Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 07:07

pollution-automobile.jpg

 

 Le mauvais classement de l’agglomération parisienne en matière de lutte contre la pollution aux particules fines et la dernière étude d’Airparif mettent une nouvelle fois dans l’actualité les dangers pour la santé des Franciliens que représente la pollution aux particules fines.

Ci-dessous, un communiqué d’Europe Écologie Les Verts Paris et un article du Parisien d’hier.

L’étude AIRPARIF dont parle le Parisien doit être suivie de nouvelles mesures de restriction de circulation que le gouvernement devrait présenter dès le mois prochain.

Pierre Mathon

« Emissions de particules fines : Paris une nouvelle fois mis à l’index.

Soot Free for the Climate, est un collectif d’ONG dont le but est de démontrer, mesures à l’appui, qu’il existe des solutions locales efficaces pour améliorer la qualité de l’air dans les villes. Il vient de publier un classement des politiques publiques de lutte contre la pollution dans lequel Paris figure parmi les plus mauvais élèves dans la lutte contre les émissions de particules fines.

Déjà en mars dernier, la publication des résultats du programme européen Aphecom évaluait à 6 mois la perte moyenne d’espérance de vie des Parisiens suite à leur exposition à la pollution atmosphérique. Alors que les véhicules diesels sont les principaux émetteurs de particules fines, l’Etat continue de pratiquer une fiscalité favorable au gasoil et à ignorer la question des particules dans le calcul du bonus/malus automobile. Cette inaction a conduit la Commission européenne à menacer la Francede poursuites et de sanctions financières lourdes pour dépassements des seuils d’exposition aux particules fines fixés par l’Europe.

De 2001 à 2008, sous l’impulsion des éluEs VertEs, Paris a effectué une véritable révolution culturelle en faveur des modes de déplacements alternatifs à la voiture : couloirs de bus, réseau de pistes cyclables, quartiers verts, axes civilisés, tramway etc. Malheureusement depuis 2008, la belle dynamique s’essouffle : les quartiers verts ont été stoppés net tout comme la mise en œuvre de nouveaux couloirs de bus réservés tandis que le plan vélo n’est pas à la hauteur des attentes.

Il est pourtant urgent d’agir car la pollution est responsable de l’explosion des pathologies respiratoires comme l’asthme et les cancers du poumon.

Europe Ecologie Les Verts Paris demande à ce qu’une véritable politique de lutte contre la pollution à Paris soit mise en œuvre et propose des mesures pour agir:

- Généralisation des Zones 30 à l’ensemble du territoire parisien

- Mise en œuvre rapide des ZAPA (zone d’action prioritaire pour l’air) pour lesquelles la France est très en retard par rapport au reste de l’Europe.

- Limitation permanente de la vitesse maximale autorisée sur le périphérique à 70km/h

- Restrictions drastiques de circulation lors des pics de pollution comme l’interdiction de circulation des poids lourds dans la zone dense.

- Mise en place du code de la rue à Paris

- Suppression des avantages fiscaux du gasoil

- Prise en compte de la pollution aux particules dans le bonus/malus automobile

Ces mesures permettront aussi de lutter efficacement contre les nuisances sonores et amélioreront la qualité de l’environnement en ville. Il faudra donc réfléchir à de nouveaux usages, à de nouvelles façon de concevoir et vivre l’espace public.

D’autres villes comme Berlin, Copenhague ou Stockholm réussissent à faire baisser très significativement leurs émissions de particules fines grâce à des politiques volontaristes et innovantes. Pourquoi pas Paris ?

Vendredi 9 Septembre 2011

Communiqué d’Europe Écologie Les Verts Paris »

Le Parisien du 15 septembre informe des résultats d’une étude d’Airparif sur la qualité de l’air en Ile-de-France :

« Seuil de pollution dépassé : 2 millions de Franciliens touchés

Une étude d’Airparif, qui mesure la qualité de l’air en Ile-de-France, démontre que le trafic routier est grandement responsable de la présence de particules nocives pour la santé.

Des mesures réalisées par Airparif pendant trois ans montrent que près du périphérique, 44 % des particules polluantes proviennent directement des pots d’échappement.

Cette fois-ci, plus de doute. Le trafic routier empoisonne aussi l’air des Franciliens. C’est ce que démontre une nouvelle étude d’Airparif. Pendant trois ans, l’organisme de surveillance de la qualité de l’air de l’Ile-de-France a étudié de près l’origine des particules fines. Ces micropoussières en suspension dans l’air sont particulièrement nocives pour la santé.

Selon l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), elles seraient à l’origine de 10% des cancers du poumon contractés dans les grandes villes.

En Ile-de-France, le seuil réglementaire européen est régulièrement dépassé. « Près de 2 millions de Franciliens subissent ces dépassements des normes de qualité de l’air », précise-t-on chez Airparif. Mais pour lutter contre cette pollution, encore fallait-il savoir d’où elle venait. Sur le modèle d’études menées à Berlin et à Londres, Airparif a donc scruté ces polluants « complexes ». Les mesures ont été réalisées sur 7 stations : une sur le périphérique, une autre boulevard Haussmann, une dans le IVe arrondissement, une autre à Villemomble (93) et trois sur des sites « ruraux » en grande couronne (Seine-et-Marne, Essonne et Val-d’Oise).

Les exemples de Berlin et de Londres

Près du périphérique, 44% des particules proviennent directement des pots d’échappement des véhicules, 17% viennent de l’agglomération francilienne (chauffage au bois, réactions chimiques dans l’atmosphère, industrie) et 39% sont importées d’autres régions. « Lorsque les seuils de qualité sont dépassés, on sait donc désormais que les particules fines proviennent du trafic routier », conclut-on chez Airparif. D’ailleurs, les exemples de Berlin et de Londres, où la circulation des véhicules les plus polluants est restreinte en centre-ville, le confirment. Grâce à ces mesures, la capitale allemande a constaté une baisse de 10% des émissions de particules fines. Dans ces deux capitales européennes, le dépassement des normes européennes de qualité de l’air est nettement moins fréquent qu’à Paris. Alors que, près du périphérique parisien, le seuil a été franchi 155 jours dans l’année, dans les centres-villes de Berlin et Londres, le seuil n’a été dépassé « que » dans 56 et 35 jours.

La circulation, source de pollution : les résultats de cette nouvelle étude d’Airparif semblent enfoncer des portes ouvertes. Mais elle doit être suivie de nouvelles mesures de restriction de circulation. Le gouvernement devrait présenter un nouveau plan de protection de l’atmosphère dès le mois prochain.
Marie-Anne Gairaud - Le Parisien 15 septembre 2011 »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Pollution de l'air - Airparif
commenter cet article

commentaires