Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 22:04

Le-P-Romainville-atelier-philo-10janv12.jpg

Le Parisien de ce mardi 10 janvier rend compte d’une initiative éducative romainvilloise. Il s’agit d’ateliers de philosophie pour les enfants en élémentaire et en maternelle.

La philosophie qui  se pratique depuis au moins deux ans à Romainville, va prendre une nouvelle ampleur en mars prochain, mais elle avait déjà commencé bien avant, à l’initiative de certains enseignants.
Romainville a osé donner une vraie priorité à l’éducation par des actions concrètes : la philo à l’école bien sûr, mais également une « maison des parents » qui est la référence en matière de lutte contre la violence éducative.

Je me souviens qu’en tant que vice-présidente  de la Caisse des écoles de Bagnolet, lorsque le Programme Personnalisé de Réussite Educative a été élaboré en 2006, j’ai travaillé avec les services pour que la pratique de la philosophie « goûter philo » soit inscrite dans les fiches actions de ce dispositif dédié aux élèves en difficulté. Cette proposition a été bloquée par Hassen Allouache (aujourd’hui directeur général des services) qui avait la haute main sur le dispositif.

Tout le dispositif s’est réduit à des petites actions homéopathiques sans grand intérêt et surtout sans la moindre innovation.

Pourquoi la philo, au même titre que le droit, est-elle un outil aussi important, aussi essentiel, aussi déterminant, aussi incontournable ?

Bien sûr, comme la souligne Corinne Valls, la maire de Romainville (dans l’article du Parisien), parce que les compétences acquises en philosophant, sont mobilisables dans les autres circonstances d’apprentissage et participent ainsi à la réussite scolaire.

Mais les compétences acquises dans les ateliers philo sont aussi – et surtout - des compétences d’une autre nature. En effet, il s’agit d’une véritable formation à la citoyenneté, ce qui n’a rien à voir avec les pseudos cours d’instruction civique qui se réduisent, avec indigence, à la connaissance « hors-sol » des institutions.

La formation de citoyens éclairés, aptes à vivre dans une démocratie, implique qu’ils soient formés à la rigueur intellectuelle, à la pensée critique, à la réflexion, à l’exigence éthique, toutes qualités et compétences nécessaires à l’exercice réelle de la citoyenneté.

En encourageant et en accompagnant ces ateliers philo dès la maternelle, en faisant fonctionner cette magnifique maison des parents, la commune de Romainville, prend toutes ses responsabilités en matière d’éducation et de soutien à la parentalité.

A Bagnolet, c’est la religion du sport qui règne, en particulier la boxe d’ailleurs, où les salles de boxe se multiplient comme des petits pains*. On n’est pas dans les mêmes valeurs…

Hélène ZANIER

* Le maire de Bagnolet ne vient-il pas de « remplacer » le centre socio-culturel programmé à la Dhuys dans l’îlot de l’école Joliot-Curie par une salle de boxe ?

 

Le Parisien du mardi 10 janvier 2012 :
« ROMAINVILLE

La philo, les enfants adorent !

Selon Johanna Hawken, il n’y a pas d’âge pour commencer la philosophie. La preuve, tous les samedis, à Romainville, elle organise depuis 2009 un atelier avec une quinzaine d’enfants de 8 ans à 11 ans, et le succès ne se dément pas. Ce 7 janvier, à l’occasion d’une journée portes ouvertes sur ces sessions, les Aristote en herbe réunis au centre social Jacques-Brel n’ont pas manqué de réparti. Comme chaque samedi, le même rituel est observé. Tout le monde s’installe sur un tapis en cercle autour de Johanna. La jeune femme propose plusieurs thèmes qu’elle soumet au vote. Aujourd’hui, ce sera finalement la volonté. Ensuite vient le temps de la récolte des questions. Chacun peut donner sa définition du thème choisi grâce au bâton de parole, un bout de bois qui se transmet entre les enfants afin d’éviter la cacophonie. Et c’est parti pour une heure de discussion libre et riche. Visiblement, les enfants adorent.

Canaliser les idées

Les questions fusent. «Tout le monde doit-il avoir de la volonté ? », En a-t-on besoin ?, « Pourquoi certains en ont-ils plus que d’autres ? » … ou encore « A quoi ça sert ? » s’interroge Fatima… Au fur et à mesure, Johanna les note sur un tableau blanc. De l’autre côté, elle écrit les mots clés choisis par les enfants et relance la discussion en les réemployant. « La volonté et l’envie, c’est pareil ? » demande-t-elle. « Est-ce que vouloir, c’est espérer ? enchaîne-t-elle. Là encore, tout le monde a son idée. « Ma plus grande volonté, c’est d’enter au conservatoire de danse et je ne pourrai peut-être jamais le faire. Alors qu’acheter du pain, c’est facile, il ne faut pas de volonté » analyse Nina. « Sauf si tu n’as pas d’argent, relance Fatima.

D’intervention en intervention, Johanna essaie de canaliser les idées. A chacun, elle donne le temps de s’exprimer, et surtout elle incite les enfants à se parler entre eux, puis à poursuivre la discussion avec leurs parents ou à l’école.

Ce que ne manquent  pas de faire les petits participants qui ont déjà une idée bien précise de l’utilité de la philo. « Ça sert à répondre aux questions qu’on se pose dans la vie, assure ainsi Nina. Et puis, ça permet aussi de connaître l’avis des autres sur les choses de la vie. » « Maintenant, je peux répondre aux questions que se pose ma sœur », sourit Clara avec satisfaction. Mais c’est surtout en classe que les apprentis philosophes mettent leurs acquis en valeur. « Devant la maîtresse, je n’étais pas à l’aise à l’oral, mais grâce aux ateliers philo, maintenant, je parle beaucoup mieux, apprécie Louna. Ninon aussi mesure ses progrès. « Parfois, on nous fait apprendre des mots que l’on connaît déjà grâce à Johanna », se félicite la petite fille, ravie d’avoir une longueur d’avance sur le programme.
S.T.

 

Des cours tous les jours à l’école

La philo, c’est tout un programme dans les écoles de Romainville. Les ateliers du samedi sont dédiés aux enfants les plus passionnés, qui sont d’abord initiés en classe. Voilà en effet deux ans que des sessions philo sont organisés tous les jours dans les sept écoles de la ville durant la pause de midi. La maire, Corinne Valls, à l’origine de l’initiative, la juge satisfaisante. « On s’est aperçu, depuis la mise en place de ces ateliers, que les évaluations en primaire et à l’entrée en 6e étaient bien meilleures qu’avant », assure l’élue. Pour Johanna, étudiante en philo, qui prépare un doctorat sur l’enseignement de la philo aux enfants, initier les enfants à cette matière est une évidence. « Ils sont curieux et se posent beaucoup de questions, détaille-t-elle. C’est d’ailleurs en fonction de leurs remarques que se construit le cours.»
Parfois, les échanges sont si riches qu’elle les retranscrit. « J’enregistre les séances et, par exemple, l’une d’entre elles, sur le thème de rien, était tellement intéressante que je l’ai rédigée et distribuée à tous les élèves. » Du coup, ces cours vont s’étendre à partir de mars dans les maternelles. Johanna y animera des sessions pour les bambins de 4 à 6 ans, qui dureront quinze minutes, la durée maximale de concentration pour ces petits élèves.
S.T.

»

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Education
commenter cet article

commentaires