Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 16:43
GAG : quand la Foncière des Régions reçoit un prix de communication

Voilà qui va faire rire (jaune) les Bagnoletais. Nous apprenons que la société « Foncière des Régions » ancienne et très éphémère propriétaire de l’immeuble ex-France Télécom du 32, rue Parmentier à Bagnolet vient de se voir attribuer un prix de com’ *.

La Foncière des Région, celle-là même
- qui avait prétendu doubler de volume l’ex immeuble de France Télécom avec un projet monstrueux heureusement abandonné,
- qui avait acheté l’immeuble à prix d’or à un consortium dont un fonds de pension américain (spéculation, spéculation, quand tu nous tient),
- qui avait désamianté l’immeuble dans la plus grande opacité en 2008,
- qui avait obtenu en 2007-2008 - à la seule exception du vote contre des éluEs VertEs Hélène Zanier et Pierre Mathon - une modification sur mesure des règles d’urbanisme,
- qui avait ensuite obtenu 2 permis de construire,
- avant de refourguer l’immeuble à une société qui prétend rénover l’immeuble en hôtel(s) mais qui après avoir obtenu un permis de construire se contente de le gardienner vide.

Bref, la Foncière des Régions vient de recevoir un prix de com’ et
ce n’est pas un gag.

Pierre Mathon

* Global Compact : Foncière des Régions reçoit le Trophée de la meilleure Communication on ...

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 13:51
Immeuble ex6France Télécom rue parmentier penddant le chantier de désamiantage de "la Foncière" en août 2008
Immeuble ex6France Télécom rue parmentier penddant le chantier de désamiantage de "la Foncière" en août 2008

À l’occasion d’un communiqué autosatisfait de « la Foncière des Régions », sur ses investissements à Berlin* (On est content pour elle) nous nous sommes dits : « tiens si nous reparlions de Parmentier … »

Nous saisissons donc cette occasion pour nous souvenir de la faramineuse opération de construction que la même « Foncière » projetait, rue Parmentier, à Bagnolet (avec doublement de l’immeuble France Télécom).

Nous nous rappelons la posture de « matamore » des responsables de la Foncière, et comment ils avaient roulé dans la farine le maire de l’époque (et beaucoup d’autres éluEs) … avant d’en rabattre sur leurs ambitions puis de revendre à perte l’immeuble, qu’ils venaient d’acheter, à un propriétaire chinois qui doit réhabiliter l’immeuble ex-France Télécom pour en faire deux hôtels … Beaucoup de mouvements financiers, mais sur le terrain, rien ne bouge.

Encore une bulle immobilière qui a coûté, et qui coûte, des sommes monstrueuses aux contribuables !

Aujourd’hui, après plus de 10 ans de spéculation immobilière, (entre France Télécom
, le consortium CGW**, la Foncière des Régions et M. Chou …) plusieurs permis de construire successifs et une révision sur mesure du Plan d’Occupation des Sols de l’époque***, la grenouille « foncière, s’est faite plus grosse que le bœuf … et puis, plus rien.

Un bel exemple des promesses immobilières auxquelles des élus avaient
cru (sur lesquelles ils avaient engagés leus collectivités publiques) et qui se sont évanouies d’elles-mêmes.

Pierre Math
on

* « LA FONCIÈRE DES RÉGIONS INVESTIT À BERLIN

La Foncière des Régions poursuit son développement à l'international et annonce plusieurs investissements majeurs à Berlin.

Publié le 16 mars 2016

Deux acquisitions majeures

Dans un communiqué de presse paru ce matin, La Foncière des Régions a annoncé des acquisitions et investissements à Berlin, qui confortent « son potentiel de croissance en Résidentiel allemand, avec l'acquisition de 241 M (146 M PdG) d'actifs situés à 90% dans le centre » de la principale ville allemande.

Par le biais de sa filiale Immeo SE, la foncière a fait l'acquisition de 165 millions d'euros d'actifs, représentant 945 logements totalement rénovés, dans les localisations les plus recherchées du centre de Berlin, comme les quartiers prisés de Mitte, Friedrichshain, et Prenzlauerberg.

Par ailleurs, le groupe immobilier a également acheté un ensemble immobilier composé de 117 logements, 10700 m2 de bureaux et de commerces, ainsi que d'un établissement hôtelier sous l'enseigne Novotel, comprenant 238 chambres. Cet ensemble immobilier est lui aussi situé en plein centre-ville, dans le quartier de Mitte.

Le taux moyen de rendement immédiat de ces deux acquisitions majeures s'évalue à 4,9%.


Renforcement en Allema
gne

Berlin est l'une des villes allemandes dont le dynamisme économique et immobilier est le plus important. C'est pourquoi ces acquisitions font figure d'investissements hautement stratégiques pour la Foncière des Régions, et viennent renforcer un plan d'action déjà bien avancé. En effet, le groupe immobilier a déjà fait en 2015 870 millions d'euros d'investissements dans l'immobilier résidentiel en Allemagne.

Ces deux dernières acquisitions majeures ont toutefois tendance à redessiner le portefeuille des actifs allemands de la Foncière des Régions. Le patrimoine immobilier berlinois de la foncière représente désormais 44% de l'ensemble de ses possessions allemandes, contre seulement 28% avant ces dernières acquisitions d'actifs immobiliers. »

** C » comme Caisse des dépôts, « G » comme Géneral Electric et » W » comme un fonds de pensions américain. Curieusement, celles et ceux qui agissaient au nom de la CGE avaient ensuite revêtuEs la casaque de la Foncière.sétaient devenus

*** Rappelons qu’à la fin, au tout début 2008, et ce malgré l’opposition des habitantEs du quartier à ce projet monstrueux, seulEs, au conseil municipal de l’époque, deux éluEs VertEs avaient voté contre cette révision du POS à la tête du client : Hélène Zanier et Pierre Ma
thon.

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article
11 septembre 2015 5 11 /09 /septembre /2015 09:21
« Les yeux plus gros que le ventre » : un projet de tour abandonné à la Défense

Il arrive que les promoteurs privés aient « les yeux plus gros que le ventre ». Ainsi Unibail-Rodamco avec la tour Phare à la Défense qui devait être la tour la plus haute et la plus grosse de la Défense.
Il y a quelques années, à Bagnolet, la Foncière des Régions, qui avait fait miroiter à Everbecq (et aux autres ! puisque lors du vote au conseil municipal, début 2008, seuls H. Zanier et P. Mathon avaient voté contre)la construction rue Parmentier d’un énorme bâtiment de bureau doublant le volume du bâtiment ex-France Télécom. Mais la Foncière des Régions a, depuis, jeté l’éponge et l’énorme bâtiment ne se fera pas. La Foncière a revendu le bâtiment à un certain M. Chou pour y réaliser des hôtels … La même Foncière des Région venait de réduire considérablement la voilure d’une tour quelle avait acheté à la Défense.
Ainsi va la vie des promoteurs, dont les promesses bétonnantes n’engagent que les éluEs qui y croient.

« Il y a loin de la coupe aux lèvres ».

Le bref article du Parisien du 11 septembre sur la tour Phare
à la Défense :

  • « A la Défense, le projet de tour Phare revu à la baisse
    Ce devait être la tour la plus haute (297m) du quartier d’affaires, la plus grosse (147 000 m2 sur 70 étages), et l’un des chantiers les plus complexes (construite au dessus d’une gare SNCE) de France… La tour Phare qui devait se dresser à l’ouest du Cnit de la Défense, pourrait bien ne jamais voir le jour. Ce projet porté par Unibail-Rodamco a pourtant reçu le feu vert du maire de Puteaux. Et plusieurs recours ont été levés. Mais le projet devrait être remplacé par un autre, moins ambitieux. « Et si toutes les autorisations n’étaient pas obtenues pour cette seconde tour, Phare serait maintenue », assure Unibail, qui conteste tout « abandon « du projet. »
  • Précisions données par Le Point :
    « Le géant foncier Unibail Rodamco a annoncé vendredi qu'il allait élaborer avec l'établissement public de la Défense un projet alternatif à la tour Phare, qui consistera en une tour de 200 mètres (soit 100 m de moins que le projet initial) mêlant bureaux et espaces hôteliers, et d'un coût de 630 millions d'euros ».



Pierre Mathon

La Foncère des Région avait même commencé les travaux à Parmentier ...

La Foncère des Région avait même commencé les travaux à Parmentier ...

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 21:22

Parmentier-21juin12-1.JPG

Il y a dix ans, en 2002, la direction régionale de France Télécom quittait Bagnolet, pour s’installer sous d’autres cieux (à Noisy-le-Grand). L’immeuble qu’elle occupait rue

Fonc-des-R-1.jpg

Parmentier depuis les années 80 de 10 000 m2 fut vendu (au milieu d’un lot de plusieurs immeubles de France Télécom) à un consortium immobilier « CGW », constitué par la Caisse des Dépôts et Consignations, la General Electric et un fonds de pension américain.

Photo : dix ans après, le panneau de France Télécom est toujours là

Après une longue inertie et après avoir refusé plusieurs propositions moins juteuses, « CGW » a fini par vendre, en 2006, son immeuble à « la Foncière des Régions » pour la somme (considérable) de 13,5 millions d’euros.

Pour rentabiliser son acquisition, « la Foncière » s’est donc mis en tête de densifier, c’est-à-dire de démolir l’immeuble de 10 000 m2 et d’en construire un, deux fois plus grand et gros.*

Le hic est que ce projet, rentable pour le promoteur, mettait en cause le cadre de vie des habitants du quartier Parmentier (locataires HLM et copropriétaires). Ils ont donc logiquement manifesté leur opposition, avec notre soutien (celui des élus Verts  jusqu’aux municipales, puis de l’association Bagnolet Écologie).

Non seulement le maire n’a pas tenu compte de leur opposition, mais il a déroulé le tapis rouge devant les pas des promoteurs (avec le soutien de L. Jamet, alors président de l’OPH (dont les locataires étaient pourtant très remontés contre ce nouveau bâtiment).

Le maire a fait délibérer le conseil municipal, (le 27 avril 2007 et le 14 janvier 2008) pour une révision du POS sur mesure pour le promoteur privé.

Nous avons continué l’action.

(Nous reviendrons ultérieurement sur les recours que l’association Bagnolet Écologie a déposés au Tribunal administratif et qui, comme par hasard, ont été stoppés par un faux en écriture envoyé au Tribunal).

Mais la crise est aussi passé par là : le promoteur après avoir déposé et obtenu un permis de construire pour 20 000 m2, qu’il n’a pas réussi à vendre en a déposé et obtenu un deuxième pour 15 000 m2 (qu’il n’a visiblement pas réussi à vendre non plus).

Parmentier-21juin12-2.JPG

Les deux permis sont encore affichés rue Parmentier

Tout récemment, un troisième permis a été déposé pour 10 000 m2. Le dossier est en cours d’instruction et le maire interdit au public de consulter les permis de construire en cours d’instruction (il pourrait le faire pour favoriser la transparence, mais la loi ne l’y oblige pas).

À l’entendre, en 2007, le promoteur était très pressé, le projet allait être réalisé dans les mois qui suivaient. Le maire et Laurent Jamet étaient aux petits soins …

… Toujours est-il que l’on revient aujourd’hui à ce que les habitants  et nous, avions demandé à l’époque : la réhabilitation des 10 000 m2 de l’immeuble existant pour ne pas aggraver le cadre de vie des riverains.

La boucle semble bouclée. À suivre quand même.

Pierre Mathon

* L’ « arrivée » de « la Foncière » et les premières discussions ont eu lieu alors que j’étais encore adjoint et je peux témoigner qu’il aurait suffi d’un peu de fermeté politique pour que la Foncière des régions se « contente » de réhabiliter l’immeuble, ce qui aurait satisfait les habitants et l’élu soucieux de cadre de vie que j’étais, tout en mettant fin à la situation inacceptable de cet immeuble vide.

 

Les articles que nous avons consacrés sur ce blog au bétonnage Parmentier : http://www.bagnoletenvert.com/categorie-10376541.html

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 12:55

Parmentier-2-nov-08.jpg

Le 14 janvier 2008, en fin de la mandature précédente, le conseil municipal de Bagnolet votait le bétonnage de l’îlot Parmentier (à l’exception de 2 éluEs VertEs qui votaient contre, Hélène Zanier et Pierre Mathon, conscients de la dégradation du cadre de vie qu’un tel projet (du double de l’immeuble existant) représentait pour les habitants de l’îlot Parmentier.

Tapis rouge pour les promoteurs de la Foncière des régions qui allaient pouvoir réaliser un nouvel immeuble de bureau de 20 000 m2, le double du volume de l’immeuble existant (10 000 m2).

Et, sur son blog (en ce temps là le maire tenait un blog), Marc Everbecq laissait éclater sa joie :

« Mardi 15 janvier 2008

Le conseil municipal du 14 janvier 2008 a approuvé (16 voix pour (14 PC, 2 UMP), 2 voix contre (2 verts Mathon-Zanier), 18 abstentions (1 PC-PRG, 12 PS, 1 verts-Idjadi, 2 UMP, 2FN) la révision simplifiée du Plan d'occupation des sols sur le terrain de la rue Parmentier. Le projet de la Foncière des Régions est de démolir l'ancien siège régional de France Télécom (10.000 m²) et de reconstruire un immeuble moderne de 20.000 m² environ pour accueillir le siège social d'une importante entreprise où travailleront plus d'un millier de salariés. La ville a demandé à la Fon ans aprèscière des Régions qu'en échange de l'autorisation donnée soit implantée une entreprise privée qui paye les taxes de fiscalité locale. Nous avons aussi demandé à ce que l'entreprise future s'engage à embaucher des Bagnoletais. Maintenant le permis de construire va être déposé. Et les travaux pourront commencer dans la prochaine période. Nous avons demandé à la Foncière d'organiser des travaux qui ne perturbent pas exagérément la vie du quartier. Nous avons aussi demandé à ce que l'ensoleillement des appartements qui existent déjà aujourd'hui ne soit pas diminué. La Foncière a fait évoluer son projet dans ce sens. Même si tout n'est pas totalement réglé. Avec l'arrivée de cet immeuble, les questions de circulation automobile vont être traitées par les services municipaux. Voilà. Un beau projet réalisé par l'architecte Chiambaretta et par l'investisseur immobilier la Foncière des Régions. Notre ville se développe. Bagnolet va de l'avant. Tous ensemble. »

 

 http://www.everbecq.com/article-15659531.html

Aujourd’hui 3 années sont passées et la crise a eu raison de ce bétonnage.

Pourtant le PLU a confirmé ce droit exorbitant de construire. Pourtant un premier permis de construire à 20 000 m2 a été signé par le maire, suivi d’un deuxième à 15 000 m2.

En vain. L’immeuble est resté abandonné et vide.

Cela fait maintenant 10 ans qu’il est laissé à l’abandon par ses propriétaires successifs, France Télécom,  CGW (un fonds de pension américain, qui a prélevé une belle plus-value en vendant au passage l’immeuble pour 13 millions et demi d’euros) et la Foncière des régions.

« Tous ensemble », Bla bla, « Bagnolet avance », Bla bla.

Peut-être, qu’au lieu de caresser les promoteurs privés dans le sens du poil et se lancer dans l’aventurisme immobilier, serait-il temps de travailler à une solution raisonnable concernant cet immeuble et plus largement Bagnolet.

TOUS ENSEMBLE et non plus LUI TOUT SEUL !

Pierre Mathon

 

Pour en savoir plus sur ce projet Parmentier, combattu par les citoyens avec notre soutien : http://www.bagnoletenvert.com/categorie-10376541.html

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 23:08

Parmentier-5-nov-08.jpg

 

Les choses semblent en bonne voie rue Parmentier et la solution de la sagesse, qu’avec les riverains, nous préconisions, semble l’emporter.

Le permis de construire pour l’immeuble de 20 000 m2 que nous contestions n’est plus affiché. Parallèlement, le groupe Foncière des régions vient de déposer un permis de construire pour un peu plus de 5000 m2.

bagnolet--11-f-vrier-2008--2-101.jpg

Pour en avoir le cœur net, l’association « Bagnolet Écologie, l’Écologie à Bagnolet » écrit aujourd’hui à la Foncière des Régions.

 « Vous venez de faire retirer le panneau de permis de construire que vous affichez depuis deux ans rue Parmentier à l’entrée de votre immeuble ex-immeuble de France Télécom pour un projet de démolition suivie de la construction d’un nouvel immeuble de 20 000 m2.

Vous avez déposé courant mars 2010 au service urbanisme de de Bagnolet, un nouveau permis de construire pour une surface hors œuvre nette de 5 233 m2.

Il semble donc que la solution de la sagesse que nous préconisions, la réhabilitation, l’emporte. Si tel était le cas, nous ne pourrions que nous en réjouir, avec les riverains, ainsi que de la perspective de voir cet immeuble enfin occupé.

Vous rappelant que vous vous étiez engagés à informer les riverains de l’évolution de votre projet, nous souhaiterions que vous nous informiez de votre nouveau projet. Nous nous empresserons bien évidemment de communiquer ces informations aux Bagnoletais et en premier lieu aux riverains de l’îlot Parmentier. 

Dans l’attente de vos informations, je vous prie d’agréer, Monsieur le responsable de la Foncière des Régions, nos salutations distinguées.

Le président, Pierre Mathon »

 

Dès que nous aurons sa réponse, nous vous en informerons sur le blog et nous informerons de même les habitants de l’îlot Parmentier.

Pierre Mathon

 parmentier-projet-2---Copie.jpg

chantier5-GFR-4-8-8.jpg

Pour lire l’historique de l’opération  « Foncière des Régions » (le projet bétonnant qui prétendait doubler l’immeuble de volume, le passage en force du maire, le vote honteux du conseil municipal, le désamiantage etc.) : 

http://www.bagnoletenvert.com/categorie-10376541.html

 

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article
8 août 2009 6 08 /08 /août /2009 12:31

Aujourd’hui, c’est le calme plat rue Parmentier : le promoteur privé « Groupe Foncière des régions » a renoncé à son projet.

 

Pourtant, rappelez-vous l’année dernière en juillet-août, ce promoteur était très pressé de démolir l’immeuble ex France-Télécom pour en construire un autre deux fois plus gros.


 


Au mépris du cadre de vie des habitants, mais avec l’accord du maire.

 

Pressé au point d’entreprendre en ce mois de juillet 2008 des travaux de démolition intérieure des bureaux avec en particulier des opérations de désamiantage, sans même une autorisation d’ouverture de chantier.

 

Nous avions immédiatement réagi face à ce que nous avions appelé le « chantier honteux ».

 


Surprise de voir des citoyens aussi vigilants en pleine période de vacances, la Foncière a du tenir compte de notre réaction et a modifié les aspects les plus grossiers de ce scandaleux chantier, sans pour autant consentir à donner aux citoyens les informations minimums auxquelles ils avaient droit.

 


Pour ce qui est du désamiantage, ils avaient consenti à organiser une réunion d’information pour les riverains le 1er octobre … alors que le désamiantage était terminé (« dormez tranquilles braves gens, tout s’est passé dans les
règles ») !

 

Il faut dire que ces promoteurs-bétonneurs étaient très pressés.

 

La crise est passée par là et les a calmés.

 

Et aujourd’hui, ils ne sont pas pressés du tout : ils ont abandonné leur projet de Bagnolet comme ils ont dû se résoudre à renoncer au doublement de la tour Gan à la Défense (un projet de 820 000 000 €) .

 

De toute façon, nous ne les aurions pas « lâchés »  et ils le savaient : recours au tribunal administratif contre la « révision-cadeau » du POS et contre le permis de construire, vigilance sur les chantiers.

 

Rappelons que rien de tout cela n’aurait été nécessaire si les élus socialistes et leurs affidés s’étaient opposés, au conseil municipal du 14 janvier 2008,  à la « révision-cadeau » du maire, qui doublait le COS autorisé dans le secteur.

 

Au lieu de s’y opposer, ils s’étaient abstenus et seuls deux élus Verts avaient voté contre : Hélène Zanier et moi. Merci pour les riverains !

 

Les habitants sont maintenant plus tranquilles

Ainsi, aujourd’hui, le « pot de terre » a gagné contre le « pot de fer » et aux dernières nouvelles, le « Groupe Foncière des Régions » fait plus parler de lui sur les marchés boursiers que par ses chantiers.

 

Le maire qui s’était engagé très fort en faveur de ces bétonneurs pressés en est pour son grade. Il est vrai que les promesses des promoteurs n’engagent que ceux qui y croient.

 

La rue Parmentier vue par une artiste

Nous sommes en août 2009, un an après, mais il faut garder tout cela en mémoire pour en tirer les leçons -multiples- pour l’avenir.

 

Pierre Mathon

Pour lire les articles que nous avons consacrés au bétonnage Parmentier :
Bétonnage Parmentier (20)

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article
16 février 2009 1 16 /02 /février /2009 21:51


La crise, qui frappe durement les plus démunis, a aussi ses « bons côtés » : elle calme les ardeurs bétonnantes de certains promoteurs.

Ainsi il semble que le projet d’immeuble de 20 000 m2, que la Foncière des Régions veut construire rue Parmentier, ait « du plomb dans l’aile ». Le promoteur réfléchit et travaille en effet actuellement sur l'hypothèse plus raisonnable de la réhabilitation de l’immeuble existant (d’une surface de plancher de 10 000 m2).

C’est bien entendu la solution de bon sens, celle que nous défendions à "Bagnolet en Vert".

Les riverains s’étaient largement exprimés lors de l’enquête publique, en faveur la réhabilitation de l’ancien immeuble de France Télécom, construit il y a 25 ans seulement.

Même s'il convient de rester prudent, la décision définitive n’étant pas encore prise, nous tenions à vous en informer.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 18:20

C’est une confirmation : les promesses du groupe immobilier privé « La Foncière des Régions » n’engageaient que ceux qui y croyaient.

Lorsque l’on s’était quitté début octobre après une réunion houleuse où le promoteur avait refusé de donner aux riverains les informations sur le désamiantage auxquelles ils ont droit, nous, les écologistes, soucieux du cadre de vie des habitants de Parmentier et de leur santé, étions « accusés de tous les maux ». C’était en effet un crime de lèse majesté que de bouder son plaisir face à un promoteur pressé qui allait engager sans plus attendre le chantier de démolition-reconstruction de l’immeuble de 20 000 m2 (le double de celui qui existe). Certes cet immeuble allait cacher le soleil … mais « il faut bien vivre avec son temps ».

La crise a semble-t-il ramené les fougueux promoteurs privés à la raison.

Chacun a pu le constater : les installations de chantier (édifiées sans autorisation, rappelons-le) ont disparu, les ouvertures sont murées avec des parpaings et le chantier est aujourd’hui interrompu « sine die ».

Cela ne nous empêche pas de poursuivre la bataille juridique, puisque dans le prolongement du recours gracieux, resté sans réponse, nous venons ce vendredi 28 novembre de déposer auprès du Tribunal Administratif un recours contentieux contre le permis de construire accordé à la Foncière des Régions.

Ce recours s’ajoute au recours que nous avons formé contre la révision simplifiée du POS (révision qui rend possible la construction de cet immeuble démesuré avec les nuisances de chantier qui l’accompagnent).

A suivre.

Pierre Mathon

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article
3 octobre 2008 5 03 /10 /octobre /2008 20:30

Un tract de l’association « Bagnolet Écologie –L’Écologie à Bagnolet » :

Suite aux interventions dès juillet  de notre association pour dénoncer le chantier indigne, de la Foncière des Régions, rue Parmentier, le promoteur-bétonneur de l’îlot  Parmentier, a dû, organiser une réunion « d’information » ce mercredi 1er octobre.

« Petit » problème, le chantier de « déshabillage et de désamiantage » est commencé depuis  trois mois, et qu’il est quasiment terminé (« dans les jours qui viennent » a dit le représentant du promoteur) !

Et en guise d’information, c’était plutôt « circulez, il n’y a rien à voir » !

Les représentants du chantier ont décrit, avec force diapositives rassurantes, le processus idéal d’un chantier de désamiantage … virtuel et théorique. Mais ils ont refusé de transmettre les documents (diagnostic amiante, plan de retrait, procès-verbaux des organismes de contrôle, de l’inspection du travail…). Pourtant c’est la seule façon pour les riverains-citoyens, qui sont au cœur du chantier, de pouvoir  contrôler si les règles ont été respectées et si leur santé n’est pas mise en danger. La réponse a été lapidaire et sans appel : « nous ne sommes pas tenus par la loi de vous les fournir, nous ne vous les donnerons pas ».

D’où notre question : la Foncière des Régions a-t-elle quelque chose à cacher ?

Certains participants sont vraiment choqués par ces « informations » théoriques et « a posteriori ».

Ils comprennent qu’il se rejoue là le « pot de fer contre le pot de terre » … d’autant que les représentants de cet énorme groupe immobilier capitaliste (le premier groupe européen d’immobilier de bureaux) n’ont pas hésité à traiter les riverains par le mépris, celui qu’autorise l’argent : « Madame, vous n’avez rien d’autre à faire pendant les vacances que de surveiller le chantier ! ! »

Le refus obstiné de la Foncière de montrer les documents aux riverains et aux associations, (venant après le refus de les transmettre à notre association, alors que nous l’avons demandé il y a deux mois) n’a pas été de nature à rassurer les participants. Le discours du Groupe de la Foncière des Régions peut se résumer à : « Nous sommes parfaits ! Faîtes-nous confiance ! Il faut nous croire sur parole !’

Hélène Zanier a rappelé que ces demandes étaient d’autant plus légitimes que 75 % des chantiers de désamiantage contrôlés par les organismes s’avèrent en infraction avec la législation ! Rien de moins ! Et ils ne sont pas tous contrôlés !

Les citoyens commencent à avoir de la mémoire : il y a vingt-cinq ans, ce sont ces mêmes personnages gonflés de suffisance qui affirmaient avec le même aplomb que l’amiante n’était pas dangereuse ! Qu’il fallait faire confiance aux grands spécialistes Nous savons que ce sont des citoyens courageux, des associations, qui ont fait éclater le scandale de l’amiante. Pas les promoteurs immobiliers ! Pas les capitalistes-spéculateurs qui sont à l’origine de la crise financière mondiale que nous connaissons aujourd’hui. Alors, un peu de modestie, Mesdames et Messieurs les promoteurs …

Venus pour présenter leur vision idyllique du chantier, pourtant contredite par les observations des habitants, et vexés d’avoir à affronter des questions précises, les représentants du promoteur ont mis fin précipitamment à la réunion.

Aujourd’hui, comme hier, la vigilance citoyenne représente la seule façon d’être responsable et de tenter de protéger les habitants.

Vous pouvez compter sur nous, l’affaire est loin d’être terminée.

« Bagnolet Ecologie –L’Ecologie à Bagnolet »

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Bétonnage Parmentier
commenter cet article