Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 15:17
Marché solidaire dimanche 19 février aux Grands Voisins av Denfert-Rochereau 14ème



« L'association AMELIOR, le Carré des Biffins d'Aurore et les Grands Voisins vous invitent à participer à notre marché mensuel solidaire et zéro déchet dimanche 19 février de 10h à 19h au 82 avenue Denfert-Rochereau, Paris 14e. 

 

Afin de promouvoir vos activités personnelles ou collectives de réemploi et de valorisation des matériaux recyclables, de créations et d'artisanat, de productions alimentaires bio d'ile de france  et pour échanger entres acteurs de l'économie populaire auprès d'un public nombreux dans un cadre convivial, vous êtes les bienvenuEs à ce marché mensuel inclusif, social, solidaire et zéro déchet! 

Vous pouvez vous inscrire grâce au lien suivant : https://goo.gl/forms/nzlHDBMbD7l1QRon1

"Venez (re)découvrir les Grands Voisins en chinant des objets d'occasion vendus par les BiffinEs francilienNEs, les résidentEs d'Aurore et les associations partenaires. Véritable espace de convivialité, les Grands Voisins présentent aussi les créations d'artisans et artistes du site et invitent des producteurs locaux dans un grand marché paysan !"

Pour suivre l'événement facebook et le partager dans vos réseaux : https://www.facebook.com/events/687959201382198/

TARIF EN 2017 : 2€ le mètre linéaire

Informations complémentaires :

Les exposants sont placés à leur arrivée sur le site, à partir de 8h. Chaque vendeur doit être autonome dans son installation : ne sont fournis ni chaises, ni tables ou portants. 

Le marché a lieu en extérieur mais, en fonction de la météo, nous prouvons trouver des places abritées de la pluie. 

Aucun véhicule n'est autorisé à stationner sur le site en dehors des horaires d'installation (8h-9h30) et de remballage des stands (19h-20h).

Au plaisir de vous retrouver au marché ! »

 

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article
19 novembre 2016 6 19 /11 /novembre /2016 10:37
Le marché des biffins

Comme chaque mois depuis septembre 2013, le marché des biffinEs organiséEs dans l'association Amelior se tient sous la halle de la Croix de Chavaux à Montreuil.

Quelques photos du samedi 12 novembre.

Pierre Mathon

Le marché des biffins
Le marché des biffins
Le marché des biffins
Le marché des biffins
Le marché des biffins
Le marché des biffins
Le marché des biffins
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article
18 octobre 2016 2 18 /10 /octobre /2016 08:52
Récup, Montreuil : « des poubelles et des hommes »
Récup, Montreuil : « des poubelles et des hommes »
Récup, Montreuil : « des poubelles et des hommes »
Récup, Montreuil : « des poubelles et des hommes »

Lu dans « lecitoyen », ce 17 octobre 2016 :
«
Des poubelles et des hommes» http://www.lecitoyen.fr/Des-poubelles-et-des-hommes_a87.html un article (et photos de Léa Guedj :
« Alors que la récup a le vent en poupe dans les discours, sur le terrain, les glaneurs et glaneuses et leurs soutiens luttent pour que la précarité face place à la solidarité.

La radio chante déjà à tue-tête lorsque nous nous engouffrons sous les halles du marché Croix-de-Chavaux à Montreuil ce mercredi de mi-septembre. Les chineurs et chineuses ont pris leurs quartiers, comme chaque mois depuis que l’autorisation municipale leur en a été donnée en mars 2013 grâce à l’accord de la maire de l’époque, Dominique Voynet (Europe Écologie Les Verts). 

Des vendeurs à la sauvette, étalant leurs marchandises sur le trottoir, jusqu’à ce que les forces de police viennent les déloger, c’est l’image qui colle à la peau des glaneurs. Et pour cause, « à porte d’Auteuil, c’était le Far West », raconte Samuel Le Cœur, président de l’association AMELIOR. Mains sur le guidon et casquette vissée sur la tête, ce révolté des temps modernes lutte avec les autres membres de l’association pour améliorer la condition des biffins, et faire reconnaître leur contribution à la « valorisation des déchets ».

Pas de répit pour les fantassins de la récup, cette journée est à l’image de leur combat, longue et difficile. Dès cinq heures du matin, la halle s’éveille : « On installe les stands », explique Lucia Savu, une bénévole investie qui vend ses propres créations à base de plastique recyclé. « C’est deux euros pour un mètre, quatre euros pour deux mètres », indique-elle. Une fois chacun à sa place, pas question de déserter, et ce jusqu’à la fin du marché et au-delà. À partir de 17 heures, « on ramasse et on trie » encore pour disposer sur des bâches les objets qui seront distribués gratuitement. C’est dans une benne, louée pour trente euros ce soir-là, que les derniers objets restants sont enfin embarqués, pour être acheminés vers la déchetterie.

Sur le front de la bataille des déchets, « tout le monde est dans l’illégalité »

La déchetterie, cette ultime destination que Samuel Le Cœur et sa tribu de récupérateurs veulent éviter à nos déchets. « Tout ce qu’il y a là normalement ça irait à l’incinérateur », regrette-t-il, « alors que sur la totalité des déchets que gèrent les biffins, on est à environ 95 % de réemploi ! ». « Il faut expliquer qu’ils participent de manière naturelle à la diminution des déchets, que c’est gagnant-gagnant », confirme Hélène Zanier. Ancienne élue régionale puis municipale EELV, cette militante écolo de Bagnolet déplore que « sur le terrain », ce qui continue de primer dans la gestion des déchets soit « la pollution de l’air, du sol, de l’eau, et le grignotage de terres ».

Pourtant, le traitement des déchets est très réglementé, aussi bien au niveau européen
que national et régional. S’agissant du Plan régional d’élimination des déchets ménagers et assimilés (2009) l’Observatoire régional des déchets d’Île-de-France (Ordif) note que l’atteinte de son objectif de réduction des déchets ménagers par habitant en 2013 s’explique notamment par le fait qu’une partie de ces déchets « est dorénavant collectée par les circuits privés ou associatifs, et non plus par le service public ». C’est donc largement grâce à l’action d’associations comme AMELIOR que certains de nos déchets réemployables empruntent d’autres chemins.

Dans ce contexte, Samuel Le Cœur dénonce : 
« Tout le monde est dans l’illégalité », et cela va du « citoyen de base qui ne trie pas ses déchets » aux « prestataires de délégations de service public », en passant par l’État. C’est pourquoi il vit comme un paradoxe criant les interventions policières et les interdictions de rassemblements, auxquels ils font face régulièrement, comme le 1er mars dernier, lors de la Journée mondiale des récupérateurs, lorsqu’ils sont « chassés » de la place de la République. À ses yeux, c’est « une preuve de dignité et de courage » que de réclamer un statut pour l’exercice d’une activité qui fut jadis une profession, celle du chiffonnier, arpentant les rues, muni de sa biffe.
 
Ces difficultés auxquelles les biffins sont confrontés sont perceptibles dans la méfiance que montrent certains d’entre eux : exaspérés par l'image qui est donnée d’eux dans les médias, à la télévision en particulier, certains refusent de nous parler. « 
Ici, c’est avec la mairie, c’est déclaré », insiste Lucia Savu, « on interdit tout ce qui est emballé ». Mais cela n’empêche pas Khady, ontreuilloise, munie de son caddie, de nous confier ses doutes sur la provenance des objets vendus sur le marché. « Je ne vais rien acheter », assure-t-elle, avant de finir par craquer pour une robe colorée à deux euros.

La mauvaise réputation, obstacle à la coopération

La démarche n’est donc « pas simple », notamment pour « informer les riverains », décrit Dominique Voynet, qui a donné l’autorisation à l’association AMELIOR d’organiser ce marché en mars 2013. Elle avoue avoir dû surmonter la « mauvaise image » qui est associée à cette activité souvent « sauvage et désorganisée ». Même sur le bien connu et « très encadré » marché aux puces de Montreuil, on trouve parfois des objets volés ou « contrefaits ». C’est d’ailleurs sur un de ces marchés qu’elle a racheté son propre ordinateur, après qu’il a été volé dans son bureau. 

Samba, lui, « rafistole » et vend ce qu’il chine depuis plusieurs années. Une chaussure à la main, il est en pleine négociation avec une cliente lorsque nous l’abordons. Originaire du Sénégal, où il a suivi des études d’ingénieur, il nous montre sa dernière trouvaille : un ordinateur, manifestement abandonné parce qu’il lui manquait une pièce. Samba est d’avis qu’« il ne faut pas faire de marché sauvage dans la rue, à la sauvette ». Cependant, pour généraliser la réalisation de cette activité « conformément à la loi », comme le souhaite Samuel Le Cœur, la communauté des biffins et leurs soutiens se heurtent à des réticences. « S’il y a une forme de solidarité, c’est entre les précaires et les modestes » résume Dominique Voynet.

Face à la nécessité d’« 
assurer la sécurité » des biffins et de leurs clients, ainsi que « la propreté », Dominique Voynet souhaitait une « approche intercommunale » avec les communes de Bagnolet et de Paris. Mais « le dialogue fut pauvre » avec la mairie de Bagnolet, dirigée à l’époque par l’élu communiste Marc Everbecq. « Celui d’aujourd’hui [le socialiste Tony Di Martino, NDLR] n’est pas plus préoccupé par ces problématiques », renchérit Hélène Zanier. Quant à l’ancien maire socialiste de Paris, Bertrand Delanöe, Dominique Voynet reproche à sa commune d’être « une ville riche qui repousse vers la périphérie les activités les moins nobles », ce qu’illustre selon elle le refus de voir s’installer le marché des biffins à porte de Montreuil, dans le 20ème arrondissement.

Toutefois, Dominique Voynet a fait confiance aux associations pour organiser le marché des biffins. « 
La décision fut unanimement portée par la majorité municipale, sans opposition des autres partis », précise-t-elle. Une confiance renouvelée par la municipalité après l’élection de 2014, avec à sa tête le maire PCF Patrice Bessac. Il faut dire que la gestion « informelle » des déchets était déjà très présente à Montreuil : « Beaucoup à Montreuil ont l’habitude de poser des meubles récupérables, des objets encore utilisables dans la rue, et leurs voisins et les Roms les récupèrent », décrit-elle.


La récup, symptôme de la pauvreté ?

L’activité des biffins n’est pas seulement le symptôme d’une gestion déficiente des déchets, et d’une prise de conscience d’une partie de la population de l’urgence d’y remédier. Cela, l’ancienne maire d’une des communes du département le plus pauvre d’Île-de-France en a bien conscience. « C’est une activité de survie précaire, juge-t-elle, […]pour les vendeurs, comme pour les acheteurs ». Sur les bâches blanches du marché, ce ne sont pas que des objets, mais également la précarité qui s’expose, et notamment celle « des personnes âgées ». Pour Dominique Voynet, dans la majorité des cas, « on chine parce qu’on n’a pas le choix ». Une image de pauvreté qui « dérange les citoyens », ce qui explique la frilosité des municipalités à accueillir les biffins, selon Hélène Zanier.

Néanmoins, certains signes semblent démontrer que la tendance est à la valorisation de la récup. Quelques jours après le marché de la Croix-de-Chavaux, dans l’enceinte de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul (13ème arrondissement) où foisonnent désormais idées et créativité, que les biffins ont vendu leurs marchandises. D’ailleurs, si cela « tient économiquement », observe Dominique Voynet, c’est en partie parce que « ceux qu’on appelle des « bobos » viennent y chiner comme dans un vide-grenier ».

Cependant, « 
c’est une tendance assez nouvelle », nuance Hélène Zanier. L’exclusion est toujours de mise, et aboutit à un paradoxe entre l’exigence attendue de la part des biffins pour contrôler l’origine des objets vendus et assurer la propreté des lieux qu’ils occupent ponctuellement, et les obstacles, en particulier administratifs, qui bloquent leur avancée vers la structuration. « Une fois que les gens sont organisés, structurés et reconnus, on peut avoir un peu d’exigence, […] mais quand on les nie, les persécute et les maltraite, difficile d’en avoir », estime-t-elle.

À l’avenir, Samuel Le Cœur projette de parvenir à procurer aux biffins « 
des camions, des locaux, des machines », tous ces « moyens de production qu’ils n’ont pas ». Son espoir est donc double : celui d’« une société qui parvient à mieux gérer ses déchets », mais aussi celui que la société puisse « apprécier davantage l’effort et l’utilité des personnes qui sont contraintes de le faire au niveau zéro, sur le trottoir ». »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article
8 septembre 2016 4 08 /09 /septembre /2016 13:45
Montreuil, mercredi . Après trois ans et demi d’existence, le marché des biffins, géré par l’association Amelior, s’installe aussi dans le XIVe arrondissement de Paris. (LP/E.M.)
Montreuil, mercredi . Après trois ans et demi d’existence, le marché des biffins, géré par l’association Amelior, s’installe aussi dans le XIVe arrondissement de Paris. (LP/E.M.)

Lu dans le Parisien.FR de ce jeudi 8 septembre :

« Montreuil : le marché des biffins passe les frontières de la ville

Elsa Marnette

La première fois, ils n’étaient pas plus d’une trentaine à proposer leurs objets récupérés dans les poubelles sur un morceau de toile sous la halle de la Croix-de-Chavaux à Montreuil. Ce mercredi matin, trois ans plus tard, ils sont environ 250 vendeurs à se presser au seul marché des biffins autogéré d’Ile-de-France, coordonné chaque mois par Amelior (Association des marchés économiques locaux individuels et organisés de la récupération).

Côté vendeurs et clients, le succès ne se dément pas et, après deux éditions test, un marché mensuel se tiendra désormais à Paris (XIVe arrondissement) sur le site de l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul. Le troisième est prévu pour ce dimanche avec une centaine de biffins.

Cela n’empêche pas le président d’Amelior d’estimer qu’il manque « des zones d’intégration pour ces personnes », excepté sous la halle de Montreuil une fois par mois. « Ce sont des trieurs, ils pourraient être des marchands de droit et pas à la sauvette », considère Samuel Le Cœur. Avec son association, il milite pour développer des partenariats avec les villes et les associations des environs.

A Montreuil par exemple, la mairie met la halle à disposition ainsi que des agents qui participent au nettoyage des lieux. « On accueille et on fait en sorte que le marché génère un minimum de nuisances pour les riverains et qu’il respecte le plus possible la loi, précise-t-on à la mairie de Montreuil. C’était un vrai marché de misère et ça s’est amélioré depuis le début. »

Ces deux dernières années, les biffins d’Amelior ont également géré les déchets lors d’une brocante de Romainville. Ils seront aussi à la manœuvre le 18 septembre lors du vide-greniers d’une association montreuilloise. « On arrive à recycler 80 % des déchets, assure Samuel Le Cœur. L’objectif serait de pouvoir répondre à des appels d’offres de gestionnaires de déchets. » Le lendemain, lui et deux biffins partiront pour la Serbie. Ils y participeront à « une rencontre des récupérateurs européens ». Bien loin de Montreuil.

leparisien.fr »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article
6 septembre 2016 2 06 /09 /septembre /2016 15:09
Le marché des biffins demain !

C’est dans Le Parisien.FR du 6 septembre, le marché des biffins-amelior se tiendra à la Croix de Chavaux demain mercredi :
« Montreuil : 250 biffins présents à la halle de la Croix-de-Chavaux

C’est, d’après l’association Amelior qui l’organise depuis mars 2013, le seul marché francilien autogéré. Le marché des biffins prendra place sous la halle du marché de la Croix-de-Chavaux de Montreuil ce mercredi. 250 vendeurs, pour la plupart venus de Montreuil, Bagnolet et Paris, proposeront leurs objets, bibelots, vêtements ou livres issus de la récupération. La ville met la halle à disposition de l’association qui organisera un autre marché des biffins ce dimanche à Paris, aux Grands Voisins, (82, avenue Denfert-Rochereau, XIVe arrondissement).

Ce mercredi de 7 heures à 19 heures, sous la halle du marché de la Croix-de-Chavaux.

leparisien.fr »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 13:34
Incendie dans le local squatté du 23, rue Adelaïde Lahaye

Le local 23, rue Adélaïde Lahaye (attribué il y a plus d’un an par la mairie de Bagnolet à l’association AMELIOR - qui organise des biffins - et squatté depuis plusieurs mois) a brûlé dans la nuit de mardi 24 à mercredi 25 mai. C'est la deuxième fois en quelques mois que le feu part dans ce squat, mais cette fois-ci les flammes ont léché l'immeuble du 23, rue Adélaïde Lahaye.

Appelés en urgence, les pompiers ont dû faire sauter les tôles partiellement installées et ont abondamment arrosé.

Les meubles et autres objets récupérés et stockés par AMELIOR ont fait place à des débris calcinés par le feu et inondés par l’arrosage. Tout cela a rempli au moins trois bennes remplies à
ras bord.

Un squat est encore « en activité » et les riverains, qui en ont assez, ont demandé un rendez-vous à la mairie.


Pierre Mathon

Incendie dans le local squatté du 23, rue Adelaïde Lahaye
Incendie dans le local squatté du 23, rue Adelaïde Lahaye
Incendie dans le local squatté du 23, rue Adelaïde Lahaye
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 09:30
Biffe : AMELIOR nous attend les 11 et 19 mai

L’association AMELIOR nous propose 2 rendez-vous importants en ce mois de mai :
- le marché mensuel des Biffins ce mercredi 11 mai 2016 de 7h à 19h sous la halle du marché de la Croix de Chavaux à Montreuil
- et à Paris « LES BIFFINS, ACTEURS DU REEMPLOI »
le jeudi 19 Mai 2016 de 17H30 à 19H au Pavillon Circulaire - Place de l'Hôtel de Ville

AMELIOR :

« Bonjour,

à l'occasion du marché mensuel des biffinEs le mercredi 11 mai 2016 de 7h à 19h sous la halle du marché croix de chavaux à Montreuil (93100), l'association AMELIOR accueillera environ 200 biffinEs adhérentEs et une dizaine de milliers d'acheteurs pour une véritable fête économique de la récup' solidaire, conviviale et inclusive !

Belle alliance populaire répondant aux besoins fondamentaux de très nombreuses personnes qui ont du mal à joindre les deux bouts, ce marché local est reproductible dans chaque arrondissement et commune pour peu que le dialogue social entre biffins et pouvoirs publics soit respecté pour son apport au développement économique et social de notre société.

Cette organisation des marchés que nous réclamons, répartie localement dans Paris et dans les communes limitrophes, est possible puiqu'elle se déroule sans problème à Montreuil depuis plus de 3 ans.
Elle est la seule capable concrètement de réduire durablement le phénomène de "ventes à la sauvette de biens de récupération sur l'espace public" que la Mairie de Paris dénonce mais développe par ses politiques répressives à Paris et jusqu'au dela du périphérique.
A l'inverse, nous refusons de considerer les biffinEs comme des délinquantEs, des "vendeurs à la sauvette" et d'abandonner leurs acheteurs à l'insuffisance des propositions de mode de consommation équitable, responsable et soutenable.

Nous enjoignons les éluEs du conseil de Paris et des arrondissements concernés à faire preuve de la même dignité dans les politiques menées que celle des biffinEs sans place qui luttent contre l'exclusion par le commerce premier de l'économie circulaire issu des déchets, la revente de produits d'occasion sur l'espace public.
L'exclusion et la repression ne sont pas des solutions face à un problème social.

Protagonistes de la lutte contre la pauvreté et experts dans le tri sélectif, la réduction et la valorisation des "déchets" en amont des collectes municipales, les biffinEs savent comment créer de la richesse et la partager avec touTes.

Les travailleurs biffinEs qui sont membres adhérentEs de l'association AMELIOR effectuent lors de notre marché mensuel le tri des matériaux recyclables occasionnés par leur présence. Ces matériaux triés sont ensuite ramenés vers les bonnes filières de recyclage.
L'association AMELIOR garantit la propreté des lieux en fin de marché, grâce à la participation de chacunE. La redistribution aux personnes présentes des invendus permet de redonner une énième vie aux produits sinon promis au rebut.

Ce modèle de marché populaire, écologique, social et solidaire, participatif et entièrement autogéré, non subventionné, s'il est reproduit permettrait de créer des emplois non délocalisables et respectueux des droits des travailleurs, mais aussi des quartiers qui aspirent à plus de solidarité et de cohésion sociale.

Nous proposons pour les récupérateurs vendeurs de rues de nouveaux droits sociaux et des places sur des marchés, ainsi que leur inclusion professionelle dans une nouvelle gestion sociale des materiaux recyclables. Cette continuité pour l'élaboration d'un travail décent est possible par la reconnaissance et l'identification des compétences et qualités professionelles visibles sur nos marchés, ainsi que par l'accompagnement social que certains parcours de vie nécessitent.

Nous souhaitons donc plus de marchés organisés réguliers, et à partir de ceux ci, aller plus en avant dans le cadre d'une véritable révolution déchéticienne qui acterait l'interdiction de l'incinération des matériaux recyclables afin de faire face à la raréfaction des ressources et matières premières extraites. Les mines du 21eme siècle se trouvent dans nos poubelles mais aujourd'hui en Ile de France, ce sont 93% de nos déchets collectés par les communes qui sont incinérés... Il est donc faux de prétendre lutter contre le gaspillage sans changer radicalement nos gestions des dits "déchets"...

Il n'y a pas de fatalité! Les travailleurs récupérateurs vendeurs biffinEs montrent la voie du plein emploi, du zéro déchet et du zéro pauvreté. Plutôt que de les nier et de les chasser, nous devrions les mettre au centre des enjeux de notre époque !

La biffe est un métier noble qui donne sa chance aux personnes et redonne une vie aux objets abandonnés. Il nous faut donc réinventer Paris en en respectant son histoire, sa culture et l'ensemble de ses habitantEs !
C'est en augmentant le nombre des marchés aux puces officiels ( il n'y en a plus que 3...) et en faisant évoluer de manière moderne les règles de ses 42 marchés découverts pour qu'il y soit permis de vendre de l'occasion et ainsi reconnaitre le rôle, la place, l'utilité de l'accès aux marchés dans l'insertion par l'activité économique des personnes démunies, actives et indépendantes, qui méritent tout notre soutien, et notre confiance !

Venez nombreux mercredi 11 mai 2016 de 7h à 19h à Croix de Chavaux à Montreuil! Tous les soutiens sont les bienvenuEs !

Ne manquez pas LES BIFFINS, ACTEURS DU REEMPLOI
19 Mai 2016 – 17H30 à 19H au Pavillon Circulaire - Place de l'Hôtel de Ville - Paris

L'association AMELIOR (Association des Marchés Économiques Locaux Individuels et Organisés de la Récupération), en partenariat avec le collectif Rues Marchandes et le REFER (Réseau Francilien des Acteurs du Réemploi) vous invitent à un débat sur l'activité des biffins et leur impact écologique.

Programme :

Projection du film : « Raconte-moi Ta Rue Marchande », WOS/agence des Hypothèses/Claire Dehove et Julie Boillot-Savarin.

Approche sociologique de la biffe : Hugues Bazin, sociologue, chercheur au LISRA, co-fondateur de Rues Marchandes.

Présentation de l'association AMELIOR : Samuel Le Coeur, Président co-fondateur de l'association AMELIOR

La biffe un revenu nécessaire : Samira, administratrice de l'association AMELIOR

Les manières et lieux de vente : Chantale, administratrice de l'association AMELIOR

Impact écologique de la biffe : Roger Beaufort, administrateur de l'association AMELIOR, expert prévention et gestion des déchets.

Ne manquez pas non plus :
Les associations Emmaüs Coup de Main, AMELIOR, La Gerbe le REFER, Extramuros
Vous invitent à participer à une discussion ouverte sur le lien entre inclusion sociale et réemploi des objets.
Jeudi 26 mai 2016 de 18h00 à 20h00
Au pavillon Circulaire
(sur l’esplanade de l’hôtel de Ville)
plus d’informations : resapavilloncirculaire@gmail.com

suivez nos dates de marchés et nos actualités sur FB Association Amelior et sur notre bloghttp://amelior.canalblog

http://www.francetvinfo.fr/economie/crise/crise-de-la-dette/quand-l-interieur-des-poubelles-devient-une-mine-d-or_1356907.html

http://reporterre.net/Une-militante-anti-dechet-est-couronnee-par-le-Goldman-Prize-2016?debut_autres_articles=12

http://www.inegalites.fr/spip.php?article270 »

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 07:08
Biffins : belle et tonique assemblée générale d’AMELIOR

Ce mercredi 27 avril jai participé à l’assemblée générale de l'association AMELIOR qui a rassemblé, à "comme vous émoi" à Montreuil, 25 personnes dont une grande majorité de biffins. Cette AG a été particulièrement tonique.

Il en faudra du tonus pour remplir leur programme à venir, particulièrement fourni en perspectives, avec
- l’ouverture d’un nouveau marché des biffins à l’ex-hôpital du Port Royal dans le 14ème,(rendez-vous ce 21 mai)
- une convention de traitement écologique des déchets des vide-greniers en négociation avec la commune de Montreuil et de la création possible de 2 emplois
- l’aide à l’insertion sociale des biffins,
je ne parle pas des finances particulièrement solides ni de la poursuite des contacts avec les politiques et les associations.

Bref à suivre.

Il est temps qu’au moment où les consciences évoluent en matière de gestion écologique des déchets, en particulier concernant l’aspect « réutilisation » le rôle irremplaçable des biffins soit enf
in reconnu.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article
12 avril 2016 2 12 /04 /avril /2016 09:50
Marché biffin ce mercredi 13 avril à la Croix de Chavaux

L’association AMELIOR organise ce mercredi 12 avril le désormais traditionnel marché des biffins sous la halle du marché à la Croix de Chavaux à Montreuil.

Horaires : de 7 à 19 heures.

Pie
rre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 10:12
Marché biffins-AMELIOR ce mercredi 9 mars à la Croix-de-Chavaux Montreuil

« L'association AMELIOR vous invite à débuter sa quatrième année d'actions sous la Halle de la Croix de Chavaux de Montreuil le mercredi 9 mars 2016. Ce sera notre 35eme marché des récupérateurs vendeurs biffins, écologique, social et populaire, sous la halle du marché croix de chavaux depuis mars 2013. »

De 8h à 19
heures !

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Puces - Biffins
commenter cet article