Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 12:52
Quand des militants associatifs sauvent des enfants

Une réaction des animateurs de l'association Romainville Sud qui combat contre la pollution de l'entreprise Wipelec et pour la qualité de l'environnement du quartier des Ormes à Romainville :

« Le sais-tu, tu as sauvé des enfants. Pour de vrai.

 

Être membre du bureau d’une assoc’ de victimes de pollution, c’est souvent relou ;

mais des fois

c’est vachement bien…

 

Nous étions sur le trottoir, devant la maison de Fred & Denis, à la fin de la réunion de samedi dernier, avec Sylvie la Trésorière des enfers, [crois-moi avec elle, tes 15 € de cotisations sont bien gardés] et Séb, notre Vice-Président pollué.

On papotait sur la fermeture de l’usine Wipelec à Meaux.

 

CAR OUI !

MEMBRE DE L’ASSOCIATION ROMAINVILLE SUD,

ta participation à ce mouvement collectif,

à appuyer la décision du préfet du 77,

pour forcer l’arrêt de l’activité polluante

du multirecidiviste Wipelec.

Wipelec-Meaux n’a plus la liberté de polluer la crèche voisine de ses installations, ainsi que le site Natura 2000, les boucles de la Marne.

C’est bien l’association Romainville Sud qui avait alertée les services de l’Agence Régionale de Santé, ainsi que le Préfet de Région Ile-de-France, sur l’incompatibilité environnementale - le stockage dégradé de produits chimiques toxiques Wipelec - avec la proximité de la crèche voisine, en Octobre 2016.

 

Malgré son travail de veille et les échanges entretenus avec les autres associations, les membres du bureau développaient un sentiment d’impuissance, dans un grand désarroi, face à l’ampleur de la pollution Wipelec à Meaux, à Pomponne et à Romainville, se demandant qui, quand et quelle autorité pourrait mettre fin à cette situation insensée.

Nous en venions à douter de l’efficacité des services de l‘Etat à agir face à ce type d’industriel, d’un siècle rétrograde, qui fait payer la collectivité pour conserver ses propres bénéfices.

Nous en étions humainement très affectés.
Désormais, satisfait par cette demande de cessation d’activité de l’usine Wipelec-Meaux exigée par la Préfecture du 77 et confirmée par le Tribunal Administratif, cette décision, ne signe pas pour autant, la dépollution des sites souillés.

 

En tout cas, cher membre.
Sans en avoir conscience, par ta mobilisation, [parfois rare il est vrai mais bien réelle], dans ce mouvement collectif qu’est l’association Romainville Sud, tu as participé à empêcher l’intoxication par un industriel indélicat, d’enfants en bas-âge et tu as contribuer à la préservation d’un site protégé.

Incroyable, non ?


Article du Parisien

 

Nous vous remercions d’exister, d’être nos voisins et de nous casser les couilles quand on a pas la force à agir…
C’est ensemble que nous pourrons continuer à faire évoluer cette situation injuste qui permet encore à des industriels, à polluer leurs voisins sans que personne ne puisse agir.

C’est grâce au nombre qu’une action collective prend son sens.

Comme quoi, le collectif, des fois, ça marche.

 

Merci.

Amour Gloire et Beauté à toi.

Le buro content. »

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 09:34
Propos du Père François du 15 juin 2017

Nous publions ci-dessous un « Propos du père François » du 15 juin 2017, Le « père François » est notre ami. Ses propos font les délices de nombreux Romainvillois :

« Nous sommes si occupés par les élections (Il s'agit ici du 2ème tour de la 9ème circonscription de Seine-Saint-Denis qui comprend partie de Bondy-Le Pré Saint-Gervais-Les Lilas-Noisy-le-sec-Pantin et Romainville Ndlr) (Guiraud appelle à voter pour les insoumis A TITRE PERSONNEL, ce qui signifie que d’une part il ménage ses électorats, de l’autre que le PS et la maire Valls ne s’associent pas à sa démarche...) que nous étions sur le point de négliger un événement important.

Demain, 16 juin, mes amis Joyce Edorh et Mohamed Boughanmi sont convoqués par la justice.

Il s’agit pour eux de s’expliquer et de se justifier sur le superbe film que le premier a réalisé et dans lequel le second s’exprime.

L’œuvre a été tournée à l’occasion de l’expulsion, à la cité Gagarine d’une famille française d’origine sénégalaise, les Diassiguy.

Ces derniers, après plusieurs retards de paiement de leurs loyers, venaient de se mettre en règle, et la justice, en appel, avait conclu à leur maintien dans les lieux.

La maire, toujours égale à elle-même, aidée par son pygmalion Bartolone et par une horde incroyable de CRS, les fit expulser avant la notification de la décision de justice, et c’est par les images de cette expulsion que commence le film.

Je vais pour la dernière fois vous raconter un bout de ma vie : j’ai appartenu à une corporation qui peut se trouver amenée à assister les huissiers de justice lors des expulsions.

Les hasards de ma carrière ont fait que je ne me suis jamais trouvé dans ce cas, et c’est heureux car, ou bien j’aurais refusé d’instrumenter, ou bien j’en aurais une honte tenace.

Regardez le film.

Vous serez impressionnés.

Vous pouvez y accéder en tapant sur google « JOYCE EDORH . RESIDENTS DE LA REPUBLIQUE ».

L’œuvre est belle ; elle est émouvante.

Surtout, elle pourrait vous amener à réfléchir avant de prendre certaines décisions.

Toutes proportions gardées, elle me fait penser à la peine de mort.

Certains lui sont favorables mais sans doute changeraient-ils d’avis s’ils avaient à aller quérir le condamné dans sa cellule et à l’amener de force vers la guillotine ;

Bien sûr, on ne peut pas laisser des gens, déjà aidés par diverses subventions, habiter un logement sans payer, mais flanquer dehors de tout petits enfants parmi les hurlements et le bruit des vitres brisées, c’est insupportable.

Je le répète : visionnez ce film ; il le mérite et il vous donnera à réfléchir.

Or, qu’a fait la maire Valls.

Elle a déposé plainte contre le réalisateur et un « acteur ».

Ce dernier est mon ami.

Son « indignation », son « insoumission », ce sont elles qu’il exprime ici.

Elles sont d’autant plus grande que nous avons, à Romainville, une maire qui a le génie pour exaspérer, par ses contorsions politiciennes, les plus calmes de ses concitoyens.

En d’autres temps, assistée de celui qui, toute honte bue, est devenu son adjoint à la Culture, elle s’était rendue cité Cachin, briser les scellés d’un appartement dont une famille semblable aux Diassiguy, venait d’être expulsée, et la reloger de force.

Comprenne qui pourra.

Comprenne qui voudra.

C’est cette même maire qui, quand on lui demandait d’expliquer pourquoi elle avait recruté, à la tête de nos HLM une femme qui venait d’être écartée d’un organisme parisien semblable dans des conditions plus que problématiques, rétorquait, par voie de presse, que ceux qui posaient la question (à savoir une conseillère municipale et moi-même, nommément cités), répandaient des « rumeurs abjectes », ce qui constituait une diffamation caractérisée.

Nous ne déposâmes pas plainte, la conseillère et moi.

La maire Valls, qui ne paie pas les frais de justice, est plus vindicative.

Elle ne passe jamais rien à personne.

C’est pourquoi, il faut TOUJOURS agir de la même façon à son égard.

En attendant, le film de Joyce Edorh, « RESIDENTS DE LA REPUBLIQUE », bénéficie, grâce à elle, d’une publicité bien méritée.

Salut à tous.

François Le Cornec »

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:18
Romainville, ASVR : la fête des cerises du 4 juin



Nos amiEs de l'ASVR (Association de Sauvegarde du Village de Romainville) nous ont envoyé des photos de leur « Fête des cerises du dimanche 4 juin. En voici quelques unes.

Pierre Mathon

Romainville, ASVR : la fête des cerises du 4 juin
Romainville, ASVR : la fête des cerises du 4 juin
Romainville, ASVR : la fête des cerises du 4 juin
Romainville, ASVR : la fête des cerises du 4 juin
Romainville, ASVR : la fête des cerises du 4 juin
Romainville, ASVR : la fête des cerises du 4 juin
Romainville, ASVR : la fête des cerises du 4 juin
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 10:41
Wipelec-Meaux : quand le pollueur se rebiffe …

Lu ce 8 juin sur le blog de Romainville Sud :

«  Pollution Wipelec : à Meaux, après avoir pollué la crèche + le site Natura 2000 + 2 quartiers de riverains, Wipelec veut pleurer au Conseil d'État...

Ouuuin je peux plus polluer !

Bouhou, Ouin Ouin, Snif Snif sont les arguments apportés ce jour au Tribunal Administratif pour demander à polluer tranquillement.


Pour démontrer son impunité, le pollueur multirecidiviste Wipelec, à inviter à participer à cette décision de justice de la République, son chéquier client, le Groupe Safran qui représente la bagatelle de 15 781 000 000€ de CA en 2016...

Être ainsi épaulé, cela explique peut-être les complications rencontrées par les services de l'état depuis plus d'une décennie pour gérer le cas Wipelec.

On rappelle également qu'un Petit-Déjeuner était organisé par le Medef 77 SUR LE THEME DE LA SECURITE dans les locaux de Wipelec à Meaux, le 16 mai 2014...

Le Medef 77 perd un de ses valeureux soldats, tombé aux champ d'honneur sous les perfides balles de l'Administration FRAN-CAISE.

 

Alors que les victimes de la pollution Wipelec à Romainville nagent encore dans leur Trichlo depuis 2003, (la première étude payée par Wipelec mettant en évidence la présence de nombreux produits cancérigène dans les sols et gaz de sol ainsi que dans les eaux de ruissellements date de cette époque), le pollueur va rapidement mettre à contribution le conseil d'état pour espérer retrouver son droit à polluer à gagner de l'argent...

Souhaitons-lui bonne chance.

L'article du Parisien du 7 juin

Selon la préfecture, cette société représenterait un danger pour les personnes et l’environnement par les produits chimiques qu’elle utilise et stocke.

La décision était attendue avec impatience par le patron et les employés de la société Wipelec. Mais elle n’est pas celle qu’ils espéraient. Ce mercredi, le tribunal administratif de Melun a rejeté la requête de cette entreprise de fabrication de pièces de précision, frappée depuis le 31 mai par un arrêté préfectoral de suspension d’activité.

Après une inspection surprise menée le 4 novembre, les services de l’Etat ont constaté que « la société Wipelec entrepose des déchets dangereux conditionnés dans des emballages dégradés ou dont l’intégrité ou l’état de conservation s’avèrent préoccupants ». Le tout à proximité d’une crèche interentreprises.

Durant l’audience, le sous-préfet de l’arrondissement de Meaux Gérard Pehaut et un représentant de Safran, dont Wipelec est un sous-traitant, ont tour à tour développé leurs arguments. Le juge des référés du tribunal administratif s’est finalement prononcé en faveur du premier.

 

L’avenir de 43 employés en suspens

« L’audience a été très difficile, estime le conseil de Wipelec, Me Yvon Martinet, pour qui l’arrêté porte atteinte à la liberté d’entreprendre. Le sous-préfet a tenu des propos extrêmement durs à l’égard de l’entreprise. » Contactée, la préfecture n’a pas souhaité commenter cette décision de justice.

« Nous espérions que l’audience se passe mieux que cela », rebondit Guy Pelamourgue. D’un naturel « très optimiste », le patron de la société meldoise annonce le dépôt d’un recours devant le Conseil d’Etat. La décision devrait être rendue d’ici quinze jours.

Wipelec est installé depuis 2012 dans la zone industrielle de Meaux. La société produit des pièces de précision pour l’aérospatiale, l’aéronautique et l’industrie militaire. Elle emploie 43 personnes.

Depuis l’inspection de novembre dernier, les employés et le patron de Wipelec assurent que des travaux de mise en conformité ont été effectués. La préfecture et le tribunal administratif les ont donc jugés insuffisants.

  leparisien.fr »

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 07:54
Wipelec-Meaux : la pollution de la zone Natura 2000


Lu sur le blog de Wipelec Sud ce 4 juin 2017 :

« Pollution WIPELEC - La pollution du site NATURA 2000, à Meaux, aurait-elle pu être évitée ?

Déjà en 2013, les services de la Préf' demandaient davantage de surveillance et autorisaient à poursuivre l'exploitation de ses installations (...) SOUS RÉSERVE DU RESPECT DES DISPOSITIONS SUIVANTES, c'était l'Arrêté Préfectoral N°2013/DRIEE/UT77/192 :

Il indiquait notamment :

L'article 4.3.13 relatif à la surveillance des eaux souterraines est complété par «Sous réserve d'une étude hydrogéologique dûment argumentée concluant à l'impossibilité de la mise en place d'un réseau de surveillance pérenne, l'exploitant procède à la surveillance des eaux souterraines selon les articles qui suivent

Aujourd'hui le site NATURA 2000 est pollué par Wipelec-Meaux comme le constate l'Arrêté Préfectoral n°17/DCSE/IC/008 du 24 mars 2017.
Est-ce à dire que la mise en place de la surveillance des eaux souterraines demandée en 2013 n'a pas été correctement effectuée durant toutes ces années ?

M. Pelamourgue, directeur de Wipelec, n'aurait-il pas respecté correctement les demandes exigées en 2013 ?


L'entreprise Wipelec était également autorisée à poursuivre ses activités sous respect de la disposition suivante :

Le titre 5 relatif à la gestion des déchets est complété par l'article 5.1.10 qui précise « Les futs et containers ayant appartenu à la société CACI et stockés à l'extérieur sont éliminés dans une installation dûment autorisée à les recevoir.»
Les bordereaux de suivi des déchets seront tenus à disposition de l'inspection des installations classées.

Les dispositions du présent article seront réalisées dans un délai n'excédant pas 6 mois.

Traduction :
M. Pelamourgue a racheté un terrain pollué à Meaux, à l'entreprise CACI, pour monter son usine Wipelec.
En achetant ce terrain, il s'était engagé à le dépolluer des futs laissés par son prédécesseur.
Il avait 6 mois pour le faire...

La vie est une belle histoire


Effectuant une veille sur le devenir du funeste concept de Pollueur Payeur, en ce moment, pour ces mâââgnifiques élections législatives en cours, on entend, on discerne, on pressent l'arnaque prochaine.

La création d'un fond nationale de financement pour la dépollution...

Sérieux ?!?
Nan mais vous déconnez ou quoi ?
Les citoyens français vont se retrouver à financer le nettoyage des saloperies laissées par des industriels privés !

Politiques, vous souhaitez régler le problème de pollution en France ?
Si j'empoisonne mon voisin, je vais en prison.
Si un patron empoisonne son voisin (ou ses employés), est-ce qu'il va en prison ?


On vous laisse, on va acheter un téléphone Wilson ».

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 18:11
Wipelec : à Meaux, la préfecture fait fermer l'usine polluante à côté de la crèche

Romainville Sud est heureuse – ce 2 juin 2017 – de nous annoncer que la Préfecture du 77 vient de faire fermer l'entreprise multirécidiviste Wipelec qui polluait une crèche comme – entre autres - elle a laissé sa pollution dans le quartier des Ormes à Romainville. Mais pour une fois que les services de l'Environnement font fermer une entreprise, les tenants de l'emploi à tout prix se rebiffent … avec l'appui du Parisien :

« Wipelec n'a plus la liberté de polluer la crèche voisine à Meaux

 

La préfecture du 77 a décidé de stopper momentanément les activités du pollueur multirécidiviste Wipelec.

L'entreprise installée à Meaux depuis 2012, a préalablement pollué notre quartier à Romainville, ainsi qu'à Pomponne, aussi la crèche voisine de son site de Meaux et pour finir la zone Natura 2000 des coudes de la Marne.
[
à Pomponne un doute demeure sur le rejet de produits polluants dans la Marne...]

L'article qui suit donne la parole aux salariés et à la direction de Wipelec et pas à la DRIEE du 77 qui a mis en garde, demandé des garanties de bonnes pratiques, exigé une garantie financière pour permettre une dépollution au frais du dépollueur...

La fin de l'article apparait comme une provocation pour la continuité de l'activité et annonce en filigrane, la future défaillance financière de Wipelec.
En mettant sa société en cessation d'activité, le directeur M. Pelamourgue, comme sur son site de Romainville, abandonnera le coût de la dépollution à l'ÉTAT.

 

CETTE ÉPISODE, CONSTRUIT LA FIN DU PRINCIPE DE POLLUEUR-PAYEUR EN FRANCE

Cette pratique de défaillance financière construite permet à tous les pollueurs d'échapper à leurs responsabilités de dépollution.

Une HONTE pour notre pays.
Une HONTE pour notre modèle économique.
Une HONTE pour nos responsables politiques.

Nous saluons la préfecture du 77 qui a pris la problématique a bras le corps.
Avant, bien sûr, que ne se déclenche la gestion de problématique 
plus lourdes, comme les victimes de DÉ-pollution, comme c'est le cas dans notre département.

A Romainville, les riverains impactés devront PAYER POUR LEUR PROPRE DÉPOLLUTION, victime de leur proximité avec le site Wipelec rue des Ormes.

Certains riverains de Romainville, impactés, malmenés par les services de l'État, se retrouvent dans une impasse.
Si bien que dernièrement, une riveraine âgée, a dû expulser de son foyer le groupe de représentants des services de l'État du 93, accompagné de leurs huissiers, qui tenter de lui imposer de nouveaux travaux lourds chez elle.
Ils prétextaient que les derniers travaux entrepris à son domicile, d'une durée de 10 mois se sont montrés inopérants : 
les taux de pollutions dans l'air intérieur de son logement seraient en augmentation.
Notons aussi que les derniers prélèvements effectués en septembre 2016 n'ont toujours pas étaient révélés.

Désormais à Romainville, nous ne sommes plus victime de la pollution mais victime de la DÉ-pollution.
Nous allons à nouveau, comme en 
juin 2016, saisir la justice, pour démêler les responsabilités de l'État et de l'industriel Wipelec.

 

On peut lire dans l'article :

Les salariés et la direction redoutent que l’entreprise n’y survive pas.

Dans notre quartier à Romainville, les victimes, ce ne sont pas les entreprises, mais bien les riverains.

Comme nous, déclarez votre conviction :

IL FAUT LAISSER À WIPELEC LA LIBERTÉ DE POLLUER LES ENFANTS DE LA CRÈCHE

IL FAUT LAISSER À WIPELEC LA LIBERTÉ D'ENTREPRENDRE

OUI À LA LIBERTÉ DE GAGNER DE L'ARGENT

NON AU PRINCIPE DE PRÉCAUTION DE SANTÉ PUBLIQUE


L'article du PARISIEN en question, qui ne parle que du pauvre pollueur, attaqué par les méchants services de la DRIIE 77.
Ils sont vraiment méchants à la DRIEE, ils empêchent les pollueurs multirecidivistes de continuer d'empoisonner des enfants...

« L’entreprise spécialisée dans la fabrication de pièces de mécanique de précision doit suspendre son activité pour se mettre en conformité avec les lois sur l’environnement. Les salariés et la direction redoutent que l’entreprise n’y survive pas.

« On a vécu une journée difficile », témoigne Gaëlle, en larmes. « Les employés se sont beaucoup investis. Ils ont porté l’entreprise à bout de bras. » Ce jeudi après-midi, à l’entreprise Wipelec, les salariés étaient en proie à l’angoisse. L’arrêté préfectoral suspendant l’activité venait de tomber. Les salariés, qui expliquent avoir fait beaucoup d’efforts, redoutent que leur entreprise mette la clé sous la porte et qu’ils soient licenciés.

Cette entreprise, créée en 1984 et installée dans la zone industrielle de Meaux depuis 2012, est spécialisée dans la fabrication de pièces de haute technologie pour l’aéronautique, l’aérospatial et la défense. Un secteur qui ne connaît pas la crise. Pourtant, Wipelec, qui emploie 43 salariés, fait l’objet d’un plan de continuation depuis 2012. Bref, sa situation financière est fragile.

« Cette décision du préfet peut mettre en péril l’entreprise », analyse Guy Pelamourgue, gérant de la société. Concrètement, la préfecture, dans un rapport de dix pages, considère que la société, par les produits chimiques qu’elle stocke et utilise, constitue un danger pour les personnes et l’environnement. « La présence de substances ou mélanges […] pourrait conduire à l’émanation de gaz toxique […] ou à des réactions […] pouvant générer un début d’incendie voire une explosion ». Ailleurs dans ce même rapport, il est noté que « les moyens de lutte contre l’incendie sur le site sont globalement inopérants ». C’est sans compter un grand bassin de 1 000 m3 couvert contenant des liquides « de pH 2 ». Autrement dit une solution très acide qu’il serait heureux de ne pas stocker…

Reste la question de l’arrêté de suspension que l’entreprise aimerait… suspendre. Me  Yvon Martinet a été mandaté pour porter l’affaire devant le tribunal administratif de Melun. « Vu la mauvaise santé financière de l’entreprise, plaide l’avocat parisien, la suspension provisoire équivaut à une suspension définitive car nous serions obligés de procéder à une liquidation judiciaire. On dirait que les services de l’Etat souhaitent que nous disparaissions. » Le référé-liberté devrait être examiné mardi ou mercredi par un juge qui rendra sa décision rapidement.

Les employés, qui ont beaucoup œuvré pour mettre l’entreprise en conformité, jugent la décision de la préfecture injuste. « On a l’impression que la Driee (direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie) ne prend pas en compte nos efforts », regrette Christophe. « On a l’impression d’un acharnement », renchérit Kevin. « Nous sommes à fond sur la mise en conformité. C’est quand même leur emploi. Et la Driee va chercher la moindre chose. »

L’entreprise a déjà déboursé 350 000 euros pour se mettre en conformité

Ce n’est pas la première fois que la préfecture se penche sur le dossier Wipelec. Le 4 novembre 2016,les services de l’Etat avaient mené une inspection qui avait révélé de graves problèmes. La société avait pris des mesures. Apparemment, elles n’ont pas suffi.

Le problème c’est qu’en s’installant sur ce site qui accueillait auparavant une entreprise chimique, Wipelec a hérité de produits dangereux dont il lui a fallu se débarrasser en respectant la législation. La société, qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 3,3 millions d’euros, a déjà déboursé 350 000 euros pour se mettre en conformité. En plus de cela, c’est son propre fonctionnement que l’entreprise va devoir amender, notamment dans la signalétique mais aussi dans le traitement de ses propres déchets chimiques.

Wipelec s’est donc entourée des services d’un cabinet d’études privé, EVC Technologie, pour l’aider à redresser la barre et vite. Eric Sucra, son président, estime qu’il faut entre « 250 000 et 400 000 euros. Ça peut aller très vite. La situation peut être réglée en deux mois et même en un seul ! »

S.R.

> Meaux : la préfecture somme Wipelec d’arrêter son activité provisoirement

> Meaux : 100 tonnes de produits chimiques à côté d’une crèche interentreprises »

Comme on aime vous faire plaisir et qu'on a le droit de tout vous dire, vu qu'on s'est bien fait pollué les cancers pendant des années, on vous met du vulgaire bien graveleux.
Toute cette histoire de pollution de crèche, d'habitats, de zone Natura 2000, d'argent qu'on ne veut pas dépenser, de ratio coût/avantage en défaveur des riverains, n'est ce pas qu'une vaste blague bien graveleuse ?
Des fois, on se pose des questions...

Aux larmes, citoyens

Formez vos bataillons

Pleurons, pleurons

Qu’un air impur

Abreuve nos poumons »

L'article du blog « Romainville Sud » : http://romainvillesud.over-blog.com/2017/06/wipelec-n-a-plus-la-liberte-de-polluer-la-creche-voisine-a-meaux.html?utm_source=_ob_reader_admin&utm_medium=_ob_reader_admin_fr

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
1 juin 2017 4 01 /06 /juin /2017 11:40
Fête de la Cerise : l’ASVR et l’association Voisins-Voisines nous proposent la 3ème édition

« Dimanche 4 juin à partir de 13 H au 1 rue Saint-Germain dans le jardin de Mireille qui a la gentillesse de nous accueillir.

 

Pour un repas festif autour de la cerise nous proposons à chacun d’apporter un petit plat salé ou sucré accompagné d’une boisson.

Echange de recettes, musique et chants agrémenteront ce moment de partage

 

Puis l’après-midi nous proposerons à tous de voter pour les plats à base de cerises, selon les critères suivants : la présentation, le goût et l’originalité.

Mais également de participer à  la confection d’une banderole en peinture au pochoir.

 

Et comme d’habitude, jouez le jeu et habillez-vous couleur « cerise ».

Nous espérons vous retrouver nombreux  et pour que nous puissions nous organiser, nous vous demandons de bien vouloir nous prévenir avant le vendredi 2 juin si vous souhaitez participer. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 17:24
La fête des Voisins à Romainville



Nous avons reçu de l'ASVR (de Romainville) le texte et les photos suivants :

« Malgré un ciel menaçant et plusieurs gouttes de pluie bien fraîches, il y avait du monde à la fête des voisins le 19 mai sous le ginkgo sur l'ancienne Place du Marché.

Les derniers sont partis à minuit, en laissant place nette. 

 

Merci à tous et à toutes pour la belle ambiance de convivialité qui est l'esprit de notre Village.

 

A bientôt ! »

Merci

La fête des Voisins à Romainville
La fête des Voisins à Romainville
La fête des Voisins à Romainville
La fête des Voisins à Romainville
La fête des Voisins à Romainville
La fête des Voisins à Romainville
La fête des Voisins à Romainville
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 07:51
Sur « la tour maraichère » de Romainville, ruineux projet inutile-alibi du bétonnage 

« Romainville : permis de construire déposé pour la tour maraîchère

Leparisien.fr de ce 18 mai se fait l'écho de l'activisme de la très bétonnante municipalité de Romainville par rapport à son projet-alibi - très coûteux et très en vogue chez les bétonneurs - de tour maraîchère qui ne pourra exister que grâce aux fonds publics et qui ne fonctionnera que grâce à des emplois payés par l'oph de Romainville. Rarement l'expression « pâté d'alouette (un cheval, une alouette) » n'aura été aussi approprié : un cheval de béton et une alouette de jardin.

C’est une nouvelle étape dans la construction d’une tour maraîchère dans le quartier Marcel-Cachin de Romainville. Le bailleur Romainville Habitat a récemment déposé un permis de construire pour ce bâtiment censé abriter une serre verticale de 1 000m² de surface cultivable. L’instruction du permis est de cinq mois, précise-t-on en mairie. Les travaux pourraient débuter en 2018. Ce projet, estimé à plusieurs millions d’euros, devrait être financé par des collectivités (ah oui , lesquelles ? Ndlr) et par des promoteurs ( Idem …* Ndlr) En plus des bacs de légumes, l’objectif est d’installer des ateliers pédagogiques pour les enfants — sur l’agriculture urbaine et le développement durable par exemple — et des formations pour les adultes (Ah ça, pour le coût de fonctionnement, la municipalité a les idées claires : le couple de jardiniers nécessaire sera financé par les locataires de l'oph … On appelle ça des cochons de payants … Ndlr) »

Bon, les promoteurs-bétonneurs qui sont déjà dans Romainville grâce à la municipalité Valls-Champion semblent avoir trouvé des éluEs prêtEs à financer - avec l'argent des autres - un alibi pour le bétonnage d'une commune qui était restée verdoyante.

Mais il y a loin de la coupe aux lèvres ...

Pierre Mathon

*
http://www.leparisien.fr/romainville-93230/romainville-la-future-tour-maraichere-cherche-ses-mecenes-04-02-2016-5515609.php

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 10:26
Les promo-tueurs de Romainville ...

Lu sur le blog de l'association « Romainville Sud » :

« Agressions immobilières à Romainville - la liste s'alourdit

16 Mai 2017

Les promot[-u]eurs et leurs complices commettent 3 nouvelles violences intimes et familiales, portant à 5, dans notre quartier, le nombre de foyers rayés d'un expert coup de plume.

Que diriez-vous à des expulsés en devenir ?

Que diriez-vous à des êtres humains qui vous sollicitent, qui se trouvent dans le plus grand désarroi et dont vous connaissez par expérience, la fatale et macabre issue ?

Si le Sud de Romainville est oublié du Plan Vélo, de la collecte des biodéchets ou du raccordement à la collecte pneumatique, il y a bien un front politique sur lequel nombreux s'activent, c'est l'épuration sociale.

L'Épuration Sociale, c'est en ces termes que le Président du DAL s'exprimait à propos de l'expulsion de la famille Diassiguy lors de la rénovation urbaine ANRU 2 à Gagarine.

Dans notre quartier de propriétaire-rentier, ne vivant que des bénéfices de nos actions boursières, dans nos luxueuses demeures, on a que ça à foutre que de combiner avec nos avocats pour embêter les honnêtes promoteurs.(...) »


L'intégralité (avec les animations): http://romainvillesud.over-blog.com/2017/05/agressions-immobilieres-a-romainville-la-liste-s-alourdit.html?utm_source=_ob_reader_admin&utm_medium=_ob_reader_admin_fr


 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article