Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 12:33

cm 15fev12-14

Le 20 février, le blog des élus « communistes » de Bagnolet a fait paraître un article, où malgré l’anonymat, nous avons reconnu la plume de Laurent Jamet, dont le zèle, (après sa rupture d’il y a quelques mois avec le maire) nous questionne.

Une vue du conseil municipal du 15 février après la sortie du public et des conseillers municipaux solidaires

Nous reproduisons ci-dessous ce texte avec, naturellement, quelques commentaires.

« Conseil municipal de Bagnolet : savoir se respecter (Respect ! À commencer par celui, dû aux habitantEs de cette ville ! NDLR)

Le dernier conseil municipal, instance de débat démocratique et de prise de décisions des élus issus du scrutin universel direct (L’ensemble du conseil municipal, oppositions comprises et membres de la majorité solidaires des habitants de La Noue compris ont la légitimité du suffrage universel. Pas seulement le maire et le petit groupe qui le soutient « coûte que coûte ». NDLR), a dû être interrompu (En raison de la sortie d’un grand nombre de conseillers municipaux, refusant le déni de démocratie et qu’en conséquence, il n’y avait plus de quorum. NDLR) et reporté (À quelle date ? NDLR).

La présence d’un groupe de pression très tumultueux (Le « tumulte » en question a été créé de toutes pièces par le refus du maire de leur donner la parole et par le comportement violent d’un certain service d’ordre. NDLR) a apporté, dans une ambiance détestable, confusion et désordre, accentué par  le départ des élus de l’opposition (Ouvrez les yeux, une grande partie des élus de la majorité ont quitté aussi la salle ! NDLR).

Une personne du public a même usurpé l’identité d’une de nos camarades, se prévalant de sa qualité de Maire-Adjointe, pour demander, par téléphone, l’intervention de la police (Toute la salle a pourtant entendu le maire dire à deux reprises : « je vais appeler la police ». NDLR), ce qui a conduit à un surcroît de tension.

 

Pourquoi une telle situation ?

 

Les services de la ville et de l’OPH travaillent sur des hypothèses, avec la même logique qui a toujours prévalu : la justice sociale et le respect des habitants. (Bla bla bla)

Qu’on en juge sur pièce : Bagnolet est la ville de la petite couronne dont les loyers de son OPH sont les plus faibles au regard des autres organismes de logements sociaux de notre région (C’est possible, mais on veut des chiffres. NDLR).

Qu’on en juge sur pièce : à travers les relogements de l’opération Blanqui (Parlons-en de l’opération Blanqui où 130 logements sociaux ont été supprimés, parmi les moins chers de Bagnolet, pour seulement 65 logements construits … sur un espace vert et un terrain de boules. NDLR), l’une des premières reconstruction puis démolition de France quand tant d’autres villes ont fait le choix inverse (Il est vrai que l’on peut trouver encore plus à droite que la gestion municipale de Bagnolet. NDLR).

 

Une piste de travail à la Noue consistait à construire des pavillons sociaux flambants neufs, pour y reloger les habitants (Des pavillons ? Ce n’est pas ce qui a été montré aux habitants. En réalité le projet consiste à bétonner avec 200 logements l’espace vert existant entre les HLM et la copropriété, avec en particulier une barre-tour de 50 mètres de haut et de 50 mètres de long qui barrerait la perspective sur le parc départemental. Sans parler de deux tours prévues sur la zone industrielle, dont une de 165 mètres de haut ! NDLR).

Dans une optique d’aménagement, les architectes proposaient la suppression de deux cages d’escalier. Cette proposition a heurté les habitants. Nous avons donc décidé de ne pas poursuivre le projet démolition de ces deux cages d’escalier (Encore faut-il l’écrire clairement aux habitants dans une lettre signée du maire ! NDLR).

Après une prise de parole lors du conseil municipal de décembre et deux réunions avec la municipalité (Devant la détermination des habitants, la municipalité a cru pouvoir les endormir avec ces réunions « cause toujours », mais ils ne se laissent pas enfumer et veulent une vraie concertation, d’où leur invitation faite au maire pour le 6 mars. NDLR) depuis cette date, des personnes ont une nouvelle fois demandé la parole sur ce sujet  lors de ce conseil municipal (Les habitants de La Noue le disent dans leur courrier «  Notre détermination est sans faille » NDLR). Le Maire a pris la décision de ne pas l’accorder au regard l’ordre du jour chargé (Etude du Document d’Orientation Budgétaire entre autre) et d’autant plus qu’une lettre avait confirmé aux habitants de Jean Lolive que la destruction de leur cage d’escalier n’était plus d’actualité (Ne faites pas semblant de ne pas comprendre que les habitants exigent « une lettre signée de la main du maire, disant noir sur blanc que les numéros 2 et 4 de la rue Jean-Lolive ne seront pas détruits et plus généralement, mentionnant l’abandon total du projet » NDLR) .

 

Mais ne soyons pas naïfs, derrière cela, il y a une manœuvre de discrédit sur toute l’équipe municipale (Il est vrai qu’il y a à Bagnolet un très fort mécontentement vis-à-vis de la gestion municipale. NDLR). Elle fait suite au blocage inadmissible de dizaines de permis de construire (Des dizaines bigre ? Nous ne contestons que huit permis de construire, ce qui n’est déjà pas mal. NDLR), aux recours intempestifs empêchant de recouvrer des sommes (Merci de reconnaître l’efficacité des recours de l’association Bagnolet Écologie … et d’autres. Quoi qu’à y regarder de plus près, ces recours sont loin de tout expliquer. En tout cas, s’ils peuvent modestement contribuer à freiner et limiter l’aventurisme urbanistique et financier du maire, c’est déjà ça. NDLR) dont les mêmes vont s’étonner qu’elles ne soient pas présentes au budget. Ce ne sont plus des arguments politiques qui prévalent, mais des noms d’oiseaux dont certains à connotation raciste, des menaces  anonymes (N’est-ce pas le maire qui a comparé le texte des « citoyens en mouvement », qui ne contient aucune menace, à Mein Kampf ? NDLR), enfin un climat détestable s’installe (C’est vrai, mais à qui la faute ? NDLR).

 

Bagnolet est l’une des villes accordant le droit à la population de prendre la parole lors du conseil municipal (Oui, sur l’initiative des élus Verts en 2001. NDLR), mais cette faculté sert trop souvent de faire-valoir à quelques uns, bloquant les décisions qui concernent tous les habitants (Bla bla bla). Le conseil devient otage (Ce sont les citoyens bagnoletais et les générations futures qui sont pris en otage par votre politique ! NDLR), ce qui n’est pas tolérable. La démocratie est ailleurs, dans des débats sereins (Pour la sérénité, quid du SO occulte ? NDLR), argumentés (Argumentés ? Pourquoi ne pas commencer par répondre point par point au texte des « citoyens en mouvement ? NDLR), où les décisions se prennent en toute connaissance de cause, sans que quiconque ait à craindre sa prise de position (Ah ! Prendre des décisions concernant la vie des gens et ne pas avoir de comptes à rendre. Quel cri du « cœur » ! Dommage, il faut rendre des comptes et comme dirait l’autre : Place au peuple ! NDLR).

 

Les élus communistes et républicains en appellent à la sérénité dans l’intérêt de tous, au respect de valeurs républicaines et au idéaux de progrès humain et social (Bla bla bla).»

 

Dans l’attente de vos réponses, veuillez agréer, cher Laurent Jamet etc.  etc.

 

Pierre Mathon

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Fabien 20/02/2012 22:12

Bonsoir,
Il faudrait Vraient une forte forte mobilisation, j'ai peur que tout ça passe rapidement.

Bagnolet en Vert 20/02/2012 22:31



Tout dépendra de la mobilisation citoyenne. C’est pourquoi
j’aime les habitants de Jean Lolive-La Noue, dont la « détermination » est « sans faille ».


Pierre Mathon



Fabien 20/02/2012 20:54

2 ans avant les municipales ? Ça va être long..malheureusement ils ont encore le temps de se remettre .

Bagnolet en Vert 20/02/2012 21:48



 


Bonjour,


Vu le niveau de la crise municipale et l’état des finances, une
élection anticipée n’est pas à exclure.


Pierre Mathon



Ca suffat comme ci 20/02/2012 17:14

Ce texte du PC est proprement hallucinant. Ils osent parler de « respect », de « démocratie », de « république » ! Aujourd’hui tout le monde a pu constater de visu que c’est la terreur qu’ils
organisent en envoyant leurs boxeurs contre les habitants. A la Noue, c’est surtout des retraités, des mères de famille qui s’opposent à ce projet démentiel. Il faut avoir la conscience bien noire
et bien peu tranquille pour intimider par la grossièreté, la vulgarité, l’insulte et par la force brutale des personnes complètement inoffensives ne demandant qu’à exprimer leur déception, leur
désarroi. Elles demandaient à parler ! A dialoguer ! Elles demandaient juste qu’on les respecte. Elles demandaient qu’on arrête de les prendre pour des imbéciles, pour quantité négligeable au
regard des paquets de fric. On est, à Bagnolet, dans un pays où les pyromanes crient au feu, où les agresseurs essaient de se faire passer pour les victimes. Si j’ai bien compris l’article du
Parisien, tout ce petit monde s’est retrouvé (le maire et ses boxeurs) à la fin du conseil avorté dans le bureau du maire pour définir la politique de notre ville. J’ai la nette impression qu’on
n’est jamais tombé aussi bas. Ca devient vraiment dangereux.

Bagnolet en Vert 20/02/2012 18:10



Je n’ai rien à ajouter à vos propos.


Pierre Mathon