Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 18:22

Pascal Canfin arton1281

Le sommet européen n’a pas débouché sur la fameuse « réponse globale » à la crise un temps promis par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Faute d’accord et de volonté politique, les Etats en sont réduits à bricoler des solutions et à continuer à plonger l’Europe dans l’austérité généralisée.

L’analyse de Pascal Canfin, eurodéputé Europe Ecologie - Les Verts.

Pascal Canfin : « La pression des citoyens changera la donne »

Au lendemain du Sommet européen consacré à la crise de la dette dans la zone euro, Pascal Canfin a pris la parole dans l’hémicycle de Strasbourg et s’est adressé à Herman Von Rompuy, le président du Conseil européen. L’eurodéputé conteste la recette économique proposée par les Etats - une recette indigeste pour les Grecs, comme pour les Italiens - et reproche l’absence totale de volonté dans la lutte contre l’évasion fiscale.

« 27/10/2011

Sommet européen: du bricolage et de l'austérité

Par Pascal Canfin

Le sommet européen n'a pas débouché sur la fameuse "réponse globale" à la crise un temps promis par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel. Faute d'accord et de volonté politique, les Etats en sont réduits à bricoler des solutions et à continuer à plonger l'Europe dans l'austérité généralisée.

Pour faire face à la crise de la dette publique, l'Europe dispose de deux solutions. La première est de créer un Trésor européen qui émet une dette européenne qui vient se substituer, totalement ou partiellement, aux nouvelles émissions de dettes nationales. C'est ce saut fédéral que les Etats-Unis ont fait il y a plus de deux siècles et que les responsables politiques européens ne sont toujours pas capables de réaliser. La deuxième solution est de faire financer une partie plus importante des dettes publiques par la Banque centrale européenne comme le fait la Fed aux Etats-Unis ou la Banque d'Angleterre. Là aussi les chefs ne se sont pas mis d'accord notamment en raison du dogme allemand en la matière. Résultat, il a fallu bricoler. Les Etats vont donc garantir les titres émis par le Fonds européen de stabilité financière (FESF) qui va ensuite acheter directement la dette des Etats les plus en difficulté. On compte donc sur les marchés financiers mais aussi sur la Chine pour acheter ces obligations du Fonds européen. Il est quand même dommage, et sans doute dommageable, d'avoir à se tourner vers la Chine et ses excédents colossaux faute d'accord interne pour réaliser le nécessaire saut fédéral...
 
La deuxième critique que l'on peut faire des décisions d'hier est l'approfondissement de l'austérité. En contrepartie de l'aide européenne assurée par le FESF, les Etats concernés vont devoir s'engager dans une cure d'austérité encore plus forte. C'est le cas notamment de l'Italie. Or, l'exemple grec et le retour de la récession en Europe montrent bien que tout miser sur la réduction massive des déficits publics est une aberration économique, une catastrophe sociale et est largement synonyme de renoncement écologique. L'accord d'hier va donc amplifier la crise et continuer à faire monter le chômage. Il y aurait pourtant un chemin alternatif. Réduire les déficits nationaux grâce à une harmonisation fiscale progressive et à la lutte contre l'évasion fiscale. Parce que l'Europe est un marché unique sans harmonisation fiscale, nous sommes la zone au monde où règne la plus grande concurrence fiscale. Cela prive les Etats de ressources financières colossales et fait les beaux jours des multinationales européennes et des ultra riches. Rappelons qu'en France le taux réel d'imposition sur leurs bénéfices des sociétés du CAC 40 n'est que de 8 % et que la Cour des comptes estime à 30 à 40 milliards chaque année le manque à gagner pour l'Etat à cause de l'évasion fiscale dans les paradis fiscaux. Mettre fin à ces scandales, voilà une vrai valeur ajoutée pour l'Europe. Mais là-dessus, pas un mot dans la déclaration du sommet d'hier...Et rien non plus sur la nécessité d'organiser une relance verte de l'économie créatrice d'emplois largement non-délocalisables, alors que c'est à l'évidence une nécessité absolue pour nous protéger des impacts négatifs de la crise écologique et pour sortir intelligemment de la récession.
 
Pour ne pas finir sur une note trop pessimiste, actons quand même le fait que la décision d'une décote supplémentaire sur la dette grecque est bienvenue (même si elle aurait du être prise il y a plus d'un an) et que le fait d'obliger les banques européennes à se recapitaliser sur fonds privés est aussi un pas dans la bonne direction.
 »

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bagnolet en Vert - dans Europe
commenter cet article

commentaires