Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 08:57

parc_eolien_off_shore_angleterre.jpg

Quatre champs d’éoliennes vont être construits d’ici 2018 au large des côtes françaises.

Chacun des quatre sites comprendra une centaine d'éoliennes de 100 mètres de haut.

De quoi fournir 2.000 mégawatt, soit l'équivalent d'une centrale nucléaire et demi.

Photo : le plus grand parc éolien off-shore du monde est anglais et a été inauguré il y a deux mois : implanté au large de Barrow-in-Furness, comté de Cumbrie, il se compose de 102 éoliennes pouvant produire 357,2 MW/h.

Nous le disons et c’est vrai, les énergies renouvelables créent des emplois : ces éoliennes seront fabriquées en France - une des conditions de l'appel d'offres - et les entreprises choisies se sont donc engagées à créer une véritable filière industrielle.

Alstom l’un des lauréats de l’appel d’offres, devrait ainsi créer deux usines à Cherbourg pour fabriquer les pales et les mâts, deux autres à Saint-Nazaire pour les nacelles et les générateurs.

Areva, l’autre lauréat, (la preuve que l’on peut faire autre chose que de gaspiller notre argent en lançant des EPR ruineux et dangereux) créera deux usines au Havre.

Les recrutements commenceront en 2013 et la production démarrera en 2014.

Au-delà de ce chantier concentré et spectaculaire, il y a l’immense marché des économies d’énergies et des énergies renouvelables plus déconcentrées.

Pierre Mathon 

 

Compléments :

Le gouvernement avait lancé un appel d'offres pour 5 sites d'éoliennes offshore. Le consortium mené par EDF et Alstom en a remporté trois : les sites de Fécamp en Seine-Maritime, de Courseulles-sur-Mer dans le Calvados et de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique. Le quatrième, au large de Saint-Brieuc dans les Côtes d'Armor, a été attribué à Iberdrola et Areva. Le cinquième site, dans la zone du Tréport, en Seine-Maritime, pour lequel un groupement monté par GDF Suez était seul à concourir, n'a pas été attribué.

400 éoliennes. Une centaine d'éoliennes seront construites sur chaque site, en pleine mer - à plus de 13 kilomètres des côtes. La production des éoliennes commencera en 2014 et les champs seront opérationnels à partir de 2018.

2.000 mégawatt produits. Les quatre champs d'éoliennes devraient permettre d'atteindre une capacité de production d'électricité d'environ 2.000 mégawatt - soit environ la capacité d'une centrale et demie.

10.000 emplois créés. Les quatre lots attribués vendredi devraient générer 7 milliards d'euros d'investissement et 10.000 emplois industriels directs en Pays de Loire, en Bretagne, en Basse et Haute Normandie (selon le ministre de l'Industrie).

Alstom a confirmé qu'il allait ouvrir des usines à Saint-Nazaire et Cherbourg, comme il s'y était engagé s'il obtenait au moins trois sites. Le groupement emmené par EDF "représente la création d'environ 7.500 emplois directs et indirects", ont indiqué les partenaires.

Iberdrola a annoncé de son côté que son projet pour le site de Saint-Brieuc allait "générer" 2.000 emplois en France et confirmé la construction au Havre de deux usines de son partenaire Areva, qui seront dédiées à la fabrication d'éoliennes.

2 appels d'offres. Un second appel d'offres, prévu dans le cadre du Grenelle de l'environnement, qui devait initialement avoir lieu avant l'élection présidentielle, interviendra finalement au deuxième semestre, a annoncé Eric Besson. Cette deuxième tranche comprendra la zone du Tréport, qui sera remise en jeu, ainsi que le site de Noirmoutier en Vendée, déjà présélectionné par le gouvernement, en plus d'autres zones non encore déterminées

 

Partager cet article

Published by Bagnolet en Vert - dans Energie
commenter cet article

commentaires

Frédéric Rossi 22/04/2012 22:21

Merci Pierre pour cette réponse. Je suis arrivé à Bagnolet Vert un peu par hasard en recherchant en e-coin pour m'opposer à une dramatique et consternante décision. Je connais peu Bagnolet et je ne
doute pas que des éoliennes d'une centaine de mètres de haut puissent y embellir le paysage. Voilà un argument de poids qui m'avait échappé : améliorer la beauté des sites côtiers. Je connaissais
une plage tranquille, une nature préservée, où l'on est souvent seul, parce que le parking est à plusieurs centaines de mètres, croisant aussi d'autres humains qui savent apprécier ce cadeau face à
l'horizon jusque là infini. Un peu comme j'ai connu les chemins des campagnes, les ruisseaux, les haies... Avant le remembrement. Allons-y Pierre, mettons bien notre empreinte, on va la redessiner
la nature : faut que ça brille ! Comment le conservatoire du littoral peut-il laisser faire ? L'économie avant tout ! Car qui prend part à la construction - sans doute - Areva, et cela fait dire à
certains - peut-être Pierre ? - qu'il y a une prise de conscience des entreprises : quelle naïveté ! On prend l'argent là où il est, c'est pourtant simple à comprendre. Individuellement il n'y a
qu'à faire venir des commerciaux pour une installation solaire afin d'expérimenter leur soucis écologiques... Bon aller, il me reste encore 1 ou deux ans, réjouissons-moi. Le temps de prendre des
photos pour montrer à mes petits-enfants comment c'était moche avant les éoliennes.

Bagnolet en Vert 22/04/2012 23:00



Ah,
ça change tout, Frédéric, si le parking ne se voit pas de la plage paradisiaque. En cachant les centrales nucléaires, c’est encore mieux.


Pierre
Mathon



Frédéric Rossi 22/04/2012 18:17

Je me déplace en vélo, nous utilisons l'énergie solaire... Et assis sur le sable de la plage de Noirmoutier face à l'océan je viens chercher le plus souvent possible un sentiment d'apaisement total
tellement c'est beau. On aperçoit au loin l'île d'Yeu, ses cotes, son château d'eau dont la hauteur ne dépasse pas 100m. Bientôt, un peu moins loin que cette île, pile dans l'axe du coucher de
soleil, il y aura 200 éoliennes, mesurant au moins 100m de haut que l'on ne devrait pas voir... 200 ! Là j'ai très envie de hurler.

Bagnolet en Vert 22/04/2012 19:28



Je peux comprendre le plaisir
intense de la contemplation, mais je ne vois pas trop comment sortir du nucléaire (pas individuellement, mais à l’échelle de la planète et du pays), sans développer, entre autres, l’énergie
éolienne. Par ailleurs il ne me semble pas que les éoliennes soient si hideuses que certains veulent bien le dire. Elles peuvent s’intégrer dans le paysage et il arrive même, de mon point de vue
qu’elles l’améliorent.


Pierre Mathon