Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

11 décembre 2011 7 11 /12 /décembre /2011 16:22

300px-Montreuil_mairie.jpg

C’est au tour du Comité des Œuvres Sociales (COS) de la ville de Montreuil après le Comité d’Entreprise de la RATP il y a quelques jours, et après celui d’EDF, il y quelques années, d’être épinglé par une enquête.

Il semblerait que ces exemples ne soient que la partie émergée de l’iceberg tant le sujet est tabou et tant la complaisance de certains « élus de la République » est courante.

Nous ne pouvons donc que saluer le courage des élus qui osent exercer un contrôle, dénoncer et faire cesser les dérives.

 

L’article du Parisien du 9 décembre, suivi d’une déclaration de la Mairie de Montreuil :

«A Montreuil, les vacances de luxe des élus de la CGT

Commandé par Dominique Voynet, un audit sur les incroyables dépenses du comité des œuvres sociales de la mairie provoque un conflit ouvert entre la maire de la ville et la CGT.

Marc Lomazzi avec Olivier Baccuzat | Publié le 09.12.2011

Après le rapport au vitriol de la Cour des comptes sur le comité d’entreprise de la RATP, voici une nouvelle affaire embarrassante pour la CGT. Dans un audit interne que nous nous sommes procuré, la mairie de Montreuil, dirigée par l’ancienne ministre de l’Environnement Dominique Voynet, dénonce les drôles de pratiques des élus CGT du comité des œuvres sociales (COS) de la ville.

Commandé en juin et achevé le 18 octobre, cet audit dresse un bilan sévère des activités du COS entre 2009 et juin 2011. Au point que la mairie a transmis son audit à la cour régionale des comptes, à charge pour les magistrats d’établir si des faits illégaux ont été commis.

« Le comité des œuvres sociales bénéficie de la plus grosse subvention distribuée par la ville, 1,4 M€. Il était normal que nous exercions un contrôle serré de son activité », explique Dominique Voynet. Au terme de leur enquête, les auditeurs ont été « révoltés » par ce qu’ils ont découvert, témoigne-t-on à la mairie. Première surprise, malgré une « situation financière très confortable », le COS est très sélectif. L’an dernier, seul un tiers des 2840 employés de la mairie ont profité de ses prestations. « Nous partageons ce constat », assure Bernard Grenouillet, élu FSU au conseil d’administration du COS.

Plus étonnant, « la plus grande partie des dépenses a trait aux loisirs, au détriment de l’action sociale », pointe Dominique Voynet. Sur un budget total passé en trois ans de 801000 € à 1,11 M€, les frais de vacances et les voyages ont fait un bond spectaculaire. Résultat : ils ont absorbé cette année 90% du budget, ne laissant que des miettes aux activités culturelles et sportives (9%) et aux aides sociales (0,7%). Pis, « il apparaît que certains adhérents ont pu profiter bien plus des avantages fournis par le COS que les autres adhérents », observe l’audit. D’autant qu’« il ne semble pas exister de montant maximum de subvention par adhérent ».

Reste le plus scandaleux : non seulement une minorité des personnels de la mairie est gâtée par le COS, mais les principaux bénéficiaires ne sont autres que… les élus CGT eux-mêmes. En deux ans et demi, 4 élus CGT, accompagnés de leur famille, ont voyagé aux frais du COS pour un montant de 153024 €. Soit 6 fois plus que les aides sociales distribuées durant cette période. A lui seul, un élu s’est offert 10 voyages (Egypte, Maroc, week-end plongée à La Ciotat…) en 2009, 9 l’an dernier (Kenya, Crète…) et 8 ces six derniers mois (Québec, Méribel, Thaïlande…). Montant de la facture pour cet élu et sa famille : 44000 €. Réponse de Saphia Beltran, la présidente CGT du COS de Montreuil, dans un courrier en date du 25 novembre : « L’accompagnement des groupes […] fait partie des fonctions de l’élu (afin) de s’assurer que le voyage se déroule pour le mieux. » Alors que les tensions sont réelles entre la CGT et Dominique Voynet, qui a ravi en 2008 la mairie de Montreuil au communiste Jean-Pierre Brard après vingt-quatre ans de règne, cette affaire risque encore d’envenimer les relations. « Il est clair que la CGT veut la peau de Voynet », confie un élu d’un syndicat minoritaire au COS.

Le conflit est en tout cas sur la place publique. « Si les élus CGT ne rectifient pas le tir et n’utilisent pas plus l’argent que nous leur versons à des œuvres sociales, je réduirai les subventions », prévient Dominique Voynet, très remontée contre la CGT qui, de son côté, accuse l’élue écologiste de vouloir réduire les moyens du COS. « Les collectivités locales ne doivent pas s’ingérer dans la gestion des associations qu’elles subventionnent », lui a répondu Saphia Beltran. Une drôle de guerre de tranchées s’engage donc à Montreuil, fief de la CGT qui y a établi le siège de la confédération. »

 

Le Communiqué de presse du 9 décembre de la Ville de Montreuil :

« Après les informations du Parisien sur l'audit du Comité des œuvres sociales (COS) des agents de la Ville de Montreuil, Dominique VOYNET tient à apporter les précisions suivantes :

 

« Je suis convaincue depuis longtemps, et le suis plus que jamais, que des syndicats crédibles, légitimes et représentatifs sont essentiels à la vie démocratique de notre pays, pour faire vivre un dialogue social de qualité, visant à la modernisation et à la défense du service public, aussi bien au niveau de l’Etat que des collectivités locales », déclare la Maire de Montreuil.

 

Comptable d’une gestion responsable de l’argent public, Dominique VOYNET rappelle que les moyens du COS, qui bénéficie de la plus forte subvention accordée par la Ville, doivent être utilisés au plus près des besoins des agents de la collectivité, en tenant compte des priorités d’action sociale qui sont celles de la municipalité et des aspirations de la population à plus de justice et d’égalité.

 

Dominique VOYNET, Maire de Montreuil, rappelle que l'audit du COS avait été initié dans le cadre du suivi prévu par la loi des associations et institutions bénéficiaires de subventions municipales. Attachée à la transparence et au débat contradictoire, la Ville de Montreuil s’est conformée aux prescriptions légales en transmettant, comme elle le fait en pareil cas, le rapport d’audit à la Chambre régionale des comptes.

 

Enfin, Dominique VOYNET souhaite que les conclusions de l’audit permettent l’occasion d’un dialogue renouvelé, en vue de renforcer l’action du COS au service des agents de la ville, en concentrant celle-ci sur l’action sociale bénéficiant effectivement au plus grand nombre. »

Hélène Zanier 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Montreuil
commenter cet article

commentaires

SDU CLIAS 93-FSU 12/12/2011 21:58

Une autre approche de la question

Communiqué des territoriaux FSU de Montreuil

Comité des OEuvres Sociales (COS) de Montreuil

Oui à un COS transparent et à l’écoute des agents
Non à un COS sous tutelle !

La municipalité vient d’envoyer aux élus du COS et aux syndicats un rapport sur l’activité du COS de 2009 à juin 2011.
Ce rapport, largement médiatisé, est établi par le service municipal du contrôle de gestion à partir d’éléments fournis par le COS lui-même, pour se conformer à la convention signée avec la
municipalité et qui permet au COS de percevoir la subvention municipale.

Nous prenons acte qu’aucune irrégularité comptable ou malversation n’a été relevée.

Nous contestons certains postulats ou préconisations de ce rapport.
Par exemple, en s’adressant aux agents de catégorie C dans des proportions plus importantes que ce qu’ils représentent dans le personnel, un COS est, pour notre syndicat FSU, pleinement dans son
rôle redistributif.

Pour autant avec ce rapport, les agents, y compris les élus FSU, CGT, CFDT au Conseil d’Administration du
COS, disposent enfin d’informations sur le nombre d’ouvrants-droit, les activités proposées et ceux qui en
bénéficient.
Informations qui demandent encore à être détaillées.

Il est effectivement anormal qu’un nombre limité d’ouvrants-droit (5) consomment, à eux seuls, 65 151 euros de subventions vacances/séjours de 2009 à juin 2011.

Il est effectivement problématique que 4 élus du COS, du fait qu’ils sont accompagnateurs, consomment, à eux seuls, 87 873 euros de subventions vacances/séjours de 2009 à juin 2011.

Cette situation anormale est la conséquence logique d’une orientation où l’accès aux vacances est devenu une priorité au détriment d’autres.

Une priorité qui représente 64 % des subventions distribuées en 2010, soit 681 762 euros (beaucoup plus en 2011) alors même que seuls 881 ouvrants-droit en ont bénéficié sur 2805 inscrits !

Et sur ces 881, un grand nombre sont aidés à plusieurs titres : voyages, location, pensions…

Une priorité où il faut inscrire des ouvrants-droits et leur famille à des séjours/voyages/week-end, même
s’ils en ont déjà bénéficiés peu de temps avant, pour compléter et garantir que le séjour ait bien lieu….

Nous revendiquons la mise en place d’un barème par points pour bénéficier d’un séjour/voyages/weekend, comme cela existe au CDOS du Conseil Général du 93 où la CGT, la FSU le cogèrent et
l’instauration d’une limite par ouvrant-droit pour l’attribution de ces prestations.

Nous sommes aussi en désaccord, avec la revendication d’élu-accompagnateur portée, maintenant, par la
fédération CGT services publics car à de rares exceptions près, il n’y a pas besoin « d’accompagner » les voyages du fait de la présence de guides et il n’est pas sain qu’un élu, par le nombre et
la fréquence des voyages pris en charge par le COS, apparaisse comme un privilégié pour ses collègues.

Alors oui, le COS doit se réorienter pour :

- Toucher un plus grand nombre d’agents et retraités ouvrants-droit, y compris pour leurs vacances

- Développer l’accès à la culture, aux loisirs, aux sports et surtout à leur pratique

Mais pour notre syndicat, c’est bien au Conseil d’Administration du COS élu le 16 juin 2011, au-delà des étiquettes, de mettre en oeuvre cette réorientation.

Il ne saurait être question que la municipalité décide des prestations du COS, fasse un chantage à la subvention et se substitue aux élus choisis par le personnel.

SDU CLIAS 93-FSU 24 rue de Paris 93100 Montreuil
Tél : 01 42 87 43 00 Fax : 01 49 88 06 17 courriel : sduclias93@montreuil.fr

Bagnolet en Vert 13/12/2011 00:20



Merci pour ce texte que je
partage.


Pierre Mathon