Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 23:47

Femmes Manifestation-pour-les-droits-des-femmes-le-7-mars-a


Au-delà du soulagement de certains responsables du PS, l'abandon des poursuites à l'encontre de DSK, s’avère un peu moins simple si on se place du point de vue du droit des femmes. C’est en tout cas un mauvais signal envoyé aux 75 000 femmes victimes, en France par an, de viols et d’agressions sexuelles.

« Je veux savoir s’il y a eu viol ou pas » a déclaré Marie-George Buffet. « La décision du procureur fait courir de grands risques au droit des femmes en revenant au temps où les victimes de viols étaient a priori coupables, au temps où le viol n'était pas considéré comme un crime ». Pour l’ancienne secrétaire nationale du PCF, c'est le droit des femmes à dénoncer le viol qui est remis en cause par cette décision de la justice américaine : « le refus de faire juger l'affaire dans laquelle l'ancien directeur du FMI est accusé de viol est une mauvaise nouvelle pour la justice et une mauvaise nouvelle aussi pour les femmes. Car à ce jour la vérité n'est pas dite, ni pour le présumé innocent ni pour la présumée victime ».

Pour l'association « Osez le féminisme ! », « la crédibilité des plaignantes est en permanence remise en cause dans les affaires de viols » et elle souligne qu’« il n’y a pas de bonne ou de mauvaise victime. Rien de ce qu’une femme a fait ou dit dans le passé ne devrait permettre de minorer la violence qu’elle a subie. ».

La mère de Tristane Banon, qui a porté plainte en France contre Dominique Strauss-Kahn pour tentative de viol et agression sexuelle, s'est déclaré indignée par la décision newyorkaise: «Il n'y a absolument aucune raison de considérer que M. Strauss-Kahn est aujourd'hui blanchi», a-t-elle dit.

À suivre.

Pierre Mathon

Publié sur le blog Bagnolet en Vert :

http://www.bagnoletenvert.com/article-affaire-dsk-mise-au-point-d-osez-le-feminisme-74043397.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-affaire-dsk-sexisme-ils-se-lachent-les-femmes-trinquent-74323563.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-jacques-maheas-condamne-pour-agression-sexuelle-toujours-senateur-maire-de-neuilly-sur-marne-75816988.html

http://www.bagnoletenvert.com/article-l-etau-se-resserre-sur-le-senateur-maire-maheas-76580306.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Féminisme
commenter cet article

commentaires

eric taton 24/08/2011 21:57


Donc de nos jours, on est présumé coupable parce qu'on est un homme. Et on doit être condamné même sans preuve.
La remarque consistant à dire qu'il n'y a pas procès donc qu'on ne sait pas la vérité est hypocrite. Il n'y a pas procès car il n'y a pas de preuve et que la crédibilité de l'accusatrice est nulle,
c'est le moins que l'on puisse dire (mensonges répétés, volonté clairement exprimée de faire de l'argent).
On est revenu un siècle en arrière où Dreyfus était coupable parce que juif. La Strauss Kahn est coupable parce que homme.
A moins de considérer que tout contact sexuel est délictueux.
Il est bien sur dommage que cela risque de discréditer les femmes réellement victimes de viols et de maltraitance.
Mais cela vaut-il une injustice ?
Répare-t'on une abomination par une autre abomination ? Non.
(pour mémoire à ceux qui vont râler, les guesdistes qui se croyaient de gauche il y a un siècle étaient anti-dreyfusards, pensez-y).
NB : s'il y avait eu des preuves, j'aurai bien sur souhaité condamnation (que les choses soient claires)


Bagnolet en Vert 25/08/2011 00:39



Sur le droit des femmes en
général : alors que 75 000 femmes sont victimes de viols chaque année en France, seules 10% portent  plainte. Il en est de même, voire pire, dans les autres pays.
 


Sur  l’affaire DSK-Nafissatou
Diallo : le procureur a abandonné l’affaire, non parce qu’il avait acquis la conviction de l’innocence de DSK mais parce qu’il a estimé qu’il n’avait aucune chance de convaincre l’unanimité
des jurés de sa culpabilité.


L’argument sur les mensonges de la plaignante nous
interroge : aurait-on le droit de violer une femme au prétexte qu’elle serait une menteuse ? DSK lui-même après avoir affirmé qu’il n’y avait pas eu relation sexuelle a affirmé le
contraire en prétendant qu’elle était consentie. Quelles conclusions tirer du fait qu’il ait menti ? Il n’a jamais fourni (et ne fournira jamais) sa version des faits… Le rapport note :
« 
Les preuves physiques, médicales ou autres qui sont disponibles dans cette affaire ne sont pas de grande valeur sur la question clé de l'usage de la force et de l'absence de consentement. Elles
établissent de façon concluante que l'accusé a eu des contacts sexuels avec la plaignante le 14 mai 2011. Elles ne prouvent cependant pas que ces contacts ont été imposés par la force ou étaient
non-consentis, et elles ne corroborent pas certains aspects du récit, par la plaignante, des faits incriminés. » En un mot, DSK affirmant que ces relations étaient librement consenties, le
doute lui bénéficie. Il est vrai devant
un contact sexuel, dans une chambre d’hôtel, qui dure 7-9 mn, entre une jeune femme de chambre et un vieux directeur du FMI, il y a de quoi s’interroger sur son caractère librement
consenti.


D’où le regret des associations
féministes, pensant au droit des femmes dans le cas de viols, que le procès en pénal soit abandonné.


Même si le procès en civil (etc.) se
poursuit et que l’affaire soit loin d’être terminée.


À suivre.



Pierre Mathon