Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

13 novembre 2015 5 13 /11 /novembre /2015 14:34
"Romainville Sud" : 1 an !
"Romainville Sud" : 1 an !

Ce mercredi 11 novembre, l’association « Romainville Sud » fêtait chez Fred et Denis, sa première année d’existence.

Créée à partir du combat des riverains par rapport à une dépollution insuffisante liée à un projet immobilier juteux, cette association a aussi comme objectif le cadre de vie du quartier et s’inscrit dans le renouveau associatif de Romainville (des représentants de l’ASVR, de Romainville-sur-argile, de « Patrimoine et Environnement » étaient présents. De même Environnement 93 était représenté.

Quelques succès malgré les blocages : un plan de gestion de la dépollution (insuffisant), mais c’est déjà ça, le recul de la mairie qui voulait augmenter par une modification du PLU les hauteurs autorisées dans ce quartier pavillonnaire.

Plus d’une trentaine de personnes étaient réunies à cette occasion.

Le point a été fait sur l’action de l’association confrontée à la pollution de l’usine Wipelec, à la reprise intéressée par le groupe Gingo (dé-pollueur – faut voir comme – et surtout promoteur immobilier).

Il a été question du très grave problème de santé publique qui est en cause, de Wipelec, parti polluer plus loin au trichlo-éthylène en particulier – à Pomponne et à Meaux, du groupe suisse Gingo qui voudrait bien bétonner sur les terrains de l’ex-entreprise Wipelec sans régler la pollution existante en particulier chez les riverains. Il a été question aussi des pouvoirs publics, l’ADEME, la Préfecture (contre laquelle l’association a dû porter plainte pour non transparence, malgré l’avis de la CADA), les deux ayant laissé le promoteur-« dépollueur » être juge et partie.

Quant à la mairie de Romainville, qui pourtant devrait se porter en défense de ces RomainvilloisES, pris au piège de cette pollution, elle est complice, engagée qu’elle est dans la frénésie immobilière. Il a été noté qu’alors que Wipelec, Gingo, la préfecture et l’ADEME ont fini par considérer l’association comme une interlocutrice, ce n’est toujours pas le cas de la mairie !

Tous nos encouragements à Vincent,
Sébastien et leurEs amiEs !

Pierre Mathon

L’association « Romainville Sud » fête son premier anniversaire
L’association « Romainville Sud » fête son premier anniversaire
L’association « Romainville Sud » fête son premier anniversaire
L’association « Romainville Sud » fête son premier anniversaire
L’association « Romainville Sud » fête son premier anniversaire
L’association « Romainville Sud » fête son premier anniversaire
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 20:04
Le président de Romainville-sur-argile lors des journées du patrimoins de l'ASVR
Le président de Romainville-sur-argile lors des journées du patrimoins de l'ASVR

L’association « Romainville-sur-Argile » informe que la mairie invite les romainvilloisES à déclarer les dégâts qu'ils auraient eus pendant l'été 2015 du fait de la sécheresse, celle-ci entraînant un mouvement important de l'argile en sous-sol.

C'est le résultat de l'action de l’association « Romainville-sur-argile » depuis
deux ans.

Romainville-sur-argile demande de diffuser ce document, qui ne concerne - bien sûr – que les habitants de Romainville :
https://mail.google.com/mail/u/0/#inbox/150edc2f1fb73c49?projector=1.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 07:37
Le logo de Romainville
Le logo de Romainville

Nous publions aujourd’hui les « fameux » propos - iconoclastes - du père François (François Le Cornec) qui animent la blogosphère de Romainville et qui font, ici écho à une réunion publique eelv à Romainville :


« Romainville le 8 novembre 2015

Propos du père François

Tout petit propos, que je ne comptais pas faire, étant donné que j’en ai un autre en chantier, qui tombera mardi soir.

Et puis, l’actualité commande.

Vendredi soir, prévenu par une copine, je me rends avec quelques amis à un meeting des écolos, tenu dans le cadre des prochaines régionales, en présence de leur tête de liste sur le 93, M. Mechmache (j’espère ne pas écorcher son nom).

Je suis accueilli par deux anciennes du Comité Citoyen, bien propres sur elles, mais inutilement agressives, tant elles sont persuadées que nous venons faire de la provocation.

Je parviens à les calmer en leur faisant observer que, dans les réunions publiques, je garde toujours le silence, réservant mon talent pour mes écrits.

C’est au point, par exemple, que je n’ai rien dit quand j’ai assisté au « rallumage » des bougies de Hanoukka, devant la communauté juive de la circonscription de Bartolone (qui n’était pas notre député), par le dit Barto et la maire Valls, ce qui constituait pour moi un scandale majeur et inadmissible.

Mes réactions, je préfère les garder pour plus tard, les étaler dans la durée et les « mûrir » comme il convient.

Une des charmantes jeunes femmes m’a déclaré (c’est, je crois la deuxième fois) qu’elle ne lisait pas mes propos.

Elle en a parfaitement le droit, comme j’ai le droit de lui dire que son introduction de la réunion était nulle et inaudible (car je l’ai écoutée, moi), alors que l’intervention de SW était plutôt de bonne qualité.

Je parle évidemment de la forme.

Sur le fond, je vais y venir.

Le thème de la réunion était la préparation de la COP 21.

Il s’agissait de pollution, de réchauffement climatique, ETC. et là, je partage les positions des verts ; je pense que je fais de l’écologie sans le savoir, et que mon mode de vie est dans le droit fil de la vertitude.

J’ai assisté à un long et confus discours d’une dame prénommée Mireille, et, invité à dîner dans un bar à vin des Lilas, (j’y ai vu une de tes photos, M.), je me suis éclipsé.

C’est dommage pour moi, car, à la fin des débats, mes copains ont, paraît-il, demandé à M. Mechmache, ce qu’il pensait de l’expulsion récente d’une famille de 9 enfants à Gagarine.

Il a répondu qu’il y était totalement hostile.

Les (faux) verts romainvillois ont déclaré que eux aussi l’étaient, mais que, trop peu nombreux au conseil, ils ne pouvaient faire valoir leur position.

Re-questionné par les auditeurs, M. Mechmache a précisé que dans un tel cas, il ne restait qu’une seule solution : démissionner.

Silence consterné de nos verts clairs.

Démissionner, cela signifie renoncer à l’Arocafé, au 39, aux indemnités diverses et au statut de petit notable de banlieue auquel on est si attaché.

Dilemme cornélien !!.

Aux dernières nouvelles, nos écolos pas nouveaux restent en place.

Je leur souhaite bien du plaisir, particulièrement s’ils parviennent à faire leur examen de conscience.

Moi, je rigole, mais amèrement.

Quant à M. Mechmache (qu’on risque de ne pas revoir souvent à Romainville), je lui dis toute ma considération et mon estime.

Salut à tous.

François Le Cornec

PS : oublié de dire que la salle de réunion était pratiquement vide.

Ceci est valable pour tous les politiques, sauf s’ils font venir la musique (Kassav), quelques clowns et des militants qu’on embarque de force dans des cars, comme l’avoue benoîtement le fils d’une brave dame dans une émission de France Inter que j’ai trouvée sur le facebook de « Spoutnik DAL ». »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 09:52
Romainville, le 18 octobre. Les militants ne baissent pas les bras, galvanisés par la récente décision de la cour d’appel d’accorder un délai à la famille expulsée pour s’acquitter de sa dette locative. (LP/N.R.)
Romainville, le 18 octobre. Les militants ne baissent pas les bras, galvanisés par la récente décision de la cour d’appel d’accorder un délai à la famille expulsée pour s’acquitter de sa dette locative. (LP/N.R.)

La mobilisation continue à Romainville au sujet de l’expulsion de la famille Diassigny et du refus de la municipalité d’appliquer le jugement du tribunal. Le Parisien de ce samedi 7 novembre :

« Romainville : nouvelle mobilisation pour la famille expulsée.

« L’association Droit au logement (Dal) et l’association de locataires de la cité Gagarine organisent une nouvelle fois une manifestation ce samedi à Romainville pour réclamer la réintégration de la famille Diassiguy dans son logement.

Le 13 octobre les 9 enfants et les parents avaient été expulsés de leur appartement de la cité Gagarine pour une dette de loyer de plus de 8 300 € auprès de l’office HLM de la ville. Le 25 novembre un jugement du tribunal d’instance a ordonné l’expulsion de la famille.

Le 27 octobre, la cour d’appel a certes confirmé la résiliation du bail mais elle a accordé un délai à la famille pour s’acquitter de sa dette. Dès lors Me Saidon, l’avocat de la famille, juge que s’ils sont en mesure de rembourser, les Diassiguy pourront réintégrer son HLM. Ce que conteste Romainville Habitat. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 21:19
Des nouvelles du bois de la Corniche des Forts à Romainville

La coordination associative pour le bois de la Corniche des Forts s’est réunie ce jeudi 29 octobre avec les Amis de la Forêt de la Corniche des Forts, l’Association de Sauvegarde du Village de Romainville, Bagnolet Écologie, Environnement 93, PER (Patrimoine et Environnement de Romainville), Romainville sur Argile.

Elle a pris les décisions suivantes

Demander des informations sur l’état et les perspectives du chantier 1ère phase auprès de Martine Legrand, conseillère régionale, présidente du syndicat mixte de l’île de loisirs et qui a organisé la réunion d’information aux associations. Cette démarche n’est pas exclusive d’autres contacts des uns et des autres pour obtenir des infos.

Les associations vont concentrer leurs efforts sur la 2ème phase qui porterait sur 15 hectares (préservation de « la jungle »). La première phase avec son tas de sable est en effet un (mauvais) coup parti – très couteux pour le conseil régional (15 millions d’euros) - : à suivre de près toutefois, même si on ne peut l’empêcher.

Une visite sur place pour faire connaître le site est programmée.

Le collectif associatif se présentera par courrier et demandera aux différentes listes en présence aux élections régionales (Bartolone, Pécresse, Laurent, Cosse) leur position pour le projet de la Corniche et les objectifs des associations.

Les objectifs du collectif associatif sont multi-dimensionnels et portent tout à la fois sur la nature férale en constitution depuis 60 ans, le patrimoine terre (sol) et eau du site, le patrimoine (bâti
surtout) de l’exploitation des carrières, du château et du parc Ségur.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 12:24
Sur l’expulsion de la cité Gagarine à Romainville et le refus d’appliquer la décision de la Justice

Au sujet de l’expulsion d’une famille à la cité Gagarine et du refus de la maire de la commune d’appliquer la décision de la Justice, nous piblions ci-dessous les « Propos du père François » du 2 novembre 2015 :

« Récapitulons.

Il y a eu à Gagarine l’expulsion d’une famille, les Diassiguy.

Cette expulsion a eu lieu au milieu d’une débauche de moyens policiers que rien n’expliquait ni ne justifiait, sauf la terreur de la municipalité et le fait que nous sommes dans la circonscription du « parrain du 93 » (dixit Dominique Voynet) que cette affaire emmerde diablement, vu qu’il se présente aux élections régionales et que, quand on affirme qu’on va régler tous les problèmes d’une région, il vaudrait mieux commencer par « balayer devant sa porte », ce qui n’est évidemment pas le cas aujourd’hui.

L’expulsion s’est passée dans des conditions violentes.

L’un des défenseurs a même la main brisée.

Saisie, la justice a rendu un jugement que je qualifierai de « convenable ».

Elle n’annule pas le jugement d’expulsion, mais l’assortit d’une clause suspensive qui dit que, si dans les 12 mois, la famille a réglé sa situation financière, elle restera définitivement dans les lieux.

Dans le cas contraire, elle devra définitivement quitter les lieux.

Que fait la municipalité ?

Elle dit que, l’expulsion ayant eu lieu avant le rendu du jugement, elle n’a pas à en tenir compte, ni donc à réintégrer la famille Diassiguy dans les lieux .

Elle avait tenu un peu le même raisonnement dans le cas du Grand Ségur, en pure perte, et c’est ce qui va se reproduire cette fois, je l’espère bien, comme j’espère qu’elle sera condamnée aux dépens et à verser des dommages intérêts à la famille qu’elle poursuit de sa vindicte.

Ca commence à bien faire, ces gens qui se comportent en terrain conquis et ne veulent pas comprendre qu’ils sont à notre service et non pas nous au leur.

J’ai rencontré hier un ami qui ne me semblait pas convaincu du bien fondé du combat que nous menons pour défendre la famille Diassiguy.

Je vais donc, surtout pour lui, redéfinir ma position.

Je ne suis ni populiste, ni démagogue.

J’estime que chacun doit payer son loyer, d’autant que les aides sociales sont là pour aider les nécessiteux.

J’avais été scandalisé, en son temps, quand la maire Valls, en compagnie de Jacques Champion et de Stéphane Weisselberg, était allée reloger de force une famille qui venait d’être expulsée (tu t’en souviens, Jean, toi qui déclaras alors : « si c’est comme ça, on n’a plus qu’à mettre les clés en vrac au milieu des cités et à demander aux gens de venir se servir »).

J’aurais honte, d’autre part, d’exploiter le malheur des gens, à des fins autres que la justice.

Voilà qui est clair, je pense.

La famille Diassiguy, j’ai été amené à m’intéresser à son cas, car j’ai un peu fréquenté Gagarine, ces temps derniers, depuis que CV tente d’y imposer une rénovation urbaine sans concertation préalable ni respect des formalités prévues par la loi.

Son expulsion a été conduite dans des conditions révoltantes.

Les manifestations qui ont suivi ont toujours été pacifiques et on est stupéfait de voir l’importance des services d’ordre qui ont été mis en place à ces occasions, au point qu’on en vient à se demander si de mauvaises gens ne désirent pas, par là, attirer les protestataires de Gagarine dans un circuit de provocation.

Les Diassiguy, nombreux, très nombreux, trop nombreux peut-être aux yeux de certains, ne forment pas un groupe social à la dérive.

Tous les enfants sont scolarisés, et les aînés réussissent même de très bonnes études (j’en ai rencontré un, hier, j’ai longuement parlé avec lui et je puis vous dire que je souhaiterais qu’un certain nombre des pauvres hères qui forment notre conseil municipal lui ressemblent).

Si mon ami d’hier avait le moindre doute, le jugement que vient de rendre la Cour d’Appel devrait contribuer à le convaincre : si la décision d’expulsion est maintenue, un délai est accordé à la famille ; si à l’issue d’une période de 12 mois sa situation est régularisée, elle sera maintenue dans les lieux.

Si la somme qu’elle doit aujourd’hui ne correspond vraiment qu’aux APL bloquées par la CAF (si ce n’est pas vrai, que l’OPHLM démontre le contraire) on ne comprend même pas qu’il y ait eu expulsion, et on attend avec confiance l’issue du délai de 12 mois.

Mais voilà.

On a affaire, à Romainville, à une sacrée maire, et la voici qui, alors que tout semblait réglé, décide que les Diassiguy ne seront pas relogés « parce que l’arrêt de la Cour d’Appel est intervenu alors que l’expulsion avait déjà eu lieu ».

Cette lamentable argutie ne résistera pas en justice, je l’espère bien et je conseille aux expulsés de demander des dommages intérêts pour le « pretium doloris » subi par eux (les jeunes enfants scolarisés ont été relogés à Noisiel, en Seine et Marne ; on imagine comme il est facile pour eux de rejoindre leurs écoles à Romainville).

J’aimerais, quant à moi, que la maire Valls se voie infliger une amende pour son attitude inqualifiable qui s’apparente, je pense, à une tentative de faire obstruction à la loi.

Je ne serais pas aussi véhément, toi, mon ami d’hier, s’il s’agissait de locataires malhonnêtes ou d’escrocs.

Les Diassiguy, comme aurait dit Brassens, c’aurait pu être toi, c’aurait pu être moi.

Salut à toi.

Salut à tous.

François Le Cornec.

PS : La fiesta organisée hier en soutien aux expulsés a été une grande réussite.

Vous en verrez les images sur les réseaux sociaux.

Elle a duré de 14 à 19 heures, longue période que les très nombreux gendarmes mobiles mobilisés ont passée à roupiller devant la mairie …

Re PS : la maire ayant affirmé par écrit qu’il y avait, dans le parc HLM de Romainville 1150 impayés sur 3500 logements, et l’OPHLM lui-même ayant pour ce même chiffre avancé un pourcentage de 0,2%, nous exigeons que la municipalité ou l’OPHLM nous fournissent les chiffres véritables. »

Sur l’expulsion de la cité Gagarine à Romainville et le refus d’appliquer la décision de la Justice
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 16:21
« L’île des loisirs », l’automne, le tas de sable et le bois de Romainville …

Où en est le projet de comblement des carrières de gypse de Romainville et de l’aménagement de l’île régionale des loisirs ? À propos, on ne dit plus « base », mais « île », ça fait plus écolo … !

Nous sommes allés faire un tour sur le site ce matin jeudi 29 octobre et avons pris quelques photos.

Nous vous tiendrons informés de ce chantier coûteux de 15 millions d’euros (en tout cas bien plus coûteux que la solution d’un observatoire populaire de la biodiversité, proposée par l’association des « Amis de la Forêt de la Corniche des Forts ».

Le projet actuel, outre qu’il est ruineux, qu’il ne concerne pas la totalité du terrain, qu’il ne garantit nullement le comblement convenable et sécure des galeries des anciennes carrières de gypse affirme vouloir recréer une biodiversité qui était en train de se recréer d’elle-même (voir ces magnifiques photos du couvert automnal …). Comprenne qui pourra …

Bref, nous vous en repa
rlerons.

Pierre Mathon

« L’île des loisirs », l’automne, le tas de sable et le bois de Romainville …
« L’île des loisirs », l’automne, le tas de sable et le bois de Romainville …
« L’île des loisirs », l’automne, le tas de sable et le bois de Romainville …
« L’île des loisirs », l’automne, le tas de sable et le bois de Romainville …
« L’île des loisirs », l’automne, le tas de sable et le bois de Romainville …
« L’île des loisirs », l’automne, le tas de sable et le bois de Romainville …
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
6 octobre 2015 2 06 /10 /octobre /2015 07:03
Photos de la Journée du Patrimoine ASVR ce 20 septebre
Photos de la Journée du Patrimoine ASVR ce 20 septebre

Comme nous en avions informé nos lecteurs, la maire de Romainville, a interdit à l’archéologue, qui avait donné son accord, d’intervenir le 20 septembre lors de l’initiative de l’ASVR (« Association de Sauvegarde du Village de Romainville »), dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine*.

J’avais dû le remplacer ce jour-là, au pied levé.

Voici le courrier recommandé que l’ASVR vient d’adresser à la maire de Rom
ainville :
« Madame Corinne Valls, Maire de Romainville

Objet : Journées Européennes du Patrimoine 2015.

Romainville, lundi 28 septembre 2015

Madame le Maire,

Cette année comme tous les ans dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, l’ASVR a organisé samedi 19 septembre à Romainville, un évènement culturel tout public. Cette année, pour répondre au thème « Le Patrimoine du 21e siècle, une histoire d’avenir », l’ASVR a animé 3 conférences en rapport avec le projet de la future Ile de Loisirs de la Corniche des Forts. Par courriel nous vous avons invitée, et envoyé au préalable notre programme.

Dans ce programme, Ivan Lafarge archéologue au service Archéologie et Patrimoine du département, devait intervenir comme conférencier pour traiter de l’historique du gypse, ses gisements, son exploitation, et ses diverses utilisations. Pour information, vous trouverez en pièce jointe, copie de notre courrier du 14 août à l'attention de M. Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine St Denis.

M. Lafarge, trois jours avant son intervention, nous a annoncé que son service venait de recevoir un appel de la Mairie de Romainville lui demandant de ne pas donner sa conférence. Contre son gré, M. Lafarge a respecté cet ordre sans en comprendre le sens.

Nous tenons à vous faire savoir Madame le Maire, que nous condamnons fermement cette attitude méprisante envers le travail remarquable de M. Lafarge, et insultante envers sa personne. Nous condamnons l'attitude incompréhensible de la Mairie qui, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, a privé ses habitants d’un savoir sur le patrimoine industriel historique de sa ville.

Nous vous prions, Madame le Maire, de bien vouloir nous donner les raisons qui ont motivé cette décision surprenante. Les nombreux visiteurs présents samedi, les invités de l’ASVR et nous-mêmes, sommes en droit d'obtenir des explications.

Dans l'attente de celles-ci, veuillez agréer, Madame le Maire, nos sincères salutations.

Julia Learmonth, Présidente ASVR »

Nous attendons la réponse …

Pierre M
athon


* Le texte publié par l’ASVR sur son blog :
« Beau succès pour notre évènement culturel inscrit au programme des Journées Européennes du Patrimoine 2015. Un public attentif et curieux sous un soleil radieux…

Parmi les 4 conférences de notre programme, sachez que celle sur le gypse-plâtre que devait animer l’archéologue Ivan Lafarge, a été interdite par la Mairie de Romainville ! En effet 3 jours avant, la Mairie de Romainville a appelé le service départemental où travaille Monsieur Lafarge pour exiger que celui-ci ne donne pas sa conférence à Romainville ! L’ASVR, qui n’a pas été informée par la Mairie de cette décision surprenante, réclame aujourd’hui une explication claire. Nous vous invitons à lire la lettre recommandée que nous avons envoyée à Madame le Maire, Corinne Valls. Pour une totale transparence, et dans un souci d’information, nous avons également envoyé une copie de ce courrier à l’ensemble des intervenants avec qui nous travaillons sur le projet de l’Ile de Loisirs de la Corniche des Forts ; à savoir :

- La Région IDF (M. Jean-Paul Huchon), propriétaire du site

- Le Département (M. Stéphane Troussel), employeur de l’archéologue Ivan Lafarge

- Le Syndicat mixte de la Corniche des Forts (Mme Martine Legrand), responsable du projet

- Les mairies des 3 communes qui avec Romainville accueillent l’Ile de Loisirs de la Corniche des Forts

Dans ces mêmes logiques de transparence et d’information, nous vous communiquerons via ce blog la réponse de la Mairie de Romainville. »

Interdit de la maire de Romainville : un courrier de l’ASVR
Interdit de la maire de Romainville : un courrier de l’ASVR
Interdit de la maire de Romainville : un courrier de l’ASVR
Interdit de la maire de Romainville : un courrier de l’ASVR
Interdit de la maire de Romainville : un courrier de l’ASVR
Interdit de la maire de Romainville : un courrier de l’ASVR
Interdit de la maire de Romainville : un courrier de l’ASVR
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 12:37
De la drogue et de l'argent ont été saisis mardi à Romainville (Seine-Saint-Denis) dans la cité Gagarine.  LP/M-P B.
De la drogue et de l'argent ont été saisis mardi à Romainville (Seine-Saint-Denis) dans la cité Gagarine. LP/M-P B.

Le Parisien d’hier 1er octobre nous informe d’une saisie de cannabis et d’argent à Romainville :

« Romainville : 10 kg de cannabis et 45000 € saisis dans une cité

INFO LE PARISIEN

C’est un joli coup de filet qu'ont réalisé mardi les enquêteurs de la brigade des stupéfiants (BS) de la police judiciaire parisienne. Agissant sur commission rogatoire, les policiers ont interpellé cinq hommes, soupçonnés de se livrer à un important trafic de drogue dans la cité Youri-Gagarine à Romainville (Seine-Saint-Denis).


Au cours de leur perquisition, les enquêteurs ont saisi près de 10 kg de résine de cannabis, 70 gr de cocaïne ainsi que 45 000 € en argent liquide. Ce mercredi, les auditions des cinq suspects étaient toujours en cours.
STÉPHANE SELLAMI »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 13:34
Attention, changement de salle pour la réunion de ce soir de « Romainville-sur-argile »

Décidément, la maire de Romainville ne recule devant aucune incorrection-ignominie pour contrecarrer les initiatives associatives. Après avoir fait interdire la présence du géologue qui devait parler des carrières de gypse à l’initiative de l’ASVR sur le patrimoine, ce samedi 20 septembre, elle vient de retirer – à la sauvette - son accord à une autre association « Romainville –sur-argile pour la salle du conseil municipal, en mairie pour ce soir 25 septembre.

Elle avait pourtant donné son accord il y a 3 mois. En catastrophe, l’association a du trouver une autre salle : l’AG et la réunion publique qui se déroule de 19h30 à 21h aura donc lieu dans la salle du presbytère, rue Veuve Aublet.

Pour information, voici le texte de l’affichette qu’apposera l’association :

« La réunion d’information-débats d’aujourd’hui se tiendra finalement dans la grande salle du presbytère, rue Veuve Aublet. La mairie de Romainville a en effet eu l’incorrection d’annuler au dernier moment l’autorisation qu’elle avait donnée le 16 juin d’utiliser la salle du Conseil municipal. Le prétexte de dernière minute « opération vigipirate sentinelle » mais en réalité aucun motif avouable crédible.
ROMAINVILLE-SUR-ARGILE
»

À ce soir, si vous voulez bien.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article