Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 09:57

Romainville village affiche

Le Parisien d’aujourd’hui mercredi 29 mai 2013 publie un étonnant article qui prend fait et cause unilatéralement pour le promoteur Fiminco qui veut tout simplement raser un immeuble traditionnel en face de l’église Saint-Germain l’Auxerrois pour y construire un immeuble prétentieux qui porte attente au caractère des lieux et au patrimoine et annonce la destruction du « centre ville-village » de Romainville.

Cet article « à charge » contre le patrimoine est d’autant plus étonnant que Le Parisien nous avait habitués à autre chose sur ce dossier en rendant compte de la lutte de l’association des riverains et des scandaleuses pressions des promoteurs pour les réduire au silence (pressions rejetées par le tribunal !).

http://www.bagnoletenvert.com/article-la-preservation-du-centre-ville-village-de-romainville-c-est-dans-le-parisien-108283182.html

Heureusement que les riverains, et l’Architecte des Bâtiments de France (ABF) dont c’est le rôle, se dressent contre de tels projets !

L’article du Parisien avec nos –vifs- commentaires :

« ROMAINVILLE L’architecte des bâtiments de France a mis son veto

Des projets immobiliers bloqués en centre-ville

Pas facile de mener des projets immobiliers lorsqu’on se trouve dans le périmètre de monuments classés comme le cinéma le Trianon ou l’église Saint-Germain-l’Auxerrois à Romainville (En tout cas pas facile pour qui veut faire du business : il faut en effet tenir compte du patrimoine « quelle horreur » ! Ndlr). La loi stipule que l’avis de l’architecte de la direction des Bâtiments de France (ABF) est obligatoire pour toute construction dans un rayon de 500 m autour d’un site classé. La mairie est en train d’en faire l’amère expérience. Un chantier a été abandonné, un autre est devant les tribunaux et un troisième annonce d’ores et déjà un futur bras de fer. (Il se trouve que nous sommes en démocratie et que la défense du patrimoine est un des éléments à respecter en matière d’aménagement ! Ndlr)

Romainville Fiminco-2

Romainville Fiminco-1

Sur la façade de l’immeuble, face à la mairie et à l’église, la photo du futur projet Grand Ségur ne manque pas de charme (Ce serait au contraire un immeuble prétentieux et surtout qui romprait le charme qui caractérise le centre-ville village de Romainville. Ndlr). A la place de l’édifice délabré existant (Cet immeuble, partie du patrimoine de la commune, est parfaitement réhabilitable. Ndlr), un bâtiment de quatre étages, tout en pierre de taille, doit sortir de terre. Le projet a beau avoir été contesté dès le départ par l’Association de sauvegarde du village de Romainville (ASVR), il a rapidement séduit. D’ailleurs, le promoteur Fiminco a déjà vendu 35 des 38 appartements sur plan (Le promoteur, averti de l’avis négatif de l’ABF et du recours des riverains s’est mis en tort en engageant la commercialisation de son projet sans attendre le jugement du tribunal administratif. Ndlr). Mais malgré un permis de construire obtenu à l’été 2012, les travaux sont bloqués (Le permis ne peut être considéré comme acquis que lorsque les recours des tiers sont « purgés », ce qui n’est pas le cas. Ndlr). « Nous avons eu l’accord du sous-directeur des Bâtiments de France, de la mairie, tout le monde était sur la même longueur d’onde mais au dernier moment, le directeur des ABF a mis son veto », soupire Gérard Azancot, président de Fiminco. « On avait pourtant fait un beau projet, avec de la vraie pierre de taille, à des prix inférieurs à  la moyenne sur la commune, on n’a pas compris.» Les explications du directeur ont varié au cours des réunions : il a reproché un voire deux étages en trop, un dessin pas assez contemporain, un bâtiment qui risquait de rendre l’hôtel de ville et l’église trop fades… (Bla bla bla de promoteur, repris avec complaisance par Le Parisien. Seul compte l’avis écrit de l’ABF confirmé par la commission régionale. Ndlr)

Inquiétude pour la future station de la ligne 11 du métro

La mairie, propriétaire de l’emplacement, avait déjà inscrit le produit de cette vente dans le budget 2012, soit 1 M€. « Résultat, on a dû retirer cette ligne au dernier moment », peste Corinne Valls, la maire (DVG) de Romainville. « En attendant, nous avons un immeuble insalubre et inhabité depuis plus d’un an, juste en face de la mairie. » (Pourquoi ne pas avoir choisi l’option « réhabilitation » qui était pertinente ? Ndlr)

La municipalité a bien essayé de défendre le dossier devant la commission de la direction régionale des affaires culturelles (Drac) mais celle-ci a donné raison au directeur des ABF. Heureusement pour la ville, la Drac n’a pas renvoyé sa décision dans les temps légaux (Il s’agit d’une affirmation de la mairie contestée par l’association : le tribunal jugera. Ndlr), ce qui a permis à Romainville d’attaquer devant le tribunal administratif (La mairie n’a pas attaqué devant le tribunal administratif, mais se défend. En revanche, le promoteur multiplie les assignations et les recours pour intimider les riverains. Ndlr). « Entre l’objectivité et la subjectivité de l’ABF, la limite est floue », regrette Jacques Champion, mairie-adjoint chargé de l’urbanisme.

Pour ne rien arranger, la bataille se jour aussi devant le tribunal. En septembre dernier, sept riverains, soutenus par l’ASVR, ont attaqué le permis de construire. Le promoteur considère qu’il s’agit de procédures abusives et espère bien voir ces demandes rejetées (Ce recours en annulation du permis de construire qui, de plus, s’appuie sur l’avis autorisé de l’ABF, confirmé par la commission régionale, est tout sauf abusif ! Ndlr). Si tout va bien, il estime que les  travaux pourraient démarrer d’ici la fin de l’année avec un an et demi de retard sur le calendrier initial.

Ce n’est pas le seul projet ainsi contesté. Un chantier qui prévoyait la transformation d’une maison en dix appartements a été bloqué par l’ABF (Nous aborderons ce sujet ultérieurement. Ndlr). Et l’avenir n’est pas rose. « Pour construire la future station de métro de la ligne 11 sur la place Carnot, il nous faudra (Cela mérite vérification, nous y reviendrons. Ndlr) détruire un immeuble de briques rouges. Le directeur des Bâtiments de France nous a déjà dit qu’il s’y opposerait », s’inquiète Jacques Champion . Contacté, l’architecte des Bâtiments de France n’a pas répondu à nos appels. (Et l’association ? Ndlr)

SÈBASTIEN THOMAS »

Lire aussi sur le combat de l’ASVR pour sauver le village de Romainville : http://www.bagnoletenvert.com/article-romainville-comment-le-promoteur-harcele-l-association-115830059.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-centre-ville-village-de-romainville-l-asvr-ecrit-a-la-ministre-de-la-culture-112233937.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-romainville-recours-contre-l-immeuble-fiminco-110866863.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-patrimoine-centre-ville-village-de-romainville-premieres-photos-110178748.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-romainville-le-promoteur-perd-son-proces-contre-l-association-109644025.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-pour-la-sauvegarde-du-village-de-romainville-108135746.html

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 16:44

Romainville Fiminco-2

Alors que l’ « Association de Sauvegarde du Village de Romainville » et des habitants du centre ville mènent une lutte légitime contre un projet immobilier, situé en face de l’église de Romainville, qui dénaturerait le caractère des lieux, le promoteur, la société Fiminco, s’acharne.

Le promoteur a, une première fois, assigné en juillet 2012 l’Association en référé devant le TGI (Tribunal de Grande Instance) de Bobigny pour « agissements et actes de dénigrement ». Il en a été débouté.

 Romainville Fiminco adieu-lauberge-bois-perdu-L-QpYse7

Deuxième tentative en janvier 2013 : ils assignent en référé l’Association pour avoir déposé un recours gracieux auprès de la Mairie de Romainville « avec l’intention de nuire ». Deuxième échec : le 18 février 2013 le juge estime qu'il n'y a pas lieu à référé, rejette les demandes et condamne la société Fiminco aux entiers dépens.

Malgré ce deuxième revers, le harcèlement judiciaire ne cesse pas pour autant et, ce 1er mars 2013, la société Fiminco assigne à nouveau au TGI l'Association avec sa présidente pour recours abusif, intention de nuire etc...

Il faut dire que les riverains, qui ont déposé en septembre un recours au tribunal administratif contre le permis de construire, ont de solides arguments. Ils s’appuient en effet sur l’avis défavorable de l’architecte des Bâtiments de France, confirmé par la commission régionale ad hoc.

À suivre, mais face à cet acharnement l’association ne baisse pas les bras et reste sereine.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 13:14

Romainville Fiminco-2

 

 

La lutte de l’association de Sauvegarde du centre ville-village de Romainville, continue.

Voici le courrier que l’ASVR vient d’envoyer en recommandé le 31 octobre à Aurélie Filipetti, Ministre de la Culture :

 

« Objet : Requête urgente pour la sauvegarde du patrimoine du Village de Romainville, à la suite de l’octroi du permis de construire n° 093063 12B0003, accordé le 18 juillet 2012 à la société Fiminco par le Maire de Romainville pour un projet situé 1, rue de Paris & 2-4, rue Carnot 93230 Romainville.

 

 

Madame la Ministre

 

Nous nous permettons de vous interpeller à propos du projet immobilier dit « Grand Ségur » dont vous devez déjà connaître les tenants et aboutissants par l’intermédiaire de vos services, en particulier la DRAC Ile-de-France.

 

Il s’agit de la construction de deux immeubles de grande hauteur face à l’Eglise Saint Germain l’Auxerrois, construite par Alexandre Brongniart, et classée Monument Historique. Ce projet, mis en œuvre par le promoteur Fiminco et soutenu par la Ville de Romainville a, dès qu’il a été connu, été contesté par les riverains, notre Association et l’Architecte des Bâtiments de France.

 

Un tel ensemble, par ses formes, sa hauteur  et son volume va défigurer irrémédiablement cette place, cœur de Ville, et la perspective de l’Eglise. (cf. avis détaillé de l’ABF du département).

 

Plus généralement encore, notre jeune Association souhaite vous alerter sur le devenir du patrimoine historique d’origine rurale et artisanale du Vieux Village de Romainville dont le sort nous apparaît de plus en plus menacé.

 

En réfutant la décision de la commission du Patrimoine et des Sites, Madame le Maire remet en cause l’autorité de l’Etat.

Une telle attitude de la part d’un élu local bénéficiant d’un fort entregent politique, ne cesse, Madame la Ministre, d’inquiéter et mériterait que la raison reprenne ses droits.

 

Vous pouvez,  nous semble-t-il, encore convaincre la Ville de Romainville de revenir à une meilleure appréciation des choses, vous pouvez encore l’engager à respecter les associations, les habitants mobilisés, mais bien au-delà,  les professionnels, en particulier ceux qui ont à cœur de mettre en place une politique patrimoniale cohérente, adaptée, dans un département qui durant des décennies en manquât ; vous pouvez engager la Ville de Romainville à respecter les règles administratives, ainsi que celles de droit et de civilité en vigueur, à priori valables sur tout le territoire de la République.

 

Les communes des banlieues populaires ont aussi droit à un patrimoine de qualité.

 

Le refus de Madame le Maire de prendre en compte les avis de l'Architecte des Bâtiments de France et du Préfet de Région nous révolte.

 C’est de l’autorité de l’Etat dont il s’agit et l’Association que j’ai l’honneur de présider est surprise par cette remise en cause des  instances nationales. Dans un département où la valeur de l’exemple est particulièrement importante, le déroulement de cette affaire apparaît déplorable et gros de conséquences. Il est dès lors possible de se demander, à l’analyse, s’il ne s’agirait pas d’un cas d’école.

 

 

Nous demandons, comme ailleurs, qu’à Romainville soit établi en concertation avec les associations, dont la nôtre, un volet patrimonial qui serait rajouté au PLU voté, que celui-ci soit révisé en conséquence, que soit repensé, avec tous les acteurs, l’aménagement de la place de l’Eglise, celui du Vieux Village et de l’ensemble de la Ville (plus de 25 projets en cours) en bonne intelligence comme cela a fini par se faire dans bon nombre de villes du département, que  les acteurs et les professionnels  du patrimoine soient respectés à leur juste valeur et non considérés comme des « empêcheurs » d’aménager.         

 

 

Quoi qu’il en soit, Madame la Ministre, nous  restons à votre disposition pour vous apporter tout élément complémentaire que vous jugeriez nécessaire à l’étude de ce dossier ; nous réitérons avec confiance notre demande d’intervention de votre part pour obtenir de la Ville de Romainville que soit mise en place une politique plus respectueuse du patrimoine historique et que soit revu le projet « Grand Ségur » et l’aménagement du centre de notre Ville.

 

Vous remerciant de l’attention toute particulière que vous saurez apporter à la lecture de cette correspondance et dans l’attente de la suite que vous ne manquerez pas d’y donner, veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de notre plus haute considération.

 

Julia Learmonth, Présidente »

 

Sur le sujet, lire :

 

http://www.bagnoletenvert.com/article-pour-la-sauvegarde-du-village-de-romainville-108135746.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-la-preservation-du-centre-ville-village-de-romainville-c-est-dans-le-parisien-108283182.html

 

http://www.bagnoletenvert.com/article-samedi-15-septembre-visitons-le-village-de-romainville-110069765.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-patrimoine-centre-ville-village-de-romainville-premieres-photos-110178748.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-recette-pour-sauver-romainville-les-cornichons-de-sainte-gudule-110209481.html

 

http://www.bagnoletenvert.com/article-romainville-recours-contre-l-immeuble-fiminco-110866863.html

 

                                                                            

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                     

 

                                                                         

 

 

 

                                                                          

                                                                            

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 13:06

Romainville Fiminco-2

L’Association de Sauvegarde du Village de Romainville a adressé courant septembre un recours gracieux à Madame la Maire de Romainville contre le permis de construire accordé au promoteur Fiminco et situé en face de l’église classée Saint-Germain l’Auxerrois.

Romainville Fiminco adieu-lauberge-bois-perdu-L-QtsbNP

Romainville Fiminco-1

Ce permis de construire, signé contre l’avis de l’architecte des bâtiments de France, met en cause le patrimoine historique romainvillois, la démolition des bâtiments existants et la construction projetée portant une atteinte irrémédiable à la qualité de l’ensemble architectural du village historique de Romainville.

Le recours gracieux en date du 17 septembre 2012 :

« Objet : recours gracieux à l’encontre du permis de construire N° PC 093062 12B0003 accordé le 18 juillet 2012 à la société Fiminco pour un projet situé 1 rue de Paris / 2-4 rue Carnot à Romainville.

Madame la Maire,

Je vous demande d’annuler le permis de construire N° PC 093063 11B0003 que vous venez d’accorder le 18 juillet 2012 (affiché le 25 juillet 2012) à la société Fiminco pour la démolition totale et la construction de 38 logements et d’un commerce, 1 rue de Paris / 2-4 rue Carnot.

Sur le fond, ce projet met en cause notre patrimoine historique romainvillois, la démolition et la construction projetées portant une atteinte irrémédiable à la qualité de l’ensemble architectural sis en covisibilité avec de l’église Saint-Germain l’Auxerrois, munument historique classé.

Ce projet a fait l’objet d’un avis défavorable de l’architecte des bâtiments de France en date du 7 mars 2012, que vous avez contesté en introduisant un recours auprès du Préfet de la Région Ile de France, Monsieur Daniel CANEPA.

Monsieur CANEPA a émis également un avis défavorable en date du 23 mai.

Ce projet n’est donc pas conforme à l’article 11 du PLU.

Pour ces raisons (qui ne sont pas limitatives), je me permets d'introduire devant vous un recours, vous demandant d’annuler ce permis de construire.

Dans l’attente d'une issue favorable, je vous prie d’agréer, Madame la Maire, mes salutations distinguées.

La présidente, Julia Laermonth »

Voici les articles que nous avons publiés sur l’action de cette association

http://www.bagnoletenvert.com/article-pour-la-sauvegarde-du-village-de-romainville-108135746.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-la-preservation-du-centre-ville-village-de-romainville-c-est-dans-le-parisien-108283182.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-romainville-le-promoteur-perd-son-proces-contre-l-association-109644025.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-patrimoine-centre-ville-village-de-romainville-premieres-photos-110178748.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-recette-pour-sauver-romainville-les-cornichons-de-sainte-gudule-110209481.html

À suivre.

Pierre Mathon

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 11:58

asvr jp 15sept12-12

Voici les premières photos de la balade dans le centre ville historique de Romainville, qui a regroupé une soixantaine de personnes, à l’initiative de l’Association de Sauvegarde du Village de Romainville, dans le cadre des journées du patrimoine.

Le château

jp corniche 15sept12-15

 

L’église

asvr jp 15sept12-1

 

De l’église avec vue sur l’opération Fiminco, combattue par l’association

asvr jp 15sept12-3

 

La suite de la visite avec la performance de Thian (nous y reviendrons) et pour finir quelques chansons (méconnues) de  Paul de Kock.

asvr jp 15sept12-2

asvr jp 15sept12-6

asvr jp 15sept12-7

asvr jp 15sept12-9

asvr jp 15sept12-10

asvr jp 15sept12-13

asvr jp 15sept12-14

Tous nos remerciements à l'association et à sa présidente Julia Learmonth, ainsi qu'à Guy Auzolles, "l'historien de Romainville".

Pour la sauvegarde du village de Romainville, la lutte ne fait que commencer.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 23:23

Romainville-village-JP-15sept12.jpg

 

Ce samedi 15 septembre à 11 heures, à l'occasion des journées du patrimoine, l 'Association de Sauvegarde du Village de Romainville  nous convie à la découverte du vieux Romainville Voici son communiqué :

« Le patrimoine caché du village de Romainville

 

À l'occasion des journées du patrimoine, l'Association de Sauvegarde du Village de Romainville  a  le plaisir de vous convier à la découverte du vieux Romainville
Un circuit d'environ 1h30 est organisé dans le centre historique afin de mettre en valeur le patrimoine caché de la ville. Il sera animé par... un invité surprise qui vous fera partager ses nombreuses connaissances de l'histoire du village. Alors à samedi 11h au 7 rue Joseph Bara pour une balade qui s'annonce ensoleillée et haute en couleur ! 
»

Pierre Mathon

  http://www.bagnoletenvert.com/article-romainville-le-promoteur-perd-son-proces-contre-l-association-109644025.html

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 19:31

Romainville Fiminco-2

Le promoteur Fiminco qui avait attaqué pour diffamation « l’Association de Sauvegarde du Village de Romainville »  a été débouté et condamné aux dépens !

En voilà une bonne nouvelle qui rassure sur l’état de la démocratie. Il aurait été quand même surprenant que la Justice donne raison au promoteur contre une association dont le seul tort est de combattre un projet bétonnant qui défigure le centre ville-village historique de Romainville, juste en face de l’église classée monument historique !

Romainville Fiminco adieu-lauberge-bois-perdu-L-QpYse7

Nous avons déjà parlé de la juste lutte de « l’Association de Sauvegarde du Village de Romainville ».

http://www.bagnoletenvert.com/article-pour-la-sauvegarde-du-village-de-romainville-108135746.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-la-preservation-du-centre-ville-village-de-romainville-c-est-dans-le-parisien-108283182.html

Nous en reparlerons.

Romainville Fiminco-3

Voici l’article du Parisien du vendredi 21 août 2012 :

« ROMAINVILLE

Le promoteur débouté face aux riverains

« Débouté de ses demandes et condamné aux dépens. » Il y a une semaine tout juste, que le juge des référés du tribunal de Bobigny a rejeté la demande du promoteur Fiminco. Mi-juillet, celui-ci avait assigné une association de riverains accusée « de dénigrer et de colporter des mensonges » sur son programme : deux immeubles de logements doivent être construits à Romainville, face à l’église Saint-Germain-l’Auxerois, un bâtiment classé de l’architecte Brongniart, le père du palais de la Bourse. L’Association de sauvegarde du Village de Romainville (ASVR), qui compte une cinquantaine d’adhérents, est soulagée. « On va continuer à se battre, prévient sa présidente, Julia Leamonth. Il faut tout faire pour bloquer ce projet trop haut (NDLR : 17 m) qui va dénaturer le centre historique. Il faut faire vite. Les bulldozers arrivent à la mi-septembre. »

Et maintenant, un recours contre la municipalité ?

L’association envisage désormais un recours contre la municipalité. Car mi-juillet, alors que les riverains comparaissaient, la ville a délivré un permis de construire pour  ces deux immeubles au promoteur Fiminco, déjà chargé de l’aménagement enc cours d’une supérette Monoprix (ouverture en décembre) et de 12 petits commerces, toujours dans le centre. « Nous sommes favorables à ce projet qui contribue à valoriser le cœur de ville », confirme-t-on au cabinet du maire. La maire (DVG), Corinne Valls, a passé outre l’avis négatif de l’architecte des Bâtiments de France, très remonté contre l’aspect néoclassique des bâtiments, mais aussi  celui du préfet de région. Explication : « Un recours a été déposé devant le préfet qui a suivi l’avis de l’architecte des bâtiments de France, mais a envoyé sa réponse hors délai ce qui vaut avis favorable », décrypte-t-on au cabinet.

De son côté, le promoteur plaide « la bonne foi » et le respect des règles. « Notre projet est conforme au plan local d’urbanisme et beaucoup plus qualitatif que ce que l’on peut voir ailleurs, avec notamment une façade en pierre de taille, assure Gérald Azancot, président de Fiminco. Mais on a été confrontés à l’opposition de l’architecte des Bâtiments de France. »

Le promoteur (mauvais perdant et diffamateur ! Ndlr) dénonce aussi un acharnement des riverains. « Nous n’avons rien contre ces gens-là : nous avons organisé une concertation. En réponse, il y a eu des comportements très limites. Les gens du bureau de vente en avaient marre de voir des dames hystériques venir faire peur aux clients. Si les méthodes utilisées ne sont pas honorables, on continuera à les combattre. »
JULIEN DUFFÉ 
»

À suivre, avec notre plein soutien à l’association pour la sauvegarde du village de Romainville !

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
18 juillet 2012 3 18 /07 /juillet /2012 16:31

Romainville-Le-P-cv-17-juillet-12.jpg

 

Lu dans le Parisien, du 17 juillet : un article sur le procès qu’a osé intenter pour « diffamation » le promoteur privé Fiminco à l’Association de Sauvegarde du Village de Romainville

(Voir notre article du 14 juillet http://www.bagnoletenvert.com/article-pour-la-sauvegarde-du-village-de-romainville-108135746.html)

 

ROMAINVILLE

Le promoteur assigne les riverains au tribunal

Accusée de dénigrer un programme de 38 logements, une association de riverains de Romainville est poursuivie devant le tribunal par le promoteur privé.

Julian Colling | Publié le 17.07.2012,

Scène quelque peu surréaliste, hier, au tribunal de grande instance de Bobigny. D’un côté cinq membres de l’Association de sauvegarde du Village de Romainville (ASVR). De l’autre côté du juge des référés, l’avocate de la société d’immobilier commercial Fiminco, qui assignait les riverains pour dénigrement, tracts mensongers, agissements menant à des troubles illicites… Le motif du grief? Le projet immobilier Grand Ségur, visant à construire rue Carnot, au centre-ville de Romainville, deux immeubles de logements privés, dont les riverains ne veulent pas. 

Trop imposants. « Le projet de Fiminco est d’ériger un grand bâtiment de 17 m de haut au milieu du Village de Romainville », explique Julia Learmonth, présidente de l’association. « Cela dénaturerait le côté village de Romainville et briserait la cohérence architecturale des petits immeubles alentour. »

En décembre dernier, le groupe de riverains s’organise contre le projet et se mobilise dans une « volonté d’informer la population ». Tractage sur les marchés, affiches, pétition (plus de 200 signataires selon l’association), blog sur 
Internet. Mais, pour Fiminco, leurs actions vont trop loin. Les promoteurs affirment que certains membres auraient fait intrusion dans le cabinet de vente pour dissuader de potentiels acheteurs et dénigrer publiquement la société et le projet. Une version que réfutent catégoriquement les membres d’ASVR présents à Bobigny. « Notre but est de faire valoir notre liberté d’opinion et de nous opposer, dans la légalité, à ce projet. Rien de plus. » Fiminco accuse également l’association d’avoir utilisé des photos officielles du projet sur son blog (retirées depuis) et de distribuer des tracts mensongers.

Avocate de Fiminco, Agnès Lowenstein a rappelé au président de séance le droit au commerce de la société, la défense de la réputation de son client et les méthodes intrusives de l’association, qui a qualifié le projet immobilier de « paquebot ». « C’est du parasitisme, a-t-elle plaidé devant le juge. Cela détériore l’image de Fiminco et cela nuit à la vente. » Les deux parties se sont mutuellement accusées de démesure. Démesure du projet immobilier et de la contre-attaque du promoteur, selon l’ASVR. Démesure de leur mobilisation et de leurs propos selon Fiminco. Le juge des référés a mis sa décision en délibéré au 24 août prochain.

Dans l’intervalle, les riverains attendent avec impatience les avis officiels de l’architecte des Bâtiments de France puis de la préfecture prévus pour cette semaine. Des arbitrages qu’ils espèrent favorables puisque le lot se trouve à 20 m d’un bâtiment classé monument historique : l’église Saint-Germain-l’Auxerrois. Une œuvre de l’architecte Alexandre Théodore Brongniart, à qui l’on doit notamment le palais de la Bourse à Paris. « Des travaux pourraient menacer les fondations de l’église. Le sous-sol est en argile, appuie Julia Learmonth. Nous ne sommes pas contre la modernisation, nous voulons quelque chose de respectueux du patrimoine. Si le permis de construire est délivré, alors nous poserons immédiatement un recours auprès du tribunal administratif.
»
 

Rappelons que nous avions, à Bagnolet, lutté (… et gagné !) contre un projet similaire au début des années 1980 qui entendait détruire tout un côté de la rue historique (Sadi Carnot). Aujourd’hui le centre ville-village de Bagnolet est en grande partie protégé par le règlement d’urbanisme.

La préservation du patrimoine de nos communes de banlieue est absolument indispensable à notre bien-être.

Romainville village affiche

Romaiinville-village-miMai-434.JPG

Nous souhaitons plein succès judiciaire à nos amis de Romainville, mais de toute façon, ce ne sont pas les intimidations des promoteurs qui les (nous) feront fléchir.

Pierre Mathon

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 09:27

Romainville-village-affiche.jpg

Nous souhaitons, ici, à Bagnolet en Vert, exprimer notre solidarité avec l'Associaion pour la Sauvegarde du Village* de Romainville qui se bat pour empêcher un projet de densification qui défigurerait le centre ville-village de Romainville. L'association est assignée par les promoteurs privés de la société Fiminco devant le tribunal des référés de Bobigny pour "diffamation". 

Engagés, main dans la main avec la municipalité de Romainville, dans leur opération bétonnante et massacrante, les promoteurs cherchent en effet à faire taire les récalcitrants. 

L'association, loin de céder, annonce, le 7 juillet : 

"Convaincus de la justesse de nos actions et en attendant l'audience qui aura lieu le 16 juillet nous travaillons à chercher les meilleures initiatives pour continuer à défendre et préserver le patrimoine du village de Romainville." 

Nous vous tiendrons informés du jugement.

L'association nous informe dès maintenant qu'elle va proposer un parcours découverte à l'occasion des journées du patrimoine en septembre. "Des intervenants passionnés et passionnants sont prévus afin de vous montrer les richesses historiques du cœur de ville." 

N'hésitez pas à prendre contact avec l'association si vous souhaitez vous impliquer dans ce projet ou si vous désirez seulement plus d'informations.

Nous reviendrons plus en détail sur ces projets calamiteux et sur l'action de l'association romainvilloise, mais nous tenions à marquer publiquent notre soutien à cette action.

Pierre Mathon

*Le centre ville village de Romainville, face à l'église et au château, est constutué des rues de l'abbé Houël, Saint-Germain, Joseph Bara, Gabriel Husson et la place du marché.

Le blog de l'Association de Sauvegarde du Village de Romainville : http://asvr93230.blogspot.fr/

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 16:17

Romainville-le-quartier-Marcel-Cachin-s-ouvre-a-la-ville-gr.jpg

 

Nous reproduisons ci-dessous un article publié sur lacroix.com le 3mai11, concernant la rénovation, urbaine qui permet de mettre le quartier Marcel Cachin au cœur de la ville en liaison avec le centre de Romainville..

Pierre Mathon

Romainville-PRU-Cachin.jpg

« A Romainville, le quartier Marcel-Cachin s’ouvre à la ville grâce à sa rénovation

Le quartier Marcel-Cachin, à Romainville, en Seine-Saint-Denis, fait l’objet d’une vaste opération de rénovation urbaine lancée en 2001.

L’objectif est de désenclaver un grand ensemble HLM construit dans les années 1960 et fermé sur lui-même, notamment en y installant des équipements publics.

La rénovation du quartier doit arriver à son terme en 2013.

Quand Nicole Vigny parle de la démolition de son ancien immeuble, le « M » de la cité HLM Marcel-Cachin de Romainville, en Seine-Saint-Denis, elle ne parle pas de « déconstruction », selon le terme à la mode chez les urbanistes. Elle dit : « Il a été éboulé », avant de vérifier dans un dictionnaire électronique de poche que c’est bien du français et pas un mot venu de Bourgogne, sa région d’origine.

Depuis 2010, le bâtiment « éboulé » a donc laissé place à une vaste esplanade vide. La locataire déplacée le regrette. « C’était le plus beau de tous », assure-t-elle.

La vieille dame, aujourd’hui veuve et âgée de 77 ans, a vécu un demi-siècle à la même adresse et y a élevé ses trois filles. « Je ne voulais pas déménager », poursuit-elle. Même si, à une époque, il valait mieux « regarder ses chaussures » en croisant les membres de la bande qui tenaient le hall et se livraient à du trafic…

Depuis janvier 2010, elle vit plus au calme, quelques centaines de mètres plus loin, dans un appartement moderne de la « résidence » Saint-Germain. Elle a été relogée dans ce nouvel immeuble de trois étages, où 82 logements sociaux ont été aménagés derrière des façades immaculées. Les balcons ne sont pas encombrés de paraboles, le petit jardin est arrosé avec de l’eau de pluie récupérée et, bientôt, les déchets seront collectés par un système pneumatique souterrain*.

« UN VRAI PROJET DE SOCIÉTÉ »

Ce petit complexe est un des symboles de l’opération de rénovation du quartier Marcel-Cachin, qui a été lancée en 2001 et doit arriver à son terme en 2013. « Ce n’est pas qu’une question de bâti et de voirie, mais un vrai projet de société », insiste Corinne Valls, maire divers gauche de Romainville, à propos d’une entreprise concernant 3 000 des 25 000 habitants de sa commune. Au cœur de cette ambition, la volonté de désenclaver 16 bâtiments et 1 127 logements construits dans les années 1960.

Ce grand ensemble était clos sur lui-même, et pas seulement d’un point de vue architectural. « Si on veut donner des perspectives aux plus jeunes, il ne faut pas les enfermer dans leur quartier », poursuit l’élue qui tient à ne plus parler de « cité » à propos de Marcel-Cachin, pour marquer symboliquement le changement.

Des immeubles ont donc été « déconstruits », d’autres ont été réhabilités, des rues et des passages ont été ouverts ou vont l’être… Dans le même temps, pour attirer sur place des passants venus de l’extérieur, des équipements publics intéressant tous les Romainvillois, quel que soit leur âge, ont été érigés : maison de l’enfance, maison des retraités, espace de « proximité » et médiathèque, en attendant un gymnase.

Enfin, de nouveaux programmes ont été lancés juste à côté ou dans le reste de la ville, pour remplacer les 423 appartements supprimés. Ces chantiers ont fait l’objet d’un souci esthétique affirmé par leurs concepteurs. « Malheureusement, on donne toujours une image négative de la Seine-Saint-Denis, reprend Corinne Valls. Ici plus qu’ailleurs, il est nécessaire de dire aux gens, et de leur montrer, que l’on peut avoir du beau, même si on n’a pas de gros moyens. Cela leur redonne de la dignité et ce n’est pas parce qu’on est dans de l’habitat social que l’on doit vivre mal. »

NE PAS DÉRACINER LES ANCIENS DU QUARTIER

Localement, ce discours ne fait pas l’unanimité. L’opération Marcel-Cachin a provoqué de fortes dissensions au sein de l’équipe municipale et a poussé la maire, ex-membre du Parti communiste, à remettre son mandat en jeu de manière anticipée en 2007. Encore aujourd’hui, le coût du système pneumatique de gestion des ordures reste très critiqué et la médiathèque a fait, par ailleurs, l’objet de dégradations juste avant son inauguration.

Il a fallu également vaincre les réticences de locataires appelés à déménager. « Certains habitaient sur place depuis cinquante ans et avaient créé des liens forts entre eux, ils s’entraidaient au quotidien, explique Juliette Lefeu, pilote du projet relogement à l’office public HLM. L’objectif était de ne pas les déraciner. Certains nous ont même demandé de garder leurs voisins. »

Nicole Vigny, elle, voulait vivre dans le même immeuble que l’une de ses filles – un vœu qui a été réalisé – et s’installer au troisième étage. Mais elle a dû se contenter du deuxième et se plaint toujours d’avoir été éloignée de la supérette du coin et de ne pas disposer d’un grand placard. En contrepartie, le soleil illumine son salon et pour la première fois, elle bénéficie d’un balcon où poussent des plantes vertes. Elle est même toute fière de le faire visiter : « Il est grand, non ? »

PASCAL CHARRIER »

*Nous parlerons prochainement de cette collecte pneumatique des déchets dont le bilan utilité-coût nous paraît discutable.

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Romainville
commenter cet article