Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 11:04
Oh des map protégés en bordure de la parcelle EIF ...

Oh des map protégés en bordure de la parcelle EIF ...



Nous publions ci-dessous pour votre information la lettre ouverte du 1er juin de JCh Nègre (la « pravda* » selon le camarade Nègre), suivi du courrier du 4 juin en réponse du conseil de quartier P. Signac-Murs à Pêches (Avec quelques premiers commentaires et en attendant les réactions d'autres personnes impliquées) :

La lettre ouverte de J.-Ch Nègre :

« La vérité, rien que la vérité mais toute la vérité sur les Murs à pêches, après les polémiques alimentées par Razzy Hammadi.(La vérité si je mens … Ndlr)

 

Vous avez pu le constater à maintes reprises, sur différents sujets, durant ces cinq dernières années, le député Razzy Hammadi a régulièrement pris de grandes libertés avec la vérité (Quel curieux politicien-Lol. Ndlr) ! En campagne électorale depuis quelques mois, son agitation du moment porte sur la défense des Murs à pêches,ce patrimoine précieux de la ville de Montreuil, réserve de biodiversité au cœur de la métropole du Grand Paris (Un véritable joyau au cœur de la zone dense, qui devrait être respecté dans son intégralité. Ndlr). Il use encore de la même méthode : travestir la réalité, dissimuler l’essentiel des arguments du débat. Peut-être est-ce parce qu’il ne connaît pas ce dossier et qu’il a quelques difficultés à défendre la position qui a été la sienne lorsqu’il a voté la loi NOTRe à l’Assemblée nationale ? Cette loi prive désormais les communes de leurs compétencesen matière d’aménagement et d’urbanisme (Certes, mais dans le cas concret des Murs-à-Pêches et des parcelles EIF, c'est quand même la Ville de Montreuil qui a lancé l 'affaire et a toujours la main. Ndlr), qui ont été transférées aux Territoires et à la Métropole du Grand Paris, livrant ainsi à la spéculation immobilière des pans entiers de nos villes, sans aucune maîtrise par les élus locaux. Ou peut-être est-ce parce qu'il hésite à assumer les mauvais coups qu'il a portés à nos droits en votant et en soutenant les mesures réactionnaires du gouvernement Hollande-Valls : la déchéance de nationalité, la loi Travail, etc. Pour un bon éclairage de tous, il est à présent nécessaire de rétablir la vérité sur les Murs à pêches. Voici les faits point par point  :
• M. Hammadi a écrit au préfet de la Seine-Saint-Denis à deux reprises pour protester contre l’inscription du site de l’usine EIF et de ses abords dans l’appel à projets « Inventons la Métropole ». Il a adressé copie de ces courriers à l’ancienne ministre Ségolène Royal, au préfet de la région Ile-de-France et au président de la métropole du Grand Paris. A présent, il s’en remet à une vigilance du ministreNicolas Hulot afin qu’il prenne position pour la défense et la préservation du site. A ce jour, ces lettres sont restées sans autre réponse que des accusés de réception
(Ce n'est pas exact: Ndlr). Le préfet de la Seine-Saint-Denis s'est récemment adressé au maire de Montreuil pour préciser que le site repéré pour cet appel à projets comportait deux parcelles classées au titre des « sites et du paysage » (Nous serions intéressés d'avoir copie de ce courrier qui confirme qu'en plus du fait que figure un terrain – proposé pour diverses initiatives - sur lequel la municipalité de Montreuil a ouvert -en grandes pompes - « la maison des murs à pêches », il y a bien sur le site proposé par la municipalité de Montreuil deux parcelles classées à ne pas urbaniser. Ndlr) . Y a-t-il un lien de cause à effet ? J'en doute. Quoi qu'il en soit, cette particularité du site a bien été prise en compte par la Ville dès le dépôt de la candidature et, pour bien clarifier les choses, une rencontre a été organisée entre les trois groupements concourant à l'appel à projets et l’architecte des Bâtiments de France accompagnée de l’inspectrice des sites. Quelles réalités recouvrent exactement les allégations de M. Hammadi, lorsqu’il insinue que l’action de la majorité municipale dans les Murs à pêches est de nature à compromettre la préservation du site ? • Dans son courrier au préfet en date du 7 février 2017, il indique que l’aménagement prévu dans le cadre de l’appel à projets: « Inventons la Métropole » « remettrait en cause la sanctuarisation de ce site exceptionnel et patrimonialement classé » (C'est pourtant malheureusement exact. Ndlr) et, plus loin, qu’une partie des deux hectares du site serait « dédiée à de la promotion immobilière » (C'est effectivement un des « risques » de cette opération fort opaque. Ndlr). Tout cela n’est que mensonges ! Au contraire, la ville de Montreuil, son maire et les élus de la majorité développent, avec les représentants des habitants et des associations implantées sur le site, différentes actions pour valoriser le site des Murs à pêches et les préserver de la dégradation. Ils agissent pour y favoriser de nouveaux usages, tout en assurant leur ouverture au plus grand nombre. (C'est sans doute pourquoi ce projet est resté secret avant qu'il n'éclate au grand jour devant la réaction citoyenne et associative. Ndlr)

Le projet inscrit dans « Inventons la métropole » participe pleinement de cette démarche

Ainsi que l’ont signifié les présidents d’Est Ensemble et du Département, tous deux membres du Parti socialiste, comme Razzy Hammadi, et le vice-président EELV de la Métropole (Ah, mon brave monsieur, les contradictions et les turpitudes des politicards … Ndlr): l’avenir des Murs à pêches se construit par l’action commune de toutes les collectivités parties prenantes. C’est d'autant plus vrai que les ressources de la Ville sont insuffisantes au regard des actions à mener pour sauvegarder le site et en assurer le rayonnement.
• L’usine EIF, patrimoine historique du passé industriel de Montreuil, propriété de l'Etablissement public foncier d'Ile-de-France, devait être mise en vente en 2018. En inscrivant ce site dans l’appel à projet de la Métropole, la Ville a fait le choix d'imposer aux opérateurs une réhabilitation de l’usine et de réaliser un projet concerté avec tous les acteurs pour respecter l’histoire du site des Murs à pêches
(Pourquoi, alors, y avoir ajouté, « pour faire bon poids » ces terrains classés et d'autres ayant vocation à rester non construits ? Ndlr). En élargissantle périmètre d’intervention à d'autres parcelles de part et d'autre de l’usine, les collectivités partenaires de l’appel à projet ont considéré qu’il existait là une possibilité de créer une porte d’entrée du site des Murs à pêches. Cela consolide à la fois la vocation de l’usine, notamment dans le domaine de l’économie sociale et solidaire , et permet de développer des activités agricoles et culturelles en résonance avec l’ensemble du site (Bon les projets bétonnants conduits par les promoteurs - choisis pour cela ! - ne vont pas « vraiment » dans ce sens. Ndlr). Nous sommes donc bien loin d’un concours d’architectes ou de promoteurs immobiliers qui proposeraient un aménagement du site guidé par leurs propres intérêts spéculatifs ! ( Si l'on remet la phrase en positif, c'est parfait … Ndlr) Au contraire c’est un effort sans précédent pour intégrer ce site industriel dans le périmètre des Murs à pêches, avec des projets visant à valoriser et à développer leur vocation patrimoniale.
• Par ailleurs, quand M. Hammadi écrit, dans son courrier du 27 mars, qu’« aucune délibération n’a été votée, que ce soit au niveau de l’établissement public territorial Est Ensemble ou de la municipalité », il déforme à nouveau la vérité. Car, si les modalités du concours « Inventons la Métropole » ne rendent pas obligatoire les délibérations des instances territoriales et municipales
(Ah la « démocratie bourgeoise » ne rendait pas obligatoire la délibération du conseil municipal … Ndlr), ce projet a bien été présenté et adopté par les membres des bureaux exécutifs du Territoire et de la Ville (Les éxécutifs d'instances désignées au 2ème degré auraient voté … Façon comme une autre pour M. Nègre de démentir les propos péremptoires de sa phrase précédente. Ndlr), tous deux composés d’élus, y compris appartenant à sa sensibilité politique ! Enfin, lorsqu’il indique que la Ville fait l’impasse sur la concertation avec les habitants et les associations, il commet à nouveau une erreur (Pas « vraiment » non .... Ndlr) Car, compte tenu de la complexité de ce projet, et à la demande expresse de la municipalité (et devant la bronca associative et citoyenne … Ndlr), la Métropole a fait évoluer les modalités du concours pour permettre une meilleure (Très très insuffisante ! Ndlr) association des acteurs locaux . C’est ainsi que le choix du lauréat retenu pour l’aménagement du site sera, outre la qualité du projet et sa conformité avec les orientations données par la Ville, établi en fonction de la démarche de co-élaboration proposée avec les utilisateurs du site, les associations et les habitants.
• Les dernières gesticulations de Razzi Hammadi sur les Murs à pêches témoignent de sa mauvaise foi ou de son manque de connaissance, mais, il semble également qu’il aitla mémoire courte ! Candidat malchanceux aux élections municipales, il proclamait dans son programme : « Nous n’excluons pas que des aménagements puissent être proposés, de préférence en bordure du site, et uniquement pour des équipements servant à la préservation et à la valorisation de ce patrimoine. » Je souhaite très solennellement inviter M. Hammadi à venir participer aux nombreuses réunions de concertation pour prendre connaissance de la réalité de ce projet innovant, écoresponsable qu’il ne connaît que par ouï-dire
(À la réunion où les 3 promoteurs étaient censés présenter leurs projets, les éluEs de la majorité éxécutive de Montreuil étaient absentEs … Bon de toutes façons, il n'y avait rien à voir. Ndlr). Les élu-e-s Front de gauche, socialistes et EEVL qui travaillent ensemble autour de l’objectif enthousiasmant de donner aux Murs à pêches le rayonnement qu’ils méritent seraient également disponibles pour lui apporter les informations supplémentaires qu'il souhaiterait obtenir. Cela permettrait d'éviter des controverses stériles qui n'aident pas à avancer sereinement dans la réalisation de ce
travail utile et d’intérêt général.
 
Jean-Charles Nègre Conseiller délégué à l’avenir des Murs à pêches Vice-président d’Est Ensemble à l’aménagement durable Conseiller métropolitain »
(Bon on a très bien compris que J.-Ch. Nègre ne soutenait pas Razzy Hammadi – nous non plus d'ailleurs - et était très impliqué dans la campagne électorale de G. Le Chequer … - tiens, il est adjoint au maire à l'urbanisme et ne dit rien -. Pour le reste, bla bla bla … Ndlr)

 

La réponse, envoyée le 4 juin, par le conseil de quartier Paul Signac-Murs à Pêches au Maire de Montreuil avec copie à M. Jean-Charles Nègre, est – disons - très diplomatique. Mais bon, on y lit quand même que « la dimension collaborative pour une co-construction du projet apparaît obérée par l’existence d’un choix de gestion du site d’ores et déjà fixé par le constructeur. » . Bref :

 

(publié dans un autre article faute de place ...)


À suivre.

Pierre Mathon

 

 * Le journal officiel du parti communiste de l'URSS s'appelait « la Pravda », la Vérité en russe ...


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Murs à pêches
commenter cet article

commentaires

Le Chequer, celui qui sait si bien défendre les promoteurs 05/06/2017 17:12

Tout à fait d'accord pour le "blablabla"... ça se confirme, J-C Nègre est un spécialiste du pipeautage, de la flute, ... bref, de l'enfumage, et je n'ose imaginer ce que cela cache. Quelle misère...

Bagnolet en Vert 06/06/2017 08:45

De l'anonymat sur internet ...Bon, dans l'attente de la réaction du vrai Le Chequer, en voici un faux (un hologramme ?) ...
Pierre Mathon