Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 08:22

methanisation-projet-usine1.jpg

Dans un article du Parisien de ce jeudi 26 avril 2012 qui reprend un communiqué de presse du Syctom, ce dernier se vante d’une « victoire » devant le tribunal contre les riverains de son projet d’usine de déchets. 

Le recours déposé contre le permis de construire par les riverains a été rejeté par le tribunal au motif qu’ils n’avaient pas respecté les délais légaux prévus (deux mois). Et pour cause !
Le lancement de ce projet a été dissimulé à la population lui interdisant de fait de se défendre contre cette aberration.
Ainsi, bien évidemment, le tribunal n’a pas pu juger sur le fond du dossier.
Les riverains n’ignoraient nullement qu’ils avaient été empêchés, par manœuvre, d’exercer leurs droits de recours dans les délais, mais il leur fallait agir pour faire exploser l’omerta qui pesait sur ce projet et pouvoir s’organiser en informant les habitants-citoyens.

L’association de riverains et des habitants-citoyens ARIVEM, qui se bat contre ce projet gigantesque, ruineux  et dangereux en pleine ville est scandalisée, non pas par la décision du tribunal (attendue), mais par le mépris dans lequel le Syctom tient les riverains du site en les stigmatisant en parlant de « certains groupes d’intérêts » en opposition à un soi-disant projet d’intérêt général. En gros, ils se congratulent d’avoir réussi à les « rouler dans la farine », les considérant vraiment comme des ennemis.

 

L’ARIVEM  conclut de son côté son communiqué ainsi :

« Cela continue donc, cette communication choquante étant la vitrine de la façon de procéder des porteurs de ce projet fou.

 

 Y-a-t'il de plus grands intérêts que la protection de la santé, de la sécurité et de l'environnement des habitants et travailleurs ? C'est la question que nous posons à la direction du SYCTOM, et à tous nos élus, en leur demandant de nous protéger contre une atteinte flagrante au principe de précaution. »

Accident dans une unité de méthanisation en Seine-Maritime

 

Le Syctom n’a de cesse que de faire passer les craintes légitimes des riverains pour des peurs irrationnelles. Pas de chance : une nouvelle fois, cette  technologie a (encore) fait des siennes dimanche 22 avril en Seine Maritime.
Les dégâts sont importants,
Les habitations ne sont qu’à 4 km alors qu’à Romainville elles sont à moins de 100 m !

methanisation-incendie-2.JPG 

La presse locale ( www.courrier-picard.fr  23 avril 2012) en rend compte :

 

« FRESNOY-FOLNY (76) : Le centre des déchets en feu...!!!

D'importants moyens de secours ont été mobilisés dimanche pour un incendie chez Ikos Environnement. Les risques de pollution de l'air et du sol ont été contenus.

Lorsqu'un sinistre se déclare dans «un établissement répertorié», les pompiers ne lésinent pas sur les moyens. On a pu le vérifier, hier, au centre de valorisation des déchets, Ikos environnement, à Fresnoy-Folny (à 18km de Blangy-sur-Bresle, en Seine-Maritime).

Dix-sept camions et pas moins d'une cinquantaine de soldats du feu ont été engagés pour maîtriser un incendie. Vers 11 h 30, des automobilistes, circulant sur la D1314 entre Eu et Neufchâtel-en-Bray, ont donné l'alerte en apercevant une épaisse fumée noire se dégager du site. «Le feu qui a démarré dans un four de séchage des matières végétales s'est propagé au bâtiment dans lequel il se trouvait, ainsi qu'au bâtiment mitoyen, indique le lieutenant colonel  Porcelli, responsable de l'intervention.

L'incendie a fait fondre une cuve contenant 12 m3 d'acide sulfurique concentré située entre les deux bâtiments». «Les premières maisons sont situées à environ 4km»

À l'air, l'acide sulfurique émet des vapeurs toxiques invisibles.

Dès l'arrivée du fourgon «risques technologiques» venu de Dieppe, des mesures des vapeurs de nuage ont été faites pour évaluer les risques encourus par la population. «Mais à 500 mètres, il n'y avait déjà plus rien, alors que les premières maisons sont situées à environ 4 km du site», rassure le lieutenant colonel Porcelli.

Les secours ont également dû gérer le problème des risques de pollution du sol. «Si une partie de l'acide sulfurique est bien restée dans la cuvette de rétention, une seconde partie s'est mélangée aux eaux d'extinction, poursuit le responsable de l'intervention. Ces eaux se sont déversées dans une bâche prévue à cet effet, mais également sur un terrain jouxtant le site de l'usine et appartenant à l'entreprise. Une neutralisation à la craie est en cours».

Pendant toute la durée de l'intervention, un périmètre de sécurité a été établi par les pompiers et  les gendarmes, en raison notamment du risque d'explosion. Un ingénieur de la Dréal (Direction  régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement) était également sur place.

À 16heures, une partie des moyens de secours avait été levée. Une surveillance restait toutefois en place sur le site, des fumées se dégageant encore du bâtiment principal. L'origine précise du départ de feu n'était pas connue hier.... »

À suivre.

 

Hélène Zanier

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires