Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 11:27

Noisy-le-Sec-usine-Engelhard-copie-1.jpg

Nos amis Verts Anne Déo et Patrick Lascoux, élus à Noisy-le-Sec, exercent leur vigilance Verte au sujet de la démolition de l’usine Allemand-Engelhard, classée Seveso et contenant de l’amiante, du cyanure et du plomb.

Photo LP/ST. L'usine, promise à la démolition, est bourrée d'amiante et de scyanure

Voici l’article, publié dans le Parisien du samedi 5 mai 2012, suivi du courrier adressé au maire de Noisy-le-Sec par les deux élus :

« NOISY-LE-SEC

La démolition de l’usine polluée inquiète élus et riverains

De l’extérieur, l’usine Engelhard n’attire pas l’attention. Elle est pourtant immense puisque son adresse, à Noisy-le-Sec, couvre pas moins de 14 numéros (du 39 au 53, rue de Paris). Mais depuis quelques jours, un panneau inquiète particulièrement les riverains, de l’autre côté de la rue. Il s’agit de sa future démolition. Or cet ancien site d’affinage de métaux précieux, classé Seveso jusqu’en 2001, contient de l’amiante, du cyanure, du plomb…
Jean-Louis habite l’immeuble juste en face de l’usine, depuis 1976. « Lorsqu’elle faisait des lingots d’or, il y avait des fumées nocives qui, en fonction du vent, se dirigeaient vers nos appartements, raconte-t-il. On a dû se battre pour obliger la direction à faire une cheminée plus haute afin que les fumées passent au-dessus de notre immeuble. Maintenant, ce sont les particules d’amiante qui nous inquiètent. Il faudra vraiment faire attention lors de la dépollution de l’usine. » Au total, il y a plus 33 000 m2 à traiter. La destruction du bâtiment entre dans le projet de réaménagement du site, la zone d’aménagement concerté (ZAC) de l’Ourcq, qui devrait permettre la création de 800 logements et d’une école.
Selon l’opposition écologiste, il y a un manque de transparence et d’information. « Personne n’est au courant de tous les produits toxiques contenus dans cette usine, s’insurge Anne Déo, conseillère municipale. Quand on sait que les premières habitations sont à moins de 10 m et qu’il y a trois écoles dans un rayon de 300 m, les riverains doivent être informés.

Un avis favorable sans réserve

L’élue affirme avoir écrit à la mairie, à Bertrand Kern, président d’Est Ensemble, chargé de l’aménagement du site, et au préfet. Sans résultat. « Le maire n’est pas propriétaire, mais il a donné un avis favorable sans réserve, lâche Patrick Lascoux, élu vert. Et pourquoi l’ancien propriétaire privé n’a-t-il pas eu l’obligation de dépolluer ? Résultat : on va utiliser de l’argent public. » Ce dernier redoute notamment des pollutions par infiltration dans la nappe phréatique et dans le canal de l’Ourcq de métaux lourds comme le cadmium, le nickel, le plomb…

Le maire, Laurent Rivoire (NC), rappelle que la ZAC de l’Ourcq a été lancée il y a sept ans et que de nombreuses réunions ont été organisées pour présenter le projet. Par ailleurs, « l’autorisation de démolition est donnée par le préfet, mais mes services ont transmis toutes les informations et les préconisations concernant les polluants présents dans l’usine », précise l’élu. L’Etablissement public foncier d’Ile-de-France (Epfif), l’actuel propriétaire assure de son côté avoir entrepris les démarches nécessaires ». « L’ancien propriétaire a effectué certains travaux comme la protection de la nappe phréatique, la protection de la surface pour éviter la remontée des polluants…, rassure Gilles Bouvelot, directeur général de l’Epfif. Pour le reste de la dépollution, il a été compris dans le prix de vente. Chaque année, nous menons une quinzaine d’opérations de ce type en toute sécurité. Le désamiantage, par exemple, aura lieu dans la démolition pour éviter des particules dans l’air ». D’ici le début de la démolition, prévue à la rentrée de septembre, une réunion d’information devrait être organisée.
SÉBASTIEN THOMAS
 »

Voici le courrier, adressé par les élus Verts au maire de Noisy-le-Sec, il y a un mois :

« Projet de démolition de l'ancienne usine Comptoir Lyon Allemand-Engelhard.

 

Noisy-le-sec, le 7 avril 2012

 

Anne DEO et Patrick LASCOUX

Conseillers Municipaux Europe Ecologie Les Verts

 

À Monsieur Laurent RIVOIRE

Maire de Noisy-le-Sec

Monsieur le Maire,

Plusieurs habitants du Petit Noisy nous ont interpellés sur le projet de démolition de l’ancienne usine Comptoir Lyon Allemand-Engelhard.

Ce sont eux qui nous ont appris que vous aviez donné votre accord pour le démantèlement de cette ancienne usine d’affinage de métaux précieux.

 

Nous partageons leur inquiétude et leur colère.

 

En effet, vous avez pris cette décision seul, (sous le sceau du secret ?) sans en informer ni les élus de votre conseil, ni les Noiséens riverains de cette friche industrielle.

Aucune information sur le chantier de démolition programmé et aucune garantie sur la qualité et l’ampleur de la dépollution envisagée qui doit absolument aboutir à une absence totale de risques sanitaires et environnementaux

Aucune information non plus sur la durée prévisionnelle des travaux ni sur les conditions d’évacuation de ces déchets toxiques , questions qui préoccupent légitimement les riverains.

Aucune information enfin sur les projets à venir d’aménagement de ces 33 000 m2. entre le canal et la RN3.

Devons-nous vous rappeler, Monsieur le Maire, que le fonctionnement de cette usine a justifié pendant de nombreuses années que notre ville soit pointée comme exposée à des risques industriels majeurs(usine Seveso), que les habitants du 140 rue de Paris et du petit Noisy ont subi très longtemps les nuisances environnementales liées à son activité et que les sols et les murs de cette friche doivent regorger de substances dangereuses confinées (acides, cyanures, amiante…)

Devons-nous vous rappeler qu’une telle démolition sans étude sérieuse préalable garantissant le risque zéro, ne peut qu’exposer à la contamination :

-Le quartier et le canal

-Les ouvriers de l’entreprise chargée de la démolition

-Les locataires du 140 rue de Paris

-Les enfants de l’école maternelle Renoir située au cœur de la cité …

Devons-nous vous rappeler, Monsieur le Maire, que dans notre département, les hommes, les femmes et encore davantage les enfants subissent bien plus qu’ailleurs les choix irresponsables des décideurs économiques et politiques qui préfèrent le profit honteux à la santé des citoyens.

Devons-nous vous rappeler Monsieur le Maire, que les habitants du Petit Noisy ont déjà leur lot de pollutions en tous genres et qu’il faut que cela cesse !

En conséquence nous vous demandons solennellement

-de revenir sur votre décision,

-d’attendre a minima les conclusions de la commission préfectorale chargée de l’évaluation des risques et de les rendre publiques comme le préconisent les directives européennes sur l’environnement

-d’organiser très vite une information et une concertation dans le quartier, en confiant ce dossier à une commission pluraliste composée d’experts , d’élus et de citoyens riverains.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer Monsieur le Maire , nos salutations écologistes et citoyennes.

Anne DEO et Patrick Lascoux »

Pierre Mathon

  

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Intercommunalité
commenter cet article

commentaires

Bagnolet en Vert 16/05/2012 10:47

Nous avons reçu de notre ami noiséen Vert Patrick Lascoux des informations sur la suite de cette action.

Bagnolet en Vert 16/05/2012 11:03



« Bonjour,Notre voeu sur la démolition de l'ancienne usine
polluée Engelhard a été rejeté par le conseil municipal (de Noisy-le-Sec. Ndlr) et nous n’avons toujours pas d’éléments de réponse à nos interrogations.


Seule une forte mobilisation nous permettra d’obtenir des informations et
l’engagement d’une dépollution minimisant les risques sanitaires et environnementaux. Nous avons donc lancé une pétition.


Nous vous incitons à la signer et la faire signer
sur http://wwwpetitionpublique.fr?pi=P2012N24578 et à nous retrouver le lundi 21 mai à 18h au 140 rue de Paris (RN3) à Noisy-le-Sec.


Amicalement.


Patrick Lascoux »