Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

24 juillet 2017 1 24 /07 /juillet /2017 12:14
Quand le bulletin municipal de Bagnolet tirait il y a un an le bilan positif (!!!) des «TAP »

Il y a un an, la municipalité actuelle tirait un bilan très « positif » des TAP :

« Temps d’activités périscolaires: quel bilan?
Le bilan des Temps d’activités périscolaires (TAP) pour 2015-2016 est positif notamment grâce aux améliorations effectuées tout au long de l’année. La Direction de l’Éducation et de l’Enfance de la Ville a réussi à mettre en place des séances variées favorisant l’autonomie et l’épanouissement des enfants. Sport, art, culture, citoyenneté, développement durable… Les activités proposées ont permis aux petits Bagnoletais de s’enrichir en découvrant des pratiques nouvelles et de développer leurs capacités d’écoute et d’attention aux autres. »

Ce bilan si « positif » paraît contradictoire avec la décision du maire actuel de les supprimer dès septembre 2017...

J'dis ça, j'dis rien …

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Education
commenter cet article
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 09:58
Éducation : les résultats du ctsd de Seine-Saint-Denis

Le parisien.fr du 26 juin 2017 nous informe des résultats pour la Seine-Saint-Denis du comité technique départemental chargé de décider du nombre de classes maternelles et élémentaires à la rentrée de septembre (sans commentaires) :

« Education : encore 11 classes supplémentaires à la rentrée prochaine

Le Comité technique spécial départemental s’est réuni pour la seconde fois vendredi et a entériné la création de 11 nouvelles classes.

Bonne nouvelle pour les écoliers de Seine-Saint-Denis. Le Comité technique spécial départemental (CTSD), qui s’est réuni vendredi après-midi à la Direction des services départementaux de l’Education nationale (DSDEN) de Bobigny, a entériné l’ouverture de 11 classes supplémentaires à la rentrée prochaine. En ajoutant les créations déjà actées lors du CTSD de janvier, ce sont donc 73 classes en plus qui accueilleront les élèves en septembre. « La situation pourra encore évoluer, puisqu’un dernier CTSD se réunira quelques jours après la rentrée », rappelle la direction départementale. Voici ce qu’il faut retenir de la réunion de vendredi.

Des fermetures annulées. « La DSDEN a entendu nos revendications et pris en compte les situations les plus critiques. Des fermetures de classes ont été annulées », félicite Rachel Schneider, secrétaire départementale du Snuipp-FSU 93, principal syndicat du 1er degré. L’élémentaire Joliot-Curie et la maternelle Jean-Monnet de Drancy conserveront leur classe. Tout comme l’élémentaire André-Champy de Montfermeil, l’élémentaire Danton de Montreuil, la maternelle Nelson-Mandela et l’élémentaire Jean-Jaurès du Pré-Saint-Gervais, la maternelle Marnaudes et l’élémentaire du Centre de Rosny et la maternelle Jacques-Prévert de Tremblay.

La ville qui gagne le plus de classes… Aulnay-sous-Bois bénéficie de six ouvertures dans les maternelles Merisier, Perrières, Gustave-Courbet, Louis-Solbes et Vercingétorix et dans l’élémentaire Petits-Ormes. A contrario, une classe ferme à l’élémentaire Bourg 1.

Et celle qui en perd le plus. Cinq classes vont être supprimées à Saint-Denis aux maternelles La Lison, Puy-Pensot, Pleyel, Colette-Besson et à la primaire La Roseraie-de-Chambrun. Ces fermetures n’inquiètent pas le collectif local de parents d’élèves « Les Bonnets d’âne » tant qu’elles « répondent aux évolutions démographiques ».

La fin des « Plus de maîtres que de classes » en REP +. C’est la bête noire des syndicats et des parents. Dès septembre, les effectifs des classes de CP de REP + (Réseau d’éducation prioritaire) seront limités à 12 élèves. « Les enseignants en REP + du dispositif Plus de maîtres que de classes vont être réorientés vers ces CP pour répondre aux besoins. Mais les PDMQDC avaient l’avantage de profiter à tous les élèves, quelles que soient leurs classes », regrette Rachel Schneider. « Le ministre avait promis que le CP à 12 ne se ferait pas au détriment de ce dispositif, il n’a pas tenu parole ! », s’agace de son côté Rodrigo Arenas, le président de l’association de parents d’élèves FCPE 93. La DSDEN, elle, souligne que les PDMQDC continueront d’exister en REP, où le CP à 12 ne sera mis en place que l’an prochain.

*Liste complète des ouvertures et fermetures à retrouver sur www.leparisien.fr

  leparisien.fr »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Education
commenter cet article
25 juin 2017 7 25 /06 /juin /2017 15:36
Rythmes scolaires : la pétition de l'Union des parents d'élèves de Bagnolet

Les parents d'élèves de Bagnolet  - tout au moins une partie - refusent à juste titre une nouvelle modification des rythmes scolaires dans la précipitation. 

Cependant ce temps de réflexion demandé pour faire le bilan de l'existant, exclue de fait l'option de la matinée du samedi et de la coupure nécessaire du mercredi ...  et cela c'est bien dommage !

« RYTHMES SCOLAIRES : Les parents d’élèves de Bagnolet INQUIETS refusent une décision précipitée sans évaluations et bilans précis de l’existant

 

Nous nous apprêtons semble-t-il à vivre notre troisième changement de rythmes scolaires en 8 ans. Formidable jeu de yoyo au détriment des enfants. 

On consulte, on construit, on améliore, avec le temps, puis on zappe, on passe à autre chose et on repart de zéro. Les familles, les enseignants, les animateurs, les employés municipaux doivent se réorganiser,  s’adapter à ces nouveaux changements …. Et en parallèle, … on en oublie l’objet de ces lois : 

Sur son site : http://www.education.gouv.fr le nouveau gouvernement a indiqué qu'il souhaitait redonner de la liberté dans l'organisation des rythmes scolaires : « L'objectif premier est de donner aux acteurs de terrain davantage de souplesse dans l'organisation de la semaine scolaire afin de répondre le mieux possible aux singularités de chaque contexte local,

dans le souci constant de l’intérêt de l’enfant »

N’est-ce pas une drôle d’idée que de vouloir revenir à des temps d’enseignement où les élèves sont les moins réceptifs ? Les spécialistes en sciences de l’éducation sont unanimes, on apprend mieux le matin. Le dernier rapport en date du sénat du 8 juin dernier déplore le retour à la semaine de 4 jours. 

Il regrette aussi et surtout l’instabilité, le faire et défaire : Puisque les médias (entre autres) sont friands des modèles scandinaves, en Finlande par exemple, les évaluations des réformes éducatives portent sur 10 ans…

Les TAP tels qu’ils sont proposés aujourd’hui à Bagnolet ne sont pas satisfaisants. Ils se sont cependant nettement améliorés en qualité depuis deux ans. Travaillons sur les réussites pour démocratiser d’autres formes de transmission de savoirs. Ne creusons pas encore davantage les inégalités entre communes. N’avez-vous pas à cœur, comme nous, Monsieur le Maire, de démocratiser les savoirs ? 

De nombreux professeurs pointent du doigt la fatigue des enfants. Écoutons leurs perceptions et rebattons les cartes lors de vraies consultations pendant l’année 2017-2018. Soyons ambitieux pour l’avenir des enfants de Bagnolet. 

 

Toujours selon le site du gouvernement: « Tout évolution de la semaine scolaire devra faire l’objet d’un consensus local entre les communes, l’équipe éducative, les représentants des parents et les services académiques :

pas de consensus local avec les représentants des parents à Bagnolet

« Là où les acteurs sont prêts, des expérimentations (Retour à la semaine de 4 jours) pourront avoir lieu dès la rentrée prochaine »  La ville de Bagnolet est-elle prête ? 

Comment préparer la rentrée en toute sérénité alors que les animateurs ne connaissent pas encore leur nouveaux horaires de travail : Sans anticipation et dans la précipitation, nous partons sur un mercredi garderie en centre de loisir… payant alors que les TAP sont gratuits !

Saviez-vous pourtant que « conformément à la méthode retenue, une évaluation scientifique des différentes modalités d'organisation du temps scolaire sera conduite –par le nouveau gouvernement - durant l'année scolaire 2017-2018 ».

Non au retour en arrière ! Généralisons plutôt ce qui fonctionne, innovons en s’adaptant au terrain pour remettre les enfants au cœur de l’Ecole en gardant un œil sur ce qui se fait aussi ailleurs sur la planète.

Prenons le temps d’oser, comme ont déjà décidé de le faire nos voisins de Paris, Montreuil et des Lilas. Maintenons les rythmes existant et lançons une vraie réflexion innovante et ambitieuse dès la rentrée scolaire 2017 pour l’intérêt des enfants de Bagnolet.

 Signez cette pétition c’est dire OUI à une année de réflexion, c’est dire NON à la précipitation

L'UCL de Bagnolet: contact@ucl-bagnolet.fr 

Sources : 

 

Cette pétition sera remise à:Tony di Martino - Maire de Bagnolet

Christian Wassenberg – DASEN »

Hélène Zanier

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 18:57
    Véronique Decker et l'école du peuple

    Nous avions parlé dans ce blog de son premier bouquin,
    http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/05/veronique-decker-dimanche-a-france-culture.html
    http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/04/on-a-parle-education-avec-veronique-decker-a-folies-d-encre.html
    http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/03/trop-classe-30-ans-institutrice-dans-le-93-par-v-decker.html
    voici la suite !

    Lu dans leparisien.fr du 8 juin 2017 :

    « Bobigny : elle raconte son « école du peuple »

    Un an après la sortie de son premier livre, Véronique Decker relate dans un nouvel ouvrage son quotidien de directrice d’école.

    L’écriture n’est pas devenue un virus, mais presque. Un an après la sortie de son premier livre, Véronique Decker, directrice de l’école Marie-Curie à Bobigny, a repris la plume. Dans « L’Ecole du peuple » qui vient d’être publié*, elle relate la suite de son quotidien dans cet établissement situé au cœur de la cité Karl-Marx. « C’est mon éditeur qui m’a proposé de faire un nouveau bouquin. Je n’étais pas vraiment convaincue au départ, mais quand j’ai appris l’été dernier, qu’après plus de trente ans de carrière dans le département, ma demande de mutation en Corrèze avait été refusée, je me suis consolée en faisant cet ouvrage. Il est moins anecdotique que le premier. Je partage davantage mon expérience, car il y a de nombreuses choses que je souhaite transmettre avant de partir à la retraite », raconte cette mère de famille de 59 ans, qui n’a pas eu de retour sur son premier livre de la part de l’Education nationale.

    Dans cet ouvrage, celle qui affirme avoir « toujours aimé enseigner dans le 93 », décrit un métier à multifacettes où elle joue à la fois le rôle de directrice, assistante sociale, infirmière… (lire des extraits ci-contre) « Il n’y a rien d’ouvert dans le quartier à part l’école ! Alors forcément, les gens viennent nous trouver. » Mais elle raconte aussi une profession en perpétuelle mutation, où les réformes se font et se défont au gré des différents gouvernements. « L’Education nationale marche en zigzag, ce qu’il nous faudrait c’est enfin un cap, une ligne droite ! », s’émeut la chef d’établissement, qui tirera sa révérence dans deux ans. Le parisien.fr Hélène Haus ».

    Hélène Zanier et Pierre Mathon

     

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 18:50
    Bagnolet : démissions à l'union locale des parents d'élèves

    « Bagnolet le 29.03.2017

    Nous ,

    Nicole Gorovenko-Lucchini, co-présidente,

    Mme Lamia Babou administratrice,

    Mme Terchoune Sonya administratrice,

    Mme Erzan Célestine administratrice,

    Mme Hassani Yamina administratrice,

    Mr Hamamouche Farid administrateur.

     

    Annonçons notre démission de l'UCL de Bagnolet.

    Nous avons essayé de travailler avec des personnes afin de relancer l'UCL sur Bagnolet, hors nous nous sommes rapidement rendu compte que la cohabitation allait être difficile.

    Malgré tout nous avons essayé , mais les ambitions ne sont apparemment pas les mêmes pour tout le monde .

    Si nous avons voulu passer outre il est évident que les différences sociales se sont fortement faites ressentir.

    Notre but premier est bien entendu la défense des enfants des écoles de Bagnolet (TOUTES LES ÉCOLES) ainsi que toutes les personnes prévues pour s'occuper d'eux (atsem-avs-agents d'entretien, professeurs, animateur …) sans jamais ne dénigré où rabaisser qui que ce soit.

    Nous ne voulons négliger personne car tout le monde est important pour et dans le bon fonctionnement des écoles .

    Le fait de ne pas se positionner ouvertement contre le vote budgétaire qui entraînerait des restrictions au détriment de nos enfants à motivé de façon clair notre décision car si nous ne nous positionnons pas sur ce sujet nous avons du mal à voir sur quels sujets nous prendrons positions..

    Nous continuerons à œuvrer au sein de la FCPE .

    Nous ne reconnaissons plus la légitimité de l'UCL Bagnolet en l'état actuel .

    Nous appelons également à la dissolution de cette dernière .

    Les démissionnaires. »

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 08:13
    Pour des repas végétariens à la cantine de Bagnolet

    Pourquoi il faut soutenir les repas végétariens à la cantine* :

     

    1- L'élevage est un facteur surdéterminant du réchauffement climatique ;

     

    2- La souffrance animale est ENFIN une donnée partagée par de plus en plus de citoyen-ne-s ;

     

    3- Sur le plan sanitaire, la consommation de viande est largement pointée dans de multiples pathologies dont l'épidémie d'obésité ;

     

    4- Les alternatives aux protéines animales sont parfaitement connues et reconnues et sont disponibles à tous. Elles sont gourmandes et même gastronomiques. Elles sont également économiques pour les familles et bien sûr pour les collectivités.

    Lu sur le Parisien du 27 mars 2017 :


    « Bagnolet : un collectif de parents demande des repas végétariens à la cantine

    A écouter ces deux mamans de Bagnolet, le repas du midi ne constitue pas franchement le temps fort de la journée de leurs enfants. Pour tenter d’y remédier, Fatima, Nora et d’autres parents viennent de monter un collectif, Ensemble pour les enfants de Bagnolet (EEB), destiné à ne pas se laisser aller « à l’impuissance ». La première réunion du groupe a rassemblé, ce samedi, entre 60 et 80 personnes intéressées par le thème de l’alimentation à la cantine.

    Car ce qui garnit les assiettes de leurs petits ne les satisfait pas : « On leur sert de la viande quatre à cinq fois par semaine, c’est une aberration, estiment-elles. Alors que l’Organisation mondiale de la santé préconise d’en manger deux ou trois fois par semaine, en tout ! » Elles réclament donc la mise en place d’une alternative végétarienne chaque midi, comme le préconise une proposition de loi, non adoptée, du député UDI de Seine-et-Marne Yves Jégo. Les mamans balaient au passage de possibles polémiques : « La question, ce n’est pas de savoir si la viande est halal ou casher. C’est qu’elle n’est pas bonne. »

    Pour ne pas être taxé de faire passer un « ressenti personnel » avant l’intérêt général, le collectif a mis au point un questionnaire soumis à la sortie des écoles. Une centaine de parents se sont déjà prononcés. La qualité des repas est considérée comme « passable » par une majorité des sondés. Et 97 % d’entre eux aimeraient voir un plat végétarien servi chaque midi. EEB poursuivra ce sondage dans les semaines à venir, avant un « pique-nique végétarien » le 13 mai.

    A la mairie de Bagnolet — qui dispose de sa cuisine centrale où sont préparés 3000 repas par jour —, on explique que l’on s’appuie sur les recommandations ministérielles de « la référence des collectivités », à savoir le Groupe d’étude des marchés restauration collective et nutrition : « C’est un plan de menus qui s’établit sur cinq semaines et qui permet la rotation des produits ». La municipalité (PS) précise aussi que « des menus complètement bio sont servis deux fois par mois », que 30 % des laitages et que toutes les carottes sont issus de l’agriculture biologique. « Ce débat sur un menu végétarien n’est pas encore remonté jusqu’à nous », conclut la municipalité.

      leparisien.fr »
     

    À suivre.

    Hélène Zanier

     

    * Notre article fin 2015 : http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2015/12/petition-pour-des-menus-vegetariens-dans-les-cantines-scolaires.html

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 15:09
    Et les vitres de l’école maternelle Wallon furent nettoyées

    Cela faisait un an que les vitres de l'école maternelle Wallon (dans les Malassis) n'avaient pas été nettoyées. Les fientes de pigeons faisaient courir un danger sanitaire aux enfants. Devant cette incurie inadmissible du service public, les parentEs d’élèves Fcpe de l’école avaient décidé de les nettoyer sans attendre la mairie : des acteurs politiques d’opposition (parti de gauche, « agir ») et même au-delà (…) avaient décidé de se joindre à ce « nettoyage citoyen ».

    Heureusement, la mairie a réagi en procédant elle-même, la veille, au nettoyage.

    La mobilisation paye !

    Pierre Mathon

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 20:00
    Et une et deux et trois écoles à Bagnolet : combien ça coûte et qui paye ?


    Il ne suffit pas de construire des logements*, il faut encore construire des écoles pour les enfants ! Il faut trouver des terrains dans une ville saturée et en trouver les financements dans une ville ruinée. Un moratoire sur l'urbanisation aurait été le bienvenu, plutôt que de mettre ses pas dans ceux d'Everbecq.

    Nous aurions compris que la nouvelle municipalité ps ne soit pas forcément d'accord avec notre position pour un aménagement harmonieux du territoire, tant est grande la séduction du Grand Paris sur la plupart des décideurs.

    Mais bon. Dans sa fuite en avant démagogique, la mairie actuelle en est à envisager la construction dans un délai très court de 3 «écoles :
    - une dans les Coutures (coût annoncé 17 millions d'euros, pour commencer et pour 3 classes supplémentaires (il s'agit d'une réhabilitation-extension : une classe maternelle et deux classes élémentaires seraient ajoutées) ;
    - une deuxième, non chiffrée, (la démolition-reconstruction de la maternelle Pêche d'Or) dans le cadre de l'opération immobilière Eiffage dans l'îlot Blanqui (Malassis) : il faut savoir qu'Eiffage ne fournit que « la boîte » et que le reste est à nos frais !
    - Une troisième de 8 classes, maternelle et élémentaire également non chiffrée (et en plus, il faudra payer le terrain …) sur le terrain de la Rochette, côté Gambetta. Nous y reviendrons.

    Au doigt mouillé, la Ville devra trouver, en plus du remboursement qui s'annonce colossal de la dette de l'ANRU, qui s'ajoute à celle, abyssale, déjà existante et en cours de grossissement, la « modique » somme d'environ 50 millions (voire plus !) dans un délai très court. D'où les déclarations disons « prudentes » du conseiller municipal délégué aux finances (Dis tonton, pourquoi tu tousses) lors de la réunion municipale de mercredi consacrée au projet privé sur le terrain LaRochette-Belin.

    Pierre Mathon

    ^Nous y reviendrons mais il faut savoir que tout cela se paie en termes de qualité de vie dans une ville déjà dense. Sans parler du fait que les logements ne correspondent pas aux demandes de milliers de Bagnoletais ...

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 10:19
    FESSÉE : LA «VIOLENCE ÉDUCATIVE ORDINAIRE» VA ENFIN ÊTRE INTERDITE EN FRANCE

    FESSÉE : La «violence éducative ordinaire» va enfin être interdite en France

    Enfin … même si le texte ne prévoit aucune sanction pour les parents et éducateurs violents.

    Certes, l'avancée n'est pas décisive et ne nous range pas encore dans le camp des pays civilisés... Certes, il aura fallu que l'Europe nous « botte les fesses » …

    Certes, certes …

    La violence éducative ordinaire est une cause majeure de la violence sociale, de la délinquance, de la criminalité. Elle est millénaire et très partagée. En ces temps d'ultra-violence généralisée, mondialisée, c'est un enjeu incontournable et majeur. Aucun criminel n'a pu passer à l'acte violent sans avoir lui-même subi la violence éducative.

    Raison de plus pour s'y attaquer avec autre chose que le dos d'une cuiller. Les pays qui l'ont mise hors-la-loi s'en félicitent et récoltent les fruits. En France, rendez-vous à la Saint-Glinglin ? En attendant, il faudra accepter de subir la violence de tous ces enfants déshumanisés par la violence de ceux chargés de les « éduquer » en toute impunité.

    « FESSÉE

    La «violence éducative ordinaire» désormais interdite

    Par LIBERATION.FR — 24 décembre 2016

    .Les députés ont donné leur feu vert définitif jeudi au projet de loi «Egalité et Citoyenneté», qui prévoit notamment l'interdiction de «tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles» sur les enfants. Aucune sanction n'est cependant prévue.

     

     La «violence éducative ordinaire» désormais interdite

      Jeudi, le Parlement adoptait définitivement, par un vote à l’Assemblée nationale, le projet de loi «Egalité et citoyenneté». Un texte de 65 mesures pour la jeunesse, la mixité sociale ou encore contre les discriminations. L'article 68, qui vise à réduire les violences faites aux plus jeunes, est presque passé inaperçu : il introduit dans le code civil «l’exclusion de tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles» des parents sur les enfants. Une disposition anti-fessées saluée par des associations comme la Fondation pour l’enfance ou l’Observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO).

      «Les enfants disposent désormais du même droit au respect de leur intégrité physique et psychologique que les adultes», se réjouit l’association, qui a milité pour faire passer le texte, sur son site. Sont désormais interdites toutes les formes de violence éducative ordinaire (VEO), aussi bien verbales et psychologiques (crier, injurier, se moquer, humilier, mentir, menacer, culpabiliser, rejeter, chantage affectif…) que physiques (gifler, fesser, pincer, tirer les oreilles ou les cheveux, donner des coups de pied, secouer, saisir brutalement, bousculer, pousser, contraindre l’enfant dans une position inconfortable, le priver de nourriture…), énumère l'association.

      Pour les défenseurs du texte, ces châtiments n’ont pas de vertus pédagogiques. «Depuis 15 ans, les recherches scientifiques ont prouvé que chaque violence subie par un enfant a des conséquences néfastes sur son développement et sa santé physique et psychologique (faible estime de soi, addictions, troubles alimentaires, dépression, comportements violents…), indique l’Observatoire de la violence éducative ordinaire. Ces violences, intériorisées, auront plus tard des répercussions sur la société tout entière».

      Pas de sanction prévue

      La mesure, symbolique, ne prévoit cependant pas de sanction pour les parents qui pratiqueraient cette «violence ordinaire» sur leur progéniture. Le texte vise surtout à «favoriser une prise de conscience et changer l’attitude des adultes envers les enfants». Une cinquantaine de pays, dont 21 de l’Union Européenne, ont interdit les violences éducatives, avec des impacts directs sur la délinquance, les suicides, la consommation d’alcool et de drogue, ou encore les violences faites aux femmes, selon les partisans du texte. 

      L'année dernière, la France avait été rappelée à l'ordre par le Conseil de l’Europe pour ne pas avoir interdit clairement les châtiments corporels contre les enfants, une infraction à la Charte européenne des droits sociaux, qui précise que les Etats doivent «protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation». »

      Hélène Zanier

      Repost 0
      Published by Bagnolet en Vert - dans Education
      commenter cet article
      27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 12:11
      Rentrée à Joliot-Curie en 2014
      Rentrée à Joliot-Curie en 2014

      La ministre ps de l’éducation nationale vient à Bagnolet à l’invitation du ps ce mercredi 28 septembre. Il paraît (non je rigole…) que l’actuel maire ps de Bagnolet va lui donner le vœu, voté à l’unanimité par le conseil municipal du 19 mai, dénonçant le non-remplacement des instituteurs -trices absentEs et soutenant les protestations des parents d’élèves.

      Double langage : http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/09/ce-dimanche-matin-les-militants-ps-de-bagnolet-distribuaient-un-tract-de-propagande-gouvernementale-sur-le-marche-du-centre-ville-co !

      Bon, en raison de l’état d’urgence, il faut s’inscrire à l’avance pour participer à cette réunion.

      Pour l’instant seul le député du secteur (vous savez, ce candidat qui affirmait être un proche de Benoît Hamon, « un socialiste de gauche quoi », avant de devenir un soutien zélé de Valls) semble faire la promo de la réunion … salle P et M
      Curie à 19h30.

      Pierre Mathon

      Repost 0
      Published by Bagnolet en Vert - dans Education
      commenter cet article