Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 17:32

velib1.jpg


Le lancement d’Autolib’, prévu ce lundi, suscite des réactions critiques.

Ainsi, le Groupe local de Paris des Amis de la Terre vient de s’exprimer sur le lancement de l’opération Autolib’ en le qualifiant de « fausse route ».

 

Pierre Mathon

 

« Paris fait fausse route en autolib’

 

Les Amis de la Terre Paris dénoncent une opération « Paris plus vert que vert » (1) qui ne favorise pas les transports collectifs et doux et compromet la nécessaire transition énergétique. Alors que Vélib’ incitait les parisiens à changer leurs modes de déplacement, Autolib’ conforte l’usage du véhicule individuel.


En ville, la mobilité se conjugue en collectif et doit s’organiser autour des transports collectifs et circulations douces. Avec le projet Autolib’, lancé le 5 décembre 2011, la Ville de Paris va mettre en circulation 3 000 voitures supplémentaires, dans une ville à l’espace public saturé par ce moyen de transport individuel omniprésent et étouffant qu’est la voiture.

 

Pour les Amis de la Terre Paris, les modes de déplacements en ville doivent être analysés et arbitrés en tenant compte de tous les impacts : climat, énergie, pollutions locales, dégradations environnementales, nuisances, cadre de vie et partage de l’espace public. Dans ce cadre, Autolib’ ne répond pas à la nécessaire remise en cause des déplacements en voiture au profit des transports en commun, du vélo et de la marche.

 

Alors que l’ensemble des scénarios conjuguant sortie du nucléaire et réduction des émissions des gaz à effet de serre associées à l’énergie font de la réduction de la consommation énergétique un passage incontournable, le projet Autolib’ ne participe pas à cette démarche. Au contraire, il encourage et participe au déploiement et à la montée en charge d’une filière industrielle de voitures électriques. Alors qu’il est indispensable de réserver l’électricité à ses usages spécifiques (éclairage, électroménager, télécommunications, transports en commun, etc .) la consommation électrique qui en résultera compromet la nécessaire transition énergétique et la fermeture de tous les réacteurs nucléaires vieillissants et dangereux.

 

De plus, l’exploitation minière à grande échelle du lithium nécessaire aux batteries qui en résultera, entrainera une surconsommation de ces ressources et une dégradation environnementale irréversible. Un aspect mis en avant par les Amis de la Terre, dans le cadre des prix Pinocchio, qui dénoncent les conséquences désastreuses de l’exploitation du lithium en Amérique du Sud.

Enfin, la mairie se trompe de priorité budgétaire. En effet, pour des usages individuels ponctuels, il existe déjà de nombreuses possibilités : associations d’auto-partage, taxis, loueurs de voitures. Pourquoi la ville vient elle rajouter une offre supplémentaire ? Ceci ne recouvre aucune mission d’intérêt général ou de service public.

Pour Claude Bascompte président des Amis de la Terre Paris : « Au lieu d’investir dans ce service, la mairie de Paris devrait s’engager sur le déploiement des vraies alternatives à la voiture individuelle. Seuls la mise en place de transports collectifs performants et l’aménagement de voiries facilitant l’utilisation des modes de déplacements doux, permettrons de réduire la circulation automobile et lutter contre la pollution atmosphérique. »

(1) en référence aux prix Pinocchio : www.prix-pinocchio.org »

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

François FATOUX 04/12/2011 06:07

Avis des Amis de la Terre partagé. On remarquera aussi qu'il semble impossible à la Ville de Paris de faire du stationnement de qualité pour les vélos alors que pour Autolib, elle a su construire
des abris fermés sur trottoir. Un détail qui a son importance : le "vélo" n'a certes pas bonne presse auprès d'une partie de la population, ce n'est pas une raison pour parler de "modes doux". Je
n'en connais qu'un : le vélo. Donc parlez de vélo plutôt que de modes doux. En plus, il n'est pas doux pour celui qui fait ses 25 bornes dans le vacarme et la coexistence avec des engins d'une
tonne et plus, il est ACTIF. C'est sa principale caractéristique dans un monde où l'on ne fait plus d'effort physique et c'est aussi une des raisons importantes de sa très lente progression : c'est
le seul moyen de déplacement qui procure de la fatigue !

Bagnolet en Vert 04/12/2011 09:30



Bonjour François,


Le terme « circulations
douces » désigne, par convention,  non seulement le vélo, mais aussi les rollers, trottinettes et surtout la marche à pied.


Cela ne retire rien à la pertinence
de ton propos sur  le côté actif du vélo et fatigant du vélo. Un débat intéressant est lancé, car après tout un minimum d’effort musculaire pour se déplacer, cela ne paraît pas totalement
aberrant ?


Pierre Mathon