Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 13:52

18 sentier tranchée 1août10-1

 

Le 30 juin ; le conseil municipal a décidé de vendre une parcelle communale  à un mystérieux promoteur privé pour un projet indéterminé. : une sorte de « vente sous X » en quelque sorte, X n’étant pas inconnu pour tout le monde.

Nous y avions consacré un article sur le fond car le terrain communal, ainsi vendu à ce privé inconnu, abrite un « mur à pêches » et comprend une parcelle des jardiniers de « Bagnolet Ville Fleurie », les deux étant condamnés à disparaître.

http://www.bagnoletenvert.com/article-vente-d-un-terrain-communal-rue-girardot-a-un-mysterieux-acquereur-et-sans-projet-54866958-comments.html#anchorComment

L’association Bagnolet Ecologie, l’écologie à Bagnolet vient de déposer auprès du maire un recours dit gracieux en annulation de la délibération n°9C du Conseil municipal de Bagnolet du 30 juin 2010 approuvant la cession de la propriété communale sise 33 rue Girardot – 18 sentier de la tranchée.

Ce recours ne doit le mot « gracieux » qu’à la terminologie juridique mais ne dit rien de notre détermination.

 

justice-300px-Scale_of_justice_2_svg.png

 

Voici ce recours :

« Monsieur le Maire,

Nous vous demandons l’annulation pour excès de pouvoir de la délibération n°9C du Conseil municipal de Bagnolet du 30 juin 2010 « Approbation de la cession de la propriété communale sise 33 rue Girardot – 18 sentier de la tranchée »

Cette délibération est en effet illégale pour plusieurs raisons :

- Cette délibération « Approbation de la cession de la propriété communale sise 33 rue Girardot – 18 sentier de la tranchée » ne figurait pas à l’ordre du jour du conseil municipal

- La délibération n’a pas fait l’objet de l’avis de la commission thématique municipale, contrairement au règlement intérieur du conseil municipal

-Ni la délibération, ni la notice explicative qui l’accompagne ne précise le projet pour lequel la décision de vendre ce terrain a été prise

 - Au jour du conseil municipal, la SCI 33 rue Girardot » n’existait pas et aucune autre précision ne figurait au sujet des acquéreurs.

Nous vous demandons donc d’annuler, pour excès de pouvoir, la délibération n°9C du Conseil municipal de Bagnolet du 30 juin 2010 « Approbation de la cession de la propriété communale sise 33 rue Girardot – 18 sentier de la Tranchée ».»

Cette vente « sous X » est très en phase avec les pratiques en cours aux plus hauts sommets de l’Etat (voir les pratiques mises en évidence dans l’affaire Woerth) mais aussi à Bagnolet (ventes à Cogédim et à Kaufman & Broad, ainsi que la vente, que nous avons fait annuler, d’un terrain communal 93 avenue de la Dhuys …)

Le fait que l’exemple vienne « de haut »n’est pas une raison pour laisser faire !

Pierre Mathon

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 10:12

18 sentier tranchée 1août10-4

 

Le conseil municipal du 30 juin a décidé, entre autres ventes de terrains* communaux, de vendre un terrain de 1134 m2 situé 33 rue Girardot et 18 sentier de la Tranchée.

Ce terrain, propriété communale depuis 1991, est pour moitié, côté sentier de la Tranchée, 18 sentier tranchée 1août10-3occupé par les jardins de Bagnolet Ville Fleurie (ce que ne mentionne pas le dossier) et pour l’autre moitié, côté rue Girardot,33 Girardot 1août10-3 loué à une petite entreprise pour stockage de matériaux de construction.

Le terrain abrite un des derniers murs à pêches de Bagnolet. 18 sentier tranchée 1août10-133 Girardot 1août10-4La délibération n’y fait aucunement mention et n’exige pas de l’acquéreur des mesures particulières pour le préserver. On sait depuis l’affaire du Château de l’Étang où s’arrêtent les convictions municipales en matière de patrimoine !

L’acquéreur est une mystérieuse « SCI 33 rue Girardot », sans autre précision et le projet est tout aussi mystérieux puisque rien n’est indiqué dans la notice explicative remise aux conseillers municipaux.

Le prix de vente, conforme à l’estimation des Domaines, est de 800 000 €. Rappelons que cette estimation n’est qu’indicative et que rien n’empêche de vendre à un prix supérieur.

Le vote a été acquis par 30 voix pour  (majorité + UMP) avec 7 voix contre (groupe ps-cac-verts et 1 voix de la majorité)

33 Girardot 1août10-1

Nous rappelons que la vente en tant que telle ne figurait pas à l’ordre du jour du conseil municipal (puisque sur l’ordre du jour il n’était qu’indiqué « 9A 9B 9C 9D : cessions foncières », sans autre précision.

Par ailleurs, cette délibération, n’a pas été examinée par la commission thématique, en violation du règlement intérieur du conseil municipal.

Sur la base de ces deux illégalités, nous saisissons, dans un premier temps, le contrôle de légalité.

Pierre Mathon

* Il s’agit des mystérieuses délibérations « 9A, 9B, 9C et 9D : cessions foncières », mises à l’ordre du jour du conseil municipal du 30 juin sans autre précision, dont nous avions déjà parlé. Voir nos articles :

http://www.bagnoletenvert.com/article-mysterieuses-ventes-de-terrains-communaux-au-conseil-municipal-de-bagnolet-du-30-juin-53126051.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-9a-9b-9c-et-9d-la-vente-des-bijoux-de-famille-continue-a-la-sauvette-a-bagnolet-53662409.html

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 21:57

ASGB siège juillet10-2

Une actualité ne chasse pas l’autre.

Ce n’est pas parce que mettons les projecteurs sur nos victoires au Tribunal Administratif pour le Château de l’Étang et contre la vente du terrain communal au promoteur H2I que nous oublions les menaces qui pèsent sur le stade de la Briqueterie mais aussi sur les gymnases Jean Reneault et Georges Politzer.

Et ce n’est pas le vote du conseil municipal du 30 juin en faveur du projet de PLU qui nous rassurera.

http://www.bagnoletenvert.com/article-attention-tentative-d-intox-sur-le-stade-de-la-briqueterie-53445802.html

La pétition que l’ASGB* fait circuler depuis les foulées du 8 mai pour demander à la majorité municipale de respecter ses promesses est toujours d’actualité :

« PÉTITION CONTRE LA DÉMOLITION DES INSTALLATIONS SPORTIVES DE BAGNOLET

Adresse au Maire et aux Élus de la majorité municipale

Nous vous rappelons vos engagements de mars 2008 devant les électeurs, en particulier envers les jeunes :

« La ville de Bagnolet est notre patrimoine commun. Nous souhaitons qu’il s’enrichisse par la réhabilitation du gymnase Jean reneault, du stade de la BRIQUETERIE et de la piscine, par la création d’un centre socioculturel dans les quartiers Anatole France et de la Dhuys, et d’un terrain de sport de proximité dans le quartier des Coutures ».

Nous sportifs, jeunes et habitants de la ville, nous ne vous demandons qu’une seule chose :

MESDAMES ET MESSIEURS LES ÉLUS

RESPECTEZ VOS PROMESSES !!! 

Association Sportive et Gymnique de Bagnolet 172, rue Sadi Carnot 93170 Bagnolet tel 01 43 60 39 51- E mail : contact@asgbagnolet93.com – Site Internet : www.asgbagnolet93.com »

Ce n’est pas parce que les foulées du 8 mai se sont déroulées au stade de la Briqueterie cette année encore, que le feu d’artifice a eu lieu cette année encore à la Briqueterie et que Bajo Plage se tient cette année encore au stade de la Briqueterie que nous devons « baisser la garde ».

 Pierre Mathon

* Le 6 avril l’ASGB a envoyé un courrier au maire pour être reçue. Elle n’a pas reçu de réponse à ce jour.

Photo : le siège de l'ASGB

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 08:31

intox

 

Certains font (à dessein) circuler la rumeur que suite au conseil municipal du 30 juin 2010 l’avenir du stade de la Briqueterie serait « gelé ». Il n’en est malheureusement rien.

Certes le maire a introduit sous couvert d’ « erratum » (ce qui est juridiquement contestable) une modification du règlement sur le secteur du stade. En fait, tout en maintenant dans le document de projet de PLU le schéma d’intention que nous avions présenté sur notre blog et qui signe la mort du stade

http://www.bagnoletenvert.com/article-le-stade-de-la-briqueterie-va-mourir-ce-soir-53198473.html

, il a repris le règlement antérieur qui autorise un COS de 2, ce qui permet sur un terrain de 35 000 m2 de construire 70 000 m2 de Surface Hors Œuvre Nette de plancher. Les promoteurs n’en demandent pas plus …

planplato

D'autant qu'en maintenant le schéma d’intention ci-dessus qui supprime le stade et qui stipule « mettre en œuvre un projet urbain créant une nouvelle centralité reliée à l’ensemble de la ville », le maire se donne les moyens de lever la servitude de protection de l’équipement sportif auprès du ministère des sports.

Il ne lui restera plus dès lors qu’à faire délibérer son conseil municipal. Rien de plus facile au vu du conseil municipal du 30 juin, puisque, si l’on excepte les six conseillers municipaux PS-Cac-verts, seul un membre de la majorité a voté contre ce projet de PLU. (Même la droite- mais c’est logique, vu le champ libre ouvert aux promoteurs privés – a voté pour !) Et le tour sera joué.

Si ce PLU n’est pas mis en échec (ET IL LE SERA !), le stade de la Briqueterie est bel et bien mort.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 11:14

planplato

Le plan et la notice tirée du projet de PLU (merci à Jean-Claude Oliva et à Europe Écologie » pour l’avoir mis en ligne), qui sera selon toutes vraisemblances voté ce soir au conseil municipal, est sans la moindre ambigüité.

Le stade de la Briqueterie est condamné à mort.

La future "zone" qui sera construite sur les ruines du stade (avec une liaison « douce » ( !) qui coupe l’emprise du stade en deux), s’intitule « mettre en œuvre un projet urbain créant une nouvelle centralité reliée à l’ensemble de la ville ».

De même l’étoile à cinq branches « permettre la réalisation d’une structure dédiée à la santé » (en réalité il s'agit d'un cadeau municipal à la clinique privée Floréal !) signifie la mort des jardins de la rue Louise Michel.

Au-delà de l’inventivité dans les termes trouvés par les bétonneurs « Bouygues-Everbecq-Vinci-Campana-Eleb-Nexity  & Co » il faut le dire et le répéter : les Bagnoletais ne laisseront pas faire.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 17:31

plateau 17mai10 Julien N-336

« Le projet de démolition du stade passe mal », tel est le titre de l’article du Parisien qui rend compte, dans son édition d’aujourd’hui mercredi 19 mai, de la réunion de présentation du soi-disant « projet urbain » au quartier du Plateau.

Cet article complète celui que nous avons publié hier et témoigne de la résistance des citoyens de Bagnolet aux projets immobiliers du maire.

Pierre Mathon

plateau 17mai10-328« Le projet de démolition du stade passe mal

Marc Everbecq, le  maire PC de Bagnolet n’a pas forcément passé la meilleure des soirées, lundi, lors de la réunion publique sur les aménagements urbains, organisée au Plateau. Pendant plus de trois heures, il a dû faire face au feu roulant des questions des habitants sur l’avenir de leur quartier. Entre 200 et 250 d’entre eux ont assisté au débat et sont repartis pas vraiment rassurés.
Les premières interrogations ont porté sur le stade de la Briqueterie ou encore l’avenir des jardins partagés, installés gratuitement sur les terrains de la mairie, et menacés par l’extension de la clinique Floréal. « Mon fils est champion départemental d’athlétisme et la Briqueterie a la seule piste homologuée. Où va-t-il s’entraîner si le stade disparait ? s’inquiète Valérie. Quant aux jardins partagés, c’est un lien social indispensable pour les riverains.

« Nous sommes en train de perdre notre patrimoine
JULIEN, HABITANT DU QUARTIER DU PLATEAU

« Ce stade sert à toutes les écoles du quartier » ajoute la directrice de l’école Jaurès. « On ne comprend rien à votre projet, interpelle Jérôme. Le film que vous avez présenté en début de séance, c’est le monde des Barbapapa. Il n’y a aucune ligne directrice. »
Très vite, la discussion s’est élargie aux projets urbains de l’ensemble de la ville. « La ville n’a plus d’argent alors elle vend les bijoux de famille, accuse Julien. Les stades Reneault et Politzer puis la Briqueterie, nous sommes en train de perdre notre patrimoine sans savoir par quoi il sera remplacé. » La place des jeunes dans la commune a également été évoquée. « Il n’y a rien pour nous, regrette l’un d’entre eux. La mairie dit qu’elle veut aider ses enfants à s’installer mais comment voulez-vous qu’on achète quoi que ce soit à 4 200 € le mètre carré ? » La majorité des participants dénoncent l’absence de concertation. Les priorités municipales sont également mal comprises. « La mairie évoque la construction d’une maison du patrimoine mais n’est-il pas plus urgent de rénover le conservatoire qui est dans un état lamentable ? » s’interroge Marie-Paule.

Face à toutes ces inquiétudes, Marc Everbecq a tenté de calmer les esprits. Durant près de quarante minutes, il s’est évertué à convaincre l’auditoire que ses projets impliqueront toute la population. « De la discussion jaillira la lumière, n’hésite-t-il pas à lancer. Je ne veux pas de quartiers où il n’y a pas de plaisir à vivre comme à Montreuil ou à Saint-Denis. C’est pourquoi il nous faut des moyens nouveaux. Et il n’y a pas de honte à s’adresser à des partenaires privés pour y parvenir. »
Mais l’élu n’est pas vraiment entré dans les détails. Il a juste annoncé la création de 2 000 à 2 500 logements dans les six ans avec 35 à 40 % de logements sociaux et avoir pris des contacts avec les clubs sportifs de la Briqueterie pour qu’ils allient s’entraîner ailleurs. La décision sur l’avenir du stade devrait être prise à l’automne.
SÉBASTIEN THOMAS

g Dernière réunion publique demain à 20 heures au stade Maurice-Baquet

Ce qui est prévu

Un nouvel hôtel de ville, sur six niveaux, qui sera relié au bâtiment historique par une passerelle en verre.
Sa construction nécessite la démolition de l’actuel centre administratif.
Les travaux doivent démarrer au printemps 2011.

Un nouveau marché, sous une halle reconstruite, verra le jour place Salvador-Allende.

En centre-ville, un programme de logements et de boutiques, sur près de 30 000 m2.

Le château de l’étang doit être transformé en maison du Patrimoine et servira comme lieu de stockage et d’archives, de débat, d’exposition et d’initiative.

Une école maternelle temporaire de sept classes, construite cet été, doit permettre de scolariser les enfants du quartier de la Dhuys.

Les gymnases Reneault et Politzer seront remplacés par des logements. Un nouveau gymnase verra le jour à quelques centaines de mètres.

Le stade de la Briqueterie pourrait être détruit. Des logements et des commerces le remplaceront. »

Photo 1 Julien Netter, pendant son intervention; photo 2 vue de la salle et photo 3 pendant la projection du film des habitantsplateau 17mai10-370 - Copie

Nous souhaitons apporter les précisions suivantes par rapport au contenu de l’article du Parisien :

1-Le planning indiqué pour l’hôtel de ville (début de la construction au printemps 2011) n’a aucune chance d’être tenu : rien que pour des raisons purement administratives, il faut compter au moins 1 an de plus, sans parler du reste ….

2-L’emplacement du futur marché du centre ville n’est toujours pas défini.

3-Le programme de 35 000 m2 (et non 30 000 m2) du centre ville serait concentré à l’arrière de la place Salvador Allende, amputant une partie importante de la place et dressant un mur de béton au fond de la place à côté du futur (?) hôtel de ville et masquant notamment le Cin’Hoche. Par ailleurs, vu les difficultés à trouver preneur pour les 10 000 m2 de commerces, et les 10 000 m2 de bureaux prévus, l’affaire pourrait tourner à la catastrophe avec un immense chantier sans fin qui créerait un trou béant pendant 10 ou 20 ans sur la place de la mairie, sans parler du trou dans les finances municipales, déjà mal en point …

4-L’école maternelle temporaire vient en remplacement de l’école Joliot-Curie existante, qui serait démolie un an plus tôt.

5-Le nouveau gymnase, qui serait construit pour remplacer Reneault et Politzer, ne le serait que 3 ou 4 ans après la vente-démolition de ces gymnases (laissant les scolaires et les sportifs sans équipement) et encore si la mairie parvient à acheter, à l'évêché, les terrains situés à côté de Notre-Dame de Pontmain et trouve l’argent nécessaire à la construction de ce nouveau gymnase.

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article
18 mai 2010 2 18 /05 /mai /2010 12:07

plateau 17mai10 Valérie B-330

Et comment qu’ils s’expriment !

Tout ou presque, hier soir à la réunion du Plateau, a été dit, à plusieurs voix, chacun exprimant son incompréhension, son mécontentement, sa colère, son exigence, son opposition.

plateau 17mai10-332Incompréhension devant l’absence de véritable projet urbain.

plateau 17mai10-339Colère devant les réponses verbeuses et inexistantes.

plateau 17mai10 Jean-Louis B-361Exigence de démocratie, de co-élaboration.

plateau 17mai10 Serge S-360Exigence de privilégier le service public sur l’intérêt des promoteurs privés.

plateau 17mai10 Zorah T-345Exigence que ne soient pas sacrifiés les jeunes et les sportifs.

plateau 17mai10 Claude S-351Opposition à ce qu’un document aussi déterminant que le Plan Local d’Urbanisme voie son projet arrêté lors du conseil municipal prévu le 2 juin, alors qu’aucun débat n’a eu lieu avec les citoyens sur ce point.

plateau 17mai10 Ahmed R-356Un intervenant, militant de RESF a rappelé l’expulsion par la mairie en plein hiver des personnes qui vivaient au 92 rue Victor Hugo.

Une intervenante a sollicité, en vain, une réponse du maire sur la grève de la faim entreprise par le syndicaliste Georges Abdel-Sayed en mairie de Bagnolet.

http://www.bagnoletenvert.com/article-greve-de-la-faim-a-la-mairie-de-bagnolet-50624505.html

plateau 17mai10 Marie G-358Etc. etc.plateau 17mai10-357

Face à cette tempête citoyenne, le maire a été verbeux et flou, combinant l’esquive et le mépris pour ses interlocuteurs.

Il est clair que pour lui la seule chose qui compte est de laisser passer l’orage pour reprendre tranquillement ses petites affaires avec les promoteurs privés.

plateau 17mai10-368 - Copie - Copieplateau 17mai10-369 - Copie

Face au refus (pour la quatrième fois d’affilée en 4 réunions) de passer le film réalisé par les habitants après le coûteux film de propagande de Campana-Eleb, les habitants ont répliqué de la meilleure façon qui soit en projetant leur film à la sortie de la salle sur le mur blanc d’une maison voisine.

Une soirée citoyenne porteuse d’espoirs face à la rage destructrice du maire.

Pierre Mathon

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article
9 mai 2010 7 09 /05 /mai /2010 09:41

stade 8mai10-241

Lors des foulées du 8 mai au stade de la Briqueterie, la lettre ouverte des associations et des citoyens bagnoletais, a été distribuée.

stade 8mai10-242TOUCHE PAS à MON STADEstade 8mai10-246stade 8mai10-248

La pétition* qui circule depuis début avril y a été signée massivement.

Un « collectif de défense du patrimoine public de la population bagnoletaise que sont le stade de la Briqueterie, les gymnases Jean Reneault et Georges Politzer, le jardin partagé du Plateau et les jardins ouvriers de Bagnolet Ville Fleurie » a été créé le 5 mai.

stade 8 mai10-247TOUCHE PAS à MON STADEstade 8 mai10-245

stade 8mai10-249Rendez-vous a été donné dès la première réunion de présentation du soi-disant « projet urbain » organisée par « Everbecq-Campana-Eleb ».

Elle aura lieu à la Noue ce lundi 10 mai au centre social et culturel de quartier Guy Toffoletti « pour se faire entendre »

UNION ET ACTION !

Pierre Mathon

 

Voici le texte de cette lettre ouverte et la liste des premières associations signataires.

« LETTRE OUVERTE

Bagnolet, le 5 mai 2010

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Elus,

Plusieurs organisations, associations, et citoyens de la ville ont décidé ce jour de former un collectif de défense du patrimoine public de la population bagnoletaise que sont le stade de la Briqueterie, les gymnases Jean Reneault et Georges Politzer, le jardin partagé du Plateau et les jardins ouvriers de Bagnolet Ville Fleurie.

En effet, nous sommes très inquiets devant l’annonce de la destruction de ces équipements ; ces projets vont à l’encontre des engagements pris par la Municipalité lors de la campagne municipale et des Assises de 2008.

Nous tenons à affirmer notre attachement à ces espaces qui permettent l’accès au sport et aux loisirs au plus grand nombre.

Les projets avancés par la Municipalité sont inacceptables. En effet, à Bagnolet comme dans les villes voisines, les installations sportives sont saturées et les espaces verts limités.

Nous demandons l’arrêt de ces projets et qu’aucune décision ne soit prise sans une véritable prise en compte de l’avis des Bagnoletais et du Personnel de la Ville.

Nous demandons publiquement à ce que vous vous engagiez à recevoir une délégation de ce collectif.

Nous invitons tous les habitants, citoyens, et associations à nous rejoindre et à se mobiliser dès la première réunion publique du 10 mais 2010 pour se faire entendre.

L’ASGB (section Gym, Badminton, Force Athlétique, Judo, Athlétisme, Plus de 50 ans), la CGT des Territoriaux de Bagnolet, l’association l’Avenir du Plateau, le Jardin partagé du Plateau, l’association les Amis de la Ferme de Bagnolet, le Basket Club de Bagnolet, le Sporting Club de Bagnolet, les Professeurs d’EPS de St Benoit de l’Europe, les Professeurs d’EPS du collège Travail, FCPE, SNUIPP, EDUC  93 CGT, Escalade et Loisirs pour Tous, Rugby Club de Bagnolet, AS Boules Lyonnaises de Bagnolet, AS SHI DO, Club Bagnolet Lutte 93, Association Jeunesse de la Noue.

Page Facebook : pour que le stade de la Briqueterie ne soit pas détruit

http://www.facebook.com/group.php?gid=109369789085928

WWW.bagnoletbouge.com http://bagnoletbouge.com/»

* Sauvons le stade et les jardins, la pétition !

 http://6842.lapetition.be/

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 08:45

BB pp8et9 - devéco

 

Après un premier article* consacré au centre ville, et à l’ANRU, nous poursuivons nos réponses, point par point, au « 16 pages » de « Campana-Everbecq-Eleb-promoteurs and C° ». Histoire de dévoiler le véritable projet urbain qui se cache derrière la propagande du maire. 

Le maire y affirme que le développement économique serait une « priorité absolue » dans le cadre de son fameux « projet urbain ».

Notons d’abord que la seule chose concrète qui figure dans le prospectus est l’aménagement d’un petit local, en rez-de-chaussée d’un immeuble HLM (rue Karl Marx, en haut de la rue Lénine …), que l’on  baptise pompeusement « La Maison de l’emploi ».

Léger !

bagnolet--10-f-vrier-2008--007.jpgPour le reste, rien n’est dit sur la pépinière d’entreprises.

Rappelons qu’une pépinière d’entreprises devait s’ouvrir rue Marceau (à l’initiative des élus Verts) en 2007. Elle a été bloquée par le maire (soutenu par les élus PS et PC). Aucune autre localisation n’a été trouvée depuis, en dépit des promesses. Le maire avait parlé de bureaux qui devaient être aménagés et ouverts en location dans un immeuble privé, la future pépinière dans l'immeuble Macocco 2548rue Irène et Frédéric Joliot-Curie… et depuis plus rien.

 

régie de quartier-1Rappelons que la régie de quartier, dont le siège était Place Lucien Sampaix dans les Malassis et dont le fonctionnement a longtemps été freiné par le maire a finalement été fermée. Elle avait été créée dans la mandature précédente à l’initiative des élus Verts.régie de quartier-2

 

Le dépliant publicitaire du maire ne mentionne pas non plus l’abandon, par la Foncière des Régions, de son projet de 20 000 m2 de bureaux rue Parmentier. Parmentier-2-nov-08.jpgPourtant la municipalité n’avait pas hésité à dérouler le tapis rouge devant ce promoteur privé, n’hésitant pas à sacrifier le cadre de vie des habitants de l’îlot Parmentier.

 

Marisim3De même rien n’est dit de la panne qui affecte le projet Marisim, avenue Gallieni, qui avait également conduit le maire, au nom de l’activité économique et de l’emploi (et surtout des intérêts privés de Marisim), à sacrifier le cadre de vie des riverains.

 

 

terrain j lolive-1592Silence total également au sujet des « 300 emplois pour les jeunes de Bagnolet » qui devaient être créés avenue Jean Lolive par la venue providentielle d’une entreprise privée. L’annonce grandiloquente en avait pourtant été faite  par le maire lors de la réunion de clôture des assises en décembre 2008.

marché 2510-232Faut-il également parler de la condamnation à mort du marché du centre-ville (Tiens, on ne parle plus de la création d’un marché aux Malassis … qui figurait pourtant dans les projets de l’ANRU).

PB040015.jpgAutre question sans réponse : quand va s’installer la boucherie promise au 41 rie Sadi Carnot et pour laquelle la mairie a bradé une propriété communale à un prix … « exceptionnel » ?

Au lieu d’apporter des éléments sérieux et des réponses précises le prospectus du maire « Bagnolet bouge » préfère le « bla bla ».

Pierre Mathon

 * http://www.bagnoletenvert.com/article-bagnolet-bouge-derriere-le-prospectus-du-maire-la-realite-d-un-projet-urbain-destructeur-49476007.html

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article
3 mai 2010 1 03 /05 /mai /2010 06:22

faucille et marteau

Déjà contesté par de nombreux communistes lors de l’affaire de l’expulsion en plein hiver des habitants du squat de la rue Victor Hugo (mais la réprobation des militants communistes était restée discrète), le maire de Bagnolet est de plus en plus isolé.

Des militants communistes  du quartier du Plateau viennent de distribuer le tract suivant :

« Des communistes du quartier du Plateau s’adressent à vous

Nous refusons les projets municipaux
élaborés sans véritable concertation !

Vous le savez, nous sommes très attentifs à la vie de notre commune comme simples citoyens ou militants d’associations locales. Aussi, comme vous, nous sommes inquiets par les annonces faites verbalement par le maire lors du conseil municipal du 31 mars :

- cession possible du stade de la Briqueterie, sans aucune discussion préalable avec les associations sportives et les professeurs d’éducation physique, utilisateurs de cet équipement (35 000 par an),
- abandon du projet de jardin public et la remise en cause du jardin  partagé pour y implanter un centre privé de radiologie, là encore sans discussion préalable avec les praticiens de santé de la ville, le Comité des Usagers du Centre Municipal de Santé qui s’inquiète du fonctionnement du service de radiologie de ce centre, ni auprès des habitants.
C’est inacceptable !

26270 385514038445 754033445 3779564 2466678 n

clinique Floréal 3410-913

centre de santé-déc09-P1010038 

Touche pas à mon stade 15410-991PC080017

Photos : le stade de la Briqueterie, la clinique privée Floréal, le centre municipal de santé, le 15 avril dans les tribunes du stade, le jardin partagé de la rue Louise Michel

Il faut entendre au plus vite les Bagnoletais qui signent des pétitions pour réagir.
Alors même que des sondages de terrain sont d’ores et déjà réalisés au stade de la Briqueterie, le maire et la municipalité doivent s’engager clairement et officiellement à n’entreprendre aucun travaux sans concertation véritable avec les Bagnoletais.

Faut-il rappeler les engagements pris en 2008 :
« La ville de Bagnolet est notre patrimoine commun. Nous souhaitons qu’il s’enrichisse par la réhabilitation du gymnase Jean Renault, du stade de la Briqueterie et de la piscine, par la création d’un centre socioculturel dans les quartiers Anatole France et de la Dhuys et d’un terrain de sport de proximité dans le quartier des Coutures. »

Nous ne concevons pas la vie municipale sans démocratie, ce qui implique une co-élaboration et une co-décision élus-citoyens sur toutes les questions concernent la vie de notre commune.
Nous sommes déterminés à agir sur ce point qui est à nos yeux le pivot de l’engagement des communistes.
Il n’est pas trop tard pour la majorité municipale et le maire, d’engager un dialogue ouvert et constructif sur les dossiers évoqués.
C’est notre vœu le plus cher !
En ces années ou la politique sarkosienne frappe fort : où l’emploi, le pouvoir d’achat et les retraites sont durement attaqués, il est essentiel de conforter nos acquis et de faire front dans l’unité.

Nos communes peuvent être des points d’appuis et de résistance à condition de repousser ce qui divise et affaiblit la population.
Mais, au-delà de Sarkosy et de la société de l’Argent-Roi, nous savons qu’il faudra aller plus loin et construire un autre avenir ensemble.
C’est par la démocratie que nous y parviendrons.

Bagnolet, le 20 avril 2010 »

Certes, le ton reste prudent, mais le rappel des engagements de 2008 est clair. Non seulement les communistes critiquent le manque de concertation, mais ils s’opposent aux décisions du maire sur le fond.

A noter qu’ils sont en parfaite contradiction avec la direction de la section du PCF de Bagnolet qui salue positivement l’organisation des réunions « Campana-Eleb-Everbecq », là où les militants du Plateau écrivent « Il faut entendre au plus vite les Bagnoletais qui signent des pétitions pour réagir ».

La déclaration de la direction :

marchais« Déclaration du secrétariat de la section PCF de Bagnolet

L'annonce de nouveaux  projets  urbains lancés par la municipalité fait débat.  

Le besoin d'une large information sur le contenu de ces projets, comme d'une construction avec l'ensemble des habitants et forces vives de la ville sont à nos yeux nécessaires.  

Aussi, nous accueillons de façon positive la décision de la municipalité de répondre à ces préoccupations et de poursuivre l'élargissement de la concertation. L'avenir de notre commune doit se construire avec ses habitants dans une démarche démocratique, les rencontres publiques organisées par la majorité municipale participent pleinement  de cette démarche et prolongent ainsi la consultation de la ville sur les projets urbains. A l'heure où la droite au pouvoir étrangle financièrement les collectivités territoriales et réduit le champ démocratique avec son projet de grand Paris, la poursuite de la construction et de l'action commune sont plus que jamais nécessaires. Nous appelons chacune et chacun à participer à ces rencontres de quartiers, la contribution de tous est essentielle pour bâtir notre avenir commun. Nous sommes disponibles pour cela.

Bagnolet le 21 avril 2010 »

Pour la défense du service public local et contre le bradage de Bagnolet aux promoteurs immobiliers, la lutte ne fait que commencer.

Pierre Mathon

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Plateau - Stade Briqueterie -
commenter cet article