Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 10:41

cm7mars12-4

Voici le courrier adressé le 18 février (au lendemain du conseil municipal du 15 février) au maire en recommandé par le collectif Jean Lolive La Noue.

Pierre Mathon

Photos prises au conseil municipal d’hier 7 mars où les locataires de Jean Lolive ont pu prendre la parole, après le refus qui leur avait été opposé par le maire le 15 février.

cm7mars12-8

 

« Nous sommes les habitants du quartier de La Noue – Jean Lolive.

Tout d’abord, nous souhaitons fermement dénoncer et revenir sur les incidents du dernier conseil Municipal du mercredi 15 février 2012. Cette situation est intolérable. Les citoyens et élus de Bagnolet ont effectivement assisté et ont été témoins de provocations, d’agressions, d’injures de la part de votre « garde rapprochée ». Cette situation aurait pu avoir des conséquences dramatiques et terribles.

Nous nous interrogeons fortement à cet effet, sur sa légitimité, et de ce fait sur son officialisation auprès des services municipaux. Quelle est la nature exacte du contrat de prestations de services vous liant à ces « hommes de mains » ? Ce contrat a-t-il été conforme aux procédures de marchés publics ? Quel est sa finalité, son but et les raisons officielles de leurs présences au conseil municipal ?

Vos agissements respectifs, sont indignes, méprisants, irrespectueux et simplement graves tant sur le plan de la citoyenneté que sur le plan judiciaire. La présence des forces de police témoigne également de cette gravité.

Notre droit à la parole, programmé, a été bafoué, et interdit et ce, de manière arbitraire.

Désormais, à travers cette orchestration, vous avez, Monsieur le Maire, apporté un visage sombre et effroyable à notre ville.

Vous avez choqué les citoyens, vos élus, qui ont porté votre candidature par confiance, et ceux qui portent en eux l’histoire honorable de cette Commune.

Pourtant, nous avions, à travers cette demande de parole, souhaité annoncer publiquement et organiser une rencontre avec vous, vos Elus, et Conseillers dans les semaines à venir. Cela avait été soulevé et prévu durant notre dernière rencontre, le mardi 31 janvier 2012, au Centre Toffoletti, en présence de votre Premier Adjoint, Laurent Jamet.

Dans ces conditions, et à travers cette rupture de dialogue de votre part, nous ne pouvons revenir qu’à l’évidence et à notre premier ressenti, à savoir votre volonté et votre acharnement à éviter l’échange, rompre les discussions, et depuis ces évènements, imposer avec force et cruauté votre politique. Tout cela est préjudiciable à notre Commune.

De même, aux termes des trois précédentes rencontres, et de notre précédent courrier resté sans réponse (de votre part), nous revenons une fois de plus vers vous, afin d’apporter notre parole et confirmer notre position dans le cadre du projet de réaménagement de notre quartier.

Nous maintenons désormais le fait que nous trouvons aberrant le manque d'informations et l'absurdité de cette pseudo-concertation. Le projet a été conduit dans l'opacité la plus totale, avec brutalité et sans respect pour les habitants.

Par ailleurs, nous continuons à dénoncer les tentatives de division entre les habitants. Cette démarche basée sur l’individualisation au sein des locataires de la rue Jean Lolive, en faisant du porte-à-porte et en les contactant par téléphone par le biais d'une société mandataire, ou que ce soit à l'échelle du quartier en isolant les différentes parties du projet.

Ce projet nous a été présenté comme favorable à notre cadre de vie, cependant, nous constatons que derrière un vocabulaire soigneusement étudié, vous nous imposez :

 

 Le bétonnage du quartier, que vous appelez « résidentialisation », alors que sur la dalle nous sommes déjà 55.000 habitants au km² ;

 

 La suppression des espaces verts, que vous voulez remplacer par des jardins privatifs ;

 

 La revente des espaces publics pour construire des logements privés que vous appelez « logements sociaux d'accession à la propriété privée ».

 

En somme, il s'agit de faire un quartier économiquement rentable et humainement invivable, comme en témoigne la volonté d'expulser du quartier les habitants du 2 et du 4 rue Jean Lolive, et de procéder à des aménagements tout autour en défigurant nos habitations et notre quartier.

Notre précédent courrier et nos diverses interventions solidaires lors de nos précédentes réunions témoignent de notre acharnement à annuler votre projet.

Par ailleurs, qu'en est-il du projet ANRU 2007 et de son ouverture sur les parcs ?

Pour toutes ces raisons, nous exigeons une réponse écrite à notre précédent courrier, soulignant explicitement et officiellement que les logements du 2 et 4 de la rue Jean Lolive ne seront pas détruits, et plus généralement mentionnant l'abandon total du projet.

Certes, Monsieur le Premier Adjoint, Monsieur Laurent Jamet nous avait adressé un courrier. Néanmoins, cela est très nettement insuffisant, particulièrement où notre premier courrier vous avait été adressé personnellement, à votre attention, et soulignant que de par vos fonctions publiques, vous deviez prendre un engagement citoyen, responsable et respectueux.

Par conséquent, nous vous invitons donc à une réunion le mardi 13 mars à 20h au centre Toffeletti afin d’entamer une réelle concertation en vous exposant nos revendications pour un projet de réaménagement de notre quartier adapté aux attentes de ses habitants.

Enfin, nous tenons vivement et chaleureusement à remercier les nombreux élus qui, comme nous ont été choqués, méprisés, maltraités et indignés, lesquels ont été solidaires en quittant le Conseil Municipal, portés également par la crainte d’être considérés comme complices de ces agissements irrespectueux et irresponsables.

Vous comprendrez, ainsi Monsieur le Maire, que notre détermination est sans faille.

Dans l’attente de votre réponse écrite,

Nous vous adressons nos cordiales salutations distinguées.

Le Collectif Jean Lolive-La Noue »

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans La Noue
commenter cet article

commentaires