Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 21:40

Roms-ecodrom-2012-03-31_roms_023.jpg

 

Lu dans le Parisien de ce dimanche 1er avril sous la plume de Marie Pierre Bologna :

« MONTREUIL

Un gîte contre les idées reçues.

Une association propose depuis quelques mois de venir dormir dans une chambre d’hôte située au cœur d’un camp Rom, aux portes de Paris. Cette initiative, qui a déjà attiré cinq personnes, doit permettre de combattre les préjugés.

 

Chemise bleu ciel, jeans et chaussures en cuir, Bruno Ricordeau a l’air frais et reposé du touriste encore tout émerveillé par son périple au bout du monde. Sauf que son aventure s’est déroulée aux portes de la capitale, en Seine-Saint-Denis. « Ce que je viens de vivre est unique et inespéré à Paris », sourit ce polytechnicien âgé d’une quarantaine d’années, marié et père de trois filles.

Il est venu du Mans passer quatre jours en région parisienne dans le cadre de son travail. Plutôt que dormir dans une chambre d’hôtel, il a opté pour une chambre d’hôte peu banale, dans un bidonville rom situé dans le quartier des Murs-à-Pêches à Montreuil. Dépaysement assuré.

Un air de campagne

A l’entrée, une dizaine de baraques en taule ingénieusement agencées se succèdent. Ce samedi matin, une femme balaie le sol en terre. Ici, ni détritus, ni ferrailles. Le camp est propre. Les maisons placées sous l’égide de l’association Ecodrom ont l’accès à l’électricité, autorisé par la municipalité qui a également mis à disposition un point d’eau à la sortie du campement. Sur place, pas de douche. Durant son séjour, Bruno doit se laver à l’ancienne dans deux bassines, une réservée pour le bas du corps, l’autre, pour le haut. « On fait comme nos grand-mères. L’eau est un peu froide mais c’est revigorant », s’amuse-t-il.

Au fond de l’allée cernée de hauts murs, le chalet qui sert de chambre d’hôte s’ouvre sur les terrains cultivés par les familles roms. Des branches couvertes de fleurs blanches tombent des arbres. Les oiseaux chantent. « On est à Paris, là. Vous le croyez? » s’enthousiasme Bruno.

Alex, le chef de camp, vient saluer son hôte, en lui apportant des tasses et du café. « J’ai rarement eu un tel accueil. C’est tout ce que j’aime en termes d’authenticité et de rencontres improbables avec des gens qui ont le cœur sur la main. Dire qu’un peu plus, je passais ce temps précieux dans un hôtel aseptisé, comme il en existe des centaines, des lieux sans identité », sourit ce passionné de voyages qui a découvert cette adresse pour le moins insolite par un article de presse.

Pour ce dépaysement, Bruno a déboursé 120 € pour trois nuits. Une somme qui sera reversée à la communauté. « Chacun donne ce qu’il veut. Mais vu l’accueil… j’ai même participé à l’anniversaire de l’un des enfants hier (NDLR : jeudi soir), où j’ai bu et mangé jusqu’à point d’heure, du coup, je ne pouvais pas faire moins », assure-t-il.

 

Rens. sur : www.hotelgelem.net ou ecodrom.org. Tél. 06.13.43.09.79. »

Avec la vidéo :

http://www.leparisien.fr/societe/video-un-gite-contre-les-idees-recues-01-04-2012-1933929.php

« « Nous voulons changer l’image Roms »

COLETTE LEPAGE – créatrice de l’association Ecodrom

Il y a maintenant deux ans que Colette Lepage s’investit auprès de familles roms voisines de chez elle. Choquée par l’expulsion d’une partie d’entre eux en 2010, cette violoniste d’une cinquantaine d’années qui habite près des Murs-à-Pêches à Montreuil a décidé d’aider ceux qu’elle pouvait. « Je ne suis pas militante. Je suis allée voir mes voisins et j’ai découvert des hommes, des femmes et des enfants réduits à des conditions de vie inhumaines, expulsés et expulsables à  l’envi. Des gens simples et doués d’un formidable sens de l’accueil. Alors j’ai décidé de dire non. » Colette a donc cré, avec une autre voisine avocate, Thérèse Leprêtre, l’association Ecodrom qui a permis  à sept familles roms de rester légalement sur le terrain en cultivant leur lopin de terre. Elle est aussi à l’origine de l’ouverture de la chambre d’hôte installée dans le bidonville de la rue de Rosny. « Nous voulons changer l’image des Roms. J’aimerais que les gens d’une façon générale arrêtent les amalgames », poursuit-elle. Rapidement, Ecodrom  a été approchée par les membres d’une association allemande, Hotel Gelem (Gelem, en langue rom, veut dire « on est passés »), clairement militants eux, qui développent ce concept de « touristes embarqués » dans des campements faits de baraques de taule, à Berlin et au Kosovo.
Mi-décembre, une autre association,  Habitat et Solidarité, a prêté un chalet à Ecodrom. Depuis, cinq touristes en ont déjà profité.
M.P.B. 
»

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Roms
commenter cet article

commentaires