Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 18:52
 26 février 16 H, Maison de quartier de la Dhuys, spectacle d'improvisation

 « Ce 26 févier à la maison de quartier de la Dhuys 8 impasse des Loriettes à Bagnolet, WHAM BAM un spectacle d'improvisation corporelle et musicale ouvert à tous.

Dans une ambiance conviviale, comédiens, danseurs, musiciens et mimes improvisent autour de thèmes liés à l’enfance et aux contes de l’enfance. Il s’agit d’improvisation corporelle et musicale. L’attention et l’écoute de ses partenaires sont primordiales. À partir de rien, une histoire se crée. Quelque chose s’invente, se raconte et captive le public. Un maître de cérémonie détermine la durée de chaque improvisation.

Ce spectacle s’adresse à toutes et tous. Le public familial est le bienvenu et pourra même, dans la seconde partie, s’essayer lui aussi à l’improvisation!

Cet évènement a lieu dans le cadre de l'exposition d'Elysée Noèl, "Empreintes", à Angle d'art, Hôtel de ville, place Salvador Allende à Bagnolet, du 2 au 28 février. »


 


 


 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 11:57
Expo à Romainville

La boutique de « Côté Est » n'est pas seulement ouverte au renouveau associatif de Romainville mais aussi à l'art. En témoigne, après bien d'autres, l'exposition des aquarelles de Françoise E. Lallemand :

« Romainville un village où les artistes fleurissent. Françoise Elisabeth Lallemand expose ses aquarelles, huiles et toiles en attendant le printemps.

Des touches bucoliques à découvrir du 8 février au 12 mars 2017 à l'espace coté Est.

 

Odile et François »

Le vernissage aura lieu ce vendredi 11 février. Côté Est, c'est au n°1 de la, rue de l'abbé Houël.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 20:33
Le bœuf de la fabrique

« Le bœuf de la fabrique »* faisait escale ce vendredi 27 aux Malassis.** Pourquoi pas une prochaine escale à la maison de quartier de la Dhuys ?

 

Allez Mesdames et Messieurs, vous êtes nombreux-ses à chanter ou jouer de la musique. Lancez-vous. Le public vous attend.

A suivre.

Pierre Mathon

*La Fabrique des Arts 13, rue Paul Vaillant-Couturier

** http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/tag/culture/

Le bœuf de la fabrique
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 12:47


Retenez votre vendredi 27 janvier. A partir de 19h15, la « fabrique des arts » (13, rue P. Vaillant-Couturier en centre ville) « décentralise » son « bœuf » aux Malassis : salle des Malassis 36, rue P. et M. Curie (entrée par la rue J. Grimau.

Musique et convivialité, Venez jouer, écouter ...

Voir les commentaires

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 08:22
Simone Weil, théâtre

Danièle Léon (ma cousine) et l'atelier du Verbe présentent :

« Pièce de théâtre à l’Atelier du Verbe
  17 rue Gassendi 75014  Paris  M° Denfert-Rochereau / Gaité
http://theatreatelierduverbe.com/

Simone Weil  1909-1943
La Passion de la Vérité

Vendredi 20 janvier à 20h

Samedi 28 janvier à 20h


Conçu et réalisé par Danièle Léon

Nouvelle version

Avec
Danièle Léon
Thierry Vincent
Charles Vincent

Echange avec le public après la représentation


Voir le Clip présentation de la  version 2009 2 '  
cliquer ici

12€ Tarif plein (10€ T.R.)

réserver 
 
06 26 24 90 59 / atelierduverbe@gmail.com »

« Les idées de Simone Weil ont un écho tout particulier aujourd’hui où l'initiative citoyenne cherche des alternatives à notre pseudo démocratie électorale, 
pour réinventer une société à la mesure de l'homme.


La pièce témoigne de tout le cheminement de la philosophe au cours d’une vie de 34 ans, nous faisant part de ses propositions très concrètes à propos desquelles Camus déclarait en 1950 :
"Il me parait impossible d'imaginer pour l'Europe 
une renaissance qui ne tienne pas compte des exigences 

que Simone Weil a définies." »



« Lui
Jusqu’ici les techniciens n’ont jamais eu autre chose en vue que les besoins de la fabrication. S’ils se mettaient à avoir toujours présent à l’esprit les besoins de ceux qui fabriquent, c’est là que les conditions de travail commenceraient à changer vraiment.
 
Elle:    
Ce n’est pas la machine elle-même qui doit–être mise en accusation mais sa conception, Il faut qu’elle puisse permettre d’accroître la qualité de l’attention de l’ouvrier dans sa tâche…
Tiens, par exemple, quand la machine tombe en panne, on appelle vite le régleur,
pour ne pas faire baisser le rendement. Et lui, il se dépêche, il trouve la solution,
mais il ne dit rien, il n’explique rien. Et l’ouvrière revient à son poste pour reprendre la cadence, sans en savoir plus sur ce qui s’est passé avec la machine. C’est cela qu’il faut changer, qu’il faut abolir, ce gouffre  entre celui qui exécute et celui qui sait !

Elle:    Ceux qui se disent athées savent bien que les événements de la vie contiennent un mystère plus grand que le simple hasard. Et ils savent aussi prier et remercier. Peut-être que ce sont eux les croyants les plus authentiques, ayant traversé l’épreuve du désert, du néant, du non-sens, de la totale solitude.
 
Mais au fond d’eux-mêmes, ce qui est capable d’attention à l'autre, d’émerveillement devant la nature, de confiance, de courage… témoigne bien du sentiment d’être englobé dans un monde dont l’intelligence est d’un autre ordre  que celle d’une simple mécanique.
 
Au fond au lieu  de se demander "Est-ce que Dieu existe?" - question tellement abstraite -  ne faut-il pas plutôt se demander, plongés comme nous le sommes dans la réalité concrète: « Sommes-nous capables de percevoir dans tout ce qui existe ce qui ne demande qu’à aimer, qu’à se relier ? Sommes-nous capables de percevoir la poésie du monde?

Sommes-nous capable de croire dans le pouvoir de discernement du cœur ? Sommes-nous capable de croire en sa puissance réelle de création ?

Sommes-nous capables de croire en la réalité de ce qui advient quand la parole est vraie? » 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article
16 janvier 2017 1 16 /01 /janvier /2017 17:38
Toutes, tous avec « La parole errante » !

Le droit à la culture, c'est-à-dire à la culture libre est mis en cause.

Un exemple, proche, celui du lieu d'expression « La parole errante » de Montreuil.
Rappel : le groupe « La Parole Errante », groupe venu de Toulouse, s'installe à Montreuil, devenant « Centre international de création », avec, pour mission, confiée par le ministère de la culture, de créer un lieu « où serait confrontée l’écriture d’auteurs de langue française avec des groupes diversifiés, allant de jeunes éloignés de toute culture classique à certains professionnels du théâtre intéressés ».

Lu ce 16 janvier sur le site de "Nous-Montreuil" :

« Ce lieu (situé à Montreuil rue François Debergue au n°9. Ndlr) appelé La Maison de l’Arbre s’ouvre en 1998.
Il devient un lieu d'accueil et de liberté de paroles : du théâtre, des concerts, des conférences, du cinéma, auxquels se sont ajoutés l'accueil de luttes militantes de tous ordres. Cette identité lui a été impulsée par Armand Gatti dont le parcours a été celui d'une personne profondément libre, tour à tour journaliste, cinéaste, dramaturge, écrivain, poète. 


Le bail de la Parole Errante s'est terminé au 30 septembre 2016, prolongé ensuite jusqu'au 31 décembre 2016. Un Appel d'offre a été lancé par le Conseil Départemental qui en est le propriétaire. En vue, les Rencontres Chorégraphiques de la Seine St Denis mais le collectif qui s'est formé souhaite garder à ce lieu sa spécificité première.

Origine de la Parole Errante :
La Maison de l'Arbre et la Parole Errante sont des lieux emblématiques à Montreuil qui ont été créés par 
Armand Gatti.


Un auteur, Armand Gatti, une réalisatrice, Hélène Châtelain, un réalisateur, Stéphane Gatti, un producteur, Jean-Jacques Hocquard, ont travaillé ensemble pendant plus de 35 ans. 

En 1982, le groupe s’installe à Toulouse et invente l’atelier de création populaire : l’Archéoptéryx, Centre national de création imaginé par Armand Gatti à la demande du ministère de la culture. 
La Parole Errante créée en 1986 dans cette ville, s'installe ensuite à Montreuil, et devient Centre international de création. La direction artistique est confiée à Armand Gatti et la direction administrative à Jean-Jacques Hocquard. Une mission leur est  confiée par le ministère de la culture afin de créer un lieu « où serait confrontée l’écriture d’auteurs de langue française avec des groupes diversifiés, allant de jeunes éloignés de toute culture classique à certains professionnels du théâtre intéressés ».

Ce lieu appelé La Maison de l’Arbre s’ouvre en 1998.
Il devient un lieu d'accueil et de liberté de paroles : du théâtre, des concerts, des conférences, du cinéma, auxquels se sont ajoutés l'accueil de luttes militantes de tous ordres. Cette identité lui a été impulsée par Armand Gatti dont le parcours a été celui d'une personne profondément libre, tour à tour journaliste, cinéaste, dramaturge, écrivain, poète. 

Ce lieu extraordinaire ouvert aux débats et aux confrontations, ouvert à la liberté de pensée et de paroles, comment imaginer qu'il puisse disparaître en devenant un lieu banal et conforme: compagnie de danse, ou jeunesse musicale. Depuis le départ à la retraite d'Armand Gatti et de Jean-Jacques Hocquard, le Conseil Départemental a lancé un Appel d'Offre à plusieurs compagnies artistiques, mais ne retient pas les propositions faites par celles et ceux qui souhaitent que la Parole Errante reste ce qu'elle a été jusqu'à maintenant : un lieu phare où la parole et les convictions s'expriment librement, nécessité impérieuse dans des temps où la liberté individuelle est de plus en plus menacée. 
Jeanne Studer


Voici le message du collectif "La Parole Errante Demain" souhaitant la pérennité de ce lieu :

La décision finale du côté du Conseil Départemental concernant l'avenir de la Parole errante prend forme : ils ont choisi, dans le cadre de l’appel d’offres et parmi les 5/6 propositions retenues courant octobre, d'ouvrir des négociations avec le projet des Jeunesses Musicales de France (JMF) et celui du centre d’art et de transformation sociale d’Arras (!?) dont nous ne savions rien jusqu’alors.

Le projet de la Parole errante demain a été (sans trop de surprises) exclu de l’appel d’offres, même si nous n'avons reçu aucune réponse ou nouvelle officielle. La même politique de mépris et de silence se poursuit à destination de ceux qui tiennent à ce lieu et à son histoire : c'est-à-dire qui l'utilisent, l'habitent et le font vivre quotidiennement. 

Comme dans tout le processus de l’appel d’offres rien n’est public, rien n’est discuté, et d’ailleurs ni les JMF ni le centre « d’art et de transformation sociale d’Arras » ne se sont exprimés publiquement sur leurs projets et leurs perspectives de reprise de la Parole Errante. L’appel d’offres ne produit bel et bien qu’une mise en concurrence de projets qui n’ont ensuite à discuter qu’avec le propriétaire des lieux. 

Les négociations vont donc se prolonger dans les bureaux du Conseil Départemental, et après 6 mois de "transition", un nouveau « projet » devrait s’installer. 
Nous ne comptons pas accepter une telle décision, et surtout pas de telles modalités de décision. Si nous avons répondu à l’appel d’offres, c’est en remettant le projet que nous avions écrit un an auparavant, à partir d’un processus déjà en cours et d’une activité dans le lieu d’ores et déjà lancée. Ce que nous défendons, c’est une démarche de réinvention à partir de l’existant, et surtout à partir des multiples usages et réalités qui sont été accueillis depuis 10 ans à la Parole Errante. 

Nous n’abandonnerons pas notre programmation, pas la grande salle, pas la librairie, pas le centre social ni les collectifs, les compagnies, ni toutes celles et ceux qui font que ce lieu vit et ont besoin de lui. Depuis des années beaucoup à Montreuil cherchent à construire une réalité riche de liens, de solidarités, d'expressions littéraires, artistiques, sociales et politiques. Au lieu de prendre en compte ces besoins et volontés, on décide purement et simplement de s'en débarrasser. Pour quel motif ? Les autres auraient plus d'argent ! Pour des services culturels sans vision, décliner la doxa libérale, c'est-à-dire attirer des investisseurs, fait figure de politique culturelle. 

L'ironie de cette histoire est que nous nous trouvons dans la même situation qu'il y a un an quand le Conseil Départemental voulait purement et simplement remplacer la Parole errante par les Rencontres Chorégraphiques. 
Sauf qu'il ne s'agit plus des Rencontres Chorégraphiques de Saint-Denis mais des Jeunesses Musicales de France. 
Ce qui n'a pas changé, ce sont les méthodes et le mépris des gens. Ce qui n'a pas changé, c'est le caractère complètement illégitime de ce projet. Ce qui n'a pas changé, c'est notre détermination à défendre et faire vivre la Parole errante. 


Nous avons un lieu pour habiter le monde ! Nous le garderons ! 

N’hésitez pas à passer au café librairie Michèle Firk, au Centre Social Autogéré, aux événements de la grande salle pour discuter du lieu, échanger sur la situation.

VOUS POUVEZ SUIVRE CHAQUE SEMAINE LA PROGRAMMATION DE L'ENSEMBLE DE CES ESPACES SUR L'OPEN AGENDA : https://openagenda.com/la-parole-errante-demain

Imposons ensemble les suites de la Parole Errante.

http://laparoledemain.jimdo.com/
https://openagenda.com/la-parole-errante-demain
https://paris-luttes.info/17-et-18-septembre-la-parole-6667 
»

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article
10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 09:32
Sur « angle d'art », Miró, Léger, Picasso, Matta, Cueco et Erró
Erro, Picasso, Léger ...
Erro, Picasso, Léger ...
Erro, Picasso, Léger ...
Erro, Picasso, Léger ...

Erro, Picasso, Léger ...

Cueco, Matta et Miro
Cueco, Matta et Miro

Cueco, Matta et Miro

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article
9 janvier 2017 1 09 /01 /janvier /2017 16:20
Angle d'art ce mois-ci

Nous vous avions annoncé que ce mois-ci, en janvier, « Angle d'Art », une idée de Francis Léonési , tirant parti d'un délaissé de l'horreur architecturale qu'est l'hôtel de ville légué par Everbecq, était consacré à ERRÓ (http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2017/01/erro-a-angle-d-art-en-janvier.htm)l.

Puisqu'on a payé (38 millions d'euros !), au moins qu'on en profite

Quelques photos prises en passant ce lundi 9 janvier.

Pierre Mathon

Angle d'art ce mois-ci
Angle d'art ce mois-ci
Angle d'art ce mois-ci
Angle d'art ce mois-ci
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article
8 janvier 2017 7 08 /01 /janvier /2017 12:07
Il y a « tirer » les rois et « tirer » les rois, pan pan pan !

Le texte lu à la Galette-reprise des adhésions du Jardin Partagé par notre ami Joël Hérisson (Car le Jardin partagé est aussi un lieu de création artistique tous azimuts, qu'on se le dise!) :


« Toc toc toc

Bonjour, nous sommes des Rois, nous venons de Roissy en tapis volant. Nous avons laissé nos chameaux à une bosse à la garderie du jardin des plantes.

Nous cherchons deux migrants venus de Palestine, un couple, la femme était prête à accoucher.

On nous a dit qu'ils seraient éventuellement à Bagnolet, que tous les hôtels étaient complets et qu'ils seraient à la Maison de quartier de la Dhuys.
On a cherché la Dhuys et nous n'avons trouvé que l'Avenue et un jardin guinguette … qui était fermé.

Nous avons demandé à un autochtone, avec un accent bizarre.

Il a dit :
« Maison quartier attention grenouilles partout par terre carottes sauvages Danger … carnivores et pinceuses sans rire. 
Chemin petit, maison préfabriquée, grafouillis partout, là à droite avant escalier, c'est là ».

Et nous sommes là.

- « Asseyez-vous » dit Hélène (Variante « Hacène » : c'est lui le président de la maison de quartier. Ndlr.). « Pas entendu parler de migrants et de bébé à naître. Vous prendrez bien de la galette des Rois »
- « Mais nous sommes Rois »

- « Et alors, où est le problème ? ! C'est pas parce qu'on a coupé la tête à Louis XVI qu'il faut en faire tout un plat, comme dirait Jean-Baptiste à Salomé. »
« Nous acceptons, pourrions-nous laisser les cadeaux que nous voulions offrir.
Il y a de l'encens pour parfumer l'atmosphère polluée des villes, du vin pour laver et parfumer le linge du nouveau-né et de l'or pour acheter du pétrole et se faire des sous pour s'acheter une papamobile, lorsque l'enfant sera grand. »
- « Nous allons tirer les Rois » dit Hélène. Un des rois sortit de sa poche revolver une kalachnikov (Autre variante, « une autre marque de mitraillette », le but n'étant pas de faire vendre cette marque ...Ndlr.) à canon scié.

Il avait oublié les munitions dans le sac de son chameau.
Un des Rois faillit avaler la fève. Je demande poliment s'il pouvait la garder pour la planter dans son pays en souvenir.
Tout le monde vota oui à main levée et mangea de la galette en buvant du tchaï.
The End »

Et c'est ainsi que les rois furent « tirés », faute de balles... Ouf …

Pierre Mathon

Il y a « tirer » les rois et « tirer » les rois, pan pan pan !
Il y a « tirer » les rois et « tirer » les rois, pan pan pan !
Il y a « tirer » les rois et « tirer » les rois, pan pan pan !
Il y a « tirer » les rois et « tirer » les rois, pan pan pan !
Il y a « tirer » les rois et « tirer » les rois, pan pan pan !
Il y a « tirer » les rois et « tirer » les rois, pan pan pan !
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article
4 janvier 2017 3 04 /01 /janvier /2017 10:14
Erró à Angle d'art en janvier

Notre ami Francis Léonési, artiste-clown et organisateur-initiateur d'Angle d'Art, vous souhaite une bonne année 2017 :

« 
Que Mémé mes meilleurs vœux animent votre année nénés!

un vrai beau gars »

etnous informe qu'

« 
Angle d'art

présente


Erró

peintures

Du 3 au 30 janvier

L'exposition est visible 24h/24 !

 

Angle d'art

Hôtel de ville Place Salvador Allende 93170 Bagnolet M° Gallieni »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Culture
commenter cet article