Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 15:09
Et les vitres de l’école maternelle Wallon furent nettoyées

Cela faisait un an que les vitres de l'école maternelle Wallon (dans les Malassis) n'avaient pas été nettoyées. Les fientes de pigeons faisaient courir un danger sanitaire aux enfants. Devant cette incurie inadmissible du service public, les parentEs d’élèves Fcpe de l’école avaient décidé de les nettoyer sans attendre la mairie : des acteurs politiques d’opposition (parti de gauche, « agir ») et même au-delà (…) avaient décidé de se joindre à ce « nettoyage citoyen ».

Heureusement, la mairie a réagi en procédant elle-même, la veille, au nettoyage.

La mobilisation paye !

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Education
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 20:00
Et une et deux et trois écoles à Bagnolet : combien ça coûte et qui paye ?


Il ne suffit pas de construire des logements*, il faut encore construire des écoles pour les enfants ! Il faut trouver des terrains dans une ville saturée et en trouver les financements dans une ville ruinée. Un moratoire sur l'urbanisation aurait été le bienvenu, plutôt que de mettre ses pas dans ceux d'Everbecq.

Nous aurions compris que la nouvelle municipalité ps ne soit pas forcément d'accord avec notre position pour un aménagement harmonieux du territoire, tant est grande la séduction du Grand Paris sur la plupart des décideurs.

Mais bon. Dans sa fuite en avant démagogique, la mairie actuelle en est à envisager la construction dans un délai très court de 3 «écoles :
- une dans les Coutures (coût annoncé 17 millions d'euros, pour commencer et pour 3 classes supplémentaires (il s'agit d'une réhabilitation-extension : une classe maternelle et deux classes élémentaires seraient ajoutées) ;
- une deuxième, non chiffrée, (la démolition-reconstruction de la maternelle Pêche d'Or) dans le cadre de l'opération immobilière Eiffage dans l'îlot Blanqui (Malassis) : il faut savoir qu'Eiffage ne fournit que « la boîte » et que le reste est à nos frais !
- Une troisième de 8 classes, maternelle et élémentaire également non chiffrée (et en plus, il faudra payer le terrain …) sur le terrain de la Rochette, côté Gambetta. Nous y reviendrons.

Au doigt mouillé, la Ville devra trouver, en plus du remboursement qui s'annonce colossal de la dette de l'ANRU, qui s'ajoute à celle, abyssale, déjà existante et en cours de grossissement, la « modique » somme d'environ 50 millions (voire plus !) dans un délai très court. D'où les déclarations disons « prudentes » du conseiller municipal délégué aux finances (Dis tonton, pourquoi tu tousses) lors de la réunion municipale de mercredi consacrée au projet privé sur le terrain LaRochette-Belin.

Pierre Mathon

^Nous y reviendrons mais il faut savoir que tout cela se paie en termes de qualité de vie dans une ville déjà dense. Sans parler du fait que les logements ne correspondent pas aux demandes de milliers de Bagnoletais ...

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Education
commenter cet article
25 décembre 2016 7 25 /12 /décembre /2016 10:19
FESSÉE : LA «VIOLENCE ÉDUCATIVE ORDINAIRE» VA ENFIN ÊTRE INTERDITE EN FRANCE

FESSÉE : La «violence éducative ordinaire» va enfin être interdite en France

Enfin … même si le texte ne prévoit aucune sanction pour les parents et éducateurs violents.

Certes, l'avancée n'est pas décisive et ne nous range pas encore dans le camp des pays civilisés... Certes, il aura fallu que l'Europe nous « botte les fesses » …

Certes, certes …

La violence éducative ordinaire est une cause majeure de la violence sociale, de la délinquance, de la criminalité. Elle est millénaire et très partagée. En ces temps d'ultra-violence généralisée, mondialisée, c'est un enjeu incontournable et majeur. Aucun criminel n'a pu passer à l'acte violent sans avoir lui-même subi la violence éducative.

Raison de plus pour s'y attaquer avec autre chose que le dos d'une cuiller. Les pays qui l'ont mise hors-la-loi s'en félicitent et récoltent les fruits. En France, rendez-vous à la Saint-Glinglin ? En attendant, il faudra accepter de subir la violence de tous ces enfants déshumanisés par la violence de ceux chargés de les « éduquer » en toute impunité.

« FESSÉE

La «violence éducative ordinaire» désormais interdite

Par LIBERATION.FR — 24 décembre 2016

.Les députés ont donné leur feu vert définitif jeudi au projet de loi «Egalité et Citoyenneté», qui prévoit notamment l'interdiction de «tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles» sur les enfants. Aucune sanction n'est cependant prévue.

 

 La «violence éducative ordinaire» désormais interdite

    Jeudi, le Parlement adoptait définitivement, par un vote à l’Assemblée nationale, le projet de loi «Egalité et citoyenneté». Un texte de 65 mesures pour la jeunesse, la mixité sociale ou encore contre les discriminations. L'article 68, qui vise à réduire les violences faites aux plus jeunes, est presque passé inaperçu : il introduit dans le code civil «l’exclusion de tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles» des parents sur les enfants. Une disposition anti-fessées saluée par des associations comme la Fondation pour l’enfance ou l’Observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO).

    «Les enfants disposent désormais du même droit au respect de leur intégrité physique et psychologique que les adultes», se réjouit l’association, qui a milité pour faire passer le texte, sur son site. Sont désormais interdites toutes les formes de violence éducative ordinaire (VEO), aussi bien verbales et psychologiques (crier, injurier, se moquer, humilier, mentir, menacer, culpabiliser, rejeter, chantage affectif…) que physiques (gifler, fesser, pincer, tirer les oreilles ou les cheveux, donner des coups de pied, secouer, saisir brutalement, bousculer, pousser, contraindre l’enfant dans une position inconfortable, le priver de nourriture…), énumère l'association.

    Pour les défenseurs du texte, ces châtiments n’ont pas de vertus pédagogiques. «Depuis 15 ans, les recherches scientifiques ont prouvé que chaque violence subie par un enfant a des conséquences néfastes sur son développement et sa santé physique et psychologique (faible estime de soi, addictions, troubles alimentaires, dépression, comportements violents…), indique l’Observatoire de la violence éducative ordinaire. Ces violences, intériorisées, auront plus tard des répercussions sur la société tout entière».

    Pas de sanction prévue

    La mesure, symbolique, ne prévoit cependant pas de sanction pour les parents qui pratiqueraient cette «violence ordinaire» sur leur progéniture. Le texte vise surtout à «favoriser une prise de conscience et changer l’attitude des adultes envers les enfants». Une cinquantaine de pays, dont 21 de l’Union Européenne, ont interdit les violences éducatives, avec des impacts directs sur la délinquance, les suicides, la consommation d’alcool et de drogue, ou encore les violences faites aux femmes, selon les partisans du texte. 

    L'année dernière, la France avait été rappelée à l'ordre par le Conseil de l’Europe pour ne pas avoir interdit clairement les châtiments corporels contre les enfants, une infraction à la Charte européenne des droits sociaux, qui précise que les Etats doivent «protéger les enfants et les adolescents contre la négligence, la violence ou l’exploitation». »

    Hélène Zanier

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 12:11
    Rentrée à Joliot-Curie en 2014
    Rentrée à Joliot-Curie en 2014

    La ministre ps de l’éducation nationale vient à Bagnolet à l’invitation du ps ce mercredi 28 septembre. Il paraît (non je rigole…) que l’actuel maire ps de Bagnolet va lui donner le vœu, voté à l’unanimité par le conseil municipal du 19 mai, dénonçant le non-remplacement des instituteurs -trices absentEs et soutenant les protestations des parents d’élèves.

    Double langage : http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/09/ce-dimanche-matin-les-militants-ps-de-bagnolet-distribuaient-un-tract-de-propagande-gouvernementale-sur-le-marche-du-centre-ville-co !

    Bon, en raison de l’état d’urgence, il faut s’inscrire à l’avance pour participer à cette réunion.

    Pour l’instant seul le député du secteur (vous savez, ce candidat qui affirmait être un proche de Benoît Hamon, « un socialiste de gauche quoi », avant de devenir un soutien zélé de Valls) semble faire la promo de la réunion … salle P et M
    Curie à 19h30.

    Pierre Mathon

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 14:07
    Education et double langage

    Ce dimanche matin les militants ps de Bagnolet distribuaient un tract de propagande gouvernementale sur le marché du centre ville consacré à l’éducation. Cela tranchait avec la motion qu’ils avaient votée récemment en conseil municipal, présentée par le pc, qui critiquait cette même politique gouvernementale.

    J’entends déjà des amiEs me dire : « tu n’en as pas bientôt marre de constater sur ton blog le double langage des politiciens ? »

    Je l’avoue : j’en ai m
    arre.

    Pierre Mathon

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans éducation
    commenter cet article
    12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 15:04
    L’ action « Professeurs absents non remplacés 93 » passe par l’école Joliot-Curie.

    L’action « Professeurs absents non remplacés 93 » est en cours et vous pouvez signer la pétition.

    « Merci de la signer et de la faire tourner sur vos réseaux :

    https://www.change.org/p/professeurs-absents-non-remplac%C3%A9s-%C3%A9cole-en-col%C3%A8re-urgence93-les-parents-et-les-enseignants-du-93-se-mobilisent-pour-un-remplacement-syst%C3%A9matique-et-de-qualit%C3%A9-des-enseignants-absents?recruiter=485860330&utm_source=share_petition&utm_medium=email&utm_campaign=share_email_responsive

    Le jeudi 16 juin à 17h30, nous nous mobilisons avec les professeurs de Joliot-Curie et des autres écoles de Bagnolet que nous avons toutes alertées ainsi que les parents d'élèves

    devant la circonscription de l'académie

    Ecole Eugène Cotton
    6, rue Girardot - Bagnolet

    pour interpeler Mme Ventre, l'inspectrice de l'éducation nationale :

    - Pour que nos enfants aient accès à l’éducation à laquelle ils ont droit ;
    - Pour qu’ils reprennent goût à l’école et à l’apprentissage (certains pleurent de peur de n’avoir “encore pas de maîtresse aujourd’hui”) ;
    - Pour que les parents reprennent confiance en l’école publique et arrêtent de fuir la circonscription en scolarisant leurs enfants à Paris ou dans les écoles privées ;
    - Pour que les enseignants retrouvent les pleines capacités de leur exercice et puissent emmener tous leurs élèves vers le haut ;
    - Pour que les directeurs d’école ne s’épuisent plus à gérer des situations de tension maximale au sein de leur établissement.

    Rejoignez-nous. Signez la pétition !

    Merci d'être là, le plus nombreux possible, cette action avant les vacances et très importante pour préparer la rentrée.

    Sylvie Chabroux

    Parent d'élève Joliot-Curie, Bagnolet »

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    24 mai 2016 2 24 /05 /mai /2016 15:09
    Votés au conseil municipal : les nouveaux secteurs scolaires de Bagnolet

    Nous publions, pour information (avant les éventuelles observations des syndicats enseignants et associations de parents d’élèves), la notice de présentation des nouveaux périmètres scolaires, soumise (et adoptée) au dernier conseil municipal.

    « Direction Générale Adjointe Emancipation et Citoyenneté – Nouvelle sectorisation pour la rentrée 2016-2017


    Préambule :


    Cette note fait suite à une première note validée en Bureau municipal au mois de janvier 2015 présentant une synthèse de l’étude prévisionnelle sur la démographie scolaire 2015/2020.

    Aujourd’hui nous affinons la sectorisation par une refonte globale des secteurs existants, en passant de 9 secteurs à 5 seulement.

    Cette nouvelle sectorisation s’inscrit dans un schéma d’intentions qui permettra de mettre en œuvre graduellement des adaptations, en fonction de la levée des incertitudes.


    NB : les chiffres des inscriptions sont ceux à la date de la rédaction de la note et sont susceptibles d’évoluer légèrement.


    I/ Secteur centre : quartiers de la Dhuys et Centre-Ville


    A. Les écoles maternelles : J. Curie et F. Fromond


    Les 100 élèves préinscrits dans la zone, Dhuys et centre-ville, seront répartis entre les écoles J. Curie et F. Fromond à la rentrée 2016.

    La baisse des inscrits à l’école F. Fromond permettra de contenir la pression pour la rentrée 2017/2018.


    B. L’ école élémentaire : J. Curie


    L’école élémentaire Joliot Curie accueillera les élèves de la grande section maternelle Joliot Curie (au nombre de 64 élèves) ainsi que les élèves de l’école maternelle F. Fromond (au nombre de 45).

    Au total des deux écoles maternelles, 109 élèves de grande section devront être inscrits à l’école J. Curie, pour 84 élèves de CM2 sortants.

    L’érosion des effectifs en cours de cycle (par exemple 110 en CP en 2015/2016, aujourd’hui ils ne sont que 94 pour passer en CE1) permettra d’absorber cette légère augmentation des inscriptions.

    Les 109 élèves seront donc tous inscrits en CP à J. Curie pour la rentrée 2016/2017.

    II/ Secteur sud : quartiers des coutures et Centre-Sud

    A. Les écoles maternelles. J. Ferry, P. Langevin et Capsulerie :

    Le nouveau secteur intègre les trois écoles maternelles, Ferry, Langevin et Capsulerie.
    Une classe de Très Petite Section (les TPS accueillent les enfants de moins de 3 ans) sera créée et compensera la fermeture d’une classe standard à Langevin.
    A Jules Ferry, 67 élèves sortent de l’école pour 53 préinscrits.
    A l’école Capsulerie, il est prévu 22 inscriptions pour 30 sortants.

    B. Les écoles élémentaires : J. Ferry et P. Langevin:

    Le passage des élèves de la maternelle J. Ferry à l’élémentaire ne pose aucun problème. La sectorisation flottante de juillet 2015 a été opérante.

    La création d’une classe à l’élémentaire Langevin permettra d’accueillir en CP, les élèves de la Capsulerie et de Langevin : au total 65 élèves.

    La sectorisation flottante sur le secteur avec la limite de l’avenue de la République disparait au profit d’une sectorisation définitive incluant les deux écoles élémentaires.

    III/ Secteur Nord-Est : quartiers des Malassis et Plateau (en partie)

    A. Les écoles maternelles : Travail, Pêche d’Or et H. Wallon

    A la rentrée 2016, une plus grande pression va s’exercer sur l’école travail : plus de 50 enfants sont préinscrits pour une sortie de 33 élèves seulement.
    On passe ainsi d’une moyenne de 23.6% par classe à 27.4%.

    La nouvelle sectorisation proposée répartira les enfants sur Pêche d’Or qui perd des élèves (27 préinscrits pour 44 sortants) et sur H. Wallon.

    B. Les écoles élémentaires : E. Cotton, J. Verne et H. Wallon :

    La diminution des effectifs à l’école J. Verne permettra au groupe scolaire H. Wallon / J. Verne, d’accueillir les grandes sections des écoles maternelles de l’école Travail, Pêche d’Or et de H. Wallon.

    A la rentrée 2016, une ouverture de classe est prévue à l’école E. Cotton. La sectorisation proposée permettra de créer l’équilibre entre 3 écoles qui à partir de 2018 connaîtront un afflux important dû à la livraison des logements dans le quartier.

    IV/ Secteur Sud-Est : quartiers de La Noue et des Malassis (en partie)


    A. Les écoles maternelles : H Barbusse


    Ce secteur ne subira aucun changement, le nombre d’enfants préinscrits est de 41 alors que les grandes sections qui passent en élémentaire totalisent 61 élèves. L’actualisation de l’étude à la rentrée nous conduira peut-être à modifier le secteur.


    B. Les écoles élémentaires : H. Barbusse et P. V. Couturier :


    Même situation que la maternelle, le groupe scolaire accueillera les nouveaux CP sans difficultés. A P.V. Couturier 48 CM2 quittent l’école tandis que 41 entrent en CP.


    V/ Secteur Nord : quartier du Plateau


    A. L’école maternelle : J. Jaurès :


    A la rentrée 2016, l’école accueillera plus d’enfants par rapport aux sortants, 68 pour 62.


    B. L’école élémentaire J. Jaurès :


    Même schéma que pour la maternelle, un peu plus de CP entrants que les CM2 sortants, 63 pour 53. Cette situation n’occasionnera ni ouverture ni fermeture de classe.

    L’étude prévoit que le besoin d’une classe supplémentaire se concrétisera à la rentrée 2019/2020. »


    À suivre.

    Pierre M
    athon

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    7 mai 2016 6 07 /05 /mai /2016 05:44
    Véronique Decker dimanche à France Culture

    Véronique Decker , qui vient d’écrire un livre sur son expérience d’institutrice en Seine Saint Denis « Trop classe » sera l’invitée de l’émession « Rue des écoles » sur France Culture ce dimanche 8 mai de 17H à 17H55.

    Hélène Z
    anier

    http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/03/trop-classe-30-ans-institutrice-dans-le-93-par-v-decker.html

    http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/04/on-a-parle-education-avec-veronique-decker-a-folies-d-encre.html

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 18:39
    Il est urgent d’interdire la violence éducative « ordinaire » !

    Trois députéEs françaisES (Edith Gueugneau - apparentée PS -, François-Michel Lambert et François de Rugy - écologistes) montent au créneau pour légiférer afin d’interdire la violence éducative ordinaire. Ils ne sont pas les premiers, mais j’espère que cette fois, ils vont réussir. Cette loi serait d’une portée aussi fondamentale que l’abolition de la peine de mort ou tout au moins pourrait l’être sous réserve de ce que j’indique plus bas.

    Pourquoi ? Parce que notre société est gangrénée par la violence de certains jeunes (et moins jeunes) – de plus en plus - contre laquelle nous sommes complètement désarmés. Nous rencontrons des jeunes qui n’ont pas été humanisés, c’est-à-dire aimés inconditionnellement, qui sont incapables d’éprouver la moindre empathie pour les autres car ils ont été « dressés » et ne peuvent pas en éprouver pour eux-mêmes. Tous, oui tous, tous les assassins ont subi lourdement la violence éducative ordinaire parentale depuis leur naissance et quelquefois, en plus, la violence institutionnelle. Violence subie, intégrée comme la norme, et violence agie dès qu’ils ont acquis la force physique et faire des victimes à leur tour.

    Voilà pourquoi l’éducation violente détruit une société et est un fléau à combattre avec la plus grande rigueur.

    Voilà pourquoi il faut une loi. Une vraie. Et là …

    Gifles, fessées, menaces, propos humiliants ... Des députéEs veulent « abolir » toute forme de violence faite aux enfants, dans une proposition de loi présentée mercredi 20 avril à la presse.

    « Nul, pas même le ou les titulaires de l'autorité parentale, n'a le droit d'user de violence physique, d'infliger des châtiments corporels et des souffrances morales, ou de recourir à toute autre forme d'humiliation envers un enfant », peut-on lire dans ce texte des députéEs, visant à modifier le code civil .

    Ces « violences éducatives ordinaires » sont « non seulement inefficaces », mais elles peuvent « perturber le développement cérébral, l'affectivité, la relation avec les parents, entraîner des pathologies et (...) une perte de confiance et d'estime de soi », selon l'un des soutiens de l'initiative, le Dr Gilles Lazimi, maître de conférence à Paris VI.

    « 49 pays à ce jour dans le monde, dont 20 pays » dans l'Union européenne, « ont voté des lois interdisant toute forme de violence à l'égard des enfants », soulignent les députés dans l'exposé des motifs.

    Leur proposition de loi prévoit d'inscrire dans le code civil et sur tous les nouveaux carnets de santé la prohibition de cette violence. Elle a cependant une limite importante : elle ne comprend aucune sanction envers les contrev
    enants.

    Voilà la montagne qui accouche d’une souris. C’est une erreur car les parents violents ne pourront arrêter leur violence que s’ils savent que cela est interdit, punissable, et que s’ils se sentent également protégés moralement par le droit pour lutter contre les pressions de leur entourage.

    « Il ne s'agit pas de mettre les parents en prison » mais de poser « une interdiction symbolique, éthique », précisent les parlementaires et leurs soutiens, parmi lesquels la pédiatre et ex-députée UMP Edwige Antier, qui avait déposé en 2010 une proposition de loi similaire.

    Encore un effort Mme et MM. les député-e-s : ne faites pas les choses à moitié. Si aucune sanction n’est prévue, vous ne protégerez pas les enfants, ni la société. L’absence de sanction permet aux parents indignes de mutiler physiquement ou tuer leur enfant. Elle laisse prospérer la fabrication massive de jeunes et d’adultes violents, ultra-violents qui interdira la paix sociale et la sécurité publique.

    La France, où un « droit de correction » est admis, a été épinglée plusieurs fois par des instances internationales (Conseil de l'Europe, ONU). Le Défenseur des droits Jacques Toubon a également souhaité que l'interdiction des châtiments corporels soit « inscrite dans la loi ».

    La ministre des Familles et de l'Enfance, Laurence Rossignol, a cependant exclu de légiférer sur ce sujet sensible, préférant faire « la promotion d'une éducation sans violence ».
    Merci Madame la ministre. On a compris, on continue à bousiller les enfants et injecter dans la société des adultes ingérables.
    Construisez des prisons, c’est tellement plus respon
    sable.

    En savoir plus : http://www.oveo.org/

    Hélène Zanier

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article
    15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 17:07
    Dans Reporterre : quand des collégiens de Neuilly-sur-Marne s’instruisent sur la nature

    Un article de Reporterre d’Emilie Massemin, ce 13 avril sur le collège Honoré de Balzac de Neuilly-sur-Marne, où enseigne notre ami Alain Boucher, animateur de « Bondy Écologie », et où il impulse de fort belles choses :

    « Pour s’instruire sur la nature, les collégiens de Neuilly-sur-Marne vont... dans la n
    ature

    Plutôt le terrain que la salle de classe ! Pour connaître la nature, les élèves d’un collège de Neuilly-sur-Marne participent au programme « Sauvages de ma rue » et multiplient les découvertes.

    Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), reportage

    La bande de pelouse mitée à l’entrée du collège Honoré-de-Balzac de Neuilly-sur-Marne ne paye pas de mine. Mais, ce jeudi après-midi de mars, elle exerce une étrange attraction sur un groupe de sept collégiens accroupis, qui fixent attentivement chaque brin d’herbe à l’aide de loupes miniatures. « Une véronique de Perse ! » s’exclame l’un d’eux après avoir feuilleté un guide de la flore. Sa camarade note scrupuleusement l’observation sur une feuille de papier : nom de la plante, nom de la rue, date et observations diverses. (…)»

    Et : « (…) De retour au collège, les élèves retrouvent leurs camarades des autres groupes et leur enseignant deSVT, Alain Boucher,. Il leur déroule la suite du programme : « On va faire un semis de fleurs des champs pour enrichir la biodiversité dans le collège, puis on va mettre nos observations en ligne dans la base de données Sauvages de ma rue pour que les scientifiques du Muséum puissent les utiliser. » (…) »


    L’intégralité de l’article de Reporterre (et toutes les photos) :
    http://reporterre.net/Pour-s-instruire-sur-la-nature-les-collegiens-de-Neuilly-sur-Marne-vont-dans-la

    Bonne lecture !

    Pierre Mathon

    Alain Boucher

    Alain Boucher

    Repost 0
    Published by Bagnolet en Vert - dans Education
    commenter cet article