Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

2 août 2011 2 02 /08 /août /2011 10:31

dal 30juil11-45

Les expulsions se multiplient cet été, de l’expulsion du 178, rue Robespierre à Bagnolet

expulsion 22juil11-4

à celle des Sorins à Montreuil.

Sorins 30juil11-1 - Copie

Nous publions ci-dessous un communiqué du Dal daté du 1er août qui se prononce pour l’arrêt immédiat des expulsions et la mise en place d’un plan d’urgence.

Pierre Mathon

« Les expulsions se multiplient en plein milieu de l’été. Arrêt immédiat des expulsions et mise en place d’un plan d’urgence

L’été 2011 est marqué par une recrudescence des expulsions, sans relogement, mais aussi des expulsions sans hébergement.

Jeudi dernier le 19 rue Caillé, Paris 18e, propriété d’un particulier, insalubre, est évacué à la suite d’un arrêté du préfet de Police de Paris de péril imminent. 20 célibataires et 4 familles y logent depuis parfois 20 ans, souvent des anciens locataires.
Ce matin, l’hôtelier a mis à la porte les célibataires, d’un hôtel situé à Arcueil. 
En cas de péril, l’État doit les héberger jusqu’à leur relogement. Ils ont des papiers et travaillent.
Ils rejoignent dans l’après midi le square Boucicaut, Paris 7e occupé depuis 2 semaines à Sèvre Babylone.

Samedi, une armada de policiers conduite par le Préfet de Seine Saint Denis expulse les squatters de la rue des Sorins, et s’acharne sur eux  lorsqu’ils se regroupent sur une place à proximité, ou lorsqu’ils manifestent le lendemain pour exiger un relogement. 

Une femme avec deux enfants en bas âge, chassée de l’hôpital Kremlin Bicêtre ou elle était accueillie depuis début Juillet échoue aujourd’hui au square Boucicaut. Elle avait été expulsée d’un hôtel d’Ivry fin juin, avec d’autres familles dont elle a perdu la trace.

De nombreuses familles du square Boucicaut sont menacées d’expulsion dans les tout prochains jours, et un premier siège de solidarité est organisé chez une des familles qui attend l’intervention de la police depuis ce matin.

Ce soir, de nombreuses familles seront à la rue, et les locaux du DAL sont désormais trop petits pour héberger tout le monde.

Nous demandons un plan d’urgence, le respect et l’application des lois : 

L’hébergement immédiat, sans condition, décent,et durable de toute personne à la rue, conformément à l’article L345-2 et suites du code de l’action sociale et des familles,

Le relogement des prioritaires DALO, dans les délais, et un programme de rattrapage sur 6 mois pour les 20 000 prioritaire DALO non relogés en ile de France, laissés pour compte par l’Etat et le Gouvernement, dont les 300 familles du square Boucicaut

Un grand plan de mise à disposition ou réquisition de logements et bureaux vacants appartenant aux grands propriétaires publics et privés, pour tenir ces objectif à moindre coût et dans des délais rapides.

L’arrêt immédiat des expulsions sans relogement, la réalisation massive de logements sociaux accessibles, la baisse des loyers et des charges, l’abrogation des mesures de marchandisation du logement social... »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Logement - DAL
commenter cet article

commentaires

Le Naour Loic 02/08/2011 13:27


"Il est hors de question qu'une seule famille se retrouve à la rue. Un enfant ne dort pas dehors, en France, en 2011"déclarait au monde, le 20 juillet, Benoist Apparu, secrétaire d'Etat chargé
du
logement.

La Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars) a procédé à une enquête sur les réponses données aux personnes à la recherche d'un hébergement d'urgence.
Les
conclusions de cette étude, publiée mardi 26 juillet, révèlent que les trois quarts des parents avec enfants qui sollicitent le 115 pour des problèmes d’hébergement reçoivent une réponse
négative
à
leur demande. Des centaines d’enfants et leurs parents sont laissés ainsi sans hébergement.



Le secrétaire d’Etat en réponse à cette situation n’hésite pas à citer les compétences des conseils généraux qui sont en charge, par exemple de trouver un toit pour les familles avec des
enfants
de
moins de 3 ans ou pour les femmes enceintes.

S’il est vrai que l’on s’accorde maintenant tous à dire qu'effectivement la prise en charge hôtelière de 17 euros par nuit et par personne – soit 1500 euros par mois pour une mère et ses deux
enfants - coûte bien plus cher qu'un logement, on ne décrète pas pour autant le remplacement des places d'hébergement par des logements. A l'heure actuelle, ces logements n’existent pas,
surtout
dans des zones où le marché locatif est très tendu comme l'Ile-de-France et Paris.

Cette politique ne peut donc se mettre en place que sur du long terme.

Force est de constater que le gouvernement ne cherche qu’à faire des économies et qu’il n’a qu’une logique, la rationalisation des coûts.

NOUS DEVRIONS AVOIR HONTE !!!

Loic Le Naour

Un indigné



Avec l'abbé Pierre rue du dragon