Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 16:57
Bétonnage de Romainville : les associations demandent un « moratoire »

Plusieurs associations de Romainville (Association de Sauvegarde du Village de Romainville, Patrimoine et Environnement à Romainville, Romainville-sur-Argile, Romainville Sud) viennent en mars 2016, avec Environnement 93, de demander un « moratoire sur le développement urbain de Romainville ».

Quand trop, c’est trop, il est logique et sain que les associations (et elles sont nombreuses à s’être créées tout récemment à Romainville justement pour porter une parole citoyenne face au bétonnage de la commune par sa maire et ses éluEs) posent le problème en termes globaux : « pour la mise en place d’un moratoire sur le développement urbain de Romai
nville »

« LETTRE OUVERTE A MME VALLS, « PREMIER MAIRE BATISSEUR DE FRANCE » POUR LA MISE EN PLACE D’UN MORATOIRE SUR LE DEVELOPPEMENT URBAIN DE ROMAINVILLE

Situé à deux kilomètres de Paris, sur un plateau surplombant le nord-est parisien, en bordure de « la Corniche des Forts », un ancien site de carrières, Romainville connaît un développement urbain qui paraît pour le moins non maîtrisé. Considérée comme un «

village », cette petite ville avait été relativement épargnée par les constructions de tours et ensembles qui ont marqué la Seine-Saint-Denis. Aujourd’hui son développement se fait à marche forcée sans vision d’ensemble et sans que les habitants n’aient leur mot à dire.

La consultation citoyenne est réduite à la tenue de simples réunions d’information, une fois les décisions prises par la municipalité. Les projets immobiliers fleurissent, toutes sortes de promoteurs aussi. Le plan local d’urbanisme est modifié selon leurs exigences et approche la dixième modification. Les risques avérés, qu’il s’agisse des mouvements dus à la nature argileuse des sols, à la perméabilité de la roche, à la situation topographique de la ville ou à la pollution des sous-sols, sont éludés par la Ville.

Ici, un terrain constructible est vendu en dessous du prix du marché. Là, des logements viennent remplacer des cours d’école. Dans le centre, la « Place des Commerces » est un projet clé en mains, copie conforme du Plessis-Robinson, d’une hauteur plus que contestable. Sur le projet Panotel, on parle de 10 000 m2 soit 300 logements à venir dans des ensembles de grande hauteur, sans parler des multiples projets en cours au

Sud de Romainville ou au « Bas-Pays » où les programmes portent sur plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés. Au total, on prévoit 20% d’habitants en plus sur quelques années, mais avec quelles infrastructures et quels lieux de vie supplémentaires ?

La Ville de Romainville est désormais citée dans les médias comme championne de la construction et des subventions (limitées en comparaison avec les dépenses induites. Ndlr) qui l’accompagnent, sans que personne ne s’interroge sur la méthode employée. Quel avenir pour une ville qui se développe à une telle ampleur et à une telle vitesse ?

La cité Cachin qui a fait l’objet d’une belle rénovation coûtant des millions d’euros dans le cadre de l’ANRU, se voit à nouveau enfermée par les immeubles des promoteurs. La cité Gagarine qui entre dans le cadre de la politique de la ville, va, elle, être encore densifiée. Quelles seront les conséquences à long terme sur la vie de ces quartiers et de la ville ?

Les jardins privés qui sont l’une des richesses de cette ville sont la proie des promoteurs. Le bois de 30 hectares, unique en Ile-de-France, et la nature ainsi que la faune qu’il abrite, s’amenuisent au mépris de la qualité de vie et du végétal, en contradiction avec la COP 21. Le patrimoine bâti disparaît parfois même sans que l’Architecte des Bâtiments de France ne soit consulté ou que son avis ne soit suivi.

Les espaces publics sont réduits à peau de chagrin. Il est même envisagé qu’un lieu associatif éphémère soit reconstruit sur le peu d’espace qui restera sur la future « Place des Commerces ». Sur quels critères? N’y a-t-il pas d’autres espaces plus appropriés ?

Pourquoi n’y a-t-il pas de vision d’ensemble (architecturale, économique et sociale) pour une ville qui a pourtant des atouts réels pour se densifier intelligemment et offrir un environnement urbain et naturel de qualité aux Franciliens ?

Quelle sera la vie des habitants de cette nouvelle cité dortoir sans classes suffisantes, sans lycée d‘enseignement général, sans voies de circulation ni transports adaptés ?

Pourquoi la Municipalité privilégie-t-elle le développement urbain sans donner la priorité aux problèmes de santé publique, notamment quand il y a pollution grave avérée de tout un quartier ? (Citons le cas de la pollution industrielle du quartier des Ormes).

Autant de questions que les habitants se posent aujourd’hui et pour lesquelles ils attendent des réponses. C’est pourquoi les associations demandent un moratoire sur les projets de construction à venir ou en cours d’étude, avec la mise en place d’un comité de pilotage composé d’experts, d’associations et de citoyens indépendants.

Les associations et les citoyens ont un rôle d’alerte (pour exemple, le nouveau programme « La Ferme » heureusement remanié grâce aux interventions des associations auprès de l’ABF) et d’accompagnement. Ils doivent être des partenaires incontournables dans l’élaboration et la coproduction des différents projets et plus largement du projet de ville.


Contact : urbaromainville@gmail.com


Signataires : Association de Sauvegarde du Village de Romainville, Environnement 93, Patrimoine et Environnement à Romainville, Romainville-sur-Argile, Romainville Sud »

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
2 avril 2016 6 02 /04 /avril /2016 10:08
Quand Romainville rigole avec la ferme municipale sur le toit

Encore piqué sur le blog de Romainville Sud », cette histoire de ferme sur le toit », c’es comme la pompe à merdre, ça fait rire JAUNE les RomainvilloisEs

« Rions un peu : Avec le système de production de ferme urbaine :


1 Avril 2016

C'est pas tous les jours 1er Avril...

Avec le système de production de nourriture de la ferme urbaine de Romainville - New york - Hong Kong - Dubaï :

  • Pour nourrir les 5 000 habitants supplémentaires, il faudrait 25 fermes.
  • Pour nourrir les 25 000 habitants d'aujourd'hui, il faudrait 125 fermes.
  • Pour nourrir les 30 000 habitants totaux, il faudrait 150 fermes.
  • 25 fermes coutent 112 000 000 € [112 millions d'€]
  • 125 fermes coutent 562 500 000 € [562,5 millions d'€]
  • 150 fermes coutent 675 000 000 € [675 millions d'€]

Pour nourrir l'ensemble des habitants de Romainville par le principe de Ferme Urbaine,
cela coûterait donc 22 500 € par habitant.
soit 61,64€ par jour par habit
ant.

Si t'es 4 à la maison, ça te coûte 90 000€ par an pour bouffer des graines toute l'année.
Putain, c'est cher les graines...
je vais passer au Caviar, ça me fera des économies ! »

http://romainvillesud.over-blog.com/2016/04/rions-un-peu-avec-le-systeme-de-production-de-ferme-urbaine
.html#ob

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 21:43
Suicide, etc. : Romainville fait la Une

Quand Romainville fait la « une » du Parisien … ce mercredi 23 mars mais aussi systématiquement.

Pour une fois, ce n’est ni la pollution Wipelec, ni les projets bétonnants de la cité Gagarine ou du centre ville ancien ou de la Zac de l’Horloge, ni l’expulsion de la famille DIassiguy à la cité Gagarine dont il s’agit. Il n’est pas plus question de la (coûteuse, mais ce n’est pas perdu pour tout le monde) collecte pneumatique des ordures (appelée plus prosaïquement « pompe à merde » par les habitantEs), ni même de l’agriculture urbaine-alibi du bétonnage de parcelles en pleine terre de la commune. La question du jugement défavorable du Tribunal administratif concernant le caca nerveux de la maire contestant le vote de la droite au conseil municipal en faveur du PC pour faire respecter la proportionnelle dans l’élection à l’établissement public territorial (du Grand Paris) Est Ensemble a lui fait l’objet d’un autre article dans le parisien.FR.

Non cette fois, il s’agit du suicide d’une employée communale.

Décidément, ça c’est de la com
’ !

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
22 mars 2016 2 22 /03 /mars /2016 08:43
Election d’une conseillère d’opposition à Est Ensemble : la maire de Romainville déboutée au tribunal

La maire de Romainville – c’est devenu une (mauvaise) habitude – refuse la proportionnelle – dans son conseil municipal, pour désigner les représentants de Romainville* à l’intercommunalité. Mais cela n’a pas été – à juste titre – accepté cette fois-ci par l’opposition et ce 21 décembre, pour l’élection des représentantEs de Romainville à l’Etablissement Public Territorial du Grand Paris, la conseillère municipale Pcf S. Dauvergne a été élue avec le soutien de la droite. Ça n’a pas plu à la maire qui, avec certains de ses adjoints (au nombre desquels, toute honte bue, S. Weisselberg, adjoint eelv, a tenté de faire casser l’élection au Tribunal administratif. Ils ont été, fort logiquement, déboutés dans un jugement du 21 mars 2016.

Pierre Mathon

*Soulignons qu’heureusement son attitude sectaire n’a pas été partagée par les élus municipaux des autres communes d’Est Ensemble où la proportionnelle a ét
é appliquée.

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
19 mars 2016 6 19 /03 /mars /2016 08:58
PLU « chiffon de papier » de Romainville : 10ème modification !

La mairie de Romainville est la commune qui signe le plus de permis de construire (ce qui a permis à Corinne Valls d’être « honorée » comme la maire la plus bâtisseuse), sacrifiant sans vergogne ses parcelles de pleine terre (tout en se prétendant en proue de l’agriculture en ville !). Elle est attentive au moindre désir des promoteurs au point que le Plan Local d’Urbanisme a fait l’objet de tellement de modifications – à la demande des bétonneurs - qu’il en devient un véritable chiffon de papier.

Ainsi, le PLU de Romainville, adopté le 28 mars 2009 en est à sa 10ème modification (!) Vous avez bien lu : « dix » : plus d’une par an. Même le site internet officiel de la Ville a du mal à suivre : il en est resté à la modification n°6 approuvée le 3 mars
2015.

Nous avons déjà parlé sur ce blog, de la boulimie bétonnante et du mépris des règlements d’urbanisme de la mairie de Romainville.

Sur les modifications à répétition du P
LU :
http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/01/modifications-a-la-tete-du-client-du-plu-de-romainville-et-de-9.html

Et plus largement :
http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/tag/romainville/

On comprend mieux, dès lors, que la commune de Romainville vive aussi, côté citoyens, un véritable printemps associatif, avec l’éclosion de collectifs et la création d’associations, dont nous essayons de rendre compte sur ce blog.

Pi
erre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 16:52
« Romainville Sud » demande un droit de réponse au Parisien

Nous avions publié la réaction du blog de Romainville Sud au sujet d’un surprenant 2ème article du Parisien sur la pollution du quartier des Ormes à Romainville. (http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2016/02/pollution-wipelec-a-romainville-le-parisien-souvent-varie-bien-fol-qui-s-y-fie.html)

Eh bien, l’association a – logiquement – demandé ce 25 février un droit de réponse : http://romainvillesud.over-blog.com/2016/03/demande-de-droit-de-reponse-au-parisien.html#ob

À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 16:09
 Romainville, le 19 février. Dans ce pavillon, comme dans d’autres maisons du quartier, l’air contient des taux de trichloréthylène et benzène bien supérieurs à ce qui est autorisé. (LP/Floriane Louison.)
Romainville, le 19 février. Dans ce pavillon, comme dans d’autres maisons du quartier, l’air contient des taux de trichloréthylène et benzène bien supérieurs à ce qui est autorisé. (LP/Floriane Louison.)

L’association « Romainville-Sud » galère avec les habitants du quartier des Ormes contre les conséquences sanitaires désastreuses de l’ ancienne usine Wipelec et contre le projet immobilier bétonnant, concocté par le promoteur immobilier-« dépollueur » avec la complicité active de la mairie. Curieusement, Le Parisien a fait paraître à deux jours d’intervalle, deux articles très différents l’un de l’autre. Mon intuition me dit qu’ils ont été recadrés par la mairie … Je dis ça, je dis rien …


Nous reproduisons ci-dessous l’article paru sur leur blog :

« Record du monde de retournement de veste ba
ttu !

23 Février 2016


En une même journée, le Parisien a publié en Une de son édition du 93, renvoyant en cahier central, un article de pleine page et ce soir, sur sa version digitale, l'article qui suit.

Edition du matin Chagrin et Edition du soir, Espoir...

[celui du soir donne un tout autre son de cloche que l'article du matin... comme si... limite c'était de la faute des riverains pollués... comme si toutes les responsabilités avaient été endossées... comme si, ne vous en faites pas, tout va s'arranger...]
[Hooouuu c'est pas bien...]

[Vous m'en avez fait presque perdre mon sens du LoL]
[Va falloir mettre un zéro de plus au futurs négociations, désolé Ginkgo Advisor... la préf aurait pas dû...]

----------------------------------------------------------------------------------------

« Romainville : des travaux prévus pour améliorer l’air des logements pollués

Les habitants des pavillons voisins de l’ancienne usine Wipelec à Romainville pourront-ils bientôt respirer un air plus sain ? La préfecture de Bobigny, qui avait saisi l’Ademe (agence de l’environnement) du problème, en juillet 2013, après avoir constaté la défaillance de l’exploitant annonce des travaux pour l’automne 2016.

Ceux-ci doivent permettre une amélioration de la qualité de l’air intérieur dans les logements présentant des taux importants de trichloréthylène et benzène. Dans la maison la plus impactée, une solution de relogement en urgence [<= WTF !!! ndr] a été proposée en accord avec la ville. Le couple, qui n’a pour l’instant pas accepté cette proposition, [<= WTF !!! ndr] est invité à ne plus recevoir ses petits-enfants en raison des risques.

L’Ademe continue ses mesures dans les logements situés aux alentours de l’usine et doit mettre en place un dispositif pour agir sur le réseau d’eaux usées.

«Le rapport final de l’Ademe devrait être déposé dans les prochaines semaines », poursuit la préfecture qui annonce une nouvelle réunion publique, après celle de janvier 2015, pour présenter les résultats des investigations et des mesures qui ont été ou seront prises.

Concernant le site en lui-même, la préfecture annonce que les travaux de dépollution vont commencer «sous le contrôle étroit des services de l’Etat », une fois terminés des travaux de démolition préalable.

Fermée en 2008, l’usine Wipelec s’occupait de découpage des métaux à l’aide de produits chimiques. BS »

----------------------------------------------------------------------------------------

L'article ne dit pas quelle est la solution de relogement d'urgence proposée ?!

L'association Romainville Sud va saisir les services compétents, pour qu'ils apportent la preuve de l'existence de cette solution d'urgence.

Y a t-il trace écrite, compte rendu de réunion, Verbatim, échange de courriers ou de mails spécifiant la fameuse solution de relogement d'urgence ?
Non.

[Et pour te prouver que je n'ai pas perdu mon sens du LoL, j't'poste une couv' de TéléPoche avec Yves Mourousi]

Pollution romainville,

BONJOUR

Tag(s) : #Quartier des Ormes - Parcelle Wipelec-Ginkgo, #pollution romainville »

[Et pour te prouver que je n'ai pas perdu mon sens du LoL, j't'poste une couv' de TéléPoche avec Yves Mourousi]

[Et pour te prouver que je n'ai pas perdu mon sens du LoL, j't'poste une couv' de TéléPoche avec Yves Mourousi]

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 21:50
Romainville, le 19 février. Ferroudja Boussaid, propriétaire d’une maison empoisonnée  tout près de l’ex-usine Wipelec. (LP/F.L.)
Romainville, le 19 février. Ferroudja Boussaid, propriétaire d’une maison empoisonnée tout près de l’ex-usine Wipelec. (LP/F.L.)

Lu ce 22 février sur Le Parisien.FR :

« Romainville : les enfants interdits dans les maisons empoisonnées

Floriane Louison avec Aurelie Lebelle

Romainville, le 19 février. Cette friche industrielle, l’ex-usine Wipelec, a empoisonné le quartier : des traces de benzène et de trichloréthylène, largement au-dessus des seuils critiques, ont été relevées dans les maisons voisines. (LP/Floriane Louison.)

Quand des experts ont toqué à sa porte en 2013 pour effectuer des prélèvements, il a envisagé le pire. Sébastien Tirloy, habitant de la rue des Ormes à Romainville, ne pensait pas que son angoisse pourrait encore monter d’un cran. Le vice-président de l’association Romainville-Sud vient d’obtenir, après trois ans de bataille, un rapport de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

«Il prouve définitivement que le quartier et les habitations ont été pollués par l’usine voisine », explique-t-il. Fermé en 2008, le site exploité par Wipelec-Ceres s’occupait de découpe chimique des métaux.

Il le savait déjà. Lors d’une réunion en janvier 2015, la préfecture avait annoncé que des traces de benzène et de trichloréthylène, largement au-dessus des seuils critiques, avaient été relevées dans l’air ou dans le sol de certaines habitations.

«On ne peut pas dire si des problèmes de santé sont liés à cette usine»

«Mais cette fois, c’est pire… Il y a un an, la préfecture nous recommandait seulement de bien aérer les maisons. Ce début d’année, deux personnes ont été convoquées en mairie — en présence de la préfecture et de l’agence régionale de santé — pour les inciter fortement à quitter les lieux et, en attendant, ne plus accueillir d’enfants. » (Lire ci-dessous).

«C’est une mesure préventive, confirme la maire (DVG) de Romainville, Corinne Valls. Pour l’instant, on ne peut pas dire si d’éventuels problèmes de santé sont directement liés à cette usine. » Les riverains, eux, ne sont pas rassurés du tout. En 2015, quatre personnes sont décédées d’un cancer dans le même pâté de maisons.

«Le rapport confirme la pollution des habitations mais aussi de l’espace public, notamment des canalisations », poursuit Sébastien Tirloy. En mairie, on précise que les premières analyses avaient «oublié d’anciennes canalisations inutilisées et désaffectées depuis longtemps. Apparemment, des polluants sont massivement stockés à cet endroit et la pollution dans les maisons pourraient venir de là. »

«Les gens ont été délibérément laissés dans la pollution»

Pour l’instant, le nombre de personnes touchées n’est pas connu. D’ailleurs, les habitants du quartier n’ont pas encore tous obtenu «leurs résultats ». Karema Laras est dans ce cas, «dans l’inquiétude d’apprendre du jour au lendemain que je dois partir de chez moi car ma maison est empoisonnée. » La maire ajoute : «Il va aussi falloir faire des études pour savoir qui a habité dans la zone à quel moment, pour pouvoir contacter les gens si besoin. »

Pour Sébastien Tirloy, «les gens ont été délibérément laissés dans la pollution ». Le rapport de l’Ademe indique d’ailleurs que la situation est connue depuis 2003, date des premières études.

«Et même aujourd’hui, alors que le problème est sous les yeux de tous, la dépollution n’avance pas. » En 2014, une entreprise spécialisée, Ginkgo, avait présenté un plan de dépollution. «Mais il ne se passe rien depuis des mois », décrivent les riverains. Faux, selon

Corinne Valls qui assure que le dossier est «entre les mains de la préfecture pour être validé avant de débuter le chantier ».

En attendant, 6 000 m3 de terre contaminées, à évacuer, sont toujours là, aux pieds des pavillons.

«On nous a recommandé de partir au plus vite »

Dans cette jolie maison avec jardin au cœur du quartier des Ormes, elle a élevé ses deux garçons, puis gardé ses petits-enfants. «Ils ont 3, 5 et 7 ans », sourit la grand-mère. Depuis un mois, elle ne peut plus les accueillir chez elle. «Trop risqué », lui a expliqué la préfecture. Elle habite tout près de l’ex-usine Wipelec..« Pendant 30 ans, personne ne nous a jamais rien dit et d’un coup, c’est dangereux de vivre ici ! », s’indigne Ferroudja Boussaid.

« On m’a dit que chez moi les seuils de pollution étaient préoccupants»
La grand-mère tente de contenir sa détresse pour dénoncer, «le plus clairement, possible », sa situation. «Le 21 janvier, j’ai été convoquée en mairie, avec mon mari, pour m’annoncer que, chez moi, les seuils de pollution étaient préoccupants. » 250 microgrammes/m3 de trichloréthylène lors d’une première mesure, 160 la deuxième fois. «Le seuil d’action rapide, c’est-à-dire le moment il faut intervenir rapidement, est fixé à 10 mg/m3 », précise Sébastien Tirloy, président de l’association des riverains, Romainville-Sud.

« On nous a donc recommandé de partir au plus vite et ne plus recevoir les enfants », poursuit Ferroudja Boussaid. «Concrètement, on nous propose un relogement immédiat en attendant la dépollution. Mais je retrouve ma maison dans combien de temps ? Et dans quel état ? » Elle exige un relogement définitif au prix de son bien.

Son mari se bat contre un cancer du poumon

Le couple aspirait à finir ses vieux jours dans cette maison qui garde tous leurs souvenirs. En quelques heures, ce 21 janvier, ceux-ci ont tourné à l’aigre. Le potager, avec lequel elle a régalé sa famille était-il une épée de Damoclès sur leur tête ? Et son mari n’est-il pas malade à cause de la pollution ? Lui «qui ne fume pas et marche 50 km par semaine » se bat contre un cancer du poumon depuis près d’un an. Dans le coin, il n’est pas le seul. L’année dernière, quatre voisins sont morts de cette maladie. Elle ne veut pas encore faire le lien sans preuve, « mais quand même… le trichloréthylène est un cancérigène !


Floriane Louison »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
20 février 2016 6 20 /02 /février /2016 19:33
Romainville Sud à FR3

Hier soir, vendredi 19 février, l’association Romainville-Sud a pu exposer ses revendications à Soir 3 :

http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/seine-saint-denis/pollution-industrielle-romainville-logements-contamines-cancers-et-interdictions-de-sejour-aux-enfants-931959.html

Pollution industrielle à Romainville : logements contaminés, cancers et interdictions de séjour aux enfants !

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 18:06
Sur le blog Romainville-Sud, le compte-rendu de la réunion avec Ginkgo, dépollueur-promoteur



Derrière l’humour de « Romainville-Sud », le drame humain, la colère et la détermination :

« Une nouvelle famille relogée, petits enfants interdits, 135 semi-remorques... Les cœurs qui pleurent et les poings de la colère


12 Février 2016


Mercredi soir, la 2nde réunion d’information organisée par la société d’Aménagement des Ormes – Ginkgo, à 17h, dans le centre ville de Romainville, a eu lieu.

L’association a été surprise par le nombre de participants.

Malgré cet horaire ardu, malgré l’éloignement du lieu de la réunion, 21 riverains s’étaient déplacés.

Cela nous a permis de faire nouvelles adhésions.

Bienvenue à eux dans ce combat quotidien pour un cadre vie dépollué.

M. Bosch, délégué par la société d’Aménagement des Ormes – Ginkgo, a lui aussi été surpris par l’affluence.

Il a été à l’écoute des riverains, qui se sont exprimés parfois avec passion et véhémence.

Il faut les comprendre : avoir été empoisonnés pendant des années, avoir vu des parents mourir de maladie longue, s’être vu proposé un rachat de leur biens immobiliers à un prix en deçà du marché… à la longue, ça crispent les nerfs, les muscles et les situations.

Qu’avons nous appris avant-hier soir de la part du dépollueur Ginkgo :

  • Que ce sont les avocats de Ginkgo qui ont désigné les habitations pour le référé préventif
  • Que les voies d'évacuations des eaux usées continuent de poser problème
  • Que le temps prévu de jachère entre la fin des travaux de dépollution et avant le début des travaux de construction ne sera que de 1 MOIS.
  • Que 6 000m3 de terre contaminées doivent être évacuées du site.

Cela équivaut à 135 passages de camion benne de 45m3.

Rentrez vos rétro, plaquez vos voitures contre les murs, ça va passer juste juste…

Nous n'avons pas eu connaissance :

  • Du niveau des taux de concentration des COV sur le site
  • Comment peut-on acheter un terrain pollué à une entreprise qui n'est plus censée avoir d'existence juridique ?

Qu’avons nous appris avant-hier soir de la part des riverains :

Cette réunion a été très lourde émotionnellement car de nombreuses personnes jusqu’à présent discrètes se sont exprimées auprès de leurs voisins et de Ginkgo.

Nous les en remercions ici.

En bref, nous avons eu connaissance :

  • Qu'une nouvelle famille qui doit être relogée avec interdiction de recevoir ses petits enfants chez elle. Où ? Par qui ? Combien de temps ? beaucoup de réponses en attente sur ce nouveau cas de relogement.
  • Qu'une dame âgée habitant dans une maison contaminée et qui ne peut pas déménager
  • Qu'une nouvelle famille lourdement endeuillée par les maladies longues à répétition

Les cœurs qui pleurent…

Nous ne sommes peut être pas les seuls à ressentir de l’amertume en quittant ce type de réunion où le dialogue vrai se trouve bloqué face aux impératifs nommés ratio coûts/avantages.

Cette implacable raison lâchée comme une formule magique, arbitraire motif signifiant l’arrêt de tout, du dialogue, de l’action et qui vous signifie que vous demeurez une entité pour laquelle personne, ni aucun service, ne viendra en aide.

Vos vies coûtent malheureusement trop chères.

Ces quelques mots technico-financiers ratio coûts/avantages, derrière lesquelles entreprises privées, services de l’État et élus dissimulent leurs responsabilités, les riverains ne peuvent plus raisonnablement les entendre.

Ils ont déjà subi assez de peines pour qu’ils demeurent les derniers à retrouver un cadre de vie sain & dépollué.

… Et les poings de la colère

Encore une fois, l’association renouvelle ses craintes sur les conséquences de cette dépollution.

  • Sera-t-elle suffisante (retrait de 2 à 4m de terre alors que certaines pollutions, on le sait, sont plus profondes) ?
  • Pourquoi les terres contaminées hors site ne seront pas traitées en même temps, voire jamais ? (alors qu'il faudrait profiter de ces travaux pour dépolluer les riverains)
  • Pourquoi les recommandations du rapport ADEME 2014 de protection des riverains pendant les travaux ne seront pas appliquées ?

A savoir, des mesures des concentrations partout autour du site, (de chaque coté de rue des ormes et des oseraies ainsi que sur la sente des oseraies).


N’oubliez pas de prendre contact avec nous pour donner votre accord sur l’enquête-étude sanitaire organisée par l’INVS & l’ARS.

Faire une enquête sur les défunts, c’est bien, préserver les vivants, c’est mieux.

Dépolluer le site c’est bien, dépolluer les riverains, c’est mieux.

C’est pour vous, avec vous, pour les personnes passées, pour les futurs à venir, que nous devons agir collectivement et éviter les injustices individuelles.

Aux larmes, citoyens
Formez vos bataillons
Pleurons, pleurons
Qu’un air impur
Abreuve nos poumons »

http://romainvillesud.over-blog.com/2016/02/une-nouvelle-famille-relogee-petits-enfants-interdits-135-semi-remorques-les-coeurs-qui-pleurent-et-les-poings-de-la-colere.html#ob

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article