Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 08:20

parc-de-Sevran5.jpg


Faisons connaissance avec le plus bel espace forestier de la Seine-Saint-Denis, le parc forestier de la Poudrerie de Sevran

Nous publions ci-dessous un article des amis du parc forestier de la poudrerie, paru dans « Liaison », le journal d’Ile-de-France Environnement, qui fait l’historique du parc et en pose la problématique.

À noter que de nombreuses initiatives d’Environnement ont lieu dans le parc de Sevran.

En particulier le samedi 16 octobre une journée consacrée à la gestion écologique des déchets (Retenez votre journée).

 

Pierre Mathon

 parc-de-Sevran4.jpg

« 93 : le parc forestier de la Poudrerie à Sevran

Après le bois de Vincennes et le bois de Boulogne, coup de projecteur sur un petit espace boisé de loisirs d’Ile-de-France : un coin de nature le long du canal de l’Ourcq

Au 18e siècle, l’ancienne forêt de Bondy recouvrait tout le nord-est du département. Les communes

d’Aulnay-sous-Bois, Bondy, Clichy-sous- Bois, Coubron, Livry, Montfermeil, Pavillon-sous-Bois, Rosny-sous- Bois, Vaujours, Villemomble... ne constituaient alors que des clairières noyées au milieu d’une profonde forêt de plus de 3 000 ha. Au début du 19e siècle, le massif forestier commence à être sacrifié par l’extraction du gypse et l’exploitation du bois puis morcelé à partir de la fin du 19e par une importante urbanisation.

II ne reste aujourd’hui qu’environ 400 ha de cette forêt : le parc forestier de la Poudrerie (145 ha) et la forêt de Bondy (170 ha) en constituent l’essentiel.

Par décret impérial du 27 décembre 1865, Napoléon III décide qu’une nouvelle poudrerie sera crée en région parisienne, à Sevran. Sa conception originale est confiée en 1867 à l’ingénieur Gustave Maurouard : c’est le premier site poudrier au monde à utiliser des machines à vapeur au lieu de la force hydraulique des rivières.

Cette poudrerie école fut aussi à l’origine de la conception des propergols solides pour fusées utilisés aujourd’hui dans les “boosters” d’Ariane 5.

Reconversion d’un site industriel

La poudrerie de Sevran-Livry fermera ses portes en 1973 après un siècle d’activité. En 1974, le gouvernement décide de convertir les 110 ha de l’emprise poudrière en espace vert. À partirde1976, l’ONF aménage l’espace pour le compte du ministère de l’environnement et ouvre progressivement au public un parc forestier en conservant les arbres plantés par les poudriers et en créant des pelouses à l'emplacement des bâtiments démolis (sur les 300 bâtiments existants alors, seuls une vingtaine seront conservés parmi lesquels le Boris, le Clocheton (anciennes centrales à vapeur), le Forum (autrefois lieu de fabrication du charbon de bois) et l’arche de la cartoucherie.

En 1982 l'association des Usagers du Parc, devenue les Amis du Parc, créée à l'initiative des anciens de la poudrerie, aménage un musée dans des bâtiments conservés par le ministère de la Défense.

Atouts et faiblesses

Paradoxalement, la forêt fut préservée par la poudrerie alors que l’urbanisation la faisait disparaître peu à peu tout autour. Le fond de l’ancienne forêt subsiste avec les espèces dominantes de chêne pédonculé, charme et hêtre.

On y trouve des paysages contrastés :au nord de la majestueuse coulée verte du canal de l’Ourcq, une zone moins boisée propice aux activités de plein air ; au sud, un secteur plus structuré ayant conservé la composition de l’usine en éventail, complété vers l’est par les vestiges de l’usine linéaire où l’on peut encore admirer les arcs de transmission de la force motrice.

De nombreux aménagements à la périphérie du parc viennent renforcer le rôle éducatif et social du parc : jardins familiaux, classes nature, ferme pédagogique, maison des abeilles, colline de jeux...

La richesse du patrimoine naturel et bâti conduit, en 1994, à son classement comme site remarquable (loi de 1930), faisant du parc de la Poudrerie le premier site classé en

Seine-Saint-Denis. Autre distinction : en 2006,15 parcs et forêts du département (dont le parc de la Poudrerie) sont intégrés au réseau européen Natura 2000 au titre de la directive “Oiseaux”.

Le parc souffre pourtant d’importantes carences. En 1995, le ministère de l’Ecologie, principal propriétaire, cesse d’intervenir.

Après quelques années d’abandon, la région prend le relais mais sans visibilité au-delà de 2013. Le transfert de propriété à une collectivité territoriale reste assujetti à une étude sur la pollution du site qui n’est toujours pas terminée. Ensuite de nombreux bâtiments sont délabrés et à l’abandon. Ces témoins d’une poudrerie impériale du 19e siècle sont en train de mourir dans l’indifférence générale.

Enfin, le million de visiteurs annuel engendre une telle pression que l’espace naturel se dégrade d’année en année.

Michel Glévarec

président des Amis du parc forestier de la Poudrerie

www.apfp.fr | contact@apfp.fr »

Partager cet article

Repost 0

commentaires