Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet
  • : Ce blog de Bagnolet en Vert- L'Ecologie à Bagnolet est à votre disposition pour vous informer quotidiennement de l'écologie politique et du travail de Pierre MATHON et d'Hélène ZANIER et de leurs amis.
  • Contact

L'éditorial du blog

planete_bleur_belle_fond_vert.jpg                                                           

Ce blog «Bagnolet en Vert» est le blog d’Hélène Zanier, de Pierre Mathon et de leurs amiEs. Aujourd’hui militantEs associati -fs –ves (à « Bagnolet Ecologie » et Environnement 93, Jardins partagés, « l’Association des Bagnoletais contre la Dette », Romeurope, RESF, Russie-Libertés, Murs-À-Pêches, etc.), après avoir été élus (régionaux, municipaux) et responsables du parti Les Verts, nous entendons contribuer à l’avancée des idées et des projets écologistes.

Penser et agir, globalement et localement, telle est la devise de notre blog écolo,  Vert et ouvert, militant et d’éducation populaire, libre, bagnoletais, intercommunal et planétaire.

Hélène Zanier et Pierre Mathon

Recherche

En Vert et avec tous !

Vous pouvez compter sur 

Pierre MATHON
et toute l'équipe de
BAGNOLET EN VERT


* pour l’environnement et le développement durable, 
* pour la démocratie, la citoyenneté et la laïcité,
 
* pour la solidarité et l’égalité des droits, 
* pour l’école, l’éducation et la culture, 
* pour un urbanisme de qualité

 
En Vert et avec tous                                            

AGENDA

BONNE ANNEE 2015 !

 

Mardi 3 février à 20h30 conseil de quartier de la Dhuys à l'école Joliot-Curie

 

Mercredi 4 février à 19h atelier participatif sur la ZAC Benoit Hure : les espaces extérieurs  et l'occupation de la mairie historique

 

Jeudi 5 février 19h30 salle P et M Curie conseil de quartier des Malassis

 

PETITIONS

Réaction aux propos intégristes d'un élu de la majorité municipale de Bagnolet : pour le droit des femmes à disposer de leur corps

https://secure.avaaz.org/fr/petition/Le_maire_de_Bagnolet_defense_du_droit_des_femmes_a_disposer_de_leur_corps/?sMpnibb

 

« Monsieur le Maire de Bagnolet: Nous vous appelons à créer une maison de quartier et citoyenne dans le quartier de la Dhuys»

http://www.avaaz.org/fr/petition/Monsieur_le_Maire_de_Bagnolet_Nous_vous_appelons_a_creer_une_maison_de_quartier_et_citoyenne/?tUmsDgb

 

Pour que cesse l'acharnement juridique contre la confédération paysanne
 
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/stop-acharnement-conf-865.html

 



 

 

 

 

 

 

 


 

2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 09:36

jgd 19fev11-7

Lors de la séance du Conseil régional du 24 juin 2011, Jacques Perreux, conseiller régional Europe Écologie Les Verts a présenté et fait approuver, au nom du groupe EELV,  une délibération intitulée « Jardins solidaires », visant à développer les jardins partagés en Ile-de-France.

Nous illustrons cet article avec des photos des 3 jardins partagés de Bagnolet, le Jardin-Guinguette de la Dhuys, le Jardin du Plateau « Plage arrière » et Autour du chêne.

À travers ce projet, qui verra les habitants cultiver ensemble ces espaces communs, les écologistes entendent répondre à plusieurs objectifs sociaux et environnementaux pour améliorer la qualité de vie.

jardinpartage-plateau.jpg

Ce dispositif « Jardins solidaires » s’inscrit dans la construction d’une métropole durable et solidaire.

5-autour du ch 29mai11-9

Lieux de rencontre et de convivialité, ils renforcent la vie de quartier autour d’une activité collective, en redonnant à la nature toute sa place dans la ville et améliorant le cadre de vie.

Solidaires, ces jardins favoriseront l’accès des personnes les plus modestes à des produits sains et de qualité. Ils proposeront des espaces d’insertion ou d’éducation à l’environnement.

Le dispositif régional « Jardins solidaires » s’articule autour de trois volets.

- Un appel à projet, particulièrement exigeant sur les plans social et environnemental, permettra d’aider les acteurs (associations, communes, etc.) à créer ou restaurer un jardin collectif en finançant les investissements nécessaires (l’aménagement du terrain, l’achat de matériel ou encore l’installation de récupérateurs d’eau).

- Le deuxième volet vise, grâce à une prime aux bailleurs sociaux, à mettre à disposition des espaces dédiés aux jardins collectifs dans les ensembles de logements sociaux.

- Enfin, pour améliorer l’accompagnement et l’animation sociale de ces projets, une étude spécifique sera lancée pour évaluer les besoins. Elle fera l’objet d’une restitution sous la forme d’une table ronde régionale, avec l’ensemble des partenaires et organismes concernés.

Au cœur d’une démarche globale d’amélioration de la qualité de vie, qui lie les enjeux de l’urbanité, du bien vivre citoyen et de la santé environnementale, les jardins partagés représentent un des outils privilégiés du mieux-vivre ensemble.

Pierre Mathon

Jacques-Perreux2.JPG 

Voici l’intervention le 24 juin au conseil régional du conseiller régional Europe Ecologie Les Verts Jacques Perreux sur les jardins solidaires :

« Le projet de jardins solidaires ne provient pas d’abord des 51 têtes du groupe EELV, qui sont certes des têtes bien faites, mais des initiatives citoyennes qui fleurissent un peu partout en ile de France depuis quelques années.

En quoi consistent ces initiatives qu’elles prennent comme nom jardin collectif, jardin communautaire, jardin d’insertion, jardin du cœur… ? 

À se regrouper entre voisins, entre amis, par réseau pour jardiner ensemble quelques dizaines de mètres carrés, voire quelques milliers. 

Cela va bien au delà du plaisir de faire pousser des légumes et des fruits, de la joie de se découvrir main verte et du bien être de manger des aliments sains, ce qui est déjà important. 

Beaucoup de ces initiatives expriment une demande sociale des familles modestes, parce que cette activité est pour elles parfois vitale et souvent un moyen d’accéder au droit de bien-manger. 

Au delà, et peut être l’essentiel, c’est le besoin de parler, d’échanger des savoirs, savoirs faire, des souvenirs des racines rurales, parfois une vision du monde faite de circuits courts, de partager entre générations et entre cultures et de faire naitre de ces partages et de ces échanges du métissage, du plus, des nouvelles cultures en somme. 

Pour ma part, je suis particulièrement sensible au fait que ces initiatives, surtout en bas d’immeubles, procèdent d’une réappropriation sociale de certains espaces publics. De ces espaces qui appartiennent à tout le monde mais en définitive n’appartiennent à personne. Je veux dire des espaces dont personne n’est responsable. A travers ces initiatives se recréer du bien commun.

Il ne s’agit pas bien évidemment d’affubler ces initiatives de toutes les vertus. Ce n’est pas une révolution mais on peut se dire qu’elles recèlent les ingrédients d’un nouveau monde comme en parle Edgar Morin dans ses textes sur la métamorphose. 

Notre dispositif vise tout simplement à favoriser, à être le coup de pouce qui rend possible ce désir de jardins collectifs. 

Le dispositif Jardins solidaires poursuit trois objectifs principaux :
Développer la vie de quartier autour d’une activité durable et participer au développement du lien social ;
Contribuer à l’amélioration du cadre de vie par la réappropriation de la nature en ville ;
Favoriser l’accès des ménages les plus modestes à des produits maraichers de qualité.

Il se décompose en 3 volets :
Le premier, pour apporter une aide régionale à la création, l’agrandissement ou la restauration de jardins collectifs. Il prendra la forme d’un appel a projet. 

Le règlement souligne qu’une attention particulière sera donnée aux projets ayant une forte dimension sociale, implantés sur des territoires écologiquement prioritaires. Les projets innovants et ayant une forte composante éducative seront prioritaires.  Par ailleurs, les projets devront être participatifs, ouverts sur leurs environnements locaux, et promouvoir une gestion différenciée des activités de jardinage (récupération des eaux pluviales, zéro pesticides et compost…

Les projets seront sélectionnés par un jury, qui réunira des élus, des représentants des réseaux associatifs, les organismes associés (ARENE, NATUREPARIF, AEV, ATELIER, CERVIA). 

Le deuxième volet, vise à encourager les bailleurs sociaux à mettre des espaces libres à disposition pour la création de jardins collectifs, grâce à l’instauration d’une prime.

Le troisième volet concerne l’accompagnement et l’animation sociale des projets. Une étude spécifique sera lancée pour recenser ces besoins. Elle s’intéressera également aux structures associatives comme les AMAP, les associations de jardins familiaux, et les jardins de Cocagne. L’étude fera l’objet d’une restitution sous forme de table ronde. 

Je souhaite remercier, le réseau Graine de Jardins, les personnes du dispositif Main Verte de la Ville de Paris, Alice Le Roy
(militante Verte et co-auteur du livre « Jardins partagés : utopie, écologie, conseils pratiques » ndlr )

Jardins_partages-livre.jpg

et  tous les groupes de la majorité qui ont tous apporté leur petite graine, Hélène Gassin (vice-présidente EELV environnement ndlr) et Emmanuelle Cosse (vice-présidente EELV logement ndlr)»

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires