Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 16:09
 Romainville, le 19 février. Dans ce pavillon, comme dans d’autres maisons du quartier, l’air contient des taux de trichloréthylène et benzène bien supérieurs à ce qui est autorisé. (LP/Floriane Louison.)
Romainville, le 19 février. Dans ce pavillon, comme dans d’autres maisons du quartier, l’air contient des taux de trichloréthylène et benzène bien supérieurs à ce qui est autorisé. (LP/Floriane Louison.)

L’association « Romainville-Sud » galère avec les habitants du quartier des Ormes contre les conséquences sanitaires désastreuses de l’ ancienne usine Wipelec et contre le projet immobilier bétonnant, concocté par le promoteur immobilier-« dépollueur » avec la complicité active de la mairie. Curieusement, Le Parisien a fait paraître à deux jours d’intervalle, deux articles très différents l’un de l’autre. Mon intuition me dit qu’ils ont été recadrés par la mairie … Je dis ça, je dis rien …


Nous reproduisons ci-dessous l’article paru sur leur blog :

« Record du monde de retournement de veste ba
ttu !

23 Février 2016


En une même journée, le Parisien a publié en Une de son édition du 93, renvoyant en cahier central, un article de pleine page et ce soir, sur sa version digitale, l'article qui suit.

Edition du matin Chagrin et Edition du soir, Espoir...

[celui du soir donne un tout autre son de cloche que l'article du matin... comme si... limite c'était de la faute des riverains pollués... comme si toutes les responsabilités avaient été endossées... comme si, ne vous en faites pas, tout va s'arranger...]
[Hooouuu c'est pas bien...]

[Vous m'en avez fait presque perdre mon sens du LoL]
[Va falloir mettre un zéro de plus au futurs négociations, désolé Ginkgo Advisor... la préf aurait pas dû...]

----------------------------------------------------------------------------------------

« Romainville : des travaux prévus pour améliorer l’air des logements pollués

Les habitants des pavillons voisins de l’ancienne usine Wipelec à Romainville pourront-ils bientôt respirer un air plus sain ? La préfecture de Bobigny, qui avait saisi l’Ademe (agence de l’environnement) du problème, en juillet 2013, après avoir constaté la défaillance de l’exploitant annonce des travaux pour l’automne 2016.

Ceux-ci doivent permettre une amélioration de la qualité de l’air intérieur dans les logements présentant des taux importants de trichloréthylène et benzène. Dans la maison la plus impactée, une solution de relogement en urgence [<= WTF !!! ndr] a été proposée en accord avec la ville. Le couple, qui n’a pour l’instant pas accepté cette proposition, [<= WTF !!! ndr] est invité à ne plus recevoir ses petits-enfants en raison des risques.

L’Ademe continue ses mesures dans les logements situés aux alentours de l’usine et doit mettre en place un dispositif pour agir sur le réseau d’eaux usées.

«Le rapport final de l’Ademe devrait être déposé dans les prochaines semaines », poursuit la préfecture qui annonce une nouvelle réunion publique, après celle de janvier 2015, pour présenter les résultats des investigations et des mesures qui ont été ou seront prises.

Concernant le site en lui-même, la préfecture annonce que les travaux de dépollution vont commencer «sous le contrôle étroit des services de l’Etat », une fois terminés des travaux de démolition préalable.

Fermée en 2008, l’usine Wipelec s’occupait de découpage des métaux à l’aide de produits chimiques. BS »

----------------------------------------------------------------------------------------

L'article ne dit pas quelle est la solution de relogement d'urgence proposée ?!

L'association Romainville Sud va saisir les services compétents, pour qu'ils apportent la preuve de l'existence de cette solution d'urgence.

Y a t-il trace écrite, compte rendu de réunion, Verbatim, échange de courriers ou de mails spécifiant la fameuse solution de relogement d'urgence ?
Non.

[Et pour te prouver que je n'ai pas perdu mon sens du LoL, j't'poste une couv' de TéléPoche avec Yves Mourousi]

Pollution romainville,

BONJOUR

Tag(s) : #Quartier des Ormes - Parcelle Wipelec-Ginkgo, #pollution romainville »

[Et pour te prouver que je n'ai pas perdu mon sens du LoL, j't'poste une couv' de TéléPoche avec Yves Mourousi]

[Et pour te prouver que je n'ai pas perdu mon sens du LoL, j't'poste une couv' de TéléPoche avec Yves Mourousi]

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 21:50
Romainville, le 19 février. Ferroudja Boussaid, propriétaire d’une maison empoisonnée  tout près de l’ex-usine Wipelec. (LP/F.L.)
Romainville, le 19 février. Ferroudja Boussaid, propriétaire d’une maison empoisonnée tout près de l’ex-usine Wipelec. (LP/F.L.)

Lu ce 22 février sur Le Parisien.FR :

« Romainville : les enfants interdits dans les maisons empoisonnées

Floriane Louison avec Aurelie Lebelle

Romainville, le 19 février. Cette friche industrielle, l’ex-usine Wipelec, a empoisonné le quartier : des traces de benzène et de trichloréthylène, largement au-dessus des seuils critiques, ont été relevées dans les maisons voisines. (LP/Floriane Louison.)

Quand des experts ont toqué à sa porte en 2013 pour effectuer des prélèvements, il a envisagé le pire. Sébastien Tirloy, habitant de la rue des Ormes à Romainville, ne pensait pas que son angoisse pourrait encore monter d’un cran. Le vice-président de l’association Romainville-Sud vient d’obtenir, après trois ans de bataille, un rapport de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

«Il prouve définitivement que le quartier et les habitations ont été pollués par l’usine voisine », explique-t-il. Fermé en 2008, le site exploité par Wipelec-Ceres s’occupait de découpe chimique des métaux.

Il le savait déjà. Lors d’une réunion en janvier 2015, la préfecture avait annoncé que des traces de benzène et de trichloréthylène, largement au-dessus des seuils critiques, avaient été relevées dans l’air ou dans le sol de certaines habitations.

«On ne peut pas dire si des problèmes de santé sont liés à cette usine»

«Mais cette fois, c’est pire… Il y a un an, la préfecture nous recommandait seulement de bien aérer les maisons. Ce début d’année, deux personnes ont été convoquées en mairie — en présence de la préfecture et de l’agence régionale de santé — pour les inciter fortement à quitter les lieux et, en attendant, ne plus accueillir d’enfants. » (Lire ci-dessous).

«C’est une mesure préventive, confirme la maire (DVG) de Romainville, Corinne Valls. Pour l’instant, on ne peut pas dire si d’éventuels problèmes de santé sont directement liés à cette usine. » Les riverains, eux, ne sont pas rassurés du tout. En 2015, quatre personnes sont décédées d’un cancer dans le même pâté de maisons.

«Le rapport confirme la pollution des habitations mais aussi de l’espace public, notamment des canalisations », poursuit Sébastien Tirloy. En mairie, on précise que les premières analyses avaient «oublié d’anciennes canalisations inutilisées et désaffectées depuis longtemps. Apparemment, des polluants sont massivement stockés à cet endroit et la pollution dans les maisons pourraient venir de là. »

«Les gens ont été délibérément laissés dans la pollution»

Pour l’instant, le nombre de personnes touchées n’est pas connu. D’ailleurs, les habitants du quartier n’ont pas encore tous obtenu «leurs résultats ». Karema Laras est dans ce cas, «dans l’inquiétude d’apprendre du jour au lendemain que je dois partir de chez moi car ma maison est empoisonnée. » La maire ajoute : «Il va aussi falloir faire des études pour savoir qui a habité dans la zone à quel moment, pour pouvoir contacter les gens si besoin. »

Pour Sébastien Tirloy, «les gens ont été délibérément laissés dans la pollution ». Le rapport de l’Ademe indique d’ailleurs que la situation est connue depuis 2003, date des premières études.

«Et même aujourd’hui, alors que le problème est sous les yeux de tous, la dépollution n’avance pas. » En 2014, une entreprise spécialisée, Ginkgo, avait présenté un plan de dépollution. «Mais il ne se passe rien depuis des mois », décrivent les riverains. Faux, selon

Corinne Valls qui assure que le dossier est «entre les mains de la préfecture pour être validé avant de débuter le chantier ».

En attendant, 6 000 m3 de terre contaminées, à évacuer, sont toujours là, aux pieds des pavillons.

«On nous a recommandé de partir au plus vite »

Dans cette jolie maison avec jardin au cœur du quartier des Ormes, elle a élevé ses deux garçons, puis gardé ses petits-enfants. «Ils ont 3, 5 et 7 ans », sourit la grand-mère. Depuis un mois, elle ne peut plus les accueillir chez elle. «Trop risqué », lui a expliqué la préfecture. Elle habite tout près de l’ex-usine Wipelec..« Pendant 30 ans, personne ne nous a jamais rien dit et d’un coup, c’est dangereux de vivre ici ! », s’indigne Ferroudja Boussaid.

« On m’a dit que chez moi les seuils de pollution étaient préoccupants»
La grand-mère tente de contenir sa détresse pour dénoncer, «le plus clairement, possible », sa situation. «Le 21 janvier, j’ai été convoquée en mairie, avec mon mari, pour m’annoncer que, chez moi, les seuils de pollution étaient préoccupants. » 250 microgrammes/m3 de trichloréthylène lors d’une première mesure, 160 la deuxième fois. «Le seuil d’action rapide, c’est-à-dire le moment il faut intervenir rapidement, est fixé à 10 mg/m3 », précise Sébastien Tirloy, président de l’association des riverains, Romainville-Sud.

« On nous a donc recommandé de partir au plus vite et ne plus recevoir les enfants », poursuit Ferroudja Boussaid. «Concrètement, on nous propose un relogement immédiat en attendant la dépollution. Mais je retrouve ma maison dans combien de temps ? Et dans quel état ? » Elle exige un relogement définitif au prix de son bien.

Son mari se bat contre un cancer du poumon

Le couple aspirait à finir ses vieux jours dans cette maison qui garde tous leurs souvenirs. En quelques heures, ce 21 janvier, ceux-ci ont tourné à l’aigre. Le potager, avec lequel elle a régalé sa famille était-il une épée de Damoclès sur leur tête ? Et son mari n’est-il pas malade à cause de la pollution ? Lui «qui ne fume pas et marche 50 km par semaine » se bat contre un cancer du poumon depuis près d’un an. Dans le coin, il n’est pas le seul. L’année dernière, quatre voisins sont morts de cette maladie. Elle ne veut pas encore faire le lien sans preuve, « mais quand même… le trichloréthylène est un cancérigène !


Floriane Louison »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 19:33
Romainville Sud à FR3

Hier soir, vendredi 19 février, l’association Romainville-Sud a pu exposer ses revendications à Soir 3 :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/seine-saint-denis/pollution-industrielle-romainville-logements-contamines-cancers-et-interdictions-de-sejour-aux-enfants-931959.html

Pollution industrielle à Romainville : logements contaminés, cancers et interdictions de séjour aux enfants !

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 18:06
Sur le blog Romainville-Sud, le compte-rendu de la réunion avec Ginkgo, dépollueur-promoteur



Derrière l’humour de « Romainville-Sud », le drame humain, la colère et la détermination :

« Une nouvelle famille relogée, petits enfants interdits, 135 semi-remorques... Les cœurs qui pleurent et les poings de la colère


12 Février 2016


Mercredi soir, la 2nde réunion d’information organisée par la société d’Aménagement des Ormes – Ginkgo, à 17h, dans le centre ville de Romainville, a eu lieu.

L’association a été surprise par le nombre de participants.

Malgré cet horaire ardu, malgré l’éloignement du lieu de la réunion, 21 riverains s’étaient déplacés.

Cela nous a permis de faire nouvelles adhésions.

Bienvenue à eux dans ce combat quotidien pour un cadre vie dépollué.

M. Bosch, délégué par la société d’Aménagement des Ormes – Ginkgo, a lui aussi été surpris par l’affluence.

Il a été à l’écoute des riverains, qui se sont exprimés parfois avec passion et véhémence.

Il faut les comprendre : avoir été empoisonnés pendant des années, avoir vu des parents mourir de maladie longue, s’être vu proposé un rachat de leur biens immobiliers à un prix en deçà du marché… à la longue, ça crispent les nerfs, les muscles et les situations.

Qu’avons nous appris avant-hier soir de la part du dépollueur Ginkgo :

  • Que ce sont les avocats de Ginkgo qui ont désigné les habitations pour le référé préventif
  • Que les voies d'évacuations des eaux usées continuent de poser problème
  • Que le temps prévu de jachère entre la fin des travaux de dépollution et avant le début des travaux de construction ne sera que de 1 MOIS.
  • Que 6 000m3 de terre contaminées doivent être évacuées du site.

Cela équivaut à 135 passages de camion benne de 45m3.

Rentrez vos rétro, plaquez vos voitures contre les murs, ça va passer juste juste…

Nous n'avons pas eu connaissance :

  • Du niveau des taux de concentration des COV sur le site
  • Comment peut-on acheter un terrain pollué à une entreprise qui n'est plus censée avoir d'existence juridique ?

Qu’avons nous appris avant-hier soir de la part des riverains :

Cette réunion a été très lourde émotionnellement car de nombreuses personnes jusqu’à présent discrètes se sont exprimées auprès de leurs voisins et de Ginkgo.

Nous les en remercions ici.

En bref, nous avons eu connaissance :

  • Qu'une nouvelle famille qui doit être relogée avec interdiction de recevoir ses petits enfants chez elle. Où ? Par qui ? Combien de temps ? beaucoup de réponses en attente sur ce nouveau cas de relogement.
  • Qu'une dame âgée habitant dans une maison contaminée et qui ne peut pas déménager
  • Qu'une nouvelle famille lourdement endeuillée par les maladies longues à répétition

Les cœurs qui pleurent…

Nous ne sommes peut être pas les seuls à ressentir de l’amertume en quittant ce type de réunion où le dialogue vrai se trouve bloqué face aux impératifs nommés ratio coûts/avantages.

Cette implacable raison lâchée comme une formule magique, arbitraire motif signifiant l’arrêt de tout, du dialogue, de l’action et qui vous signifie que vous demeurez une entité pour laquelle personne, ni aucun service, ne viendra en aide.

Vos vies coûtent malheureusement trop chères.

Ces quelques mots technico-financiers ratio coûts/avantages, derrière lesquelles entreprises privées, services de l’État et élus dissimulent leurs responsabilités, les riverains ne peuvent plus raisonnablement les entendre.

Ils ont déjà subi assez de peines pour qu’ils demeurent les derniers à retrouver un cadre de vie sain & dépollué.

… Et les poings de la colère

Encore une fois, l’association renouvelle ses craintes sur les conséquences de cette dépollution.

  • Sera-t-elle suffisante (retrait de 2 à 4m de terre alors que certaines pollutions, on le sait, sont plus profondes) ?
  • Pourquoi les terres contaminées hors site ne seront pas traitées en même temps, voire jamais ? (alors qu'il faudrait profiter de ces travaux pour dépolluer les riverains)
  • Pourquoi les recommandations du rapport ADEME 2014 de protection des riverains pendant les travaux ne seront pas appliquées ?

A savoir, des mesures des concentrations partout autour du site, (de chaque coté de rue des ormes et des oseraies ainsi que sur la sente des oseraies).


N’oubliez pas de prendre contact avec nous pour donner votre accord sur l’enquête-étude sanitaire organisée par l’INVS & l’ARS.

Faire une enquête sur les défunts, c’est bien, préserver les vivants, c’est mieux.

Dépolluer le site c’est bien, dépolluer les riverains, c’est mieux.

C’est pour vous, avec vous, pour les personnes passées, pour les futurs à venir, que nous devons agir collectivement et éviter les injustices individuelles.

Aux larmes, citoyens
Formez vos bataillons
Pleurons, pleurons
Qu’un air impur
Abreuve nos poumons »

http://romainvillesud.over-blog.com/2016/02/une-nouvelle-famille-relogee-petits-enfants-interdits-135-semi-remorques-les-coeurs-qui-pleurent-et-les-poings-de-la-colere.html#ob

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 20:24
Romainville : le projet de tour maraîchère en panne, dans Le Parisien

L’article d’Aurélie Lebelle (visiblement pas dupe du projet municipal) dans le Parisien confirme les difficultés que rencontre la municipalité de Romainville pour faire subventionner sa dispendieuse Tour maraîchère. Et encore il n’est question ici que de l’investissement et non du fonctionnement.

Cela confirme un point de vue maintes fois exprimé ici, à savoir que plutôt que de bétonner Romainville et de se livrer à cette manipulation coûteuse, la municipalité de Romainville ferait mieux de préserver ses espaces de pleine terre et son horticulture urbaine réellement exista
nte !

« Romainville : la future tour maraîchère

cherche ses mécènes

Aurélie Lebelle Le Parisien.FR 4 Février. 2016

L’Opération séduction pour trouver des mécènes à la tour maraîchère est lancée à Romainville ! Avec quelques mots clés, « agriculture urbaine », « innovation », « vitrine mondiale » ou encore « produits à haute valeur ajoutée » pour faire briller les yeux des éventuels investisseurs - promoteurs, grands groupes de l’énergie ou de la restauration - reçus ce jeudi matin en grande pompe.

Avec de jolis dessins d’architectes aussi, peaufinés par les lauréats du concours organisé par la ville — les cabinets Ilimelgo et Secousses architectes dont les noms ont été dévoilés ce jeudi — pour faire prendre vie à l’Arlésienne de la commune. Oui, la tour maraîchère de

Romainville pourrait bien voir le jour d’ici début 2018 si l’on en croit les « prévisions optimistes » de la municipalité.

Pour y parvenir, il faut donc désormais trouver les trois-quarts des fonds nécessaires à la réalisation du projet, estimé à un peu plus de 4 M€ selon les cabinets d’architectes. Comment

? En continuant à chercher des aides publiques — pour l’instant seule la ville investit dans le projet — et des fonds privés pour financer cette double tour innovante en préfabriqués de verre où l’on récupère l’eau, éclaire à la lumière naturelle et chauffe grâce à des pompes thermiques « pour réduire le coût global ».

Champignons, fraises, roquette ou tomates cerise...

Là, en plein coeur de la cité Cachin, réhabilitée dans le cadre de la rénovation urbaine, la serre verticale s’exposera aux yeux de tous. A l’intérieur, derrière les façades transparentes, d’immenses bacs s’aligneront dans les deux bâtiments de 14m et 26 m de haut.

« En tout, cela permet d’avoir 2 184m² de surface dont 1 000m² de bacs », précisent les architectes. Pour y planter quoi ? Des champignons en sous-sol, des graines germées pour les restos chics, des produits à haute valeur ajoutée comme les fraises, les framboises, les tomates cerise ou encore la roquette et la mâche « qui ne viendront pas concurrencer l’agriculture périurbaine ».

« Il faudrait pouvoir proposer dans la boutique du rez-de-chaussée cinq produits différents par

mois, explique l’agronome en charge du projet. Nous pourrons aussi travailler avec les Amap et les autres organismes de vente de ce type. » Plus de 16 t de produits — la consommation moyenne de fruits et légumes pour 200 personnes — plantés dans la tour pourraient être vendus chaque année aux particuliers, aux entreprises locales, à des réseaux de distribution déjà existants… Dans une salle polyvalente, des conférences et des ateliers sur l’agriculture en ville pourront être organisés. De quoi transformer Romainville en « ville mondiale » de l’agriculture urbaine. »

La journaliste du Parisien n’a pas l’air dupe. Comme on la comprend. Bref, voilà l’équipe municipale de Romainville « habillée pour l’hiver » .

À suivre en espérant que les citoyenNEs contribuables ne soient pas entraînéEs dans une galère comparable à celle de la collecte pneumatique des ordures ménagères (nommée « pompe à merde par les RomainvilloisEs).

Pierre M
athon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 15:18
Romainville Sud a tenu son assemblée générale

Nous portons à votre connaissance le compte-rendu de l’assemblée générale de l’association « Romainville-Sud » tel que publié sur leur remarquable blog. « Romainville Sud » lutte de façon dynamique et pugnace contre les conséquences de la pollution extrêmement dangereuse provoquée par une usine (Wipelec) qui faisait du traitement de surface et contre un projet immobilier très dense en pleine zone pavillonnaire.

« Romainville $ud a tenu sa première AG [ça s'est bien passé, on a gagné...]

1 Février 2016

La 1ère AG s'est bien déroulée.
Le bureau remercie les adhérents présents pour leur assiduité et leur soutien.

La réunion fut assez longue, il a fallu évoquer l'ensemble des problématiques...

A) Notamment, la lecture du condensé du rapport de l'ADEME sur la pollution du quartier.

Sébastien a longuement travaillé pendant ses temps libres afin de décortiquer les résultats. (Voir les tableaux ci-dessous)

Pour obtenir ces données, l'association a dû exercer une pression sans relâche sur la préfecture de Seine Saint Denis, par la saisine de la Commission d'Accès aux Documents Administratifs (par 2 fois) et d'aller jusqu'à l'assignation du Préfet devant le Tribunal Administratif.

Ces procédures avaient pour but l'obtention des études sur l'espace PUBLIC.
Nous tenons à signaler qu'il est tout de même INCROYABLE d'épuiser autant d'énergie simplement pour obtenir des données publiques, qui plus est, d'une importance capitale car relevant de la Santé Publique des habitants.

Ayant obtenu ces données par les services de la Préfecture, nous retirons notre plainte pour travailler à un nouveau dépôt de plainte. [On va quand même pas laisser nos enfants, nos familles se faire empoisonner sans rien dire...]

B) Nous avons aussi évoqué l'enquête sur la SANTÉ des riverains et l'apparition de maladie longues dans le quartier.

L'association a été approchée-convoquée-invitée par l'ARS et l'INVS (Agence Régionale de Santé et l'Institut Nationale de Veille Sanitaire) pour soulever cette question :

Notre quarter est-il Cluster de Cancers ?

Que s'est il passé ?

L'association, il y a 8 mois, avait contacté ces 2 services pour leurs poser des questions et leur indiquer qu'il se passait des choses "étranges" dans le quartier.
Ces 2 services nous avaient gentiment répondu qu'il ne fallait pas s'en faire...

Arrive la saison de prélèvements de Septembre Octobre 2015 organisée par l'ADEME.
L'association a enjoint les riverains à y participer.
 la précédente enquête, 7 riverains avaient participé ; cette fois ci, c'était 37 habitants ! (5x plus).

L'ARS et l'INVS, à la réception des résultats des prélèvements de la nouvelle saison 2015 s'interrogent désormais sur les conséquences des "très hautes concentrations en Trichlo dans les gaz de sols".
Si bien qu'un suivi de la santé des habitants durant la période de dépollution du site est envisagé et permettrait de servir de référence pour l'ENSEMBLE du territoire national.

[ha ouais, quand même... à ce moment quand t'es dans les bureaux de l'ARS, quand on t'annonce ça, tu te dis qu'être Number ONE sur le plan national, c'est pas toujours une bonne chose...].

L'INVS nous a dit d'inscrire sur notre liste de maladies, toutes les maladies, pas seulement les cancers... Alors bienvenu à toi, AVC, Leucémie et autres crabes de l'enfer.

Notre liste va tristement s'allonger.

Après, on a mangé, on a bu, on a ri.

Le bureau a eu mal aux cheveux le lendemain.

[Nan j'déconne, on est trop sérieux pour ça...]

Merci encore.

A l'année prochaine.

[Et pour ceux qui n'ont pas renouvelé leur adhésion, qu'ils ne s'inquiètent pas, on va passer les voir...] »

Comme quoi, la combattivité n’exclut pas l’humour.

Pi
erre Mathon

Romainville Sud a tenu son assemblée générale
Romainville Sud a tenu son assemblée générale
Romainville Sud a tenu son assemblée générale
Romainville Sud a tenu son assemblée générale
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 12:23
Bois de Romainville-Corniche des Forts : le Préfet du 93 accuse réception

Le Préfet de Seine-Saint-Denis a accusé réception ce 26 janvier du courrier envoyé le 29 décembre par le collectif associatif pour la défense de la biodiversité du bois de Romainville-Corniche des Forts.

Son bureau de l’environnement a transmis le courrier inter-associatif pour examen aux services concernés, la Direction Régionale Interdépartementale de l’Alimentation et de la Forêt, qui instruit la demande d’autorisation de défrichement et la Direction Régionale Interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie qui instruit la demande de destruction d’espèces protégées. Il indique qu’il ne manquera pas de nous tenir informés des suites.

D’autres contacts auprès de la Région etc.ont été pris pas les différentes associations et personnes qui composent le collectif. Nous vous en tiendrons informéEs.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
19 janvier 2016 2 19 /01 /janvier /2016 08:08
Modifications – &quot;à la tête du client&quot; - du PLU de Romainville : et de 9 !

Ça continue à Romainville : à quoi ça sert d’avoir un PLU si la mairie le modifie à tout bout de champ (c’est une façon de parler, dès qu’il y a un « champ » un promoteur pointe son nez …).

Nous avons déjà parlé sur ce blog des modifications à répétition du PLU de Romainville, à la demande … des promoteurs. Et aujourd’hui, c’est la neuvième modification du PLU (oui vous avez bien lu : la neuvième !), toujours à la demande des promoteurs immobiliers. On est loin de l’esprit d’un projet d’urbanisme avec une vision dans la durée, élaboré par les élus en concertation avec les citoyens et établissant des règles stables !

Ah oui, en ce qui concerne la 9ème (pas de Beethoven … mais du PLU de Romainville), il s’agit principalement d’augmenter les hauteurs autorisées dans l’opération ZAC de l’Horloge, ainsi que dans le secteur de la rue Vassou, en lien avec le bétonnage de la cité Gagarine. L’enquête publique a lieu jusqu’au 5 février.

… Et c’est Romainville qui fout le camp.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 09:06
Romainville Sud : quand un projet immobilier en cache un autre

Nous empruntons à nos amiEs de l’association Romainville Sud, un article de leur très corrosif blog consacré à quelques nouveaux projets immobiliers de Romainville :

« Résidence Aquarelle à Romainville ? Bienvenue aux futurs adh
érents

29 Décembre 2015

Hormis le fait que cet ensemble en accession à la propriété obstrue l'accès au soleil de différents riverains du quartier qui eux-même étaient venus chercher à Romainville le petit bout d'herbe verte qu'ils ne trouvaient pas à Paris, [je sais, cette phrase est longue], les futurs primo-accédants d'Aquarelle se verront-ils à leur tour, privés de soleil ?

On peut se poser la question.

A la fameuse présentation du 14 Novembre 2014 à l'espace Mandela, où la longue liste des projets immobiliers fut égrainée, un programme à l'angle rue du Général Gallieni / Butte Brachet a été évoqué :

Un projet d'une hauteur R+8 [rez de chaussée + 8 étages]

ne telle hauteur, rendue possible par l'élargissement de la voie du prolongement du T1, risque, un tant soit peu, d'encombrer la vue de la Résidence Aquarelle, [quel merveilleux choix de nom pour ce programme, ça chante comme un paysage champêtre aux teintes pastels, alors qu'on est dans un environnement d'échangeurs routiers, faut le rappeler...]

Et vue la proximité des 2 programmes, cela produira, à n'en pas douter, de nouveaux adhérents à l'Association Romainville $ud, mécontents de ne pas avoir été prévenu des futures modifications urbanistiques du quartier...

Mais bien sûr, comme dans projet immobilier, il y a projet et comme, il n'y a pas à notre connaissance de Verbatim de la présentation du 14/10/14, ce R+8 ne se fera sans doute jamais, il serait idiot d'hésiter à acheter de l'Aquarelle, vous êtes les bienvenus dans le quartier.

[Faut simplement agrandir l'école, augmenter les places de crèches, savoir où l'on va caser le nombre hallucinant de voitures à stationner, etc...]

et bien sûr, n'oubliez pas de demander à votre notaire l'arrêté 07-3659 »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
30 décembre 2015 3 30 /12 /décembre /2015 19:06
Le bois de Romainville-La Corniche en mai 2015
Le bois de Romainville-La Corniche en mai 2015

Voici le courrier au Préfet de Seine-Saint-Denis, adressé par la coordination associative pour le bois de Romainville-La Corniche des Forts avec copies au Préfet de la Région Île de France, à La Présidente du Conseil Régional d’Île de France et à la Vice-présidente à l’environnement.

L’objet de la lettre : légalité de l'aménagement de la zone centrale de l’Île de loi
sirs.

« Monsieur Le Préfet,

Depuis plusieurs années, des associations et des personnalités expertes militent pour que le projet d'aménagement se réalise dans le respect de l’espace naturel forestier qui s’est développé sur les anciennes carrières de gypse de Pantin et de Romainville, après 60 ans d’arrêt d’exploitation.

Sa situation exceptionnelle de refuge pour la faune et la flore en milieu urbain dense a conduit notre collectif à défendre ce site unique et original en première couronne de Paris.

Plusieurs inventaires, dont celui réalisé par l’association Noisy-le-Sec Environnement et le site Ornithomedia.com (joint à cette lettre), ont permis de noter la présence d’une avifaune forestière typique de la région (dont de nombreuses espèces protégées), de constater que ce site constituait un réservoir de biodiversité (flore, insectes et oiseaux cohabitent et interagissent de manière dynamique), et jouait un rôle de relais entre les bois parisiens et de Seine-et-Marne.


Aujourd’hui, notre collectif s’adresse à vous en tant que garant de la légalité.

En effet, le 10 avril dernier, le Conseil Régional avait réuni les responsables de nos associations pour les informer du projet, des travaux de comblement, et des différentes étapes des procédures réglementaires : demande de dérogation exceptionnelle pour destruction d'espèces protégées, comprenant un dossier pour avis du CNPN ; étude d'impact soumise à enquête publique, autorisation préfectorale de défrichement et permis d'aménager.

Nous ne connaissons pas à ce jour le résultat de ces demandes.

Nous avons simplement constaté que les travaux ont déjà débuté en 2015, entraînant le défrichement d’une partie du bois spontané sur la commune de Romainville et l’accumulation de plusieurs dizaines de milliers de tonnes de sable devant servir au comblement des carrières, sans que le panneau de chantier comporte de mention d'autorisation de défrichement.

Nous avons aussi constaté que les études floristiques et faunistiques du bureau d’études de la Région ne reflétaient pas la richesse et la densité du milieu, systématiquement minimisées, et la « compensation » ailleurs en Île de France de la destruction de 6ha d'arbres ne permettrait pas de reconstituer le rôle que joue aujourd’hui cet espace. Les oiseaux qui y habitent sont des espèces forestières très sensibles à la structuration de la végétation.

Nous attendons donc de votre part une réponse urgente sur l’état administratif du dossier avant la poursuite des travaux début 2016, tous les documents annoncés sur les procédures environnementales liées aux travaux de défrichement:autorisation de dérogation pour destruction d'espèces protégées, étude d’impact et enquête publique, autorisation de défrichement.

Soucieux de jouer notre rôle associatif et d’expertise, guidés par le seul intérêt des générations présentes et futures vis-à-vis de cet espace, nous vous prions d’agréer, Monsieur Le Préfet, l’assurance de notre haute considération,

Signataires : Hélène Zanier, présidente des Amis du Bois de la Corniche des Forts et Pierre Mathon,

David Bismuth, gérant d'Ornithomedia.com, membre de la Ligue pour la Protection des Oiseaux,

Jean Marie Luce, Docteur ès sciences du Muséum d'histoire naturelle, spécialiste en écologie forestière,

Francis Redon, président d'Environnement 93,

Evelyne Barraud, présidente de PER (Patrimoine & Environnement à Romainville),

Pierre Pouey-Mounou, président de Romainville sur Argile,

Julia Learmonth, présidente de l'ASVR (Association de Sauvegarde du Village de Romainville) et Dominique Dosne, architecte, membre de l'ASVR


Précision

Le Collectif Associatif sur le Bois de la Corniche des Forts est constitué des Amis du Bois de la Corniche des Forts, d’Environnement 93, de PER (Patrimoine-Environnement à Romainville), Romainville sur Argile et l’ASVR (association de Sauvegarde du Village de Romainville).

Annexe

Synthèse ornithologique sur la Corniche des Forts par Noisy-le-Sec Environnement et Ornithomedia.com

https://mail.google.com/mail/u/0/#inbox/151f40b5709e8593?projector=1 »

La coordination associative du bois de Romainville-La Corniche des Forts écrit au Préfet
La coordination associative du bois de Romainville-La Corniche des Forts écrit au Préfet
La coordination associative du bois de Romainville-La Corniche des Forts écrit au Préfet
La coordination associative du bois de Romainville-La Corniche des Forts écrit au Préfet
La coordination associative du bois de Romainville-La Corniche des Forts écrit au Préfet
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article