Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

8 novembre 2011 2 08 /11 /novembre /2011 22:46

maree-noire-NZ-3.jpg

Ce n’est pas parce que plus personne n’en parle que la marée noire à proximité des côtes de la Nouvelle Zélande n’existe plus.

La marée noire n’est toujours pas enrayée et une partie des plages néo-zélandaises pourraient être polluées pendant des années.

Le blog Bagnolet en Vert http://www.bagnoletenvert.com/article-nouvelle-zelande-la-maree-noire-de-la-connerie-86751934.html et   http://www.bagnoletenvert.com/article-maree-noire-et-rugby-en-nouvelle-zelande-86374095.html continue à vous informer.

Voici un article paru hier sur zegreenweb.com qui rend compte de la catastrophe, plus d’un mois après que le porte-containers Rena ait heurté un récif de la baie de Plenty.

« Marée noire en Nouvelle-Zélande : le sort s’acharne

par Guillaume Duhamel, Lundi 7 novembre 2011

La majorité des médias de masse se sont détournés d’elle et donc de cette catastrophe écologique depuis que la Nouvelle-Zélande a remporté, d’extrême justesse, « sa » Coupe du Monde de rugby. La victoire finale des All Blacks n’a cependant pas coïncidé avec un miracle dans la baie de Plenty, qui abrite une biodiversité marine inestimable mais continue de souffrir mille tourments depuis le 5 octobre dernier, jour où le porte-containers Rena, battant pavillon libérien, est allé se fracasser contre le récif des Astrolabes. Un événement tragique, ô combien évitable vu la notoriété de l’obstacle et qui a suscité un émoi considérable dans le pays ainsi qu’une belle vague de solidarité, l’entreprise néo-zélandaise Skeinz,spécialisée dans la commercialisation de laines en tout genre, ayant par exemple invité la population à tricoter des pulls pour sauver les pingouins mazoutés (NDLR : un programme officiel et bénévole de nettoyage des plages est également en place depuis le 12 octobre. Plus de quatre mille volontaires y ont déjà pris part).

Pour louable qu’elle soit, l’initiative ne suffira malheureusement pas à éviter une insupportable saignée écosystémique sachant que, si quatre cents oiseaux ont pu être recueillis, mille trois cents environ ont d’ores et déjà péri et quatre-vingt-huit containers se sont échappés du cargo à la suite d’une tempête il y a trois semaines. À l’heure où nous écrivons ces lignes, trente-deux d’entre eux ont pu être retrouvés mais les cinquante-six autres sont toujours portés disparus.  « C’est comme rechercher une aiguille dans une botte de foin », a reconnu Andrew Barry, membre du Syndicat maritime de Nouvelle-Zélande (MNZ), qui a ajouté que des grues et des barges seront utilisées pour tenter de ramener lesdits containers à la surface une fois ceux-ci localisés.

 

Alors que l’eau de mer a investi les cuves du cargo, lequel menace chaque jour un peu plus de se briser, la météo est en outre une nouvelle fois venue contrarier les opérations de secours, qui ont dues être interrompues cinq heures hier en raison de la propagation de gaz toxiques. Une vingtaine de sauveteurs se trouvaient alors à bord pour installer les trois tonnes de tuyaux et les deux grosses pompes nécessaires au pompage de l’eau de mer, réalisé à partir du tanker Awanuia et qui est aujourd’hui LA priorité. Une tâche infiniment complexe et tributaire de nombreux facteurs extérieurs, tout comme le pompage des lubrifiants et autres combustibles qui se sont échappés du Rena.

Des experts australiens qui se ont rendus dans la baie de Plenty la semaine dernière ont enfin indiqué qu’une partie de la côte est du pays pourrait être durablement polluée. En tout état de cause, « le nettoyage des plages prendra des mois » et « des fragments de pétrole vont réapparaître pendant des mois et des années », a précisé l’un d’entre eux, Joe Rositano, qui a aussi travaillé sur la marée noire dans le Golfe du Mexique (États-Unis). Il sait malheureusement de quoi il parle. »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Environnement
commenter cet article

commentaires