCoupure
Bonjour, 
vous n’avez plus le gaz à votre domicile.

Localisez-vous en tapant votre adresse pour avoir plus d’informations ».

 
À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 20:31
Vinci en centre ville : les commerçantEs doivent toucher une indemnité pour manque-à-gagner

1-Le courrier de B. Benramdan, conseiller municipal

2- La réponse de « l'adjoint aux kébabs »

3- Mon commentaire.

Voici :

1- «
Lettre ouverte au Maire de Bagnolet, 
Depuis plusieurs mois , les travaux entrepris au centre ville impactent lourdement l'activité des commerces sédentaires et non sédentaires.
Certains mesurent la perte de leur chiffre d'affaires à 25% .
Cette situation n'est pas acceptable. Elle est le résultat d'un manque
d'anticipation coupable. En effet , l'ensemble des aménagements ont été mis en chantier en même temps. Or un timming bien étudié aurait permis de
protéger l'activité économique de notre coeur de ville déjà malmenée par la
création d'un centre commercial et aggravée par son ouverture le dimanche.
Je vous demande de m'informer de toute urgence des mesures organisationnelles et financières que vous comptez prendre pour remédier
aux difficultés extrêmement importantes que les commerçants rencontrent ,allant jusqu'à mettre en péril leur commerce de proximité.
Une réponse rapide de votre part m'obligerait compte tenu de la gravité de la situation. En effet, la disparition des petits commerces de proximité signerait la transformation de notre commune en ville dortoir. Ce qui n'est souhaitable pour personne .

Dans cette attente , je vous prie d'agréer, l'expression de mes salutations républicaines .
Brahim Benramdan conseiller Municipal. »

 2- « M. le Conseiller municipal de Bagnolet,

M. Brahim Benramdan,

Je fais suite à l’email que vous avez adressé à M. le Maire et à votre post sur les réseaux sociaux. Vos différentes questions sur les problèmes vécus par les commerces de proximité en centre-ville sont fort légitimes. Et ces soucis me préoccupent régulièrement au vu de ma délégation et de ma présence sur le terrain. Cependant, votre analyse de la situation manque de précision. Je me permets donc d’apporter quelques éclaircissements sur le fond comme sur la forme.

1) D’abord sur la méthode

Un conseil municipal vient juste d’avoir lieu vendredi dernier. Je suis étonné que vous ne profitiez pas de ce cadre républicain pour évoquer ces sujets, voire pour mettre au débat certaines idées. Malheureusement, vous êtes resté silencieux et êtes parti avant la fin. Comme trop souvent… Il est fort regrettable pour les Bagnoletais-es que vous évitiez les instances officielles de la commune pour vous exprimer et que vous privilégiez( constamment les réseaux sociaux. A moins que vous ne recherchiez le sensationnel.
(Signalons quand même à Cédric Pape qu'il est normal – ne lui en déplaise - qu'unE éluE d'opposition écrive au maire et fasse connaître aux citoyenNEs le contenu de son courrier / et pourquoi pas sur Facebook. Ndlr).

2) Concernant le timing

Vous évoquez ‘un manque d’anticipation coupable dans les travaux du centre-ville’. Je me permets de vous rappeler qu’une longue concertation publique de 2 ans a eu lieu (2 ans … c'est tout simplement faux, pour ne parler que de la durée de cette pseudo-concertation Ndlr). De nombreuses réunions, réunissant à chaque fois les commerçants, ont permis à chaque acteur de s’exprimer librement (dont une réunion avec les commerçants du marché pour les informer du déménagement imminent du marché sur l'autre partie de la place Allende, côté Hoche ... J'dis ça … Ndlr). Les modifications apportées au projet initial sont le fruit de ces échanges publics. Je n’ai aucun souvenir de tels débats lorsque vous étiez membre de l’ancienne majorité municipale. Vous devriez donc apprécier à sa juste valeur ce progrès démocratique. Vous pourriez même le soutenir.

3) Concernant la création du centre commercial

Vous liez la difficulté des commerces de proximité au centre commercial. Je vous rappelle que cette création est ancienne et remonte à l’année 1992. C’est depuis bien longtemps un

état de fait dont nous héritons (Il ne tenait qu'à la municipalité actuelle, au lieu de mettre ses pas dans ceux d'Everbecq, de modifier le programme de la Zac … Ndlr).

4) Les ouvertures du dimanche du centre commercial

Je me permets de vous rappeler que votre majorité municipale lorsque vous étiez au responsabilité a toujours autorisé ces ouvertures (Sans commentaires : on se demande pourquoi les électeurs -trices ont viré Everbecq… Ndlr).

5) La perte du chiffre d’affaires des commerces de proximité

La majorité municipale actuelle a clairement conscience de cette problématique. En lien étroit avec l’Association des Commerçants de Bagnolet (ACB), elle a décidé (C'est bêta ; vous n'aviez fait aucune information avant Ndlr) avec EST ENSEMBLE et SEQUANO de mettre en place un fonds de dédommagement pour aider les commerces du centre-ville. Il s’agit d’une avancée majeure et saluée par les commerçants que je rencontre. Tous s’accordent à dire que ce fonds est une bonne idée. Ils regrettent à raison que l’ancienne équipe municipale dont vous faisiez parti n’ait pas eu la même initiative lors des précédentes tranches de travaux.

6) Commerces non sédentaires

Vous évoquez enfin l’activité en difficulté du marché alimentaire. Je vous informe que ce marché prendra sa place définitive en octobre prochain devant la mairie historique sur la place Salvador Allende. Les commerçants non sédentaires apprécieront leur nouvel emplacement. Le public appréciera l’agrandissement prévu de ce marché. Les commerçants sédentaires de la rue Raoul Berton apprécieront de recouvrer une tranquillité (C'est l'histoire du fou qui se tape la tête contre les murs : ça fait du bien quand ça s'arrête … Ndlr). Et nul doute qu’à votre tour, vous apprécierez cet investissement.

En conclusion, je partage vos inquiétudes (Super l'empathie … Ndlr) et je tiens à vous rassurer. Le Maire et les élus de la majorité municipale connaissent avec précision les sujets que vous évoquez grâce à leurs actions sur le terrain et à leur présence aux différentes réunions publiques. Ils ont décidé d’agir concrètement afin d’accompagner au mieux (ça c'est précis ! Ndlr) les commerçants de proximité du centre-ville dans cette période difficile mais transitoire.

Cédric PAPE

 Adjoint au MairePs 

3- Que dire de ces déclarations creuses de l'adjoint ? De la pure com' : « c'est la faute aux autres ouin ouin ... »

Rien n'obligeait l'actuelle municipalité à se conformer au projet Vinci-Evervecq : elle n'a jamais (ne serait-ce que tenté) essayé de se défaire du contrat (juteux pour Vinci) passé entre la séquanoaménagement, Everbecq et Vinci. Cela aurait permis de mettre un terme au programme de la ruineuse zac « Benoît Hure » au lieu de se contenter d'une adaptation mineure.

Quant à la docilité dont fait preuve la municipalité actuelle face aux desiderata de Vinci et Séquano, au mépris des BagnoletaisEs... Un coup j'ouvre des parkings, un coup je les supprime, un coup j'amuse la galerie avec le devenir de la mairie historique, un coup j'oublie, un coup je préviens tout le monde, population et commerçants du marché que le marché va provisoirement prendre place sur la place côté Hoche, un coup je le remets rue Raoul Berton, un coup je supprime la station vélib' (sans le dire) au bas de la rue Hoche, un coup je n'informe même pas de la réalisation sur la place - par le département - du bassin de rétention des eaux pluviales, un coup je fais durer interminablement les travaux sur la voirie rues Hoche, Paul Vaillant-Couturier et Charles Graindorge, un coup je prétends comprendre la volonté des habitants de mettre de la verdure sur la place – des arbres quoi ! - et un coup j'oublie etc.


Bref, il ne faut pas s'étonner du fiasco annoncé d'autant que les commerces programmés sont en concurrence avec ceux de Bel Est et qu'ils vont tuer le peu de commerces qui subsistent rues Paul Vaillant-Couturier Raoul Berton et Sadi Carnot …

Bref, poussée par la nécessité etc..., la municipalité actuelle étudie des compensations éventuelles pour les commerçants. Comme c'est bêta, ils ne nous l'avaient pas dit avant …

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 14:52
La lettre n°23 de Rosalind Fay

(Précision, le projet immobilier du 89-93, rue Sadi Carnot et 16-20, rue Francisco Ferrer est un projet de l'OPH de Paris, soutenu par la mairie de Bagnolet. Ndlr)

« Au secours,  Monsieur le Maire !

Suite à la réunion publique du 29 juin consacrée aux projets immobiliers concernant la rue Francisco Ferrer (entre les numéros 16 et 20) et la rue Sadi-Carnot (entre le 89 et le 93) à laquelle de nombreux habitants du quartier ont assisté, j'ai montré l'image de ce projet d'une rare laideur à l'un de mes voisins (qui n'était pas informé de cette réunion et qui habite au 15 rue Francisco Ferrer). Il m'a dit son écoeurement. Il faut se rendre compte que des citoyens se sentent impuissants et écoeurés face à des projets inhumains imposés par les "pouvoirs publics." 

 La réunion du 29 juin - Voici quelques constatations inquiétantes :

Les intervenants de l'OPH et leurs architectes ont affiché une ignorance consternantes du quartier où nous vivons.  Une employée de l'OPH,  particulièrement peu professionnelle -- elle a tenu à nous dire qu'elle n'était pas payée des heures supplémentaires pour assister à cette réunion -- a parlé de la rue Sadi Carnot actuelle comme si c'était une rue commerçante florissante. Elle aurait mieux fait d'éviter ce sujet  "délicat".  En général elle s'est montrée parfaitement insensible aux habitants du quartier qui revendiquent une "Qualité de Vie" que nous avons activement recherchée.  Une jeune femme qui habite à Bagnolet depuis une vingtaine d'années a dit ce qui les avait attirés avec son mari à Bagnolet et pourquoi ils s'y sont installés: prendre l'apéro avec des amis dans leur jardin est un genre de petit plaisir  apprécié et partagé par beaucoup d' habitants de notre quartier.  Il y a un Art de Vivre à Bagnolet qui exige un minimum d'espace, notamment d'espace vert, que ce soit de petits jardins privatifs ou des espaces verts autour et devant les immeubles existants.

 Le Conseiller Municipal Délégué à l'HabitatConseiller communautaire, et Président de l'OPH, était présent mais ne s'est pas exprimé. Normalement nous avons droit de sa part à un discours répétitif et démagogue  où  il est question de  "logement social", comme si un logement social constituait en soi une valeur absolue. Dans ses propos, il y a toujours une idée sous-entendue que les "propriétaires"des appartements et petits pavillons  constituent  une espèce d'élite. Il semble bien refuser de leur reconnaître le droit d'être "un Bagnoletais à part entière" (et qui paie des taxes d'habitation et foncière conséquentes!)   Il est grand temps de changer de discours.  Le logement et le logement social doivent s'intégrer dans un Projet de Ville.  Quel est ce projet? Quelle est la vision qu'ont les élus actuels pour Bagnolet? La ville ne peut pas se donner comme projet prioritaire, la construction de logements (densification), sans tenir compte du besoin des infrastructures, services, écoles, et transports qui seraient générés par l'arrivée d'une nouvelle population.  Une très intéressante réunion sur la pollution tenue au Centre de Santé il y a quelques semaines a été animée par un expert de Airparif (Association de surveillance de la qualité de l'air en Ile-de-France). Il nous a alertés sur l'extreme pollution que subit les habitants de Bagnolet, ville située entre autoroutes et boulevard périphérique et à quelques kilomètres d'un aéroport international. Selon lui, tout doit être fait à Bagnolet pour conserver et développer  les espaces verts et les arbres.  C'est une question de priorité absolue pour la santé publique.

En vrac voici quelques conclusions: 

-  Le projet présenté préconise l'abattement d'arbres. L'OPH y procéderait allègrement, sans état d'âme si on doit tenir compte de l'attitude des représentants de l'OPH et leur architecte. L'idée d'abattre un arbre en 2017 est désormais une idée ringarde.

- Questions ou préoccupations absentes du discours des technocrates-bureaucrates de l'OPH: Quid des services -- écoles et transports ---- pour faire face à l'arrivée des dizaines de familles dans le quartier?

- Un habitant, menacé par la construction d'un immeuble à proximité de sa maison a demandé si une étude sur les conséquences des constructions futures sur la luminosité a été faite. L'architecte a répondu que non. 

- Hier soir on nous a parlé de 37 logements. (Détail intéressant: sur le premier panneau affiché sur le lieu des travaux, on parle de 17 logements! voir photo!)  Lorsqu'on a demandé pourquoi autant de logements sur ce site, on nous a répondu que l'OPH n'exige pas qu'une opération soit bénéficiaire, mais il faut que cela soit rentable. En termes de résultat, quelle est la différence?? 

- Concours de l'OPH?! Hier soir on nous a montré une image d'une laideur  inimaginable pour l'époque où nous vivons. L'architecte nous apprend qu'il a gagné un concours avec ce projet!  Faire le maximum de logements au prix coutant le plus bas? Nous sommes en droit de nous demander quel concours a primé un tel projet? (Désolée d'avoir des propos désobligeant pour ce jeune architecte, mais avec un projet aussi médiocre,  il s'expose bien  à la réaction sincère et réfléchie des habitants!!)

- Lorsque l'assemblée était absolument unanime pour dénoncer la laideur du projet et pour déplorer que cet immeuble arriverait à ras le trottoir, l'architecte a répondu que c'est le P.L.U. qui l'exigeait. 

Monsieur le Maire, par pitié! On parle du P.L.U. comme si c'était une loi gravée dans le marbre.  Avez-vous le pouvoir de demander la révision du P.L.U., qui apparemment prévoit une densification permise mais nuisible pour Bagnolet! 

Monsieur le Maire, Vous avez bien dit en préambule à cette réunion et vous l'avez réitéré à plusieurs reprises: "Le permis de construire pour ce projet n'a pas été accordé."  En guise de conclusion de la réunion, vous avez émis une excellente suggestion: réunir des habitants du quartier avec les décideurs OPH et architectes, pour débattre de ce projet.

Et avant de conclure, je tiens à rappeler ma lettre ouverte n°22 où je dénonce la mauvaise gestion de l'OPH, incapable de faire réparer un ascenseur d'un immeuble de 10 étages! 

Je vous remercie d'avance en souhaitant bénéficier de votre soutien ainsi que celui des membres du Conseil Municipal. 

Sincèrement

Rosalind Fay

Cette lettre écrite en toute indépendance n'engage que moi. Je l'envoie à tous les élus ainsi qu'à des voisins et amis de Bagnolet en copie cachée. Si vous désirez ne plus recevoir mes lettres ouvertes, il suffit de me le signaler. 

le 30 juin 2017

P.S. Attention ! La distribution des Flyers est toujours mal faite ou pas faite du tout!

Les flyers annonçant les différentes réunions publiques ne sont que très partiellement diffusées dans le quartier. Les habitants de l'immeuble au 15-17 de la rue ne reçoivent aucune information -- ni Bajomags ni flyers concernant les réunions publiques -- et que personne dans l'immeuble n'avait été informé de cette réunion. Je précise que les boîtes à lettres des résidents se situent à l'extérieur de chaque entrée de l'immeuble et sont très facilement accessibles.   D'autres personnes particulièrement concernées par les projets dévoilés hier soir ont été alertés sur la tenue de cette réunion par leurs voisins.  Bref: à revoir le service responsable de la distribution des informations par papier. »  

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Centre ville de Bagnolet
commenter cet article