Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:39

laicite-republique.jpg

Sur Twitter, le maire a osé écrire qu’en dénonçant la présence d’une école illégale dans les locaux municipaux de la rue Pierre et Marie Curie, l’association « Citoyenneté en actes à Bagnolet » avait fait preuve d’islamophobie.

AMB 3mars13

Marc Everbecs écrit en effet ce 28 mai : « Les bobards de Citoyenneté en acte, avec des relents islamophobes, démontés par la préfecture et Educ Nat dans le #Parisien »

Tout d’abord l’article du Parisien que nous avons publié avant-hier avec nos commentaires http://www.bagnoletenvert.com/article-bagnolet-l-etrange-ecole-musulmane-c-est-dans-le-parisien-118104810.html établit d’une manière claire et nette qu’il y a bien 80 enfants de 3 à 8 ans, dont les parents sont de religion musulmane, qui fréquentent une école illégale dans des locaux mis gratuitement par la mairie à la disposition de l’AMB (Association des Musulmans de Bagnolet).

Si la Préfecture évoque « une sorte de garderie », elle confirme qu’ « une déclaration est nécessaire si des enfants de plus de 6 ans y sont accueillis » ; or c’est bien le cas puisque des enfants de 6 à 8 ans sont bien déscolarisés pour suivre selon les dires du responsable de l’AMB « une scolarité alternative de 9 h à 16 h du lundi au vendredi ». Quant à l’inspection académique, elle « botte en touche » écrit le Parisien …

On voit bien, une fois de plus la capacité du maire de Bagnolet à mentir grossièrement.

En ce qui concerne l’utilisation par le maire du  concept d’ « islamophobie », (tombé en désuétude jusqu’à ce que les ayatollahs ne le mettent sur le devant de la scène après leur prise du pouvoir en Iran en 1979, pour mieux stigmatiser les opposants à leur totalitarisme), elle en dit long sur sa dérive personnelle, lui qui à ses débuts comme maire –rappelons-le- se proclamait laïque avant de sombrer dans l’électoralisme et le communautarisme.

À l’encontre du maire et de ses dérives, nous, sur ce blog, nous préférons remercier l’association « Citoyenneté en actes à Bagnolet » pour sa vigilance citoyenne.

 

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 08:15

AMB-3mars13.JPG

L’école coranique, qui fonctionne dans des locaux municipaux, dont nous avons parlé dans ce blog http://www.bagnoletenvert.com/article-ecole-coranique-rue-p-et-m-curie-l-association-citoyennete-en-actes-a-bagnolet-ecrit-a-la-procureure-117312913.html / http://www.bagnoletenvert.com/article-laicite-une-ecole-privee-islamique-dans-les-locaux-municipaux-confies-a-l-amb-115683801.html fait l’objet d’un article, ce matin 28 mai, à la « une » des pages Seine-Saint-Denis du Parisien. 


Nous publions ci-dessous cet article (avec nos commentaires) :

« L’étrange école musulmane qui agite Bagnolet

Quatre-vingts enfants de 3 à 8 ans sont accueillis chaque jour dans cette structure non reconnue qui dit proposer une « scolarité alternative »

Un mur recouvert de graffs au pied de la dalle Maurice-Thorez de Bagnolet. De part et d’autre d’une porte close, Mario Bros, le personnage du jeu vidéo Nintendo et une tête de chien couronné. C’est là que sont accueillis, en toute discrétion, plusieurs jours par semaine depuis septembre 2012, environ quatre-vingts enfants, filles et garçons déscolarisés âgés de 3 à 8 ans. 
Ils sont originaires de différentes communes et tous de religion musulmane. (Plus précisément, leurs parents sont de religion musulmane … nuance ! Ndlr)

Les locaux appartiennent à la ville
Aux manettes de cette école non officielle : l’association Sur le chemin du savoir qui est passée de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) à Aubervilliers avant d’atterrir à Bagnolet. L’association assure faire de « l’accompagnement éducatif ». Le hic : ces locaux, qui s’étendent sur 400 m2 sous la fameuse dalle à la gloire de l’ancien patron du PC, appartiennent à la mairie et sont confiés depuis 2008 à l’Association des musulmans de Bagnolet (AMB) qui explique « prêter gracieusement » le site.
(C’est effectivement un Hic de taille : la mise à disposition de ce local étant contraire à la convention passée entre la mairie et l’AMB. Ndlr)

« C’est une école illégale! » assène les membres de l’association Citoyenneté en actes à Bagnolet, ardente opposante au maire communiste Marc Everbecq. Les habitants viennent d’écrire une lettre à la vice-procureur de Bobigny, dénonçant « le non-respect des lois de la République » et « la mise en danger » des enfants.
(Heureusement qu’il y a encore des gens et des associations respectueux de la laïcité et des règles en vigueur dans la République. Ndlr)

L’existence de cette école non déclarée est pourtant bien connue des services de la ville, de la préfecture, de l’inspection académique et des riverains. « On voit des minibus s’arrêter parfois le matin. Il y a aussi beaucoup de covoiturage. Des mères qui déposent plusieurs enfants d’un coup », explique un voisin. Comment fonctionne-t-elle? Quel est son statut juridique? Les versions divergent selon les interlocuteurs dans un flou artistique flagrant.
(Ce flou artistique est scandaleux. Il démontre l’absence de suivi et de réaction des pouvoirs publics. Ndlr) « Nous ne sommes pas une école mais une association. Des orthophonistes et des spécialistes y aident les enfants en difficulté scolaire en complément de cours à domicile ou au Cned (Centre national d’enseignement à distance). Nous proposons aussi des sorties et de l’éveil à la foi », assure la trésorière de l’association Sur le chemin du savoir.

Une sorte de garderie selon la préfecture
« L’école propose une scolarité alternative de 9 heures à 16 heures, du lundi au vendredi », croit savoir un responsable de l’Association des musulmans de Bagnolet. Pour le maire communiste Marc Everbecq, le site « permet d’accueillir des enfants qui ne sont pas en âge d’être scolarisés ».

Du côté de la préfecture, on évoque « un établissement qui peut être assimilé à une garderie », avant de préciser « qu’une déclaration est nécessaire si des enfants âgés de plus de six ans y sont accueillis ». Le site n’aurait pas reçu de visite de la commission de sécurité depuis 2006. « Mais celle-ci va passer bientôt », assure-t-on.

Quant à Mohammed Henniche, le président de l’Union des associations musulmanes (UAM) du 93, il parle d’« une association qui aide les enfants le mercredi et les week-ends »
(Mohammed Henniche, de l’UAM 93, est pris ici en flagrant délit de mensonge. Ndlr). Les femmes qui la dirigent sont voilées « mais ce ne sont surtout pas des intégristes en conflit avec l’Etat », tient-il à préciser appelant à « ne pas instrumentaliser une affaire qui suscite bien des fantasmes ».

A l’inspection d’académie, on botte en touche, se refusant à tout commentaire sur le sujet
(Cette absence de réaction est particulièrement grave. Ndlr). Le maire ne veut pas, de son côté, engager le débat sur le terrain de la laïcité. « L’affaire va bientôt être réglée. L’école se termine en juin et l’association va quitter les lieux », tranche-t-il. (On sait le « talent » de menteur du maire et le peu de foi qu’il faut accorder à ses déclarations. Ndlr) « C’était du provisoire », confirme-t-on à l’AMB.

BÉRANGÈRE LEPETIT »

AMB école coranique avril 13

Ce « prêt » du local municipal ne fait que conforter la position des élus Verts qui s’étaient opposés (nous étions les seuls à l’époque) à la mise à disposition gratuite de ce local de 400 m2 ainsi qu’à l’attribution d’une subvention considérable de plusieurs dizaines de milliers d’euros à une association politico-cultuelle comme l’AMB.

laicite-republique.jpg

Suite à la démarche de l’association « Citoyenneté en actes », l’affaire est aujourd’hui entre les mains de la Procureure de la République.

À suivre.

 

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 12:30

AMB-ecole-coranique-avril-13.jpg

 

Nous vous avons déjà informéEs de la présence d’une école coranique illégale hébergée dans les locaux de l’Association des Musulmans de Bagnolet. http://www.bagnoletenvert.com/article-laicite-une-ecole-privee-islamique-dans-les-locaux-municipaux-confies-a-l-amb-115683801.html

Sans réponse de la part du maire (qui s'était engagé, lors du conseil municipal du 28 novembre 2012, à faire cesser cette activité) considérant que « cette atteinte à la République est inacceptable », l’association Citoyenneté en actes a adressé le 15 avril 2013, un courrier à la Procureure de la République (avec copie au Maire Marc Everbecq) pour alerter, à nouveau, les autorités.

Pierre Mathon

« Concernant l’école illégale, rue Pierre & Marie Curie, dont nous dénonçons l’existence depuis des semaines (voir nos précédents articles), nous sommes toujours sans aucune réponse de la part du maire actuel Marc Everbecq. Il s’était pourtant engagé, lors du conseil municipal du 28 novembre 2012, à faire cesser cette activité… 5 mois plus tard, toujours rien !

Devant l’inertie des autorités face à ce que nous considérons comme un non respect des lois de la République et la mise en danger d’enfants, notre association a décidé d’alerter Madame Sylvie MOISSON Procureure de la République à qui nous nous sommes adressés par courrier le 15 avril 2013 afin de porter à sa connaissance les faits qui nous préoccupent.

Nous rappelons que, interpellé en séance du conseil municipal de Bagnolet, fin novembre par un conseiller municipal d’opposition, Monsieur le Maire précisait que l’A.M.B. affirmait avoir été abusée par les personnes qui occupent le local. En conséquence Monsieur le Maire annonçait devant le Conseil Municipal que cette activité scolaire cesserait dans les tous prochains jours.

A la rentrée de janvier, constatant que cette activité se poursuit, les D.D.E.N. ont interrogé l’inspecteur de circonscription pour connaître la position de l’Education Nationale. La réponse est la suivante : « cette activité n’ayant pas été déclarée au Ministère de l’Education Nationale, il n’y a pas de mandat pour aller inspecter ce qui se déroule dans ces locaux ».

Dans ces conditions le 18 février, notre association adresse un courrier au Maire – dont vous trouverez une copie jointe- courrier resté à ce jour sans réponse.

Nous souhaitons que les enfants soient protégés du danger dans lequel ils se trouvent actuellement, dans ces locaux inadaptés à leur présence ;que le respect de l’obligation scolaire sous contrôle de l’Education Nationale soit garantit à ces enfants ; que les lois de la République soient respectées et l’obligation de diligence des responsables chargés d’y veiller réaffirmée.

http://www.citoyennete-actes-bagnolet.com/ecole-illegale-la-lettre-adressee-a-la-procureure-de-la-republique/ »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 21:40

creche-babyloup.jpg

 

La laïcité n’est pas une opinion ou une croyance particulière, elle crée les conditions de la protection des opinions et des croyances. C’est pourquoi l’arrêt de la cour de cassation, sur la crèche de Babyloup, qui fait passer le prosélytisme religieux avant la protection de la démocratie par la laïcité, est particulièrement grave.

Dès lors il est clair qu’il faut renforcer la laïcité par la loi.

Nous publions ci-dessous un texte d’Henri Pena Ruiz, suivi d’un « Appel à toutes les consciences républicaines » :

« À NOUVEAU, LA LAÏCITÉ MEURTRIE... APRÈS LA DÉCISION DE LA COUR DE CASSATION, SOLIDARITÉ AVEC LA CRÈCHE BABY LOUP !!!
Plus que jamais, il faut soutenir Natalia Baleato, admirable directrice de la crèche BABY LOUP qui accueille des enfants de 54 nationalités différentes et leur assure une éducation fondée sur l'émancipation laïque, respectueuse de tous, car dispensée par un encadrement soucieux d'universalité. Ce souci passe évidemment par la neutralité observée dans l'exercice de la tâche éducative. Il est inacceptable que dans une République laïque une crèche elle-même conçue comme une structure laïque pour accueillir tous les enfants ne puisse même pas faire valoir cet esprit universaliste et en soit sanctionnée. Chacun peut bien comprendre que pour les familles qui confient leurs enfants à une crèche, il est impératif que l’encadrement respecte la neutralité dans sa tenue vestimentaire. 54 nationalités et traditions différentes… une telle diversité ne doit subir la violence d’aucune manifestation religieuse particulière. Cela va de soi, si du moins on est de bonne foi. Aucune liberté, dans le cadre d’un groupe, n’est absolue, comme le rappellent les déclarations des droits de l’être humain. La liberté , c’est le droit de faire ce qui ne nuit pas à autrui. Enfin de compte, le devoir de réserve et de neutralité, dans l’exercice d’une fonction sociale aussi précieuse que la prise en charge simultanée d’enfants d’origines et de traditions aussi diverses, est une forme de respect pour tous les autres. La personne qui ne veut pas comprendre cela et n’est attentive qu’à sa conviction personnelle fait preuve d’une certaine forme d’égoïsme. Elle se met en avant au détriment de sa responsabilité sociale, du savoir-vivre civique, de la simple civilité qui veut qu’on n’inflige pas à autrui une symbolique partisane. Il y a des lieux pour cela, et l’espace civil n’en manque pas. Et qu’on ne dise pas que l’exigence laïque ainsi affirmée stigmatise une religion. La personne viendrait-elle coiffée d’une kipa, d’un turban sikh, d’une cornette de religieuse, ou en exhibant une croix charismatique, que cela ne changerait rien à l’affaire. Il lui serait demandé de renoncer à une telle manifestation pendant son temps de travail. Que diraient les familles croyantes si un éducateur prétendait travailler dans la crèche vêtu d'un tee-shirt portant la mention "Ni Dieu ni maître"? En annulant le licenciement d'une personne résolue à violer la laïcité par sa tenue vestimentaire religieuse, la Cour de Cassation porte un coup à la capacité d'intégration d'une institution de la petite enfance, même si elle s'appuie en l'occurrence sur un vide juridique. 
Faut-il rappeler que dans nombre d'écoles privées religieuses financées sur fonds publics le caractère "propre" est affiché ostensiblement sous forme de symboles religieux, et assumé sans scrupules dans l'enseignement lui-même, souvent au mépris de la liberté de conscience des élèves et des familles. Que fait l'institution judiciaire? 
Bref, le paradoxe est le suivant. Des structures religieuses ont le droit d'afficher ouvertement leur prosélytisme. Mais une structure laïque n'a semble-t-il pas le droit de faire valoir chez les personnes auxquelles sont confiées les enfants une neutralité synonyme d'universalité et de respect de la liberté de conscience! Seules la sécurité et l'hygiène seraient des motifs légitimes de réglementation...Mais la qualité d'un lien social de concorde, privilégiant non ce qui divise et oppose mais ce qui émancipe et réunit, ne serait-elle pas un motif légitime?
Mesdames et Messieurs les député(e)s, sénatrices et sénateurs, merci de faire cesser cette injustice en comblant le vide juridique qui la rend possible! Il suffit de faire préciser dans le droit du travail que la neutralité du personnel d'encadrement des structures d'accueil de la petite enfance peut être exigée au titre de l'orientation universelle qui permet de faire coexister des enfants de toutes origines sans en soumettre aucun à une symbolique partisane. 
Henri Pena Ruiz, philosophe et historien de la laïcité, ancien membre de la Commission Stasi sur l'application du principe de laïcité dans la République. 
»

L’appel :

« Crèche Baby-Loup : Appel à toutes les consciences républicaines !

 Le moment est grave, nous sommes dans une heure de vérité où la laïcité en France doit absolument être consolidée et réaffirmée, faute de quoi elle subira un recul dramatique.

Rappelons les faits. En conformité avec son règlement intérieur établi sur le principe de "neutralité philosophique, politique et confessionnelle", la crèche Baby Loup de Chanteloup les Vignes a licencié en 2008 l'une de ses employées, au motif qu'elle manifestait ostensiblement son appartenance religieuse par le port d'un voile dit islamique. Le Conseil des prudhommes de Mantes la Jolie en 2010, et la Cour d'appel de Versailles en 2011 ont approuvé ce licenciement.

En ce 19 mars 2013, la Cour de cassation a invalidé ces jugements et lui nie ce droit en affirmant que " (...) s'agissant d'une crèche privée, (elle) ne peut dès lors, en dépit de sa mission d'intérêt général, être considérée comme une personne privée gérant un service public " à laquelle le principe de laïcité devrait s'appliquer.

Il ne nous appartient pas comme à tout citoyen respectueux de l'Etat de droit, de commenter l'arrêt de la Cour, mais nous constatons qu'une crèche qui accomplit depuis 22 ans un travail de terrain extraordinaire, seule en France ouverte 24h sur 24 et 7 jours sur 7, ne peut appliquer la laïcité dans son règlement intérieur pour faire vivre en harmonie enfants et parents de 54 nationalités qui se côtoient entre ses murs. Cela, notre droit le lui interdit aujourd'hui.

 Dans un État laïque, il serait ainsi permis de créer une crèche privée religieuse, mais pas une crèche laïque ? Impérative pour la puissance publique, la laïcité serait interdite aux citoyens et aux structures privées ? Parce qu'ils sont précisément d'entre nous tous, les êtres les moins pourvus de défense et les plus malléables, les enfants ont droit à la neutralité, garante de leur libre arbitre en formation.

 Notre loi doit impérativement être modifiée. Il n'est pas acceptable qu'un organisme dont l'utilité publique n'est plus à démontrer et dont les personnels ont manifesté un dévouement exemplaire à l'intérêt général, soit contraint de céder à des exigences personnelles. Il est inadmissible que ces professionnels soient mis dans l'impossibilité d'exercer une mission de service public dans le respect de la laïcité.

C’est au législateur qu’il revient de remédier à cet état de confusion et de combler ce vide juridique qui, menaçant gravement l'application de la laïcité, principe constitutionnel de notre République, met en péril le vivre ensemble.

Premiers signataires

Elisabeth Badinter, philosophe, Abdennour Bidar, philosophe, Jeannette Bougrab, ancienne ministre, Nadia El Fani, cinéaste, Alain Finkielkraut, philosophe, Elisabeth de Fontenay, philosophe, Caroline Fourest, essayiste, Catherine Kintzler, philosophe, Françoise Laborde, sénatrice de Haute Garonne, Philippe de Lara, philosophe, Jean-Pierre Le Goff, philosophe, Abdelwahab Meddeb, écrivain, universitaire, Henri Pena Ruiz, philosophe, Malika Sorel, essayiste, Paul Thibaud, philosophe, Jacques Toubon, ancien ministre, Jean-Michel Baylet, ancien ministre, Président du parti Radical de Gauche, Sénateur du Tarn et Garonne, Jean Glavany, ancien ministre, député des Hautes Pyrénées, Roger-Gérard Schwartzenberg, ancien ministre, président du groupe RRDP à l’Assemblée nationale, député du Val de Marne, Guy Lengagne, ancien ministre, Alain Vivien, ancien ministre, Jacques Mézard, président du groupe RDSE au Sénat, sénateur du Cantal, Christian Bataille, député du Nord, Jean-Pierre Blazy, député du Val d’Oise, Thierry Braillard, député du Rhône, Gérard Charasse, député de l’Allier, Gérard Delfau, sénateur honoraire, Jeanine Dubié, députée des Hautes Pyrénées, Olivier Dussopt, député de l’Ardèche, Philippe Esnol, sénateur des Yvelines, Olivier Falorni, député de Charente Maritime, Annick Girardin, députée de Saint Pierre et Miquelon, Joël Giraud, député des Hautes Alpes, Odile Saugues, députée du Puy de Dôme, Dominique Orliac, députée du Lot, Stéphane Saint André, député du Pas de Calais, Alain Tourret, député du Calvados , Gilbert Abergel, vice-président du Comité Laïcité République, Jean-Louis Auduc, universitaire, Martine Cerf, secrétaire générale d’EGALE, Guylain Chevrier, formateur en travail social, Didier Cros, secrétaire général des libres Penseurs de France, José Gulino, Grand Maître du Grand Orient de France, Sihem Habchi, ancienne présidente de NPNS, Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République, Jacques Samouélian, Président de la Fédération française du Droit Humain, Alain Seksig, inspecteur à l’Éducation nationale, Annie Sugier, présidente de la Ligue du droit international des femmes, Michèle Vianès, présidente de Regards de femmes

Autres signataires :

Harlem Désir, premier secrétaire du parti socialiste, Christian Cadiot, Conseiller à la Cour de cassation, Roger Cordier, président du Comité 1905 Rhône-Alpes, Fanny Ervera, Conseillère générale des Yvelines, Philippe Foussier, Grand Orateur du Grand Orient de France, Asma Guénifi, présidente de l’association Ni Putes Ni Soumises, Daniel Keller, président de Fontenay Laïcité, Pascal-Eric Lalmy, secrétaire national du PRG à la laïcité, Alain Simon, Chargé de la laïcité au Grand Orient de France, Philippe Guglielmi, Conseiller régional d'Ile de France, Corinne Lepage, ancienne ministre, Angelo Rinaldi, écrivain

Pétition adressée à : 
Assemblée nationale et Sénat 
» 

Pierre Mathon

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 13:46

maldives-hotels-stations-balneaires.jpg

Violée à répétition, une adolescente de 15 ans vient d'être condamnée pour adultère en vertu de la charia. Ça se passe aux Maldives : on est loin de la vision touristique paradisiaque…

En réaction à ce jugement cruel, dégradant, inhumain, qui n’est pas un cas isolé, une pétition a été lancée pour une réforme de la justice afin que de telles choses ne soient plus jamais possibles. 

Nous avons de quoi peser: le tourisme! Le tourisme pèse en effet pour plus de 25% du Produit Intérieur Brut des Maldives et 60% des recettes de change. Il représente 90% des taxes levées par l'Etat. De nombreux couples vont aux Maldives en lune de miel, et c'est aussi une destination de choix pour la plongée.

Il ne faut pas cautionner ces crimes. 

La pétition :
http://avaaz.org/fr/petition/Fouettee_car_violee_Boycott_des_Maldives/ 

En signant la pétition, vous direz : « Je n'irai pas aux Maldives tant que de telles sanctions peuvent être rendues ».

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 19:19

Bagnolet-AMB-29juil11.JPG

 

Le site Internet de Citoyenneté en actes nous informe que depuis le mois de septembre, le maire a été interpellé par les riverains de la rue Pierre et Marie Curie sur l’ouverture illégale d’une activité scolaire islamique dans les locaux mis à la disposition de l’AMB (« Association des Musulmans de Bagnolet ») par la commune.

Depuis, rien n’a été fait. Et « Citoyenneté en actes » informe que le maire vient de refuser de recevoir la délégation d’habitants du Quartier des Malassis, accompagnés de membres de l’association, qui avaient sollicité une entrevue afin de faire part de leurs inquiétudes. 

Nous reproduisons ci-dessous le courrier que Citoyenneté en actes vient d’adresser au maire.

Ci-dessous le courrier que l’association « Citoyenneté en Actes » a adressé au Maire :

« Monsieur le Maire,

En novembre dernier, interpellé  par un conseiller municipal d’opposition sur une activité scolaire qui se déroulerait dans les locaux mis gracieusement par la ville à disposition  de l ‘A.M.B. vous avez alors affirmé que cette activité prendrait fin dans les tous prochains jours. Or, à ce jour cette activité perdure C’est une fois encore un engagement que vous ne tenez pas.

Cela nous conduit, Monsieur le Maire, à vous poser  solennellement les questions suivantes :

De quelle autorisation peut  se prévaloir l’organisme  qui accueille des enfants d’âge scolaire et pré scolaire pour utiliser des locaux municipaux.

Si vous n’avez pas donné votre accord, avez-vous, comme, la loi vous en fait obligation informé, le Préfet, l’Inspecteur d’académie et le procureur de la République que des enfants échappent à l’obligation scolaire dans la mesure où l’activité qui se déroule dans les locaux de l A.M.B. n’a fait l’objet d’aucune déclaration auprès des services de l’Education nationale ?

Vous n’êtes pas sans savoir que votre responsabilité est toujours engagée lorsqu’un bâtiment  quel qu’il soit n’assure pas la sécurité de ses occupants, qui plus est quand il s’agit dans le cas présent d’assurer la sécurité d’enfants. Aussi pouvez – vous nous indiquer avec précision la date de la visite de la commission  sécurité de ces  locaux ainsi que l’avis rendu par  celle-ci ?

Enfin, jusqu’à quand allez vous accepter  le non-respect des lois de la République dans notre ville ?

Cette lettre étant publiée sur le site de notre association, il va de soi que votre réponse le sera dans les mêmes conditions et sous la même forme.

Dans cette attente, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, nos salutations citoyennes.

Pour l’association, le vice-président

René SEIBEL »

On se souvient que seuls les élus Verts s’étaient à l’époque opposés à la mise à disposition de ce local municipal de 400 m2 et à l’attribution d’une subvention annuelle de 36 000 euros à l’AMB qu’ils considéraient comme une association politico-cultuelle.

À suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 07:27

habemus-papam-3.jpeg

Nous n'avons plus de pape

À la manière de Michel Piccoli dans le film de Nanni Moretti « Habemus papam », le pape, ne pouvant se résoudre à être pape, a donné sa démission.

http://www.youtube.com/watch?v=Bw9FgT-qr5E

Et si, une fois de plus les artistes avaient démontré leur capacité à anticiper.

La prochaine fois, ce sera l’anticipation de John Lennon dans « Imagine » :

« imagine there's no countries,
It isnt hard to do,
Nothing to kill or die for,

No religion too,

Imagine all the people

living life in peace...» 

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 19:35

La-Mecque.jpg

 

L’Arabie saoudite est le berceau de l’islam. Elle en possède son lieu de pèlerinage : La Mecque où tout bon musulman doit se rendre au cours de sa vie.
Il faut pourtant n’être pas trop regardant, pour ne pas dire complètement aveugle – ou aveuglé -, pour accepter les horreurs qui caractérisent ce pays.
On pourrait tous les jours citer des exemples. Je ne le fais pas. Mais aujourd’hui, je ne peux passer sous silence cet événement qui n’est malheureusement pas isolé. Au-delà de l’acte lui-même, au-delà de la personnalité du criminel, ce qui est le plus choquant, le plus insupportable, c’est la loi saoudienne, la loi islamique que beaucoup cherchent à faire appliquer partout dans le monde, comme au Mali, entre autres.

« Peine légère pour un Saoudien infanticide

Un prédicateur saoudien a été récemment condamné à une courte peine de prison et à verser une compensation financière pour le viol et le meurtre de sa fille de cinq ans.
Selon trois militantes saoudiennes des droits de l'Homme, la petite Lama, hospitalisée le 25 décembre 2011 avec le crâne fracassé, des côtes cassées, des traces de brûlures et un ongle arraché, a succombé à ses blessures le 22 octobre.
La mère, qui était divorcée et n'avait pas pu voir sa fille dans les mois précédant l'hospitalisation, et une assistante sociale ont aussi évoqué des séquelles de viols particulièrement cruels, selon ces militantes.

Le "prix du sang"
Le père qui participait régulièrement à des émissions de télévision sur les préceptes islamiques, a reconnu être l'auteur de ces atrocités. Le 26 janvier, il a été condamné à verser une compensation financière à la mère, appelée "prix du sang" dans la jurisprudence saoudienne basée sur la charia (loi islamique), et à une peine de prison correspondant à la durée de sa détention préventive, selon les militantes.

En Arabie saoudite, qui procède chaque année à des dizaines d'exécutions, le viol et le meurtre sont passibles de la peine capitale, mais un homme ne peut pas être condamné à mort pour le meurtre de son enfant ou de son épouse, qui valent en général entre 5 et 12 ans de prison à leurs auteurs. 
»

Hélène Zanier

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 10:51

athee-charlie-19dec12-1.JPG

 

Lu dans CHARLIE HEBDO du  19 décembre 2012 :

« L’Hérétique de la semaine

LE PERSÉCUTÉ UNIVERSEL

La religion la plus honnie au monde n’en est pas une. Selon un rapport accablant de l’Union internationale humaniste et éthique (IHEU), la liberté de conscience serait bien moins respectée que la liberté de culte, y compris dans les démocraties occidentales. Aujourd’hui encore, être athée dans des pays comme le Canada, les États-Unis ou la Suisse expose à des dénis de droits, voire à des persécutions. Si l’on pense plus volontiers à des pays comme l’Afghanistan ou l’Arabie saoudite, où l’incroyance peut conduire à la peine de mort, le rapport souligne que la négation de l’athée est le trait juridique le mieux partagé dans le monde.

En Israël, qui se targue d’être la seule démocratie du Proche-Orient, il n’existe pas plus de mariage civil que dans les autres pays de la région. Comme leurs voisins libanais, les Israéliens qui souhaitent contracter une union en dehors des Églises respectives sont encore obligés de convoler à Chypre.

Selon le rapport, les athées américains seraient considérés comme des citoyens de seconde zone, certains États leur refusent même l’accès à la fonction publique. En Arkansas, une loi leur interdit par exemple de témoigner lors d’un procès. En Ontario, l’État finance uniquement les écoles catholiques, et en Grande-Bretagne, de nombreux établissements scolaires refusent d’inscrire des élèves pour des raisons confessionnelles. Pas besoin d’attendre le Jugement dernier pour être châtié de son hérésie, les politiques s’en chargent sur Terre.
Zineb 
»

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 09:55

Laicite - vivre ensemble

Europe Écologie Les Verts condamne dans un communiqué de presse du 20 octobre 2012 l’action d’un groupuscule d’extrême droite sur le chantier de la mosquée de Poitiers.

Nous partageons ce communiqué.

Je tiens à souligner qu’il s’agit d’une action inadmissible contre la liberté de culte à laquelle je suis attaché dans le cadre de la laïcité (Je rappelle mon action pour que les musulmans de Bagnolet disposent d’un lieu de culte en haut des rues Hoche et Parmentier, dont j’ai signé, comme maire adjoint à l’urbanisme le permis de construire fin 2006).

Je note en m’en félicitant que le communiqué d’EELV ne reprend pas la notion-piège d’ « islamophobie ». http://www.bagnoletenvert.com/article-islamophobie-mot-piege-111387754.html

Je suggère qu’un débat soit lancé au sein des progressistes laïques et anti-racistes sur le concept de « transculturalité » que je préfère à la notion de « multiculturalité », utilisée dans le communiqué (Voir le « manifeste transculturel » de l’association LEA Laïcité Ecologie Association http://www.bagnoletenvert.com/article-contre-l-extreme-droite-actualite-et-universalite-du-combat-pour-la-laicite-le-manifeste-transculturel-63426989.html)

« Mosquée de Poitiers:

Le refus de toutes les haines, l'appel à la responsabilité

Europe Écologie Les Verts condamne fermement l'action initiée par un groupuscule d'extrême-droite sur le chantier de la mosquée de Poitiers. Cette action est une manifestation supplémentaire des violentes tensions à l'œuvre dans la société française, tensions que certains veulent radicaliser. A rebours des paroles de division et de haine, Europe Écologie Les Verts rappelle la réalité de notre pays, multiculturelle et métissée. Ce triste événement doit être saisi pour rappeler à la raison celles et ceux qui, sous divers prétextes, s'abaissent à attiser les peurs.

Pour EELV, chacun et chacune doit pouvoir se sentir membre à part entière de la communauté nationale.

Jean-Philippe MAGNEN, porte-parole »

 

Pierre Mathon

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article