Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 17:58
Budget communal : TITANIC, nous voilà!

Ça y est, nous y voilà.

À force, pour l'actuelle municipalité de Bagnolet, de nier la réalité, de poursuivre sans réfléchir dans la voie d'Everbecq, ça devait arriver.

C'est l'heure des comptes : « Ils » vont présenter la note aux BagnoletaisEs.

Les attaques rituelles contre la gestion précédente ne pouvaient masquer que depuis 3 ans (la première partie du mandat) la ville, telle le TITANIC, se dirigeait tout droit vers la catastrophe financière.

Allo, allo, les banques ne répondent plus …

Oh, il y aura une - énorme – augmentation d'impôts, très lourde pour les 50 % de BagnoletaisEs qui payent les impôts locaux.

Mais, compte-tenu de la structure du budget communal cela permettra de redonner confiance aux banquiers, sans résorber pour autant la dette abyssale du budget communal.

Succédant à un endettement colossal lié à la gestion des années 1960-2000, à la fuite en avant dramatique d'Everbecq-2 (2007-2015), la gestion di Martino-Hakem-Taravella, pendant les trois ans qui viennent de s'écouler, a précipité la Ville de Bagnolet au fond du gouffre !

Et c'est dans cet état, Mesdames et Messieurs que se présente le budget 2017 … et les suivants.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 11:19
ça, c'était au début ...

ça, c'était au début ...



Nous vous avions prévenu, le conseil municipal d''hier soir 2 février était un petit conseil : 15 petits points, mineurs à l'ordre du jour (14 projets de délibérations) plus une question orale (du pc) et une réponse du maire, expédiées comme d'habitude … sur les défaillances du chauffage urrbain à Bagnolet ces dernières semaines (Nous reviendrons sur cette question de l'entretien (...) des canalisations par la Sdcb-Suez ...).

Bref, un public de plus en plus clairsemé et l'occasion de vérifier une fois de plus le rôle de plus en plus visible du vice-maire (O. Taravella) … et de plus en plus effacé des autres éluEs de la municipalité et en particulier du 1er adjoint en titre, très actif dans les embauches, (il a la délégation du personnel communal) mais peu visible dans ce qui devrait semble-t-il être son activité d'élu. De là à le qualifier de « vice-maire à temps partiel » si l'on en croit la lettre ouverte du ps à un conseiller municipal d'opposition …

Pour en revenir à l'ordre du jour, notons une petite discussion au sujet de la 7ème délibération « Majoration - au maximum possible – de la cotisation due au titre des logements meublés non affectés à l'habitation principales, » C'est - ni plus ni moins - une augmentation d'impôts … L'occasion pour le vice-maire pour nous parler de la grave situation financière de la commune qu'il abordera lors des prochaines séances du conseil municipal. Et nous qui avions cru (c'est une façon de parler) que les difficultés étaient derrière nous grâce à la saine gestion en cours depuis 3 ans … Bon, à suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 11:12
Lettre ouverte n°19 de Rosalind Fay

Nous (vous) l'attendions (l'attendiez). La voici, la nouvelle Lettre Ouverte (la n° 19 du 2 février 2017) de Rosalind Fay

 

« Est Ensemble – ça sert à quoi ? (Bonne question, ndlr.)

 

Le Mardi 31 janvier au soir, un concert gratuit des professeurs de musique du Conservatoire de Musique de Bagnolet a eu lieu à l’Auditorium Xenakis. J’ai pu y assister. J’étais ravie d’écouter non seulement les professeurs chevronnés mais aussi une toute nouvelle génération de professeurs tout aussi talentueux. En tout, une quinzaine de professeurs se sont produits avec un programme de musique par des compositeurs tels que John Dowland, George Gershwin, Bach, Thelonious Monk et d’autres. (A noter l’absence des élus de la municipalité.

 

Peut-être assisteront-ils au 2 ème Concert qui aura lieu Vendredi soir, 3 février ?)

 

Le Conservatoire de Musique de Bagnolet a une fonction particulièrement louable en permettant à de très jeunes enfants, des adolescents et des adultes de recevoir un enseignement de qualité. La musique n’y est pas une activité réservée à une élite. Tout comme le sport, la musique peut « sauver » un enfant et même lui permettre de découvrir une vocation professionnelle. Les amateurs, respectés et encouragés, peuvent atteindre un niveau suffisamment sérieux pour tenter le concours d’admission au Conservatoire National Supérieur. (Ma fille, ancienne élève du Conservatoire de Musique de Bagnolet, grâce à ’enseignement de Mari Yasuda – violon -- et de Claire Caillard-Hayward et de Berry Hayward -- musique ancienne, musique de chambre -- a pu poursuivre des études supérieures au CNSM de Lyon et devenir musicienne professionnelle. Que ses professeurs soient ici chaleureusement et vivement remerciés.)

 

Dans ma longue lettre ouverte n° 12 du 29 mars 2016, il y a un peu plus d’un an, j’ai cru nécessaire de rappeler l’histoire du Conservatoire de Musique. Cette lettre se trouve en attache. J’invite les élus du Conseil Municipal qui résident depuis relativement peu de temps à Bagnolet, à lire cette lettre et à découvrir l’histoire du Conservatoire. C’est un patrimoine riche et important de la ville. Les professeurs qui y ont subi durant de nombreuses années des conditions de travail difficiles, méritent le respect et la reconnaissance de toute la ville, notamment les élus municipaux et les personnes élues ou administratives qui occupent une fonction dans la structure nébuleuse d’Est Ensemble.

 

Parlons d’Est Ensemble. J’écrivais dans ma lettre n° 12 « A la Veille de la Mise en place du Grand Paris/Territoire Est », qu’il « faut rappeler la riche histoire de l’action des élèves, parents d’élèves et amis du Conservatoire de Musique pour défendre leur Conservatoire.»

 

Lors d’une réunion publique en avril 2016, un parent d’élève est intervenu pour soulever plusieurs problèmes concernant le mauvais état de l’Auditorium de la Maison pour Tous et les conditions de travail dans les locaux inadaptés du Conservatoire de Musique. En guise de réponse, on a parlé d’Est Ensemble et des réunions qui auraient lieu en avril 2016 par rapport à l’A.N.R.U.  J’écrivais déjà, « Le commun des mortels bagnoletais n’a qu’une vague idée du fonctionnement et de l’étendu des responsabilités d’Est Ensemble. Nous savons surtout qu’avec cette relativement nouvelle structure, les citoyens seront éloignés un peu plus des instances décisionnaires. Quelle sera l’orientation, quelle sera la vision culturelle de ceux qui détiendront le pouvoir à Est Ensemble ? Nul ne le sait. » Même si certains travaux urgents ont été réalisés, moins d’un an après, les inquiétudes que j’ai exprimées se sont avérées fondées.

 

Par exemple, aucune information annonçant ce concert n’a été diffusée par Est Ensemble. Aucune affiche dans la ville n’annonçait ce concert. J’ai su que ce concert allait avoir lieu grâce à l’effort personnel d’une professeure qui a envoyé par courriel l’information et le programme à ses élèves et à quelques anciens élèves dont je suis. Dès l’information reçue, j’ai essayé en vain de joindre le secrétariat du Conservatoire pour réserver ma place. Pas de réponse. Le téléphone était sur répondeur.

 

En désespoir de cause, le soir du concert, je me suis pointée au Conservatoire avec un peu d’avance et j’ai pu avoir une place pour le Concert sans difficulté. En effet, très peu de personnes n’étant au courant de ce concert, nous étions seulement une petite vingtaine dans l’auditorium. Les quelques enfants qui ont eu la chance d’assister à ce concert étaient captivés.

 

En arrivant au Conservatoire, nous avons constaté une drôle d’ambiance, comme si le lieu avait été abandonné. Le secrétariat n’a pas répondu pendant deux jours, pour cause. Les secrétaires, épuisées, sont toutes les deux en congé de maladie. Elles ne sont pas remplacées et de toute évidence, Est Ensemble ne réagissait pas. (Espérons que depuis les choses ont bougé dans un sens positif.) Est-ce signe du peu d’égard que Est Ensemble accorde à l’activité du conservatoire et au travail de ses professeurs ? Je ne peux pas croire que la Mairie ignore ce qui s’y passe ? Quel est le sens de ce transfert de « compétence » ? Est-ce que transfert de compétence signifie « indifférence » ? Peut-on m’expliquer l’avantage d’un système où on éloigne le centre de pouvoir encore plus des citoyens, dans une ville de taille moyenne comme Bagnolet ? Au final, il s’agit d’un désintéressement objectif de la ville concernant la diffusion de l’information culturelle. Ce n’est plus la Ville qui gère. Que ce soit dans le domaine de la culture ou dans d’autres domaines (propreté de la ville, collecte des déchets) la ville ne répond plus. On nous renvoie à Est Ensemble.

 

Il semblerait qu’un nouveau directeur du Conservatoire de Musique doive prendre ses fonctions dès le 1 er février. Je lui souhaite sincèrement bon courage et espère qu’il pourra lui, ainsi que l’équipe enseignante et les usagers du Conservatoire, travailler désormais dans de bonnes conditions

 

Le lendemain du concert et par acquis de conscience, je me suis rendue sur le site de la Ville. Là, en effet, il y a l’annonce du Concert. Mais qui va avoir l’idée de se rendre sur le site de la Ville pour glaner ce genre d’information ? En matière d’information, peut mieux faire. Beaucoup mieux faire.

 

En conclusion, la bagnoletaise de base que je suis s’interroge sur le fonctionnement, l’étendue des pouvoirs, le financement, et surtout, l’utilité d'Est Ensemble.

 

Cette lettre écrite en toute indépendance, n’engage que moi.

 

Sincèrement,


Rosalind Fay

 

P.S. Je tiens à remercier Merouane Hakem qui a réagi rapidement et efficacement lorsque je l’ai sollicité par email concernant des gênes occasionnées par des entreprises de construction dans la rue Francisco Ferrer. En revanche, nous sommes toujours en attente de la pose des panneaux à des endroits stratégiques rappelant les amendes auxquelles s’exposent les particuliers et les entreprises privées en faisant des dépôts sauvages de déchets et d’ordures ainsi que des crottes des chiens sur la voie publique. Et quid de la proposition de faire un concours de la meilleure affiche sur la propreté faite par les enfants dans les écoles. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 10:27
Un petit air de ressemblance avec l'entrée de l'hôtel de ville everbecq-2 ...

Un petit air de ressemblance avec l'entrée de l'hôtel de ville everbecq-2 ...

Donc, demain soir 2 février soir il y a conseil municipal à Bagnolet. Oh un petit cpnsil municipal avec un petit ordre du jour :

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/01/le-conseil-municipal-de-bagnolet-se-reunira-ce-jeudi-2-fevrier-a-19h30-en-mairie.html

Il est vrai que beaucoup de choses importantes se jouent en dehors des conseils municipaux tant sont grands les pouvoirs du maire. C'est le cas en matière d'urbanisme : ouù après le vote du PLU (et nous en avons parlé), le maire cause avec les promoteurs et décide des permis de construire. Etc.

 

Vivement la 6ème république !

Bon, peut-être à demain soir …

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:59
Un des "tas" à Bagnolet ...

Un des "tas" à Bagnolet ...



Curieusement, dans sa « lettre ouverte » la section du Ps de Bagnolet http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/12/le-ps-de-bagnolet-perd-ses-nerfs-contre-un-conseiller-municipal-d-opposition.html où elle attaque un conseiller municipal d'opposition (du parti de gauche), n'aborde qu'à la marge la question de la propreté (ou plutôt de la saleté ...) des rues de notre commune. Il s'agit pourtant d'une question récurrente qui interpelle les BagnoletaisEs dans leur dignité et où est engagée la responsabilité de la municipalité, mais aussi du manque de civisme de certainEs habitantEs. Le conseiller municipal attaqué est pourtant particulièrement actif sur internet - il n'est pas le seul - à ce sujet

Il est parfois savoureux de voir certainEs, qui ont collaboré jusqu'au bout avec Everbecq-2, s'indigner de l'inefficacité de la municipalité actuelle. À leur décharge, il faut dire que la mauvaise foi est un sport national et local (Pour exemple le toupet de l'ex-premier ministre, en campagne présidentielle, qui promet de supprimer le 49.3 …). De même, l'adjoint à la « propreté » d'Everbecq-2 sous lequel la situation, déjà pas terrible, s'est considérablement dégradée a repris - sans état d'âme – du service auprès de l'actuel maire http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/12/transparence-les-indemnites-des-elues-de-bagnolet.html.


À la question « A-t-on le droit de n'être pas satisfaits du service public du nettoyage ?, la réponse est « OUI. Cela n'empêche pas naturellement de faire en sorte qu'il y ait une certaine répression des gros dégueulasses  qui mettent leurs déchets n'importe où et n'importe comment, sans prendre en considération le tri en vue du recyclage, les jours de collecte et les jours de ramassage des « monstres ».

Par service public nous entendons, entre autres, le nettoyage, la résolution de l'éternel problème qui ramasse quoi dans les rues et les espaces verts juste à côté, la solution de l'imbroglio qui a été créé entre les rôles respectifs de la commune et de l'intercommunalité (en gardant présent à l'esprit que Bagnolet siège par ses élus à Est Ensemble), mais aussi, naturellement la mise en place du malheureusement nécessaire système répressif etc. etc.

Cette exigence monte sur internet, mais aussi dans les conseils de quartier et les citoyenNEs se désespèrent de ne pas être entenduEs.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 10:47
L'hirondelle du café des oiseaux (un souvenir du blog de février 2013)

L'hirondelle du café des oiseaux (un souvenir du blog de février 2013)

Bon, le ps ne s'en vante pas, mais il l'a fait … Rappel, en cette fin 2016, la section de Bagnolet du Ps a commis une curieuse « lettre ouverte », mesquine, pour « charger » un élu d'opposition qui s'en prenait en termes fleuris à sa gestion - calamiteuse – de la commune …

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/12/le-ps-de-bagnolet-perd-ses-nerfs-contre-un-conseiller-municipal-d-opposition.html.

Bon. Au delà de la maladresse qui consiste à mettre en valeur un opposant (et à alimenter le « tous pourris »), il était pour le moins déplacé
- de l'attaquer sur le fait qu'il avait changé d'avis en quittant le ps pour le Parti de Gauche en 2007-2008 et le Titanic Everbecq en 2012-2014 
(Heureusement qu'on a le droit d'évoluer … en politique comme en religion. Par ailleurs, comment ne pas voir que celles et ceux qui avaient fini par se décider à combattre Everbecq-2 avaient vu juste ?)
- de l'attaquer - à tort et méchamment - sur sa situation personnelle ;
-
de se lancer dans une évaluation -imprudente de son activité en ce qui concerne la prévention de la délinquance ;
- de faire un amalgame douteux avec le comportement du di
recteur gén éral des sevices d'Everbecq-2 ...

Les noms d'oiseaux dont se plaignait le ps, tels qu'ils figurent dans sa « lettre ouverte » :

« Tous autant que nous sommes, « élu aux kebabs », « vice-maire à temps partiel de Bagnolet », « presque maire au bistrot », « élue à la chorale de papa maman ayant un gros chagrin », « élu aux subventions et à la boxe », « adjointe passant plus de temps aux USA qu’à Bagnolet », « vizir », « élu à l’insécurité », « avengers de Bagnolet », « l’couple monsieur et madame Propre », « directeur de cabinet imaginaire », « ex-gauchiste devenu toutou des socialos », « élu à la dictature locale », ou tout simplement « socialos » (Au point où ils en étaient, ils auraient pu répondre, arguments à l'appui, à ces critiques. Reprenons : « élu au kébab » : c'est quoi la réalité et les résultats du travail de l'adjoint actuel pour développer les commerces de proximité et les activités à Bagnolet ? En quoi consiste vraiment le travail du 1er adjoint ? Etc. Nous y reviendrons. Ndlr) »

Nous avons dit que nous y reviendrons, nous y revenons donc : nous avons déjà traité de « l'élu aux kébabs » (http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/01/lettre-ouverte-du-blog-a-l-elu-aux-kebabs.html), « le vice-maire à temps partiel » est à suivre.

Entre nous, je n'ai rien contre les oiseaux et je porte - avec d'autres - la problématique de l'animal en ville http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/12/au-cafe-vert-de-bagnolet-sur-la-cause-animale.html, mais bon « noms d'oiseaux », c'est une expression consacrée …

D'autres « noms d'oiseaux » ont été oubliés. Mais, pas d'inquiétude, nous sommes là …

À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
3 janvier 2017 2 03 /01 /janvier /2017 22:40
« Lettre ouverte » (du blog) à l' « élu aux kébabs »

Un conseiller municipal d'opposition a « osé » affubler l'élu municipal adjoint-au-maire chargé du commerce et du « développement » économique du surnom péjoratif d' « élu aux kébabs ». Il aurait pu tout aussi bien l'appeler « élu aux salons de coiffures », ou « aux agences immobilières » ou « aux marchands de peintures ». Mais bon, Brahim a trouvé a trouvé « élu aux kébabs »..

Décryptage :

S'occuper de l'activité économique et du commerce n'est pas, par les temps qui courent, une sinécure. L'élu aurait beaucoup gagné à travailler dans le long terme plutôt que de clamer urbi et orbi qu'il avait des résultats. Un exemple criant de cette « vantardise », est l'annonce qu'il a faite concertant le magasin de peintures qui 1- devait être un commerce de proximité et 2- qui allait s'ouvrir dans les 6 mois. 1 an ½ après, le « Comptoir Seigneur Gauthier »,  qui vient d'ouvrir au 1er niveau du foyer étudiant privé Philia n'est pas un commerce de proximité. On ne va pas tout traiter, mais bon, deux autres exemples : son incapacité à travailler avec l'élu à la voirie et celle à l'urbanisme et à la politique de la ville sur 2 dossiers,
- celui du centre commercial du 49,avenue Stalingrad où la commune n'a pas profité de la rénovation faite par Antin Résidence, le propriétaire privé, pour revoir circulation et stationnement (heureusement, les commerçants sont dynamiques et ça fonctionne)
- et de la disparition du centre commercial de la place Sampaix (que le rattrapage par l'ouverture d'un commerce provisoire est loin de compenser.

Bon, il se trouve que « l'élu aux kébabs » est en même temps chargé de suivre le conseil de quartier de la Dhuys : venant après Aziz Bénaïssa (surnommé « le prix Nobel d'économie » … pour avoir asséné, dans un conseii municipal, que la commune s'enrichissait en s'endettant ...) , il peut difficilement faire plus mal.

Bref, voilà pour l' « élu aux kébabs ».

Entre parenthèses, il devait bien se douter qu'en se portant candidat pour gérer la mairie, il s'exposait à quelques critiques …). À suivre pour les autres, objets de quolibets de la part du conseiller municipal d'opposition et de la ridicule « lettre ouverte » du ps.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 11:24
Brahim Benramdan lors d'une initiative de l'APIC en 2015

Brahim Benramdan lors d'une initiative de l'APIC en 2015

Pour information, nous publions ci-dessous le communiqué de Brahim Benramdan en réponse au communiqué, qui se voulait drôle, du PS local et qui n'était qu'une attaque personnelle mesquine :

« La section PS Bagnolet a cru bon se fendre d'une déclaration visant mes prises de positions sur la politique municipale. Un texte se voulant ironique mais qui en réalité manie à longueur de ligne le mépris. S’il ne s’agissait que de banales controverses politiques, il n’y aurait pas grand-chose à redire. La démocratie est faite d’opposition de point de vue et il n’y a là rien de scandaleux bien au contraire. Je n’aurais cependant pas manqué d’exprimer de fortes réserves sur la forme. Mimer les humoristes est quelque chose de « casse gueule » lorsque l’on est dépourvu de talent. Je ne peux que déconseiller aux socialistes de Bagnolet de persévérer dans cette voie. Cependant la section PS de Bagnolet, dans son texte collectif, est allée au-delà de la controverse politique en versant dans les attaques personnelles et la calomnie. Des bassesses qui ne grandissent pas leurs auteurs. Avoir un regard critique sur la gestion municipale vous expose désormais à la vindicte, ce qui abime le débat local, et surtout masque le peu d’argument sur le fond de cette majorité. Des agissements qui ne sont malheureusement pas isolés puisque, le Maire en personne, au lieu d’organiser le débat dans le respect des points de vue de l’opposition et de façon sereine, alimente à chaque Conseil municipal les tensions en ne pouvant s’empêcher d’attaquer les personnes. Pour ma part je continuerai d’agir, de m’exprimer et faire des propositions pour Bagnolet et ses habitants, sans faire plus de commentaires sur ceux qui à cours d’idées ne visent que les personnes. J’ai toujours été fidèle à mes engagements politiques en faveur de l’égalité, de la justice sociale et de l’éthique. Tout en assumant les fonctions institutionnelles je n’ai jamais négligé le travail de terrain, car c’est pour moi ce qui confère la principale légitimité pour un militant local. Mes engagements publics je les ai toujours accomplis en maintenant une activité professionnelle. Je n’ai jamais vécu de quelconque mandat. Mon engagement pour un Bagnolet populaire et solidaire demeure total ! Je maintiendrai une vigilance de chaque instant, et un regard critique sur la conduite de notre ville par la majorité de Monsieur Di Martino. Le souci des Bagnoletais l’exige car il y a fort à faire. Pour ne prendre qu’un seul exemple notre ville a dernièrement battu un nouveau record d’endettement, alors que nous peinons à entrevoir une quelconque amélioration de nos services publics municipaux et du rendu à la population. Bien loin de cette regrettable stratégie d’enfumage du débat conduite par l’actuel Maire, le débat démocratique doit s’amplifier dans notre ville, pour répondre aux enjeux lourds qui se posent. De grandes échéances électorales s’annoncent. Elles seront j’en suis convaincu, l’occasion pour tous ceux nombreux qui souhaitent que la gauche qui ne trahit pas et qui ne baisse pas les bras reprennent du souffle, d’adresser un message fort. Avec vous Pour Bagnolet ! »

À suivre, sur le fond.

Si le but du PS de Bagnolet avait été de donner de l'importance à Brahim, il a été atteint. Bon, espérons que les citoyens de Bagnolet vont pouvoir maintenant débattre sérieusement et sans esprit règlement de compte mesquin de la gestion municipale passée, présente … et future !

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 18:04
Les "fosses" ont été préparées dans le haut de la rue Hoche. Certes ils y aura un arbre en moins qu'il n'y en avait, mais c'est déjà ça.

Les "fosses" ont été préparées dans le haut de la rue Hoche. Certes ils y aura un arbre en moins qu'il n'y en avait, mais c'est déjà ça.

BAGNOLET ÉCOLOGIE, membre de France Nature Environnement) a écrit ce 21 décembre 2016 au maire de Bagnolet avec copies à Christiane Pesci, adjointe-au-maire et à Youcef Philippon, directeur de l'environnement :

« Nous avons eu des échanges intermittents de courriers avec votre adjointe au maire aux espaces verts et au développement durable
- sur les arbres à replanter avec des exemples,
- pour demander l'élaboration concertée d'une charte de l'arbre
- et sur l'agenda 21...

Le 17 avril 2016, nous vous avions adressé une lettre de relance. Le 9 mai votre adjointe avait répondu en indiquant que la mairie ne manquerait pas « de communiquer auprès de la population lorsque les travaux auront été réalisés » et en annonçant, concernant la charte de l'arbre et l'agenda 21 que « Concernant l'agenda 21, nous venons de recruter un ingénieur environnement qui sera en charge notamment de sa réalisation. Comme vous le savez peut-être la première phase est bien celle de la concertation, que nous voulons importante et largement diffusée, et nécessite une préparation en vue de sa bonne réalisation. Nous comptons dans un premier temps finaliser le PCAET avant l'été puis nous pourrons lancer notre concertation pour l'Agenda 21 après. La question de la charte de l'arbre nous semble alors avoir toute sa place au sein de ce dispositif et les associations locales de la ville pourront alors pleinement y contribuer. ».

Notre association souhaite être informée des plantations en cours et envisagées ainsi que les résultats du « diagnostic des manques » réalisé pat la mairie, ainsi que du « programme d'action. prévu par la mairie. Elle souhaite connaître les échéances de l'élaboration de l'agenda 21 (concertée, forcément concertée). »

À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article
27 décembre 2016 2 27 /12 /décembre /2016 16:27
LE PS DE BAGNOLET PERD SES NERFS CONTRE UN CONSEILLER MUNICIPAL D'OPPOSITION

Nous publions, avec quelques notes entre parenthèses, la « lettre ouverte » du ps Bagnolet à Brahim Benramdan de ce mardi 27 décembre (sur leur blog).

Cela sent le règlement de compte pour apostasie* entre socialos et ex-socialo et dénote une non-acceptation des critiques et de la démocratie. Bref, cette « lettre ouverte » montre l'état de déliquescence où est tombée la municipalité actuelle alors qu'elle arrive à peine à mi-mandat :

« 
LETTRE À BRAHIM BENRAMDAN, MISTER SELFIE, CYBER-CONSEILLER MUNICIPAL !

Nous ne sommes pas habitués aux effusions démonstratives, ni aux débordements de sentiments, mais nous nous sommes dit, après presque 3 ans de déclarations d’amour ininterrompues, qu’il aurait été égoïste de notre part de ne pas te dire à quel point nous te respectons ! (Ça se veut drôle et enjoué … Ndlr)

Tous autant que nous sommes, « élu aux kebabs », « vice-maire à temps partiel de Bagnolet », « presque maire au bistrot », « élue à la chorale de papa maman ayant un gros chagrin », « élu aux subventions et à la boxe », « adjointe passant plus de temps aux USA qu’à Bagnolet », « vizir », « élu à l’insécurité », « avengers de Bagnolet », « l’couple monsieur et madame Propre », « directeur de cabinet imaginaire », « ex-gauchiste devenu toutou des socialos », « élu à la dictature locale », ou tout simplement « socialos » (Au point où ils en étaient, ils auraient pu répondre, arguments à l'appui, à ces critiques. Reprenons : « élu au kébab » : c'est quoi la réalité et les résultats du travail de l'adjoint actuel pour développer les commerces de proximité et les activités à Bagnolet ? En quoi consiste vraiment le travail du 1er adjoint ? Etc. Nous y reviendrons. Ndlr), bref, tous, unis, nous avons voulu rendre hommage à notre plus grand fan, Mister Selfie, cyber-conseiller municipal !

Mais notre histoire d’amour ne date pas d’hier. En effet, Brahim Benramdan, après avoir trinqué au champagne dans les locaux de la permanence de campagne de Claude Bartolone en juin 2007 pour sa réélection, tu adhères au Parti Socialiste de Bagnolet en septembre 2007, dans l’objectif de figurer sur sa liste aux municipales de 2008. Adhésion qui durera peu de temps, puisque tu trahis (apostasie* ! Ndlr) ton engagement pour figurer aux côtés de Marc Everbecq aux élections de 2008. Marc Everbecq que tu trahis (re-apostasie* Ndlr) 6 ans plus tard, en te présentant finalement aux côtés de Laurent Jamet aux municipales de 2014.

Convaincus que notre cyber-conseiller municipal préféré continuera dans son inconstance politique notoire, nous sommes tout de même quelque peu inquiets : le libéral socialiste de 2007 rejoindra-t-il Macron ou restera-t-il insoumis ?! Mais c’est vrai, tu es du Parti de Gauche, un vrai insoumis, et on ne doute pas que tu partageras toutes les positions des libres penseurs qui te dirigent.

Ah cher Brahim, nous reconnaissons tout de même ton engagement sans faille à la recherche de la transparence municipale, à t’offusquer des indemnités actuelles des élus, toi qui n’as touché que la modique somme de 41 760€ entre 2008 et 2014 comme indemnité de conseiller municipal délégué au… CLSPD (Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance). 41 000 euros pour réunir le CLSPD, quoi… cinq fois ? dix fois ? quinze fois ? NON, 2 fois !!! 2 fois apportant ainsi, personnellement, ta pierre à la lutte contre les trafics de drogue et l’insécurité qui semble tant t’inquiéter ces dernières années ! (Nous pouvons témoigner que BB a toujours été préoccupé des questions de délinquance, pendant son mandat éverbéquien, sa « trahison » et son mandat de conseiller municipal d'opposition. Ndlr)

41000 euros pour organiser 2 réunions ? Chapeau Mister Selfie ! Une telle abnégation nous laisse encore bouche-bée…
(L'intéressé se justifiera lui-même – s'il le souhaite - , nous n'avons pour notre part jamais défendu la gestion d'Everbecq-2., mais qu'il me soit permis
1- de m'étonner qu'il soit répété à 3 reprises, le total, cumulé sur 6 ans de ses indemnités de conseiller délégué - il n'est pas question ici de transparence - : on dit en langage populaire que « c'est l'hôpital qui se fout de la charité » -
et 2 – d'indiquer que, si B. B. n'est pas un homme de dossiers et si Everbecq n'est pas pour rien dans le peu d'existence du clspd, que lorsque nous l'avions sollicité, sur des cas concrets, nous avons pu en revanche constater sa disponibilité. Ndlr)

Réjouissons-nous de ce que les années te fassent t’offusquer ainsi de tout ce que tu as cautionné pendant 6 ans, réagissant au logement de fonction de l’actuel DGS. Il te semblait pourtant logique que le précédent DGS en dispose… et touche aussi (en toute illégalité) l’indemnité qui y était afférente, ce qui a permis à la ville de récupérer un chèque de 52 000 euros de ton ami, ancien DGS de Bagnolet. (Certes par sa présence BB a cautionné, comme d'autres, ces pratiques condamnables, mais alors, pourquoi lui reprocher - plus haut - d'avoir « trahi » Everbecq avec Laurent Jamet ? … surtout que la municipalité actuelle doit son élection à la « trahison » des ex-soutiens d'Everbecq-2. Ndlr)

Ahhh Brahim, mais que faisais-tu de tous ces beaux principes entre 2008 et 2014 ? Etais-tu trop occupé à organiser des soirées privées en marge de ton emploi officiel ? Auto-entrepreneur, encore une fois, chapeau, ta capacité à cumuler les emplois non cumulables (??? cela ressemble à de la délation - si ce reproche était fondé … - Ndlr) (et donc les revenus !) nous enthousiasme au plus haut point ! Dommage que ce soit ta mission de conseiller municipal délégué qui en ait pâti (ah non, pardon, 2 réunions du CLSPD en 6 ans, 41000€ d’indemnités…) (Quatrième citation du total des indemnités perçues par BB et toujours cette réduction de la fonction au nombre de réunions officielles … Ndlr)

Bref Brahim, cher Brahim, toi qui te positionnes en donneur de leçon professionnel, quel dommage que tu n’assistes pas aux conseils municipaux depuis 2014 (quand même, avoir assisté à 6 conseils municipaux en intégralité sur 26 en 3 ans, et nous avoir honoré de ta présence uniquement pour le début de 2 conseils municipaux sur 7 En 2016 , soit un pourcentage de présence de moins de 20% cette année, c’est grand ! nous dirions même, c’est beau !). Tout savoir sur tous les sujets, tout connaître mieux que tout le monde en ne venant jamais, avoue qu’il y a de quoi t’envier !
Alors, Brahim, sinon, tu proposes quoi ? A part nous insulter, insulter nos familles, renier tes engagements (re-re apostasie* NDLR). , avoir oublié tout ce que tu as fait, ou surtout, tout ce que tu n’as pas fait en 6 ans de mandat, quelles sont tes propositions ? Par exemple, sur les questions de laïcité, quelle ligne défends-tu ? Celle de Monsieur Brakni (Concernant l'islamisme qui touche des gens très divers à Bagnolet, nous aurons l'occasion d'y revenir, mais nous voulons d'entrée souligner qu'il est important, selon nous, de garder le contact avec les « jeunes » aux prises avec les contradictions de leur double-culture.Ndlr) auprès de qui tu milites, ou celle de Monsieur Mathon (« Merci » de me citer. Ndlr) dont tu partages et donc cautionnes tous (pas tous, malheureusement . Ndlr) les articles ? A moins que les extrêmes ne se rejoignent, après tout, tu n’es plus à une inconsistance près !

Ah Brahim, cher Brahim, laisse-nous te souhaiter de joyeuses fêtes de fin d’année, et viens partager, « In Real Life », toutes tes opinions, tes idées, tes propositions pour notre ville. Le Conseil municipal de Bagnolet t’accueillera à bras ouverts en 2017, il n’est pas trop tard. Nous, presque maire, vice maire, et adjoints incompétents te pardonnons toutes tes insultes qui ne sont pas dignes d’un politicien de ton étoffe ! Viens nous voir ! Tu verras, c’est sympa le Conseil Municipal, on y parle de tout plein de choses qui intéressent les habitants de notre ville ! Ne te cache pas derrière l’écran de ta page Facebook, fais-nous bénéficier de toutes tes compétences, et si tu ne le fais pas pour nous, fais-le pour les Bagnoletais ! »

Nous ne sommes pas jaloux de ne plus être LA cible, mais seulement effarés par la bassesse les attaques et tristes de voir le niveau politique dans lequel certainEs sont aujourd'hui tombéEs.

Pierre Mathon

*
Apostasie : renoncement public à une religion ou à une doctrine

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Municipalité 2014-2015
commenter cet article