Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 12:44

CE-Ratp-6dec11.JPG

Nous reproduisons ci-dessous l’article du Parisien qui révèle l’affaire.

(photo : le comité d’entreprise de la RATP, avenue Gambetta à Bagnolet)

« EXCLUSIF.

L’enquête qui accuse le comité d’entreprise de la RATP

Un rapport de la Cour des comptes, dévoilé par notre journal, dénonce les pratiques douteuses du comité d’entreprise (CE) de la RATP. Les magistrats réclament des poursuites judiciaires.

Olivier Baccuzat et Boris Cassel

C’est un rapport qui va faire du bruit. Dans la lignée de ceux publiés sur celui d’EDF, la Cour des comptes s’attaque cette fois-ci au comité d’entreprise de la RATP. Absence de comptabilité digne de ce nom, opacité de la gestion des cantines et des centres de vacances, brutalité des relations sociales, surfacturations, recettes qui se volatilisent… Cette enquête, que notre journal s’est procurée, est accablante.

Pour les élus du personnel, mais aussi pour l’image de marque de l’entreprise publique, la direction n’étant pas exempte de tout reproche.
 

Ni hasard ni défaillance humaine
 

On est loin des frasques de cet ancien responsable syndical accusé de harcèlement sexuel, l’été dernier. Les dérives constatées par la Cour des comptes laissent à penser « qu’ils ne sont la conséquence ni de hasards malheureux ni de défaillances humaines. C’est un système de fuite des fonds confiés au comité d’entreprise qui apparaît. »

Les faits sont d’une telle gravité que l’institution demande à la justice de se saisir au plus vite de ce dossier. Ce scandale — même si le rapport ne le dit pas ouvertement — met une nouvelle fois le doigt sur le sujet du financement des syndicats. Lorsque le comité d’entreprise offre des prestations de traiteur, pourquoi fait-il une exception pour la CGT — qui pilote le CE avec l’Unsa — en ne la faisant pas payer ? L’exemple peut paraître anecdotique mais en dit long sur les relations troubles entre les richissimes CE des entreprises publiques et les syndicats.

Hasard de l’actualité, cette enquête sort alors qu’un rapport parlementaire consacré au financement des syndicats vient d’être enterré. Pourquoi ? Parce que si on contraignait les organisations de salariés à une obligation de transparence, on s’apercevrait qu’elles ne sont pas entièrement « financées par leurs adhérents », accusait en fin de semaine le député centriste Nicolas Perruchot. Mais le plus grave, dans le cas de la RATP, n’est-ce pas que le CE et ses 53 M€ de subventions, censés profiter à tous les agents, ne bénéficie en réalité qu’à une minorité ? Les 45000 salariés de la RATP apprécieront… »

 

Un bref article de Libération en date d’aujourd’hui :

 « Selon un rapport dévoilé par le Parisien, la Cour des Comptes réclame une enquête pénale sur les dysfonctionnements de ce CE, l'un des plus riches de France.

La Cour des Comptes réclame "la saisine du garde des Sceaux pour ouvrir une enquête pénale" sur les dysfonctionnements du comité d'entreprise (CE) de la RATP, selon un rapport que se sont procurés lundi Le Parisien et TF1.

"Les constats sont accablants et les dysfonctionnements généralisés", dénonce le rapport sur l'un des CE les plus riches de France, d'où aurait disparu des millions d'euros", a indiqué lundi soir TF1.

Le rapport, qui sera officiellement publié mardi, souligne des "problèmes de surfacturations, voire de double facturations, des dépenses somptuaires, une absence de comptabilité sérieuse, des gestion opaques des centres de vacances ou de la restauration collective", selon des extraits de ce document cités par Le Parisien.

Selon le journal, le nombre de griefs formulés est tellement important que "le procureur général près la Cour des comptes a jugé bon de saisir le ministre de la Justice, estimant que certains faits étaient de nature à motiver l'ouverture d'une action pénale".

Enfin, la Cour de comptes a jugé que "la volonté des dirigeants élus du CE de rompre avec les pratiques du passé et de défendre les intérêts du comité d'entreprise est loin d'être établie", selon le Parisien.

Sur TF1, le secrétaire CGT du CE de la RATP, Jean-Michel Hurault, a démenti ces accusations. "Il n'y a pas de surfacturations et il n'y a pas de malversations", s'est-il défendu.

Le CE est contrôlé par la CGT, syndicat majoritaire à la RATP, depuis les élections professionnelles de décembre 2010 avec près de 34% des voix.

Par ailleurs, la RATP est secouée depuis l'été dernier par un "scandale sexuel" qui mettrait en cause un des anciens responsables syndicaux de l'Unsa, surnommé "le roi". »

À SUIVRE.

Pierre Mathon

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Affaires
commenter cet article

commentaires