Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 15:43

EST-ENSEMBLE carte9



Vendredi 5 décembre 2014 le groupe Écologie et citoyenneté de l’agglomération Est Ensemble a publié le

Communiqué de Presse suivant :

«Après la démission du viceprésident de l’agglomération, transmettons des valeurs, une histoire et engageonsnous dans les luttes ! 

Suite à la démission d’un vice-président de l’agglomération Est-Ensemble, ce mardi 2 décembre, notre groupe considère que l’agglomération doit mettre en œuvre tous les moyens dont elle dispose pour communiquer, transmettre et éduquer les jeunes générations en matière de droits des femmes et notamment en ce qui concerne le droit à disposer de son corps.

Les déclarations du 18 novembre 2014 au conseil communautaire, nous ont fait comprendre à quel point des acquis sociétaux pouvaient être remis en cause à tout moment par des propos outranciers et des attitudes contraires aux valeurs censées nous rassembler.

Nous plaidons pour que soient menées des campagnes exemplaires d’éducation et de sensibilisation en direction des jeunes générations du territoire pour célébrer les 40 ans de la légalisation de l’IVG.
Nous pensons en outre que ces actions seront pertinentes si l’agglomération travaille de manière complémentaire avec les acteurs institutionnels et associatifs compétents, autour de 3 priorités structurantes pour notre territoire :

La recherche des fonds manquants pour la maternité des Lilas

La sensibilisation des étudiants en médecine de Bobigny afin d’anticiper les départs en retraite du corps médical opérant dans les centres d’orthogénie

L’intégration de l’éducation à la sexualité et aux droits de disposer de son corps dans les actions de la nouvelle politique de la ville.

 

Enfin nous nous alarmons que l’ancien vice-président d’Est Ensemble toujours conseiller délégué, puisse encore siéger dans un exécutif municipal alors qu’il a tenu des propos incitant à la haine raciale sur les réseaux sociaux. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 11:48

sortie démission


Bravo au président d’Est Ensemble : il vient de contraindre le vice-président indigne à démissionner.

est ensemble-gerardcosme
ivg-un-droit-a-defendre

avortement simoneveil1

Nous attendons maintenant que le maire de Bagnolet retire aussi ses délégations à J. Parat et que celui-ci démissionne du conseil municipal. Il n’y a pas d’autre issue.

Le Parisien du mercredi 3 décembre 2014 (avec quelques commentaires) :

« EST ENSEMBLE

Jimmy Parat va quitter le conseil communautaire

DEPUIS DIX JOURS, et la sortie pour le moins déplacée contre l’interruption volontaire de grossesse (IVG) de Jimmy Parat, en conseil communautaire, les réseaux sociaux et les élus de tous bords se déchaînent conter les propos tenus par ce vice-président de la communauté d’agglomération Est Ensemble, élu de Bagnolet, aux côtés du maire PS Tony di Martino. A cela se sont ajoutés des déclarations antisémites découvertes sur son compte Facebook, tant et si bien que tous, même les moins virulents de ses détracteurs, demandent à l’unisson la démission de l’élu, issu de la liste Dynamique citoyenne, qui a fusionné avec celle de Di Martino pour les municipales.

Des propos anti-IVG

Devant le peu d’excuses de l’intéressé qui a qualifié l’IVG « d’acte barbare » et de « meurtre » en plein conseil communautaire – à l’occasion d’un vœu de soutien à la maternité des Lilas proposé par le groupe EELV – et même si Parat assure que son compte Facebook a été piraté (Rien n’est moins sûr. Ndlr), le président PS d’Est ensemble, Gérard Cosme a décidé de lui retirer sa délégation. (Bravo Gérard Cosme ! Ndlr)

Hier, après des heures de réunion avec des élus de Dynamique citoyenne, Jimmy Parat s’est résolu à donner à son tour sa démission de la vice-présidence. Dans un courrier, il a annoncé sa démission immédiate de la vice-présidence et son départ du conseil communautaire fin décembre. « Sur le fond, je pense que l’exercice au sein d’une communauté d’agglomération passe aussi par une communauté de points de vue », estime Gérard Cosme (Ici il n’est pas question de pluralisme, à l’intérieur d’une gauche, nécessairement plurielle, mais d’une expression publique d’un point de vue scandaleux mettant en cause l’avancée qu’a constitué – il y a 40 ans - la loi Veil pour les droits des femmes. Ndlr).

 

A Bagnolet, les élus communistes soutenus par toute l’opposition (Nous aussi et avec nous un grand nombre de citoyennes et de citoyens qui ne se situent pas dans « l’opposition ». Ndlr) n’entendent pas en rester là. Ils demandent aussi la démission du conseiller municipal en charge de la voirie. « Le président d’agglomération a pris ses responsabilités. Pourquoi Tony di Martino n’en prend-il pas ? » insiste le président du groupe communiste, Laurent Jamet (Nous sommes d’accord. Ndlr). « Je n’ai aucun commentaire à faire », s’est contenté de répondre hier soir le maire socialiste. (C’est dommage. Ndlr)
MARIE-PIERRE BOLOGNA »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 20:53

bobigny-mairie

 

Le numéro de Marianne du 10 octobre 2014 revient* sur la gestion de la mairie de Bobigny par la nouvelle équipe UDI-comunautarisée …

D’où notre avertissement aux lecteurs-internautes : « Toute ressemblance entre Bobigny-De Paoli avec Bagnolet-Everbecq ne saurait être que fortuite » :

 

« BOBIGNY : LA GESTION FOLLE DU NOUVEAU MAIRE
Par Perrine Cherchève et Mathias Destal

Dans cet ancien bastion communiste, le clientélisme est roi depuis l'arrivée aux affaires de l'UDI Stéphane De Paoli. Nominations discutables, promotions injustifiées, renvois d'ascenseur éhontés : la vieille tambouille politique n'a pas changé de recette, et les gourmands ne manquent pas. (À commencer par le maire qui, en plus de son indemnité d'élu, perçoit une allocation chômage de 1 851 € net par mois : ce fait était tellement scandaleux que le nouveau maire vient d’annoncer qu’il renonçait à son allocation-chômage … qu’il aura  -si sa renonciation est vraie – cumulé avec son indemnité d’élu pendant plus de 6 mois. Ndlr)

Il s’en passe de belles à Bobigny. Depuis six mois, les murs de la mairie sont le théâtre de petits arrangements entre amis et de méthodes pour le moins expéditives. Après s’être illustrée dans une sombre affaire de pressions et de menaces auprès d’une adjointe à la petite enfance – que Marianne révélait en juillet dernier –, la nouvelle équipe UDI continue de pratiquer une curieuse gestion des ressources humaines, comme le prouvent les documents que Marianne a épluchés. L’idée fixe du nouveau maire : optimiser les rémunérations de la valeureuse équipe qui l’entoure. En quelques semaines seulement, certains des jeunes et fidèles lieutenants de l’édile ont ainsi bénéficié du même traitement qu’un agent titulaire d’un bac + 5 en fin de carrière. Revue de détail.

LA MAIRIE AUX PETITS SOINS

A tout seigneur, tout honneur, commençons par le principal intéressé. Tout juste ceint de l’écharpe tricolore en avril dernier, Stéphane de Paoli s’est accordé une confortable indemnité de 4 500 € net, le maximum légal pour une ville de moins de 50 000 habitants. Une première décision, hautement symbolique, qui a beaucoup fait jaser dans les couloirs de l’hôtel de ville. Ce natif de « Boboche » – le surnom de Bobigny – qui travaillait jusqu’ici dans le secteur du bâtiment est passé du statut d’illustre inconnu en politique à celui de premier magistrat le mieux payé du département. « Le maire a abandonné son activité de conducteur de travaux », justifiait son entourage, en juin, dans les colonnes du Parisien,  pour expliquer ces 4 500 €. Soit.

Mais « l’entourage » cité par notre confrère a omis de préciser une chose : selon nos informations, Stéphane de Paoli pointe aussi à l’agence Pôle emploi de Bobigny depuis le 10 novembre 2013, soit pile quatre mois avant le début officiel de la campagne municipale. En vertu de quoi, il touche, outre son indemnité d’élu, une allocation chômage de 1 851 € net par mois, avec des droits qui courent encore pendant plus d’un an. Rien d’illégal à cela : la fonction de maire n’étant pas une activité professionnelle, il est possible de cumuler les deux. A une condition toutefois : accomplir des « actes positifs et répétés de recherche d’emploi ». Ce que le chômeur de l’hôtel de ville assure faire puisque, début septembre, il s’est connecté sur le site de Pôle emploi pour « s’actualiser », comme on dit dans le jargon de l’agence. Les 20 % de Balbyniens demandeurs d’emploi seront heureux d’apprendre que leur maire partage leur triste sort…

Après de Paoli, la médaille du mieux loti revient au turbulent Kianush Moghadam. Artisan de la victoire de l’UDI grâce à ses réseaux dans les cités de la ville, ce fan de Scarface et de la série « Braquo » a été bombardé directeur du développement territorial de Bobigny, en charge de l’habitat, du logement, de l’urbanisme et du développement économique. Diplômé d’un master 1 en urbanisme de l’université Paris-X Nanterre, le trentenaire était celui qui avait le plus élevé la voix lors de la séance d’intimidation de juillet dernier, où le premier adjoint, Christian Bartholmé, entouré de trois de ses sbires avait voulu faire craquer une employée qu’ils suspectaient de trahison. « Ferme ta gueule ! Tu crois que tu parles à qui, ici ? Tu parles à Kianush, là ! Réveille-toi, y a personne qui me parle comme ça dans cette ville ! Ferme la ta bouche de merde. » Un sens de l’abnégation et de la formule qui valait bien d’être élevé par arrêté du maire au grade d’« ingénieur en chef de classe normale » échelon 10. Rien de moins. Son salaire ? 3 625 € brut par mois. Auxquels s’ajoute une mystérieuse et généreuse « indemnité spécifique de service » de 2 025 € brut, soit un total mensuel de 5 650 €. Aux petits soins, la municipalité lui verse également une « prime de rendement » de 245 € brut mensuels. La maman de ce brillant sujet n’est pas oubliée : embauchée comme secrétaire personnelle de Stéphane de Paoli, elle émarge à 1 724 € par mois. Chez les Moghadam, le militantisme paie !

PISTON À PEINE DÉGUISÉ

Mais ce n’est pas tout… A l’été dernier, l’ « ingénieur en chef » et sa mère font une demande de relogement dans le parc HLM de Bobigny. Avec un piston à peine déguisé du maire : dans une lettre adressée à la direction de l’habitat, Stéphane De Paoli donne une liste de trois noms dont celui de Shida Yadegar, la mère de Kianush Maghadam, suivi de ce commentaire : « Mme occupe avec son fils un F3 à Paul-Eluard (l’une des cités de Bobigny). Ils rencontrent des difficultés dans le quartier. Ils souhaitent déménager. » L’édile conclut son courrier en « souhaitant »   que ce dossier précis « reçoive un accueil favorable ». Six jours plus tard, miracle ; la commission d’attribution des logements rend un avis favorable ! Un record, lorsqu’on sait que la plupart des demandeurs de HLM poireautent pendant des années. L’homme se voyait déjà emménager avec sa mère dans son trois pièces du 6, rue Carnot, au pied du métro, à deux pas de l’hôtel de ville, de la préfecture et du centre commercial.

C’était compter sans la vigilance du directeur adjoint de l’OPH, Michel Germont. Le 12 septembre, celui-ci alerte par courrier sa supérieure Danièle Hivernaud, sur les risques de « sanctions financières » qu’encourt l’office si le logement leur est attribué. Motif : 1) le fils n’est pas prioritaire ; 2) il crève le plafond de ressources qui donne droit à un logement social ; 3) il a omis de fournir deux documents indispensables à l’examen du dossier : sa fiche de paie du mois d’août et son avis d’imposition de 2012. Selon nos informations, Danièle Hivernaud a refusé » de valider l’attribution. Aux dernières nouvelles, la mairie n’est pas revenue à la charge.

CORNE D’ABONDANCE

Le cas de Maladou Niakaté, un vieux copain de Kianush Moghadam, mérite lui aussi le détour. Ce gaillard de 38 ans, connu localement pour ses fonctions de vice-président de l’académie de football club de Bobigny, est le nouveau chef de cabinet du maire.  Une promotion que l’ancien animateur sportif doit à son dévouement pendant la campagne et à sa rencontre, deux ans plus tôt, avec De Paoli dans « les tribunes d’un stade de foot », selon le portrait flatteur qui a été fait de lui dans Contact, le canard local de la mairie. Les deux fans de ballon se sont tout de suite compris. Et, pour sa « véritable connaissance de terrain », Mamadou Niakté pointe aujourd’hui à 6 179 € brut par mois. C’est ce qu’on appelle valoriser l’expérience… Son supérieur hiérarchique, le directeur de cabinet Abdeslam Berrouane, touche le même salaire au centime près. Pas de jaloux !

La corne d’abondance made in Bobigny a fait un autre heureux, Ramdan Ould-Ahmed, qui ratisse Bobigny depuis plusieurs années pour ramener des électeurs à l’UDI, et qui était également de l’ « opération intimidation » de l’été dernier. Fort d’une licence en Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives), il fut titularisé en mai au poste d’animateur territorial rémunéré 1 546 € brut. Deux mois plus tard, bingo : le voici promu, comme son camarade Moghadam ingénieur en chef de classe normale. Ou comment doubler son salaire en huit semaines. Qui dit mieux ? Décidément, il y a quelque chose qui cloche dans la gestion des deniers publics de cette ville de 48 000 habitants minée par la précarité et le chômage…

Pendant que ce petit monde prend ses aises, il y en a un qui manie l’art de l’esquive : le bien nommé Lagarde, Jean-Christophe. A la suite de « l’affaire Sabrina Saidi », le patron de l’UDI dans le département, nous faisait savoir qu’il n’était « ni maire ni DRH de Bobigny ». Il aurait d’autres chats à fouetter, par exemple la campagne qu’il mène actuellement face à Yves Jégo, Hervé Morin et Jean-Christophe Fromentin pour la présidence du parti centriste. En réalité, Jean-Christophe Lagarde n’ignore rien de ce qui se passe à quelques kilomètres de sa mairie de Drancy. Comme nous l’avons écrit, Lagarde a labouré le terrain balbynien à coups de milliers d’euros savamment distribués aux associations amies grâce à sa cagnotte parlementaire : Alliance (Kianush Maghadame), Crescendo (Lynda Benakouche, l’une des animatrices de la campagne UDI promue « attachée territoriale » après les élections, avec à la clé un traitement de 2 898 € brut par mois)…

Il a ensuite sélectionné son poulain, De Paoli, qu’il a coiffé d’un directeur de campagne, l’omniprésent Christian Bartholmé. Lagarde et lui se connaissent depuis plus de vingt-cinq ans. Une relation de confiance confortée en 2009 puisque Bartholmé a été recruté par Lagarde comme directeur adjoint de cabinet à la mairie de Drancy. Poste qu’il cumule aujourd’hui avec ses fonctions de premier adjoint de Bobigny.

Cet ex-homme de l’ombre, qui prend aujourd’hui la lumière malgré lui, est devenu la clé de voûte du système UDI à Bobigny, et l’œil de Moscou de Lagarde. C’est lui qui gère les finances de la commune, squatte le micro en conseil municipal, assiste à tous les entretiens d’embauche et recompose les effectifs de l’hôtel de ville, en bonne intelligence avec son employeur de voisin. Ce n’est donc pas un hasard si le directeur de cabinet de Stéphane De Paoli, Abdeslam Berrouanne, est un ancien attaché parlementaire de Lagarde, tout comme Kianush Moghadam.

Pas un hasard non plus si le candidat De Paoli a obtenu un prêt du microparti dont il est adhérent, Force européenne démocrate. Qui trouve-t-on à la tête de cette écurie créée en 2012, et domiciliée avenue Jean-Jaurès à Bobigny ? On vous le donne en mille : Jean-Christophe Lagarde.

LE ROBINET À EMBAUCHES

Pour l’ambitieux quadra, Bobigny représente un enjeu politique important. « La ville étant dans sa circonscription de député, cette conquête lui a permis d’asseoir un peu plus sa légitimité politique, témoigne en off un membre local de la grande famille centriste. Par la suite, il pourrait envisager d’intégrer Bobigny à la communauté d’agglomération de l’aéroport du Bourget. » Une structure présidée par son homme de main à Drancy, Stéphane Salini, et dont il est lui-même vice-président. L’avantage d’un tel rapprochement serait double : mutualiser certaines dépenses et … ouvrir encore plus le robinet à embauches. Lagarde s’est tellement impliqué dans la conquête de la sous-préfecture du 93 que certains, aujourd’hui, se sentent redevables. Et le disent.

Pour preuve, ce SMS envoyé au début de l’été aux militants et sympathisants de la formation centriste en Seine-Saint-Denis : « Il y a à l’UDI une campagne pour la présidence du parti. Nous devons soutenir Jean-Christophe Lagarde comme lui nous a soutenus à Bobigny. Comment : il faut adhérer massivement ! » Le message est signé Rachid Maalem, candidat sur une liste « indépendante » aux municipale de 2008, puis soutien de Stéphane De Paoli à celles de 2014. Un bon choix : il est aujourd’hui directeur de la Semeco, une société d’économie mixte qui gère les parkings et les espaces verts de la ville, tandis que son frère, Mehdi, a été promu attaché territorial. « Moi, je reste indépendant mais j’oublie pas ce qu’il a fait pour la victoire », ajoute Rachid Maalem dans son texto au sujet de Lagarde. Pour la victoire, sans doute beaucoup. Et pour le clientélisme ? P.C. ET M.D.

Les traitements sont calculés selon la grille indiciaire de la fonction publique territoriale. »

* http://www.bagnoletenvert.com/article-laicite-communautarisme-et-voyoucratie-a-bobigny-c-est-dans-marianne-124199224.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 15:09

BondyEcologie logo



Nous venons de recevoir la lettre de septembre de nos amiEs de l'association Bondy Écologie :

« http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/09/lettre-de-bondy-ecologie-septembre-2014.html

Au programme  :

Le forum des associations à Bondy  

Samedi 20 septembre esplanade de la mairie. Nous serons très contentEs de vous accueillir au stand 29.

Manger bio à Bondy

En septembre vous avez pris la bonne résolution de ne plus financer l'industrie des pesticides mais vous ne savez pas quoi faire. nous vous proposons des solutions.

 La charte de l'arbre

voir : http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/09/recherchons-desesperement-la-charte-de.html

Le dossier du mois : Le barrage de Sivens (encore un projet inutile, très couteux et anti écologique)

L'agenda écologique :20 et 21 septembre

Le jour de la nuit

Alternatiba

Marchons.. sur l'autoroute à Montreuil

Journée du patrimoine aux murs à pêches et à Bondy

Et enfin sur votre agenda d'octobre

Jeudi 9 octobre L'association Maitrisez Votre Energie organise:

Café-énergie « Citoyen Action Climat 2050 », Bondy – 19h : Venez découvrir les enjeux du CAC 50 en participant à l’atelier proposé par MVE. Une façon ludique de comprendre les enjeux du Plan Climat à l’échelle domestique. Entrée libre.Nombre de places limité. Réservation souhaitée. RDV au restaurant Le Chêne, 73 Rue Jules Guesde à Bondy (93).

http://www.agence-mve.org/fete-de-lenergie-2014/ »

Bonne lecture !

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 19:28

JC-Lagarde.jpg

 

Affaire de Bobigny, la suite : dans Marianne du 25 juillet 2014. La parole est au maire de Drancy Jean-Christophe Lagarde (UDI). Gêné « le garçon », il préfèrerait qu’on lui parle d’autre chose … Instructif.

« AFFAIRE DE BOBIGNY

L’ESQUIVE DE LAGARDE

Le maire UDI de Drancy ne veut pas s’occuper des démêlés de ses voisins et amis politiques. Il n’est pourtant pas étranger à leur succès aux dernières municipales.

« Je ne suis ni maire ni DRH de Bobigny. » Interrogé par Marianne, Jean-Christophe Lagarde botte en touche. Depuis que nous avons révélé la semaine dernière le dépôt de plainte pour « menace de mort et séquestration » d’une adjointe de Bobigny, Sabrina Saidi, contre quatre membres de l’équipe municipale UDI, le maire de Drancy (la commune limitrophe) et député de la 5ème circonscription de Seine-Saint-Denis depuis 2002 a fermé les écoutilles. Que Lynda Banakouche, fraîchement embauchée comme chargée de mission à Bobigny, soit connue de la police pour des faits de violence et qu’elle soit la compagne d’un des cerveaux du gang des barbares n’est pas son problème. Que Christian Bartholmé, directeur de cabinet adjoint de Lagarde à Drancy et actuel premier adjoint à Bobigny, ait fait pression sur Sabrina Saidi pour qu’elle avoue son rôle – qu’elle dément – dans la diffusion d’un tract anonyme visant Lynda Benakouche n’est de son ressort non plus…

Le député centriste a trop à faire. « En ce qui me concerne, je gère Drancy et je suis actuellement en campagne pour la présidence de l’UDI », a-t-il encore précisé au Parisien. Ce qui ne l’empêche pas, en réalité de surveiller ce dossier comme le lait sur le feu. « Cela fait six ans que Lagarde mène un travail de terrain très actif dans les quartiers pour faire tomber Bobigny dans l’escarcelle de la droite », souligne un haut fonctionnaire du 9-3 bien informé. Pour ravir la ville aux communistes lors des dernières municipales, Lagarde a noué de curieuses alliances dans les cités. Mais il aussi investi de l’argent. Il y a d’abord les 30 500 € pris sur sa réserve parlementaire pour financer des associations balbyniennes, dont celle de Lynda Benakouche, Crescendo (2 000 €). Son microparti, Force européenne démocrate (FED), a ensuite pris le relais. Dédiée à la gloire de Jean-Christophe Lagarde, cette structure a activement contribué au financement de la campagne du nouveau maire UDI, Stéphane De Paoli. Impression des tracts, affiches de campagne, organisation des réunions publiques… « Le montant maximal de la convention était de 15 000 €, nous a confirmé Christian Bartholmé, à l’époque son directeur de campagne. Cette somme « n’a pas été sollicité en totalité », ajoute-t-il sans plus de précision, notamment sur le taux d’intérêt pratiqué.

Le maire de Bobigny est donc débiteur auprès du banquier Lagarde jusqu’à ce  qu’il rembourse, à la fin 2014, les frais engagés. Mais promis, juré, Jean-Christophe Lagarde n’a rien voir avec les affaires de ses amis et voisins.

 

PERRINE CHERCHÈVE ET MATHIAS DESTAL »

Marianne du 18 juillet 2014 : http://www.bagnoletenvert.com/article-laicite-communautarisme-et-voyoucratie-a-bobigny-c-est-dans-marianne-124199224.html

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
17 juillet 2014 4 17 /07 /juillet /2014 16:59

bobigny-mairie.jpg

 

Voici comment où mène le communautarisme. Ça se passe à Bobigny après la conquête de la mairie PC par une alliance entre l’UDI et des caïds de cités.

Publié ce 17 juillet par marianne.net http://www.marianne.net/Comment-la-droite-confie-Bobigny-a-des-petits-caids_a240181.html :

« Comment la droite confie Bobigny à des petits caïds

PERRINE CHERCHÈVE ET MATHIAS DESTAL

L’UDI a ravi au PCF la mairie de Bobigny au printemps dernier. Pour y parvenir, l’équipe centriste, activement soutenue par l'un des secrétaires généraux du parti, Jean-Christophe Lagarde, a noué de curieuses alliances dans les cités qui ont débouché sur un climat détestable. Pressions, menaces, intimidations, la ville de Seine-Saint-Denis vit dans une ambiance digne d’un (mauvais) polar comme le révèlent les enregistrements que nous nous sommes procurés.

Une enquête à lire dans son intégralité dans "Marianne" en kiosques demain et disponible, dès aujourd'hui midi, au format numérique. Extrait.

 

Il est 18 heures, ce mardi 8 juillet. La mairie de Bobigny est déserte. La quasi-totalité du personnel et des élus municipaux ont fini leur journée. Seul le 2e étage, où sont installés les bureaux du nouveau maire UDI, Stéphane De Paoli, et de ses adjoints, montre des signes d’activité. Derrière la porte de son premier adjoint, Christian Bartholmé, chargé des finances, du personnel et de l’économie, se déroule une bien étrange scène… Autour de la table, Christian Bartholmé est en compagnie de Kianoush Moghadam, Jonathan Berrebi et Ramdan Ould-Ahmed. Trois trentenaires récemment promus à des postes clés : Moghadam est à la tête de la direction du développement territorial ; Berrebi préside l’office HLM ; Ould-Ahmed est à la direction de l’animation du territoire. 
 

Ces quatre hommes encadrent une cinquième personne : Sabrina Saidi, adjointe au maire chargée de la petite enfance. Ils soupçonnent la jeune femme de 33 ans d’être à l’origine d’un tract anonyme distribué fin juin dans les boîtes aux lettres des Balbyniens. Le document, intitulé « J’attire votre attention », fait état des antécédents judiciaires et de la vie conjugale de Lynda Benakouche, fraîchement embauchée à la mairie comme chargée de mission des politiques sociales urbaines. Elle « a été condamnée, dans le passé, pour avoir séquestré et violenté en réunion une jeune femme enceinte de six mois ». Le tract enchaîne sur le CV de son compagnon, Jean-Christophe Soumbou, dit « Crapaud » : « Incarcéré pour séquestration, acte de barbarie, meurtre sur le jeune Ilan Halimi. »

 

La plupart des faits mentionnés sont exacts : Lynda Benakouche est bien l’amie de l’ancien bras droit de Youssouf Fofana, cerveau du « gang des barbares », dont elle attend un enfant. Et, selon le Parisien, elle a bien été condamnée en 2005, à l’âge de 21 ans, à une peine d’emprisonnement de un mois ferme pour avoir enlevé avec une amie une fille de Bobigny, avant de la passer à tabac au sous-sol d’un immeuble. Une information manque à ce « palmarès » : elle a aussi été condamnée pour des faits de violence en 2003. Mais, pour Christian Bartholmé et ses ouailles, la diffusion de ce tract est seulement… un affront fait à leur équipe, laquelle vient seulement de conquérir la ville, après quatre-vingt-quinze ans de gestion communiste. La chasse au corbeau est décrétée. 

Avant de se rendre à ce rendez-vous, Sabrina Saidi s’est procurée un Dictaphone pour enregistrer l’échange. Au cas où. Cette bande sonore, Marianne a pu se la procurer. Elle révèle des méthodes digne d’un film mafieux, où menaces et intimidations émaillent l’ensemble d'un échange qui aura duré près de 2 heures.

 

D’emblée, Kianoush Moghadam sonne la charge : « Le mari de Lynda est un ami. […] Le mari de Lynda est en prison, il a fait un truc… Il est en prison depuis huit ans. Il a pris dix-huit ans. Pas huit ans, dix-huit ans. Lynda, je me sens responsable vis-à-vis d’elle quelque part… » Le cas de Lynda, compagne d’un des meneurs du « gang des barbares », est une histoire de famille, de clan, qu’il faut régler vite et bien. « Pourquoi on ne parle pas devant les gens, à ton avis ? Parce que ça reste entre nous [...] Et ça n'arrivera surtout pas aux oreilles de Lynda, surtout pas... » 

« Tu es rentrée sur un terrain qui est dangereux pour toi… » glisse-t-il plus loin. Avant de perdre patience et d’exploser : « Ferme ta gueule, ferme-la, ta gueule, tu crois que tu parles à qui ? Tu crois que tu parles à qui, ici ? Tu parles à Kianoush, là ! Réveille-toi, y a personne qui me parle comme ça dans cette ville ! » 

Kianoush Moghadam l'intouchable ? Celui qui a la charge du développement territorial de la ville est en tout cas très proche du député-maire UDI de la commune voisine de Drancy, Jean-Christophe Lagarde. Jusqu’à très récemment, il était même assistant parlementaire du secrétaire général de l’UDI. Lagarde est aussi un proche parmi les proches de Christian Bartholmé. Pour preuve, le premier adjoint de Bobigny est toujours directeur de cabinet adjoint du maire de Drancy... 

Jusque-là en retrait, Christian Bartholmé entre en scène. « J’ai 50 ans, je ne fais pas beaucoup confiance aux gens, entame Bartholmé. En revanche, il faut que je tienne compte de ce qu’on me dit… Je vais te dire un truc : des fois, il faut que tu te contrôles. Tu dis des choses… Il faut que tu fasses attention. […] Tu ne te rends pas compte de la connerie que tu racontes, alors réfléchis bien. […] Je suis un peu loin, mais je suis quand même lié à Lynda. On est passés par des trucs compliqués avec Lynda, avant qu’on ne te connaisse. C’est une fille que j’aime bien. […] C’est vachement dangereux pour elle. […] Super dangereux pour la cohésion du groupe, pour la municipalité, pour la réputation de chacun d’entre vous. Donc, si tu as la moindre info, crache-la. […] Parce que c’est aussi dangereux pour tes miches… A toi, maintenant. » 
 

Choquée, Sabrina Saidi a déposé plainte pour menace de mort le lendemain. Hier, mercredi 16 juillet, dans la matinée, les quatre hommes ainsi que l'adjointe au maire ont été convoqués au commissariat de Bobigny... »

À suivre.

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 11:24

sortie-botanique-Sausset-sel93centre-juin14.JPG

 

Nos amis de Bondy Écologie (photo : en sortie botanique au Sausset avec le SEL 93 centre en juin) nous ont adressé le mail suivant :

BondyEcologie logo

« Bonjour

Nous, c'est- à- dire toute l'équipe d'animation de l'association Bondy Écologie , vous souhaitons un bel été.

Pour vous détendre nous vous proposons de découvrir la lettre de juillet sur notre blog : http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/07/lettre-bondy-ecologie-juillet-2014.html

Au sommaire nous vous proposons plusieurs activités. Vous pouvez ainsi.

1 °) Vous connecter sur  les derniers articles mis en ligne

2°) Vous mettre à jour sur les dossiers en cours

3°) Noter sur votre agenda les prochains rendez vous

3°) Pour l'actualité écolo, suivre les liens

4°) Participer au jeu de l'été (gratuit et qui rapporte rien)

Bonne lecture »

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 07:41

BondyEcologie logo

 

La lettre de BONDY ÉCOLOGIE de juin est en ligne sur le blog de l'association : http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/06/lettre-de-bondy-ecologie-de-juin-2014.html

Au sommaire :

Le bilan des dernières actions
« - Villes sans pesticides
Notre participation à l'action "Villes et villages sans pesticides" a permis le classement de la ville de Bondy en vert tendre, sur la carte de France,  grâce à la réponse de la mairie (à découvrir sur le lien suivant) :http://www.villes-et-villages-sans-pesticides.fr/p/bondy/93010/

Notre action ne s'arrête pas là. 

Nous avons fait un bel article sur le blog :http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/05/bondy-espaces-naturels-en-marche.html

Et nous proposons pour informer la nouvelle élue aux espaces verts la lecture des dossiers suivants pour enfin débarrasser la ville  des pesticides. Nous lui rappelons à ce propos que notre association est volontaire pour participer aux travaux de la commission arbres dont nous n'avons pas de nouvelles.

http://www.natureparif.fr/agir/plateforme-thematique/espaces-verts/espaces-a-contraintes/672-cimetieres-et-terrains-de-sports-sans-pesticides

Nous ne sommes pas les seuls sur cette thématique :

Voici un  commentaire de nos amiEs de la LPO sur l' action gouvernementale.

Lancement d'une campagne de sensibilisation !http://www.lpo.fr/actualites/lancement-dune-une-campagne-de-sensibilisation-sur-les-dangers-lies-a-lachat-et-a-lutilisation-des-pesticides-illegaux-en-france 


-
Opération du bio dans nos cantines. 
Même méthode, mais moins de participants et pas de réponse de la mairie pour l'instant.

http://www.villes-et-villages-bio.fr/b/bondy/93010/

Alors vous savez ce qu'il vous reste à faire. Envoyez un message à la mairie de Bondy pour obtenir une réponse, nous informerons les lecteurs de cette lettre, et du blog, du résultat.

- Bilan action pollutaxe. 

Notre participation à cette action (2 photos) est en ligne sur le blog de Bondy Ecologie http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/05/pour-une-pollutaxe-maintenant.html

 

 et sur

http://www.pollutaxe.org/

A voir aussi le compteur de France Nature Environnement : Ecotaxe l'addition

http://www.fne.asso.fr/fr/nos-dossiers/transports--mobilite-durable/eco-redevance/

 

2 °) Agenda écolo :

 

Juin


Réunion mensuelle de Bondy Ecologie :

samedi 7 juin de 10h30 à 12h

8 rue Pasteur.

 

Festival des "Murs à pêches" à Montreuil 6, 7, 8 juin 2014

Nous nous faisons un plaisir de transmettre l'information de l'association des murs à pêches de Montreuil qui œuvrent dans la bonne humeur pour la sauvegarde de leur patrimoine montreuillois; voir leur message sur notre blog:

http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/06/festival-des-murs-peches-montreuil-du-6.html

et le programme sur :

http://mursapeches.wordpress.com/2014/06/02/festival-des-murs-a-peches-6/

 

Sortie botanique annuelle du SEL 93 centre

Voici l'invitation :

Sortie botanique

Dimanche 22 juin 2014

Parc départemental du Sausset

avec nos guides : Alain Boucher, Alain Terres

et Françoise Feuillié pour les plantes médicinales et diététique

Rendez-vous :
• 8h45, place Charles De Gaulle à Bondy pour les co-voiturages (parking en face du conservatoire de musique)

• 9h30 au parking de la gare RER B de Villepinte

Inscriptions : 06 69 66 18 13  ou  yvduverger@yahoo.fr

SEL 93 Centre  7, rue Roger Salengro  93140 BONDY

Blog : http://sel93centre.hautetfort.com/

 

En juillet 


Aéroport Notre Dame Des Landes

Rassemblement les 5 et 6 juillet
http://www.notredamedeslandes2014.org/

 

3°) Informations diverses :

 

Gazette nucléaire : De quoi souffre la faune à Tchernobyl et à Fukushima
http://blogs.mediapart.fr/edition/nucleaire-lenjeu-en-vaut-il-la-chandelle-pour-lhumanite/article/270514/de-quoi-souffre-la-faune-tchernobyl-et-fukus

 

Le principe de précaution menacé : Qui lui en veut ?
http://www.reporterre.net/spip.php?article5956

 

L'équipe d'animation de Bondy Ecologie »

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 15:28

BondyEcologie logo

 

Voici la lettre de Bondy Ecologie du mois de mai :

http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/05/lettre-de-bondy-ecologie-de-mai-2014.html

 

Au Sommaire ce mois ci :

1°) La vie de l'association

2°) A noter sur votre agenda

 

3°) Le Blog de Bondy Ecologie

 

Les derniers articles.Fort de Vaujours : appel à manifester le 17 mai

http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/04/fort-de-vaujours-appel-manifester.html

 

Pour une pollutaxe maintenant.

http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/05/pour-une-pollutaxe-maintenant.html  

 

Le programme de la fête de la nature 2014

http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/05/fete-de-la-nature-2014-demandez-le.html  

 

Diesel : Une proposition de loi des écologistes.

http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/05/diesel-une-proposition-de-loi-des.html  

 

Elections européennes : le WWF rend publique son évaluation des votes des députés européens

http://bondyecologie.blogspot.fr/2014/05/elections-europeennes-le-wwf-rend_13.html4°)   

 

Les oiseaux de Seine-Saint-Denis

 

Bonne lecture.

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 20:33

EST-ENSEMBLE carte9


Gérard Cosme a été élu à la présidence de l’agglomération le 11 avril dernier. Ce 28 avril, le conseil communautaire a procédé à l’élection des autres membres de l’exécutif.


Ils sont 15 vice-présidentEs et 5 conseillers délégués (au lieu de 19 vice-présidentEs et 8 conseillerEs délégués lors de la précédente mandature).

- 1ère Vice-présidente : Nathalie Berlu – Ressources Humaines et Dialogue social (Pantin PS)

- 2e Vice-président : Jean-Charles Nègre – Aménagement durable (Montreuil PC)

- 3e Vice-président : Karamoko Sissoko – Sports (conseiller municipal PS de Bagnolet)

- 4e Vice-présidente : Faysa Bouterfass – Politique de la ville et Cohésion sociale (adjointe-au-maire de Bobigny UDI)

- 5e Vice-président : Ali Zahi – Développement économique et artisanal (conseiller délégué Bondy PS)

- 6e Vice-président : Christian Lagrange – Eau et Assainissement (conseiller délégué Les Lilas-PS)

- 7e Vice-présidente : Marie-Rose Harenger – Collecte, prévention et valorisation des déchets (adjointe-au-maire Noisy-le-Sec UDI)

- 8e Vice-président : Philippe Guglielmi – Déplacements et mobilité (adjoint au maire de Romainville-PS)

- 9e Vice-président : Jimmy Parat – Rénovation urbaine, habitat indigne (conseiller municipal délégué de Bagnolet-Dynamique citoyenne)

- 10e Vice-président : Christian Bartholmé – Développement durable, Agenda 21 (1er adjoint-au-maire UDI de Bobigny)

- 11e Vice-présidente : Sylvie Badoux – Emploi, insertion et formation (adjointe-au-maire Bondy PC)

- 12e Vice-présidente : Mireille Alphonse – Protection et mise en valeur de l’environnement (conseillère Montreuil EELV)

- 13e Vice-président : Dref Mendaci – Aménagement numérique et concertations (adjoint-au-maire Noisy-le-Sec UDI)

- 14e Vice-président : François Birbès – Finances ((Pantin PS)

- 15e Vice-présidente : Djeneba Keita – Economie sociale et solidaire (ajointe Montreuil PC)

- Conseiller délégué à la Politique locale de l’habitat : Jacques Champion (adjoint au maire de Romainville-apparenté PS)

- Conseiller délégué à la Culture : Patrick Sollier (conseiller délégué Bondy-EELV)

- Conseiller délégué au Territoire de la Plaine du canal de l’Ourcq : Claude Ermogeni (1er adjoint au maire des Lilas-PC)

- Conseiller délégué au Territoire du Plateau et de la Corniche : Bruno Marielle (Montreuil PS)

- Conseiller délégué au Territoire du Faubourg : Alain Périès (Pantin-PS).

Parité : il est à noter que quand elle n’est pas obligatoire, elle n’est pas appliquée. Ainsi le bureau communautaire d’Est Ensemble compte 15 hommes pour 6 femmes…

Sinon, soulignons la constitution d’une équipe légèrement resserrée avec la réduction correspondante des dépenses liées aux indemnités et le fait qu’aucun maire (sauf Gérard Cosme, maire PS du Pré Saint-Gervais) ne figure dans l’exécutif d’Est Ensemble.

 

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article