Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 09:13

telepherique_02.jpg


Lu sur internet (« C4N la voix du peuple francophone » le 8 avril 2012), un article sur les téléphériques urbains et en particulier sur le téléphérique de Bagnolet, entre Gallieni et La Noue (Un leurre qui fait couler beaucoup d’encre, même dans l’espace francophone).

Nous le publions ci-dessous pour information.

Nous avons surligné ce qui concerne le projet bagnoletais et ajouté quelques précisions et commentaires.

   

« Téléphérique urbain : après Londres, Paris ?

 

Londres va bientôt inaugurer un téléphérique urbain permettant de traverser la Tamise et reliant le centre d'exposition ExCel (de Greenwich, à l'est de Londres) et l'espace O2 Arena (ex-Millenium Dome), qui accueillera certaines compétitions olympiques en juillet prochain. 34 nacelles pour dix passagers passeront au-dessus du fleuve à plus de 50 mètres de hauteur (les pylônes font 90 m de haut) sur un peu plus d'un kilomètre. Le dispositif permettrait de transporter 2 500 personnes par heure avec des départs toutes les 30 secondes. Et à Paris ? Eh bien, on y songe…

 

Rien n'est trop beau, ambitieux, voire trop cher (« trop cher » !!! Ndlr) pour les JO de Londres…

Le Thames Gateway Cable Car en est l'illustration : le budget prévisionnel est passé de 25 à 60 millions de livres sterling (Notez bien que le coût évalué initialement à 25 millions de livres sterling a été multiplié par 2,4. Ndlr) et ce sera l'une des réalisations de ce type des plus chères au monde. Pour le moment, le tarif de la traversée n'a pas encore été dévoilé, mais, comme pour les transports à Londres, il devrait inciter à préférer le vélo… Le téléphérique de Londres rejoindra la proximité de la station de métro North Greenwich (sur la Jubilee Line) à celle de Royal Victoria, aux abords des docks homonymes.

 

Paris aussi ?

Londres est une ville plutôt plate, comparée à Paris qui, comme en témoignent la station Télégraphe ou la Butte Montmartre ou encore la Butte aux cailles.

Mais les projets futuristes d'urbanisation ne visent pas à relier des hauteurs, plutôt à relier la mal nommée Montparnasse (qui n'était au départ d'un mont d'immondices surnommé le Parnasse par dérision) à la gare de l'Est ou du Nord (certes toutes deux situées quelque peu en hauteur). C'est en tout cas la vision du collectif d'architectes « et alors » (Yannick Gourville, Céclile Leroux et associés).

Mais, en périphérie, il fut question de doter Issy-les-Moulineaux d'un téléphérique entre la basse-ville et le fort d'Issy. Craignant les critiques, la municipalité a abandonné le projet à l'approche des élections de 2008, une association de défense, « Touche pas à mon ciel », ayant été fondée l'année précédente. Le coût avait été estimé à une vingtaine de millions d'euros (et aurait sans doute, du fait de la distance, 830 m, avoisiné celui, actuel, de Londres).

 

Il ne reste pour l'instant que le Métrocâble de Bagnolet, qui reste en suspens (facile… mais bon). Il serait censé relier la station parisienne (bagnoletaise ! Ndlr) Gallieni au quartier du plateau de la Noue de Bagnolet. Il pourrait remplacer le bus de la ligne 122 et transporter entre 2 000 et 3 000 passagers chaque jour. Mais un projet concurrent envisage une liaison, toujours par nacelles suspendues, entre Romainville et Bagnolet, le long du talus de l'autoroute A3, sur plus de deux kilomètres, desservant deux stations à Montreuil (Il ne s’agissait pas d’un projet « concurrent » mais d’un projet, émanant des mêmes aménageurs, Delta-ville et l’APUR, qui avait le mérite de prévoir des interconnexions et d’avoir une vraie cohérence en termes de transport et d’urbanisme. Ce projet, compte tenu de la quantité des projets de transports en commun à financer en Ile de France, est abandonné, car il n’avait aucune chance d’être financé par la Région et l’État… pas plus d’ailleurs que le simple téléphérique que la municipalité agite aujourd’hui devant nous. Ndlr)

 

Plus loin de Paris, mais ce depuis 1989, il est toujours envisagé de doter le sud-est de la capitale d'une liaison par câble entre la station Pointe du Lac de Créteil et Villeneuve-Saint-Georges.

Christophe Grébert et l'association Puteaux Ensemble envisagent de proposer la création d'une telle liaison entre le centre-ville putéolien et le quartier de La Défense. Les élus nantais du Modem, bizarrement contrecarrés par ceux des Verts, ont proposé un tel franchissement de la Loire entre Rezé et la Butte-Saint-Anne.

Ces projets ont plusieurs avantages dont celui d'émettre très peu de gaz à effet de serre et de pollution. Ce TCSP (transport en commun ou collectif en site propre, comme les tramways) pourrait peut-être voir le jour avant celui projeté pour relier la station Cour Saint-Émilion à Charenton-le-Pont (sur une distance de 1,5 km).

2015 : Brest ?

Le téléphérique Brest Métropole Océane est un projet destiné à relier les deux rives, soit la rive gauche de Brest et le futur quartier des Capucins sur l'ancien emplacement des arsenaux.

Sur une distance de 410 mètres, trois cabines par sens grimperaient de 28 à 60 m pour permettre le passage des plus hauts bâtiments de guerre de la Navale. Mise en service prévue vers 2015.

Les autres téléphériques urbains résolvent des problèmes de fort dénivelés et ont aussi une vocation touristique comme celui de Grenoble (première version en 1934). En revanche, à Bolzano (Italie), il s'agit de relier les deux gares distantes de 4,6 km, et celui de Coblence permet de franchir le Rhin.

La France est bien dotée en spécialistes des télécabines, téléphériques et funiculaires (comme celui de Montmartre ou le Dos Guindais de Porto). Le groupe savoyard Poma, l'un des chefs de file du domaine (auquel on doit aussi, à Londres, la célèbre roue du London Eye), compte de nombreuses réalisations en France et de part le monde.  

Le seul inconvénient patent et permanent de ce mode de transport, peu perceptible à Londres, c'est, comme pour les métros dits aériens, la gêne esthétique pour les riverains, surtout si le parcours est vraiment plat. L'autre ennui, c'est que, comme par exemple à Québec pour le téléphérique de la Chute Montmorency, il faut envisager, pour des raisons de sécurité, de minutieuses inspections qui peuvent entraîner la suspension totale du service pour une bonne semaine (voire un mois). Les villes de Montréal et Laval y songent toutefois.

Les futuristes d'antan et de naguère envisageaient des navettes volantes mais pas vraiment des téléphériques traversant des autoroutes et des zones urbaines en terrain plat. C'est pourtant devenu une réalité, et celui de Londres en préfigure sans doute bien d'autres, du fait du prix des terrains, de la densité des obstacles, de la cherté des métros et de bien d'autres facteurs. On s'enverra sans doute plus fréquemment en l'air de la sorte à l'avenir en zones urbaines denses… (http://www.come4news.com/telepherique-urbain-apres-londres,-paris-510768)»

Le projet de téléphérique entre la station de métro Gallieni et la Noue, porté par l’aménageur Deltaville (Deltaplane ?) et agité devant nos yeux « ébahis » par Everbecq (dans ses périodes d’euphorie) est un leurre.

 

Dans l’esprit de ses promoteurs il pourrait faciliter l’hyper-densification de la Noue. Il serait en tout cas la condition à la venue du promoteur privé qui serait prêt à construire deux grandes tours* sur les terrains Homebox et Stokvis de la zone d’activités de la Noue.

 

Petit hic, le téléphérique bagnoletais est aujourd’hui estimé à environ 15 millions d’euros (prix à multiplier par 2,4 ?) et il n’y a aucun financement prévu.

 

Pierre Mathon

 

* Contrairement à ce qu’avait affirmé Everbecq (euphorique) dans le Parisien, les tours prévues ne sont pas de 200 mètres de hauteur, mais de 165 mètres et 120 mètres, ce qui n’est déjà « pas mal », surtout pour des immeubles comportant des logements au-dessus du bruit et de la pollution de l’autoroute A3.

 

Quelques uns des articles que nous avons consacrés au téléphérique de Bagnolet :

Le 23 avril 2008 : http://www.bagnoletenvert.com/article-18954195.html

Le 28 août 2009 : http://www.bagnoletenvert.com/article-35373156.html

Le 22 janvier 2011 : http://www.bagnoletenvert.com/article-du-telepherique-gallieni-la-noue-au-metro-cable-le-long-de-l-a3-leurre-ou-realite-65556986.html

Le 15 août 2011 : http://www.bagnoletenvert.com/article-revolutionnaire-le-metro-cable-81577702.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires