Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

13 octobre 2016 4 13 /10 /octobre /2016 17:27
La lettre de Bondy Ecologie d'octobre 2016

La lettre d'octobre de BONDY ECOLOGIE d'octobre est parue. Elle est en ligne :

http://bondyecologie.blogspot.fr/2016/10/lettre-de-bondy-ecologie-doctobre-2016.html


Au sommaire ce mois ci :

CHARTE DE L'ARBRE : Intervention des associations pour sauver les arbres de l'avenue de Rosny.

PADD (projet d'aménagement de développement durable): Ultime réunion sur la modification du Plan Local d'Urbanisme mardi 18 octobre.

LINKY : Saint Denis  opposée elle aussi  à LINKY

NDDL

Prochaine réunion de Bondy Ecologie : samedi 15 octobre

 

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
16 septembre 2016 5 16 /09 /septembre /2016 15:23
La lettre de septembre 2016 de Bondy Ecologie

La lettre de septembre de Bondy Écologie est parue : http://bondyecologie.blogspot.fr/2016/09/lettre-de-bondy-ecologie-de-septembre.html

Au sommaire :

Prochaine réunion : 17 septembre "aux écuries".

Ordre du jour: Le point sur Linky, menace sur les arbres de l'avenue de Rosny, questions diverses...

L'agenda du mois.

Les derniers articles postés sur le blog de Bondy Ecologie.

Alain Boucher

Alain Boucher

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 09:43
Projet de bétonnage Busso au Pré : le texte des riverains

Pour compléter l’information que nous avons passée sur le projet de bétonnage de l’ancienne usine Busso au Pré-Saint-Gervais, un article du 19 mai 2016 pris sur le site de l’association « Le Pré en transition » :

« Du nouveau sur l’îlot Busso

19 MAI 2016

Mémorandum, réunion du 12 Mai

Un rappel IMPORTANT : la ville du Pré Saint Gervais est la deuxième ville la plus dense de France

Le terrain des anciennes salaisons Busso est la dernière opportunité foncière de cette importance au Pré Saint Gervais, et se situe en plein cœur du centre-ville.

La ville se doit donc d’en garder la maîtrise à plusieurs égards et notamment de veiller à ce que ne soit pas réitérée une erreur urbanistique et historique comparable à celle de la Zac du centre-ville (densité extrême, hauteur, ensoleillement, nuisances, délinquance, aspect architectural avec les répercussions sur la qualité du cadre de vie pour les résidents, les riverains et l’ensemble des Gervaisiens).

C’est pourquoi, en conscience, toute demande d’autorisation de construire, concernant cette emprise foncière exceptionnelle, devrait se voir opposer un refus, et à tout le moins un sursis à statuer pendant la révision du PLU décidée le 13 Octobre 2014.

Il encore temps avant que ne soit adoptée cette révision

Cette période serait mise à profit pour organiser des discussions ouvertes et loyales qui doivent s’engager avec les Riverains directement impactés et non seulement eux, en vue d’adapter le cadre de vie futur à leurs souhaits et à leur envie de vivre mieux dans un cadre qui ne soit pas une cité dortoir déshumanisée qu’est déjà devenu le Pré Saint Gervais.

00- Espace vert largement plébiscité en lieu et place de toute construction

Conservation souhaitée d’une partie remarquable de l’usine témoignant du passé industriel du lieu.

Ce lieu pourrait être aménagé pour de multiples utilisations possibles et à définir.

Le Pré manque cruellement d’espaces verts ouverts aux Gervaisiens, il est donc indispensable d’y créer des espaces de respiration libres de toutes constructions

La ville a le devoir de s’en donner les moyens.

Il s’agit là d’un projet de Ville et cette emprise foncière ne peut et ne doit en aucun cas être livrée aux promoteurs pour lesquels seule compte l’économie d’un projet.

——————————————————————————————————-

Nonobstant,

les points qui font débat face au projet (petit film d’animation) qui a été présenté aux représentants de l’association par les promoteurs:

Nous avons souhaité avoir des informations complémentaires telles que plan masse, élévations, coupes,…répartition des lots, nombre de studios, 2,3,4 pièces, des appartements en duplex sont-ils prévus ? Qualité des matériaux mis en œuvre pour les façades…

A ce stade, ces documents ne nous ont pas été communiqués, alors que la demande d’autorisation de construire est en passe d’être déposée, la promesse de vente signée prévoyant comme date limite de dépôt du P.C. Le 15 Septembre 2016 (source Promoteurs).

Le petit film, certes très bien fait, on s’en doute, ne dévoile pas, loin s’en faut, tous les aspects du projet.

Dans son ensemble, ce projet nous est apparu d’une qualité architecturale loin d’être satisfaisante, voire très médiocre.

01- La destruction Ipso facto du mur végétalisé n’est pas souhaitée.

02 – L’ensoleillement n’est pas préservé pour les riverains rue Colette Audry et Gabriel Péri, conséquence de la hauteur R + 4 soit 15 m et de l’implantation en limite: économie du projet obligé.

03- L’implantation d’un Gymnaste/Stade ou d’un Stade / Gymnase à cet endroit en plein cœur d’une résidence n’est ni justifiée ni appropriée, cf. Nuisances pour les résidents et les riverains.

Reste à préciser la prédominance des 2 fonctions.

De surcroît, un stade de Hand Ball, puisque c’est ce dont il s’agit, nécessitera pour être homologué et pour y accueillir des compétitions départementales, un certain nombre de contraintes au nombre desquelles figure, nous semble-t-il, un minimum de 250 places assises pour les spectateurs. Cf. Document annexe.

Il faut également compter sur des vestiaires, des douches, une estrade officielle…

Une infrastructure pour y accueillir le public, et notamment des places de stationnement

Or, nous dit-on, seules 6 places de parking sont prévues!

Quid alors des déposes minute, des bus et de l’inévitable stationnement sauvage, etc.

Manifestement, aucune étude n’a été menée sur ces points.

Nous sommes tout à fait d’accord pour comprendre que les créneaux horaires des équipements sportifs existants sont saturés , ou en passe de l’être, pour les scolaires. Cependant il serait peut-être plus judicieux de regarder les possibilités d’extension des gymnases Séverine et Nodier, ce qui par ailleurs permettrait une mutualisation des personnels.

Mais alors, densifier encore plus nécessitera encore plus de créneaux horaires, encore plus de places dans les crèches qui font aussi cruellement défaut au Pré, encore plus de places dans les écoles,… Où voulez-vous vous arrêter sur un territoire qui n’est pas extensible.

Densité du Pré Saint Gervais: 25 583.habitants par km² sur un territoire de 72 ha.

A rapprocher de celle des communes voisines, voir document annexe.

Où voulez-vous nous mener, quelle est votre vision du Pré à moyen terme et après vos mandatures?

S’il est admissible que la proximité immédiate est un argument pour un gymnase destiné aux scolaires, Nodier et Séverine étant notamment bien situés sur le territoire, elle n’est pas prédominante pour l’implantation d’un stade de Hand ball.

Concernant ce stade de Handball, pourquoi ne pas regarder du côté du territoire d’Est Ensemble, et plus particulièrement le long du canal de l’Ourcq ou de nombreuses friches offrent de belles opportunités, bientôt desservi par le nouveau tram T zen 3. Les habitants du Pré, pourront ainsi rejoindre facilement cet ensemble sportif.

04- La densité et la hauteur (R+4 soit 15m ) sont excessives, proches de celles de la Zac du centre-ville, côté rue Colette Audry ( 121 lots ): la zac comportant par ailleurs quelques 440 lots soit sur un permettre restreint près de 600 lots. La leçon n’a pas suffi et on se prépare de nouveau à des erreurs irréparables.

Nous mesurons et subissons maintenant et pour longtemps toutes les nuisances de la Zac du centre-ville.

Une opération de réhabilitation menée par Osica vient juste de démarrer pour tenter de réparer les erreurs du passé, mais on n’élargira ni la rue André Joineau, ni le trottoir sur lequel le moindre faux pas peut être fatal à celui ou à celle qui ne prendrait pas garde au passage des 170 ou des voitures à des vitesses excessives.

Densité prévue du projet Busso: 140 lots, soit 9500M2 de surface de plancher et seulement 350 M2 de locaux d’activité sur la rue Danton, des appartements en RDC le long de la rue Colette Audry, interdits maintenant à Paris ainsi que dans de nombreuses villes.

On en mesure maintenant les inconvénients pour les résidents, cf. ceux existants de la rue C.Audry.

Nous avons là un bel exemple de ce qu’il ne faut pas faire et que nous nous préparons à réitérer.

Des locaux d’activités sont nécessaires au Pré et seraient parfaitement adaptés en RDC.

05- Absence de toitures végétalisées et toitures disgracieuses, on va à contre sens de ce qui se fait et est préconisé partout ailleurs, et pourquoi aller à l’encontre des recommandations émises dans le PLU.

Y’aurait-il une malédiction qui frappe le Pré Saint Gervais.

Regardons ce qui se fait ailleurs, à Pantin par exemple,…et prenons modèle.

06- L’alignement en limite rue Gabriel Péri n’est pas pertinent (économie du projet=densité, oblige).

En effet, il est en complet décalage avec le nu des façades de la copropriété sise rue Gabriel Péri de l’autre côté de la rue C.Audry.

La perspective dans ce sens de la rue bute alors sur un pignon.

Pourtant des réserves ont été instaurées dans le PLU un peu plus loin au niveau du N° 29 au motif de l’élargissement de la rue Gabriel Péri. cf. Documents graphiques du PLU, emplacement réserve N° 2

Une implantation à l’alignement du nu des façades de la copropriété (citée ci-dessus) ne donnerait pas une impression de bétonnage, laisserait une perspective plus ouverte et permettrait la réalisation de trottoirs plus confortables et la plantation de végétaux dans l’axe de ceux existant rue Gabriel Péri.

Nous déplorons tous l’étroitesse de la rue André Joineau alors qu’il était tout à possible à l’époque d’envisager une mise en retrait des façades lors de l’étude de la Zac.

Nous aurions alors aujourd’hui une rue qui ne donnerait pas cette impression de couloir débouchant sur le centre-ville.

07-L’implantation d’un jardin partagé dans la résidence est une idée très intéressante et généreuse mais quid de la tranquillité des futurs résidents qui, en plus du Gymnase/Stade et de ses activités plus ou moins bruyantes selon le score des uns ou des autres, se verront aussi imposer la présence de jardiniers et la visite de groupes scolaires ou autres.

Le jardin partagé a t-il été prévu de concert avec le Pouce Vert ou une autre association?

L’Amicale des Riverains du Projet Busso »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 17:24
Sauvons « Le bougnat » de Pantin !

L’association de défense du patrimoine pantinois vient d’engager une lutte légitime pour sauver un vieux café emblématique « le Bougnat », situé 39, rue Hoche.

« Dans la continuité d'un combat mené depuis de nombreuses années par l'association, notamment en octobre dernier à l'occasion de l'enquête publique de la modification n°5 du PLU, nous lançons aujourd'hui une pétition qui sera adressée

· aux élus d'Est Ensemble (en charge de l'urbanisme de l'agglomération depuis le 1er janvier dernier),

· aux élus de la municipalité de Pantin porteurs du projet d'aménagement,

· et aux Architectes des Bâtiments de France.

Comme de nombreux pantinois, nous demandons que le Bougnat au 39 rue Hoche ne soit pas détruit et soit intégré dans le projet d'aménagement de la rue et de la place Olympe de Gouges (plus d'information sur: http://sauvonslebougnatpantin.wesign.it/fr)

Nous vous invitons à signer cette pétition sur http://sauvonslebougnatpantin.wesign.it/fr, à la diffuser par e-mail à vos contacts et à la relayer sur les réseaux sociaux.

Une pétition papier sera également en circulation dans les prochains jours notamment sur les marchés et à l'occasion de certaines manifestations pantinoises. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 16:55
Square Truffaut à Noisy-le-Sec : le maire persiste et propose … un petit potager

Un communiqué du 2 juillet 2016 du conseil syndical du clos du parc à Noisy-le-Sec :


« Square Truffaut : la nouvelle proposition de M le Maire : un petit potager !

- Avant l’assemblée de quartier du 27 juin Mr Laurent Rivoire, Maire de Noisy-le-sec a reçu une délégation composée de 4 personnes du collectif et du conseil de quartier.
Le maire considère que « ses services ont bien travaillé avec le promoteur » Green City Immobilier pour trouver une solution au problème.
Voilà sa solution miracle :
- Le programme de construction est maintenu avec 16 logements au lieu de 17. Un logement du rez-de-chaussée est supprimé pour créer un accès à « un potager de 200 m2 . L’accès sera en fait un couloir dissuasif d’une douzaine de mètres de long sous l’immeuble!!
- Le jardin serait un lot de la copropriété et géré non pas par la ville mais par une association. Le jardin ne serait plus public mais deviendrait privé de fait. Les jeux existants disparaîtraient.
- La copropriété gênée par des passages incessants et des bruits sous les fenêtres des logements n’aurait bientôt qu’un objectif : fermer l’accès.
- Au lieu d’être géré par la ville, le jardin serait géré par la copropriété et une association qui devrait payer les charges de copropriété et d’entretien du lot .
- Bonjour les économies et la simplification administrative ! Une vraie usine à gaz !!

Bref rien ne change en mieux au projet. Le plus joli des squares de la ville serait réduit à un tout petit potager qui risque d'avoir beaucoup de peine à fructifier à l’ombre de l’immeuble et sous les feuillages des arbres rescapés du chantier...
Malgré la forte opposition à son projet y compris dans son entourage, le Maire persiste donc à choisir une urbanisation en opposition avec les espaces verts. Noisy le sec est déjà en déficit d’espaces verts : ce projet en aggraverait le déficit.

En quittant le maire, la délégation lui a indiqué qu’elle allait en faire part à ses mandants mais que le projet ne changeant pas sur le fond avec la disparition du square Truffaut, le collectif ne validera pas plus ce soi-disant « nouveau projet » que l’ancien.

A la suite de cette réunion, à 19 Heures réunion du conseil de quartier , à l’école Cottereau au cours de laquelle Mr le Maire questionné par des opposants à la vente n’a pas cru devoir présenter son projet. On le comprend !

Mr le Maire, vous vous obstinez mais soyez en certain, l’action pour la sauvegarde du square va continuer !!
Vous pouvez compter sur le collectif pour vous faire abandonner votre projet. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 06:50
Projet immobilier Busso : stop à l’hyper-densification du Pré-Saint-Gervais !

La commune du Pré-Saint-Gervais est l'une des plus denses de France. Et pourtant cela ne semble pas gêner les décideurs locaux pour continuer à bétonner (140 appartements sont programmés). Ainsi, récemment, une opération immobilière a condamné le jardin partagé « Le pouce vert ». La mairie du Pré-Saint-Gervais doit et peut dire stop au bétonnage.

Pour information, Le Parisien du 4 juil
let 2013 :

« Polémique sur le projet immobilier Busso

Cela fait des années que le dossier Busso est sur le bureau du maire. Au Pré-Saint-Gervais, la parcelle des anciennes salaisons, fermées en 2012, est la dernière surface constructible d'ampleur. En plein centre-ville d'une commune gentrifiée et voisine de Paris, le gâteau est appétissant. Voilà pourquoi de nombreux promoteurs se sont positionnés rapidement lorsque le propriétaire a décidé de vendre les plus de 5 000 m² de terrain.

Les riverains s'en sont inquiétés. Mais le maire, Gérard Cosme (PS), a tenu à être rassurant. Déjà, dans nos pages, avant les municipales de 2014, il déclarait : « Nous ne souhaitons pas être de simples spectateurs d'une opération de promotion immobilière qui conduirait à densifier un peu plus la ville, et à faire grimper les prix des logements. » Mais, aujourd'hui, alors que la promesse de vente — d'une valeur de 11 M8 — a été signée ces dernières semaines entre le propriétaire et un trio de promoteurs (dont les deux principaux sont Europequipements et Emerige), les riverains montent au créneau.

Déjà, près de 300 signatures ont été recueillies pour dénoncer le bétonnage du quartier. Et lors du dernier conseil municipal, plusieurs questions sur la densification du site ont été posées. Car à l'emplacement des salaisons Busso, le projet retenu prévoit 140 logements, avec des immeubles allant jusqu'à 15 m de haut, ainsi qu'un gymnase semi-enterré demandé par la ville.

« Il n'y a aucun parking de prévu pour accueillir le public de cet équipement sportif, grince Charles, le président de l'amicale des riverains, qui a pu voir le projet. Ils ne conservent pas la partie remarquable de ce site, et aucun espace vert n'est envisagé, alors que notre ville est l'une des plus denses de France ! »

Gérard Cosme se défend en évoquant sa politique de réhabilitation des squares. Pas sur cette parcelle néanmoins, reconnaît-il. Et ça ne plaît pas aux habitants qui attendaient un peu de verdure. Selon certains, il « a fallu densifier le site pour payer une parcelle plus chère que son prix réel. » Une modification simplifiée du plan local d'urbanisme (PLU), intervenue discrètement le mois dernier lors du conseil municipal, a permis de réviser les statuts de constructibilité de la parcelle. « Elles sont entachées d'irrégularités », clament les membres de l'amicale des riverains, qui ne s'interdisent pas d'attaquer le projet en justice s'il reste en l'état.
Aurélie Lebelle »

Haut du formulaire

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 10:35
Quand le président du « Grand Paris » visite vendredi des chantiers d’« Est Ensemble »



Pour information, ce publi-reportage lu dans le journal du grand Paris :

« Patrick Ollier entame à Est Ensemble un tour des territoires du Grand Paris

27 juin 2016

Le président de la métropole du Grand Paris a consacré son après-midi du 24 juin à une visite des multiples chantiers d’Est Ensemble (Visiblement, il a surtout vicité les chantiers du canal de l’Ourcq et de la N3. Ndlr). En compagnie de Gérard Cosme, et de plusieurs des maires du T8 (On dit T8, maintenant, Ndlr) Patrick Ollier a notamment découvert le gigantesque projet d’aménagement de la plaine de l’Ourcq, qui rassemble six ZAC sur quelque 200 ha.

« Il faut beaucoup de courage (Quel « courage » en effet ! Ndlr) pour construire une intercommunalité », confiait Gérard Cosme à Patrick Ollier, vendredi 24 juin 2016, lors d’une visite de terrain du président de la métropole du Grand Paris sur le territoire d’Est Ensemble. « Vous avez beaucoup à nous apprendre », répondait le député-maire (LR) de Rueil-Malmaison, qui entamait pour l’occasion une tournée dans chacun des territoires de la métropole. Est ensemble, qui rassemble neuf communes au nord est de Paris, de Pantin à Bondy et de Bobigny à Montreuil (Seine Saint-Denis), est la dernière-née des trois établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) dont le périmètre n’a pas changé à la faveur des lois NOTRe et Maptam, puisque dépassant déjà le seuil des 300 000 habitants.

Le président du Grand Paris a ainsi pu découvrir les six ZAC de la Plaine de l’Ourcq, qui devraient faire l’objet, sous peu, d’un contrat d’Intérêt national (CIN). Un contrat souhaité par le président (PS) Gérard Cosme, par ailleurs maire du Pré-Saint-Gervais, notamment afin de faciliter les relations entre les collectivités du cru et la ville de Paris et la SNCF, ces derniers possédant une large partie du foncier concerné. Entre 5 000 et 6 000 logements sont annoncés le long du canal de l’Ourcq et des 200 ha du projet.

Mixité le long de la RN3

La caravane conduite par le président de la métropole s’est notamment rendue aux magasins généraux, qui accueilleront dans quelques jours les salariés de BETC, une entreprise de communication qui indique avoir choisi ce territoire pour que ses 800 employés bénéficient de son énergie créative. « La gentrification n’est pas la même à mesure que l’on remonte le canal de l’Ourcq », faisait remarquer Gérard Cosme. Les élus du T8 entendent bien, d’ailleurs, conserver la mixité sociale, fonctionnelle et économique qui caractérise Est-Ensemble. Si 10 % des habitants de Montreuil dépendent des industries artistiques et créatives, les locaux d’activité qui bordent la RN3 relèvent de secteurs parfois moins attractifs.

La président du Grand Paris s’est vu ainsi présenter un territoire dont 600 des 1 300 agents appartiennent à la direction culturelle de l’EPCI, avec 57 équipements culturels et sportifs transférés, dont six cinémas publics. « Il faut reconnaître l’apport à la métropole des fonctionnalités propres à chaque territoire », indiquait Gérard Cosme à un Patrick Ollier approbateur.

Les réserves foncières exceptionnelles (Ah on sent l'appétit des promoteurs immobiliers ... Ndlr) de communes telles que Pantin ou Montreuil, qui bordent Paris, sont au nombre des ressources de ce territoire central de l’Arc de l’innovation, avec une diversification réelle, de Chanel à Ubisoft, du Méliès aux zones d’activités artisanales en perte de vitesse. « Nous avons mis près de six ans pour élaborer nos différents documents stratégiques », soulignait Gérard Cosme, en forme de clin d’œil à tous ceux qui souhaiteraient que la métropole soit déjà pleinement opérationnelle.

Est-Ensemble bénéficiera à plein du Grand Paris express en accueillant 5 de ses gares. La ZAC écocité du Canal de l’Ourcq, où l’association Bellastock œuvre pour recycler des matériaux de chantiers figurait au programme de la visite. Patrick Ollier a pu ainsi découvrir la vue dont on bénéficie de la passerelle Pierre Simon Gérard, dessinée par Christian Devillers, récemment construite au-dessus du Canal (Bientôt en vente sur le bon coin ? Ndlr).

Sylvine Thomassin, maire (PS) de Bondy a dit au président Ollier tout le bien qu’elle pensait du Programme national de renouvellement urbain qui a transfiguré plusieurs bâtiments des quartiers les plus déshérités de sa ville. Le Fort de Romainville, sur la commune des Lilas, présentée par le maire (PS) de la ville Daniel Guiraud, faisait également partie du programme de cette première visite des territoires du Grand Paris. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
22 juin 2016 3 22 /06 /juin /2016 14:54
Ça chauffe à la cité Feuillère de Noisy-le-Sec

Nos amiEs de Noisy-le-Sec nous communiquent :

« L'office HLM du 93 veut faire abattre une trentaine d'arbres pour construire un lotissement en plein centre ville de Noisy le Sec cité Pierre Feuillère (arrêt de bus Jeanne d'Arc, accès par la rue Brement, 10 minutes à pied de la gare de Noisy le Sec)

Le tribunal administratif doit donner sa décision lundi après-midi.

Les engins de travaux sont sur place depuis hier.

Ça chauffe, les habitants sont vent debout pour la préservation de leurs arbres.

Il faut tenir jusqu'à lundi. Besoin d'Arm Blocks, de chaînes, ... Et surtout de non-violence !

Fdg, PS et Verts se sont localement prononcés contre, mais l'Ophlm 93 (Pcf/ps) fait la sourde oreille.

Faites tourner l'info. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 09:45
La lettre de « Bondy écologie » de juin 2016

Vous l’attendiez … La lettre de Bondy écologie de ce mois de juin 2016 est arrivée :

« Bo
njour

Au sommaire de la lettre de Bondy Ecologie de juin 2016 :http://bondyecologie.blogspot.fr/2016/06/lettre-de-bondy-ecologie-juin-2016.html

Billet d'humeur : Les bains douches menacés. Encore un peu de notre histoire massacrée.

La prochaine réunion de Bondy Ecologie : 11 juin 2016

La sortie botanique du SEL 93 centre : 19 juin 2016

Encore un espace vert de Seine Saint Denis menacé : Le parc de la Poudrerie

PLU : courrier à l'architecte.

Compteurs Linky

Les enquêtes publiques sur Bondy en juin.

La cité Pierre Feuillère (Noisy le Sec) veut conserver ses arbres.

Vous pouvez nous suivre aussi sur twitter : @BONDY ECOLOGIEhttps://twitter.com/bondyecologie

Bonne lecture »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 20:47
Cité Feuillère à Noisy-le-Sec : les habitants en colère contre le béton

Communiqué de presse du 5 juin 2016 d’Anne DEO et de Patrick LASCOUX, conseillers municipaux eelv d’opposition à Noisy-le-Sec :

« Dans la cité Pierre Feuillère à Noisy-Le-Sec, la situation est de plus en plus tendue.

Les habitants en colère bloquent depuis jeudi matin le début des travaux. Leur pétition a déjà recueilli plus de 1000 signatures pour demander :
l'arrêt immédiat des travaux,
l'annulation du permis de construire qui ne respecte pas le règlement du PLU
et une négociation en urgence avec l'OPH
93. »

Cité Feuillère à Noisy-le-Sec : les habitants en colère contre le béton
Cité Feuillère à Noisy-le-Sec : les habitants en colère contre le béton
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article