Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 20:52

liberte guidant le peuple

 

Oubliant les principes de base de la Laïcité, Mme Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative a cru bon d’honorer de sa présence, à l’invitation de l’UAM-93, ce mercredi 16 octobre 2013, un diner célébrant l’Aïd.

_republique_m.jpg

Ce repas s’est tenu dans une salle mise gracieusement à leur disposition par la municipalité de Bagnolet (L’article parle mystérieusement d’« une prestigieuse salle de la ville de Bagnolet » : il s’agit en réalité de la salle destinée à la maison de quartier de la Dhuys et « transformée » en salle de boxe, à l’encontre de l’engagement municipal.

L’article paru sur le site de l’Union des Associations Musulmanes du  93 ne dit pas qui régalait (qui payait) à ce diner de deux cents couverts.


Laissons la parole à l’UAM 93 :

« La soirée était un moment fort et unique, elle a permis à l’UAM-93 et aux élus de la nation de faire le bilan des sujets qui nous tiennent à cœur et c’est le cas cette fois encore : la montée de l’islamophobie qui alimente l’inquiétude des musulmans, et les polémiques à répétitions qui mettent la communauté musulmane de plus en plus mal à l’aise.

La Ministre George Pau-Langevin a insisté, dans une longue intervention, sur la place des musulmans dans la société française et elle a récusé toute velléité entre l’islam, deuxième religion de France, et la laïcité. (Cela ne veut rien dire : soit la ministre n’a pas été claire, soit ses interlocuteurs n’ont pas compris. Ndlr)

Le diner a été une occasion de rendre hommage au feu Mouloud Aounit, enfant de la Seine-Saint-Denis et grande figure du MRAP (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples). 

Didier LESCHI, Préfet Délégué pour l'égalité des chances auprès du Préfet de la Seine-Saint-Denis, présent aussi à ce diner de l’Aïd Al-Adha a salué particulièrement les responsables de l’UAM-93 et exprimer son soutien à ce type d’initiatives républicaines. »
L’UAM 93 exprime un soutien, à peine appuyé à l’encore-maire de Bagnolet (il en a bien besoin, le pauvre) :
« Marc Everbecq, Maire de Bagnolet, en accueillant cet évènement continue son œuvre d’une visibilité positive de l’islam, rappelons qu’il a permis l’édification d’une grande mosquée avec minaret dans sa ville (Soulignons que ce projet de mosquée, qui devait devenir la mosquée de tous les musulmans de Bagnolet, ce qui n’est pas le cas, a été soutenu unanimement par les groupes PC-PS et Vert de la mandature 2001-2008 : il s’agissait d’un rattrapage, les musulmans pratiquants de Bagnolet ne disposant pas d’une mosquée digne de ce nom dans leur commune. Cette mosquée n’est donc nullement le résultat du maire seul. Rappelons que sans l’intervention du maire-adjoint à l’urbanisme de l’époque –Pierre Mathon – le permis de construire serait resté bloqué en Préfecture ! Ndlr)). Autour de Marc Everbecq, les représentants de toutes les communautés religieuses de Bagnolet : musulmane, chrétienne et juive (Rappelons que la laïcité n’est pas l’inter-religiosité, mais consiste en ce que les pouvoirs publics se bornent à garantir le libre exercice des cultes. Ndlr) étaient présents. Saluons en particulier Abdelkader Ounissi, recteur de la mosquée l'Olivier de la Paix et Mohamed Rekabi responsable de la future grande Mosquée de Bagnolet. »

Et la liste des invités de marque :

« Parmi les personnalités présentes à cette remarquable rencontre républicaine (C’est du 2ème degré ? Ndlr) figuraient Claude Dilain, Sénateur de la Seine-Saint-Denis ; Pascal Popelin, Député de la Seine-Saint-Denis ; Stéphane Troussel, Président du conseil général de la Seine-Saint-Denis ; Olivier Klein, Maire de Clichy-sous-Bois ; Catherine Peyge, Maire de Bobigny ; Frank Cannarozzo, conseiller municipal d'Aulnay-sous-Bois ; Xavier Driencourt Inspecteur général des Affaires étrangères, ancien Ambassadeur de France à Alger ; Mohamed El-Kébir, Ambassadeur des Comores en Arabie-Saoudite (Dans le cadre de ses fonctions d’ambassadeur ? Ndlr) ; Cheikh Meskine Dhaou, Secrétaire-général des Imams de France ; Nadia Bey, animatrice à Radio-Orient ; Abel, animateur à Radio-Enghein ;… »

Nous connaissons les responsables de l’Union des Musulmans du 93 depuis une dizaine d’années.

À l’époque, son principal responsable voulait faire de l’entrisme chez les Verts (sans succès).

Aujourd’hui ils ont trouvé plus « efficace » : caresser dans le sens du poil tous les partis politiques, de droite - on se souvient des cars affrétés par l’UAM 93 pour le meeting de Sarkozy à Villepinte !- comme de gauche, en leur promettant des voix dont ils ne disposent pas : en effet les citoyens musulmans français ne votent pas sur ordre mais en fonction de leurs convictions politiques qui sont diverses.

Les institutions et les partis politiques républicains, plutôt que de se prêter à ces petit jeux pervers, feraient mieux de se tenir aux principes de la Laïcité qui est la condition du « Vivre ensemble » et le fondement de la République.

Pierre Mathon

 

Post-Scriptum :

burka graduation

Pour éclairer nos lecteurs lectrices internautes sur la réalité de l’UAM 93, voici un article publié sur leur site le même jour que le compte-rendu du repas de Bagnolet. Tout est dit !

« Le jihad du niqab

 

Écrit par Stéphanie   

Dimanche, 13 Octobre 2013 13:46

 

Comme l’ont fort bien remarqués les responsables politiques ainsi que les journalistes, le port du niqab en France est l’objet d’une guerre sans merci entre les forces républicaines et celles des musulmans. Derrière les prétextes relatifs à la sécurité, à l’égalité hommes-femmes, à la participation à la vie sociale, se cache une lutte plus insidieuse relative à la visibilité d’une religion considérée comme exogène et proposant un mode de vie alternatif à celui de l’Occident matérialiste. En fin de compte, ce n’est tant pas le fait de faire référence à un « autre » imaginaire (les Talibans ou l’Arabie saoudite) ou à susciter les peurs (les femmes kamikazes) qui pose problème, mais celui de se sentir impuissant face à un bout de tissu (cf. ces paroles maintes fois entendues :« je ne veux pas que mes petits-enfants portent la burqa »). L’Occident aux pieds d’argile ne sait ainsi que faire pour contrer les formes les plus pures de religiosité et se sent en danger et en concurrence face à ces quelques deux milles femmes voilées, dont il craint en vérité l’explosion du nombre. Le lynchage public du niqabcommencé au cours du débat sur l’identité nationale révèle donc au grand jour le vide sidéralsur les plans idéologiques et intellectuels du «vieux monde » européen.

En effet, l’Europe vit pour la première fois depuis un bon bout de temps un déclin touchant tous les domaines (économique avec la crise et la concurrence des BRICs, financier avec les faillites du système actuel, moral avec « l’argent-roi », sociétal avec l’ultra individualisme) et ne produit plus grand-chose si ce n’est des technologies de plus en plus envahissantes (et donc liberticides) et de plus en plus sophistiquées. A titre d’exemple, la musique se résume à des demi-prostituées (Lady Gaga, Rihanna, Miley Cyrus), ses icônes mondaines à d’anciennes véritables prostituées (Zahia, Nabilla), ses bâtiments à du bêton et du verre, les connaissances de ses enfants au langage SMS et à la consultation de Wikipédia… Devant une telle déliquescence, le port du voile intégral constitue une solution et une opportunité, celle de retourner à une vie plus simple et plus saine (finis les théories du genre, le dogme et mythe de l’égalité hommes-femmes, le refus de faire des enfants pour ne pas handicaper sa carrière), mais aussi celle de fuir un monde d’irrespect et de vulgarité (finis les femmes objets et la soumission à un système au mieux amoral et au pire immoral).

Aussi, les femmes qui continuent ou qui commencent à le porter et à ainsi essayer de parfaire leur Tawhid (en ne craignant que Dieu et non les forces de l’ordre, en plaçant avant tout leur confiance et leur espoir en Lui, en ne portant dans leurs cœurs que Sa Législation) sont les véritables « mujahidat » d’aujourd’hui. Leur voile secoue la société plus que tous les discours, plus que tous les actes de prosélytisme et plus que la menace de n’importe quelles armes. Leur voile révèle l’hypocrisie de beaucoup de personnes s’affirmant musulmanes et dévoile le véritable visage ainsi que le vide sentimental de nos ennemis. Chaque journée de plus où elles le portent est une baffe donnée à l’athéisme et au matérialisme ambiant, un coup de pied donné à l’injustice des lois humaines, un pied-de-nez aux publicitaires. Ces femmes sont les résistantes de notre siècle, elles font dérailler les débats et les médias sans prononcer le moindre mot, mais s’exposent en contrepartieaux agressions physiques. La situation qu’elles vivent est similaire à celle d’Ibn Mas’ud récitant le Coran devant les Quraïch et revenant ensanglanté de son acte de foi ou à Ibrahim se moquant des idoles de son père.

Tenez bon mes sœurs, la victoire est proche bi idhniLlah !

Olivier Abdennour Weber »

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 09:46

creche-baby-loup.jpg

 

Bonne nouvelle pour la laïcité (qui est la condition du « vivre ensemble » !) : les magistrats du parquet de Paris vont s’opposer à l'arrêt de la Cour de cassation dans l'affaire Baby Loup, qui avait annulé en mars le licenciement de la salariée voilée de la crèche.

Cette salariée, de retour d'un congé maternité, avait annoncé son intention de garder son foulard au travail contre le règlement et l'avis de la directrice de la crèche.

En décembre 2010, le conseil des prud'hommes de Mantes-la-Jolie avait estimé que la direction de la crèche était en droit de licencier la plaignante.

Rappelons que le licenciement a été confirmé, par la cour d’appel, le procureur général considérant, logiquement et laïquement,  dans ses conclusions, que « le règlement intérieur de la crèche peut poser des restrictions au regard des missions de ses salariés, qui travaillent au contact des enfants et d'un public multiculturel » et que « l'interdiction du port du voile islamique faite à ses salariées par l'association Baby Loup est justifiée par la nature de son activité et du public pris en charge ».

L’arrêt de la Cour de cassation de mars 2013 affirmant  qu'il s'agissait d'une crèche privée et que ce licenciement constituait « une discrimination en raison des convictions religieuses »  avait suscité le mécontentement légitime des défenseurs de la laïcité.

Ajoutons que cet arrêt - ainsi que les agressions dont elle était la cible - a contraint la crèche Baby Loup à déménager.

À suivre.

 

Hélène Zanier et Pierre Mathon (avec Le Monde)

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 09:46

mosquée Hoche 25juin13-2

 

Le texte suivant a été rédigé à l’écoute de citoyens musulmans pratiquants, critiques du fonctionnement de la mosquée de la rue Hoche à Bagnolet, une mosquée qu’ils ont payée de leur obole, pour laquelle la municipalité a donné (avec bail emphytéotique) le terrain et qui devait être la mosquée des Musulmans (de tous les Musulmans) de Bagnolet.

Hélène Zanier

« La mosquée de Bagnolet, vue de l’intérieur

La mosquée de Bagnolet, rue Hoche, devait être le lieu de culte des musulmans de Bagnolet. De tous les musulmans bagnoletais, quelle que soit leur origine.

C’est dans cet esprit, au début des années 2000, que la municipalité avait mis une propriété communale à la disposition de l’association cultuelle chargée de sa réalisation. Pierre Mathon, alors maire-adjoint chargé de l’urbanisme, a pris une part très active à la réussite de ce projet.

C’est également dans cet esprit que les fidèles de Bagnolet ont répondu largement aux appels aux dons pour sa construction.

Aujourd’hui, une partie importante de ces Bagnoletais sont déçus, s’inquiètent et même ne cachent plus leur colère tellement la réalité qu’ils vivent est éloignée des promesses et des engagements des débuts du projet.

Ils constatent de nombreuses dérives, dysfonctionnements et pratiques opaques.

Tout en haut des raisons de leur crispation, la confiscation de la gestion de la mosquée au profit d’une seule communauté, la communauté marocaine, excluant de fait les autres communautés.

Ils estiment qu’environ « trois-quarts de la récolte d’argent provient de pauvres fidèles berbero-algériens (composante principale bagnoletaise) qu’ils ont versé en liquide, en cash ». Or, ces derniers sont exclus de la gestion.

Ils dénoncent la prise de pouvoir de fait  par Aziz Benaïssa qui jouit auprès des croyants d’une auréole de toute puissance du fait de sa fonction municipale (maire adjoint fidèle au maire).

Ainsi, il promet aux fidèles l’obtention d’un parvis à 400 000 euros devant la mosquée. Fort de sa toute puissance, il n’hésite pas à lancer une nouvelle quête durant le mois de ramadan (objectif 200 000 euros) destiné à dénoncer le bail emphytéotique signé avec la commune et… racheter le terrain à la Ville de Bagnolet ! [Qu’il se fait fort d’obtenir également auprès du maire. NDLR]

Par ailleurs, (renvoi d’ascenseur), il fait circuler à la mosquée des pétitions pour soutenir le maire…

D’autres critiques concernent la qualité du personnel recruté pour officier. Ils parlent de « celui qui fait l’Adhan » en termes peu amènes  incriminant « une récitation coranique par l’imam « du Tarrawih » fatigante et lassante, la médiocrité des discours du vendredi (joumou »aa)… une traduction catastrophique pour nous musulmans francophones… »

Mais, c’est surtout sur la gestion des fonds que les critiques sont les plus vives. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la confiance ne règne pas. Les fidèles se plaignent de ne pouvoir exercer le moindre contrôle et souhaitent et demandent la transparence des comptes.

À propos de l’argent qui circule dans la mosquée, ces fidèles bagnoletais souhaitent aussi que l’origine des dons soit connue et qu’il soit « systématiquement rappelé aux fidèles … pas d’argent issu de trafic de drogue… par affiche ou autre [moyen] ».

Pour conclure, ils dénoncent : « Cette très belle mosquée ne mérite vraiment pas cela… elle devrait être gérée équitablement par des musulmans français, maliens, algériens, turcs, marocains, et autres… et non manipulée par une équipe de nationalistes marocains au nom d’une association figée qui craint le renouvellement de son exécutif ! Nous savons toutes et tous qu’une bonne partie des fidèles (ils l’estiment à 80 % NDLR) qui occupent ce lieu le vendredi sont Parisiens et non Bagnoletais ! ! » (Alors qu’elle a été payée par des Bagnoletais NDLR)

Il n’est que de passer le soir dans le quartier pour confirmer qu’une énorme masse de fidèles Parisiens arrive de tous les métros, bus et tramway ! Sans compter les très nombreux qui s’y rendent en voiture. D’autres abandonnant des vélib’ dans le quartier un peu avant la mosquée !

Dans le flot des critiques que ces citoyens émettent vis-à-vis des gestionnaires de la mosquée, celle de l’absence de gestion des flux du public est également très présente et la sur-occupation du lieu mettant en cause la sécurité est pointée.

Ils constatent également, avec amertume, l’énorme afflux  de véhicules paralysant tout le quartier et leur stationnement sur tous les bateaux et trottoirs du quartier.

 

Les soirs de ramadan et certains vendredis, c’est la thrombose dans le quartier, plus personne ne peut sortir sa voiture de son garage, les véhicules des fidèles sont garés directement sur le trottoir (en travers jusqu’au murs des maisons) interdisant même le cheminement sur le trottoir ! Pas un véhicule de secours ne peut circuler. Les responsables de la mosquée ne font rien pour remédier à cette situation inacceptable ! »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 10:17

Saint-Barthelemy-livre-histoire-1969.jpg

 

Les massacres perpétrés au nom des religions sont, malheureusement,  encore d’actualité.

Le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélémy, à Paris, des milliers de Protestants furent massacrés par des Catholiques.

Ce massacre est resté dans les mémoires comme le symbole des conséquences du fanatisme religieux. Mais cela n’empêche pas les abrutis-sanguinaires de recommencer.

Un montage vidéo de Patrick Loscathare, trouvé sur internet :

http://www.youtube.com/watch?v=QpcQ_2Qcguo

Et l’article paru sur notre blog le 23 août 2011 :

http://www.bagnoletenvert.com/article-le-24-aout-c-est-la-saint-barthelemy-82289244.html

 

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
15 août 2013 4 15 /08 /août /2013 08:22

Albrecht Durer-la prière

 

Oh, un tout petit blasphème.

Le fameux « Pater Noster » de Jacques Prévert :

Illustration : la prière d’Albrecht Dürer

« Notre Père qui êtes aux cieux
Restez-y


Et nous nous resterons sur la terre

Qui est quelquefois si jolie
Avec ses mystères de New York
Et puis ses mystères de Paris
Qui valent bien celui de la Trinité
Avec son petit canal de l'0urcq
Sa grande muraille de Chine
Sa rivière de Morlaix
Ses bêtises de Cambrai
Avec son océan Pacifique
Et ses deux bassins aux Tuileries
Avec ses bons enfants et ses mauvais sujets
Avec toutes les merveilles du monde
Qui sont là
Simplement sur la terre
Offertes à tout le monde
Éparpillées
Émerveillées elles-mêmes d'être de telles merveilles
Et qui n'osent se l'avouer
Comme une jolie fille nue qui n'ose se montrer
Avec les épouvantables malheurs du monde
Qui sont légion
Avec leurs légionnaires
Avec leurs tortionnaires
Avec les maîtres de ce monde
Les maîtres avec leurs prêtres leurs traitres et leurs reîtres .
Avec les saisons
Avec les années
Avec les jolies filles et avec les vieux cons
Avec la paille de la misère pourrissant dans l'acier des canons. 
»

http://setiitalia.altervista.org/paternoster.html

Pierre Mathon

 

Pour mémoire :

mon blasphème du 15 août 2010 http://www.bagnoletenvert.com/article-athee-o-grace-a-dieu-55450547.html

et celui du 15 août 2012

 

« … et n’oublie pas de botter les fesses … » http://www.bagnoletenvert.com/article-mon-blaspheme-du-15-aout-2012-109088530.html !

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
26 juillet 2013 5 26 /07 /juillet /2013 21:06

ps-ramadan13-2.jpg

 

La religion (toutes les religions) ? ChacunE est libre de la pratiquer (ou non). 

Mais il n’est pas bon de mélanger les genres et d’en faire un objet politique.

Il en est ainsi de la religion musulmane et du Ramadan. Et c’est pourquoi l’étalage dans le Parisien de mercredi, de la tablée de la veille à l’invitation de l’association cultuelle qui gère la mosquée de la rue Hoche à Bagnolet, nous pose problème.

ps-ramadan13-1.jpg

Certains y ont vu le côté curieux de cette tablée qui réunit des hommes (oui des hommes, pas des femmes) pas vraiment amis … (mais peut-être est-ce un petit miracle) et même franchement concurrents pour les prochaines municipales.

Ce qui nous pose problème c’est l’entorse aux principes de la laïcité : cette double instrumentalisation :

instrumentalisation de la politique par les religieux (pour récupérer des sous, cf l’affaire du parvis de la mosquée à 400 000 euros) et une tolérance vis-à-vis des infractions aux règles de stationnement

et instrumentalisation de la religion par les politiques (voir le sommet du genre : le mea culpa en video du pseudo-laïcard Jean-Pierre Brard auprès des politiciens de l’UAM 93 lors de la campagne électorale des législatives http://www.bagnoletenvert.com/article-les-tribulations-de-la-girouette-brard-au-pays-de-la-laicite-et-des-religions-106606111.html et http://www.youtube.com/watch?v=GIHT96Cp1wM) pour tenter de récupérer de manière communautariste des voix qui sont libres, comme celles de touTEs les citoyenNEs françaiSEs.

 

Nous reviendrons sur la mosquée de Bagnolet sise entre la Rue Hoche et Parmentier dans un prochain article :

La première revendication, légitime, formulée par les Musulmans de Bagnolet en 1996,

Le travail commun que nous avons effectué, éluEs PC, PS et Verts entre 2001 et décembre 2006 (date du permis de construire que j’ai signé, comme maire-adjoint à l’urbanisme),

Sans oublier les entorses graves à la laïcité de la part du maire encore actuel (et de son adjoint au développement économique http://www.bagnoletenvert.com/article-aziz-benaissa-maire-adjoint-a-bagnolet-sa-mosquee-vrai-conflit-d-interet-118797035.html), le stationnement, la demande de parvis côté Paris et le fait que cette mosquée qui devait être la mosquée de Bagnolet n’est que l’une des 4 mosquées de la ville.

 

Car en toutes choses, s’il faut respecter le droit pour nos compatriotes musulmans à pratiquer leur religion, il faut le faire dans le cadre des principes de la laïcité.

 

Pierre Mathon

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
23 juillet 2013 2 23 /07 /juillet /2013 21:56

4_8_burqa.jpg

 

Les évènements qui se déroulent à Trappes nous amènent à donner les précisions suivantes, en six points :

1-Nous avons soutenu sur ce blog la loi interdisant le voile intégral sur l’espace public dans un souci de laïcité, de sécurité et de défense du droit des femmes :

http://www.bagnoletenvert.com/article-32827987.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-pour-la-loi-interdisant-la-burqa-en-france-l-imam-de-la-mosquee-de-drancy-43502079.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-burqa-la-loi-est-votee-en-premiere-lecture-les-deputes-ont-dit-non-a-l-obscurantisme-53924742.html.

2-Cette loi, en application depuis près de trois ans, a donné lieu à envviron 700 contrôles qui ont porté sur environ 450 personnes. On n’a signalé que 3 incidents.

3- Selon nous, la laïcité est à défendre. Elle est la condition du « vivre ensemble » et du respect du droit des femmes.

4- L’État de droit s’applique partout sur le territoire de la République.

5-Nous n’avons sur ce blog libre, écologiste et laïque aucune leçon à recevoir en matière de lutte contre les discriminations et de « deux poids, deux mesures ».

a/articles sur la laïcité : http://www.bagnoletenvert.com/categorie-10456974.html

b/articles sur le féminisme : http://www.bagnoletenvert.com/categorie-10209581.html

c/articles sur les droits des homosexuels : http://www.bagnoletenvert.com/categorie-12494547.html

6-Nous considérons les propos de notre néanmoins ami Noël Mamère (et notamment cette phrase : « Pourquoi interpeller en plein ramadan une jeune femme voilée, sachant que durant cette période, un tel geste peut être interprété comme une provocation à l’égard des populations musulmanes ? ») comme démagogiques et inacceptables : voir notamment 3- et 4-.

6-Nous notons que les surenchères de la droite sont totalement déplacées, irresponsables et font FLOP.

 

 

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 15:29

AMB 3mars13

Suite au « buzz réseaux sociaux » (par là je suppose que l’association veut parler du fait que le maire ait évoqué sur twitter à propos de son action des « relents islamophobes »), l’association « Citoyenneté en actes vient de publier ce 31 mai 2013 sur son site la mise au point suivante :

« Une étrange école » et buzz réseaux sociaux : mise au point de l’association

A la suite de l’article paru ce jour 28 mai dans le journal «  LE PARISIEN », des tweets circulent accusant notre association d’islamophobie. Ces propos sont aussi scandaleux qu’inacceptables.

Nous tenons à affirmer que dans nos démarches auprès des pouvoirs publics nous défendons trois valeurs :

  • La sécurité des enfants ;
  • Le droit à une scolarité sous contrôle de l’Education Nationale;
  • Le respect des lois de la République.

Le Maire, premier magistrat de la ville, a le devoir de défendre ces valeurs qui sont un ciment social essentiel. Nous nous sommes efforcés, de le lui rappeler.

En l’absence de réponse de sa part à nos informations et à nos courriers, nous nous sommes adressés au Procureur de la République sur les sujets de la sécurité et de l’obligation scolaire des enfants de plus de 6 ans.

Nous tenons donc à affirmer que notre intervention auprès du Procureur de la République ne visait pas et n’a jamais visé l’appartenance à une religion, qui demeure dans le droit français, une affaire privée sur laquelle nous n’avons pas à nous prononcer.

Nous sommes attachés à l’état de droit de notre République qui est le meilleur garant de la liberté de conscience, de la liberté d’opinion et donc du respect des religions.

Aujourd’hui des enfants soumis à une obligation scolaire occupent des locaux municipaux non conformes aux exigences de sécurité pour leur accueil. Le Préfet confirme que ces locaux n’ont fait l’objet d’aucune commission de sécurité depuis 2006.

A cela s’ajoute l’absence de déclaration à l’inspection académique de l’activité qui s’y déroule alors que celle-ci est obligatoire.

Telle est la réalité des faits. Rien dans ce que nous avons écrit ne peut laisser supposer la mise en cause d’une religion.

Si mise en cause il y a dans notre démarche, c’est vis-à-vis de ceux qui n’assument pas l’obligation qui leur est faite de donner à chaque enfant l’enseignement qui lui est du, selon les règles de la République et avec la sécurité qu’il est en droit d’attendre.

Nous n’hésiterons donc pas à déposer plainte pour diffamation envers ceux qui continueraient de proférer de telles injures à l’égard de notre association.

Le bureau de l’association. »

Pierre Mathon

Nos articles :

http://www.bagnoletenvert.com/article-ecole-illegale-everbecq-traite-citoyennete-en-actes-d-islamophobe-118157042.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-bagnolet-l-etrange-ecole-musulmane-c-est-dans-le-parisien-118104810.html

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 09:39

laicite-republique.jpg

Sur Twitter, le maire a osé écrire qu’en dénonçant la présence d’une école illégale dans les locaux municipaux de la rue Pierre et Marie Curie, l’association « Citoyenneté en actes à Bagnolet » avait fait preuve d’islamophobie.

AMB 3mars13

Marc Everbecs écrit en effet ce 28 mai : « Les bobards de Citoyenneté en acte, avec des relents islamophobes, démontés par la préfecture et Educ Nat dans le #Parisien »

Tout d’abord l’article du Parisien que nous avons publié avant-hier avec nos commentaires http://www.bagnoletenvert.com/article-bagnolet-l-etrange-ecole-musulmane-c-est-dans-le-parisien-118104810.html établit d’une manière claire et nette qu’il y a bien 80 enfants de 3 à 8 ans, dont les parents sont de religion musulmane, qui fréquentent une école illégale dans des locaux mis gratuitement par la mairie à la disposition de l’AMB (Association des Musulmans de Bagnolet).

Si la Préfecture évoque « une sorte de garderie », elle confirme qu’ « une déclaration est nécessaire si des enfants de plus de 6 ans y sont accueillis » ; or c’est bien le cas puisque des enfants de 6 à 8 ans sont bien déscolarisés pour suivre selon les dires du responsable de l’AMB « une scolarité alternative de 9 h à 16 h du lundi au vendredi ». Quant à l’inspection académique, elle « botte en touche » écrit le Parisien …

On voit bien, une fois de plus la capacité du maire de Bagnolet à mentir grossièrement.

En ce qui concerne l’utilisation par le maire du  concept d’ « islamophobie », (tombé en désuétude jusqu’à ce que les ayatollahs ne le mettent sur le devant de la scène après leur prise du pouvoir en Iran en 1979, pour mieux stigmatiser les opposants à leur totalitarisme), elle en dit long sur sa dérive personnelle, lui qui à ses débuts comme maire –rappelons-le- se proclamait laïque avant de sombrer dans l’électoralisme et le communautarisme.

À l’encontre du maire et de ses dérives, nous, sur ce blog, nous préférons remercier l’association « Citoyenneté en actes à Bagnolet » pour sa vigilance citoyenne.

 

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 08:15

AMB-3mars13.JPG

L’école coranique, qui fonctionne dans des locaux municipaux, dont nous avons parlé dans ce blog http://www.bagnoletenvert.com/article-ecole-coranique-rue-p-et-m-curie-l-association-citoyennete-en-actes-a-bagnolet-ecrit-a-la-procureure-117312913.html / http://www.bagnoletenvert.com/article-laicite-une-ecole-privee-islamique-dans-les-locaux-municipaux-confies-a-l-amb-115683801.html fait l’objet d’un article, ce matin 28 mai, à la « une » des pages Seine-Saint-Denis du Parisien. 


Nous publions ci-dessous cet article (avec nos commentaires) :

« L’étrange école musulmane qui agite Bagnolet

Quatre-vingts enfants de 3 à 8 ans sont accueillis chaque jour dans cette structure non reconnue qui dit proposer une « scolarité alternative »

Un mur recouvert de graffs au pied de la dalle Maurice-Thorez de Bagnolet. De part et d’autre d’une porte close, Mario Bros, le personnage du jeu vidéo Nintendo et une tête de chien couronné. C’est là que sont accueillis, en toute discrétion, plusieurs jours par semaine depuis septembre 2012, environ quatre-vingts enfants, filles et garçons déscolarisés âgés de 3 à 8 ans. 
Ils sont originaires de différentes communes et tous de religion musulmane. (Plus précisément, leurs parents sont de religion musulmane … nuance ! Ndlr)

Les locaux appartiennent à la ville
Aux manettes de cette école non officielle : l’association Sur le chemin du savoir qui est passée de Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne) à Aubervilliers avant d’atterrir à Bagnolet. L’association assure faire de « l’accompagnement éducatif ». Le hic : ces locaux, qui s’étendent sur 400 m2 sous la fameuse dalle à la gloire de l’ancien patron du PC, appartiennent à la mairie et sont confiés depuis 2008 à l’Association des musulmans de Bagnolet (AMB) qui explique « prêter gracieusement » le site.
(C’est effectivement un Hic de taille : la mise à disposition de ce local étant contraire à la convention passée entre la mairie et l’AMB. Ndlr)

« C’est une école illégale! » assène les membres de l’association Citoyenneté en actes à Bagnolet, ardente opposante au maire communiste Marc Everbecq. Les habitants viennent d’écrire une lettre à la vice-procureur de Bobigny, dénonçant « le non-respect des lois de la République » et « la mise en danger » des enfants.
(Heureusement qu’il y a encore des gens et des associations respectueux de la laïcité et des règles en vigueur dans la République. Ndlr)

L’existence de cette école non déclarée est pourtant bien connue des services de la ville, de la préfecture, de l’inspection académique et des riverains. « On voit des minibus s’arrêter parfois le matin. Il y a aussi beaucoup de covoiturage. Des mères qui déposent plusieurs enfants d’un coup », explique un voisin. Comment fonctionne-t-elle? Quel est son statut juridique? Les versions divergent selon les interlocuteurs dans un flou artistique flagrant.
(Ce flou artistique est scandaleux. Il démontre l’absence de suivi et de réaction des pouvoirs publics. Ndlr) « Nous ne sommes pas une école mais une association. Des orthophonistes et des spécialistes y aident les enfants en difficulté scolaire en complément de cours à domicile ou au Cned (Centre national d’enseignement à distance). Nous proposons aussi des sorties et de l’éveil à la foi », assure la trésorière de l’association Sur le chemin du savoir.

Une sorte de garderie selon la préfecture
« L’école propose une scolarité alternative de 9 heures à 16 heures, du lundi au vendredi », croit savoir un responsable de l’Association des musulmans de Bagnolet. Pour le maire communiste Marc Everbecq, le site « permet d’accueillir des enfants qui ne sont pas en âge d’être scolarisés ».

Du côté de la préfecture, on évoque « un établissement qui peut être assimilé à une garderie », avant de préciser « qu’une déclaration est nécessaire si des enfants âgés de plus de six ans y sont accueillis ». Le site n’aurait pas reçu de visite de la commission de sécurité depuis 2006. « Mais celle-ci va passer bientôt », assure-t-on.

Quant à Mohammed Henniche, le président de l’Union des associations musulmanes (UAM) du 93, il parle d’« une association qui aide les enfants le mercredi et les week-ends »
(Mohammed Henniche, de l’UAM 93, est pris ici en flagrant délit de mensonge. Ndlr). Les femmes qui la dirigent sont voilées « mais ce ne sont surtout pas des intégristes en conflit avec l’Etat », tient-il à préciser appelant à « ne pas instrumentaliser une affaire qui suscite bien des fantasmes ».

A l’inspection d’académie, on botte en touche, se refusant à tout commentaire sur le sujet
(Cette absence de réaction est particulièrement grave. Ndlr). Le maire ne veut pas, de son côté, engager le débat sur le terrain de la laïcité. « L’affaire va bientôt être réglée. L’école se termine en juin et l’association va quitter les lieux », tranche-t-il. (On sait le « talent » de menteur du maire et le peu de foi qu’il faut accorder à ses déclarations. Ndlr) « C’était du provisoire », confirme-t-on à l’AMB.

BÉRANGÈRE LEPETIT »

AMB école coranique avril 13

Ce « prêt » du local municipal ne fait que conforter la position des élus Verts qui s’étaient opposés (nous étions les seuls à l’époque) à la mise à disposition gratuite de ce local de 400 m2 ainsi qu’à l’attribution d’une subvention considérable de plusieurs dizaines de milliers d’euros à une association politico-cultuelle comme l’AMB.

laicite-republique.jpg

Suite à la démarche de l’association « Citoyenneté en actes », l’affaire est aujourd’hui entre les mains de la Procureure de la République.

À suivre.

 

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Laïcité
commenter cet article