Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

Archives

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 18:56

manif-12-07-26.jpg

Nous publions aujourd’hui un extrait du Charlie Hebdo spécial nucléaire, rédigé par Fabrice Nicolino : un portrait de Didier Anger, un des piliers et des initiateurs de la lutte antinucléaire en France.

Photo : Didier Anger lors de la manifestation pour sortir du nucléaire de juillet 2008

Didier Anger a été par ailleurs tête de liste écologiste pour les élections européennes de 1984 : mon premier vote écolo !

Si vous n’avez pas encore acheté ce hors série de Charlie, courrez l’acheter, vous allez, comme nous, apprendre plein de choses et vous ne le regretterez pas.

http://www.bagnoletenvert.com/article-l-escroquerie-nucleaire-un-hors-serie-de-charlie-hebdo-109796968.html

Nucl charlie-1

Pierre Mathon

« DIDIER ANGER SUPERPHÉNIX DES ANTINUCLÉAIRES

S’il n’y en avait qu’un, ce serait lui. Depuis son refuge, tout proche des centrales de Flamanville, Didier Anger casse les couilles du lobby depuis bientôt quarante ans. Et il bande encore.

C’est un roc, c’est un pic, et si c’est un cap, c’est celui de Flamanville, sûr. Didier Anger habite tout près des deux réacteurs de Flamanville (Manche), mis en service en 1986 et 1987 par EDF. Qui construit au même endroit un prototype dit EPR, qui devait cracher du jus dès 2012, mais qui a pris des années de retard. Ouverture en 2016 ?

Anger est un vieux de la vieille, né en 1939. Et un antistalinien de choc, à une époque où ce n’était pas si évident : dès le début des années 1960, il appartient au groupe Socialisme ou Barbarie, créé par des gens comme Cornelius Castoriadis ou Claude Lefort.

Les hasards de l’Éducation nationale — il est prof d’histoire-géo — le conduisent en 1970 au village des Pieux, à quelques kilomètres de Flamanville. Tout va bien, sauf que tout va très mal lorsqu’on commence à parler de nucléaire. Mai 68 est passé par là, et une génération de militants se lève partout en France contre l’atome naissant.

Anger se lance dans la bataille dès 1972, au moment où l’on parle d’étendre l’usine de la Hague dans le Nord Cotentin. Pire : en 1974, les nucléocrates viennent narguer Anger sous son nez en annonçant un projet de centrale à Flamanville. Fallait pas, têtes de nœuds.

En 1973, Anger participe à la naissance du Comité contre la pollution atomique dans la Hague, puis, en 1975, à celle, plus décisive, du Comité régional d’information et de lutte antinucléaire, le Crilan.

Rude boulot : il faut se cogner tout à la fois les flics, l’armée, l’État, les élus, presque tous à la botte.

En 1977, EDF annonce sa volonté de passer aux actes et de poser la première pierre de la centrale de Flamanville. Anger : « Comment peut-on croire à la démocratie quand, à l’enquête publique, plus de 8 000 personnes disent non à un projet de centrale nucléaire et qu’on écoute les 200 (à peine !) qui se prononcent favorablement ? » Réponse du même Anger, qui n’a pas pris une ride : « Il y a un gang du nucléaire en France. »

Donc, se battre. Le Crilan saute sur toutes les occasions. Une première manif — 5 000 personnes — à Flamanville dès 1975. Une autre de 10 000 personnes à la Hague en 1976. L’occupation du chantier de Flamanville tout au long de février 1977, le blocage de rues et de voies ferrées à Cherbourg, puis l’occupation de grues dans le port, l’arrêt de trains de déchets, etc.

Certains militants seront inculpés — on ne disait pas encore mis en examen — plus de dix fois. Ça maintient la forme.

De cette vaste bataille perdue Anger tire la conclusion qu’il faut faire de la politique. C’est un point de vue. Anger se présente aux législatives de 1978, où il obtient le meilleur score des écolos en France: 12,7 %. De plus en plus actif dans les milieux de l’écologie politique, il est en 1984 l’un des fondateurs des Verts au cours d’une assemblée générale tenue à Clichy.

Tête de liste aux européennes de 1984, conseiller régional dès 1986, il se rapproche alors — nul n’est parfait — des socialos. La vérité commande de dire que Paulette Anger, son épouse, en a elle-même fait des tonnes. Mais il faudrait un second portrait. »

 

Partager cet article
Repost0

commentaires