Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 00:07

Arivem 14mars12-11

Le Parisien du lundi  19 mars 2012 consacre un article au projet d’usine SYCTOM-URBASER de Romainville. Nous publions cet article, assorti de nos commentaires.

« ROMAINVILLE – NOISY-LE-SEC

Un recours contre la future usine de méthanisation (L’usine projetée à Romainville n’est pas qu’une usine de méthanisation car elle est prévue pour « traiter » l’ensemble des ordures ménagères résiduelles – « OMR » -le tout-venant, le tout-mélangé- de 21 villes du 93 ainsi que celles du 19e arrondissement de Paris - et peut-être davantage …NDLR)

 Arivem 14mars12-14

Quatre cents (Huit cents. NDLR) riverains, salariés d’entreprises voisines et membres d’associations venus de Bretagne, Rhône-Alpes, Ile-de-France mais aussi de Belgique ont assisté (Les associations venues de province et de Belgique ont apporté leur témoignage, leur expertise et leur retour d’expérience sur le procédé de Tri Mécano-Biologique pour que soient évitées ici les catastrophes - environnementales, explosions, incendies, et financières- qu’ils vivent ou qu’ils ont vécues NDLR), la semaine dernière, à la réunion organisée à Noisy-le-Sec par l’Association des riverains de l’usine de méthanisation de Romainville (Arivem). Ils s’opposent au projet de centre de tri mécano-biologique (TMB) – visant à transformer les déchets en biogaz (Cette présentation très raccourcie ne rend pas compte de la réalité. En effet, la valorisation des déchets  mélangés et pollués, en biogaz (en énergie) ne réduira que de très peu la quantité de déchets amenés à l’usine. Après le passage dans l’usine, l’essentiel des déchets sera   encore incinéré et  déposé en décharge. De plus, l’énergie (biogaz) produite par la fermentation des déchets biodégradables sera à peu près équivalente à celle consommée par l’usine elle-même fort gourmande en énergie ! NDLR) – que doit construire en 2015 le long de la N 3 le syndicat de traitement des ordures ménagères de l’agglomération parisienne (Syctom). « Il existe d’autres moyens moins onéreux et plus efficaces pour se débarrasser des ordures ménagères. Nous sommes prêts à accompagner nos élus pour les trouver », assure François Mouthon, le directeur de l’une des sociétés qui jouxtent la future usine, qui a créé l’association un an après la fin de l’enquête publique. (L’esprit de responsabilité citoyenne de cette association  est remarquable au regard des deniers publics, de la santé et de la sécurité des riverains. Mais elle est aussi remarquable dans le sens où elle ne s’oppose pas à la construction d’une unité de traitement des déchets, mais demande un procédé qui « marche », vraiment écologique et moins onéreux pour les contribuables. NDLR) Cet entrepreneur a déposé un recours contre l’autorisation d’installation de l’usine, délivrée par le préfet de Seine-Saint-Denis. Il s’appuie sur les conclusions du cabinet Horizon qu’il a mandaté et qui pointe du doigt des erreurs « techniques et normatives ». En préfecture, on rappelle depuis le début de cette grogne que les autorisations ont bien été délivrées dans les règles de l’art.

Urbaser confiance

« Je suis sûr de la sécurité du procédé et de son absence de nuisances, répète le président du Syctom, François Dagnaud. Mais  pour rassurer les gens, nous allons lancer avant l’été un audit complémentaire dont nous publierons les conclusions in extenso », promet-il. Début février, les maires de Romainville, Bobigny, Pantin et Noisy-le-Sec (Ainsi que les élus d’Est Ensemble. NDLR) avaient demandé un moratoire sur le projet, le temps que l’audit soit réalisé. (Les propos du président du Syctom, François Dagnaud, élu PS de Paris, ne sont en rien rassurants. Après avoir conduit son projet en catimini avec la société espagnole Urbaser -qui connaît beaucoup d’ennuis et d’échecs http://www.bagnoletenvert.com/article-syctom-romainville-la-societe-urbaser-est-elle-vraiment-fiable-101800779.html -, il a fait semblant de s’engager à saisir la Commission du débat public sachant que la loi ne le permettait plus à ce stade de l’avancement du projet. Ce leurre n’est pas de nature à rétablir la confiance entre le Syctom et la population et les associations d’environnement qui s’opposent au projet. NDLR)
M.P.B. 
»

Oui, décidément, il faut profiter du moratoire pour remettre à plat le projet du SYCOM et d’URBASER.

Hélène Zanier

Partager cet article

Repost 0

commentaires

delbosc 21/03/2012 17:47

La journaliste du parisien n'a pas assisté aux diverses interventions, car elle est partie avant 19h30

Bagnolet en Vert 21/03/2012 20:12



C’est dommage, cher François, car ce
n’est pas tous les jours qu’une association de défense de l’environnement réunit 800 personnes.


Pierre Mathon