Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

4 septembre 2016 7 04 /09 /septembre /2016 10:23
 Où en sont les projets béton Bouygues-Kaufman & Broad avenue Gambetta

Où en sont les projets de bétonnage avenue Gambetta de Bouygues et Kaufman & Broad ?

Pour rappel le projet Bouygues, un énorme immeuble prévu du 109 au 131 avenue Gambetta avec gros retour sur la rue des Loriettes, sur une partie du terrain public de l’école comptait 100 logements sous Everbecq est très légèrement revu à la baisse depuis les dernières élections et surtout depuis que l’association Bagnolet Écologie a fait annuler au Tribunal administratif le permis de construire délivré en janvier 2011. Cette annulation a été confirmée en appel et Bouygues s’est pourvu en cassation tout en exigeant de l’association le paiement d’une grosse somme d’argent pour manque à gagner. Et la mairie n’a pas su imposer ce qui pourtant s’imposait : la réalisation d’un immeuble de dimensions modestes.

Pour rappel, l’immeuble Kaufman & Broad, à l’étude sous Everbecq a fait l’objet d’une 1ère présentation publique par Di Martino en mai 2015, d’où il ressortait un projet imposant et hyper-densificateur.

Il est prévu sur un ensemble de terrains
- dont le garage des voitures anciennes « Carmania »,
- l’ex-baraquement de la cantine provisoire de l’école, qui a été occupée illégalement par l’organisation des Nubiens et qui est destinée à la maison de quartier de la Dhuys attendue depuis plus de 12 ans.
- Un 3ème terrain est actuellement habité (dans une petite maison) par un habitant de Bagnolet dont la présence familiale est attestée depuis 1926 et qui vient de recevoir une mise demeure de quitter les lieux sous 6 mois : cela s'appelle une expulsion (Bonjour l’h
umanisme des bétonneurs !).

Le projet tel que présenté en mai 2015 :
https://ville-bagnolet.fr/tl_files/actualites/2015/05-mai/Presentation%20de%20la%20reunion%20publique-26%20mai%202015.pdf

Bon, nous y verrons plus clair prochainement quand la mairie organisera (en octobre ?) une réunion pour présenter les projets qu’elle négocie actuellement avec les promoteurs Bouygues et Kaufman & Broad.

À suivre.

Pie
rre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Dhuys
commenter cet article
5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 09:03
Dhuys, conseil de quartier mardi 7 avril


Le conseil de quartier se réunira ce mardi 7 avril à 20h30 à l’école Joliot-Curie en séance de travail. Les thèmes suivants seront abordés : les modifications à apporter au PLU dans le quartier (avant la réunion publique que la mairie va organiser en mai-juin), la maison de quartier (dans les locaux préfabriqués de la rue des Loriettes qui seront libérés ce 31 juillet), la propreté et l’embellissement du quartier, (un relevé des poubelles de rue à installer a été effectué), l’aménagement de l’agora devant l’école et l’éclairage public. Seront également examinés le bruit, les problèmes de stationnement et de voirie liés au magasin LIDL, mais aussi les malfaçons des travaux de voirie devant le 59 avenue de la Dhuys …

Bref du travail en perspective, en espérant que ce travail sera entendu par les décideurs municipaux.

A mardi ?

Pie
rre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Dhuys
commenter cet article
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 10:00
Dépotoir sur une parcelle municipale rue René-Alazard



Bienvenue au bureau de vote ...Une correspondante de la Dhuys, indignée à juste titre, nous transmet la photo suivante avec l’interpellation « Bienvenue au bureau de vote ».

Ce dépotoir récurrent, sur une parcelle municipale rue René-Alazard, qui résulte notamment d’un raté dans la conception de l’école neuve et ruineuse Joliot-Curie, est en effet situé à proximité immédiate du bureau de vote n°17, situé dans l’école.

À noter que ce dépotoir dans cette parcelle communale oubliée lors de la réalisation de l'école, avait déjà été signalé lors de la visite du conseil de quartier de quartier du 22 novembre 2014 au cours de laquelle les élus avaient pris des notes et s’étaient enga
gés à trouver une solution.

Pierre Mathon

Visite du  conseil de quartier avec les élus en novembre 2014
Visite du  conseil de quartier avec les élus en novembre 2014

Visite du conseil de quartier avec les élus en novembre 2014

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Dhuys
commenter cet article
23 mars 2015 1 23 /03 /mars /2015 11:14
Projet Bouygues 109-131 avenue Gambetta à Bagnolet : Bagnolet Écologie écrit au maire

L’association Bagnolet Écologie a adressé au maire de Bagnolet, ce 22 mars 2015, le courrier suivant :


« Objet : Opération Bouygues 109-131 avenue Gambetta sur le terrain scolaire Joliot-Curie

Monsieur le Maire,

Nous souhaitons faire le point avec vous sur l’opération Bouygues 109-131 avenue Gambetta.

Comme vous le savez, notre association a fait annuler par le tribunal administratif, le permis de construire tel qu’il avait été accordé par le maire précédent et qui autorisait la réalisation d’un énorme immeuble de 101 logements.

Ce succès juridique qui signe la fin de ce projet est reçu avec soulagement par les commerçants et les riverains.

La voie est ainsi ouverte à un autre projet, soit pas d’immeuble du tout, soit un immeuble plus petit, en retrait de la rue et suffisamment éloigné de l’école Joliot-Curie et en particulier de son terrain d’évolution sportive qui aurait été situé sous les fenêtres des nouveaux habitants. C’est d’ailleurs la seconde hypothèse qui a notre préférence, compte-tenu de la situation financière de la commune. Nous pensons légitime que notre association soit associée à la conception du nouveau projet.

Nous vous rappelons que, concernant les questions d’urbanisme, en liaison avec les questions délicates d’équilibre budgétaire, nous sommes disposés à vous rencontrer ainsi que les élus délégués à l’urbanisme et aux finances pour en discuter et vous faire des propositions, la vente de nombreux autres terrains communaux ayant été décidée de manière scandaleuse par votre prédécesseur.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations associatives distinguées.

Le président, ;Pierre Mathon

Copies à Marie Colou, adjointe-au-maire déléguée à l’urbanisme et à Olivier Taravella, conseiller municipal délégué aux finances. »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans dhuys
commenter cet article
21 mars 2015 6 21 /03 /mars /2015 20:02
Tour Sogeprom, 195 avenue Gambetta : Bagnolet Écologie écrit au maire



L’association Bagnolet Écologie a écrit au maire, ce 19 mars 2015 :

« Monsieur le Maire,

Nous revenons vers vous au sujet de notre proposition de réaliser le projet SOGEPROM dans l’opération Logitransport rue François Mitterrand.

Dans votre courrier daté du 13 février vous nous confirmez votre désaccord avec notre proposition, que vous avez exprimé pour la 1ère fois à la réunion publique du 14 janvier.

Comme vous le savez, le permis de construire est l’objet, de notre part, d’un recours en cassation. De même, la vente du terrain est l’objet d’un recours en appel.

Si nous comprenons les soucis financiers de la municipalité, venant après un maire qui a fait titrer à tort et à travers, sans que ni le Préfet ni le trésorier payeur ne réagissent, un certain nombre de ventes de terrains communaux en vue d’opérations immobilières par divers promoteurs immobiliers, cela ne signifie pas que les Bagnoletais doivent en subir les conséquences en termes de cadre de vie.

Lors de nos contacts, tant avec Sogeprom qu’avec Logitransport nous avons constaté que le transfert du 195, avenue Gambetta vers la rue François Mitterrand, était possible si la Ville voulait accompagner le processus.

Puisque vous évoquez le site pollué et sali du 195 avenue Gambetta, dois-je vous rappeler que la dépollution incombe au pollueur, à savoir Total et que le nettoyage des dépôts sauvages sont de la responsabilité du propriétaire du terrain.

Concernant les questions d’urbanisme, en liaison avec la question délicate de l’équilibre budgétaire, nous sommes disposés à vous rencontrer ainsi que les élus délégués à l’urbanisme et aux finances pour en discuter et vous faire des propositions, sachant que cette problématique, loin d’être limitée à ces 49 logements en accession au 195, avenue Gambetta concerne aussi de nombreux autres terrains communaux vendus de manière scandaleuse par votre prédécesseur.

Il n’est jamais trop tard pour bien faire, dans un dialogue constructif citoyens-élus. Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de nos salutations associatives distinguées.

Le président, Pierre Mathon

Copies à Marie Colou, adjointe au maire déléguée à l’urbanisme et à Olivier Taravella conseillet municipal délégué aux finances »

À suivre.

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Dhuys
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 16:06
Très bref compte-rendu du conseil de quartier de la Dhuys du 4 mars



Comme chaque mois (c’est d’habitude le premier mardi, mais là il y avait la réunion publique sur le budget), le conseil de quartier de la Dhuys s’est tenu.

Nous étions mercredi 4 mars. À l’ordre du jour le compte-rendu de la visite du 14 février (école élémentaire, gymnase, locaux du Top Rank, « agora », préfabriqués de l’association-parti politique des nubiens, garage illégal), les réponses des élus présents (le maire, El Miloud Kanfoudi, Cédric Pape – les 2 élus référents) et Olivier Taravella) aux questions des citoyens et aux interpellations des animateurs du conseil de quartier, dans le cadre de son suivi des dossiers, et le PLU.
Concernant « l’association-parti » des Nubien qui occupe les préfabriqués de la rue des Loriettes partira, non plus fin décembre 2014, comme annoncé une première fois, puis fin juin 2015, comme annoncé par le maire au conseil de quartier de janvier, mais fin juillet : nous avons eu connaissance du courrier envoyé par le maire en décembre pour leur donner congé.

Par ailleurs, la mairie a engagé des actions contre le garage illégal de la rue du Pinacle (lettres aux occupants et au propriétaire
).

À suivre.

Pierre Mathon

Très bref compte-rendu du conseil de quartier de la Dhuys du 4 mars
Très bref compte-rendu du conseil de quartier de la Dhuys du 4 mars
Très bref compte-rendu du conseil de quartier de la Dhuys du 4 mars
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Dhuys
commenter cet article
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 08:18
Permis Landowski-Cogédim : quoi de neuf ?


Quelques nouvelles sur le permis de construire accordé en octobre 2014 à la société Cogédim (pour la construction d’un immeuble de 19 m de haut avec 30 logements au 57 avenue Gambetta donnant latéralement sur la petite rue Danton et par l’arrière sur la rue des Pernelles) construit sur le terrain de la fonderie patrimoniale Landowski.

Nous avons rencontré il y a un mois le 6 février le promoteur Cogédim : la rencontre a été ouverte, mais n’a débouché sur rien de concret. http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2015/02/landowski-cogedim-suites.html

Nous venons de recevoir la réponse du maire à notre recours amiable du 22 décembre dernier.

Réponse négative avec un « art consommé de la synthèse » :

« il apparaît que le permis contesté a été délivré conformément à l’ensemble des dispositions en vigueur et qu’aucun des moyens invoqués dans votre recours ne me permet de le considérer comme étant illégal.
En conséquence, je ne peux pas procéder à so
n retrait. »

Le courrier recommandé du maire, daté du 11 février, nous est parvenu ce 5 mars, soit 2 semaines après la date à laquelle la réponse est présumée négative.

Bon, de toute façon, Bagnolet Écologie vient de contacter son avocat pour un recours au tribunal administratif de Montreuil qui tranchera. Ce recours devrait être déposé mi-avril.

Rappel : au total, 4 recours amiables ont été adressés au maire pour demander l’annulation de ce permis.

À suivre.

Pierre Mathon

2 des articles récents publiés sur notre blog au sujet de l’opération immobilière Landowski-Cogedim-Ma
irie :
26 décembre 2014 : http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/article-pc-landowski-cogedim-12-riverains-ont-depose-un-recours-gracieux-125277028.html
2 février 2015 : http://lesvertsbagnolet.over-blog.com/2015/02/cogedim-landowski-une-lettre-de-la-direction-de-la-culture-et-du-patrimoine.html

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Dhuys
commenter cet article
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 18:49
Dhuys : conseil de quartier le mercredi 4 mars à 20h30



La réunion du conseil de quartier de la Dhuys aura lieu ce mercredi 4 mars à 20h30 dans le préau de l’école élémentaire Joliot-Curie (entrée par la cour, avenue R. Alazard).

Le conseil de quartier est prévu tous les 1ers mardis de chaque mois, mais il est exceptionnellement repoussé à mercredi 4 mars pour permettre à chacunE de se rendre à la réunion d’information sur les orientations budgétaires municipales, organisée la ve
ille.

À l’ordre du jour :

- suite de la visite de l’école élémentaire, du centre aéré, du gymnase, du club de boxeTop Rank et de l’ancien local provisoire de la cantine, attribué à une association-Front nubien jusqu’à fin juin 2015 ;
- dossiers propreté, stationnement, tags (…) ;
- Plan Local d’Urbanis
me ;

Etc.

À mercredi soir.

Pie
rre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Dhuys
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 15:24
Visite du conseil de quartier de la Dhuys (2) au préfabriqué de l’association nubienne



Le bâtiment préfabriqué Rue des Loriettes faisait partie de la visite de samedi 14 février du conseil de quartier de la Dhuys.

Ancien réfectoire provisoire du groupe scolaire pendant sa reconstruction, resté propriété communale, ce préfabriqué est occupé depuis mars 2014 par une association nubienne suite à une décision arbitraire du maire de l’époque. Il devait être libéré en novembre 2014, mais le bail a été prolongé jusqu’à fin juin au bénéfice de l’association en question.

L’objectif de la visite était technique : il s’agissait d’évaluer les potentialités de ce local dans la perspective de le transformer (provisoirement en attendant de récupérer le local promis depuis le début et attribué scandaleusement aux boxeurs du Top Rank par Everbecq) en « maison du q
uartier de la Dhuys ».

Ce samedi 14 février, seule une petite « délégation » du conseil de quartier de la Dhuys a pu visiter les lieux. (L’association n’ayant pas été prévenue de notre visite.)

Constats :
- Deux cours d’arabe avaient lieu.
- Les locaux sont spacieux. Ils ont été cloisonnés après l’arrivée de l’association.
- On entre dans une grande salle occupée par des canapés, fauteuils de salon et un grand écran de télévision.
- D’autres pièces complètent cette salle : réserves de mobiliers divers, appareils ménagers, …).
- Lors de la visite de la délégation, les occupants qui l’ont reçue ont déclaré avoir fait des travaux récemment (réfection du sol suite à une fuite d’eau) et avoir l’intention d’en effectuer d’au
tres prochainement …

Les membres de la « délégation », dont Cédric Pape, élu référent, ont noté la contradiction existant entre le départ tout proche de l’association des locaux, annoncée par le maire au dernier conseil de quartier et les projets de travaux des occupants à trois-quatre mois de leur départ … Il est apparu clairement qu’ils n’avaient pas été informés de la décision municipale.

Lors de la discussion qui a eu lieu au retour de la « délégation », des participants ont pointé que les explications du maire à ce sujet au conseil de quartier, pour justifier le report de leur départ de novembre 2014 à juin 2015 (éviter un éventuel « procès » faisant peser un risque de retard encore plus important) n’étaient pas très claires et que cette visite confirmait ces inquiétudes.

Afin de lever toutes les ambiguïtés liées à ce bâtiment, des participants ont demandé à voir la convention (document public).

Par ailleurs, le panneau apposé sur la porte fait apparaître une autre « ambiguïté » inquiétante : en français on peut lire « Association Nubienne en France » et en arabe : « Front Nubien Egyptien en France ». Cette distorsion fait supposer un caractère politique de ce « groupe » installé par l’ancien maire dans des locaux municipaux. Cela est de nature à expliquer l’importante présence de véhicules immatriculés « CD » (corps diplomatique) devant ce bâtiment.

Les principes et la règle sont pourtant simples : l’ambassade d’un pays étranger peut gratifier, sur ses fonds propres, un groupe comme le « Front Nubien Egyptien en France » de moyens si elle le souhaite ; en revanche, ce n’est en aucun cas le rôle d’une municipalité d’octroyer des locaux municipaux à un groupe étranger.

De plus, les riverains sont régulièrement envahis par des véhicules lors de fêtes, de mariages, etc. Ils soupçonnent que ce groupe sous-loue le
s locaux municipaux.

À suivre.

Pi
erre Mathon

Visite du conseil de quartier de la Dhuys (2) au préfabriqué de l’association nubienne
Visite du conseil de quartier de la Dhuys (2) au préfabriqué de l’association nubienne
Visite du conseil de quartier de la Dhuys (2) au préfabriqué de l’association nubienne
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Dhuys
commenter cet article
18 février 2015 3 18 /02 /février /2015 08:37
Visite de la Dhuys du samedi 14 février par le conseil de quartier (1)



Le Conseil de quartier de la Dhuys a effectué sa deuxième visite de quartier ce samedi 14 février 2015 (Rappel, la première a eu lieu le 22 novembre 2014.)

La visite concernait le groupe scolaire Joliot-Curie, cœur et carrefour du qua
rtier de la Dhuys (ses équipements annexes, son fonctionnement, son environnement), les locaux du club de boxe du Top Rank qui lors de la conception du groupe scolaire avaient été dévolus à la maison de quartier) pour se terminer par les préfabriqués de la rue des Loriettes, l’ancienne cantine lors des travaux du groupe scolaire. Ces locaux sont actuellement occupés jusqu’à fin juin 2015, par une association nubienne (que l’ancien maire avait installée là arbitrairement). En juillet 2015, la maison de quartier de la Dhuys pourra s’y installer.

27 citoyens du quartier ainsi que Cédric Pape, un des deux élus référents du Conseil de quartier ont participé à cette visite de quartier.

Deux autres articles complèteront celui-ci, l’un consacré aux équipements du Top Rank et l’autre aux pré
fabriqués de la rue des Loriettes.

Le groupe scolaire Joliot-Curie et ses équipements ont été livrés pendant l’année scolaire 2010/2011. Il a été reconstruit sur l’emplacement de l’ancien groupe scolaire et du service des espaces verts municipaux mitoyen.

L’école maternelle n’a pas été visitée, faute de temps.

Ecole-usine comme nous le soulignions à l’époque, elle a été conçue pour accueillir 18 classes, et a été ouverte à 17. Elle comprend aujourd’hui 20 classes. La livraison prochaine de nouvelles opérations immobilières dans le quartier fait craindre des ouvertures de classes surnuméraires et donc la fermeture des locaux dédiés à des activités spécifiques. Ainsi, en cas d’ouverture d’une classe supplémentaire, il semblerait que la bibliothèque soit amenée à disparaître…

Quelques constats faits par les participants :
- Les classes, qui avaient été programmées pour offrir chacune 75 m² sont de différentes superficies et n’atteignent que rarement les 75 m².
- L’école est dotée d’une salle informatique comprenant 14 postes pour un accueil en demi-groupe.
- La présence de deux ascenseurs permettant de scolariser les enfants handicapés-moteur et les élèves accidentés.
- Les élèves commencent à subir les nuisances sonores des travaux de construction d’un immeuble privé au 83 avenue de la Dhuys.
- Des participants notent tout au long de la visite des dégradations (absence de papier sèche-mains, de papier toilettes, arrachement de l’appareil distributeur de papier, descellement d’une rangée de porte-manteau
x, absence de l’appareil distributeur de désinfectant dans la cuisine, … ) évoquant une fragilité des matériaux et des finitions de manière générale.
-Un participant s’étonne de l’absence de classe pour enfants non francophones et en difficulté (CLIS et CLIN) compte tenu de la grande mixité de la population du quartier.
-La passerelle qui relie les classes du bâtiment jaune à celles du bâtiment rouge (au-dessus du préau) forme des flaques d’eau car concave au lieu d’êt
re convexe !

Le préau fermé et chauffé – ce qui est intéressant – est malheureusement sous-dimensionné pour accueillir l’ensemble des élèves (350 à 380 – chiffre cantine) dans des conditions intéressantes et confortables : l’absence de mobilier interdit la possibilité de faire asseoir les enfants pour se livrer à des activités calmes mais détendues. C’est dans ce contexte que des animateurs hurlent sur les enfants et les obligent au silence et à l’immobilité (« statue » !) pendant de très longs moments. Des parents témoignent que certains enfants sont terrorisés et préfèrent rester au froid ou sous la pluie.

Certains animateurs emmènent les plus grands (CM1 et CM2) dans le gymnase qui ne dispose, lui non plus, d’aucun mobilier ni matériel pour occuper les enfants…

Beaucoup d’enfants se plaignent du manque de consistance de l’occupation du temps de la pause méridienne et du comportement de certains animateurs.

Les cours de récréation apparaissent très petites au regard de la population scolaire. Une grande partie est toujours en béton brut laissant apparaître des petits cailloux blessants en cas de chutes d’après le témoignage des parents d’élèves. Le revêtement aux normes « cours d’école » semble être un investissement prioritaire pour les parents participants. Ce qui frappe d’abord, c’est le vide, pas de bancs, pas de marelles, ….

La restauration scolaire est organisée en « self » (En réalité il s’agit d’un plateau déjà préparé par le personnel et sans choix) pour les élémentaires et service à table pour les maternelles.
La confection des repas est assuré par la cuisine centrale en liaison froide, ce qui génère un énorme gaspillage d’énergie (cuisson-chauffage, refroidissement-conservation et réchauffage-service), soit 3 dépenses d’énergie au lieu d’une seule lorsque les repas sont confectionnés sur place… sans compter la production extrêmement dommageable de déchets (barquettes). Le nombre de repas servis aurait pu justifier d’une cuisine autonome et de repas confectionnés sur place.
Le nombre de lavabos dans le réfectoire élémentaire est apparu comme insuffisant.
Il a été également noté, dans le local-poubelles réfrigéré de la cuisine, la présence du bloc-moteur à l’intérieur du local alors qu’il est d’usage de le placer à
l’extérieur.

Le centre de loisirs dispose de trois salles d’activités qui semblent bien aménagées.

Grand et vide, le gymnase. Un très grand espace paraissant encore plus grand du fait du vide absolu (aucun agrès ! Pas de jeux de ballon possible … pas un seul matériel en dehors d’un stock de tapis de sol. Pas de mur d’escalade. Pas davantage de matériel pour une autre utilisation ! Le caractère spartiate du gymnase en sortant du luxe du club de boxe (voir notre article à venir) a créé un ressenti d’injustice flagrante.

Une belle salle polyvalente avec un mur complet de placards très largement vides est utilisée pour la motricité des maternelles, des cours de yoga (une ou deux fois par semaine) et par le centre de loisirs. Les animateurs du Conseil de Quartier ont suggéré de pouvoir y tenir leurs réunions dans l’attente de la création de la Maison de Quartier.

Un beau terrain d’évolution (basket, foot et hand), sur la terrasse, en plein air, est à la disposition de l’école. Cet espace a été repéré par les participants comme une opportunité pour organiser des événements ou des initiatives publiques… Il est à noter que ce terrain devait être situé à proximité immédiate et en vis-à-vis de l’immeuble en copropriété, avenue Gambetta et passage des Loriettes, de Bouygues (en cours de négociation avec la mairie actuelle, suite à l’annulation du permis de construire grâce à un recours au tribunal administratif de l’association Bagnolet Écologie).

Des participants, en découvrant les panneaux solaires installés sur le toit-terrasse de l’école (mis en fonction tardivement) souhaiteraient qu’ils fassent l’objet d’une visite particulière et connaître leur bilan dans la perspective de généraliser un tel dispositif à d’autres bâtiments communaux.

L’école est gardiennée.

Les abords de l’école

« L’agora », minuscule placette devant les entrées d’école n’a jamais vu la réalisation de son aménagement. Elle se présente comme un espace sans bancs, sans éclairage, sans abri, sans poubelles.

De plus, elle est en partie barrée par la montée de l’escalier monumental extérieur qui mène au club de boxe et au gymnase qui représente une gêne importante (plusieurs accidents). L’installation de barreaux pourrait garantir la sécurité sans occulter la fenêtre du rez-de-chaussée de l’école maternel se trou
vant en dessous.

Trois gros conteneurs-poubelles sont stockés en permanence dans l’angle de la rue du Pinacle et de l’avenue de la Dhuys le long du mur de l’école. Quel qu’en soit le « propriétaire », (école, club de boxe ?) elles ne doivent être sorties dans la rue que dans les règles qui s’appliquent à tous.

Garage illégal de la rue du Pinacle

Cédric Pape a fait part de l’avancée du traitement de ce « garage » tant sur le plan de l’activité illégale elle-même que de l’occupation illégale d’une parcelle.

La parcelle est cadastrée au nom d’un propriétaire défunt depuis des décennies. Une recherche d’héritiers est en cours. Il a été rappelé que même si le propriétaire s’avérait difficile à trouver, la ville pouvait se substituer à lui pour faire partir les squatteurs avec le concours de la préfecture.

Quant à l’activité polluante (huile de vidange) dans la rue, la ville s’est tournée vers l’Unité Territoriale de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Energie (DRIEE) et la Direction départementale du travail.
Ces démarches administratives peuvent s’avérer un peu longues. Le Conseil de Quartier suivra l’avancée des démarches jusqu’au rés
ultat.

Bref, la deuxième visite du conseil de quartier fut bien instructive. (Avec mes remerciements pour les animateurs du conseil de quartier).

Pierre Mathon

Visite de la Dhuys du samedi 14 février par le conseil de quartier (1)
Visite de la Dhuys du samedi 14 février par le conseil de quartier (1)
Visite de la Dhuys du samedi 14 février par le conseil de quartier (1)
Visite de la Dhuys du samedi 14 février par le conseil de quartier (1)
Visite de la Dhuys du samedi 14 février par le conseil de quartier (1)
Visite de la Dhuys du samedi 14 février par le conseil de quartier (1)
Visite de la Dhuys du samedi 14 février par le conseil de quartier (1)
Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Dhuys
commenter cet article