Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 06:35

mais-transgenique-ogm


Les OGM font l’actualité à travers 2 informations récentes :

 

Une information de Greenpeace du 5 septembre :

« Maïs OGM: des super insectes nuisibles résistants aux pesticides

Ce que Greenpeace craignait est malheureusement en train de se produire… Des biologistes de l’université de l’Iowa l’ont confirmé : certains insectes-nuisibles sont devenus résistants aux plantes OGM pesticides et en particulier au maïs OGM (dit maïs Bt). Ces études confirment donc les craintes de nombreux experts soulevées lors de la commercialisation des OGM.

Chrysomèle 1 – Monsanto 0

La chrysomèle des racines du maïs est un insecte nuisible particulièrement vorace, qui est depuis longtemps la hantise de tous les producteurs de maïs. Monsanto avait mis au point en 2003 le premier maïs OGM conçu pour résister aux attaques de cet insecte.
Le succès de cette variété a été tel que 6 ans plus tard, en 2009, 45% des cultures de maïs aux États-Unis utilisaient les semences de Monsanto. Oui mais voilà, depuis 2009 justement, les chrysomèles ont décidé de répliquer. Elles ont ainsi muté et sont devenues résistantes à la toxine intégrée dans les céréales (Bacillus thuringiensis ou Bt).

Les chercheurs sont partis de témoignages d’agriculteurs ayant subi des attaques de chrysomèles sur leurs champs de maïs génétiquement modifié. Les analyses conduites en laboratoire ont montré que le ver des racines du maïs (Diabrotica virgifera virgifera), présent dans le mid-west américain est résistant à la protéine Cry3Bb1 provenant du maïs OGM MON863, du MON88017 et de leurs croisements. Le maïs OGM MON863 avait été autorisé aux États-Unis et au Canada en 2003 et le MON88017 en 2006.

La mise en place d’une agriculture durable nécessaire !

Face au « risque commercial » que représentent les apparitions de résistance, la stratégie des multinationales est d’ « empiler » plusieurs transgènes codant pour plusieurs protéines insecticides dans une plante. Monsanto commercialise ainsi aux Etats-Unis le maïs SmartStax depuis 2010, un maïs qui contient notamment six protéines insecticides. Ce maïs est actuellement en attente d’autorisation commerciale en Europe, dans le cadre d’un dossier déposé en 2008 par Monsanto, Dow AgroScience et Mycogen.

Pour Aaron Gassmann, chercheur à l’université d’Iowa State, une des causes de la prolifération de ce nuisible est aussi l’insuffisance de refuges, zones de cultures non modifiées génétiquement qui doivent normalement concentrer ces insectes et les empêcher de muter. En effet, seulement la moitié des surfaces plantées respecte cette disposition, pourtant réglementaire!

Cette dernière étude n’est malheureusement pas la seule. D’autres prouvent la résistance des insectes aux OGM : comme le Spodoptera frugiperda résistant au Cry1F produit pas le maïs Bt à Porto Rico, le Busseola fusca résistant à la protéine Cry1Ab dans un maïs Bt en Afrique du sud, et le Helicoverpa zea à la protéine Cry1Ac et Cry2Ab dans le coton OGM dans le sud-est des États-Unis.

Ces instances de résistance est le sommet de l’iceberg. La résistance des insectes aux plantes OGM va forcer les agriculteurs à utiliser des pesticides encore plus toxiques et en plus grande quantité. Bref, les OGM consistent en un autre cul-de-sac de l’agriculture industrielle. Les solutions existent pourtant !

La solution reste et restera toujours la mise en place d’agriculture plus respectueuse de l’environnement et qui travaille avec la nature plutôt que contre elle !

Lire l’étude scientifique de Gassmann, A.J., Petzold-Maxwell, J.L., Keweshan, R.S.& Dunbar, M.W. 2011. Field-Evolved Resistance to Bt Maize by Western Corn Rootworm.

Lire la synthèse en français du rapport de Greenpeace : Agriculture durable : la réponse aux crises alimentaire et climatique »

Une autre information du groupe des eurodéputés Verts du 6 septembre :

« LE MIEL CONTAMINÉ EN ALLEMAGNE PAR DU POLLEN OGM NE SERA PAS VENDU

À la suite d’une plainte déposée en Bavière par des apiculteurs allemands, la Cour de Justice Européenne (CJE) vient de rendre un verdict majeur : elle conclut que leur production contaminée par du pollen d’une variété de maïs OGM, lors d’essais réalisés par Monsanto en plein champ, ne pourra pas être vendue sur le marché car cette variété de maïs n’a pas été autorisée explicitement pour le miel. Les eurodéputés Europe Ecologie - Les Verts saluent cette décision qui remet en cause l’abandon par la Commission européenne de la politique de zéro tolérance pour des OGM non autorisés dans l’UE.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Bruxelles, le 6 septembre 2011

José Bové, vice-président de la commission de l’agriculture du Parlement européen, a estimé que : « Ce cas montre bien que la coexistence est une escroquerie et que la culture des OGM empêche le choix pour des produits sans OGM. Autoriser la culture des OGM conduit nécessairement à la contamination des autres cultures et des produits alimentaires, comme le miel. Les apiculteurs sont impuissants face à la contamination de leur miel par du pollen OGM, comme les agriculteurs avec leurs cultures, et donc de préserver l’intégrité de leurs produits. La seule façon d’éviter la contamination est d’interdire la culture de ces OGM. »

Sandrine Bélier, membre de la commission de l’environnement a pour sa part précisé que : « Le lobby des biotecs parle tout le temps de la liberté de choix, mais la question est : le choix pour qui ? Ce verdict souligne que nous avons besoin d’une règlementation européenne qui protège vraiment les agriculteurs, les producteurs alimentaires et les consommateurs de la contamination de leurs produits par les OGM. C’est ce que doit signifier le concept de zéro tolérance : les traces d’OGM non autorisés, à quelque niveau que ce soit, ne doivent pas être tolérées. »

« Les apiculteurs de l’UE désirent que leur miel soit de la plus haute qualité possible, et ils ont un vrai intérêt économique à ce que les OGM et d’autres contaminants ne se retrouvent pas dans leur miel à l’état de traces. Le verdict d’aujourd’hui aura des implications importantes pour le marché du miel, qui est en partie un marché d’importation de pays extra-européens qui cultivent des OGM, et où deux pays européens producteurs de miel (Espagne, Roumanie) cultivent ce maïs MON810. Ce ne sont pas les apiculteurs qui doivent être tenus responsables des conséquences négatives de la contamination de leur miel. »


 Pour en savoir plus, accédez au jugement sur le site Internet de la Cour de Justice européenne»

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans OGM
commenter cet article

commentaires