Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

7 novembre 2011 1 07 /11 /novembre /2011 22:04

carte-soleil.gif

Un communiqué, salutaire ( !) d’Europe Écologie Les Verts pour rétablir les faits sur le prix de l’énergie et en conséquence sur la mise en œuvre de la nécessaire transition énergétique.

Devant une telle débauche d’ « études » et de « chiffrage » on va finir par croire que les nucléocrates ont peur de perdre leurs positions dominantes sur l’énergie  …

Pierre Mathon

« Nucléaire, compétitivité et pouvoir d'achat

Après le Figaro en octobre, la presse se fait aujourd’hui l’écho d’une « étude » annonçant que la sortie du nucléaire coûterait très cher et affecterait les plus modestes et la compétitivité de nos entreprises. Cette fois il ne s’agit pas de transposer hâtivement une donnée allemande mais des calculs de l’Union Française de l’Electricité (UFE), des producteurs et vendeurs d’électricité donc. 

Face à ces pseudos « évidences », Europe Écologie Les Verts invite à regarder les faits en face. Ils sont aussi têtus que les productivistes du nucléaire.

La vraie responsabilité est de ne plus « raser gratis » sur le prix de l'énergie

Le temps de l'énergie abondante et bon marché est fini. L’inflation prévisible des énergies fossiles vaut aussi pour l'électricité. EDF demande une hausse des tarifs de 30% et l’UFE table sur 33%... Le choix n’est donc pas entre un scénario bon marché et un scénario coûteux, mais de limiter le coût pour les ménages au travers de la tarification sociale de l’énergie et de l’efficacité énergétique. 

Comparons ce qui est comparable : des investissements seront nécessaires quelque soit la manière dont on produit l’énergie. La plupart des réacteurs nucléaires arriveront en fin de vie d’ici 2030. Choisir de rester dans le nucléaire signifie investir massivement non seulement dans la prolongation et la mise à niveau de sécurité du parc actuel, mais aussi dans un nouveau parc dès la décennie qui vient. Benjamin Dessus*, spécialiste des coûts de l’énergie conclut que la poursuite du nucléaire coûterait 10 à 15% plus cher qu’un scénario de sortie ; avec des incertitudes relatives à un dérapage des coûts extrêmement plus fortes dans le cas du nucléaire. 

La transition énergétique : anticiper les crises plutôt que les subir

Face à l’augmentation du prix de l’énergie - dont l’électricité - il faut instaurer une tarification progressive qui rendra les premières consommations très accessibles tandis que les surconsommations seront dissuadées. Rappelons qu’actuellement c’est l’inverse : ceux qui consomment le plus, paient le moins cher leur électricité. La tarification progressive proposée par les écologistes fait d’ailleurs l'unanimité au sein des partis de gauche.

Mais la véritable réponse réside dans les économies d'énergie. Aujourd'hui, un ménage allemand consomme 25% d'électricité de moins qu’un ménage français alors que le niveau de consommation des deux côtés du Rhin était le même en 1991! Cette différence s’explique par la mise en œuvre d’une politique d’efficacité énergétique. L’industrie allemande est également plus performante, malgré le coût de l’énergie Outre-Rhin. À l’inverse, rien en France n’est mis en œuvre pour économiser l’énergie. L’UFE, qui regroupe les vendeurs d’électricité, propose donc fort logiquement de consommer toujours plus. Demander aux producteurs d’électricité d’élaborer une stratégie énergétique vertueuse revient à demander aux industriels du tabac de définir la politique de santé publique. 

Agiter le chiffon rouge de l’accroissement du prix de l’électricité en cas de sortie du nucléaire revient à berner les Français. Dans tous les cas il faudra investir massivement. La question que nous posons est celle-ci : où voulons-nous investir ? En tant qu’écologistes, nous préférons, pour le même prix, avoir l’indépendance énergétique, la sureté et les centaines de milliers d’emplois en choisissant les énergies renouvelables et les économies d’énergie. 

Pascal DURAND, Porte-parole

* Président de Global Chance, ingénieur et économiste. Co-auteur avec MM Charpin et Pellat d’une étude économique prospective de la filière nucléaire remise à Lionel Jospin, alors Premier ministre (2000) »

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Nucléaire
commenter cet article

commentaires