Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 20:31

Oléron la vignerie juin10-2

Vignerie

Bonjour Hélène,

Je viens de prendre connaissance de votre touchant article sur la Vignerie.
Quand j'étais enfant, aux vacances de Pâques tous les ans nos parents nous emmenaient faire du camping à Boyardville . Nous venions de Poitiers en voiture avec la remorque qui embarquait tous le matériel pour une famille de 5 personnes, puis ensuite avec la caravane . Le voyage nous semblait long, nous avions hâte de voir la mer. "Quand est-ce qu'on arrive, y'en a encore pour combien d'temps ? répétions nous sans cesse . Une fois arrivés sur l'île d'Oléron nous devenions silencieux. Nous avions un repère : "la colo des Parisiens", là nous savions que notre bonheur n'était pas loin. Je viens de comprendre que "cette colo des Parisiens", "la Vignerie"
appartient à Bagnolet et bénéficient aux enfants de Bagnolet, et cela me ravit.
Je suis "supère chomeuse". Si la ville de Bagnolet à besoin de mon aide (bénévole ou non )pour aller à la Vignerie faire quelques travaux de jardinage ou autre, cela me ferait le plus grand bien.... Et je participerai ainsi à la conservation du patrimoine de ma ville.
Nadia Simon
(du "Potager des Lilas")

Merci Nadia de partager le souvenir du plaisir des vacances sur l’Ile d’Oléron auréolé par notre vision d’enfants.
À notre époque, nous arrivions de Paris en train et prenions le « bac » pour débarquer sur l’île et finissions le trajet en car jusqu’à la Vignerie. Ce même car, qui était arrivé avant nous,  nous véhiculait pendant le séjour pour nous faire découvrir l’île (dont Boyardville). Nous apprécions cette partie de l’île (côté continent) qui était tellement différente de la côte « océan » qui nous était plus familière…

Vous parliez de « la colo des Parisiens » en repérant la Vignerie. Mais les Bagnelotais n’étaient pas les seuls banlieusards à apprécier l’Ile d’Oléron ; de nombreuses communes avaient « colonisé » l’île. En vous écrivant, les souvenirs affleurent. Je me souviens que même loin de chez eux, les enfants faisaient preuve d’un vilain chauvinisme ! Il faut dire que nous rencontrions les enfants des autres villes pour des matches et que donc, ils ne pouvaient représenter que des adversaires … à battre. Les enfants sont, si on ne les « élève » pas, de petits animaux  territoriaux qui défendent, sans savoir pourquoi… leur chapelle !!

L’arrivée du pont a quelque peu modifié le côté insulaire en permettant à beaucoup de monde de venir et les insulaires n’ont pas trop résisté à l’urbanisation « secondaire ». C’est surtout l’envahissement par les voitures qui font que dès le mois de mai, les routes et les centres-villes sont asphyxiés.

Au plaisir d’évoquer nos souvenirs … au Jardin Guinguette un de ces samedis !

Hélène Zanier

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Colonies de vacances
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 12:15

« Les gosses de Bagnolet sont tous en bonne santé » chantaient il y a quelques dizaines d’années les petits Bagnoletais qui partaient s’oxygéner et s’ouvrir l’esprit à Oléron. Une chanson très marquée par le « communisme municipal du siècle dernier ».

À écouter ou réécouter. À méditer au moment où le maire PC prétend dans les colonnes du Parisien inventer « le communisme du 21ème siècle » en vendant la Vignerie et Yzeure.


Pierre Mathon


Voici les paroles :

 

LES GOSSES DE BAGNOLET
(sur l'air des gars de la marine)

Les gosses de Bagnolet
Sont tous en bonne santé
Depuis qu’à la mairie
De l’ordre a été mis

Les élus ouvriers
ont bien su apprécier
c’qui manquait aux enfants
pour qu’ils soient tous contents

De l’air, de la gaité
Tout c’qui faut à manger
et dans l’océan s’baigner

Et c’est bien grâce aux communistes
si les enfants sont si joyeux,
joyeux

Tout là haut sur la butte
là-bas à Bagnolet
Nos copains qui culbutent
N’ont pas l’bonheur complet

R’tirant nos bérets rouges
Et nos costumes kakis.
Sur la plage où l’eau bouge
Notre peau s’est brunie

On pêche des bigorneaux
On s’baigne, on saute dans l’eau
Ca creuse les estomacs
Mais y’a d’quoi piquer au plat.

C’est nous, les gosses de la Vignerie
Qui bien loin du mauvais air
Font un séjour à la mer
Les gosses de riches en meurent d’envie
Il n’y a pas que des prisons
à Oléron

Ceux qui combattent les communistes
Auraient bien fait de faire comme eux
Voilà les gosses de la Vignerie
Du plus petit jusqu’au plus grand
On est heureux, on est content.

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Colonies de vacances
commenter cet article
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 19:44

 

Hélène Zanier connaît bien la colonie de vacances d’Oléron. Née à Bagnolet, elle y a été « colon » puis « monitrice ». Elle réagit à l’annonce par le maire, via « Le Parisien 93», de la vente prochaine –pour boucler le budget 2009- de la colonie de vacances d’Oléron (la Vignerie).

La vente de la Vignerie serait plus qu’un crime, une faute !

Qu’est-ce que La Vignerie ?

C’est bien sûr une propriété acquise aux débuts des années 1930 par la Ville de Bagnolet pour offrir aux « gosses de Bagnolet » des vacances au bord de la mer, loin du « mauvais air ».


Depuis ce moment, sans interruption, des générations d’enfants se sont appropriés ce lieu, cette île d’Oléron à l’odeur si particulière devenue pour eux une petite madeleine de Proust.

De génération en génération, les Bagnoletais ont transmis leur amour de ce lieu à leurs enfants, petits enfants, ont renouvelé la joie de la découverte et le bonheur de le retrouver …

La Vignerie, ce n’est pas quelques bâtiments dans un grand parc à entretenir. Ce n’est pas un gardien à payer à l’année. Ce n’est pas des séjours à organiser et à financer. Du personnel à recruter. Des assurances à payer…

La Vignerie est une institution. Un mythe fondateur de l’identité bagnoletaise. Il crée les liens entre Bagnoletais de toutes les générations.




C’EST UN QUARTIER DE BAGNOLET, LE PLUS BEAU !

On ne vend pas un quartier. Encore moins celui qui ouvre une fenêtre sur un monde plus grand, plus large, plus beau ! Celui et qui aide à rêver. Celui qui nous sort de la cité qui enferme !

Comme beaucoup de Bagnoletais, je suis attachée à ce lieu par un lien indissoluble. J’y ai passé un mois d’été chaque année de mon enfance. Les mots Chassiron, l’Îleau, Domino, la Cotinière, Boyard, Dolus …résonnent comme autant de petites musiques sacrées.

Les bigorneaux, les grains de café, les pétales de roses, les couteaux … que nous avons recherchés et ramassés avec éblouissement sont nos trésors.

C’est aussi l’endroit où nous avons appris l’autonomie, l’intérêt général, écrit nos premières lettres aussi maladroites que touchantes, choisi avec amour des petits souvenirs pour nos parents … qui leur rappelaient leurs propres séjours … leurs propres repères.

L’histoire de ce lieu se confond avec celle des Bagnoletais de tous les âges. Il fait le lien. Il est lié à des émotions fortes, des amitiés qui durent, des expériences structurantes, des apprentissages fondamentaux.

Passée l’enfance, j’y suis retournée pour encadrer les nouveaux enfants. La même magie a opéré. Et j’ai pris le plus grand plaisir à leur faire découvrir et aimer leur nouveau quartier de Bagnolet.

Elue en 2001, en charge de la Caisse des Ecoles, j’ai travaillé, avec les responsables administratifs de la Ville –eux aussi enthousiastes-,  à développer les séjours des élèves de Bagnolet en dehors des vacances scolaires dans le double objectif de leur offrir un nouvel horizon que les traditionnelles classes de neige et celui de valoriser notre propriété bagnoletaise et la faisant vivre une autre partie de l’année. Ce fut un succès immédiatement.

Comment l’idée de vendre ce lieu, tellement chargé d’une histoire aussi belle, a-t-elle pu germer dans l’esprit d’élus bagnoletais ? On nous dit que les caisses sont vides et qu’il faut boucler le budget 2009… sinon … Sinon quoi ?

Ces méthodes s’appellent « vendre les bijoux de famille », dilapider l’héritage ! Héritage que d’autres ont courageusement constitué pour les enfants pauvres de leur époque et pour les générations futures. Quel mépris !

On nous dit que les temps ont changé … et que les enfants d’aujourd’hui sont plus exigeants. Voir. Les enfants que j’ai rencontrés en classe de découverte à La Vignerie lorsque j’y suis allée en délégation n’avaient pourtant rien perdu de leur capacité d’émerveillement et leur bonheur était le même que celui des pionniers de cette aventure.

Les enfants d’aujourd’hui qui vivent en appartement, en cité, dans le béton quotidien, « hors-sol », ont encore davantage besoin que les autres de découvrir les phénomènes naturels qui régissent la vie. C’est même, pour leur équilibre, leur santé, leur joie de vivre, une nécessité absolue.

Alors, pour ces enfants, une politique sociale, cela passe par des séjours facilités, abordables, dans des lieux comme la Vignerie, comme Yzeure et par une ferme pédagogique à Bagnolet.


Hélène Zanier

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Colonies de vacances
commenter cet article