Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 16:20

cm 15fev12-6

Deux nouveaux textes au sujet du conseil municipal interrompu* du 15 février

- un texte paru le 20 février sur le blog de Lutte Ouvrière Bagnolet.

- une lettre envoyée au Préfet par les élus Europe Écologie Les Verts

 

Voici le texte de LO, sachant que, rappelons-le, les deux élus LO font partie des huit élus de la majorité municipale qui ont quitté la salle, en solidarité avec les habitants de La Noue, privant ainsi le maire du quorum :

« Conseil municipal du 15 février 2012. Quand les habitants se font entendre au conseil municipal de Bagnolet

Mercredi 15 février, des habitants mobilisés contre les projets de destruction de deux cages d’escalier rue Jean Lolive sont venus à la séance du conseil municipal. Ils voulaient interpeler le maire et lui demander des garanties écrites concernant l’abandon du projet.

Les habitants ont bien raison de vouloir obtenir des garanties écrites. Il en va pour eux de leur logement et de leur cadre de vie. S’ils ont fait reculer la mairie, c’est bien en se mobilisant, en étant nombreux et en venant interpeller le maire publiquement lors de l’avant dernier conseil.

Mercredi dernier, ils voulaient se servir du conseil pour exprimer leur opinion et demander publiquement des engagements fermes. C’est exactement cela la démocratie : quand la population prend son sort en main et veut agir directement sur les élus, sans se contenter d’attendre qu'on lui donne la parole. La population mobilisée a bien raison de vouloir se mêler directement des affaires publiques qui la concernent. Mais le maire de Bagnolet a fait valoir son droit de refuser la parole à des habitants. Certes la loi est de son côté mais cela prouve juste que la loi n’agit pas en faveur de la démocratie réelle.

De plus, se trouvaient dans la salle des boxeurs connus pour leur soutien au maire et présents ce soir là dans le but évident d’intimider les gens. Ces boxeurs ont montré mercredi dernier, si ce n’est leur art de la boxe, du moins leur vocabulaire riche en insultes de tout genre vis-à-vis des habitants comme des élus. Il faut noter qu’aucune de ces manœuvres de bas étage n’a empêché les habitants de lire leur texte. Comme quoi quand on est en nombre et mobilisés, on peut se faire entendre.

Et surtout l’attitude du maire s’est retournée contre lui. Les élus de LO sont d’abord intervenus pour protester contre le refus du maire de donner la  parole aux habitants. Puis ils ont quitté la salle en même temps que nombre d’autres élus. Ainsi le conseil municipal, n’ayant plus le quorum, n’a pas pu se tenir.

Ce sont les habitants de la Noue qui ont été les plus forts ce soir-là. Malgré tous les textes de loi, ils se sont fait entendre et ont obtenu le soutien d’élus.

Pour notre part, élus de Lutte Ouvrière, nous continuerons à soutenir les actions des habitants de la Noue. 
»

 

Voici le courrier au Préfet de Seine-Saint-Denis, des élus Europe Écologie Les Verts. Ce courrier pose, en particulier, la question du curieux service d’ordre du maire,  que l'on a vu "à l'oeuvre" contre le public, le 15 février :

 

« Samedi 25 février 2012

Le scandale du conseil municipal de Bagnolet du 15 février : EELV de Bagnolet écrit au Préfet

Nous vous proposons de lire la lettre que nous envoyons au préfet pour dénoncer le déroulement scandaleux du conseil municipal du 15 février 2012

Monsieur le Préfet,

Nous souhaitons porter à votre connaissance les événements gravissimes qui se sont déroulés lors du dernier conseil municipal de Bagnolet le 15 février 2012.

 Les incidents graves ont été provoqués par le refus du maire de donner la parole aux habitant(e)s lors d’une demande de suspension de séance.

Le règlement intérieur du conseil municipal prévoit cette possibilité. Les habitant(e)s avaient respecté(e)s les délais légaux pour cette demande. Le refus du maire étant, en conséquence tout à fait arbitraire.

Il faut savoir que depuis plusieurs années, les demandes de suspension de séance par les habitant(e)s sont systématiquement acceptées.

 Devant ce refus, des élu(e)s ont protesté ainsi que des habitant(e)s contre ce déni de démocratie.

 Un élu de la majorité, Mr Lardreault, a débranché les fils de la sonorisation pour empêcher les élu(e)s de l’opposition de s’exprimer. Par contre, Mme Lacour, autre élue de la majorité laissait l’accès à son micro à un individu proférant des menaces à l’encontre des habitant(e)s.

 À ce moment, nous avons constaté le positionnement autour de la salle du conseil municipal d’individus, identifiés comme des proches du maire, boxeurs dans une association de Bagnolet et pour certains salariés de la ville, chargés d’impressionner les habitant(e)s présent(e)s dans une posture agressive.

 Devant cette situation, des élu(e)s de l’opposition et de la majorité municipale ont quitté la salle du conseil. Cette décision a eu pour conséquence d’arrêter le conseil municipal faute de quorum.

À cet instant, des incidents graves se sont produits. Incidents déclenchés par des individus proches du maire qui ont menacé et insulté les citoyen(ne)s qui quittaient le conseil municipal.

Nous souhaiterions connaître à quel titre ces individus sont intervenus dans un lieu de réunion des élu(e)s de la République.

Etaient-ils mandatés par le maire ? Sont-ils intervenus en violation des lois de notre République ?

Dernier point, à la demande du maire, deux policiers ont pénétré dans l’enceinte de la mairie.

Enfin, nous tenons à votre disposition des preuves accréditants nos affirmations.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de notre considération très distinguée.

 Par EELV de Bagnolet »

Nous signalons, aux élus de LO comme aux élus d’EELV, que le règlement du conseil municipal de Bagnolet prévoit (en son article 7), non seulement que le public peut prendre la parole mais, qu’à défaut de l’accord du maire, un vote peut être organisé pour lui donner la parole : « L’assemblée sur proposition du maire ou à la demande du tiers de ses membres, peut par vote à main levée, suspendre la séance pour permettre l’expression du public ».

http://www.bagnoletenvert.com/article-le-droit-a-la-parole-du-public-lors-des-conseils-municipaux-rappel-et-mode-d-emploi-99589179.html.

Nous souhaitons que cet article puisse être utilisé en cas de nouveau refus du maire (nouveau refus qui n’est pas à exclure).

Pierre Mathon

* Il faut noter que dans la grande faiblesse où il se trouve, le maire n’a toujours pas convoqué la suite du conseil municipal interrompu à la suite duquel 18 points de l’ordre du jour sont restés en suspens.

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires