Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

15 février 2012 3 15 /02 /février /2012 16:49

naufrage-concordia.jpg

Ces orientations budgétaires sont le lieu de toutes les incohérences mais surtout de toutes les irresponsabilités.

On parle de tout, sauf du principal.

Car on cherche en vain l’essentiel.

L’essentiel, en matière de budget à Bagnolet, c’est la dette, c’est la sécurisation indispensable des emprunts toxiques, Et là, pas un mot et pas … un chiffre.

Pourtant le maire a commandé un rapport pour connaître quel sera le prix à payer pour « sécuriser » la dette toxique.
La réponse est dans le rapport : c’est 17 millions !

Et là, problème ! On cherche en vain la budgétisation de cette charge incontournable dans le document sur les orientations budgétaires soumis à débat ce 15 février.

Il est vrai qu’il y a une difficulté majeure puisque l’autofinancement dégagé (selon ce document sujet à caution) devrait être entièrement englouti pendant plusieurs années pour payer la sécurisation des emprunts toxiques, interdisant, de fait, toute marge de manœuvre (toute autre dépense d’investissement) pendant cette période !

Pour rappel, le maire s’était engagé le 21 décembre 2011 à réunir les conseillers municipaux pour discuter des emprunts toxiques. Cette réunion n’a pas eu lieu. Et pour cause !

Le maire s’était de même engagé à rembourser le prêt-relais de 14 millions contracté en 2010. C’est reporté : voilà un emprunt-relais, qui devait durer une petite année qui risque de s’éterniser.

Les deux questions des emprunts toxiques et de l’emprunt-relais disqualifient déjà définitivement ce soi-disant débat d’orientations budgétaires.

Mais, comme si cela ne suffisait pas, une autre incohérence saute aux yeux.

On comprend mal, en effet, que bien que ne sécurisant pas les emprunts toxiques (avec les conséquences catastrophiques qu’on imagine), le dégagement d’un important autofinancement, ne permette pas non plus le non-recours à l’emprunt.

Là, c’est Charybde et Sylla* !

Car en plus, en matière d’emprunts, le robinet est ouvert à fond.

Autrement dit, on nage en plein paradoxe : d’un côté le maire dégagerait un gros autofinancement et en même temps, c’est l’emprunt à tout-va et en plus la vente du patrimoine communal.
C’est au choix : soit il s’agit d’un mensonge, d’une hypocrisie, d’une démagogie électoraliste, soit on confine à la folie.

Quand on rentre un peu dans le détail, on découvre d’autres incohérences et trompe-l’œil.

Ces orientations jouent avec des économies grâce à la création de l’agglomération Est Ensemble. Mais cela n’est qu’une illusion d’optique car il s’agit d’une situation intermédiaire.

On note plusieurs diminutions de recettes.
La dotation aux amortissements est également en diminution d’un million d’euros. On sent la grosse ficelle d’affichage pour modifier un profil de budget. Car, il faut le savoir : matériel pas amorti = matériel non remplacé.

Encore un affichage suspect : la forte diminution des « autres charges de fonctionnement » (études, propagande, Campana-Eleb, …). On découvre un dégagement de cash en 2011 de deux millions d’euros après une explosion en 2009 et 2010 (4,3 M €).  Cela met en évidence l’énorme gouffre de ces années-là, c’est-à-dire … la gabegie. Cela mériterait, pour le moins… des explications … que nous n’avons pas.

Les droits de mutation sont en augmentation. Cela contribue aussi significativement à la richesse de la ville.

Mais, il faut le rappeler, Bagnolet est une ville riche grâce à ses rentrées fiscales importantes !
Et l’énorme augmentation des impôts que le maire s’est octroyée en 2009 n’y est pas pour rien. Il dispose d’énormément d’argent.

Avec autant de recettes, il ne devrait avoir recours à l’emprunt que de manière marginale, très marginale.

Pour conclure, un débat d’orientations budgétaires qui ne prévoit pas la sécurisation des emprunts toxiques que le maire a contractés est forcément insincère ou complètement irresponsable. Et en plus, qui recourt à l’emprunt qui apportera de nouvelles augmentations d’impôts est insupportable.

Ce débat budgétaire est pipé  et bien grossièrement !

En plus de toutes ces incohérences, on ne peut pas ne pas se révolter contre le gouffre que représente la construction de l’hôtel de ville plus grand… plus cher … au moment où une partie du personnel va rejoindre l’agglo, qu’on est dans une dynamique de regroupement communautaire.

Présenté initialement, en 2009, comme devant coûter 22 millions d’euros, il s’avère aujourd’hui qu’il faut compter 35 millions d’euros (chiffre encore provisoire).

Cela représente un « contretemps », une erreur dramatique pour les Bagnoletais qui n’a pas d’autre objectif que de faire gonfler l’ego du locataire des lieux.

En effet, comment comprendre que plus les compétences municipales diminuent, en raison de la création de l’agglo, plus les éléments de représentation du locataire de la mairie se boursoufflent ?

On fait grossir la « façade » et ce sont les Bagnoletais qui paient l’addition.

Il est temps que ça s’arrête !

Hélène Zanier

* Charybde et Scylla sont deux monstres marins de la mythologie grecque, situés de part et d'autre d'un détroit traditionnellement identifié comme étant celui de Messine.

La légende est à l'origine de l'expression tomber de Charybde en Scylla, qui signifie « aller de mal en pis ». Plus précisément Charybde symbolise le « tout ou rien », la mort pour tous ou la vie pour tous, selon un jeu de probabilité. Et Scylla incarne la mort certaine pour une partie de l'équipage, mais la vie pour les autres. Il s'agit d'un choix entre le sacrifice calculé ou l'avenir aléatoire de la vie de tous.


 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

marie 15/02/2012 18:14

Hello, merci encore... pour ce decryptage... pouvez-vous me dire à quelle heure est le conseil municipal ce soir? le public peut venir? et c'est où? thanks ;-)

Bagnolet en Vert 15/02/2012 18:35



Le conseil municipal c’est ce soir à
20h30 en mairie dans la salle des mariages. Le public est admis, mais ne peut intervenir (au cours d’interruption de séance) que si des demandes ont été faites préalablement auprès du maire. Ce
soir nous aurons la visite des habitants de la Noue en colère.


Pierre Mathon