Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 09:10

Blason ville fr Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis) svg


Dans le cadre de la dimension intercommunale (la communauté urbaine d’Est Ensemble) de notre blog Bagnolet en Vert et après avoir traité du Plan Local d’Urbanisme de Bondy http://www.bagnoletenvert.com/article-ecologie-et-urbanisme-les-elus-verts-de-bondy-s-abstiennent-sur-le-plu-85688745.html , nous abordons aujourd’hui la question de l’urbanisme de notre voisine Noisy-le-Sec.

Voici la remarquable intervention de mon ami Patrick Lascoux au conseil municipal du 29 septembre sur le PADD (Projet d’Aménagement et de Développement Durable) de Noisy-le-Sec.

Patrick Lascoux, a été maire adjoint délégué à l’environnement et au développement durable de Noisy et conseiller communautaire délégué à l’agenda 21 d’Est Ensemble. Il est aujourd’hui conseiller municipal d’opposition Europe Ecologie Les Verts.

 

Pierre Mathon

« L’élaboration du futur Plan Local d’Urbanisme rend obligatoire la présentation d’un Projet d’Aménagement et de Développement Durables, voici l’intervention du Conseiller d’EELV sur ce document présenté au conseil municipal de Noisy-le-Sec le 29 septembre 2011 :

interco 16210-Patrick Lascoux 

« …… Nous rendons hommage au cabinet « Brès & Mariolle » qui a su continuer à travailler malgré les nombreux différents qui continuent à agiter la municipalité sur ces questions d’aménagements.

Je vais être un peu long mais le sujet mérite bien que l’on s’y attarde... Plus qu’une simple délibération en milieu de conseil, comme je l’ai exprimé en commission aménagement, nous aurions préféré un conseil dédié à ce premier plan d’aménagement.

Dans ce PADD, nous retrouvons, ici et là, les orientations fortes que nous avions mises en avant lors du démarrage de ce projet. Mais il ne suffit pas d’avoir un bon argumentaire pour réussir une dissertation. Il faut aussi savoir le composer et le structurer en suivant une orientation claire. Nous relevons dans ce texte un certain nombre d’imprécisions voire de contradictions.

Tout d’abord, revenons à la notion de développement durable car il semble que les concepts liés à cette notion ne soient pas encore bien compris par tous.

« Répondre aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », voilà ce que les plus informés retiennent comme définition du développement durable.

Mais un concept inhérent à cette notion définit que nous devons impérativement accorder la plus grande priorité aux besoins essentiels des plus démunis (Rapport Brundland 1987).

Or, dans ce projet qui vient de nous être présenté, l’approche transversale n’a pas été assez développée, les orientations restent floues et les plus démunis ne semblent pas faire l’objet d’une priorité particulière.

On note des différences entre le PADD et la notice proposée à l’ordre du jour de ce conseil.

Mais je vais suivre les trois objectifs suivant le plan proposé:

« Assurer un développement responsable, une ville mixte et

dynamique » Justifier l’exode des familles noiséennes simplement par un manque de logement est un peu réducteur. Il existe d’autres raisons qui n’ont pas été abordées dans ce document et qui justifient aussi ce solde migratoire dit « déficitaire » :

1. Aujourd’hui la population aspire à un environnement urbain plus apaisé. De plus en plus de citadins migrent vers le milieu rural.

Un choix souvent guidé par la perspective d’une meilleure qualité de vie. Nous devons donc nous interroger sur notre capacité à concevoir des villes moins dortoir et plus proche de la nature et de ses habitants. L’attractivité d’une ville pour une famille est aussi fondée sur le développement de l’offre culturelle, de ses espaces verts et de la qualité de ses écoles.

Pour cette rentrée, en défendant la suppression de 14000 postes dans l’éducation nationale, nous ne sommes pas sûrs que votre majorité participe à l’attractivité de notre territoire !

2. La frénésie spéculative sur l’immobilier, défiscalisation, plan retraite et autres, contribuent aussi à l’exode des familles noiséennes, le prix du mètre carré (>3000Є/m2) et les loyers ne cessent d’augmenter.

Entre 1984 et 2006, la part moyenne du loyer dans le budget des ménages est passée de 10% à 20% (d’après une étude sur le logement du MEEDDAT (ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du

Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire)).

Aujourd’hui, ces chiffres sont largement dépassés, la moyenne se situe autour de 35% du budget familial. Et le comble, est de remarquer que pour les plus faibles revenus, ce taux d’effort dépasse les 50% et ce en intégrant les loyers du parc social qui contribuent pourtant à diminuer cette disparité.(les Français rognent sur le budget alimentation pour pouvoir se loger)

Pourtant des solutions existent pour limiter le prix du m2, voir l’exemple de St Ouen qui a imposé aux promoteurs un prix maximum du m2.

Montreuil et Pantin souhaitent de la même façon enrayer cette flambée des prix. Mais vous n’avez pas fait ce choix.

Il est aussi possible dans le PLU et le PADD d’indiquer la part de logements sociaux que la ville souhaite instaurer dans le cadre des nouvelles constructions. Vous n’avez pas fait ce choix. La principale orientation proposée se résume à la réalisation de 250 logements par an sans en préciser le type.

— La mixité sociale et urbaine, un vaste débat qui d’ailleurs a fait l’objet au printemps dernier d’un café citoyen sur notre ville. Il semble utile de vous rappeler que cette mixité ne peut s’entendre que sur les bases d’une solidarité étendue et réelle. Et là encore, la loi SRU qui a rendu obligatoire la rédaction de ce PADD, a aussi imposé aux villes de disposer d’un minimum de 20% de logements sociaux. Et la liste est longue, des communes gérées par la droite qui ne satisfont pas à cette obligation, Neuilly sur Seine, le Raincy,… préfèrent payer des amendes et concentrer la misère sur d’autres communes plus pauvres pour en faire leur fond de commerce politique.

Nous n’avons pas la même perception du parc social, votre orientation principale se résume à favoriser les sorties de ce parc sans tenir compte de la crise qui frappe de plus en plus sévèrement les plus démunis.

Aussi vous oubliez que le niveau social dans ce parc est plutôt supérieur à la moyenne et qu’il nous préserve des conditions d’insalubrité que l’on peut rencontrer sur le parc privé. L’OPAH (Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat) en cours sur Noisy est toujours au point mort et pourtant vous en faites une orientation !

— Les secteurs de projets que vous proposez, ne sont pas réellement nouveaux, ils sont essentiellement liés à des aménagements de transports. Ils auront un impact très restructurant sur notre ville et nous craignons fort que les positions que vous avez prises dans le passé, ne soient préjudiciables à la nécessaire coopération avec nos partenaires institutionnels. Noisy ne doit pas supporter sans contrepartie les nuisances liées à l’implantation de ces infrastructures.

— Cadre de vie et emploi, là encore, le coût important des loyers et le manque de locaux commerciaux freinent la création d'entreprise et l’implantation de l’activité. Dans ce PADD, l'économie sociale et solidaire n’est même pas évoquée pourtant elle offre des solutions intéressantes de relance sociale. La proximité, tant des lieux de travail que des services, est là encore un élément déterminant à la qualité de vie au quotidien.

Il aurait été intéressant de présenter des orientations visant à épauler les structures d'insertion par l'activité économique, par exemple sur les thématiques de la dépollution des sols en partenariat avec Biocitech ou de l’éco-tourisme urbain, Noisy est attractif à une vingtaine de minutes du centre de Paris.

Mais dans un conservatisme notoire, vous prônez, comme bien d’autres partis politiques, la croissance productiviste comme l’unique solution salvatrice. Pourtant cette croissance matérielle dont vous vantez tant les mérites, avec son idéologie du gaspillage, est à l’origine même de la grave crise que nous traversons.

— Alors que la communauté d'agglomération Est Ensemble a lancé un plan climat énergie territorial. Nous ne trouvons dans ce PADD aucune orientation claire pour lutter contre la précarité énergétique. Pas même une mesure concrète visant à développer les travaux d'économies d'énergie et à utiliser les énergies renouvelables, comme par exemple le méthane qui va être produit par le futur centre de méthanisation de

Romainville. La gestion de nos déchets est d’ailleurs absente de ce projet.

Les actions de préservation de la biodiversité ne sont pas développées ; il est vrai que l’AEU (Approche Environnementale Urbaine) a vraiment été traitée sommairement et qu’il aurait fallu au minimum une année pour réaliser une approche plus raisonnée de notre urbanisme. Dans ce plan, aucune création de zone verte ne semble être avancée de manière concrète, pas de maraichage, pas de jardin partagé, ….

Bref, vous ne vous demandez pas pourquoi les ours blancs ont le blues !

Sur les équipements, je n’ai pas vu la trace du projet de conservatoire, ni celui de la mosquée pourtant vous vous étiez engagés en faveur de leurs réalisations, est-ce un oubli ? Mais je dérive sur la polémique.

« Assurer un développement urbain et architectural mesuré »

Pour ne pas être plus long, sur ce point, je ne poserais pas de question.

Je remarque juste qu’il est plus facile de protéger le patrimoine des trente glorieuses que d’approcher une vision innovante et contemporaine de notre architecture.

« Développer un projet environnemental ambitieux »

Peu étoffé, ce chapitre reste bien vague. La gestion de l’eau y est à peine abordée. Pourtant cette ressource est essentielle, sa préservation conditionne l’avenir de l’humanité.

Par exemple, il y est question « d’augmenter la diversité en oiseaux » (d’un coup de baguette magique !) sans même faire référence à la mise en place d’une gestion différenciée des végétaux qui permettrait de restaurer des chaînes alimentaires.

Pour Le secteur du transport, il représente à lui seul plus de 25% des rejets de CO2 dans l’atmosphère, dans le PADD vous vous engagez à valoriser les déplacements alternatifs. Pourquoi, alors que nul n’est censé ignorer la Loi, à Noisy les contresens cyclables ne sont pas effectifs dans les zones 30 ? Aucune signalisation n’a été mise en place et aucun arrêté n’a été pris, il s’agirait juste d’accorder les paroles aux actes.

En conclusion :

Il me semble inutile de vous rappeler que la suite du PLU ne devra pas être en contradiction avec ce PADD.

Nous souhaitons une large concertation des Noiséens et Noiséennes dans l’établissement du nouveau plan de zonage qui va dessiner Noisy pour les décennies à venir.

 

Nous avons des craintes sur l’élaboration d’un règlement d’urbanisme trop permissif qui ferait la part belle aux marchands de sommeil et autres spéculateurs immobiliers.

Nous avons bien compris qu’avec ce PADD vous ne prenez pas en compte la situation de crise durable dans laquelle nous sommes.

L’écologie et le social sont traités de manière dissociée alors qu’ils sont intimement liés. Un formalisme qui ne relève pas de l’ambition d’orienter notre ville vers un avenir plus soutenable.

Merci de votre attention, ………… »

 

Patrick Lascoux »

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article

commentaires