Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 23:35

Noisy-le-Sec-Anne Déo et Gilles Garnier-2

 

Dimanche prochain, 12 décembre, aura lieu le deuxième tour de l’élection municipale à Noisy-le-Sec.

Voici le texte de la profession de foi de la liste de rassemblement de la gauche et des écologistes, conduite par Gilles Garnier.

 

Pierre Mathon

 

Photo : Anne Déo (Les Verts-Europe écologie) et Gilles Garnier (PCF)

 

« TOUTE LA GAUCHE ENSEMBLE   avec Gilles Garnier

 

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

 

Avec près de 52% des voix, la gauche est arrivée en tête du premier tour des élections municipales du 5 décembre 2010. Nous vous remercions de votre confiance et de votre soutien.

 

Pour le deuxième tour, la gauche est rassemblée dans toute sa diversité.

 

Les temps perturbés que notre municipalité a pu connaître ces derniers mois n’ont pas entamé la volonté des Noiséennes et des Noiséens, ni la nôtre, de voir s’appliquer une véritable politique de gauche. Il n’était pas évident d’accepter et de comprendre l’enjeu de ce nouveau scrutin.

 

Pourtant, vous avez senti, comme nous, que ces nouvelles élections pouvaient redonner à Noisy-le-Sec et à ses habitants l’élan qu’elle avait perdu : L’élan d’une gauche solidaire, dynamique, écologiste et citoyenne.

 

Vous avez choisi de soutenir largement nos propositions contre les suppressions de postes dans les services publics : police nationale, éducation. Nous nous engageons aux côtés de la jeunesse, pour le logement, pour une fiscalité plus juste, une gestion plus saine des finances de notre ville, pour un service de tranquillité publique, pour une gestion écologique consciente de l’impérieuse nécessité de maîtriser l’énergie, de réduire les pollutions et de créer des emplois verts.

Rouge et Verte

L’intérêt local est au cœur de nos préoccupations et nous souhaitons que celui-ci s’inscrive dans une dynamique de progrès et de mieux-vivre pour tous les habitants de cette ville, sans distinction. Laurent Rivoire et Olivier Deleu, responsables locaux du Nouveau Centre et de l’UMP encouragent et soutiennent les mesures anti-sociales de M. Sarkozy dont les Noiséennes et les Noiséens subissent les conséquences tous les jours. La droite vous ment, elle ne tiendra pas ses promesses car elle sait bien que la politique qu’elle soutient au niveau national nuit gravement aux finances de notre commune.

 

Je vous assure de ma détermination à mettre en œuvre un travail d’équipe et à respecter les engagements que nous avons pris devant vous.

 

La liste « Toute la gauche ensemble », riche de sa diversité, est réunie autour des valeurs de justice sociale, de solidarité, de progrès et de respect de notre environnement.

 

Elle est déterminée à lutter contre tous les mauvais coups de la droite. Avec vous, nous sommes prêts.

 

Le seul vote d'espoir.

 

Gilles Garnier

 

Elisabeth GUIGOU

Députée, Présidente du comité de soutien de la liste socialiste au 1er tour :

 « La candidature de M. Rivoire est une candidature de droite, soutenue par le gouvernement de M. Sarkozy…

 

C'est pourquoi je soutiens sans réserve la seule liste de gauche présente au second tour et je vous appelle à voter massivement pour la liste conduite par Gilles Garnier dimanche prochain. »

 

Siné-Municipales NleSAnne DÉO

Candidate Europe-Écologie Les Verts :

 « L’espoir est dans le camp de la gauche et des écologistes face à l’union des droites Nouveau Centre /UMP de MM. Rivoire et Deleu.

 

Comme nous l’avons montré pendant cette campagne, nous saurons travailler ensemble pour mettre en œuvre notre projet commun.

 

Autour de Gilles Garnier, vous aurez une équipe rassemblée et déterminée, au service des Noiséennes et des Noiséens dès demain. »

 

LISTE PRÉSENTÉE PAR :

LE PARTI COMMUNISTE FRANÇAIS, LE PARTI SOCIALISTE, EUROPE ÉCOLOGIE, LES VERTS, LE GRAM, LUTTE OUVRIÈRE, LE PARTI DE GAUCHE,

LE MOUVEMENT «AFFI RMATION», DES PERSONNALITÉS LOCALES, DES RESPONSABLES DE L A VIE ASSO CIATIVE ET CITOYENN E »

 

Notre article sur les résultats du 1er tour :

http://www.bagnoletenvert.com/article-municipales-a-noisy-le-sec-la-liste-rouge-et-verte-en-tete-avec-34-2-62434690.html

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 23:34

Blason ville fr Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) svg

 

Voici les résultats du premier tour de l’élection municipale qui a eu lieu ce dimanche 5 décembre à Noisy le sec, sachant qu’il y a eu 35,55% de suffrages exprimés :

 

Noisy-le-Sec-Municipales.jpg- Liste "Rouge - Verts ensemble" Gilles Garnier (PC) et Anne Déo annedeo(Europe écologie-les Verts): 34,20 %

- Liste Nouveau Centre - Modem, Rivoire : 33,53

- Liste PS Alda Pereira (maire sortante) : 17;28 %

- Liste UMP Deleu : 15 %

 

Ces résultats confirment le bien fondé de la position de nos amis Verts de Noisy-le-Sec.

Mais la droite reste en embuscade.

Si elle s’unit, la gauche est en position de l’emporter dimanche prochain (avec un changement de la composition municipale, puisque le PS perd la mairie).

 

Pierre Mathon

Sine-Municipales-NleS.jpg 

 

Résultats élection municipale partielle Noisy-le-Sec. 1er tour.
Inscrits : 18 894. Votants : 6 894 (36,49 %). Blancs et nuls : 174. Suffrage exprimés : 6 720.
Rassemblement socialiste, écologiste et citoyen (Alda Pereira Lemaitre) : 1 161 (17,28 %)
Nouveau cap pour Noisy (Olivier Deleu) : 1 008 (15 %)
Relançons Noisy (Laurent Rivoire) : 2 253 (33,52 %)
Pour Noisy Rouge et Verte (Gilles Garnier) : 2 298 (34,20 %)

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 15:35

Noisy-le-sec-Anne Déo et gilles Garnier-1

 

 

Des élections municipales vont se dérouler dans la commune de Noisy-le-Sec les 5 et 12 décembre.

 

Voici un tract que nos amiEs d’Europe Écologie-les Verts de Noisy-le-Sec ont distribué. Il est daté du 30 septembre. Depuis, la liste rouge et Verte, conduite par Gilles Garnier et Anne Déo a été constituée, mais ce texte aide à bien comprendre la situation.

 

Noisy-le-sec-4

 

Rappelons que Noisy-le-Sec est une des communes de notre agglomération Est Ensemble.

 

D’autres articles suivront.

 

Tous nos vœux sont avec Anne Déo, Patrick Lascoux et les autres.

 

Pierre Mathon

 

Photos : Anne Déo et Gilles Garnier ; Anne Déo en campagne sur le marché, on reconnaît Jean-Claude Roger ; le blason de Noisy-le-Sec ; Anne Déo ; Patrick lascoux

 

 

Blason ville fr Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) svg« La parole aux Noiséens

Les élus Verts/Europe Ecologie dénoncent depuis longtemps la gouvernance clientéliste de Madame le Maire, son incapacité à piloter son équipe et le non respect des engagements pris devant vous. Devant son refus d’assumer la situation catastrophique dont elle est la première responsable, nous avons pris la décision difficile de rendre nos délégations puis de démissionner du Conseil municipal.

 

Après l’espoir soulevé en mars 2008, nous comprenons pleinement le désarroi des Noiséens mais nous ne pouvions plus cautionner l’inacceptable ! Cette rupture ne s’apparente surtout pas à une chamaillerie politicienne, ni à une volonté de pouvoir : le blocage ou le détournement de nombreux projets, la mauvaise gestion du personnel communal, les choix démagogiques pour assurer la tranquillité publique, le manque d’exigences envers les bailleurs de la ville, les orientations prises pour le futur plan local d’urbanisme, le déficit de communication…autant de raisons qui justifient notre position.

 

Notre groupe n’a pas à rougir de son bilan. Voilà déjà 2 ans que nous travaillons au quotidien sur le terrain pour concrétiser le changement politique nécessaire à la  collectivité, aide au développement des transports, obtention de nombreuses subventions notamment pour la réalisation de protections phoniques et des aménagements cyclables, sécurisation des voiries, prévention des déchets, verdissement de la ville et protection de la biodiversité, économie d’énergie,  permanence de soins, plan d’investissement pluriannuel, élaboration de l’Agenda 21, épicerie solidaire… sans oublier notre implication dans la construction de la nouvelle intercommunalité Est Ensemble.

 

Ces deux années de travail nous ont permis d’acquérir des compétences certaines qui favorisent  la maitrise des dossiers et une connaissance de notre ville : nous souhaitons plus que jamais continuer le travail entrepris dans un climat plus serein et un esprit d’équipe, pour faire face à cette droite qui fait tellement de mal au niveau local et national.

 

La droite s’empresse de crier au loup mais elle a la mémoire courte, les Noiséens n’ont pas oublié leur gestion catastrophique de la ville pendant cinq ans.

 

Parce que notre ville a besoin d’une Gauche rassemblée qui porte les valeurs de solidarité et d’écologie, nous appelons tous les Noiséens à nous rejoindre.

 

Devant l’annonce qui paraît inéluctable d’élections anticipées à Noisy le Sec, les Verts et Europe Ecologie lancent dès ce soir, 30 septembre 2010, un appel au rassemblement des forces de gauche pour battre la droite et mettre enfin en œuvre notre projet.

 

Le groupe des Verts/Europe Ecologie et ses éluEs :

 

annedeoAnne Déo – interco 16210-Patrick LascouxPatrick Lascoux – Dominique Robbe

Patrice Tranchant – Marie-Andrée Coppin-Roginsky – Cris Beauchemin

 

 

noisygramverts@free.fr - http://vertsnoisy.blogspirit.com »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 19:21

Les Lilas 4110-273

C’est avec joie que nous vous annonçons la naissance, depuis trois jours, du blog des Verts-Europe Écologie des Lilas.

http://leslilasecologie.over-blog.com/

Déjà 4 articles dont un, ça coule de source, sur la réunion publique aux Lilas de lundi soir pour la gestion publique de l’eau à Est Ensemble : http://leslilasecologie.over-blog.com/article-vos-elus-s-engagent-dans-la-bataille-de-l-eau-56871823.html

et un autre sur l’éco-quartier de Fribourg :

http://leslilasecologie.over-blog.com/article-visite-a-freiburg-56794927.html

Pierre MathonLes Lilas 4110-280Les Lilas 4110-284

On reconnaît sur les photos : Pierre Stoeber, Nicolas Karmochkine, Christophe Paquis, Marie-Geneviève Lentaigne et Gabriel Legarrec

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 05:58

PANTIN ECOLE ZE 1261646 00YJMC73 310820101938 F3

Voici le lien avec le blog des élus Verts de Pantin qui rend compte de la réalisation, à leur initiative, d’une école à énergie zéro à Pantin, le groupe scolaire Saint-Exupéry.

http://elusvertspantin.over-blog.com/article-rentree-mediatique-pour-l-ecole-a-energie-zero-56593448.html

7sept10-5-P1050802

Toutes nos félicitations à Philippe Lebeau, maire adjoint pantinois délégué au développement durable (ici photographié au cours de la manifestation d'hier mardi 7 septembrepour les retraites, entouré de Rémy Fargeas, maire-adjoint Vert de Saint-Ouen et Jean-François Monino, maire-adjoint Vert d’Aubervilliers) et à l’équipe municipale de Pantin.logo Pantin

Voici le texte de l’article paru sur le blog de nos amis élus Verts de Pantin :

« Lundi 6 septembre 2010 1 06 /09 /2010 14:40

Rentrée médiatique pour l'école à énergie zéro

Toute la semaine dernière, les médias (télé, radio, presse, internet) ont rendu hommage à la dernière née des écoles Pantinoises. Le groupe Scolaire Antoine de Saint-Exupery est en effet le troisième de France (le premier en Seine-Saint-Denis) à avoir été con çu pour produire autant d'énergie qu'il en consommera sur une année ("énergie zéro").

 

Une innovation qui a un coût : 20 à 25% plus cher qu'une école "classique". Un surcoût qui s'explique principalement par le caractère innovant des techniques utilisées dans l'édifice et l'absence de filières structurées en matière d'éco-construction. Un surcoût assumé, signe d'une volonté politique forte : privilégier le long terme (les économies d'énergie devraient permettre un retour sur investissement dans 30 ans) et préserver les ressources naturelles. L'ensemble des matériaux utilisés a été pensé afin que la construction, le fonctionnement, mais aussi la future démolition (en fin de vie) de l'école ait le moins d'impact possible sur l'environnement.

 

En devançant les normes actuelles, Pantin joue son rôle de levier, participe à l'évolution des filières, afin que des établissements d'exception tels que celui-ci deviennent demain la règle. Il ne fait en tout cas aucun doute que les enseignants de Saint-Ex' sauront utiliser l'ensemble des innovations que recèlent l'école comme autant d'outils pédagogiques pour inciter les 300 élèves à devenir des éco-citoyens. Il est d'ailleurs d'ores et déjà prévu, en partenariat avec l'éducation nationale, de mettre en place un Agenda 21 scolaire dans cet établissement.
Philippe Lebeau 
»

Rappelons que la commune de Pantin est en agenda 21, à l’initiative des élus Verts pantinois et dans le cadre de la délégation de Philippe Lebeau.

C’est l’occasion aussi de rendre hommage à notre regretté ami Gérard Dabin images.jpgdécédé il y a bientôt 4 ans, qui avait initié ce travail, et auquel nous pensons souvent.

Pierre Mathon

.

 http://elusvertspantin.over-blog.com/

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 21:40

interco 16210-Patrick Sollier et Aline Archimbaud

Il nous a semblé intéressant de faire un point sur Est Ensemble en reproduisant l’interview d’Aline Archimbaud, vice-présidente Verte d’Est Ensemble, publiée le Jeudi 24 juin 2010 sur le blog des élus Verts de Pantin.

Photo : Aline Archimbaud et Patrick Sollier, également vice-président de l'interco, maire-adjoint à Bondy

interco-Montreuil-etc.-9troisfr-2.jpg

« Intercommunalité : "Le chantier est immense et enthousiasmant" (Aline Archimbaud)

Aline Archimbaud, Maire adjointe à Pantin (Urbanisme et développement économique) et vice présidente de la Communauté d'Agglomération Est-Ensemble (déléguée à l'écologie urbaine et aux écoquartiers), évoque les premiers pas de la Communauté d'Agglomération.

La Communauté d'Agglomération Est Ensemble a été crée au 1er janvier 2010, où en êtes-vous ?

Nous nous sommes mis au travail. Le bureau a été élu, les délégations ont été attribuées (vice-présidents et conseillers communautaires délégués), le budget 2010 a été voté, et des groupes de travail par secteur sont en train de se mettre en place.

Un des premiers dossiers dont s'est emparé Est Ensemble est celui de l'eau. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Dans ses statuts, la Communauté d'Agglomération a retenu l'exercice de la compétence Eau. Cela implique un transfert de cette compétence à Est Ensemble depuis le 1er janvier 2010. Le Conseil Communautaire a fait le choix, avant d'adhérer ou non au
SEDIF (Syndicat des Eaux d'Ile-de France), de mener une étude technique et financière quant aux modes de gestion possibles du service publique l'eau potable.

L'étude est un diagnostic de l'existant et une analyse de tous les modes de gestion possibles : délégation de service public, marché de prestation de service, création d'une régie autonome, adhésion en association avec une collectivité ou un établissement public existant. Nous insistons pour que cette étude soit suffisamment approfondie pour qu'un choix réel soit possible. Il faut prendre le temps nécessaire pour un travail sérieux.

Nous attendons le résultat de cette étude pour prendre la décision en connaissance de cause et dans le souci de l'intérêt général des 400 000 habitants. Plusieurs critères seront pris en compte : qualité et quantité d'eau, prix, impacts environnementaux, accès à l'eau pour les plus démunis, qualité de la relation avec les usagers, et bien entendu les contraintes techniques.

En attendant, la Communauté d'Agglomération a signé avec le SEDIF une convention de gestion provisoire jusqu'au 1er janvier 2011.

Une des priorités est de définir l'intérêt communautaire. De quoi s'agit-il ?

Pour simplifier, d'ici juin 2011, dans chaque secteur, nous devons délimiter qui fait quoi entre les villes et la Communauté d'Agglomération. Pour chaque thématique, un groupe de travail doit effectuer un diagnostic de l'existant (projet et réalisations de chaque ville) et définir en quoi la Communauté d'Agglomération pourrait apporter un plus.

J'ai par exemple animé récemment une première réunion sur la thématique « environnement, écologie urbaine et éco-quartiers » à laquelle étaient conviés les 9 maires, ainsi que les élus municipaux des 9 villes en charge de ce secteur. Une seconde réunion aura lieu début juillet. Il s'agit de définir ensemble comment la Communauté d'Agglomération peut peser, renforcer, et rendre plus efficace l'existant dans des domaines aussi variés que la lutte contre le changement climatique, les économies d'énergie, la lutte contre le bruit, la préservation de la biodiversité, la dépollution des sols, le soutien aux filières agricoles de qualité, la création d'emplois (nouveaux matériaux, éco-construction, nature en ville), la préservation et l'amélioration de la qualité de vie et du lien social (jardins partagés, ouvriers), l'appui aux associations de consommateurs (ex. AMAP), etc. Bref le chantier est immense et enthousiasmant.

Tout cela doit aboutir à un projet de territoire c'est bien cela ? Pouvez-vous nous en dire plus ?
Ce travail est en effet une première étape dans la réflexion sur le projet de territoire. La charte de la communauté d'agglomération indique que nous voulons nous inscrire dans une démarche d'excellence environnementale, de cohésion sociale, et de mixité des populations et des fonctions (habitats/entreprises). Mais elle doit être traduite concrètement.

Une chose est sûre, nous ne voulons pas construire une technostructure coupée des besoins quotidiens des habitants. L'agglo doit être une force, un plus pour faire face aux défis que rencontrent les 9 communes séparément : les effets des crises sociales, économiques et écologiques bien sûr, mais aussi les pressions insupportables que font peser certains groupes financiers, et les décisions politiques nationales qui ont aggravé les difficultés (ex. suppression de la taxe professionnelle). Notre Communauté d'Agglomération encouragera les actions nouvelles faisant preuve d'audace et d'innovation.

Et les habitants dans tout ça ?
Il s'agit d'une question très importante car le projet de territoire ne peut être défini qu'en lien très étroit avec la population et les forces vives (acteurs économiques, sociaux et associatifs).

Dans le calendrier de travail prévu jusqu'en septembre 2011, plusieurs étapes de concertation avec la population sont prévues après chaque phase importante. Par ailleurs, dans le cadre des groupes de travail, nous sommes en train d'identifier ces acteurs pour organiser des auditions afin non seulement de nous appuyer sur leur expertise, les associer étroitement à la définition du projet, mais aussi de leur ouvrir des espaces pour développer des initiatives.

Par Aline Archimbaud »

Aline Archimbaud est vice-présidente d’Est Ensemble, déléguée à l’environnement, à l’écologie urbaine et aux éco-quartiers. Elle est maire-adjointe de Pantin.

Bagnolet en Vert

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 10:57

Blason ville fr Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) svg

Nous n’avons pas la prétention de répondre complètement à cette question et nous contenterons d’éclairer le débat en publiant les interventions d’Anne Déo, chef de file des élus Verts, lors des 2 conseils municipaux consacrés au budget.

 

Nous nous intéressons à ce sujet pour au moins deux raisons :

La première, parce que Noisy-le-Sec est une des 9 communes de la communauté d’agglomération « Est Ensemble ».

La seconde, parce que les relations entre les écologistes et le PS seront déterminantes si nous voulons créer les conditions d’une alternative à la droite en 2012.

 

Après une première séance du conseil municipal de Noisy-le-Sec le 8 avril où le vote ne put avoir lieu, une deuxième séance le 15 avril où le budget présenté par la maire PS Alda Pereira-Lemaître a été repoussé par les élus PC et Verts.

 

annedeoVoici l’Intervention d'Anne DEO au conseil municipal de Noisy-le-Sec du 8 avril :

« Le Vote du budget municipal est un acte essentiel de la démocratie locale :

  • Les choix budgétaires ont des répercussions directes sur notre vie quotidienne, sur les services dont nous avons besoin, sur notre cadre de vie, sur les projets d'avenir pour notre ville.
  • C'est l'occasion pour les Noiséens de vérifier si les choix budgétaires reflètent  les orientations du programme sur lequel nous avons été élus.
  • C'est enfin un moment de vérité sur la gouvernance par le maire.

Il y a un an,

les Verts s'engageaient à tout mettre en œuvre pour que les priorités sociales et environnementales se traduisent en actes concrets, pour plus d'équité et de justice dans la gestion du personnel communal et des services à la population, et pour que notre comportement d'élus soit exemplaire et tranche de façon significative avec celui de nos prédécesseurs.

Il y a un an, pour ces raisons, nous sommes intervenus pour minorer l'augmentation des impôts proposée par nos partenaires socialistes. Ces amendements bien que votés par les 30 élus de la Majorité n'ont pas été appliqués au mépris de la démocratie la plus élémentaire !

Il y a un an, nous promettions aux Noiséens de ne pas augmenter leurs impôts en 2010 suite à la lourde augmentation liée à la mauvaise gestion de nos prédécesseurs de l'UMP et du Modem.

Budget 2010, une nouvelle augmentation des impôts ?

Nous refusons de cautionner l'augmentation proposée pour 2010 aussi minime soit-elle car nous ne cautionnons pas les dérives politiques qui sont derrière.

-         Une gestion clientéliste et amateuriste du personnel qui se traduit par des dépenses qui atteignent aujourd'hui 61% de nos dépenses de fonctionnement ! + 1 000 000 € depuis le budget 2009. Car s'il y a plus de dépenses, il n'y a pas plus de services à la population, ni plus de considération pour le personnel communal !

-         Il manque du personnel au service bâtiments, à la voirie, au CMS , au service jeunesse ou au service enfance, où les agents travaillent dans des conditions difficiles et les promesses de prendre en compte leur souffrance au travail ne suffisent plus ! Alors que l'embauche de contractuels chargés de mission a continué malgré nos préconisations, que le service de police municipale a été renforcé, lui, contre l'avis majoritaire (20 élus sur 39), que la « modernisation » de l'administration destinée à rationaliser les missions et l'encadrement des agents n'a toujours pas été mise en place et qu'il a fallu 2 ans pour recruter une responsable des ressources humaines. Mais on compte 4 personnes au cabinet du maire, 4 agents au secrétariat des élus et des différences de salaire considérables entre les agents non titulaires ! En attendant, Madame le maire qui a absolument tenu à prendre la délégation du personnel et qui est si attachée au dialogue social, n'a pas assisté aux 4 dernière Commissions Paritaires !

-         Une appropriation personnelle des véhicules de service qu'on nous a proposé au dernier Conseil Municipal de transformer en voitures de fonction, au mépris d'une attitude écologiste responsable au lieu de rationaliser et de mutualiser le parc automobile!

Une politique de gauche digne de ce nom

-         Il faut sans cesse rappeler ce que cela veut dire : un accès garanti au logement et aux soins, une tarification sociale pour tous , avec un quotient pour les activités des plus jeunes comme pour celles des plus âgés, un accès à la culture et aux loisirs pour tous, une démocratie locale ouverte au plus grand nombre et une vraie politique de solidarité y compris en direction des populations rejetées de tous côtés, comme les Rroms qui vivent sur notre commune ! A croire que certains élus socialistes, à commencer par le maire, ne connaissent pas le programme qu'ils ont signé ! Nous avons dû nous battre 1 an pour obtenir des engagements sur le passage du tram, 1 an pour obtenir un débat sur la tranquillité publique et 2 ans pour l'épicerie sociale !

Il n'y a pas de pilote dans l'avion

Madame le Maire manque de courage politique, elle semble plus préoccupée de sa « réélection » en rassemblant une « cour » autour d'elle que de son engagement envers les Noiséens. Depuis deux ans, le dialogue avec les élus n'a pas été établi, les débats sur les sujets qui « fâchent » qui auraient dû être affrontés avec sérénité et le souci du compromis ont été reportés. Aucune vision politique d'ensemble n'a été exprimée devant la population

Fidèles au mandat que nous ont donné les Noiséens, nous ne pouvions ni accepter les choix politiques du budget proposé ni nous taire devant la faillite de la gouvernance de la ville.

C' EST POURQUOI LE GROUPE DES VERTS L'A REFUSÉ »

Et voici l’intervention d'Anne DEO au conseil municipal du 15 avril 2010 :

 « Mes chers collègues, Mesdames et Messieurs,

Au nom du groupe des Verts de ce conseil municipal, j'ai déjà exprimé  le 8 avril dernier, les multiples raisons que nous avions de ne pas voter ce budget, elles n'ont évidemment pas changé en une semaine et je ne vous infligerai pas ce soir une longue prise de parole qui ne serait qu'une redite de la dernière. Néanmoins les événements ou plutôt non-événements de ces derniers jours ne font que confirmer notre décision et sachez combien pourtant nous en mesurons la gravité !

L'intervention que Madame le maire a faite pour clore le débat de ce conseil du 8 avril, sans répondre à aucun moment à la moindre des critiques pourtant clairement formulées par les différents conseillers, sa décision d'interrompre la séance pendant une heure pour finalement prendre la décision de ne pas faire procéder au vote, et donc de reculer pour mieux sauter, sa tentative pendant cette interruption de diviser les groupes de la majorité en fermant la porte de son bureau aux verts, illustrent tout à fait , son manque d'écoute, son mépris à l'égard de sa majorité, son incapacité à se remettre en cause et surtout son refus de regarder en face la gravité de la crise que nous traversons

Depuis une semaine, l'attitude du maire, comme celle des élus socialistes n'a pas évolué d'un pouce. Certes, des contacts et des rencontres, formelles et informelles, ont eu lieu entre les différents groupes de la majorité, mais nous n'avons reçu aucune autre proposition pour sortir de cette crise que celles qui nous avaient déjà été faites il y a un an et qui sont très loin de nous satisfaire, d'autant plus que nous en avons malheureusement constaté à nos dépends, mais aussi aux dépends des Noiséens, l'inconséquence et l'inefficacité.

Ces propositions n'ont de plus, ni été faites par écrit directement aux élus Verts, ni même adressées officiellement à quiconque.

Les socialistes ont une fois de plus montré leur incapacité à entendre leurs partenaires.

Dans ces conditions, nous ne pouvons que confirmer la détermination que j'ai, je crois, clairement exprimée jeudi dernier , un acte politique grave, réfléchi  et assumé: nous voterons contre ce budget.

Je voudrais m'adresser solennellement à celles et ceux, élus ou citoyens, qui accusent les Verts de faire le jeu de la droite. Nous pensons bien au contraire qu'en dénonçant des comportements et des choix politiques tels que ceux qui prévalent depuis deux ans, nous faisons le jeu de la gauche qui, excusez moi de le répéter, se doit de respecter le mandat qui lui a été confié et se doit d'être irréprochable. Chacun sait, à commencer par les élus d'opposition ici présents que nous ferons tout pour faire triompher nos valeurs d'équité, de solidarité et de service du public.

Je voudrais aussi m'adresser aux collègues socialistes qui ne peuvent pas être surpris de notre position car elle n'a jamais changé au cours des années. Nous savons qu'un certain nombre d'entre eux ne sont pas loin de partager nos critiques. Ils nous ont même parfois soutenu tacitement, espérant nous voir résoudre à nous seuls, à leur place, les problèmes. et les dysfonctionnements. D'autres pensent un peu naïvement que l'on peut mettre le maire entre parenthèses, faire comme si elle n'était pas là. Camarades socialistes, vous avez l'occasion ce soir de choisir de participer au renouveau de la gauche à Noisy ou bien de fermer les yeux par peur de perdre votre siège d'élu.

Quant à vous, Me le maire, vous affirmiez haut et fort, encore hier, que vous ne démissionneriez jamais pour ne pas faciliter le retour de la Droite dans notre ville. Et bien, si telle est votre volonté, si vous voulez vraiment que Noisy reste à Gauche , vous devez admettre que nous n'avez plus de légitimité de maire, plus de majorité pour diriger la ville. Vous devez admettre que prolonger votre gouvernance serait mener la ville à la catastrophe et préparer le retour de la droite. Démissionner vous rendrait une dignité perdue et nous permettrait d'élire un autre maire en mesure de rassembler notre équipe qui ne demande qu'à travailler au service des Noiséens. Dans le cas contraire, la démission collective s'imposerait à nous et nous conduiraient vers de nouvelles élections pour remettre la gauche au pouvoir à Noisy. »

À suivre.

Pierre Mathon

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 10:34
guitel 001

L’association « Un avenir pour GUITEL » s’est invitée le 16 février dernier au conseil communautaire de la nouvelle agglomération « Est Ensemble ». Nous publions ci-dessous le tract qu'ils y ont distribué.

guitel 005
En question : l’avenir de la très patrimoniale friche industrielle (« l’usine-rue ») GUITEL, située rue Carnot au Pré-Saint-Gervais, à deux pas de Pantin.

Face aux citoyens qui souhaitent que cette friche soit préservée, réhabilitée et valorisée dans un projet à forte dimension culturelle, le maire du Pré-Saint-Gervais s’est longtemps réfugié derrière l’argument que sa petite commune n’avait pas les moyens pour mener à bien un tel projet afin de « justifier » la vente de ce patrimoine au profit d’un projet immobilier privé conduit par Nexity.

guitel 010
Même s’il était dommage (le mot est faible) de rayer d’un coup de bulldozer une telle richesse culturelle et patrimoniale, cet argument était « entendable ».

Mais aujourd’hui, l’Intercommunalité EST ENSEMBLE vient d’être créée. De plus le nouveau vice-président, délégué à l’aménagement, n’est autre que Gérard Cosme, maire PS du Pré-Saint-Gervais (ici au centre de la tribune lors de la réunion d'information sur l'Interco qui s'était tenue au Pré-Saint-Gervais le 10 décembre 2009).

Interco psg 101209-tribune

Changement de dimension, changement d’échelle et changement d’ambition !

Le devenir de la friche Guitel ne doit plus s’apprécier au regard des seules finances (étriquées) du Pré-Saint-Gervais, mais à l’aune d’une ambitieuse communauté d’agglomération de 400 000 habitants qui veut
changer la vie de la Banlieue à l’est de Paris.

guitel 011
De l’audace pour la banlieue,
de l’audace pour Guitel !

Pierre Mathon


guitel 012« 
Lettre ouverte aux nouveaux élus de la communauté d'agglomération Est-Ensemble

 

L'association Un avenir pour Guitel tente depuis près de cinq ans de faire modifier le projet de la mairie du Pré-Saint-Gervais sur le site de cette usine centenaire qui occupe les deux côtés de la rue Carnot. Le projet municipal entend réhabiliter le bâtiment ouest pour en faire des locaux de bureaux et détruire le bâtiment d'en face pour y construire un grand immeuble de logements destinés à la vente et une petite résidence sociale. Notre association est, depuis le début, en désaccord sur deux points :
 

- il n'est plus supportable de détruire aveuglément n'importe quelle construction sous la pression des besoins, immenses il est vrai, de terrains disponibles et surtout pas celui-ci puisque nous ne sommes pas les seuls, loin de là, à le considérer comme un site patrimonial à préserver ;


- il n'est pas non plus très raisonnable de continuer à construire des logements en grand nombre dans les zones urbaines les plus denses sans prendre en compte à leur mesure réelle les besoins en équipements publics déjà lourdement déficitaires dans ces espaces urbains (Le Pré-Saint-Gervais est la commune la plus petite mais aussi la plus dense de la communauté d'agglomération).


Le recours en annulation du POS que nous avons engagé a été rejeté par le Tribunal Administratif fin 2008 pour insuffisance de preuves du déficit en équipements publics de la commune. Nous avons interjeté appel de cette décision, appel qui sera jugé très prochainement.


"Mais tout ceci ne me concerne pas" se dit le nouvel élu communautaire s'il a déjà eu la patience d'atteindre le 4ème paragraphe. Un conflit local de cette nature vous concerne pourtant ; jugez-en plutôt.

- Vous pouvez considérer qu'il est tout à fait normal et ordinaire qu'un litige portant sur une orientation d'aménagement urbain soit tranchée par la justice après que toutes les instances techniques et réglementaires compétentes aient été consultées. Dans cette hypothèse, vous aurez à cœur de vérifier que c'est bien le cas dans ce dossier (notamment en ce qui concerne la Commission Régionale du Patrimoine et des Sites) et de doter la politique de la ville, qui est de votre ressort, de moyens d'accès au droit pour tous, individuels ou associations, riches ou pauvres, citoyens français ou non. Bien sûr pour permettre des recours à l'encontre, par exemple, d'employeurs ou de propriétaires indélicats, mais aussi à l'encontre d'administrations ou de pouvoirs publics, nationaux ou territoriaux, le cas échéant.
 

- Mais vous pouvez aussi considérer que la destination de tel ou tel secteur urbain gagnerait à être négociée ; que la disponibilité d'espaces est justement l'une des clés de la mise en œuvre des compétences qui sont les vôtres et qu'un projet quelconque, même et surtout s'il est urgent, doit rencontrer l'adhésion de la population pour éviter toute entrave à sa réalisation ou à son fonctionnement. Dans cette seconde hypothèse, vous pourriez vous demander pourquoi le projet municipal ne prévoit aucun équipement public (de votre compétence ou pas) sur cette réserve pour équipements publics, qui est aussi la plus vaste emprise de la commune rachetée par la ville grâce au concours financier de la Région.


Remercier chaleureusement le maire qui aura mis un terrain à disposition (d'une déchetterie par exemple) ou laisser les puissants arbitrer entre eux quand il y a rivalité pour l'implantation d'un équipement "désirable" relève de la politesse ou de la prudence, rarement d'un libre examen. Faut-il s'en contenter sans se demander si le terrain envisagé est le plus propice, ou même seulement utile, au projet auquel il est destiné ? Faut-il entériner la décision hasardeuse de la municipalité du Pré-Saint-Gervais d'avoir signé avec le promoteur une promesse de vente irrévocable, pour un projet imposé à la hussarde, alors même que l'on s'indigne, à juste titre, qu'une autorité administrative puisse préempter des terrains du "Grand Paris" sans l'avis des collectivités locales ?


Mais vous avez enfin, heureux élus de la communauté d'agglomération Est-Ensemble, une troisième solution : faire comme si vous n'aviez rien vu, rien lu, rien entendu. Laisser pourrir comme l'équipe municipale du Pré-Saint-Gervais qui, faute d'avoir jamais entr'ouvert une porte de négociation, attend de la Cour d'Appel de Versailles qu'elle lui dise si l'intérêt collectif a été ou non bafoué. Et vous pouvez prier aussi. Prier pour que le prochain conflit de cet ordre ne tombe pas justement sur le territoire de vos compétences alors que ces litiges commencent à se multiplier un peu partout en Ile-de-France.


A l'heure où la Cour des Comptes vient de dresser un bilan désastreux de l'émiettement des compétences en matière d'éducation prioritaire, il est utile de rappeler que les compétences qui vous sont conférées par les communes ne sont que des compétences partielles tant il est patent que la culture par exemple ne peut pas être restreinte à la seule culture subventionnée. Et qu'il reste toujours beaucoup plus compliqué de mettre en œuvre une politique surtout si elle entend répondre aux besoins de ses lointains mandants. Comme vous n'êtes pas plus "propriétaires" de cette compétence culturelle (donc patrimoniale) que les mairies ne sont "propriétaires" de la ville, nous ne vous demandons pas d'être les arbitres de ce litige. Mais des artisans d'une autre manière plus transparente, plus démocratique, d'envisager la politique de la ville et de l'espace urbain. Des artisans d'une volonté politique de ne pas (re)construire la ville contre elle-même et ses habitants.

 

13/02/2010 Association Un Avenir pour Guitel - 35, rue Henri Martin 93310 Le Pré-Saint-Gervais

http://www.avenir-guitel.org/
»

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
3 mars 2010 3 03 /03 /mars /2010 09:22
interco 16210-P1010805


Intercommunalité, la première étape est franchie depuis le 1er janvier : créer une communauté de neuf  communes à l’est de Paris.

C’était loin d’être évident et l’on peut déjà considérer qu’il s’agit d’une énorme victoire pour les partisans de l’intercommunalité que sont les Verts.

 

interco 16210-Patrick Sollier et Aline Archimbaud-P1010827Les Verts Patrick Sollier et Aline Archimbaud au cours de la séance du 16 février ; ils sont vice-présidents respectivement à la culture et au développement durable

Rappelons que nous devons, avant tout, d’avoir surmonté le poids des petits calculs localo-localistes aux changements intervenus à Montreuil et à l’action résolue de sa nouvelle maire Verte, Dominique Voynet.

 

interco 16210-Raymond Cukier-P1010815Raymond Cukier, maire-adjoint Vert de Romainville, conseiller communautaire

Mais tout reste à faire, il faut maintenant donner du contenu, du sens et de la chair à cet outil qu’est la communauté d’agglomération, même si nous pouvons déjà nous appuyer sur le texte fondateur qui figure en annexe des statuts
http://www.bagnoletenvert.com/article-quel-projet-pour-la-communaute-d-agglomeration-l-integralite-du-texte-fondateur-42190873.html.

 

interco 16210-Patrick LascouxLe Vert Patrick Lascoux : il vient d'être élu conseiller communautaire délégué à l'agenda 21 d'Est Ensemble

Il faut enraciner notre agglomération dans le développement durable et il faut qu’elle devienne l’affaire des citoyens.

 

Les choses sérieuses commencent.

 

interco 16210-Philippe LebeauPhilippe Lebeau, maire adjoint Vert au développement durable de Pantin, conseiller communautaire

Voici l’intervention faite, le 16 février à Romainville lors de la deuxième réunion du conseil communautaire d’Est Ensemble, par Alain Calles A Calles(conseiller communautaire, élu de Montreuil -conseiller municipal délégué à la lutte contre les discriminations) au nom du groupe des élus « Écologie et Citoyenneté »
 :

interco Montreuil 16210-P1010816

Alain Calles, au cours de son intervention (On reconnaît aussi Claude Reznik, chargé notamment du dossier Roms à Montreuil)

« Monsieur le Président, chers collègues,

 

Cette séance du Conseil de notre Communauté, est, après la dernière séance consacrée à l'installation du Conseil et des Présidences, la première où nous allons prendre des décisions engageant nos villes et leurs citoyens. Nos premiers actes donneront une lecture toute particulière de nos choix et nous savons que nos concitoyens y seront attentifs.

 

Le futur  groupe « Ecologie & Citoyenneté », composé des élus Verts et d'élus issus de la société civile, souhaite que notre intercommunalité soit au plus proche de la population. La tâche n'est pas aisée pour une structure toute nouvelle, mal connue, perçue parfois comme une strate politique supplémentaire éloignant le citoyen de la prise de décisions.

 

C'est pourquoi, notre groupe souhaite qu'Est Ensemble mène une réflexion en faveur d'une démocratie participative, et nous souhaitons qu'à terme des efforts soient entrepris pour associer au maximum les habitants à notre réflexion.

C'est dans cet esprit de rapprochement que nous proposons que les prochaines réunions en assemblée plénière du Conseil Communautaire, se tiennent, à tour de rôle, dans chacune des villes de notre Communauté, dans des structures déjà existantes destinées à accueillir un large public comme par exemple une salle des fêtes ou un gymnase. Ces réunions, ouvertes au public, permettront de rendre Est Ensemble, ses décisions, directement accessibles à un plus grand nombre.

 

Cette démarche en faveur d'une démocratie participative pourra s'appuyer sur le Conseil du Développement et les diverses forces vives représentatives du tissu local qui animeront ce Conseil.

 

Dans une même volonté de démocratie, de transparence et de meilleure lisibilité pour tous, il nous paraît aller de soi que le Comité des Maires n'a plus sa raison d'être et que le Bureau de l 'Intercommunalité fera part,  de façon régulière et systématique de ses réflexions et décisions à l'ensemble des élus du Conseil de la Communauté.

 

Nous tenons aussi à attirer l'attention du conseil sur les choix que nous ferons tant pour nos locaux que pour notre fonctionnement. Nous allons investir dans les compétences et les ressources du personnel, personnel qui sera progressivement au service de notre Communauté. Les locaux devront être  à la mesure de ces ressources : ni trop importants, ni trop peu pratiques. Il serait étrange qu’apparaisse une disproportion entre ce que nous investissons pour ainsi dire dans l’intelligence et l’humain et ce que nous investissons dans le dur, dans la pierre.

 

Il ne nous paraît donc pas utile dans un premier temps de dépenser dans des bâtiments sans que ceux ci correspondent, par la taille et par leurs facilités d'usage, au nombre réel de postes de travail qui seront nécessaire sur place au fonctionnement de notre intercommunalité. Dans un contexte où la crise frappe un nombre croissant de nos concitoyens et les fragilise de façon durable, il nous paraît important que nos locaux reflètent notre souci d'une gestion au plus près  des besoins réels et la plus sobre possible.

Certes notre ambition est grande, mais nous allons avancer pas à pas. La montée en puissance des actes de notre Communauté sera progressive, en fonction de nos décisions et de leurs conséquences en matière de personnel.

Nous devons savoir anticiper nos besoins, mais en termes plus ruraux, nous dirions qu' « il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs »

 

Nous  sommes persuadés que ce souci d'adapter nos moyens à nos besoins est partagé par le plus grand nombre des élus de cette Assemblée, tout comme celui de la nécessité d'une proximité de  notre instance avec la population par un exercice rapproché de la démocratie. »

 

Sans épuiser le sujet, disons que nous avons été très surpris de la réponse assez sèche, faite par Bertrand Kern, président PS de la communauté d’agglomération, à cette intervention constructive.

 

Pourtant, disons-le clairement, sans débat d’idées, sans pluralisme politique, l’intercommunalité risque de demeurer une coquille vide ou un outil technocratique, voire bureaucratique. C’est ce qu’a montré le débat contradictoire mené ce 16 février sur le SEDIF.

 

Pierre Mathon


eau-P1010819Est Ensemble 16 février 2010 : la bataille de l'eau a commencé
 

Voir tous nos articles consacrés à l’intercommunalité sur ce blog :

 

 http://www.bagnoletenvert.com/categorie-10414312.html

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 15:44
ensemble

Le deuxième conseil communautaire de la communauté d’agglomération EST ENSEMBLE se tiendra ce mardi 16 février 2010* au Palais des Fêtes de Romainville (28, avenue Paul Vaillant-Couturier).

Après les hors-d’œuvre (l’élection de président et des vice-présidents) qui a eu lieu le 23 janvier, nous entrons dans le vif du sujet avec un ordre du jour chargé.

interco-Montreuil-etc.-9troisfr-2.jpgElection des conseillers délégués avec en particulier la désignation prévue d’un conseiller communautaire délégué à l’agenda 21 intercommunal.

Délégation de compétences au préside »nt et délégation de compétences au bureau etc. Fixation des indemnités …

Création et élection des membres<de la « commission locale d’évaluation des charges transférées » et de la « commission d’appel d’offres »

veolia.pngAutorisation de conclure une convention provisoire de l’eau potable avec le SEDIF pour une durée d’un an. Enjeu : la nouvelle agglo ira-t-elle vers le retour de l’eau dans la gestion publique ?

Adhésion de la communauté d’agglomération au syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères 93 et désignation de ses représentants. Question : quid de la particularité du Pré-Saint-Gervais qui collectait ses déchets en régie municipale ?

Demandes d’adhésion au « groupement d’intérêt public pour le projet de territoire du canal de l’Ourcq » et à « Paris Métropole »

La création d’emplois au tableau des effectifs.

Plusieurs mesures budgétaires provisoires (avant le vote du budget) ;

Et enfin le vote d’une aide aux victimes du tremblement de terre à Haïti (versée au fonds « Solidarité Haïti » de Cités Unies).

 Pierre Mathon

* À moins que Marc Everbecq le nouveau vice-président de l’agglo, délégué à l’assainissement, ne fasse annuler le conseil communautaire comme il a fait annuler le conseil municipal de Bagnolet prévu le 11 février … LOL
http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/article-courage-fuyons-le-maire-panique-annule-le-conseil-municipal-du-11-fevrier-44784566.html


Pour en savoir plus sur Est Ensemble

http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/categorie-10414312.html
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article