Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 17:27
FNE : « Un bonus de 200 € pour les vélos à assistance électrique, enfin ! »

Le communiqué de France Nature Environnement du 20 février 2017 :

« Un bonus de 200 € pour les vélos à assistance électrique, enfin ! 

Jusqu'ici exclu de tout dispositif national d'aide, les vélos à assistance électrique auront eux-aussi leur bonus : 20% du prix d'achat dans la limite de 200 euros. Nos six organisations se réjouissent de l'annonce de la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, concernant la création d'un bonus à l'achat des vélos électriques. Déjà mise en pratique avec succès par certaines collectivités, cette mesure était attendue pour le territoire national. Elle marque une étape importante pour la reconnaissance du vélo en tant que mode de déplacement à part entière, et comme solution de mobilité durable.

Le vélo électrique, une solution pour la pollution, le climat, les déplacements et la santé

Le vélo à assistance électrique permet de réduire la pollution de l'air par rapport aux deux-roues motorisés et aux voitures, tout en accompagnant les efforts produits par les cyclistes les plus fragiles. C'est aussi une solution pour la nécessaire réduction des émissions de gaz à effet de serre des transports, en particulier en zone périurbaine ou rurale où les solutions de transports publics sont moins développées. En effet, la moitié des usagers du vélo à assistance électrique qui ont déjà bénéficié d'une aide locale à l'achat ont fait ce choix en remplacement de la voiture, selon l'étude de l'Ademe sur les bénéfices des « services vélo »[1]. Rappelons qu'environ la moitié des trajets automobiles font moins de 3km et pourraient pour la plupart être parcourus autrement. 

Le décret paru au JO le 18 février 2017 marque l'adoption de cette mesure, dans des conditions encourageantes (20% du prix d'achat, plafonné à 200 euros). À noter que cette aide n'est pas cumulable avec les aides éventuellement déjà accordées par certaines collectivités locales.

Nous sommes convaincus du fait que cette mesure permettra à de nombreux Français d'accéder à une mobilité propre, durable, tout en confortant une filière industrielle en plein essor et créatrice d'emplois locaux. Le tout permet également d'agir contre le fléau dela sédentarisation des Français.

Cette mesure doit aussi s'inscrire dans une politique cyclable volontariste, en commençant par le déploiement complet des mesures déjà partiellement mises en place, comme l'indemnité kilométrique « vélo ». Pour encourager efficacement les déplacements domicile-travail à vélo[2], elle doit être obligatoire dans le secteur public comme le secteur privé, être cumulable avec le remboursement de 50% de l'abonnement transport en commun. Son plafond de défiscalisation, aujourd'hui limité à 200 euros, doit se montrer plus généreux. Espérons aussi que le nouveau bonus soit prochainement élargi à d'autres usages utilitaires tels que les vélos cargos et pliants.

Vers une politique nationale favorable à la marche et le vélo ?

Enfin, nos associations attendent la mise en oeuvre d'une véritable stratégie nationale de développement des mobilités actives (vélo et marche à pied).

Pour rendre crédible son engagement, l'Etat doit donc se doter d'un fonds national dédié, permettant de soutenir les investissements des collectivités territoriales par des appels à projets "villes pilotes" notamment à destination des villes moyennes, de permettre de résorber les coupures urbaines et autres ruptures de continuités, de financer des campagnes nationales de communication positive en faveur des mobilités actives, de généraliser l'apprentissage de la mobilité à vélo, avant la sortie de l'école primaire et de finaliser le maillage des véloroutes d'intérêt national d'ici 2030 et les itinéraires « Eurovélo » d'ici 2022.

La France serait ainsi le premier pays à répondre à l’appel des Nations Unies qui recommande de consacrer au minimum 20% du budget « transports » aux modes actifs, et en fait une condition d'atteinte des objectifs climatiques, mais également une exigence de santé publique et d'amélioration de la qualité de l'air.[3]
 

[1] Ademe, Etude d'évaluation sur les services vélos, 2016

[2] Selon l'enquête de l'Insee, seuls 2% des déplacements domicile-travail sont effectués à vélo en 2016.

[3] Rapport du PNUE intitulé "Perspectives mondiales sur la marche et le cyclisme » et publié en octobre 2016. »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eric taton 21/02/2017 23:07

Encore du gaspillage de fonds public, le tout en appui avec le lobby EDF. La seule énergie propre, c'est celle qu'on ne dépense pas. Remplacer l'huile de coude (enfin de genou) par du plutonium enrichi n'est pas une bonne nouvelle, et en plus, cela va faire gonfler la dette publique qu'on devra rembourser. Encore une idée "royale".